Vie consciente #3 : Ces balanciers qui nous détournent de notre mission de vie !

15 Août Vie consciente #3 : Ces balanciers qui nous détournent de notre mission de vie !

Depuis 1989, j’accompagne des hommes et des femmes sur leur chemin, en me mettant le mieux possible au service de leur désir d’une meilleure vie. Qu’il s’agisse de leur santé, de leur vie relationnelle, de la gestion de leurs émotions et de leurs besoins, de leur légende personnelle, c’est toujours la même phrase qui me revient aux oreilles, encore et encore : « Je ne vis pas vraiment la vie que je rêvais de vivre… »

Pourquoi la plupart d’entre nous avons quitté la trajectoire de vie qui nous était destinée ? Et surtout, comment sortir de ces ornières pour avoir des chances d’accomplir à nouveau nos rêves et les aspirations de notre âme ? Ça vous intéresse ? Alors, suivez le guide…

REDÉCOUVRIR NOTRE MISSION DE VIE…

Partons tout d’abord d’une hypothèse que je ne peux vous prouver scientifiquement, mais qui peut faire du sens pour vous comme cela en fait pour moi. Lorsque nous venons sur Terre, à la naissance, nous venons avec des objectifs de vie. Nous avons tiré les enseignements des incarnations précédentes, et nous voulons expérimenter d’autres dimensions pour que notre vie se rapproche davantage de la vie à laquelle aspire notre âme. L’hypnothérapeute Michael Newton témoignait dans son livre « Un autre corps pour mon âme » que la plupart de ses patients décrivaient les mêmes étapes entre la mort de la dernière incarnation et la naissance dans cette vie-ci. Il semble, d’après ses travaux, que la mort physique est le début d’un long processus de récapitulation où l’âme a la possibilité de tirer toute une série d’enseignements à propos de la manière dont l’individu a vécu sa vie. À partir de là, l’âme éprouve le besoin pressant de revenir sur Terre pour corriger les erreurs du passé, mais aussi, pour que son expérience d’incarnation soit la plus complète possible. C’est donc avec des objectifs de vie très précis que nous revenons nous incarner, une nouvelle fois, dans cette merveilleuse école qu’est la planète Terre. Paulo Coelho appellerait cela notre légende personnelle. Pendant des années, j’ai nommé cela notre axe de vie ou notre mission de vie. Peu importe, finalement. L’idée centrale, c’est que nous sommes ici sur Terre pour accomplir quelque chose, pour réaliser quelque chose, et c’est très bien ainsi.

À la fin de notre adolescence, nous avons des aspirations de vie souvent très fortes et très présentes. Nous avons des valeurs pour lesquelles nous sommes prêts à nous engager. Nous voyons des perspectives de vie positives, où nous nous voyons fonder une famille, mettre nos talents au service de nos valeurs, changer le monde pour qu’il soit meilleur ou plus fraternel. Après 18 ans, nous sommes impatients de croquer la vie à pleines dents et de marquer le monde de notre présence et de notre empreinte. Pourtant, au fil des années, la grande majorité d’entre nous est obligée de déchanter. Nous nous sommes mariés trop vite. Nous avons eu des enfants trop vite. Nous avons contracté des dettes beaucoup trop vite, en achetant une maison, une voiture, etc. Et nous voilà avec le sentiment d’être emprisonnés dans ce monde, bien loin des aspirations qui nous avaient poussés à nous incarner. Autour de la crise de la quarantaine, nous faisons un bilan, plus ou moins consciemment. Nous sentons que quelque chose ne tourne plus rond. Alors, nous nous lançons dans une nouvelle relation conjugale, nous refaisons des enfants, nous changeons de métier. Pour constater, quelques années plus tard, que ce sentiment d’emprisonnement est encore présent. Nous ne sommes pas plus heureux. Nous avons l’impression d’être passés à côté de notre vie. Alors que nous rêvions d’être des individus libres et conscients, nous nous sentons esclaves d’un patron, d’un banquier, d’une famille, d’un système économique basé sur le consumérisme. Et nous ne savons plus très bien comment faire pour en sortir…

CES BALANCIERS QUI NOUS ÉLOIGNENT DE NOTRE TRAJECTOIRE DE VIE…

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, lisez ce qui suit. Ça pourrait vous aider et vous éclairer. Car ce que je veux vous présenter, à présent, c’est une vision originale et novatrice conçue par un physicien quantique russe, Vadim Zeland. Cet homme pourtant peu médiatisé a changé la vie de millions de personnes à travers le monde en créant et en transmettant le modèle de Transurfing. Transurfing, c’est une approche qui, non seulement nous offre une compréhension des lois de l’Univers qui influencent notre vie quotidienne, mais surtout nous donne des clés concrètes pour surfer à travers la réalité de telle sorte que notre trajectoire de vie se rapproche le plus possible des aspirations de notre âme. Je ne dispose pas de toute la place nécessaire pour vous résumer l’entièreté de la démarche Transurfing que j’ai introduite au Québec il y a plus d’un an maintenant. Si le sujet vous intéresse, vous pourrez commander les différents tomes de la série Transurfing écrits par Vadim Zeland. Par contre, si vous n’avez pas le temps de lire ses livres, je tenais quand même à vous présenter un point central de la vision de Vadim Zeland. Ce point concerne la notion de balancier.

Qu’est-ce qu’un balancier, selon la démarche Transurfing ? En fait, il s’agit d’une structure énergétique d’informations créée à l’origine par plusieurs personnes qui pensaient dans la même direction, qui étaient sur la même longueur d’onde, sur la même fréquence de pensée. Notre monde est rempli de balanciers de toutes sortes. Toute entreprise est un balancier. Toute église est un balancier. Tout organisme social, culturel, sportif est un balancier. Tout organe d’information est un balancier.

Pour qu’un balancier dure dans le temps, il a besoin de recruter des adhérents. Ces adhérents, pour une entreprise, sont, non seulement les employés et les collaborateurs, mais aussi tous les clients qui vont consommer les biens et les services offerts par cette entreprise. D’un point de vue énergétique, la seule chose qui intéresse les balanciers, c’est qu’on leur donne notre énergie à travers notre travail, à travers notre attention, à travers notre temps, à travers notre argent. Le même raisonnement peut être fait (et vous le ferez aisément) avec les églises, les religions, les clubs sportifs, les associations culturelles, les clubs de fans, mais aussi avec les journaux, les magazines, les sites Web, les stations de radio ou de télévision. Toutes ces entités nous offrent des biens ou des services, certes. Si nous travaillons pour elles, elles nous offrent un salaire, c’est évident. Mais la grande question, c’est : « Les balanciers nous laissent-ils vraiment le choix de vivre la vie que nous voulons vraiment vivre ? »

Sincèrement, posez-vous la question. Lorsque je travaille pour une entreprise, suis-je vraiment maître de ma destinée ? Suis-je libre de diriger ma vie dans la direction que mon âme avait choisie ? Ou bien ma trajectoire de vie est-elle décidée par une entité qui ne s’intéresse, finalement, qu’à une chose : pomper mon énergie pour pouvoir se maintenir en vie… Lorsque je me passionne pour le parcours de mon club de football favori, à quoi est-ce que je consacre mon temps, mon attention, mon énergie ? Est-ce pour cela que mon âme a désiré se réincarner sur cette Terre cette fois-ci ? Lorsque j’adhère à une religion, qu’elle soit traditionnelle, orientale, nouvelle, qui décide des croyances qui orienteront ma vie ? Le prêtre, le gourou, l’imam ou bien mon âme ? Lorsque j’écoute toutes ces nouvelles alarmantes, déprimantes, négatives diffusées par les mass-medias, lorsque j’amplifie émotionnellement l’impact de toutes ces informations en y mettant ma colère, mon indignation, mon découragement, que me reste-t-il comme énergie pour vivre la vie que je veux vraiment vivre ?

SORTIR DE L’EMPRISE DES BALANCIERS

Pour Vadim Zeland, si nous ne vivons pas la vie que nous voulons, c’est parce que nous nous laissons happer par une multitude de balanciers qui nous transforment, avec notre complicité, en pantins et en esclaves. Car lorsque nous voulons adhérer à un balancier, nous devons respecter les règles et les valeurs édictées par lui. C’est le balancier qui statue ce qui est admissible et ce qui ne l’est pas, ce qui juste ou pas, ce qui est vrai ou faux. Comme nous voyons de nombreux avantages à adhérer aux balanciers, nous oublions de regarder ce que nous perdons au passage dans cet échange non équitable…

Car les avantages à adhérer aux balanciers sont nombreux :

  • nous sommes dispensés de penser par nous-mêmes ;
  • nous recevons une sécurité matérielle, émotionnelle, intellectuelle, spirituelle en échange de notre adhésion ;
  • nous sommes pris en charge et nous sommes déresponsabilisés de la conduite de notre destinée.

Par contre, ce que nous perdons, c’est notre liberté fondamentale de choisir, de définir nos propres règles de vie, nos propres valeurs. Et par conséquent, notre droit à vivre pleinement la vie que nous avions choisie initialement, celle qui donne du sens à notre existence ici sur Terre, celle que notre âme avait souhaité manifester au moment de choisir de revenir dans un corps de chair.

Alors, direz-vous, au lieu d’être victimes des balanciers, nous pourrions lutter contre eux ! Mais ce n’est pas si simple que cela, nous rappelle Vadim Zeland dans le premier tome de Transurfing. Car lorsque nous luttons contre un balancier, lorsque nous lui faisons la guerre, pour nous battre avec lui, nous sommes obligés de dépenser de l’énergie. Énergie physique, mais aussi énergie émotionnelle, énergie mentale, énergie spirituelle. Et le pire, c’est que, sans le savoir, nous vibrons à la même fréquence que celle du balancier que nous combattons. Et en voulant l’arrêter, nous le nourrissons de notre énergie, là encore.

Personnellement, en automne 2009, lorsque je me suis battu corps et âme contre le projet du gouvernement d’imposer une vaccination obligatoire contre la grippe H1N1, sans le savoir et sans le vouloir, j’ai nourri puissamment l’énergie du balancier pharmaceutique et gouvernemental. Toutes mes énergies, toutes mes pensées étaient focalisées sur un seul but : arrêter ce projet liberticide et dangereux pour la santé des individus. Les moyens et les méthodes que j’employais ressemblaient de plus en plus aux moyens et aux méthodes utilisées par mes adversaires : moi aussi, j’utilisais la peur. Moi aussi, j’utilisais la colère. Moi aussi, j’utilisais un ton autoritaire vis-à-vis de ceux à qui je m’adressais. Le gouvernement disait : faites-vous vacciner. Moi je disais : ne vous faites pas vacciner ! Sans le savoir, je vibrais à la même fréquence que le balancier que je combattais !

Alors, me direz-vous, comment faire pour échapper à l’emprise des balanciers ? C’est là que je trouve, personnellement, l’approche de Transurfing pertinente et puissante. C’est en lisant les livres que j’ai compris à quel point j’avais donné à ma vie une orientation qui n’avait plus grand chose à voir avec ma légende personnelle. Ce que j’ai retenu de mes lectures peut se résumer en dix conseils pratiques :

  • Conseil #1 : devenez observateur des scénarios auxquels vous participez
  • Conseil #2 : sortez de la routine et des automatismes de votre vie quotidienne
  • Conseil #3 : sortez de la peur et des préoccupations
  • Conseil #4 : ne vous laissez plus culpabiliser
  • Conseil #5 : libérez-vous des croyances qui ne vous appartiennent pas
  • Conseil #6 : cessez de lutter contre les balanciers
  • Conseil #7 : sortez du sentiment de victime et d’impuissance
  • Conseil #8 : diminuez l’importance que vous vous accordez
  • Conseil #9 : diminuez l’importance que vous accordez aux choses extérieures
  • Conseil #10 : écoutez la voix de votre âme

Vus comme cela, ces conseils semblent ordinaires. Pourtant, quand on sait tout ce qui se cache derrière chacun de ces conseils, ça change une vie. Ça a changé ma vie. Et ça pourrait changer la vôtre également ! Bientôt, je vous donnerai la possibilité de suivre une formation en ligne, dans le cadre de l’Académie de la Vie Consciente, dans laquelle je vous accompagnerai, pas à pas, pour des retrouvailles avec votre propre ligne de vie !

Jean-Jacques Crèvecœur

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cet article, des références de livres ou d’articles, des études, des enseignements qui viennent compléter, enrichir les propos tenus. Je vous invite aussi à partager les bénéfices que vous avez retirés de la lecture de ce texte. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes écrits, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous tout en bas de cette page (sous les messages des autres visiteurs de ce blog). Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel, mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

26 Commentaires
  • maximilien
    Publié le 04:08h, 03 août Répondre

    En lisant votre blog, je me dis :

    Et si nous n’étions simplement que des extraterrestres corpusculaires et immortels vivant en symbiose avec les corps biologiques mortels d’homo-sapiens sapiens, en bref d’humains, depuis la fin du pléistocène, mais volontairement frappés d’amnésie quant à nos origines pour les raisons de rééducations développés. par Michaël Newton dans ses ouvrages ?

  • liliane de gussem
    Publié le 09:17h, 27 février Répondre

    j’aime tout ce que tu nous propose ainsi que te lire, pas tout c’est trop, et je trouve dommage que tout un chacun ne mette pas leurs photo ce me donne moins l’impression d’être dans le virtuel

  • Francoise
    Publié le 16:35h, 11 octobre Répondre

    Une toute petite question- énorme cependant « écoutez votre âme » – mon coeur parle hurle meme en ce moment, mon esprit essaie de rester clair et sans a prioris, mais l âme réellement Jean Jacques dis moi ou quand comment c est quoi au juste ? Question de survie il me faut trouver son discours le plus tôt possible. Dis moi vite toi qui explique si clairement. Help

  • Magêna
    Publié le 08:16h, 15 décembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    merci infiniment pour ce blog…
    Très tôt, dans ma vie, j’en ai cherché le sens. Vers l’âge de 25 ans j’ai cru être déviée de mon trajectoire…Mais, finalement, qu’est-ce qu’on en sait, du trajectoire que doit prendre notre vie…? Les événements que l’on vit ne font-ils pas partie de ce trajectoire? Ne fallait-il pas en passer par là, justement, pour comprendre? Maintenant, à 51 ans, je rassemble petit à petit toutes les pièces de puzzle qu’est la vie. Et je comprends, de mieux en mieux. Pas tout encore, mais comprendra-t-on vraiment tout un jour?
    Oui, j’applique le conseil n°1, celui d’être observatrice, et les autres, celui de quitter ses peurs, etc. La pratique de la méditation m’y a énormément aidé. On est tellement mieux quand on se laisse porter par les vagues de la vie, quand on ne lutte pas, quand on accepte. Cela n’empêche pas de retomber parfois
    dans nos vieux comportements, de se laisser happer par ce qui nous entoure…et c’est là, l’intérêt de lire des textes comme les vôtres, de trouver la nourriture dans des livres ou auprès de ceux avec qui nous sommes sur la même longueur d’ondes. Cette flamme qui est en nous, il faut la maintenir, la nourrir. C’est tout simplement la flamme de l’éveil.
    Merci pour tout ce que vous faites, pour être là.

  • Zwaan Phil
    Publié le 09:30h, 23 août Répondre

    Je pense que rien de nouveau n’a été amené par Vadim Zeland et qu’il n’y a pas de coach nécessaire (si en on a besoin c’est que cela nous parle pas et cela ne nous parlera pas plus aprés) ni utile pour saisir l’essence de ce que la philosophie occidentale mais aussi orientale et que des témoignages d’auteurs tels que Neale donald Walsh ou Deepak Chopra, Dialogues avec l’Ange ou encore Rudolf Steiner, Castaneda ont apportés afin d’eclairer nos chemins de vie. Même l’approche quantique n’a de quantique que le nom mais en réalité est spirituelle trés simplement. Chacun trouve au fil de ses rencontrer par le livre ou réelles les « guides » qui lui proposerons un chemin qui lui parle …ou pas, qu’il suivra…ou pas peu importe, tout vient a celui qui cherche et qui pour trouver n’attends rien.

    • Jean Kelly
      Publié le 04:20h, 01 décembre Répondre

      pas de coach nécessaire pour transurfing, c’est à chacun d’en décider… Je ne me sens pas d’en avoir besoin, mais d’autre peuvent se sentir incapacité dans un apprentissage personnel.
      En ce qui concerne la nouveauté de transurfing, je crois comprendre pourquoi Zwaan Phil l’énonce : certains aspects de transurfing sont éarpillés dans d’autre livres, ou d’autres concepts philosophiques. Pourtant, malgré l’indigence de la traduction du livre, aussi bien en français qu’en anglais, la façon donc Zeland réunit et éclaire le monde est lumineuse, poétique et pourtant très précise et claire. Je fais partie des gens qui ont été bouleversés et changés profondément à la lecture de trandsurfing. J’ai un cheminement de développement personnel depuis 25 ans, et j’ai par conséquent traversé de nombreuses expériences, lu beaucoup de choses. Rien n’a pour moi été aussi éclairant, aussi limpide, malgré sa complexité des concepts. Je l’ai lu il y a 3 ans, et n’ai plus jamais envisagé ma vie de la même façon. ET aucun autre livre de développement personnel n’a eu cet effet-là sur moi.

  • Marie-Laure Cannasse
    Publié le 07:42h, 07 juin Répondre

    Bonjour à tous,
    Un grand merci Jean Jacques pour ces informations sur les balanciers.
    En fait je souhaitais avoir l’explication et sans chercher, je l’ai
    Ça c’est la vraie vie.
    Puisque tu suggères d’apporter quelque chose alors voilà : je vais te parler de ma formation parce que c’est ma passion, parce que j’ai la sensation d’être dans ma mission de vie, parce que ça rend les gens autonomes, heureux, explorateurs de la vie, en route pour leur propre mission de vie et je crois que nous partageons ces valeurs.
    Donc ma formation c’est apprendre aux gens à fonctionner au quotidien avec le quantique, de manière très simple mais efficace et joyeuse. Pour moi le quantique c’est la vie, c’est ÊTRE, notre état naturel et c’est là aussi où spiritualité=quantique. Cela devient un mode de vie et la prochaine étape c’est l’Art de vivre et faire le parcours de notre incarnation.
    Je ressens une grande sincérité chez toi et ça me plait. Dommage que le Quebec soit loin (dans la matière) mais au niveau de l’âme nous sommes proches et de plus en plus nombreux.
    je te mets juste les coordonnées de mon blog si tu as envie d’y faire un tour pour sentir !
    Bonne continuation dans ta mission, dans tes expériences et dans ton expansion.
    ML
    quantique-au-quotidien.over-blog.com

  • Marie-christine
    Publié le 05:25h, 30 janvier Répondre

    Du fond du Coeur, merci Jean-Jacques de tes propos, de cette Honnêteté qui transparaît, disons que je la ressens ainsi, quant à moi dans une quête de ma Légende personnelle, je découvre le « Transurfing » par Olivier Masselot en Vidéo et puis je tombe sur ton site,par hasard, comme ci….
    A défaut de découvrir cette méthode par les livres du Créateur physicien Vadim Zéland, j’ai hâte de découvrir tes prochains enseignements en ligne, je vois bien là aussi tous ces commentaires très riches qui vont dans le bon Sens d’une humanité nouvelle en pleine germination, c’est très espérant et encourageant, puissions nous partager cela en toute simplicité, humilité, de coeur à coeur en laissant de côté notre fonctionnement égotique. Au plaisir.

  • cécile
    Publié le 14:04h, 11 octobre Répondre

    bonsoir à tous,
    j’aime les concepts et surement est-ce plus que des concepts abordés dans cet article.
    les dix conseils que tu donne me parlent de chemin d’individuation et évidement, chacun d’entre-eux peut nous occuper un moment !!!
    pour ma part, à la suite de la lecture d’un de tes articles j’ai lu « le guerrier pacifique » de Dan Milllman … Magnifique
    je vous le recommande vivement !
    osons vivre cette vie qui nous est chère
    bien à vous tous
    Cécile

  • manondesroses
    Publié le 22:01h, 13 août Répondre

    Je découvre que Vadim Zéland va dans le même sens que l’auteur Guy Finley qui a écrit ses livres sur le lâcher prise «http://www.macrolivres.com/auteurs/guy_finley.php».

  • Darquise Auclair
    Publié le 16:18h, 31 juillet Répondre

    Bonjour surfeurs, surfeuses,
    Je termine à peine la lecture des 4 tomes de Transurfing .. et me voilà sur une vague. Je suis très enthousiaste par cette nouvelle méthode. Elle est celle qui me convient le mieux. J’ai un grand questionnement par contre par rapport à l’âme. Dans Transurfing , Vadim Zeland nous apprend que l’âme surfe dans l’espace des variantes pendant notre sommeil. Que cet espace des variantes est bien réel et que tous les scénarios (passés, présents, futurs) y sont contenus. Je me demande ceci: puisque notre âme ne souhaite qu’être heureuse, dans le bien-être et dans l’amour, comment se fait-il qu’à chaque nuit je fais des rêves qui me rendent soit triste, anxieuse, stressés. Je me réveille très souvent en pleurant. Pourquoi mon âme, puisqu’elle a la possibilité de se créer tous les plus beaux scénarios dans l’espace des variantes, patauge dans le laid et le gris? Je prend l’habitude avant de m’endormir de dire à mon âme de vivre du bonheur et des choses heureuses dans l’espace des variantes (quand mon esprit lui sommeille) mais il n’y a rien à y faire. J’ai l’impression d’être oppressée la nuit plutôt que relaxe et calme. Quelqu’un tente une explication? Merci 🙂

    • carole
      Publié le 16:44h, 09 août Répondre

      Bonsoir,
      Je n’ai pas lu les livres mais simplement l’article de J-J Crèvecoeur, qui m’enchante à chaque lecture ou écoute ! Cependant je suis térapeuthe Shiatsu et en médecine chinoise on apprend, justement, que le foie gére toutes les émotions et c’est son « boulot » de les classer, ranger, ejècter … d’ou l’importance de cette organe, et il fait cela la nuit pendant le repos et les rêves. Lorsque les émotions sont trop fortes, ou que l’organe n’est pas suffisament en état il se laisse envahire, et les rêves peuvent devenir cauchemars ou engoisses, et surtout revenir sans cèsse tant que le problême émotionel n’a pas trouver de réponce correct lui permettant de passer à autre chose. Les rêves sont un signe « extèrieur » de notre état de santé -sans aucune prémonition là dedans !- …

  • Govean
    Publié le 02:15h, 13 juin Répondre

    J’ai lu également les 3 tomes de Vadim Zeland et je suis très proche de penser que l’observateur aiguisé que je dois cultiver chaque jour, chaque minute est en fait une sacré leçon de lâcher prise dans laquelle a chaque instant je réfléchis à la notion d’importance donnée aux choses, aux individus, aux situations…… Après tout dans la pratique meditative vipassana n’y a t’il pas cette observation et cet observateur qui permet de se dégager de la souffrance et de mes propres balanciers.(Mind full or Mindful ?) Le champ vibratoire dans lequel je me situe s’aimante avec celui avec lequel je peux m’ accorder ( la théorie des cordes) a partir du moment ou je lui donne une part de mon champ et de mon énergie je finis par en dépendre et l’alimenter…..
    Dans le boudhisme je pense que la notion de vacuité représente assurément l’action de mise en location dont parle Vadim Zeland.. La matière est vacuité et la vacuite est matière….. Cela dépend de la qualité de notre propre observateur intérieur a qui nous laissons la place pour ne pas donner trop d’importance à un événement dans le gigantesque espace du champ des possibles….. Seulement voilà, la part de notre conditionnement est la part la plus importance à prendre en charge avec beaucoup de compassion pour pouvoir toucher du doigt l’espace des possibles et nous changer en profondeur. Chacun a son parcours, ses valises et sa volonté propre de s’en libérer. Je souhaite un beau parcours a tous et a toutes et je vous remercie tous et toutes pour vos très beaux témoignages en n’oubliant pas Jean Jacques.
    Avec toute mon amitié

  • gosselin
    Publié le 09:38h, 09 juin Répondre

    je suis attire par ces nouvelles connaissance mais l’inconnu fait peur moi aussi le vaccin h1n1 je conteste tout cela au plus profond de mon ame.je regrette de vivre dans un monde aussi fou domine par la puissance de l’argent j’ai 74 ans je suis pauvre mais je ne prend aucun medicament chimique je cherche la nourriture le mieux et encore pas facile a rejoindre je reve de mon enfance et des beaux jardins de mes parents j’ai la nostalgie de ce temps paradisiaque ou les gens sentraidait ou les medias etait absent pour du negatif et encore et encore

  • Marie
    Publié le 20:33h, 11 avril Répondre

    J’ai lu cet article, fort intéressant, APRÈS avoir lu celui où vous expliquez ne plus promouvoir le Transurfing version française et j’en conclus que pour pouvoir m’y initier je vais devoir me procurer les ouvrages en anglais. Est-ce bien cela ? En tout cas, bravo pour vos articles, conférences et surtout merci pour votre transparence.

  • fred
    Publié le 08:45h, 28 janvier Répondre

    (je me permets de dériver, surfer, du sujet,
    pour vous donner des clés simples, donc efficaces,
    si vous ne les connaissez).

    « sans le savoir, nous vibrons à la même fréquence que celle du balancier que nous combattons
    Comme nous voyons de nombreux avantages à adhérer aux balanciers, nous oublions de regarder ce que nous perdons au passage dans cet échange non équitable… »

    Apports :

    « …sans le savoir et sans le vouloir… »

    Tout savoir est soit acquis, soit induit (acquis inconsciemment),
    c’est ce qui nous « bride »,
    et rend notre mode de vie involontairement non souhaitée.
    Soit il est universel, donc juste et bienfondé (lois biologiques, GNM Dr Hamer par exemple).

    Sans efforts :

    -> balayer toutes ses connaissances acquises et induites, faire table rase, etc…
    et avant d’être de nouveau induit,
    laisser en-suite « l’âme agir – la magie »
    (cf santé info russie, site non officiel de quantique russe).

    Comment l’âme peut,
    là ou nous ne pensons pas pouvoir ? :

    On peut représenter le corps comme un ordinateur, la tête est une webcam, micro, haut parleur, alimentation, câblages, mémoire vive principalement,
    les cartes (mère, graphique..) le buste, bras, jambes…
    et le véritable calculateur c’est le cœur, le microprocesseur
    (voir la vidéo dans le terrier du lapin, groupement de scientifiques en quantique).

    Ceci pour expliquer notre erreur (la mémoire par exemple est donc en tout).

    Faites un test :
    fermez les yeux, essayez de vous rappeler quelque chose d’assez vieux,
    puis ouvrez lez yeux et faites le même effort pour remémorer,
    mais uniquement sur l’os du crane.

    Il contient des informations, mais extérieures à nous,
    que la mémoire utilisée quotidiennement aurait effacé probablement
    (j’ai pensé à cela avec le préfrontal expliqué par Maselot, à la base les cranes de cristal).
    Vous pouvez faire la même chose avec des objets ayant enregistré des informations (mémoire de l’eau, des pierres, etc…).

    Le quantique, théorie des cordes,
    ou méthode des 2 points par exemple,
    explique que tout est un et un est tout,
    que tout est originalement pur (cf aussi bruno Groening, guérisseur, c’est le bigbang)

    Donc que l’on est, sait, peut tout
    (pour le tout, arriver à une masse critique – relativité :
    c’est la mer qui nous porte, sinon on coule…).

    Pour aisément réaliser / ça-voir cela,
    l’attitude nécessaire à la radiesthésie (vibrations, rayons) est bienvenue
    (c’est aussi un balancier finalement, mais universel, utile, sain, neutre….
    dé-ontologiquement correct ).
    L’esprit saint agit ainsi par exemple, prier ne signifiant pas demander mais unifier (voir Gregg Braden, érudit scientifique)..

    La principale difficulté de la radiesthésie, s’il en est,
    est donc qu’il n’y en a pas (voir les règles simples du texte abc de la radiesthésie).

    Tout système héliocentrique retourne à son centre,
    ses balanciers s’effondreront d’eux-mêmes, mais peut-être dans 1.000 ans…
    Donc ne perdez pas le temps.

    (j’aurais pu mieux rédiger ce texte, simplement je vous en laisse libre interprétation
    « l’observateur par le simple fait de l’observation modifie le résultat de l’expérience » :
    et vive le pendule).

  • eric
    Publié le 16:16h, 12 janvier Répondre

    j’ai lu les trois tomes de transurfing et j’ai fait le choix d’apprivoiser ce concept directement dans les paramètres de ma vie. pour le moment j’ai le sentiment d’avoir passé une étape importante : j’ai le sentiment de me réveiller d’un long sommeil ; les choses qui me faisaient réagir jadis n’ont plus d’emprises sur moi je me sens libre même si les conditions matérielles n’ont pas changées : je les vie beaucoup mieux ce qui est déjà un point très positif.
    Je crois qu’un cercle de personnes qui partageraient leurs expériences serraient beaucoup plus en adéquation avec la philosophie de ce concept . Le temps du maître unique est révolue ! L’humanité a besoin de maîtres qui éveille des maîtres qui eux même en éveille d’autres et ainsi de suite ; et pour garantir la liberté et la pérennité d’un tel balancier pourquoi ne pas l’organiser comme « les rave-party » : des rendez vous aléatoires de personnes éveillées et responsables animées par l’unique désir de partager leurs expériences avec d’autres….

  • Marypopin's
    Publié le 11:26h, 08 janvier Répondre

    Bonjour!
    J’ai acheté les 3 tomes de Transurfing que je lis et relis .J’aime la physique quantique ,je m’y intéresse depuis de nombreuses années .
    Je n’ai assisté à aucun séminaires donnés par Mr Masselot car j’ai été coachée par une personne formée (par ses soins ?) et en résumé cela m’a coûté très cher et ne m’a strictement rien apporté! J’ai donc essayé par moi-même ,je me suis mise en location par rapport au balancier de l’hôpital ds lequel je travaille et c’est qd même plus confortable et j’arrive de plus en plus souvent à me mettre en observateur de mes propres comportements ….j’ai eu la chance de regarder avec grand intérêt les vidéos ….donc je commence à bien m’y retrouver….ce n’est qu’un début bien entendu !
    Je vous souhaite bonne chance dans vos nouvelles entreprises et j’attends avec impatience vos articles sur le Transurfing !

  • josiane
    Publié le 10:32h, 29 décembre Répondre

    Moi aussi, cilou, j’étais à Saintes, puisque j’y vis! En effet Jean-Jacques a fait sensation et on en parle encore. L’article qui a été distribué à tous les stands (j’en faisais partie) pour dire que la ville accueillait un « charlatan » lui a, en fait, fait une bonne pub ! et montrent que les bonnes idées dérangent !
    Depuis ma quête vers le mieux-être, j’ai adhéré à différentes pensées, différents « club » qui nous promettent bien des choses, j’ai milité aussi comme Jean-Jacques aux justes causes (ou effets) comme H1N1, la disparition des abeilles, etc, et à force, on s’épuise, on s’épuise jusqu’à baisser les bras, ou bien juqu’à ce que la maladie nous dise « stop ».
    Le modèle Trasnsurfing est ce que j’ai rencontré de plus facile, de plus logique et de plus censé ; ce que je regrette, c’est que certaines personnes , encore une fois, utilisent cette énergie propre pour tenter de briller un peu trop en écrasant les vraies, les bonnes énergies. J’espère que nous allons être assez nombreux pour former un égrégore bien positif, dans lequel les herbes indésirables n’arriveront pas à se développer. Merci Jean-Jacques, de bien vouloir continuer encore à essayer de rassembler les gens raisonnés, qui réfléchissent « plus loin » de façon plus approfondie et plus cencée ! BON passage vers le nouveau monde de 2013.

    • cilou
      Publié le 15:24h, 08 janvier Répondre

      Nous sommes plusieurs dans mon entourage à lire les divers tomes de transurfing et je pense créer un cercle à la rentrée 2013/2014….. »le cercle des transurfeurs indépendants » lol !!! Je serai à Saintes cette année car c’etait trop top l’an passé. Cette année lors de mes voeux à ma clientéle je leur ai noté ceci: « Merveilleuse année 2013 à tous ceux qui l’auront décidé ! » et beaucoup m’ont répondu qu’ils avaient trouvé la formule originale et super. Ce sont les ateliers de JJ.C qui me l’ont inspiré.

      • Lydia
        Publié le 09:57h, 15 mai Répondre

        Bonjour Cilou est ce le Saintes dont vous parlez est celui de la Charente Maritime ?
        J’ai lu les 3 tomes de Vadim et j’entame le 4ème .
        J’arrive de Mayotte et je découvre ce nouveau monde avec des zones un peu flou …
        je serai partante pour des rencontres……..

  • mariejo
    Publié le 09:31h, 29 décembre Répondre

    juste pour ajouter ceci les lois entre physique et spiritualité sont proches, ce qui n’est pas le cas des « lois du développement personnel ». Pour moi ceci explique bien des choses! meilleurs vœux pour 2013!

  • mariejo
    Publié le 09:26h, 29 décembre Répondre

    Merci pour tes écrits que je trouve à la fois simples, clairs et complets!
    Quelqu’un a écrit on ne peut étudier la spiritualité si on n’est pas physicien, car leurs lois sont proches. internet est international et tu pourras j’espère poursuivre tes enseignements éclairants. J’aurais dû poster ce commentaire à la suite de l’article suivant, bon, aujourd’hui je suis encore en désordre, j’assume! belle continuation!

  • wuillaume
    Publié le 19:48h, 25 décembre Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,

    Merci pour ces conseils. Je viens de lire les 3 tomes de Transurfing et cette clarté est appréciable pour avancer plus lisiblement.

    Je ne peux toujours pas visionner les 3 vidéos, ni m’inscrire sur votre blog. Sans doute y arriverais-je un jour, en continuant de vous lire et d’apprécier.

    Chantal

  • Françoise
    Publié le 18:16h, 25 décembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Il y a quelques années j’ai assisté à un séminaire « les sentiers de la guérison » et depuis je suis attentivement ce que tu proposes (je suis aussi abonnée à Néosanté). La présentation des vidéos de Transurfing m’a littéralement emballée! Du coup j’ai lu les deux premiers tomes et je suis inscrite à un « trajet » pour le printemps 2013. C’est une véritable révélation et je suis tout à fait d’accord avec « cilou » pour moi c’est LA méthode révolutionnaire de développement personnel: claire, simple, efficace. Il n’y a pas eu de fin du monde, mais je sens vraiment la naissance d’un nouveau monde… Merci infiniment pour ton travail et tes nombreux partages.

  • cilou
    Publié le 12:31h, 24 décembre Répondre

    Vous vous dites  » encore une technique de développement personnel! », moi je vous répondrai  » c’est LA technique la plus puissante actuellement à notre disposition ». Pour avoir visité un certain nombre de méthodes, pour en avoir découvert de surprenantes, transurfing est certainement aujourd’hui la plus adaptée à la compréhension et à une application facile. La clef, pour moi, c’est d’intégrer le non jugement de valeur. Cela fait maintenant plusieurs journées et nuits que je passe à retourner transurfing dans tous les sens et je n’ai pas trouvé de faille. Je pense sincérement que c’est un balancier bienveillant à diffuser…transfuser…..perfuser…..C’est toujours un plaisir de visionner vos vidéos, j’ai assisté à vos conférences cette année à Saintes et suis trés heureuse de marcher dans vos pas.

Écrire un commentaire

Veuillez résoudre *