Vie consciente #15 : Réévaluer sa vie à la faveur d’une crise…

27 Août Vie consciente #15 : Réévaluer sa vie à la faveur d’une crise…

Ce texte a été envoyé le lundi 27 août 2018 à l’ensemble des abonnés de ma liste sous forme de courriel. C’est un texte capital qui annonçait un virage important dans les activités de la plateforme d’Émergences. Lisez-le et partagez vos commentaires au bas de cet article.

 

Pour une fois, je ne vais pas parler de toi…

Je vais te parler de moi.

  • te parler de ce qui me pousse à te parler de la crise que je traverse actuellement ;
  • te parler de ce que je vis intérieurement et professionnellement ;
  • te parler de ce que je compte t’écrire dans mes prochains articles ;
  • et aussi, te partager ma conception personnelle de toute crise humaine…

 

CE QUI ME POUSSE À TE PARTAGER TOUT CECI

Mes motivations à m’adresser à toi sont multiples :

  • je voulais que tu comprennes pourquoi je ne t’ai plus écrit depuis la fin du mois de mars, alors que j’aurais dû le faire et j’aurais voulu le faire. Mais que veux-tu ? Je ne voyais vraiment pas ce que j’aurais pu te partager, puisque moi-même je ne voyais plus clair dans ma propre orientation professionnelle et personnelle…
  • je voulais aussi te partager très clairement quelles sont les valeurs auxquelles je donnerai priorité à partir de maintenant dans le cadre de mes activités sur la plateforme d’Émergences. Histoire qu’il n’y ait pas de malentendus entre nous.
  • je voulais te donner la possibilité de te désinscrire de ma liste si tu estimes que les nouvelles orientations que je suis en train de prendre ne trouvent pas de résonance à tes yeux et à ton cœur. Et très sincèrement, je préfère accompagner cinq fois moins de personnes qu’avant, mais que ces personnes soient dans ma liste en connaissance de cause…
  • je voulais aussi te faire profiter de mon expérience en te partageant une vision différente de la notion de crise (que tu trouveras en fin de cet article). Car comme on traverse tous des crises, je me suis dit que ça pourrait peut-être t’être utile…

Venons-en maintenant à ce que je traverse douloureusement depuis janvier 2017.

CE QUE JE VIS INTÉRIEUREMENT ET PROFESSIONNELLEMENT

Peut-être ne me connais-tu que depuis quelques jours… Ou depuis près de trente ans.

Je n’ai pas choisi ce métier de formateur professionnel. Et je ne l’ai jamais considéré comme une carrière, et encore moins comme un business potentiellement lucratif. Pour moi, ça a toujours été une vocation, au sens fort du terme.

Vocation, ça vient du latin Vocare, qui signifie appeler. En 1989, je n’ai fait que répondre à l’Appel de la Vie et j’ai accepté de devenir formateur-accoucheur du potentiel des individus, pour ouvrir leur cœur et leur conscience afin de créer une meilleure vie. J’avais à cœur de leur enseigner des outils qui les rendent autonomes, conscients et plus responsables de leur vie…

Tu sais, cette histoire qui dit que si tu apprends à pêcher à un homme, il mangera toute sa vie 🐡🐠🐟🦑. Eh bien, c’était ça la vision qui m’a animé pendant ces 28 dernières années.

Pendant toutes ces années, j’ai touché plus de 3 millions de personnes à travers mes 10 livres, mes 2.100 conférences, mes 1.940 jours de séminaires dans des salles physiques, mes centaines d’articles dans une dizaine de magazines différents, mes centaines d’émissions radio, mes 600 heures de vidéos gratuites ou payantes.

Chaque fois que j’étais en contact avec le public (mon public), j’étais toujours animé de cette même passion : vous donner un maximum d’éléments pour vous rendre libres, autonomes, en équilibre, conscients, responsables, et heureux finalement…

À propos de passion, j’aime rappeler cette phrase de Stendhal qui disait que « la vocation, c’est avoir pour métier sa passion ».

Tout ce que j’ai fait jusqu’à présent, je l’ai fait avec énormément d’amour dans le cœur. Je le répète, le côté business ne m’a jamais intéressé. Je veux juste pouvoir vivre de mon activité et être capable de rémunérer justement toutes celles et ceux qui m’aident à réaliser cette vocation. Ce qui m’intéressait, c’était de faire une différence positive dans la vie d’un maximum de personnes.

Et ça, à travers les dizaines de milliers de témoignages que j’ai recueillis, je sais que je n’ai pas failli à ma mission…

Pourtant, aujourd’hui, je suis en crise…

Je suis en crise parce que je ne crois plus à ce que je fais tel que je le fais.

C’est très paradoxal parce que je suis arrivé à un niveau de maîtrise sur les plans pédagogique et méthodologique que je n’avais JAMAIS atteint auparavant. Ce que je suis en train d’offrir à mes étudiants des deux dernières académies (le programme de l’Académie des Relations Authentiques et celui consacré à la Mission de vie) est vraiment du grand art (je le dis moi-même, et tant pis si ça ne te plaît pas — je n’ai rien à perdre ni rien à prouver).

Je ne crois plus à ce que je fais parce que, tout simplement, je prends conscience de manière de plus en plus aiguë des limites énormes du travail sur soi en général, de la formation en croissance individuelle en particulier.

En d’autres termes, je ne crois plus que les formations que j’offre peuvent te rendre plus libre, plus autonome, plus conscient et plus heureux…

Et je ne crois plus qu’aucune formation — aussi bonne soit-elle — ne puisse, aujourd’hui, mettre en avant de telles prétentions.

==> Dans un des prochains articles de cette série, je te montrerai pourquoi travailler sur soi est toujours nécessaire, mais que ce n’est plus du tout suffisant pour nous assurer une meilleure vie personnelle et relationnelle. Pour moi, les conditions ET les finalités de la formation doivent être revues si nous voulons que cette démarche soit réellement au service d’une meilleure vie et d’un meilleur monde…

Je suis en crise aussi parce que d’année en année, je vis un désenchantement de plus en plus grand face à l’évolution du monde moderne.

C’est bien beau d’essayer de t’apprendre à pêcher tous les jours, pour que tu sois autonome et pour que tu reprennes le pouvoir sur ta propre vie. Mais si les lois votées par ceux censés nous représenter nous interdisent d’aller pêcher, que nous reste-t-il comme solution ?

Quand je vois la manière dont l’élite mondiale et les grandes entreprises multinationales maltraitent de plus en plus l’immense majorité que nous sommes, avec la complicité de nos gouvernements et des médias, je ne peux plus me contenter de ma vocation de formateur-accoucheur…

Et ça aussi m’amène à réévaluer mes actions et à remettre en question l’usage que je ferai de mon temps, à partir de cette rentrée 2018…

==> Dans un autre de mes prochains articles, je te montrerai les limites de cette belle histoire du colibri qui fait sa part en amenant une goutte d’eau lorsque l’incendie de forêt fait rage… Je te partagerai ma conviction qu’il s’agit d’un piège (dans lequel je suis tombé, moi aussi) que de croire qu’il suffit de poser des gestes différents au quotidien pour contribuer à un changement… Aujourd’hui, faire sa part est nécessaire (bien entendu), mais n’est plus suffisant…

Je suis en crise enfin parce que j’en ai marre du développement personnel tel qu’il est pratiqué et tel qu’il est consommé majoritairement.

J’en ai marre, en tout cas, de toutes ces offres qui vous promettent de résoudre tous vos problèmes parfois en un seul séminaire, une fois pour toute, DÉ-FI-NI-TI-VE-MENT… Et j’ai envie d’ajouter… « Pour les siècles des siècles, AMEN ! »

Deux aspects me dérangent dans ce qu’on appelle le développement personnel…

Tout d’abord, depuis l’arrivée des moyens technologiques qui nous permettent de proposer des formations en ligne, une multitude de jeunes loups inexpérimentés se sont engouffrés dans un marché qu’ils considèrent comme très porteur, très lucratif. Et effectivement, quand je participe à des congrès consacrés à la formation sur Internet, on nous répète toujours la même chose : trois marchés majeurs dans le domaine de la formation : la perte de poids, comment gagner plus d’argent et le développement personnel…

Très franchement, on est loin de ce qui nous animait, nous les pionniers de ce mouvement alternatif au service du bien-être, du respect de la personne et de la nature : je pense à des Lise Bourbeau, Jacques Salomé, Claudia Rainville, Guy Corneau, Marie-Lise Labonté, Arnaud Desjardins, Boris Cyrulnik, Pierre Rabbi, Frédérik Leboyer, Bernard et Patricia Montaud que j’ai eu le privilège de fréquenter parce que nous avons tous commencé à peu près en même temps…

L’autre chose qui me dérange dans le développement personnel, c’est qu’une proportion non négligeable de personnes l’utilise juste pour son bien-être égoïste et égocentré et n’en fait profiter ni son entourage immédiat, ni sa communauté. Quand le développement personnel n’est pas consommé tout simplement pour fuir ce monde dans une spiritualité désincarnée… Tu sais, ce que j’ai déjà appelé la nostalgie de l’ailleurs…

==> Dans un autre article encore, je t’entretiendrai sur le nécessaire rapprochement entre ceux qui travaillent sur eux (mais qui n’agissent pas sur les structures sociales) et ceux qui militent pour un changement (mais qui sont piégés dans des luttes de pouvoir et d’ego sans fin). Ce rapprochement est absolument vital et nécessaire si nous ne voulons pas être écrasés définitivement par le rouleau compresseur du monde moderne…

CE QUE J’AI L’INTENTION DE TE PARTAGER DANS MES PROCHAINS ARTICLES

Finalement, j’aurai mis quatre jours à préparer ce premier texte que tu viens de lire. Et ce que tu lis est la huitième version de ce que je voulais te partager.

Je suis heureux d’avoir pris ce temps, car lorsqu’on est en train de sortir d’une crise, il est toujours délicat de trouver les mots justes et ajustés pour décrire notre réalité intérieure. J’espère que j’y suis parvenu…

D’ailleurs, ça me plairait de lire la résonance que mes propos ont trouvé chez toi en laissant ton message ICI.

Dans mes prochains articles, j’ai l’intention de :

  • faire mon « coming out spirituel » à propos des valeurs pour lesquelles j’ai l’intention de m’investir dans les prochaines années (c’est là que tu pourras décider si oui ou non tu as envie de poursuivre l’aventure avec la plateforme d’Émergences et moi) ;
  • t’expliquer pourquoi je vis cette crise particulièrement maintenant, à l’âge de 56-57 ans (et t’aider à mieux comprendre pourquoi les crises majeures de notre vie se vivent autour de 28 ans, de 42 ans et de 56 ans) ;
  • te décrire la réorientation que nous donnerons aux programmes de formation et l’esprit dans lequel nous comptons le faire (ce qui te permettra de discerner en quoi ces nouvelles propositions pourront t’aider à construire une meilleure vie) ;
  • te partager mes projets de transformation sociale et de militance pour lesquels je compte faire appel à ton propre engagement concret (ce qui te permettra également de repérer dans quel secteur de la vie en société tu pourrais contribuer à un changement significatif).

 

CONCLUSION

Je suis très conscient que ce texte a été très long. En même temps, je ne t’avais plus rien donné à lire depuis plus de cinq mois.

J’espère sincèrement que tu accueilleras ma démarche à ton égard de manière la plus juste possible pour toi.

Et tu peux déjà décider de ton positionnement maintenant :

  • soit, tu attends mon prochain texte dans quelques jours, celui où je ferai mon coming out spirituel…
  • soit tu te désinscris de ma liste dès maintenant. Dans ce cas, je te souhaiterai bonne continuation sur ton chemin de vie…

Dans tous les cas, prends bien soin de ta vie. Et prends bien soin de tes proches et de ta communauté. Nous avons, plus que jamais, besoin de recréer des liens de solidarité entre nous…

Cordialement

Jean-Jacques Crèvecœur
Fondateur et directeur pédagogique d’Émergences-Formations

EN BONUS : MA CONCEPTION D’UNE CRISE, EN GÉNÉRAL

Je ne vais pas te dépeindre la situation avec des fleurs bleues. Une crise, c’est quelque chose qui fait mal, qui bouleverse, qui nous tord dans tous les sens… On perd ses repères, on se sent désorienté, on se sent souvent en deuil…

C’est ce que je vis, fondamentalement, depuis le début de l’année 2017. Depuis donc près de 20 mois. Je croyais qu’avec le temps, les choses allaient se calmer. Je dois reconnaître que ce ne sera pas encore pour tout de suite…

Donc, une crise, en général, c’est désagréable. Qu’il s’agisse d’une crise d’adolescence, d’une crise conjugale, d’une crise professionnelle, d’une crise identitaire, d’une crise existentielle, une crise reste une crise.

En même temps, pour avoir déjà traversé un certain nombre de ces passages initiatiques, comme toi probablement, la Vie m’a appris que dans toute crise se cache une dimension positive.

Même si parfois, c’est vraiment dur dur de trouver cette satanée dimension positive 🤨 !!!

D’ailleurs, il paraît qu’en chinois, le mot « crise » signifie à la fois « danger » et « opportunité ». Pour les Chinois, donc, toute situation de crise nous met en même temps face à un danger (si nous ratons l’épreuve qui nous est présentée) et face à une opportunité (si nous réussissons à tirer les enseignements de cette épreuve).

Plus proche de nous culturellement, « traverser une crise » se disait en grec ancien : « Krinein ». Et ce verbe a un deuxième sens ; il signifie également « réévaluer » !

N’as-tu jamais eu cette sensation que les crises que tu traversais te forçaient à faire une réévaluation de la situation qui t’avait précipité(e) dans la crise ?

Pour être très honnête avec toi, quand une nouvelle crise me tombe dessus (comme ce fut le cas pour moi depuis janvier 2017), dans un premier temps (qui peut durer longtemps), je n’ai vraiment pas envie de me remettre en question, de faire une réévaluation 🤬 !!!

J’ai plutôt envie d’accuser les autres, les politiciens, l’élite mondiale, la religion… enfin tout ce qui me passe par la tête pour les rendre responsables de mon malheur et de mon mal-être…

Avant de reconnaître que c’est à moi, et à moi seul, de regarder comment j’en suis arrivé là !

D’ailleurs, une réévaluation, c’est remettre en question ses propres valeurs. Est-ce que les valeurs qui ont guidé mes actions jusqu’à présent, est-ce que je les juge encore appropriées ? Ou ne serait-il pas temps de changer des choses dans ma façon de voir le monde ? Dans ma façon d’agir dans ce monde ? Dans ma façon de concevoir ma vie professionnelle, ma vie conjugale, ma vie spirituelle, etc. ?

Tu vois ce que je veux dire ?

Si ce petit partage que je viens de te faire peut t’aider d’une manière ou d’une autre quand toi, tu traverseras ta prochaine crise, eh bien je n’aurai pas écrit ce premier courriel pour rien…

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cette page, comment ce texte a trouvé une résonance chez vous. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes propos, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous juste sous ce petit texte. Il arrive parfois que le site se coupe quelques secondes, faisant disparaître tout votre texte alors que vous êtes en pleine rédaction. Petite précaution : enregistrer régulièrement votre texte pour ne pas tout perdre. Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel (qui ne sera pas publiée), mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

ATTENTION : Votre commentaire ne sera pas publié immédiatement si c’est la première fois que vous publiez un commentaire sur ce blog. Il devra être lu et validé par nos soins avant d’apparaître (ce n’est pas de la censure, mais de la lutte anti-spam, anti-publicité et anti-robot). Donc, pas d’inquiétude à avoir ! Juste un peu de patience…

Écrire un commentaire

Veuillez résoudre *

847 Commentaires
  • Jean-Pierre de Beaumont
    Publié le 02:44h, 22 octobre Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques, Je viens de prendre connaissance de ton partage ce soir. Le 27 août, je terminais mon long chemin vers Compostelle, dont le départ se faisait à Paris. Merci de nous avoir fait part de ton dilemme. Je vais lire attentivement la suite de tes propos dans les courriels à venir. Gratitude

  • Malogazelle
    Publié le 20:38h, 18 octobre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et MERCI pour ce partage.
    Ce témoignage est important (pour moi au moins) sous beaucoup d’aspects.
    Je le comprends parfaitement et j’ai recopié la liste des 10 personnalités avec qui tu as commencé et dont je connais plus de la moitié… pour mon plus grand bonheur déjà…
    Je souhaite continuer à lire ou à écouter le fruit de ton évolution….
    À très bientôt
    Une « fidèle » qui évolue de jour en jour…
    Malogazelle

  • Platonne
    Publié le 09:37h, 02 octobre Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,
    Il est vrai que nous sommes débordés de propositions de formation qui finissent par lasser.
    En fin de compte, je ne faisais que picorer à droite et à gauche comme un petit oiseau gourmand, jusqu’à l’indigestion.
    Chacun trouve ce qu’il a envie dans ce foisonnement, jusqu’à saturation.
    Nous sommes vraiment dans la société de consommation.
    Les relations, la psychologie, la spiritualité…., tout est bon pour ouvrir un marché dans lequel les gens esseulés (chacun derrière son écran) s’engouffrent pensant combler le vide qu’ils ont en eux.
    J’ose espérer que tu ne nous fais pas le coup de pub en comédie dramatique.
    Sinon je me permets de te féliciter pour cette prise de conscience, bien que tu ais aidé beaucoup de gens avec tes conseils.

  • Henry Anne Marie
    Publié le 02:07h, 01 octobre Répondre

    Bonjour Jean Jacques , je suis bien d’accord avec toi sur les innombrables vidéo et autre conférences sur le développement perso .
    J’en ai eu marre moi aussi à un moment donné et c’est pour cela que je m’étais désinscrite de tes courriels et que je mettais systématiquement les autres au panier.
    D’autant que cela avait un peu trop influencé mon conjoint qui n’avait plus de libre arbitre et débitait en boucle tes enseignements qu’il avait si bien intégré. Dans une situation donnée , il avait toujours La phrase qui allait bien sauf qu’il ne les appliquait pas forcement à lui même!
    Après bien des discutions et explosions plus ou moins graves mais assainissantes , il a un peu lâché du lest et nous allons bien.
    Merci à toi car tes enseignements sont de bonne qualité et utiles .
    Bon chemin à toi !
    Anne Marie

  • Nadine
    Publié le 14:46h, 30 septembre Répondre

    Message spontané, c’est à dire sans prendre le temps de réfléchir (peut-être plus qu’il ne faut).
    Je ne sais plus pourquoi je reçois tes messages.
    Je sais que je n’ai jamais eu envie de les supprimer, mais jamais eu non plus le déclic pour adhérer
    à tes formations.
    J’éprouvais d’emblée énormément de sympathie; pourtant quelque chose manquait, me manquait.
    A l’occasion de cette crise que tu évoques, je sais quelle dimension ou plutôt quel barreau de l’échelle
    « me » manquait.
    A 63 ans, je traverse une crise depuis plusieurs années dont je ne vois pas l’issue. J’apprends chaque jour à vivre avec.
    Tes propos me font beaucoup de bien; se sentir moins seul est un cadeau.
    Tu évoques très précisément ce que je n’ai pas le talent de mettre en mots… Oui, merci pour ce cadeau magistral !
    Même si « tu tombes » à un moment où j’ai abandonné toute quête extérieure, et sûrement parce que tu tombes à ce moment là,
    je pense que l’on se reverra !
    Bravo et merci pour la limpidité de ton expression.
    Avec Amour,
    Nadine

  • Maïté
    Publié le 07:38h, 30 septembre Répondre

    vivre une crise, d’accord ,
    Toute sa vie est une longue suite d’ ‘événements,, de situations diverses qui sont passés mais aujourd’hui intégrer la passion de vivre le présent pas comme un devoir mais une vie différente que nous nous préparons à vivre. C’est dur,, on respire encore…. La vie est encore là, vivons là.

  • Ghili Chanane Nadinne
    Publié le 14:24h, 27 septembre Répondre

    salam aleykom grand frère Jean-jacque, je ne suis pas du tout étonnée de ce que tu m’écris car je l’attendais, je savais depuis un an que tu allais réaliser et prendre conscience de choses que tu ne comprend pas car rien ni personne ne te les a enseigné et qui veulent te dire te transmettre un message et même plusieurs, sauf que tu ne connais pas LE language codé de tes différentes partie psychiques qui ont évolués au fur et à mesure que tu nous aidait à évoluer, c’est de la réciprocité.
    pendant que tu nous donnais, nous offrait tes connaissances, tes réflexions tes conclusions, au niveau de nos psyché télépathique il se passait des échanges, on t’envoyait nous aussi des informations que tu n’avait pas, nos réflexions, nos conclusions, des fois en le souhaitant et des fois involontairement, et tout ce cumuls d’infos qui viennent de l’extérieur de toi, hors de toi tu n’arrives pas à les gérer, car tu n’as ni décidé ni choisis de les recevoir ni les subir.
    car elles affectent ton moi profond et ça crée un chamboulement, ton inconscient fait de la résistance, se sent « violé »; comme une intrusion, comme si toutes les informations que tu classe et range depuis 30 ans se trouvaient menacés car des infos « extérieur » des « influences extérieurs  » invisibles mais réelles et que tu ni ne gère ni ne peut contrôler t’impose un réarrangement de toutes ses informations et pas que.
    un réarrangement mais aussi un dépoussiérage et le Mr jean-jacques qui s’est construit et a construit sa personnalité, ses croyances, sa vison de lui et du monde sur cette construction (cet emboitement bien précis ) de toutes les informations qu’il a (que tu as ) amassé durant toute ta vie, et bein il se sent menacé de disparition, et c’est pas facile à gérer.
    oui cette crise ce n’est QUE la mort , l’extinction, de l’ancien Jean-Jacques mais aussi et si tu l’accepte (cette mission impossible) c’est l’occasion et la magnifique opportunité de réinventer, recréer, reconstruire un nouveau Jean-jacques, encore mieux et plus ancré, encore mieux et plus incarné, encore mieux et plus convaincu.
    je t’aime d’amitié et de gratitude, merci pour tout.
    salam aleykom
    une fidèle admiratrice

    je te conseille de lire Les femmes qui dansent avec les loups de Clarissa pinkola et tu comprendra tout

  • Ghili Chanane Nadinne
    Publié le 14:23h, 27 septembre Répondre

    salam aleykom grand frère Jean-jacque, je ne suis pas du tout étonnée de ce que tu m’écris car je l’attendais, je savais depuis un an que tu allais réaliser et prendre conscience de choses que tu ne comprend pas car rien ni personne ne te les a enseigné et qui veulent te dire te transmettre un message et même plusieurs, sauf que tu ne connais pas LE language codé de tes différentes partie psychiques qui ont évolués au fur et à mesure que tu nous aidait à évoluer, c’est de la réciprocité.
    pendant que tu nous donnais, nous offrait tes connaissances, tes réflexions tes conclusions, au niveau de nos psyché télépathique il se passait des échanges, on t’envoyait nous aussi des informations que tu n’avait pas, nos réflexions, nos conclusions, des fois en le souhaitant et des fois involontairement, et tout ce cumuls d’infos qui viennent de l’extérieur de toi, hors de toi tu n’arrives pas à les gérer, car tu n’as ni décidé ni choisis de les recevoir ni les subir.
    car elles affectent ton moi profond et ça crée un chamboulement, ton inconscient fait de la résistance, se sent « violé »; comme une intrusion, comme si toutes les informations que tu classe et range depuis 30 ans se trouvaient menacés car des infos « extérieur » des « influences extérieurs  » invisibles mais réelles et que tu ni ne gère ni ne peut contrôler t’impose un réarrangement de toutes ses informations et pas que.
    un réarrangement mais aussi un dépoussiérage et le Mr jean-jacques qui s’est construit et a construit sa personnalité, ses croyances, sa vison de lui et du monde sur cette construction (cet emboitement bien précis ) de toutes les informations qu’il a (que tu as ) amassé durant toute ta vie, et bein il se sent menacé de disparition, et c’est pas facile à gérer.
    oui cette crise ce n’est QUE la mort , l’extinction, de l’ancien Jean-Jacques mais aussi et si tu l’accepte (cette mission impossible) c’est l’occasion et la magnifique opportunité de réinventer, recréer, reconstruire un nouveau Jean-jacques, encore mieux et plus ancré, encore mieux et plus incarné, encore mieux et plus convaincu.
    je t’aime d’amitié et de gratitude, merci pour tout.
    salam aleykom
    une fidèle admiratrice

  • 2020Amb
    Publié le 02:17h, 27 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    Vous etes honnete et j apprecie .
    Vous écrivez tout haut ce que beaucoup de personnes vivent en silence . par honte je pense
    Dire que ca va mal c est Negatif et les personnes autour de nous , n aiment pas ca. c est presque nous mettre dans un placard elles ne veulent pas entendre la vérité. plus tot nous fuir .
    je sais toute cette situation étant dans une affaire MLM que je developpe depuis 28 ans . j ai 60 ans .. alors le développement personnel j ai une liste,,, , sauf que j ai un dossier qu on cache sous le tapis ..et on nous parle de vérité d éthique lalalalala
    la cie nous parle en public d etre irréprochable plus tôt en rire
    beaucoup de visages ont des masques … il faut faire avec.
    voila un sujet de livre ….je suis a votre disposition .. je suis en France ..on peut se parler
    mais avec cette situation embarrassante , j ai aussi découvert d autres chemins sur moi ,, mes collègues et dans affaire internationale USA …que faire , sinon se faire virer et tout perdre ..voila ou j en suis …
    le mieux c est de rester soi même et vivre a fond sa vie ..
    merci de votre authenticité

  • Leader
    Publié le 09:44h, 26 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques. Merci pour l’aide que vous nous apportez. Il faut dire que je vous suis depuis plus de 2 ans et sans se tromper je crois que c’est une voie que je dois suivre

  • Lydie
    Publié le 05:25h, 26 septembre Répondre

    Merci Jean-Jacques
    Pour décrire aussi limpidement ce que je traverse également depuis quelques mois …et ce n’est pas la première (crise) : les mêmes questions, les mêmes interrogations, les mêmes « trous noirs » où mon cerveau ne m’apporte aucune réponse …
    Laissez le temps au temps c’est bien joli … quand je suis dans le fond du trou !! encore un ! je n’ai qu’une envie c’est de trouver une solution … ma remise en question … mon « utilité » (oui, je sais c’est prétentieux, mais tout de même réel) dans ma façon d’accompagner … dans ma façon d’être avec les autres (les autres étant ceux qui sont autour de moi ; famille, amis, voisins …) ;
    Est-ce l’âge qui veut çà ? est-ce la perte de mon père en 2017 ? est-ce mon changement de regard sur le monde ?
    Je n’en sais rien …
    Je pose un pas et je cherche et parfois je pose un pas et j’attends …
    Je n’ai pas trouvé de solution miracle et je ne pense pas qu’il y en ait une mais plutôt autant que de personnes et d’expériences (donc, un bon paquet !).
    Merci Jean-Jacques pour toutes tes lectures qui me permettent de poser encore un pas et un pas et un pas
    Belle continuation à toute l’équipe d’Emergences

  • Veronica
    Publié le 13:03h, 25 septembre Répondre

    bonjour Jean-Jacques et tous-tes

    oui allons-y, et allions-y tous-tes ensemble car je crois que vraiment, en ce moment, l’important c’est l’Unification, le partage, la bienveillance
    J’avoue, je n’ai pas tout lu, ou alors « en travers » troooooop long, si fatiguée du verbal, du bla bla encore et encore alors… OUIIIII allons-y! allons-y ensemble, allons-y maintenant!
    Allez!! on l’dit plus, on l’fait ;-))

  • Flam'dife
    Publié le 11:04h, 25 septembre Répondre

    Je persiste ds mon choix de poursuivre la route avec ce plus de te lire. Félicitations pour cette remise en question ça prouve qu on évolue avec son temps…savoir laisser parler le pourquoi d une crise merci pour cette transparence. De bonnes énergies à l équipe.

  • Marie
    Publié le 02:46h, 24 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques, en effet il peut y avoir plusieurs crises dans une vie,
    on va chercher des responsables, mais grâce à tes vidéos je me suis remise en question ,
    cela n’a pas été facile. Je pense à toutes ces personnes qui ont un mal être qui ne sont pas seul,
    et qu’au bout du chemin il y a une lumière si petite soit t elle qui grandira grâce à notre persévérance,
    notre envie d’avancer.
    Merci JJ

  • Claude
    Publié le 16:51h, 23 septembre Répondre

    Merci Jean Jacques pour ta réflexion et tout le travail effectué,. Je partage beaucoup la partie « désenchantement face au monde moderne……jusqu’à « faire sa part est nécessaire mais n’est plus suffisant ». C’est sur pour moi les dirigeants avec la complicité des grands médias nous-mènent dans un mur. Alors faire ou ne pas faire ? Ne pas faire c’était bon pour Gandhi et faire seul c’est risquer de développer son égo. Une ou d’autres voies s’imposent. Peut-être faire ensemble et vite afin de toucher les consciences de nos « élites », élever la conscience planétaire n’est-il pas le but de notre monde actuel au regard de ceux qui nous « empêchent de pécher » ? Ou l’on réussit ou l’on disparait comme d’autres civilisations ? Je vais maintenant voir ton 2e courriel car j’avoue que je suis en questionnement aussi sur les moyens. Bien amicalement à toi et à toute ton équipe. Claude

  • christel
    Publié le 13:54h, 23 septembre Répondre

    rapidement; moi aussi j’en ai marre de ces jeunes loups « creux » qui promettent la lune et nous font perdre du temps. Je ré élis Jean Jacques qui lui, au moins , ne se fout pas de nous. Il est vraiment dans le partage et le soucis de « faire grandir ». C’est une vision plus universelle avec plus d’amour et…à long terme, plus efficace pour l’humanité.
    Merci JJCC… qui crève les coeurs, d’amour bien sûr!

  • Anandi
    Publié le 11:28h, 22 septembre Répondre

    C’est mon premier contact avec vous, et je n’ai que ces mots qui montent de mon coeur: j’aime ce que je lis, je vous aime. Bonne journée.

  • martine Lefranc
    Publié le 03:42h, 22 septembre Répondre

    Merci pour cette belle  » Confession « Jean-Jacques .J ‘ai vécu , à plusieurs reprises , cet état très inconfortable mais qui débouche sur un plongeon dans nos profondeurs suivi d’une nouvelle ascension !!!!!! J’ai 72 ans et je continue ce chemin d’éveil avec Passion . Je sens que je m’approche doucement vers l’A mour de la Vie……..Je suis devenue Vivante enfin et là , Tout est possible . Amitiés Martine .

  • Elise
    Publié le 19:34h, 21 septembre Répondre

    Bonsoir Jean Jacques,
    Merci pour votre lettre et de nous associer à votre réflexion, et à nous livrer aussi sincèrement que vous le faites sur cette crise que vous traversez.
    Les choix que vous ferez seront les bons, soyez confiants, et sachez que vous avez contribué énormément pour ce monde par votre travail de si grande qualité, tant par sa méthodologie incroyable, sa pédagogie et son humanité.
    Je n’ai jamais pu m’inscrire à votre académie, faute de temps et de moyens, mais j’ai tellement appris de vos vidéos gratuites…Je m’y réfère souvent, et je suis toujours bluffée par cette qualité de travail…
    J’ai 40 ans et à ma façon j’essaie de marcher dans vos pas avec un niveau bien moindre mais ce n’est pas grave… car ce que j’aime par dessus tout c’est également l’être humain, transmettre et tenter d’éveiller les consciences….J’ai monté une petite association et par ce biais j’anime des ateliers qui peinent à se remplir bien qu’ils soient quasi gratuits…. Je vous rejoins entièrement sur ce buisines en ligne du développement personnel qui est écœurant…J’ai moi même payé des formations très chères pour un contenu et une qualité bien en dessous de ce que vous transmettez gratuitement…
    En tout cas sachez que pour moi, (qui suis une toute petite courroie de transmission comparativement à vous), vous êtes un mentor et vous êtes une des personnes qui me donne envie de marcher dans vos pas, pour essayer de modestement contribuer à un changement de ce monde…. Voir en vous une telle humanité, une telle générosité et un tel niveau de connaissance, transmis avec autant d’humilité, contribue énormément à croire en ce que je fais, et me donne envie de m’améliorer, non pas pour moi, mais pour ce que je transmet, ou plutôt tente de transmettre aux autres.
    Donc un ENORME MERCI pour votre travail, ainsi que pour les emplois que vous avez créé …c’est formidable!!
    je comprends votre remise en question, mais je pense que vous avez amplement rempli votre rôle, et que n’en mesurez pas la portée qui dépasse ce que vous pouvez imaginer….Vous êtes une lumière éclairant d’autres petites lumières, les aidant à amplifier leur rayonnement…
    J’ai hâte de prendre connaissance de votre prochaine lettre.
    Bien à vous et avec toute ma reconnaissance…
    Elise

  • YANO
    Publié le 06:18h, 21 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques,

    J’avoue avoir pleuré en lisant ton message. Je viens juste de le trouver car il avait été orienté dans mes spams, heureusement j’ai fait attention des les vérifier, pour une fois… Ton texte à trouvé une grande résonnance chez moi, et tout ce que tu dis ou fait m’aide beaucoup, Merci d’exister, d’être vraiment toi, de continuer à aider ceux qui le veulent et ce malgré et contre tout!
    Je me permet de te tutoyer car même si je te respecte énormément je me sens tellement en adéquation avec toi que j’ai le sentiment d’écrire à un ami.
    Je suivrai avec intérêt la suite de tes messages et attend avec impatience de te lire sur ton blog

  • Annick NORMAND
    Publié le 04:28h, 21 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Pour moi il n’y a pas de hasard.
    La lecture de tes messages intitulés « je suis en crise » ont eu un tel écho en moi que je vais différer ma décision prise début juillet de terminer la mission pour laquelle je me suis engagée jusqu’à mi octobre et ensuite quitter ce monde que je ne supporte plus.
    Je vais donc attendre la suite de tes envois.
    Respectueusement
    Annick

  • veronique
    Publié le 02:06h, 21 septembre Répondre

    je vois beaucoup de déception et de remise en cause dans ce texte et une démarche personnel de témoignage dans une grande humilité. il est vrai que la vie est loin d’être un fleuve tranquille et que chacun mène son chemin avec ses rêves que personnes ne peut enlever, ses espoirs que personnes ne peut enlever ses aspirations que l’on peut peut être par influence abîmer ou saccager au pire. Mais tout ça nous fait grandir et avancer car nous ne faisant l’expérience dans ce monde que de notre réalité face à nous même et à ce que nous créons chaque jour avec nos pensées , notre coeur. Nul n’est responsable de ma situation elle est et je dois parceque je suis née avec ce qu’il y a de plus difficile la liberté et la responsabilité de mes actes . Souvent je me rends compte que des personnes dans des conditions d’enfermement ou de situation grave sont plus libre et heureuse que moi car elles ont mis en place des éléments de survie et d’enthousiasme phénoménales et exemplaire. J’admire. On tombe on se relève, on communique ,on partage, on s’isole pour faire le point ou se protéger et l’on repart. j’ai une grande foi dans l’homme et dans ses capacités car le coté divin bien au fond de lui cadeau incommensurable d’Amour pour lequel il est là sur cette terre afin de le découvrir à l’intérieur de lui et le partager est une aventure extraordinaire. Bien sure il y a le monde qu’il y a autour , mais ne suis je pas un morceau de ce monde ,Je prends aussi la responsabilité de porter en moi le meilleur et le pire de chacun et de chaque chose et de vouloir unifier dans la cohérence et l’Amour afin que le meilleur et le bon l’emporte. Je ne mets la responsabilité sur personne c’est le monde ,l’humanité en mouvement , et nous en faisant tous parti. Le débat est surtout dans mon camp comment je peux comme une onde sur l’eau propager Amour Confiance Espérance, pour moi les paroles du Christ ressuscité et pleine d’espoir mais surtout d’Amour envers l’autre me vont parfaitement bien dans un monde en quête de sens et de valeur, A chacun de trouver le lien avec les autres pour en faisant grandir l’autre grandir aussi sans prendre le pouvoir, c’est inutile et on voit largement les résultats. A chacun de trouver sa mission ou de se laisser investir dans l’amour du Christ sauveur et rédempteur. Celui qui ne vous trahira jamais et sera toujours à vos coté pour vous relever.

  • odenth33
    Publié le 00:57h, 21 septembre Répondre

    Pour moi le problème est de rebondir car tous les clignotants sont au rouge
    -troubles bipolaires et à gérer chaque jour up oui, mais down le plus difficile. Consultation 1/sem chez mon psy. Lamictal et depuis la semaine luminothérapie (efficacité) Hormis lamictal pas de chimie pour cette dépression
    -seul ou presque pour les relations familiales reliées avec le tel. oral mais pas visuels (whatsApp).
    -mes relations sociales mal gérées ou insuffisantes qui maintiennent ma relative solitude. Je participe dans une association ong Grain de sable
    Ma résilience, cher Cyrulnik.
    – problèmes économiques.

  • Sylvain
    Publié le 19:23h, 20 septembre Répondre

    C’est parfait que sa brasse jean jacques ,,c’est comme la laveuse a linge ,on sépare les couleurs ,on brasse ce que l’on veut et on en ressort propre mais mouiller ,on laisse sécher le tout et on repart tout propre ,a neuf , avec de nouvelle idée nouveau but et si on a mis de l’eau de javel ,,c’est presque spirituel la blancheur des vètement .
    Bref réoriente toi c’est de bonne augure ce que je peut sentir avec tes propos que je vient de lire,, se n’est pas un ( Hazard ) ce qui T’arrive je croit que c’est une mise a jour que ton âmes te demande et tu est entrain de L’accoucher  »’quel beau résultat se sera
    J’en suis convincu ,avec L’humanisme que tu a en toi ,le gout d’aider que tu a pour ton prochain ,,tu ne peut que réussir quelque chose de divin qui changeras le monde . Salut
    Sylvain MIlette

  • Louise Cantin
    Publié le 15:20h, 20 septembre Répondre

    Bonjour, merci pour ce texte qui vient du fond du coeur. Tout d’abord je dois vous dire que ma crise a commencé à 49 ans donc juillet 2015, j’étais au bout du rouleau, mon cerveau ne répondait plus. J’étais soit en colère ou triste, je ne me comprenais plus. Environ 20 mois plus tard, j’ai compris dans quel monde de fou je participais et que cela n’avait plus de sens. J’ai perdu presque tout mes repères.Ce qui était important pour moi, c’était de me redécouvrir, mes valeurs, mes croyances, mes blessures, mon chemin de vie parcouru jusqu’à maintenant, qui suis-je??….Ma conscience a fait un bond mais après tout ce travail fait de l’intérieur, je regarde l’extérieur et je ne suis plus au diapason…..surtout dans le milieu du travail. Alors j’ai décidé de travailler à temps partiel pour participer le moins possible à ce monde de fou……en attendant de trouver mieux….

  • joesou
    Publié le 13:29h, 20 septembre Répondre

    Je suis immensement reconnaissante que quelqu’un ait mit des mots sur ce que je ressens depuis deja pas mal de temps ,plusieurs annees je dirais . Qu’ai je fais ? et bien j’ai quitte ce systeme qui ne me correspondait pas . Je me suis retrouvee au milieu d’un champ d’oliviers , une yourte , vue sur les montagnes blanches , le paradis et ……..et quoi , ce petit plaisir egoiste ne va pas chercher loin et surtout , ne resoudra pas les problemes de la planete et puis merde ! acceptons d’etre de petits colibris qui refusent d’alimenter le monstre et acceptons de regarder les moutons s’agiter dans tous les sens et continuons d’apporter notre petite goutte .

  • Bouya
    Publié le 12:52h, 20 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    A 66 ans, je suis en train de vivre une crise dans le sens où tu a définies:: ce quelque chose qui tord de partout, qui vous met en deuil; j’ajouterai qui vous broie. Hélas, aucune lecture, aucune vidéo, aucune musique ne parvient à me sortir de là. J’espère seulement que cette crise ne m’emportera pas.
    Bien à tous.
    Ton étudiante Alphonsine.

  • Tidiane
    Publié le 12:44h, 20 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Comme tout le monde, j’ai été particulièrement touché par ton texte dont la source me parait plus proche du cœur que de l’esprit. Sachez que nous nous engageons à vous accompagner dans cette aventure perpétuelle de découverte soi pour une vie meilleure et durable. A travers, vos enseignements, vous semblez être à l’image du feu qui se consume tout en éclairant son environnement. Nous avons hâte de découvrir la nouvelle destination post crise. Vous ne serez pas seule sur ce chemin.
    Vive valaque Jean Jacques

  • Isadora
    Publié le 11:01h, 20 septembre Répondre

    Je confirme qu’il n’est pas facile de laisser un commentaire !
    Merci, Jean-Jacques, pour ce beau texte. Comme vous, je suis choquée par l’opportunisme des « loups » du développement personnel, qui finit par devenir l’autre face du capitalisme sauvage.
    Merci et bravo, et je suivrai avec d’autant plus d’intérêt votre travail à venir.

  • Monique Gauthier
    Publié le 10:00h, 20 septembre Répondre

    J’ai déjà écrit deux commentaires alors je me demande, bien sûr, où sont passés les deux autres. À titre d’information, le premier commentaire était extrêmement bref et suivait de très près la lecture du 1er courriel de Jean-Jacques.
    Mon deuxième commentaire, écrit plus récemment, suivait la relecture de la vidéo « À propos de ma crise ». et paraissait – enfin, je crois – sous le vidéo dans l’espace prévu à cet effet. J’ai même cru que j’avais été rayée de la liste des personnes désireuses de suivre la série d’écrits expédiés puisque les « quelques jours » sont passés depuis longtemps et que je n’ai encore rien reçu.
    Il est possible que la brièveté de mes commentaires cause problème, vu le nombre d’interprétations qu’elle permet. SVP, n’hésitez pas à me demander les précisions nécessaires.
    Autre info., j’avais reçu le 1er courriel via l’AVM 06 dont je suis une participante.

  • Lydie
    Publié le 09:56h, 20 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    Je vous connais depuis bientôt 18 ans et vous m’avez aidé à sortir d’une crise importante celle du choix de mon ex de quitter le foyer.
    Cette crise m’a permis de réévaluer ma vie.
    A 48 ans je devais continuer à vivre cette fois ci comme je l’entendais suivant mes valeurs.
    Beaucoup de livres de conférences de séminaires sur le développement personnel, cela m’a aidé à me reconstruire et surtout à comprendre ce que le monde à voulu faire de moi….aujourd’hui à 65 ans nouvelle crise, ce monde ne me convient plus et pourtant je dois continuer à gagner ma vie….
    J’attends de vous lure de nouveau
    Cordialement
    Lydie

  • raymond
    Publié le 09:11h, 20 septembre Répondre

    Bonjour avec un certain retard car je lis ton article aujourd’hui,
    Cette remise en question te ressemble et beaucoup aurais été déçus quelle n’existe pas.
    Continue Jean Jacques nous sommes nombreux à te suivre.Amitiés.

  • Martine Seignovert
    Publié le 08:26h, 20 septembre Répondre

    Bien évidemment que ce discours me parle, moi qui ait toujours mêlé, consciemment ou inconsciemment, mon travail, ma passion et ma mission. Des crises importantes que j’ai traversées m’ont fait grandir à l’intérieur. Je suis pour une vie meilleure dans le respect des générations futures. L’éveil des consciences individuelles peut être mis en commun pour apporter la goutte d’eau qui maîtrisera l’incendie. Merci à l’amie qui m’a fait connaître Jean -Jacques.

  • Michel
    Publié le 05:01h, 20 septembre Répondre

    Je peux te comprendre, merci du partage, à toi de te « ré-évaluer » et de passer outre avec la leçon et de continuer à apporter tes connaissances au monde qui souhaite les recevoir. Merci et à bientôt

  • Aug
    Publié le 04:56h, 20 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je suis très sensible à votre situation de crise. Mais en vous lisant, je me disais : c’est un appel à un soutien dans votre évolution.
    Je suis un peu directe mais je me demande : est-ce que vous envisager de vous projeter en politique ?

  • Véronique
    Publié le 03:46h, 20 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    Je dois te dire tout d’abord que tous tes messages que j’ai pu lire et expérimenter m’ont beaucoup servi dans ma vie de tous les jours. Je n’ai pas les moyens de suivre tes formations, et je le regrette. Mais j’ai déjà beaucoup appris avec toi. Je ressens bien la crise que tu traverses. Le monde est incontrôlable, et toujours avec un pouvoir financier ormis présent et malsain. Je continue de mettre en application tes conseils, à mon rythme et à ma manière aussi. D’ailleurs, je viens d’acheter deux livres de poche de CG JUNG, pour comprendre un peu plus la vie. Ne baisse pas les bras. Moi, ne ne les baisse pas. Crois toujours en toi et surtout soyons responsable de tous nos gestes au niveau de la planête, et responsable de notre esprit, de nos choix. Belle continuation et à bientôt. Jean Jacques.

  • philippe
    Publié le 03:23h, 20 septembre Répondre

    Il est certain que ce courrier qui vient du coeur est un électro-choc. Il vient du plus profond de soi et appelle à de nouvelles ouvertures. Lorsqu’on met au point une telle formation et un tel professionnalisme on est également pétri de certitudes. Mais lorsque que ces certitudes se délitent c’est la crise profonde. Le travail sur soi est important mais n’est pas suffisant. Il est indispensable de développer la partie spirituelle, de définir un idéal à sa vie, d’élever son niveau de conscience. C’est une mission extrêmement complexe dans une société globale complètement dirigée par l’argent, le pouvoir et le matériel Je pense qu’un nouveau paradigme va voir le jour, suite à une crise mondiale, sans doute l’explosion de la bulle financière ou autre …. C’est pourquoi la formation de JJ dans son état actuel ne lui donne plus satisfaction, car il en perçoit ses limites, même inconsciemment. Je crois que c’est là le noeud du problème, mais aussi la possibilité d’un nouveau départ. Je suis prêt à continuer à échanger si vous le désirez …

  • Brigitte
    Publié le 02:45h, 20 septembre Répondre

    Très cher Jean Jacques je ne peux écrire longtemps. Te suivre depuis longtemps à été pour moi comme une résurrection. Je ne peux en dire que l’essentiel. Victime d’un AVC et d’un burn out il y a 7 ans il m’est reste des séquelles intellectuellesr et psychiques importantes. . J’étais devenue une larve. Je t’ai rencontré et ai travaillé à partir de tes capsules autant que j’ai pu . J’ai réussi à retrouver ou trouver des choses en moi oubliées ou jamais connues? J’ai rétabli quelques contacts sains avec l’extérieur et mes enfants. Je ne sais plus développer les phrases tout ça doit te paraître bien pauvre . Mais c’est presque miracle. Faut il avoir honte de dire que je me suis nourrie de ton intellect de ce que tu dégages. Pour moi la philo psycho…. monde trop abrupte. Tes mots à toi résonnent. Pour ce qui est de ta crise je crois comprendre . Ce n’est pas mon état qui me fait voir le monde tel qu’il est. Connaître ce que tu en penses me rassure (si on peut employer ce mot) sur mes perceptions mentales. Je ne suis pas seule. J’attends de te lire Brigitte

  • Nadine Pagliani
    Publié le 02:43h, 20 septembre Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ce texte qui me touche profondément.
    En 2012, alors âgée de 58 ans , je suis entrée en crise, conjugale d’abord puis professionnelle puis existentielle.
    J’ai fait deux tentatives de suicide, en 2013 et 2015.
    Depuis, exangue, je survis, désireuse en mon for intérieur de donner un nouveau sens à ma vie et pourtant toujours dans une sorte de no man’s land qui me paralyse.
    Je vais poursuivre la lecture de ton témoignage qui me réconforte en ce sens que même une personne comme toi peut traverser une crise « de vie » et de ce fait mieux comprendre et aider les autres.
    Je ne me relus pas; ceci est un message spontané que j’envoi, un peu comme on jette une bouteille à la mer.
    Encore merci et bravo pour ta franchise, ton honnêteté et ton cœur .
    Nadine

  • Maryvonne
    Publié le 01:58h, 20 septembre Répondre

    Quel COURAGE ! Je t’admire Jean Jacques pour ta Franchise, ton Honnêteté, ta Simplicité !
    Partager avec nous tous, et nous parler « VRAI » m’émeut !
    Je suis en crise, moi aussi, depuis la disparition de mes Parents et je cherche, au fond de moi, la nouvelle Voie à suivre ! Se mettre à nu, comme tu le fais, peut nous permettre de chercher et trouver une nouvelle peau et un nouvel Engagement !
    Merci à Toi, pour ta Sincérité et ta Générosité !

  • Muriel
    Publié le 01:50h, 20 septembre Répondre

    Merci pour votre courage, je me sens proche de ce que vous ressentez, je suis également en crise tout comme vous, d’ailleurs c’est ma santé qui a prit un grand coup dans sa gueule, mais je ne lâche pas l’affaire !
    Merci pour tout ce que vous faites.
    J’aime vous lire et je continuerai à vous lire avec beaucoup de plaisir et à transmettre autour de moi car c’est aussi ma vocation depuis l’enfance. Je vous envoie toute ma tendresse.

  • Guy Bernier
    Publié le 20:48h, 18 septembre Répondre

    Bonjour

    M. Jean-Jacques Crèvecoeur, je suis profondément touché par votre message. Je vais tenter d’être bref et dans mon cas ce n’est pas évident. Je suis à la fois touché et soulagé de vous lire. Touché parce que traverser une crise n’est pas toujours chose facile, et soulagé parce que ça fait du bien d’entendre une personne de votre niveau parlé du développement personnel… comme beaucoup de gens, (coach et autres ) le font.
    J’ai 61 ans et j’ai traverse des crises, mais la dernière vers 56 ans, en a été une grosse.  » La nuit noir de l’âme  » comme elle est appelé, je crois. Soulagé parce que je suis complètement d’accord avec vous. Je médite depuis 25 ans Vipassana, plus la Communication NonViolente de Marshall B. Rosenberg et communication relationnelle de Jacques Salomé etc.
    Je suivais souvent des parties de ce que vous donniez en ateliers. Je n’ai pas appris à apprendre, à me structurer de façon pédagogique. Je suis fils de cultivateur et j’en suis fier. J’ai fais un bacc. mais les sports ont pris le dessus sauf dans les 25 dernières années,après un grand plongeons vers l’intérieur. Aujourd’hui je tente d’équilibrer tous les aspects d mon Être.
    Je vais m’arrêter sur cela et j’ai bien hâte de vous suivre dans vos nouveaux développements.

    En attendant, je vous offre toute mon empathie..

  • Abel
    Publié le 00:46h, 17 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Laure, ma compagne m’a transmis ton dernier mail.
    Je l’ai lu avec intérêt.
    Comme toi, j’ai passé de très nombreuses années à accompagner les êtres… à leur partager TOUT ce que j’apprenais de la Vie au fur et à mesure, pour vivre en paix, libre et autonome…
    Et, comme toi, je me suis rendu compte que c’était très limité… que, trop souvent, nombreuses personnes utilisaient ces enseignements partagés pour affiner et perfectionner leurs dynamiques limitantes et souffrantes.
    Est arrivé le moment où j’ai vu que tout cela n’était qu’illusion… une illusion fondée sur le fait de progresser, d’avancer… et d’évoluer. Et tous mes partages pour inviter les gens à progresser vers plus de liberté, d’amour, de paix, d’autonomie ou de sérénité… participaient à nourrir cette illusion de progresser et d’évoluer.
    En vérité, le seul chemin est spirituel et il invite à retrouver en soi l’Amour Infini, la Lumière et la Paix que nous cherchons alors que nous sommes déjà CELA depuis toujours et en permanence, à chaque instant… mais nous ne le savons pas… nous nous croyons séparé, petit, insuffisant et sûrement pas glorieux… et préférons continuer à croire que nous sommes une personne, française, québécoise ou autre, grande ou petite, blonde ou brune, douée pour ceci ou cela, pas douée pour ceci et cela, et toutes ces choses qui nous définissent et que nous affinons avec le développement personnel.
    Qui suis-je ? est la seule question.
    Nous nous focalisons sur TOUT ce que l’on peut mettre après « je suis » alors qu’au fond, la seule chose qui importe est de découvrir en soi Qui EST… et Qui est JE ?
    Sincèrement
    Abel

  • christine
    Publié le 01:35h, 16 septembre Répondre

    merci pour ce partage d’intimité. à 57 ans j’ai traversé une crise, j’espère la dernière…J’en sors… Comment ? confiance absolue dans ce qui me dépasse, je me nourris de la Beauté et puissance de la nature, de l’univers, de la force de l’Amour, je ne fais partie d’aucun groupe mais prends la substance moelle des enseignements de personnes telles que Toi pour continuer à avancer…
    J’ai quitté ma vie professionnelle, sociale …changer brutalement de région pour m’occuper de mes parents dans leur maintien à domicile. .Crise douloureuse du pourquoi ? quel sens ?…J’ai dû affronter un cancer (à quoi je sers ?) pour savoir si oui ou non je voulais continuer à vivre dans un tel environnement sociétal…La réponse aujourd’hui est oui. Je suis coach professionnelle, accompagnatrice à l’emploi, je fais comme le colibri de Pierre…Etre en harmonie avec la puissance de l’Univers est pour moi le moyen de vivre …heureuse. Encore merci et que tout le Meilleur t’arrive très vite !

  • Dyal Singh Michaël
    Publié le 03:49h, 15 septembre Répondre

    Cela fait deux fois que je tente d’écrire un message et de l’envoyer… Voici ma 3ème tentative…
    Nous ne nous connaissons pas, nous ne nous sommes jamais rencontrés et nous partageons de nombreuse valeurs.
    Cela fait près de 10-15 ans que je perçois ce que tu exprimes parfaitement. C’est depuis 4 ans maintenant que je suis contraint à « réfléchir » à un autre mode d’action… Ma curiosité est très ardente à connaître la suite de tes pérégrinations mentales et émotionnelles, avec quelques « insight » intuitifs, spirituels… Bon courage, et tu me confirmes la loi de la saturation… Voici que va sans doute émerger ce que René Char appelle « La Fleuve caché »… Déployons nos ailes pour jouir à plein de nouveaux espaces !

  • jean pierre
    Publié le 15:31h, 14 septembre Répondre

    Bonsoir, plus de nouvelles de toi, sache que tous ces mots, ces phrases, ces sentiments raisonnent très fort en moi, il est vrai que chaqu’un doit devenir actif de ces changements, tu le dis très bien. A bientôt de te lire. Amitié

  • Sylviane Mathieu
    Publié le 06:46h, 14 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je le reconnais, je n’ai plus avancer dans la formation depuis 3 mois !!!
    Cela m’était nécessaire.
    Tout comme toi, je suis en crise depuis plus d’un an, en plus d’une dépression qui fait suite au burnout.
    Ta vidéo de la page d’actualité de septembre me rouvre les yeux sur ce monde bien compliqué et difficile mais je ne peux me résoudre à me laisser abattre.
    Je relis ton mail dans lequel tu donnes pas mal d’explications et je m’y retrouve à fond bien sûr.
    C’est depuis quelque semaines maintenant que je pense reprendre le cours de la formation qui me fait grandir, m’apaise et m’encourage.
    Ce que j’ai vécu ces 3 derniers mois sont vraiment des épreuves que je ne souhaites à personne. La fatigue, m’a accablée pendant cette période.
    J’espère maintenant, pouvoir reprendre sérieusement et convenablement la formation.
    L’équilibre revient peu à peu.
    Ma binôme n’est pas bien contente de cette situation et de mon état et j’aimerais relier contact dés que j’aurai repris le module 3.
    Voila Jean-Jacques, je suis bien en retard, en effet, mais heureuse de continuer ce chemin avec toi et les autres de l’ARA.
    C’est ici ma première formation avec toi et je trouve qu’elle me correspond et me convient même sans avoir suivi l’AVM ou autre.
    Aussi, je suis touchée par beaucoup de témoignages que j’ai lu ici,
    Merci de tout ce partage.
    Bien à vous tous et respectueusement
    Sylviane

  • Martine
    Publié le 01:57h, 13 septembre Répondre

    Je te comprends et je suis avec toi.
    Créons ensemble un nouveau monde, de nouveaux fonctionnement .
    Je suis partante

  • H.Larose D'Amour
    Publié le 08:53h, 12 septembre Répondre

    Pour t’avoir rencontré à plusieurs occasions, j’ai une entière confiance que ce je tu vis présentement sera pour le mieux. Tu es mon modèle de penser et tes paroles font partie maintenant de mon vocabulaire. J’ai hâte de lire ton message suivant. En toute amitié,

  • Dominique L
    Publié le 07:27h, 12 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques quand j’ai reçu ton er message je croyais à 1 arnaque car cela ne pouvait m’être adressé…Ensuite je l’ai relu plusieurs fois et je le ferai encore…J’ai découvert que tes yeux étaient bleu – ce qui est accessoire… Mais ils étaient tellement VRAIS c’était pour moi une véritable bouffée d’air frais. je n’ose presque pas dire – que si je n’arrive pas à suivre le rythme je suis accro quand même – ma mère disait: » faire et défaire, c’est toujours travailler »Pour ma part, je pense beaucoup trop +++ et je n’agis pas assez ! Merci pour le truc « enregistrer (comment faire) j’ ai envoyé 6 messages perdus

  • Nathalie treflette
    Publié le 16:20h, 11 septembre Répondre

    Bonsoir Jean Jacques,

    Je vous lis depuis tres longtemps…période d info sur la vaccination grippe…et même avant…Puis je vous ai regardé dans vos vidéos youtube avec toujours une grande admiration pour votre passion, à donner et transmettre, votre grand courage aussi pour les sujets particuliers., et tout cela avec une touche d humour !
    Alors déjà, Merci Merci Merci pour tout ce vous avez donné à des milliers de personnes, quelque part sur la planete…et j en suis.
    Je pense que vous vous souvenez de ce qu est le pat hormonal…
    Vous connaissez surement la théorie des cycles et le poids du transgénérationnel sur nos vies…Dans votre prénom et nom aussi, beaucoup d infos. Et que dire du conflit du poulpe ?

    Peut etre Jean Jacques, qu à présent, le conflit du poulpe est résolu ? Peut etre que maintenant vous avez le droit de vivre pour Vous ?

    Je continuerai à vous lire, avec l espoir que Oui, vous pourrez vous ouvrit à une nouvelle Vie.
    Le monde change, même si cela prend plus de temps que nous le souhaiterions, l important c est que le monde change. Alors nous sommes de plus en plus nombreux à nous éveiller, il est donc « normal » que la pression pour maintenir « le plus » dans « l ignorance » s accroisse…et cela peut passer aussi par de « mauvais thérapeutes ou gourous », on s en fout !
    Il faut des gens « mauvais » , de mauvais enseignants, de médiocres thérapeutes pour tous ceux qui ne peuvent pas encore choisir un autre chemin plus en conscience,…

    L important Jean Jacques c est le cadeau que vous avez fait à chacun d entre nous, il est éternel ! Alors merci et à bientôt.

    Chaleureusement.

  • Bérenger geneviève
    Publié le 02:59h, 11 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Précautionneusement, avant j’ai relu tous les commentaires que tu as reçu à propos de ta crise existentielle, cela afin d’être sûre que je ne risquais pas d’être hors sujet :
    Il semble en effet que nous soyons tous en recherche du Bonheur Universel envisagé sous bien des aspects qui convergent tous vers ce seul but.
    J’ai eu une vie assez compliquée et variée qui m’a amenée dès ma plus tendre enfance à y réfléchir énormément.
    Tu voulais à la fois notre avis et notre aide, si j’ai bien compris, au moins notre solidarité car nous sommes tous engagés dans le même bateau ou dans la même galère comme diraient les plus pessimistes d’entre nous.
    Pourrais-je t’aider de mon expérience (comme j’ai en partie pu aider ma tante Mickey atteinte d’un cancer qui l’a hélas, pour moi, emportée. Je dis hélas pour moi, car pour elle c’était mieux ainsi, elle ne pouvait pas continuer à souffrir pour la science plus longtemps.) ? C’est à toi de me le dire.
    Dans ces textes, j’utilise mon surnom « Ginou » avec lequel je suis connu de me proches de par le cœur. En entrant dans ton académie, suite à de nouveaux problèmes familiaux divers et à un désir que j’avais de rencontrer un être supérieur à moi pouvant m’aider sur mon chemin de vie (internet m’a exaucée!) j’ai voulu jouer franc jeu en utilisant mon véritable prénom et mon nom de famille de naissance.
    Enfin, si cela peut t’aider, ce ne serait qu’un échange de bons et loyaux services : j’aimerais te soumettre mes dix premières pages de mon livre « Constat » en pièces jointes, mais est-ce possible de le faire sur ton site ?. Si c’est possible, lis les dès que tu en aura le loisir. A défaut de t’apporter des éclaircissements sur ton chemin de vie personnel, cela peut éventuellement te distraire et t’amuser ! Autrement, tant pis, j’aurai essayé,c’est tout.
    Je ne me prends pas au sérieux plus qu’il ne faut, j’essaie seulement d’y être vraie !
    Bien amicalement :
    Geneviève.

  • Nicole
    Publié le 17:04h, 10 septembre Répondre

    J avoue que javais arreter de te suivre quand ct devenu trop compliquer 1 seance 1 semaine…car moi meme en crise…et g fini aux urgences ce samedi en crise de panique…la on m a stokee en se moquant de moi de ma crise qui me coupait toute respiration…le toubib na pas daigné me parlait et il ma dégagée…comme chacun en ce bas monde degage son prochain si il ny a pas d echange immediat qui lui rende quelqiechose…continuons à se voler à se detester à se jalouser à se juger…
    Merci aux jeunes qui ne croient qu au present! G toujours plaisir a te lire jj mais g du arreter mon abonnement à y Rasir…question de pognon…je ne me nourris plus…je m oublie….et j oublie le monde…
    Au plaisir
    NICOLE

  • Marlene
    Publié le 12:54h, 10 septembre Répondre

    Merci Jean-Jacques d’être toujours vrai et sincère, bref d’être vraiment humain parmi nous avec les pieds bien sur terre!
    Merci pour le partage et courage pour la suite du chemin!

  • Aga
    Publié le 04:36h, 10 septembre Répondre

    Bonjour Jean je suis ravi d’écouter tes vidéos de formation qui m’ont édifié changer des choses en moi je suis un jeune ivoirien qui gagner ma vie avec le MLM et que je développe ici Abidjan. En effet je ne peux pas passer un temps devant tes vidéos car chaque elle ouvre mon esprit et je suis en train de chercher voix et moyen pour être membre et suivre cette formation pour me perfectionner.
    Merci Noé Aga

  • Romero Juan José
    Publié le 04:19h, 10 septembre Répondre

    Bonjour JJCC, je viens de lire ton message de tout son long,, lors d’une période de vacances et te remercie.

    Pour ta sincérité et honnêtete envers toi-même et tes lecteurs.

    C’est avec plaisir que je lirais ce que tu appelles ton coming out spirituel.

    Comme si cela devait sortir à l’extérieur. Ne sommes-nous pas, notamment à travers la place laissée à notre ego, des messagers spirituels ou autres.. ?? A réfléchir !!

    Au plaisir de te lire et bonne inspiration et suivi de vie pendant ce temps.

    Amicalement

    Juan José Romero (ex-étudiant de l’AVM)

  • LaurieM
    Publié le 16:48h, 09 septembre Répondre

    Jean-Jacques ce n’est pas grave! Je pense que quelqu’un qui n’est pas/plus capable de se remettre en question et qui ne vit qu’à travers des acquis n’est plus tout à fait en vie. On ne devrait jamais cesser d’apprendre et d’évoluer, c’est parfois très dur dans les moments de transition mais c’est la vie, je trouve cela très sain. Merci pour ta sincérité, Courage.

  • Isabelle Vachon
    Publié le 10:52h, 09 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,

    C’est la première fois que j’ose te laisser un commentaire. Je ne me sens pas à la hauteur, je serai de peu de mots. Je remercie la vie de m’avoir permis de te connaître grâce à Internet. À maintes reprises, tu as été pour moi une source de réflexion et d’inspiration. Tu as contribué à me permettre de grandir, en conscience en amour et en compétence, comme tu le dis si bien. J’ai beaucoup de gratitude pour tout ce que tu as partagé sur Internet. Je sais et toi aussi que cette crise est un changement de colonne comme tu nous l’as déjà illustré. Malgré tout l’inconfort et la douleur même que cela peut te faire vivre en ce moment, nous savons tous deux que ce n’est ni un malheur, ni un désastre, mais une opportunité. Tu n’es pas seul. J’ai envie de terminer sur ces quelques mots, qui ne sont pas de moi mais de je ne sais pas qui pour le citer :  » Et si nous faisions comme si tout n’était pas foutu,,, »

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 16:32h, 09 septembre Répondre

      Merci Isabelle pour tes bons mots que je reçois 5 sur 5. La citation est d’Hubert Reeves…

  • Antoinette Fouilleul
    Publié le 17:31h, 08 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je n’écris pas souvent mais ce que tu écris a fait résonance avec mes questionnements du moment car j’e songe depuis 2 ou 3 ans à arrêter ma vie de militante. En effet,psychiatre hospitalier en retraite, je continue à faire un peu de formation ou de groupes thérapeutique pour les thérapeutes considérant qu’ils sont à privilégier car ce sont eux qui sont au contact de nombreuses personnes en souffrance, que le nettoyage de leurs propres limitations ne peut qu’être utile dans leur travail avec leurs clients ou patients , que ma manière de voir le soin en santé mentale est intelligente, créative et épanouissante tant pour la personne que le thérapeute. Parrallèlement j’ai des responsabilités d’administrateur dans une grande association nationale qui s’occupe de prévention des Addictions et de soins auprès d’addicts et leur famille.
    C’est beaucoup de travail et je n’arrive pas à trouver juste de réduire ce bénévolat car il me permet humblement de peser un peu dans les orientations politiques nationales ou locales ou sociétales avec mes collègues, même si cela parait être comme le rocher de Sisyphe tant le poids des organisations socio-économiques, politiques(lobbies) est fort. Troisième volet, je travaille à vivre autonome sur le plan alimentaire ( je produis mes légumes, œufs, etc…en respectant la nature et Gaïa…). Quatrième volet : écrire, transmettre. Cinquième volet: passer du temps avec mes petits-enfants qui m’étonnent et que je regarde avec un œil nouveau , une compréhension renouvelée par tout ce que j’ai appris dans les différents champs, des moments de régal à les voir fonctionner avec une liberté et une crativité étonnante(3 ans et 8 ans actuellement).
    Mais comment arriver à faire autant de choses? C’est toujours la quadrature du cercle!
    Ce qui me rend insatisfaite et je songe souvent à abandonner le volet militant peu gratifiant, souvent ingrat en terme de résultats. Je ne le fais pas encore. Car je crois encore que c’est un bon canal pour mener des politiques et des actions de Prévention innovantes faire changer le regard de la société sur les conduites addictives, augmenter les capacités de discernement et de conscience des jeunes et moins jeunes…..
    En ce qui me concerne, j’ ai pensé et vécu que pour faire des changements dans un système, il faut à la fois être dedans et en dehors, se situer aux marges.
    Je comprends ton inquiétude de voir le développement personnel qui pourrait être seulement une amélioration de son bien-être sans conséquence plus large et sans investissement sur le plan citoyen du monde.
    Mais je trouve que l’élévation du niveau de conscience de Soi qu’apporte tes formations prépare un peu à ce regard distancié sur le monde mais peut faire rester dans un monde entre-Soi de confort. Pourtant le voyage du héros montre bien que nous sommes invités à retourner dans le monde avec ses difficultés et sa réalité.
    En tout cas , merci de partager tes réflexions.

  • Florence
    Publié le 07:10h, 08 septembre Répondre

    Un grand merci pour ta sincérité , ton authenticité, ton courage .
    Ta capacité à te remettre en cause et dire les choses me touche et m’interpelle sur mes propres certitudes et sur ce que je fais de ce qui m’est donné .
    MERCI
    A très vite .

  • Danielle
    Publié le 20:55h, 07 septembre Répondre

    Moi aussi je suis en crise … C’est très généreux et courageux de nous partager ce que vous vivez. Merci

  • Rachel
    Publié le 18:59h, 07 septembre Répondre

    Merci, merci et encore merci. Car depuis deux ans je suis moi aussi en crise et désemparée face à l’évolution du monde moderne. Je me sens isolée et vois des changements s’opérer dans la société qui m’effraient et je me sens d’autant plus isolée que personne autour de moi ne semble choqué par ce qui se passe.
    J’attends votre prochain mail avec impatience et anticipation.

    Cordialement,
    Rachel

  • Moustic56
    Publié le 14:42h, 07 septembre Répondre

    Bonjour jean Jacques, Cela fait un moment que je te suis sur différents supports, et dernièrement sur tes vidéos. Je dois reconnaître que t’écouter me faisait du bien, mais que j’ai mis peu de choses en place. : je donnais trop de place à mon travail « officiel « . Et depuis un an que je suis en retraite, je suis aussi en crise car il y rupture de rythme, et ayant plus de temps pour réfléchir, je me pose bcp de questions sur mon avenir, ma mission de vie,….Une grosse remise en question, n’est-ce pas? Comme ce que tu m’as l’air de traverser. Je pense bien à toi et te souhaite tout le courage nécessaire à la résolution de la crise. ET (égoïstement?) j’espère t’entendre bientôt.
    Amitiés
    Dominique

  • mamounette
    Publié le 07:34h, 07 septembre Répondre

    bonjour Jean-Jacques,

    votre sincérité me touche beaucoup et je souhaite de tout coeur que vous trouviez une issue positive à cette situation. Cependant je m’imaginais qu’après ces longues années de pratique, vous seriez à l’abri de ces périodes désagréables de doutes et de remises en question. Je pensais que vous SAVIEZ toujours comment réagir face à la vie. Cela est déconcertant pour moi car cela signifie que même après une trentaine d’années de travail sur soi on doit encore affronter des crises ! C’est décourageant car voici seulement deux petites années que j’oriente ma vie vers plus de conscience et je n’ai plus trente ans devant moi pour arriver à la conclusion que rien ne va plus. C’est vrai que je vous rejoins lorsque je découvre des séminaires de formation à quarante mille euros pour trente jours avec un supplément pour être au premier rang !!! Mon but n’est effectivement pas de devenir plus mince ou plus riche, j’aspire à une vie heureuse tout simplement.

  • Sonia
    Publié le 03:15h, 07 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et à tous ici, dont j’ai lu quelques commentaires… Développée tardivement, j’ai aujourd’hui 53 ans, ma conscience politique hors de de tous partis m’a fait comprendre (grâce notamment à Francis Cousin, Michel Clouscard et autres Guy Debord) que l’origine de nos maux d' »occidentaux » est de privilégier le paraître et l’avoir à l’être, Ce conditionnement, nous ne l’avons pas choisi, c’est le capitalisme, le libéralisme, le mondialisme, dont on nous habille dès la naissance qui en sont les causes originelles… Il faut relire Marx, et notamment écouter comment en parle Francis Cousin, (youtube) pour comprendre les ravages du capitalisme, cette nouvelle nouvelle religion qui, avec son complice l’athéisme forcené, façonnent nos vie, en transformant notre logiciel d’humain en robot décérébré… sans âme, sans conscience…

    La bonne nouvelle est que c’est justement dans « les crises » que l’être crie à la personne que nous sommes qu’il s’agit de se remettre sur le chemin de sa vérité intérieure, qui est aussi une vérité « universelle », celle ressentie par tous les humains. Cette quête, elle ne s’apprend pas dans les livres de développement personnel, dans des séminaires hors de prix en live ou sur internet, qui ne sont encore que des « récupérations » par la capitalisme qui nous fait gober que « tout » peut s’acheter, y compris une âme belle et noble… On n’a rien inventé. Il suffit de se replonger dans la pensée antique des philosophes grecs (Héraclite, Parmenide, etc). Mais surtout, se reconnecter à la nature, prendre l’énergie d’une forêt, de l’océan, ressentir la terre sous ses pieds, observer l’ordonnance et l’intelligence de cet infiniment petit, prendre conscience que l’on fait partie de ce tout magnifique, dont chaque élément a son importance…

    Je ne sais comment contrer la catastrophe vers laquelle nous précipitent les dirigeants de ce monde et leurs « sponsors » influents (les fameux 1 ou 2 % de la population). Toutefois, armés de valeurs telles que l’honnêteté, la probité, le courage, la vaillance, la persévérance, la tempérance, la générosité, la bonté, la bienveillance, la joie, la beauté et bien sûr l’amour (pas l’amour romantique débile d’Hollywood, mais l’amour vrai universel du vivant quel qu’il soit), nous devions pouvoir construire un monde parallèle, en silence, sans prosélytisme, sans heurts, mais avec détermination.

    Je suis très heureuse pour vous Jean-Jacques de la crise que vous traversez. Je vous la souhaite bouleversante, régénératrice, lumineuse. Vous nous faites un cadeau extraordinaire de nous faire partagez votre cheminement. Votre élévation spirituelle sera une formidable émulation pour tous ceux qui vous lisent.

    Portez-vous bien Jean-Jacques et recevez tous mes sincères encouragements. Je me réjouis d’en apprendre davantage sur cette renaissance et qui sait, de contribuer peut-être à mon tour à l’émergence d’une civilisation de l’Etre….

    Meilleures pensées pour vous tous ici…

    Sonia de Haute-Savoie

  • Ronan
    Publié le 01:26h, 07 septembre Répondre

    Mon cher Jean-Jacques,

    C’est curieux, dès le premier paragraphe je savais vers quoi cela allait m’amener.
    Il y a 10 ans, et après que j’ai participé à tes ateliers ainsi qu’à d’autres, que j’ai compris que le développement personnel ne mène à rien !
    À rien s’il est dispenser comme cela sans donner un sens particulier, un sens spirituel.

    Depuis toute ces années, combien de fois n’ai-je pas constaté que la plupart des gens qui participe ne nous parlent pas de eux, ne sont pas là pour eux mais pour acquérir des « outils » pour mieux les foutre dans la gueule des autres. Les femmes surtout, grande consommatrices et participatives de ces ateliers, viennent t’expliquer combien elles sont victimes de leur mari (certaines le sont réellement) et quand tu prends le café avec tu peux constater et ressentir que le problème n’est certainement pas le mari…
    Bref, rien que tu ne saches déjà…

    Et c’est alors qu’en parallèle j’ai suivi un cursus en dépouillement personnel, au travers d’enseignement philosophiques et religieux.

    Mais vois-tu, là où finalement le développement personnel ou la formation à l’autonomie (qui t’est chère dès tes début avec Ananou aussi) trouve ses limites c’est qu’elle semble mener à toujours plus d’égo. Et par contre les formations religieuses de leur côté – et dont le message des initiateur est la libération des peuples – ne mène qu’à toujours plus d’enfermements, paradoxal non…?

    Le schéma idéal viendra au jour lorsque les deux auront trouvé leur association pour amener l’individu vers plus de hauteur et de conscience… Si il le souhaite bien sur ! Le bon sens paysan dira toujours qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif…

    Reçois ma gratitude pour tout ce que tu fais.
    À bientôt
    Je t’embrasse

    Ronan Le Joncour
    ronan.lejoncour@neuf.fr
    06.58.05.55.41

  • Sarah Khoudja
    Publié le 15:23h, 06 septembre Répondre

    Enfin, c’est magnifique et exactement ce que j’attendais de lire et vers quoi je veux aller.
    Je me réjouis déjà du prochain mail et espère que je pourrais contribuer à ce nouveau mouvement.
    Sarah

  • Michel
    Publié le 10:10h, 06 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    En lisant ton message je me sens très proche de toi . Je pense que notre vie entière est truquée et que les seuls problèmes de la société humaine qui ne peuvent pas être solutionnés d’une manière heureuse sont des problèmes qui ont été délibérément créés.
    Rien n’a changé depuis peut être toujours . Nous pensons être libres mais le sommes nous vraiment ? Au moyen âge les seigneurs étaient propriétaires des terres et des gens qui y vivaient . Aujourd’hui rien n’a fondamentalement changé. La différence est que nous n’en avons pas conscience.car pour les puissants de ce monde nous sommes leurs propriétés.et peu importe que nous le sachions ou non. Un exemple : la démocratie consiste à voter en définitive entre deux candidats qui ont été choisi pour nous tout en nous faisant croire que c’est nous qui les avons choisi.. Nous sommes tous rentrés dedans de notre plein gré et dans notre société il est impossible de sortir de là. Changeons donc cet état de fait.
    A très bientôt je pense.

  • Daniel
    Publié le 10:00h, 06 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Je ne peux qu’être touché par ton humilité, ta transparence et ton intégrité.
    En tant que thérapeute qui a à coeur de montrer à pêcher plutôt que de donner du poisson, j’adhère entièrement à ton commentaire sur la consommation et la pratique du dit développement personnel.
    À tous les jours, je me dit que « tout est parfait » et que je n’ai qu’à garder ma ligne directrice qu’est l’Amour, mais quelques fois (en fait,souvent) je n’y crois pas et à ces moments, j’ai le goût d’enfourcher à nouveau mon destrier de Don Quichotte.
    Quand j’étais plus jeune (j’ai maintenant 67 ans), je me suis beaucoup investi dans ces combats contre des moulins à vent et j’ai réalisé que l’affrontement n’est pas la meilleur option. Le Yi King dit: « La meilleure façon de combattre le mal est un progrès énergique dans le bien. » C’est le mantra auquel je me raccroche à chaque jour.
    Je SAIS que tu es une bonne personne qui s’investi totalement dans sa mission-passion au service de l’humanité et je suis certain que tu vas sortir de cette crise encore plus fort et lumineux !
    Namasté

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 12:13h, 06 septembre Répondre

      Merci pour ce rappel du Yi King (qui est un des livres qui m’a beaucoup inspiré et que j’avais découvert grâce à Jung). Le progrès énergique dans le bien… C’est bien ça que je vise, en effet…

  • Brigitte
    Publié le 05:07h, 06 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, ainsi qu’à l’équipe et aux AVMistes,
    Pour aller dans le sens de ton analyse astrologique, lorsque Uranus est entré dans le signe du Taureau, je me suis dit  » tiens, il va y avoir du nouveau dans la vie de JJ » !! Tu le confirmes par ton e.mail et ta vidéo. L’astrologie holistique est un support qui me permet de comprendre au-delà du « visible » aux yeux humains
    Le noeud lunaire Nord est dans le signe du Lion. Il signifie que le but de chacun est d’entrer en « individuation » si chère à C.G. Jung.
    Entrer en individuation c’est entrer en conscience pour se retrouver Soi et briller de l’intérieur (alors que le lion cherche à briller de l’extérieur). C’est mettre en conscience le conditionnement de notre personnalité (pensées, émotions, actions réactives).
    C’est accoucher de Soi-même, au travers des épreuves quotidiennes, et pour cela, discerner nos vulnérabilités individuelles qui sont mises en lumière par les défis de la vie. Le problème est que ces défis ne se présentent pas au compte-gouttes mais en cortège, dans tous les domaines de l’existence dans lesquels le même thème apparaît.
    Par exemple : si j’ai un problème de reconnaissance de mes propres valeurs, cela va se manifester par un problème d’argent
    – dans le domaine personnel : je serai en débit sur mon compte bancaire
    – dans le domaine familial : un enfant se trouvera en difficulté financière
    – dans le domaine amical : des amis me demanderont une évaluation de ce qu’ils pensent me devoir en retour d’un service rendu et j’aurai de la difficulté à me positionner,
    – dans le domaine social : des dépenses inattendues (entretien de voiture, de maison … ) viendront grever le budget
    Selon mon point de vue, la crise vient de la difficulté à accueillir ce qui advient de la Vie et qui n’est pas ce que je souhaite. Je
    ne peux échapper à la purification qui m’est demandée pour accéder au changement qui s’impose.
    En conclusion du contenu de ton e.ail et de ta vidéo, si je suis en crise parce qu’en éveil de conscience et soumise au test de la RESILIENCE; C’est cette capacité de résilience qui m’est demandée pour tenir le gouvernail de ma Vie dans les mois et années à venir. Ma façon de mieux la vivre est de me « dissocier » de l’expérience qui se présente, de prendre de la hauteur pour ne pas me perdre dans une marée noire émotionnelle afin de devenir observatrice de mon expérience. C’est le moyen, pour moi, de maintenir un discernement vibratoire et une lucidité.
    Voilà la façon dont je définie la crise en ce qui me concerne. Coeurdialement

  • MarieRose
    Publié le 04:16h, 06 septembre Répondre

    Bonjour M. Crèvecoeur,

    Je partage totalement votre point de vue la conception d’une crise !

    Je suis en crise depuis maintenant 2 ans, je me cherche toujours, je nettoie et j’avance bien sûr,…j’ai beaucoup compté sur votre formation « mission de vie »…car ma quête est celle-ci : quelle est ma vocation ?

    Ce que j’aime en général, en particulier, et chez vous…c’est le fait que vous communiquiez vos pensées, vos états d’âmes, votre parcours.. peu de gens sont capables de le faire, d’admettre leurs erreurs de peur de paraître faible, alors que je considère ça comme une grande force d’esprit !!!

    Je vous suis reconnaissante pour tout ce que vous m’avez appris et continue donc de vous suivre !
    A très bientôt

  • warda
    Publié le 03:33h, 06 septembre Répondre

    Bonjour;
    merci pour ce courriel que je trouve normale, car moi aussi je traverse cette crise
    mais je garde toujours espoir, je sais qu’on va s’en sortir
    merci pour tout ce que vous m’avez appris, même dans cette crise j’apprends
    merci et merci

  • Patricia ASSADI
    Publié le 02:30h, 06 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    je suis très touchée par tes propos, sans doute parce que j’aurais pu les rédiger moi-même, dans le sens où tu as verbalisé ce que je ressens à ce jour. J’en suis à ma ma « ième » crise, peut être est-ce la même que je traverse depuis des années ; j’ai écouté tes vidéos et trouvé l’aide don j’avais besoin à cet instant T. Mais en effet, j’ai besoin de sortir de mon cocon, de partager, de m’intégrer à une communauté ; très seule, j’ai du mal à adhérer aux systèmes existants et aux propositions qui me sont faites (je suis formatrice d’adultes, spécialisée dans les savoirs fondamentaux et « Apprendre à apprendre »). Je ne comprends plus le lexique professionnel actuel, les postes qui me sont proposés ne correspondent plus à mon éthique, ma déontologie du métier. L’enjeux majeur aujourd’hui est de re-tisser les liens sociaux qui permettront de comprendre que ce monde ne pourra pas évoluer positivement si l’on n’y travaille pas ENSEMBLE. Je pense également que le bien-être individuel dépend du bien être collectif et que l’un ne va pas sans l’autre. J’en suis là ; je ne suis pas une « ascète », je veux aussi apprendre des autres. Merci de l’attention que tu voudras bien porter à ce petit mail, un peu en vrac (c’est dur de résumer en quelques lignes tout ce que je voudrais exprimer). Je suis fort intéressée par la suite que tu envisages de donner à tes formations, à très bientôt j’espère.
    Patricia

  • Yves
    Publié le 01:20h, 06 septembre Répondre

    Il est vrai que certains aspects du monde actuel apparaissent comme des rouleaux compresseurs contre lesquels nous ne pouvons rien. Je pense en particulier à la dictature de l’informatique et aux diktats de l’économie, incompatibles avec l’écologie et la défense de l’environnement. Malgré tout, il faut savoir résister et faire un usage modéré des nouvelles technologies et des modes lancées par la société de consommation. Rester simple, mener une vie simple : voilà peut-être ce qui peut nous épargner bien des déboires, même s’il faut bien avoir conscience qu’on ne maîtrise pas tout. Se méfier, en tout cas, des politicards, qui nous promettent des lendemains qui chantent; relire Ralph Waldo Emerson et Henry David Thoreau, se plonger dans les écrits de Thich Nhat Hanh et François Cheng, les faire siens pour (re)trouver la beauté et la responsabilité personnelle.
    Vaste programme, mais qui vaut la peine de se mettre en route, même si notre monde, il est vrai, connaît une profonde crise.

  • SAPHY
    Publié le 15:16h, 05 septembre Répondre

    bonsoir Jean Jacques,
    merci pour cet email plein de profondeur.
    je partage et suis assez proche de ton appréciation générale sur le résultat de cette immense énergie dépensée pour le développement personnel.
    je crois que le mot qui devrait guider nos pas maintenant est le mot partage, tant les richesses (dans tous les domaines existent mais sont si mal réparties ou si mal utilises.
    En ce sens je comprends bien ton ressenti d’individu en Crise.
    Effectivement, comment aujourd’hui aller plus loin pour éviter le pillage des ressources qui est déployé par les puissants ??
    Je me sens aussi un peu Colibri face à cet enjeu. Peut-être un vol de Colibris serait-il plus efficace.
    En tout cas il est intéressant de se poser la question ?
    Malgré cet état de crise, je te sens en pleine forme pour avancer et j’imagine que depuis le 1 er janvier 2017, tu as fait beaucoup de chemin.
    J’attends avec intérêt ton prochain email, qui sera je n’en doute pas une nouvelle source d’inspiration pour moi.
    Merci encore.

  • PATRICIA
    Publié le 11:33h, 05 septembre Répondre

    Bonjour,
    Je te remercie pour cette « mise au point » sur la situation.
    Démarche qui me semble difficile mais honnête, et j’espère qu’elle
    t’aide à trouver ton « chemin » pour traverser cette crise.
    Pour l’instant je décide de rester abonnée et attend de voir
    ce que tu acceptes de « partager » avec moi.
    Car je suis dans cette recherche du « partage » des connaissances
    et savoirs. Je suis herboriste en France (mot interdit par la loi)
    et partage mes connaissances et savoirs sans contre-partie avec les
    personnes qui viennent vers moi.
    Je te souhaite un belle journée
    Prends soin de toi
    Cordialement
    Patricia

  • Sabine RIBEILL
    Publié le 11:33h, 05 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Envie de vous dire ceci : Merci !
    J’ai écouté et adoré quelques-unes de vos vidéos depuis déjà quelques mois mais pas avec une grande assiduité par manque de temps et d’autres priorités du moment. Je vis moi-même un grand chamboulement. Je ne vais pas vous raconter ma vie et détailler toutes les raisons à cela, ce serait trop long et n’a pas son importance ici. Mais j’ai à coeur de vous témoigner que j’ai trouvé une grande qualité d’enseignement ainsi qu’un professionnalisme hors pair donné avec beaucoup de soin et d’attention. Beaucoup de résonance tant par la transmission pédagogique très riche que par ce que vous dégagez…une belle lumière.
    Je n’ai pas toujours lu ce que vous avez posté mais aujourd’hui…je prends le temps de lire celui-ci !?
    je vous remercie de ce partage authentique et assumé.
    Merci pour la richesse de vos connaissances dans le domaine du comportement et de la connaissance humaine et pour votre élan à le partager et à le transmettre. Vous contribuez largement à accompagner et guider un grand nombre de personnes qui ont a coeur d’avoir le courage de faire un pas vers le changement.
    Merci de l’avoir fait jusque-là.
    J’aurai plaisir de continuer à vous lire ou écouter…
    En toute sympathie
    Sabine

  • Josette Barbier
    Publié le 10:59h, 05 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    J’ai eu la naïveté de croire que tu étais à l’abri des crises, toi, maintenant !
    Bien qu’ayant dépassé les 56 ans depuis déjà quelque temps, je suis toujours – régulièrement – confrontée à des crises.
    J’en vis une justement depuis un an bientôt et c’est pourquoi ton courriel a eu un écho particulier en moi !

    Oui, je confirme comme c’est bien inconfortable et difficile à vivre.
    Je te remercie en tout cas pour ton message, qui m’a fait prendre conscience que chaque crise est inévitable et nécessaire intéressante et profitable à notre évolution.

    A te lire, donc, toujours avec plaisir et gratitude,

    Josette

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 10:59h, 06 septembre Répondre

      Personne n’est à l’abri des crises. Simplement, le fait de travailler sur soi nous prépare mieux à y faire face et à les traverser sans accuser la terre entière de nos difficultés…

  • Richard
    Publié le 09:09h, 05 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Il semblerait finalement que la dimension quantique du « transurfing » (votre texte du 20/01/2012) n’ait pas suffi à vous permettre d’éviter cette nouvelle crise. Je me doutais, en « observant » que l’évolution de votre système ressemblait de plus en plus à « La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf » *, que vous finiriez par exploser.
    Mais qui à votre place n’aurait pas explosé ?! Et je ne pensais pas que vous dureriez aussi longtemps !
    Vous êtes une personne qui fait d’immenses efforts pour rester honnête et droite, c’est une évidence, dans ce système que vous avez fini par dénoncer vous-même. Cela vous est reconnu, et comme le Phoenix, il vous est donné de pouvoir renaître une nouvelle fois de vos cendres.
    Le problème, c’est que l’espace des possibles, quoi qu’en pense le transurfing, se réduit forcément de plus en plus devant vous. Compte tenu de votre passé et de votre présent, confronté comme vous l’êtes à l’état d’un monde qui ne veut toujours pas changer, il ne vous reste à explorer, comme d’ailleurs vous semblez l’envisager, que les dimensions du politique (j’intègre dedans l’économique), de l’écologique et du spirituel, si ce n’est une fusion deux par deux de chacune de ces dimensions, ou bien mieux encore une fusion des trois.
    C’est effectivement là que l’on trouve l’exemple des « colibris » d’un certain Pierre Rabbhi, qui a réussi à se forger son propre espace d’intégration de ces trois dimensions, dont il a pu ensuite proposer à chacun le modèle. Mais un modèle forcément réduit, tant son espace est exigu, et tant sont réduites dans cet espace chacune de ces dimensions prises une à une, face à … l’état du monde !
    Quand on est comme vous un admirateur de Jung, quand on connaît l’impact phénoménal qu’il a eu sur l’ensemble de la société occidentale, quand on voit votre potentiel acquis, et aussi votre passé de physicien (voué à transformer le monde physique), quand on prend pleine conscience des enjeux auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés, comment pourriez-vous vous satisfaire d’une telle « mission de vie » ?!
    C’est ainsi que l’espace des possibles devant vous se resserre de plus en plus, pour exiger non pas une nouvelle forme d’intégration de ces dimensions, mais une véritable transmutation en cette quatrième dimension qu’attend notre monde, pour le moins occidental, ce fameux « 4 » au centre du « 7 » (Cf Dialogues avec l’ange).
    Mais là, cela devient de plus en plus intangible et dangereux, vous devez le savoir.
    Dans cette nouvelle révolution industrielle américaine, combinant Harvard, Palo Alto et Silicon Valley, que je nommerai, pour être trivial : Changer l’homme et le monde en se faisant un max de fric !, les prophètes sont devenus commerçants, puis chefs d’entreprise, puis investisseurs au CAC40. Et ce faisant, ils ont passé les étages du succès en montant vers des espaces de plus en plus étroits où la concurrence est de plus en plus féroce.
    Parvenu ici le problème est qu’il faut être de plus en plus innovant pour garder sa place, et que, partant du simple développement personnel, il y en a qui n’hésitent plus désormais à passer le cap, véritablement « faustien », de l’objectivation économique de la sphère spirituelle.
    L’exemple le plus symptomatique que j’ai trouvé en la matière est celui de Sara Landon (https://saralandon.com/) que, si tant est que vous ne la connaissiez déjà, je soumet à votre attention. Parce qu’il nous montre bien que les ressources « terrestres », quelles qu’elles soient **, ne peuvent plus suffire à satisfaire un besoin d’innovation si particulier. Je plains sincèrement cette femme, car le retour de baton risque d’être bien difficile.
    La lame du rasoir est ainsi de plus en plus aiguisée.
    Alors qu’allez-vous faire vous même ? A quelles nouvelles ressources allez-vous faire appel ?
    Si vous désirez des éclaircissement sur le cas Landon, ou si vous-même êtes tant soit peu encore en recherche de la « juste » solution, ou …, nous pouvons toujours en parler ***.
    Bien à vous,
    Richard L.
    ———————————————
    * Dans votre domaine très spécifique, je prend comme exemple de boeuf, américain, ces prototypes, que vous avez déjà probablement rencontré dans les stages de formation que vous réservez à votre intention, que sont des personnes comme Jeff Walker ou Steve Pavlina. Il y en a encore d’autres, qui font partie de cette nouvelle école de performance par internet qui dépasse toutes les prévisions, mais j’ai oublié le nom.
    ** Je fais aussi référence ici à toutes les écoles de spiritualité occidentale, dont aucune n’a passé l’épreuve du pouvoir et/ou de l’argent.
    *** Mais pas en public. Contactez moi par mail si vous le désirez, vous disposez du bon. Merci de mettre votre objet en majuscules .

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 11:07h, 06 septembre Répondre

      Merci pour votre message que j’ai lu avec une attention profonde et bienveillante. Je crois que vous décrivez extrêmement bien les défis qui se présentent à moi. Et comme vous le dites très bien, la lame de rasoir sur laquelle je marche est de plus en plus aiguisée…
      Je garde en réserve votre adresse courriel. Je ne sais pas encore si je vous contacterai, mais je vous remercie par avance de votre offre que je prends au sérieux. Bien à vous !

  • Florence
    Publié le 08:06h, 05 septembre Répondre

    Cher Monsieur Coeur-authentique, Je suis reconnaissante de votre partage de l’état de crise qui décape les illusions pour dénuder nos désirs profonds. Je suis en réorientation professionnelle et j’ai le besoin d’aligner mon coeur avec mes actes, tant professionnellement qu’affectivement. Dans ce chemin d’expression de soi, je m’inspire des livres de la série Anastasia, Le réveil de la terre, pour acter mon engagement vis-à-vis de mon être profond, de l’humanité et de la terre. Si la curiosité et la détermination vous anime dans la réalisation de ce projet spirituel, je peux partager avec joie ce feu divin qui s’incarne. Affectueusement, Florence

  • socorro
    Publié le 07:02h, 05 septembre Répondre

    bonjour Jean-Jacques! ton nom fait ton incarnation, cela est sure. amen!
    je me retrouve aussi en train de regarde ce virage que tu as très bien explique… mon cœur aussi est devenue en crise, car tous ses Initiés on pris le devant pour changer le monde en mieux partage et conscience et respect de la nature que nous offre tant! encore Lhomme dans son cerveau reptilien, égoïste agit a son propre profit en oubliant le Tout qui est cessé de rester, car personne dans ce monde va ramener avec soi quoique soit de la Terre. au contraire on laisse : la chair et l’os si cela ne deviens pas poussière… Là haut… les hôpitaux de désincarnées sont remplie des gens encore attaché à leur bien matériel et autres sans se rendre compte que cela ne les appartiens plus.., ils ont quitte ici, sans conscience du Tout.
    gratitude pour ses mots si conscient et de croire toujours aux êtres humains. nous corps formé de ses « petits trous » doivent se remplir plus de lumière.! Oui c’est possible améliorer…

  • Solange
    Publié le 04:46h, 05 septembre Répondre

    Bonjour Monsieur Jean-Jacques Crèvecoeur .
    C’est avec beaucoup d’émotions que j’ai lu ton message, je t’ ai écouté et tellement apprécié ces dernières années !
    Je n’aurais jamais cru que tu puisses traverser une crise et que tu souffres, après tout ce que j’ai pu entendre et apprendre sur le potentiel et les valeurs de l’Etre humain….
    J’attends des nouvelles pour une nouvelle Vie….

  • Claire HONNAY
    Publié le 02:55h, 05 septembre Répondre

    J’aime ce genre d’analyse JJ.

  • PascalMarie
    Publié le 02:00h, 05 septembre Répondre

    Bonjour JJCC
    BRAVO !
    Bravo, et MERCI.
    Tu me permets de te parler de Coeur à Coeur, aussi voici ce qui me viens
    à la lecture de ton premier courriel.
    —–
    Comment se fait-il que, malgré toutes les découvertes en matière de bien-être,
    de santé, de développement personel, l’humanité en soit encore seulement là ?
    Si je passe ma vie à chercher Dieu, et que Dieu n’existe pas (et je peux
    le prouver), je n’ai aucune chance de sortir de ma souffrance, je resterai
    dans mon ENFERmement personnel.

    J’en viens au fait :
    Enseigner est le rôle du Maître. Montrer est le rôle du Guide.
    Puis-je être à la fois Maître ET Guide ?
    ——
    Quel est le but de ma vie ?
    Atteindre un but, obtenir un résultat ?
    Jouer la Vie, c’est à dire VIVRE ?
    Devenir un Jésus, un Bouddha ?
    —-
    J’ai appris qu’il n’y a aucune limite au développement personnel.
    Chaque jour, je vis, je pioche, je grandis, je rencontre, je témoigne,
    je souffre, je mange encore.
    Chaque jour je suis face à mon égo, mon orgueil.
    Chaque jour, une nouvelle difficulté m’ait offerte, et tout mon passé,
    mon « Qui Je Suis » remonte.
    Tant bien que mal, je mets en application tout ce que je trouve dans ma
    « boite à outils », pour passer cette difficulté.
    —-
    Mon aide ? Mon guide ?
    Une « prière ».
    Une prière qui viens du passé, dans laquelle je me suis autorisé à
    remplacer un mot par une autre image.
    J’ai remplacé le mot « Père » par le mot « Conscience ».
    Chaque mot, chaque phrase de cette prière s’illuminent, rayonnent,
    deviennent vivantes.
    Voici mon Guide, mes Guides, car cette prière contient toutes les réponses
    à mes souffrances, à mes questionnements.

    exemple : « Délivre nous du mal »
    Comment, en faisant appel à La Conscience, puis-je être délivré du mal ?
    Pour que le mal soit, il faut que le bien soit (dualité).
    Pour que la dualité soit, il me faut juger.
    Donc :
    si j’applique les accords Tolthèques, je n’émets aucun jugement, je sors
    de cet aspect de la dualité, le bien et le mal n’existent plus, je m’en suis
    délivré. CQFD.
    En émettant mon dernier jugement (au jugement dernier), je sors de mon
    enfermement, celui qui consistait à juger.


    Tout n’est que outil, cheminement, apprentissage.
    Belle réalité, matérielle et virtuelle, que nous créons jour après jour,
    à chaque instant, dans le moment présent, avec un pouvoir infini.
    Nous sommes les créateurs. Aucun maître, aucun guide, aucun gourou, aucune loi,
    n’a plus de pouvoir que moi de me dire quoi créer.
    Pour pouvoir créer, il me faut être ancré. Ancré dans la matière, dans la réalité
    de ce qui est, de tout ce que est, sur tous les plans. Accepter ce qui est.
    Accepter ce qui est, c’est la seule façon de pouvoir intervenir dessus.
    Etre ancré, c’est sentir que chacune des particules de mon corps appartiennent
    à la Terre-Mère. Lors de mon dernier souffle, je lui rends cette partie qu’elle
    m’a prété : quel Amour !


    Merci, Amour Jean-Jacques, de m’avoir permis de t’exprimer mes pensées.
    Merci de m’avoir lu.
    et merci pour ce que je trouve dans ton merveilleux enseignement.
    Je me permets de te citer très souvent, lorsque je me réferre à tes travaux.
    Je t’embrasse avec mon Coeur.
    PM, PascalMarie PAJANI.

    PS : Comme j’aimerais avoir l’occasion de débattre de tout ceci (et plus encore) avec toi.
    au plaisir de te revoir.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 11:11h, 06 septembre Répondre

      Merci Pascal-Marie. J’ai beaucoup souri en lisant tes réflexions partagées avec autant de pertinence… Nous aurons peut-être l’occasion d’en débattre. Affaire à suivre, en tout cas.

  • Marie
    Publié le 01:52h, 05 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    Ce message est pour toi à ne pas diffusé
    C’est un texte du livre de Sarah Young (page 277) peut être l’as tu déjà lu …
    « Un moment avec Jésus »
    Bien à toi et j’espère que Dieu me permettra de te rencontrer
    Muriel

  • PIERRE DEWARD
    Publié le 17:35h, 04 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Bien que nous nous connaissions depuis fort longtemps, je n’ai encore jamais pris le temps de te communiquer mes sentiments. Aujourd’hui, après avoir lu tes 2 derniers courriels, partageant ta période de crise (ou de ré-évaluation), j’ai enfin décidé de sortir de l’anomymat. Il faut dire que nos vies se sont croisées plusieurs fois depuis 1993, lorsque mon papa (Raymond), qui t’a d’ailleurs beaucoup encouragé dans ta mission de vie, m’a présenté à toi et m’a donné à lire ton premier livre « DE L’AMOUR DU POUVOIR À LA PUISSANCE DE L’AMOUR ». Ensuite, j’ai participé au lancement de ton programme de mise en pratique autonome des exercices que tu proposait en accompagnement de cet ouvrage (j’avais 26 ans à l’époque…)
    Plus tard, en 2009, lors de la (fausse) pandémie du virus H1N1, je t’ai lu avec beaucoup d’intérêt, et content de retrouver ta trace, j’avais l’intention de t’encourager par écrit. Malheureusement, les circonstances de l’existence m’ont distraites de cette intention : un acte manqué ! Je dois t’avouer que, peu avant la mort de mon père, j’avais quitté le mouvement du Nouvel Age (ainsi que la galaxie du développement personnel) pour m’engager dans l’univers passionnant mais combien dangereux du protestantisme évangélique moderne… Après être passé entre les mains de divers « pasteur-gourous », j’ai fait le triste constat que je m’étais « gouré » pendant presque 20 ans ! En effet, de nature bon enfant un peu mystique, j’ai finalement compris et accepté que depuis toujours, je m’étais laissé manipuler et vampiriser par des gens avide de pouvoir. C’est dans ma recherche de solutions à ce problème relationnel que je te retrouve sur la toile avec tes capsules et en novembre 2017, je décide de m’inscrire à l’ARA01. Puis, au printemps dernier, conscient qu’il fallait d’abord apprendre à gérer mes propres besoins avant de m’occuper de mes relations avec les autres, je me suis aussi inscrit à l’AVM07. Toute cette longue introduction pour te situer où j’en suis aujourd’hui, 24 ans après notre première rencontre.

    Pour en venir à la communication de ta récente crise et de ses implications dans l’avenir, j’aimerais te dire que je suis 100% avec toi.
    Tout à fait d’accord que l’humanité passe par une zone de fortes turbulences et que les bouleversements qui nous attendent demandent préparation et résilience. Qui dit résilience, dit ancrage et discernement, choses que tu enseignes déjà très bien au sein de tes diverses Académies.
    Tout à fait d’accord qu’il existe un « chaînon manquant » entre le monde de Bisounours (ou de Calinours, comme on dit au Québec) haut perché du coaching et du développement personnel et le monde cruel des activistes et des lanceurs d’alertes qui se battent contre le totalitarisme galopant du nouvel ordre mondial (qui n’a rien de nouveau) et l’insidieuse robotisation programmée du genre humain. En parlants de lanceurs d’alerte, je devrait dire « lanceurs de défis », car je fais bien la différence entre les lanceurs de panique (ou de rumeurs) et les vrais lanceurs d’alerte. Les premiers étant souvent opportunistes, en jettant en pâture au public des informations cruciales, mais sans prendre la responsabilité des messages qu’ils émettent. D’ailleurs, ils sont les premier à tirer leur épingle du jeu. Les seconds choisissant de plein gré de sacrifier leur liberté (voire leur vie toute entière) pour le réveil et pour le salut du plus grand nombre. Il ne s’agit pas de la même race.
    Tout à fait d’accord que notre monde a besoin de nouveaux mentors, de modèles à suivre, qui vont pouvoir susciter des mouvements de protestations et de désobéissance civile à (très) grande échelle. Face à la menace d’une barbarie organisée à l’échelle mondiale, il faut organiser la résistance très rapidement ! Je parle expressément de mentors et non pas de leaders car si nous sommes encore à la recherche d’un leader (d’un Guide), alors nous sommes démissionnaires, nous nous dépossédons de votre propre pouvoir (consciemment où inconsciemment), ce qui est aliénant et aveuglant.

    Bien sûr, nos leaders drogués de pouvoir ont déjà plusieurs flops à leur actif (pandémie H1N1, TTIP), mais ils ne sont pas du genre à baisser les bras. Là encore, il ne s’agit pas de tomber dans un dualisme simpliste « les bons/les méchants » car, comme le souligne très bien JJ Goldman, on ne choisit pas toujours son camp : n’importe qui peut basculer du « côté obscur de la Force », même le meilleur…
    D’un autre côté, nous avons déjà de nombreux héros sur le champ de bataille : je pense à ceux qui luttent pour sauver notre terre (Pierre Rabhi, Vandana Shiva, Cyril Dion, etc.) à ceux qui nous proposent de sauver notre santé (Gregg Braden, Bruce Lipton, Joe Dispenza, Dawson Church, etc.) à ceux qui se battent pour sauver nos enfants (Ariane Bilheran, Farida Belghoul, etc.) et j’en passe car je ne les connais pas tous/toutes !
    Mais toutes ces belles victoires et percées scientifiques ne suffitont pas, à mon humble avis, à enrayer la machine de guerre qu’est le NOM : il faudrait rassembler tous ces héros sur une(des) plate.s-forme.s internationale.s, afin de gagner en visibilité, donc en popularité. Tout ceci en évitant l’écueil de la centralisation égotique. Ceci est LE DÉFI de ces 20 prochaines années ! À ce titre, le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent nous en donne une illustration très positive et motivante…

    Bref, je trouve que nous vivons une époque passionnante, et je voulais par ces quelques lignes t’encourager à aller de l’avant et à persévérer dans tes nouveaux projets. Je suis fier de te connaître car tu es un exemple pour beaucoup, et mettre ton expérience au service du plus grand nombre est le meilleur cadeau que tu puisses nous faire ! Je suis impatient de lire ton coming-out spirituel.
    Pierre

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 11:14h, 06 septembre Répondre

      Bien cher Pierre, je suis très touché de tout ce que tu m’écris, d’autant plus que ton papa a été pour moi un de mes pères de substitution. J’ai eu le privilège de rencontrer plusieurs hommes qui ont comblé ce que je n’avais pas reçu de mon propre père. Raymond a été pour moi un mentor qui m’a permis de devenir le professionnel que je suis dans le domaine de la formation. Je t’écrirai plus longuement depuis mon adresse personnelle… Hors de ce blog.

  • Rémi B
    Publié le 11:46h, 04 septembre Répondre

    Salut M. Jean-Jacques,

    Tes vidéos sont vraiment extraordinaire et tu bat de plein fouet bien d’autres conférencier que je connais. Tu fais vraiment tout pour que l’on comprenne bien à fond. Et même, y parait que les Québécois te donne tu fil à retorde… Tu es drôle, coloré et plein de joie. Ils serait bon que tu y mettre des dépliants de tes capsules que tu a crée depuis longtemps dans les CLSC.. Je continu à te suivre.

    Rémi B (Saint-Jérôme, Qc)

  • dany
    Publié le 10:02h, 04 septembre Répondre

    Merci Jean-Jacques, pour ces beaux messages !
    Je me sens assez concernée…. Je me pose également pleines de questions !!
    Sur moi, les gens autour de moi, les politiciens, les grandes industries, la nature, le monde, l’univers…..
    J’ai toujours été pour la paix 😉
    J’ai envie de nature, d’authenticité, de paix,.. d’amour !
    Serais heureuse de vous lire encore, car vos mots ont résonné en moi…
    Au plaisir de vous lire 🙂

  • francoise
    Publié le 09:15h, 04 septembre Répondre

    merci de ta sincerite
    oui je suis d accord nous devons nous orienter dans une autre direction je pense l eveil de l ame notre rencontre avec l ame la nuit de l ame noire ….. dure tres dure c est un tres long chemin c est ce que je vis actuellement
    le temps va tres vite et dur de suivre
    a bientot

  • Benoît
    Publié le 01:39h, 04 septembre Répondre

    Merci pour ce beau reflet, ce beau revirement vers soi. Merci
    Je suis allé repêcher cet e-mail des spams (j’y passe 2 fois par an ..). Tes mails y sont tombés automatiquement depuis 1 ou 2 ans, ce n’était pas pour me déplaire car malgré tous les efforts ça ne me semblait pas sonner juste.
    Bref, ton mail est maintenant enregistré dans mes contacts.
    Merci!

  • Matotaui
    Publié le 15:02h, 03 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques Crève Coeur.
    Merci pour tout, vous êtes très bien et au top.
    A ma relève de ma grande lutte acharnée contre des méchants puissants contre moi et de ma continuité au martyr à mon objectif depuis toujours : faire bâtir mon entreprise à Tahiti Polynésie-française en plan touristique ; je vous oublirai pas, pour toute vos puissantes vidéos gratuites que j’ai bien suivi. Et croyez moi vous avez le don et toutes les capacités à aider vos prochains mondialement en suivant et en imitant le plus grand homme de tous les temps Jésus-Christ, que mon Dieu Jéhovah le Souverain Suprême Tout-Puissant de l’univers vous accompagne et vous bénisse toi et tous avec toi. Mes sincères salutations.
    Virginia

  • Marie Ange Michaud
    Publié le 09:29h, 03 septembre Répondre

    bon jour Jean Jacques
    Merci de ce partage,J,ai 76 ans et pour avoir vécu de grande expérience, je te comprend très bien.. Ton enseignement ma grandement aider depuis des années,.je t’aprécie tellement.
    Je t’embrasse et je t’aime beaucoup, que ton coeur soit plein de soleil.
    Paix ,joie et douceur de vivre.
    Marie Ange Michaud

  • Adriana
    Publié le 09:28h, 03 septembre Répondre

    sympathie- c’est ce que j’éprouve en te lisant. good luck

  • Jno
    Publié le 09:23h, 03 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, oups ! J’ai lu ton courrier qui relate beaucoup de choses, de performances, d’actions, d’heures de quantitatif, d’adjectif, et je sais que ce jour, nombre d’humains rechaussent les souliers « de la rentrée ». Moi je suis comme très souvent levé en mode cool, pris mon thé en regardant cette magnifique couleur de cette mer des Caraïbes depuis mon promontoire social. Je suis admiratif de cette beauté et de celle associée que je sculpte et formate de ce que cette nouvelle journée sera. J’ai exclu ces systèmes stressants et cultive la lenteur, l’écoulement des secondes, l’attention et l’action insérée dans cette fluidité, la tranquillité Je me fous du monde entier, et comme le colibri je chéris la rareté, la beauté, la qualité, la paix. Namasté cher ami, depuis Gosier la Guadeloupe ou l’année passée, j’étais en pleine action pour organiser la venue de Lise BOURBEAU. Elle souhaitait 350 personnes, elle les a eu. Je souhaitais l’amusement, le challenge, je l’ai eu. Maintenant je rebats les cartes d’une vie, Le tri, la séparation, la décoration, la reprise en main, en mode tranquille..

  • francoise
    Publié le 06:05h, 03 septembre Répondre

    merci Jean Jacques de votre authenticité pour nous faire part de votre état actuel au niveau professionnel ; c’est courageux et j’attends avec impatience la suite des évènements sur votre parcours professionnel ; mettrez-vous encore en ligne des vidéos tellement pédagogiques que cela me fait avancer dans mon développement personnel et relationnel ;
    MERCI de m’en informer et à bientôt vous lire ; et contente de pouvoir envoyer un commentaire personnel car je ne suis jamais parvenue à le faire sous vos vidéos comme vous le suggériez
    à bientôt vous lire
    une admiratrice de France : signé Françoise

  • MARTIN Chantal
    Publié le 05:03h, 03 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et
    MERCI de te confier ainsi. Je te connais à travers tes vidéos que je trouve criante de vérité. C’est drôle quand tu parles de l’âge. Je suis née le 17/12/1953 et c’est à 56 ans ( en 2009) que j’ai dit : « je suis née en avril 2009. » Pourquoi ? Parce qu’est venu à moi l’enseignement de Lise Bourbeau. En lisant, pareil que pour tes vidéos, je me disais : « oui, c’est ça, c’est tout à fait ça, ça résonne en moi ». Depuis je n’ai de cesse de comprendre qui je suis. L’Univers m’a montré que j’étais sur le bon chemin en m’envoyant un petit fils qui à l’âge de 7 ans (il a 11 ans maintenant) m’a dit : « mamie, il y a trois questions essentielles pour moi, qui suis-je, d’où je viens, quelle est ma destinée ». J’ai remercié intérieurement et lui ai répondu : « tu as raison, Thomas et je serai toujours là pour t’aider à trouver ton chemin »
    Jean- jacques, je suis fière de ce que tu fais, je t’aime de cet amour qu’on éprouve pour l’autre quand on a ouvert son coeur.
    Je sais que ce que tu mettras en place aidera l’humanité à trouver ce trésor caché au fond d’elle..Nous sommes tous liés!
    Pour terminer mon « commentaire » je te joins ce proverbe amérindien :
    Un grand-père parle à son petit-fils en ces termes
     » Mon petit, en chacun de nous les humains existe deux loups.
    Le 1er loup représente la haine, la jalousie, la violence
    Le 2ème loup représente la joie, l’amour, la paix »
    « Lequel de ces deux loups gagne grand-père ? » demande le petit-fils
    « Celui que l’on nourrit ». répond le grand-père…
    On ne peux pas changer l’autre, le pouvoir est entre nos mains
    Tu as donc raison comment peux t’on agir avec le 2ème loup en soi ?
    Autour de nous, chaque jour, chaque seconde gardons la conscience éveillée.
    Et personnellement gratitude gratitude….Combien de vies passées a-t’il fallu avant que ma conscience s’éveille?
    Beaucoup sans doute. Et comme ce n’est que par l’expérimentation que l’on comprend (si on ne touche pas le feu, comment comprendre ce que le mot brûle veut dire?), laissons l’autre expérimenter le 1er loup! Nul n’a autant besoin d’amour, de lumière que celui qui ne sait pas en donner!
    Je t’embrasse bien chaleureusement
    Chantal Martin

  • Léopold
    Publié le 05:02h, 03 septembre Répondre

    Bonjour,
    C’est toujours avec intérêt que je lit vos mails car ils apportent un éclairage constructif sur votre démarche pour le développement des personnes et personnalités.
    La définition des besoins spécifiques de chaque personne est certes difficile mais il est possible que l’intégration de la notion de communauté et de prise de conscience de l’impact que chaque individu puisse avoir sur son entourage puisse constituer le fil conducteur de cette démarche.
    On apprécie mieux son bonheur relativement aux autres, d’autant que le regard des autres est un bon critère d’évaluation des changements que l’on vit.
    Il .n’en demeure pas moins vrai que le contexte local réel dans lequel vit l’individu, les coutumes et la tradition locale, peuvent influencer l’efficacité de la formation. Les mentalités diffèrent et l’on ne peut pas généraliser les approches ou interprétations.

    J;ai écrit par le passé mais n’a jamais reçu aucun commentaire ou réponse… peut être que ce message attendra son destinataire.

    Cordialement, Léopold

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 05:04h, 04 septembre Répondre

      Je lis tous les commentaires, mais je n’ai pas le temps d’y répondre. Sachant que je donne priorité aux questions de mes milliers d’étudiants à qui j’ai promis de les accompagner… Mais sachez Léopold que, malgré mon silence, je vous lis…

  • Isabel
    Publié le 04:09h, 03 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Non, tu n’as pas écrit ce premier courriel pour rien. Il me parle beaucoup car moi même je suis en crise presque au même moment que toi. J’ai vécu moi aussi une grosse crise en 2016 qui laisse ses conséquences encore aujourd’hui. Mais, comme tu as dis il a toujours un côté positif même si c’est dur dur de le trouver parfois. Et c’était à travers de tes vidéos et de bien d’autres vidéos de très haute qualité que j’ai pu réévaluer mes concepts et valeurs que vraiment comptent pour moi; et d’être authentique.
    Je crois comme toi que nous avons tous un engagement à prendre dans cette vie, et le mien ça touche à l’environnement et à l’insertion professionnel et social par le travail. Après l’hécatombe (la crise!), j’ai pu me rediriger vers ma vraie passion et je suis à l’origine d’un projet de culture marine dans ma région; Ce n’est pas encore gagné mais on y vas! Comme toi, ce qui m’intéresse est de faire une différence positive dans la vie d’un maximum de personnes, et je l’espère par la concrétisation de mon projet. Bien à toi. Isabel.

  • Francoise
    Publié le 03:57h, 03 septembre Répondre

    Bonjour,
    Nous traversons tous des crises vous comme nous . J apprécie que vous partagiez avec nous ces doutes . Cela vous rapproche de nous . Ce que j ai retenu c est que toutes crises se traversent ,nous font nous remettre en question, nous font grandir .
    Au cours de ma vie , j ai lu vos livres , j ai regardé vos vidéo et même si je n ai pas pri part à une de vos formations, vous m avez permis de me remettre en question à maintes fois , vous m avez aidé à avancer et évoluer .
    Merci à vous .
    Courage
    Francoise

  • Véronique
    Publié le 03:36h, 03 septembre Répondre

    Merci jean-Jacques pour ton message courageux et sincère ; je suis de tout coeur avec toi et je comprends la crise douloureuse que tu traverses. Je suis moi même psychanalyste jungienne, et je partage ton ras-le-bol du développement personnel qui ne vise qu’à renforcer l’ego au lieu d’oeuvrer à toucher l’âme. J’ai le même âge que toi, et il y a deux ans, découragée, j’ai décidé de cesser ma pratique car les personnes qui consultaient voulaient des résultats rapides, mais surtout recherchaient essentiellement à atteindre un certain confort avec leurs symptômes, au détriment de leur propre vérité. J’ai toujours suivi avec intérêt les vidéos gratuites que tu as généreusement mises à disposition, et je suivrai désormais, avec un intérêt encore accru, tout ce que tu voudras bien nous faire partager, car je m’interroge beaucoup sur un autre engagement qui fasse du sens pour notre monde aujourd’hui. Encore merci, et bravo pour ton courage et ta lucidité.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 05:08h, 04 septembre Répondre

      Merci Véronique. Je suis toujours heureux de rencontrer des analystes junguiens, qui sont si peu nombreux dans le monde, malheureusement… C’est Jung qui m’a fait comprendre la différence entre la persona et l’individu, entre le développement personnel et le processus d’individuation. C’est ce que je propose à mes étudiants, mais c’est un chemin très exigeant et beaucoup moins fréquenté… Je n’en suis pas encore à remettre en question ma vocation de formateur, mais j’ai en tout cas besoin de développer d’autres dimensions à mon action dans le monde… À suivre donc !

  • Hauwel Monique
    Publié le 02:26h, 03 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques, ton mail m’a beaucoup touché et je suis tout à fait d’accord avec ce que tu nous dis. En tant que thérapeute depuis 40 ans, je vis un peu les mêmes désillusions même si j’ai toujours « la flamme »mais tout cela fatigue….
    Au plaisir de la découverte de ton prochain message.

  • Anne Dejardin
    Publié le 23:57h, 02 septembre Répondre

    Bonjour,

    Je fais partie de l’AVM5. J’ignore comment aller voir la vidéo proposée…
    Merci de votre aide.
    Anne

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 05:09h, 04 septembre Répondre

      Tout simplement, en allant sur la plateforme d’Émergences-Formations à laquelle tu as accès depuis le mois de juin… Si tu as de la difficulté, contacte mon support…

  • losser
    Publié le 23:07h, 02 septembre Répondre

    Merci J.Jacques.A bientôt pour la suite

  • Liziane
    Publié le 12:42h, 02 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Merci pour ton message et son contenu touchant de révélations.
    Je comprends très bien ta position et les saturations que tu vis au vu de tout ce contexte de consommation. J’ai le même âge que toi (56-57ans), ce n’est donc pas difficile de te suivre dans tes raisonnements car j’observe tout simplement la même chose que toi.
    Cependant, il est vrai que c’est un véritable challenge de ne pas se laisser bombarder par autant d’informations et/ou de sollicitations en tous genres. Si il y a une promesse à tenir, c’est bien celle ‘de ne pas se perdre’ dans toutes ces courses effrénées au développement personnel. Dis-toi bien Jean-Jacques que nous sommes plus de 7 milliards d’êtres humains sur cette terre et qu’il en faut pour tout le monde, toutes les formules ont leurs utilités mêmes ‘passagères’ ou ‘éphémères’ soient-elles.
    Si une personne, un individu veut ou doit faire un bout de chemin seul ‘en mode égo’ pour comprendre le voyage, qui l’amène ensuite à être plus enclin a se mettre au service de sa communauté, pourquoi pas ?! Tu connais le chemin du héros et ses étapes ?? Je ne te refais pas l’histoire.
    Lise Bourbeau, Marie-Lise Labonté, Arnaud Desjardins, Boris Cyrulnikque.. etc, que j’ai aussi eu le privilège de rencontrer, de lire ou d’écouter restent nos pionniers et références incontournables (des vrais mentors, il n’y en a pas 7 milliards).
    Laisse toi porter part tes révoltent inspirantes Jean-Jacques, je continue l’aventure avec toi.
    Encore MERCI de partager ta crise avec autant d’authenticité qui semble être salutaire à la création d’une vision innovatrice dans le domaine du ‘déploiement de soi – encore autrement’ (j’ai envie de dire). Un accouchement n’est jamais sans douleurs.. Bien à toi.. Liziane

  • Béatrice Roussel
    Publié le 12:40h, 02 septembre Répondre

    J’aurais aimé écrire un commentaire, MAIS, est-ce de votre fait ou du mien les caractères de cette page sont ENORMES ! De mon coté je n’arrive pas à revenir à la taille habituelle.
    Merci de m’éclairer!

  • Jean-Claude
    Publié le 11:36h, 02 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,

    Merci pour cet élan de spontanéité et de réflexion s’inscrivant tout à fait dans une fin de second cycle « saturnien ».

    Je partage tout à fait cette nouvelle dynamique, d’autant plus qu’avec une dizaine d’années en plus, je vis également une telle interrogation quant au lancement de nouvelles activités en ce qui me concerne.

    Tous mes encouragements pour cette dynamique actualisée. De tout Cœur.

    Jean-Claude

  • Sharicade
    Publié le 11:11h, 02 septembre Répondre

    La vie est changement, tout au long d’une mission, nous changeons mais lorsque celle-ci est accomplie, la vie nous porte ailleurs et cette période de transition n’est pas souvent facile. Selon les besoins de la prochaine mission, y a des prises de consciences, des remises en questions nécessaires, des déchirements… Les leaders comme vous portent les mots qui font vibrer en chacun ce qui est vrai pour lui-même et lui permettent de faire des bonds en avant. Ce partage de « crise » est un cadeau de grande valeur que vous nous faites. Sachez que je vous offre tout mon support en cette période difficile mais combien bénéfique. La rivière vous emmène ailleurs mais où que vous arriviez, votre essence y sera intacte. Bonne route.

  • Michel D.
    Publié le 09:17h, 02 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Crise a 14, 28, 42, 56 ans, Cycle de 14 ans, Êtes vous en trait de revivre les mémoires de la crise de l’adolescence ?
    Cycle d’identité : http://www.ibbtev.be/?Les-cycles-biologiques-cellulaires . J’ai 57 ans et vécu bien des crises.
    Comme vous, la déroute de la planète manipulée par un gouvernement occulte, pour lequel je me sent impuissant m’attriste, et me préoccupe.
    Me sentant encore plafonné après plusieurs années dans une autre approche. .Depuis plus d’un an j’ai découvert et fait les ateliers d’Alexandre Nadeau http://www.alexandrenadeau.com/ .( Et intervention gratuite sur Facebook et son site) Sa méthodes débute simplement.. habiter son corps, Je n’habitait pas mon corps ? a 56 ans? après plus de 30 ans de thérapie et ateliers ? ET bien oui ! Être présent a notre essence, notre façon unique de laisser émaner la vie que nous somme change tout. Automatiquement notre présent émane et influence notre entourage pour le plus grand bien collectif. JE le recommande a tous. Et comme il dit: Vivez une belle Journée.

  • Marie-France
    Publié le 09:03h, 02 septembre Répondre

    Bonjour jean-Jacques,

    Puisque tu nous tutoies, je me permets d’en faire de même! Cela fait plusieurs années que je te suis au travers de tes vidéos gratuites ou de lettres que tu nous envoies…. J’aime toujours beaucoup ta façon de voir les choses et SURTOUT, ton authenticité et ta sympathie, ce qui manque souvent cruellement aux gens qui « enseignent » dans ce qui touche au développement personnel! Tu es conscient de ta valeur et ne tu ne fais pas le faux modeste mais tu es en même temps très humble, le parfait mélange d’estime de soi et d’humilité. Ceci étant dit, je te remercie de partager avec nous tes doutes, cette crise que tu traverses, cela ne fait que confirmer ton humilité et ta recherche constante d’être la meilleure personne possible!

    Je suis aussi impatiente de lire la suite car je pressens que ce que tu vis va faire totalement écho à mon propre état d’esprit, le « peu » que tu en dis fait déjà écho. Je suis en crise aussi depuis très, très longtemps sans savoir en sortir, je dirais même que j’ai l’impression d’être en crise depuis que je suis née mais soit, là n’est pas le sujet… Ce qui est certain, c’est que depuis de nombreux mois déjà et de plus en plus fort ces derniers temps, je suis face à l’idée qu’il faut TOUT remettre en question dans la façon de voir la vie, de voir ce à quoi j’ai toujours cru, ce que je croyais devoir faire et aussi effectivement, sur la façon de voir le développement personnel et donc de travailler sur soi… Bref, un bouleversement à l’horizon mais qui semble dans un tel brouillard actuellement… Peut-être ta propre expérience me donnera les outils pour y voir clair! En tous cas, déjà un grand MERCI Jean-Jacques!!

  • Frank
    Publié le 08:50h, 02 septembre Répondre

    Bonjour M. Crevecoeur, Jean-jacques
    J’ai commencé le développement personnel au début des années 90 au sein du CJD (Centre des jeunes dirigeants d’entreprise) et par la PNL et tout d’abord merci pour tes videos gratuites qui m’ont beaucoup apporté.Je suis musicien et informaticien.
    Tu peux garder ton cap et tu es un super pro. Chaque petit pas que tu permets à quiconque de réaliser dans le domaine du développement personnel et aussi un pas vers plus de conscience et en ce qui te concerne une victoire personnelle. Le chemin est parfois long et les résultats se font souvent attendre mais dans dev perso il y a « personnel » .
    Chacun de ces petits pas permet de gagner sur la non conscience de ce « monde moderne » qui est déjà l’ancien monde de mon point de vue.
    Attention, considérant les forces en présence à la militance …
    J’attends la suite avec intérêt
    Frank

  • Christiane Le Tremble
    Publié le 08:25h, 02 septembre Répondre

    Bonjour jean-Jacques,

    je me permet de te tutoyer car nous nous connaissons par personnes interposée, Janine et Alexandre, des êtres humains digns de ce nom comme toi.

    J’imagine ton mal-être et je t’envoie mes plus chaleureuses et affectives pensées de réconfort.
    Je te félicite de te dénuder ainsi car c’est rare.

    Psychologue québécoise, vivant en France depuis quelques années, je suis en total accord avec toi. Je croyais être la seule à en « avoir marre » de ces vendeurs de mirage, sans aucune vergogne ni retenue, qui font que nous passons pour des marginaux, des « has-been » et autres qualificatifs peu sympathiques.

    Alors encore une fois BRAVO et je vais continuer à te suivre et essayer de t’apporter mon soutien dans la mesure de mes moyens.

    Chaleureusement,

    Christiane

  • Marie-Line Maunier
    Publié le 07:06h, 02 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques, bonjour,

    C’est la première fois que je t’écris bien que je te suis régulièrement sur youtube de puis 2016.
    J’ai été particulièrement troublée par ton courriel dans un premier temps mais après réflexion, je comprends ta démarche. J’ai été très touchée par ta sincérité et ton humilité: quel courage !
    Tu as raison de préciser que ton travail est du grand ART! Il est certain que quand on est animé par tant de générosité, il est important de sentir que l’on n’est pas seul au monde. Ce monde est un village et nous sommes tous embarqués dans la même « galère », mais j’ai plutôt envie de dire le même vaisseau. Chaque jour, j’essaie de faire de mon mieux ! C’est étrange ce sentiment de partager des réflexions identiques alors que nous ne nous connaissons pas « objectivement ».
    Merci de continuer de partager malgré toutes nos interrogations.
    J’ai entendu une personne dire que l’une de nos plus belles phrases serait : « je ne sais pas … »
    Danger ? Opportunité ? Evolution ? pour moi, tous les trois à la fois.
    Bonne continuation, amicalement de l’île de la Réunion dans l’océan indien !
    Marie-Line

  • Debieve
    Publié le 03:47h, 02 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je n’écris pas souvent même si je te lis très très souvent. Je suis une élève de l’AVM01. Je voudrais te remercier de partager ce moment avec moi (nous) car même si je ne peux apprendre qu’en traversant moi-même les épreuves, je me rends compte que j’apprends aussi des épreuves des autres, de la façon dont ils les ont abordées, vécues et transformées. C’est vrai qu’au bout du tunnel il y a la lumière et ce tunnel est parfois tellement long qu’il est difficile de garder la foi. Je t’envoie plein d’énergie positive, la protection de ton ange gardien. Je suis de tout coeur avec toi et aussi en grand questionnement par rapport à notre monde actuel, J’ai 4 enfants entre 15 et 23 ans et je me demande comment nous allons vivre demain, avec quelle liberté, avec quel respect. A très bientôt Valérie

  • Fanny
    Publié le 02:43h, 02 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    J’ai suivi quelques uns de vos séminaires que j’ai trouvé très intéressants, fouillés et didactiques. Je vous remercie sincèrement pour tout cela.
    Je trouve très sain que vous vous remettiez en question; car de façon générale, cela me semble être une pratique nécessaire et tout particulièrement en cette période de grands changements, où tout s’accélère.
    Les pistes de réflexion soulevées dans votre dernier message me semblent pertinentes et je suis curieuse de prendre connaissance de vos propositions.
    La seule chose qui me choque un peu est votre affirmation « une multitude de jeunes loups inexpérimentés se sont engouffrés dans un marché qu’ils considèrent comme très porteur, très lucratif ». Je suis d’accord que l’intention est primordiale pour tout et en particulier dans ce genre de domaine où il en va de la santé mentale des participants. Elle détermine aussi le degré de confiance de la relation et le respect mutuel qui pourront s’établir. Cependant, il me semble que l’expérience/conscience/maturité ne va pas toujours de paire avec l’âge et qu’il faut aussi bien commencer quelque part. Et des messages juniors bien intentionnés peuvent faire résonance auprès d’un public donné et lui faire le plus grand bien. Il y a donc là un amalgame à mes yeux.
    Par ailleurs, le fait que vous invoquiez les autres pionniers du domaine pourrait être vu comme un argument d’autorité et fausser les lecteurs s’ils ne connaissent pas bien votre travail et/ou ne font pas appel à leur ressenti pour confirmer sa valeur. Or il se pourrait que vous ayez commencé en même temps que ces personnalités reconnues et que vous soyez complètements nul (ce qui n’est pas du tout mon avis, comme je vous l’exprimais au début). Je tenais simplement à attirer votre attention à ce sujet car je pense que le public en développement personnel peut-être vulnérable et parfois manipulable car il s’y intéresse pour tenter de solutionner un mal-être. N’ayant pas toujours eu moi-même le discernement nécessaire, je suis d’avis qu’à ce sujet la responsabilité est partagée et que quand des précautions peuvent être prises par l’enseignant, elles valent la peine d’être mises en place.
    Ceci étant dit, je vous remercie une fois encore pour la qualité de votre travail, la pureté de votre intention et l’énergie que vous consacrez pour nous en faire profiter.
    Au plaisir de lire la suite,
    Fanny

  • Nuxen
    Publié le 22:11h, 01 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques

    Merci pour ton authenticité et ton service.

    Depuis de nombreuses années, j’apprécie tes talents de guerrier, de communicateur et de libérateur, piliers de ta vocation naturelle.
    • Ils fond écho en moi qui ai choisis depuis 30 années, d’œuvrer en priorité de l’intérieur. C’est s’en doute pour cela que je pressent les crises à traverser et que je vois les prises de conscience qui permettent de vivre les transformations salutaires en douceur.

    Aujourd’hui, j’ai le sentiment que nos chemins se rencontrent pour cultiver ce que j’ai appelé la permaculture relationnelle ou l’action créative basée dans l’espace du point zéro (espace de paix intérieur), la Cré@ction.

    Cette action ne nourrit plus le processus Action>< Réaction et de ce fait il ne nous place plus au cœur du triangle (Victime – Sauveur – Bourreau ).

    Elle élève la vibration de la transformation sociale et de la militance en étant
    ni pour, ni contre quoi que ce soit, car elle se positionne tout contre tout.
    Elle cultive naturellement la ¨PAIX

    Elle permet de poser un regard unifié sur le monde et de voir la Grande Vie en action, Celle qui place chacun(e) de nous face à lui même.

    Cette action est multidimensionnelle, elle engendre une ouverture du cœur, qui génère la modification de notre structure physique et par résonance, la modification des structures extérieures, sans effort ni prise de pouvoir.

    Selon mon expérience des deniers mois, cette action se développe sans bruit à partir de l’espace d’éternité au cœur du cœur, elle est multidimensionnelle.

    Je suis de tout cœur avec toi et je suivrai avec intérêts la créativité et le service que tu proposeras bientôt.

    Bonnes inspirations

    Nuxen

  • Alberto
    Publié le 20:16h, 01 septembre Répondre

    Bonjour,

    On a beau pouvoir penser que les fameux Colibris ne pourront rien face aux moyens financiers des grands lobbies
    Comme l’analyse très bien Serge Moscovici, le père de l’écologie, les évolutions même révolutions de sociétés sont le plus souvent le fruit de l’ACTION d’une minorité soit le fruit de MINORITES actives… j’y hasarderais comme exemple la révolution Française de 1789 ou plus récemment les luttes pour les droits civiques aux Etats-Unis dans les années 1960s

    Même si je me sens très en porte à faux avec la société actuelle (tout le monde les yeux vissés sur son portable même dans de sublimes jardins et parcs le week-end à Paris), avec ces sollicitations à consommer de chaque instant (en plus des affichages publicitaires dans la rue nous voilà maintenant la cible toute ‘privilégiée’ des sites en ligne venteprivée.com ventedudiable.com cdiscount, pixmania et autres malfaisants ahah). Quant à la globalisation du monde et le fait que les nouvelles technologies nous permettent d’interagir avec le monde entier maintenant, raccourcies les distances pour appeler sa famille dispersée aux 4 coins du monde MERCI whatsapp? sauf que nous voilà tout autant débordés de partout par ces flux videos incessants provenant de youtube et consorts…

    MALGRE CELA j’ai l’impression que nous vivons une époque formidable: qui aurait pensé il y a 10 ans que tous ces supermarchés alimentaires BIO et de commerce equitable auraient éclos en région parisienne et en France entière (Biocoop, Naturalia etc). La crise de la vache folle puis qq scandales de viande de cheval étiquetée comme viande de boeuf dans des plats cuisinés plus tard… et nous voilà avec un circuit de la viande bien plus transparent pour le consommateur qu’il ne l’a jamais été. Quand une minorité prend conscience qu’il faut manger mieux ou agir mieux, des évolutions semblent se lancer par déclics. Un autre exemple d’une évolution positive récente, concerne l’élevage des poules pondeuses en cages, l’Europe et les consommateurs commencent à avoir de rééelles réflexion sur ce qu’ils mangent et la manière dont l’industrie agricole peut avoir été tentée par le productivisme à tout crin mais quid de la santé de ces animaux et quid des qualités alimentaires des oeufs et matières premieères récoltées de cette manière … -> face à des associations militantes là pour nous ouvrir un peu les yeux sur cette société qu’est la notre, les pouvoirs publics lancent des réflexiosn (Macron l’avait promis pour 2022 mais les députés n’ont pas entériné l’interdiction de vendre au consommateur des oeufs issus de poules pondeuses élevées en cage), DES GRANDS GROUPES DE DISTRIBUTION ont pris d’eux même le sujet à bras le corps voir ici:
    https://www.l214.com/distributeurs-bannissant-oeufs-batterie

    Ma conclusion: les Colibris c’est bien, créer des associations de personnes de bonne volonté pour tenter de faire bouger les lignes… c’est mieux! Je crois donc que malgré le malaise que peut inspirer la société, nous nous retrouvons dans nos réflexions, moi de mon côté, vous avec les sentimesnts exprimés dans votre mail de l’autre. Je crains qu’il ne faille un minimum s’organiser pour pouvoir faire bouger d’une quelconque manière les choses.
    Et sinon oui pour l’autre sujet qui vous concerne, n’importe qui peut actuellement s’auto-proclamer détenteur d’un savoir ou de compétences et tenter de monétiser cela de nos jours grace aux services clé en main proposés par des prestataires en ligne (infusionsoft, learnybox etc): (anciens) agents immobiliers, conseils en nutrition, coachs de vie, feng shui, voyance etc
    Les sours et ou conseils à distance depuis son canapé… c’est devenu un business (très lucratif pour certains), je m’en méfie comme jamais auparavant depuis la multiplication des offres dans tous les sens ces 18-24 derniers mois
    Bonnes réflexions à vous,
    Souhaitez vous avoir une action sur des gens ou sur la société? Pour faire changer la société, ne faut il pas commencer par fédérer des gens petit à petit autour d’une cause?.. ahah Courage, vous finirez probablement par accoucher d’une bonne idée

    Bien à vous.
    Et tiens ce sujet de discussion me fait penser à un joli texte de chanson qui date des années 80, ou peut-être était-ce 90 chez nous en France, Michel Berger en était l’auteur, France Gall le chantait si bien, voyons quel lien me tend youtube pour ce titre?
    https://www.youtube.com/watch?v=8lw5IdoAnb8

    (dernier essai d’envoi, voyons…)

  • Innocent YAPI
    Publié le 17:38h, 01 septembre Répondre

    UN jour tu as été une lumière dans ma Vie, un.chevalier de l’espérance, un éclaireur de ténèbres.. C’est pourquoi J’ai lu avec attention ton message et j’ai été très touché par les affres que tu traverses depuis janvier 2017 bien que nous ne nous connaissions pas directement. Je te souhaite de tous cœur de trouver la paix et du cœur et de l’cesprit. Étant moi-même en crise je comprends jusque dans ma chaire ce que tu as pu vivre. A défaut de pouvoir être à tes côtés ou même d’être une oreille attentive à qui tu parles je te dis YAKO en Esprit. Chez nous le peuplée Attié de côté d’Ivoire c’est un mot de compassion, d’empathie, de condoléances, d’encouragement….un de ces mots à la vibration ancestrale mystérieuse qui fait un trait d’union entre le désespoir que suscite la souffrance et la lumière de la consolation qu’apporte l’acceptation de ce qui a été.
    Alors Jean-Jacques.mon frère en humanité je te dis YAKO et du courage.
    Merci de nous.avoir partager avec simplicité et ta crise existentielle.
    Soit remercié et béni pour tout ce que tu nous as donné et partagé.
    Dans l’attente de tes nouvelles je t’adresse mes pensées les plus chaleureuses., De celles qui font que la beauté est la beauté partout où le soleil se lève sur la terre.
    Amitiés

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 11:33h, 02 septembre Répondre

      Merci pour ce message envoyé depuis la Côte d’Ivoire. Yako ! J’en ressens toute la vibration, même si je ne comprends pas le langage…

  • eliane
    Publié le 14:50h, 01 septembre Répondre

    Jean-Jacques,
    MERCI, merci pour ton courage, ton honnêteté.
    Si ça peux t’ aider j’ai acquis la conviction qu’une souffrance (surtout aussi longue) peut être assimilée à un cadeau « mal emballé ». Pour sûr que c’est là pour évoluer. Vous le saviez bien avant moi ; ça ne rend rien pus facile, moins douloureux dans l’immédiat.
    Garde confiance. Un projet de réorganisation en cours en est déjà une ouverture auquel je serais attentive.
    Reçois toute la bénédiction, la lumière que je demande pour toi. Puisse ton amour grandir pour te permettre d’être à nouveau en harmonie avec toi et le Tout.
    Bien cordialement

  • Relila
    Publié le 14:08h, 01 septembre Répondre

    Bonjour Jean Jacques ,
    Merci pour ce partage qui me touche par son authenticité et son contenu.
    J’attendais avec curiosité ce courriel annoncé .
    Je ne suis pas déçu et mon intérêt pour ta démarche est accru (je te tutoie aussi alors) …
    Les questions que tu te poses ainsi que tes préoccupations me semblent proches des miennes …
    Je suis probablement en crise moi aussi !!!
    Aussi j’attends la suite de tes messages avec impatience.
    A bientôt

  • Frédérique
    Publié le 11:14h, 01 septembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour ce courriel, qui tombe à point nommé (crise !).
    Je partage ton point de vue sur le business du développement personnel.
    Je suis très curieuse de savoir comment concilier nos actions personnelles de tous les jours avec les combats menés par ailleurs, et là aussi je partage ton point de vue sur ces combats ayant une motivation noble mais aussitôt entachée des egos et de l’illusion du pouvoir.
    J’attends la suite 🙂

    Bien à toi,

    Frédérique

  • Liliane2
    Publié le 09:47h, 01 septembre Répondre

    Cher Jean-Jacques,

    J’apporte ce témoignage, en complément de mon commentaire de ce 28 août.
    Un an après le décès de mon père, j’ai reçu une ‘Grâce’ du grand Esprit universel, un don d’amour inconditionnel, aussi instantané que bouleversant.
    Après le ressenti de paix intérieure, je suis ‘tombée’ en crise fin 2016, douloureusement.
    A la faveur d’une ‘retraite’ cet été, je sais que j’ai un rôle à jouer et que le ‘comment’ va m’apparaître,
    Sans doute mon âge y participe. J’ai fêté mes 63 ans en janvier, année multiple de sept où j’ai ‘enfin enraciné une vraie prise de conscience. Vous y participez aussi depuis mon inscription à l’ARA1 et je me félicite d’être votre étudiante.
    Je n’ai pas de mot, sinon communiquer l’enjoy  »d’être » avec moi, de mieux relationner, d’accepter le travail incessant que m’apporte cette vie.
    Je vous adresse mes meilleures vibrations.

    Grand Bien à vous

  • Marguerite
    Publié le 08:09h, 01 septembre Répondre

    Merci Jean-Jacques pour tes messages qui m’ont d’abord étonnés puis émus aux larmes.
    Plongée dans la réflexion qui s’en suivit je réalise tout à coup que ton nom correspond exactement à ce que j’ai pu ressentir: Un
    direct dans le champ du coeur!
    oui la voie du coeur , c’est bien la direction que je recherche depuis toujours d’une façon plus ou moins consciente.
    Tu m’interpelles directement. et celà m’interroge et me plonge par effet de résonance dans le chaos extérieur miroir de mon propre chaos intérieur…..
    Mais observer ce même chaos c’est déjà prendre un peu de recul et celà permet de reconnaitre : ceci est ma création mais ce n’est pas JE
    Gratitude jean-Jacques pour la démarche que tu as entreprise;
    De coeur à coeur

  • ghislaine
    Publié le 07:26h, 01 septembre Répondre

    Bonjour,
    Troisième tentative pour te répondre,
    oui les crises sont salutaires, j’y suis depuis 2014 et entrain d’en sortir, je l’espère.
    Moi aussi je sens que quelque chose arrive et qu’il est important de rester ancrer, aligner et centrer. Surtout observer avec discernement maturité et ne pas se laisser « engluer » dans certaines émotions ou basses vibrations;
    La vigilance et la force ainsi qu’une certaine légèreté pour appréhender les évènements.
    Oui à la solidarité et l’unité pour ce qui fait vibrer notre coeur.
    Je te suis dans ce que tu ressens…
    Je t’embrasse
    Ghislaine

  • gabriel
    Publié le 03:44h, 01 septembre Répondre

    Bon jour ,

    J’ai été très étonné de ce courriel à tel point que j’ai cru que c’était un virus ou un détournement d’adresse. En effet ce n’est pas le style du « Jean-Jacques » que je suis habitué à lire. Cependant je peux comprendre qu’il y ait quelque chose qui ne va plus. Je suis de tout coeur avec vous dans la suite des messages.
    Belle journée à vous.
    Gabriel

  • vanpao
    Publié le 02:01h, 01 septembre Répondre

    Je viens de vous écrire une page qui s’éfface sans cesse au moment de soumettre!.
    Je simplifie donc.
    Avec tendresse et distance, avec sagesse et humour, je vous propose une inversion des rôles.
    Je vous ai suivi depuis plusieurs années jusqu’à la fatigue et l’envie de vous mettre en garde.
    Je ne l’ai pas fait.
    Venez risquer 7 jours de bilan dans cet endroit que je vous propose..
    Poser vos habitudes, vos répétitions formatages et tics.
    Venez casser et rire de votre image et vous reconstruire et sauver votre simplicité et votre coeur.
    Je n’ai rien pour vous convaincre que ce plaisir de vous tendre un ballon rouge.
    Venez parler et faire silence dans la distance et la proximité dans l’essence poétique. Pao

  • MONIQUE D.
    Publié le 01:51h, 01 septembre Répondre

    suite tardive de mon précédent commentaire.
    Cher Jean-Jacques,
    …..je ne suis pas un robot et je sais compter ! la preuve,
    après plusieurs échecs, « l’automate de sécurité » s’en est aperçu,
    tu me lis !
    URGENT – date limite lundi 3 septembre – PRODIGIEUX COLIBRIS
    Je ne crois pas au hasard, il suffit d’être attentif aux signes qu’il envoie.
    La chaîne ARTE a diffusé lundi 27 août à 19h00 un film de
    Ann Johnsson Prim visible en REPLAY jusqu’à lundi 3 avec le lien

    https://www.arte.tv/fr/videos/080094-000-A/rodigieux-colibris/

    Le conte du colibri a inspiré nos « âmes de grands-enfants »
    la parabole que véhicule ce merveilleux film replonge dans la réalité
    de la Vie des colibris, séduisants et brillants champions de l’adaptation.
    Leurs « tranche-de-vie » sont enchantées et désenchantées, combatives,
    persévérantes, conquérantes, aimantes et très joueuses
    …et surtout, très inspirantes !
    Ils sont très respectueux de leurs limites et attentifs à se ménager
    pour préserver leur énergie et leurs fabuleuses capacités.
    Partis d’Amérique tropicale les colibris se sont multipliés, diversifiés,
    adaptés à de nouveaux environnements pour trouver de nouvelles
    « fleurs-de-vie »…..jusqu’au CANADA ! en contribuant à délivrer leur
    « conte-message »…….même pas peur et faire sa part !
    Toute ressemblance avec quiconque serait fortuite !
    mais quiconque s’en inspire renversera des montagnes ou saura
    les contourner. Hauts les coeurs !

  • Alain Christiaens
    Publié le 18:32h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je suis très touché de ce que tu nous partages et comme dans toute crise, nos points de repère se dispersent et le moment des grandes décisions arrive à grands pas.
    Il y a très longtemps que j’ai pris le développement personnel comme des outils et non comme une façon de vivre au quotidien, certains outils résonnent en nous et d’autres pas.
    Mais à mon sens le vrai bonheur que tout le monde recherche est bien moins compliqué à trouver que ce que nous enseignent les mentors qui intellectualisent le tout pour nous faire croire que c’est difficile.
    Toute grande découverte rationalise, simplifie ce que d’autres ont pris des années parfois des décennies à trouver par des chemins très complexes.
    Nous sommes formatés, endoctrinés dès notre plus jeune âge à ce que tout soit difficile et compliqué, et quand une solution trop simple nous apparaît on s’en écarte pour retomber dans la complexité.
    La complexité est notre nourriture au quotidien, celle qui nous est enseignée pour hiérarchiser le tout, socialement, professionnellement et tous ceux qui nous entourent.
    Nous donnons des noms ou des titres pour différencier chacun pour les mettre à leur place dans cette organisation, expert, coach, Mentor, formateur, professeur, enseignant ce qui permet de créer cette barrière et le tout bien ranger pour que personne ne puisse prendre une place qui ne lui est pas attribuée !
    Serions-nous tous différents ou, sommes-nous issus de la même source avec des parcours différents ?
    Devrions-nous sortir de cette source pour nous individualiser ou au contraire nous rapprocher par l’échange, le partage de nos expériences pour que chacun puisse bénéficier de cet immense flux informationnel ?
    Si au contraire il n’y aurait plus ces étiquettes qui permettent de hiérarchiser chacun d’entre nous, comment chacun se sentirait-il ?
    Valorisés certainement, nous aurions moins de peur de ce qui nous paraît inaccessible ou de ce que nous vivons ou de ce que nous sommes devenus, puisque nous serions tous sur un même plan d’égalité !
    L’ego nous dévie de notre mission, il se met à déployer des stratégies pour le satisfaire comme la hiérarchisation pour se valoriser par rapport à d’autres.
    Mais la physique quantique nous ramène à une réalité tout autre où elle nous démontre que nous ne faisons qu’un et que tout est intriqué et que nous sommes une partie de la source indissociable de celle-ci.
    Bon nombre de textes anciens nous en parlent et nous ne faisons que redécouvrir ce que nos anciens utilisaient depuis la nuit des temps.
    Dans le cas d’une crise profonde, nous intellectualisons un dysfonctionnement entre nos valeurs profondes et nos comportements ce qui demande un réalignement.
    Le but étant de dire à la source que ce que nous vivons ne correspond pas à ce que nous voulons, c’est là que nous devons nous poser la question de savoir comment communiquer avec la source pour nous réaligner et nous synchroniser sur la bonne fréquence.
    La plupart des humains pensent que son cerveau, son intelligence, sa façon de réfléchir, d’analyser des situations, ses pensées sont ce qui dirige leur vie !
    Et si notre cerveau n’en était pas la clé ?
    Et si le language universel, celui qui permet de communiquer avec la source était différent ?
    Conceptualiser, intellectualiser est le propre de l’homme et il s’enorgueillit en utilisant ces termes pour se différencier de tout ce qui existe de vivant autour de lui.
    Personne ne détient toute l’information et c’est justement dans le partage que nous pouvons faire grandir notre propre masse d’informations.
    J’ai personnellement grandement apprécié tout ce que tu nous as partagé ces dernières années, tes expériences, tes ressentis, ta volonté de vouloir transmettre toutes ces informations et pour cela je t’en suis extrêmement reconnaissant.
    j’ai la certitude que cette crise que tu vis va grandement contribuer à éveiller les consciences par ce que tu vas nous transmettre suite à ces moments intenses de remise en question !
    Ton message laisse sous entendre que tu as déjà des pistes et que nous allons probablement très bientôt découvrir de nouvelles informations que tu vas nous partager.
    Je m’en réjouis déjà et sache que je suis de tout coeur avec toi et que je suis impatient de te lire à nouveau.
    Amicalement, Alain

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 11:35h, 02 septembre Répondre

      Merci beaucoup Alain, pour ton message chaleureux. Merci d’avoir été parmi les premiers à me soutenir dans cette aventure sur Internet. Le meilleur pour toi ! Jean-Jacques

  • michèle
    Publié le 18:29h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    j’attends avec impatience tes prochaines lettres… Je suis en permanence partagée entre l’envie de m’impliquer pour essayer d’améliorer notre environnement relationnel et sociétal, la crainte de ne pas pouvoir apporter grand chose si je n’ai pas moi-même fini de grandir (illusoire), et le découragement devant tous ces égoïsmes individuels et collectifs, commerciaux, nationaux, ce « réalisme » court termiste que prônent nos gouvernements… Je me souviens d’un petit livre d’un Servan-Schreiber (je ne sais plus lequel !), sur le bonheur, lu il y a une dizaine d’années, dans lequel l’auteur disait avoir renoncé à vouloir en vain sauver le monde pour se consacrer à ses proches. Cela m’avait beaucoup choqué, mais pas plus tard qu’aujourd’hui, devant le journal TV, j’y ai repensé en me demandant s’il n’avait pas raison… Et si je me contentais de penser à ma santé fragile, à mon couple en crise, à mes amis ? Alors l’aspect « militantisme » de prochaines formations m’intéresse fortement ! Merci pour tout ce que tu as déjà apporté et pour ce qui viendra.

  • Jenia
    Publié le 15:51h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Il y a bien longtemps je vous avais écouté à Genève, j’ai rencontré Guy Corneau, Jacques Salomé et bien d’autres précurseurs du mouvement qui a initié des changements de conscience.. Ce qui était nommé le « New Age » a beaucoup apporté à notre société. Vous faites partie de tous ceux qui ont initié ce grand mouvement, qui avez ouvert les consciences et je comprend bien entendu votre crise..Comme vous je vis du désenchantement car à mon avis le développement personnel est bien souvent développement de l’ego, que je ne rejette pas, mais qui doit diminuer si nous voulons laisser notre Essence rayonner et enchanter le monde.

    Nous avons besoin de passer du développement personnel au rayonnement de notre Essence pour que ce que disait Ghandi « Soyons le changement que nous volons voir dans le monde » se manifeste. Pour ma part, je pense qu’il est temps de cesser d’accuser l’autre et de se rendre compte que l’extérieur n’est que le miroir de notre intérieur, que les guerres ne sont que le reflet de nos guerres intérieures à tous, etc. Nous avons besoin de pacifier notre communauté intérieure, toutes ces parties de nous qui rarement sont en paix, afin que cette paix se manifeste à l’extérieur. N’est-ce pas le vrai pas sage que nous avons, chacun de nous, à faire ?

    Je vous souhaite une traversée courageuse de cette crise transformatrice et merci pour tout ce que vous avez apporté d’éveil.

  • Anne
    Publié le 15:40h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    C’est la première fois que je t’écris alors que je te lis et t’écoute depuis
    plusieurs années. Je ne l’ai pas fait avant pour une raison très idiote : je
    me disais que tant de gens doivent t’écrire que tu ne peux pas lire
    tous les messages. Mais cette réflexion est totalement absurde, je le
    sais.
    Pour mon premier message, je voudrais te dire d’abord Merci, car tes
    réflexions aujourd’hui font partie de mon quotidien. Et elles m’ont si
    souvent aidée lors de moments difficiles…
    J’attends avec impatience tes prochains courriels. Car je sais trop
    bien que tu ne fais que répondre à ta vocation, à ton appel de la vie
    comme tu dis.
    A très bientôt Jean-Jacques, Continue, continue dans TA VOIE…
    Anne

    PS : Tes réflexions autour des médias sont entrain de changer ma vie…

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 16:11h, 31 août Répondre

      Merci Anne. Même si ça me prend beaucoup de temps, lire les commentaires est une tâche que je n’ai pas déléguée. En signe de respect et de gratitude pour le temps que chacun de vous prend à m’écrire personnellement…

  • Bernard Leclercoq
    Publié le 15:13h, 31 août Répondre

    Tout à fait en accord avec ton analyse . Crise générale, planétaire et impuissance à modifier le cours des choses (j’ai milité depuis 40 ans pour l’environnement, etc…) ; limites du développement personnel (qui souvent ne développe que nos egos) ou de l’engagement dans la Politique traditionnelle.; Et pourtant je suis toujours partant pour partager mes passions naturalistes avec les enfants ou les adultes que je côtoie, je suis encore enthousiaste à animer un groupe de parole et d’écoute empathique (depuis pourtant 30 ans en ne touchant que quelques dizaines de personnes;), je suis heureux de bricoler ma maison et de cultiver mon jardin pour gagner un peu d’autonomie… Ïe suis persuadé de l’imminence de l’effondrement de notre civilisation avec le réchauffement du climat, l’extinction des espèces, l’empoisonnement généralisé, (j’ai 40 ans d’expérience et de recherche en écologie) . Et je suis comme lorsque j’accompagnai mes parents dans leur derniers moments : aucun espoir, impuissance totale acceptée, mais en même temps une attention à accompagner la vie jusqu’à son dernier souffle dans les détails insignifiants et inutiles, avec une joie et une paix profonde (insensée aux yeux des autres !!) . Si je continue ma part de colibri aujourd’hui à 70 ans, ce n’est pas pour sauver la planète !! mais simplement parce que j’ai du bonheur à le faire et à le partager au jour le jour, sans calcul, sans attendre de résultats, ou d’approbation. Je ne sais pas faire autrement et je l’assume entièrement.
    Je ne lisais plus tes mels mais ce dernier m’a interpelé et je suis curieux (mais dubitatif) de ce que tu vas proposer !
    A bientôt, avec une profonde admiration pour ta remise en cause.

  • Eva Aharonian
    Publié le 12:53h, 31 août Répondre

    Cher Jean-Jacques
    J’ai beaucoup de respect pour vous et vos travaux. Je suis une de vos étudiantes de AVM03.
    Quelle coincidence car moi-même je suis en crise (je ne crois pas aux coincidences) et dernièrement je suis tombée «  »par hasard (je n’y crois pas aussi au hasard) » » sur les oeuvres de Peter Deunov dont:
    « La dernière Prophétie (1944) » » et «  »Le Livre du Coeur » » et «  »Le Livre de La Lumière » ».
    Je suis entrain de les lire et sont entrain de m’aider à voir plus clair en moi. et mieux comprendre…
    Félicitations pour votre crise qui sera, je suis sûre, très enrichissante et merci de la partager avec nous.
    Bonne continuation vers le Haut.
    Affectueusement
    Eva

  • françoise
    Publié le 12:43h, 31 août Répondre

    Cher jean Jacques. J’ai été très touchée par ta dernière lettre et par la sincérité de tes propos. Il est vrai que de plus en plus la toile est inondée de « coachs » qui vous offrent le bonheur en une soirée de deux heures… Mais ceux qui ont vraiment besoin d’être aidés et écoutés savent prendre le recul nécessaire pour ne pas se laisser abuser. Je suis toujours avec intérêt les vidéos que tu proposes car je sais avec quelle sincérité et sérieux tu les as préparées. Hélas le monde est bien malade mais nous ne pouvons que le constater et apporter à notre niveau l’eau du colibri pour contribuer à éteindre l’incendie. Tu n’es pas seul, chacun fait ce qu’il peut pour partager, informer, à son niveau. J’offre à ceux qui le désirent mes compétences en tant que maître de Reiki, praticienne des fleurs de Bach, soins de la méthode des deux points et je me sens bien dans ce partage.
    Je te souhaite beaucoup de réconfort, j’attends avec impatience tes nouveaux projets
    Merci et à bientôt

  • Joël
    Publié le 12:14h, 31 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques.
    Je voudrais encore te dire qu’à une heure de crise ressemblant à ce que tu décris, de grande détresse et pourtant aussi d’une espérance renaissante, j’ai trouvé beaucoup de nouvelle motivation dans la pensée taoïste. Elle me réconforte, me maintient dans l’action quand je le juge nécessaire (l’action dans la non-action), et m’éloigne de cette fâcheuse tendance que j’avais à être un éternel révolté qui ne saurait dire que non! -et çà je ne le veux plus pour moi- Elle contient des pistes qui me paraissent absolument faites pour aujourd’hui comme pour hier, et non dirigistes (pour moi c’est essentiel). Ne nous éloigne pas de nos frères humains. Elle est, me semble-t-il compatible avec toute pensée religieuse ou athée, n’implique aucun culte (libre à ceux pour qui c’est important d’avoir des pratiques cultuelles), et nous incite à regarder, écouter, et pourtant savoir rester dans le silence voire la solitude sans pourtant adhérer à quelque renoncement que ce soit durant notre vie (sauf peut-être renoncer à être quelqu’un d’important!). Je serais ravi d’avoir un jour la possibilité d’échanges sur ce thème, avec toi et avec tous tes « fans » dont je suis (d’ailleurs je recommande très fréquemment telle ou telle de tes « capsules » internet -c’est largement supérieur à toutes les pilules de faux bonheur artificiel- à mes patients en recherche de sens ou en détresse…).

    Autre chose: je souhaite t’offrir ce magnifique mantra que j’ai reçu moi-même en cadeau lors d’un stage de yoga, en juillet dernier. N’est-il pas magnifique, autant ces mots que cette voix sublime?
    https://www.youtube.com/watch?v=tabocfgVviA

    Affectueusement à tes côté en quête de renaissance.
    Joël

  • louise
    Publié le 10:51h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Merci pour ce touchant partage!
    J’ai foi en la lumière intérieur qui t’habite même si en ce moment
    elle fonctionne peut-être différemment?
    Je crois que rien ne survie dans l’ombre!
    Peut importe le temps et tes futurs choix évolutifs à venir
    je sais que ton chemin sera toujours bien guider et éclairer.
    Je partage avec un grand plaisirs les capsules vidéos.. .j’adore
    Merci du fond du coeur
    Louise

  • Hélène R
    Publié le 07:47h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques. J’utilise sciemment le mot « bonjour », parce qu’au « sortir » d’une crise le renouveau que l’on vit nous fait apprécier chaque nouveau jour d’une manière tellement plus développée, que je vous souhaite d’en être là bientôt!
    Je ne me permettrais pas de juger, ni surtout de critiquer votre démarche explicative de la crise que vous vivez…seulement de la saluer, parce qu’il faut une belle dose d’honnêteté et d’humilité…que je vous sais posséder, depuis le temps que je vous suis…
    Moi-même, en arrêt de travail depuis 4 mois, le travail de remise en question de mes valeurs, et de réflexion autour de la façon de prendre en charge nos aînés, en France, les soins que l’on peut leur apporter et ceux qu’on leur impose…tout cela tourne quelque peu dans ma tête, en même temps qu’une grande fatigue intellectuelle!! Alors, je me fais aider, et laisse le processus suivre son cours…
    Je tiens juste à ajouter: MERCI pour tout ce que vous m’avez apporté jusqu’à maintenant, et que je n’aurais pu réunir seule (à moins d’y passer des années)…et PRENEZ BIEN LE TEMPS DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR VOUS ECOUTER ET VOUS SOIGNER!! Vous aussi, vous y avez droit!!!
    Amicalement, et avec reconnaissance.
    Hélène.

  • Claudia
    Publié le 06:43h, 31 août Répondre

    Bonjour cher ami
    Ce que tu nous partages résonne en moi, qui ai vécu des crises douloureuses et ai aussi « travaillé sur moi ». Je comprends tes déceptions sur ces formations, mais elles m’ont beaucoup aidée, j’ai changé en mieux, sans autosatisfaction ni orgueil.
    J’attends avec enthousiasme que tu nous transmettes le résultat de tes interrogations. Merci pour ta générosité ; peu de formateurs communiquent autant comme toi. A très bientôt.

  • Joel G.
    Publié le 06:22h, 31 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et toute l’équipe qui t’entoure,
    Ayant participé à l’AVM01, nous avions eu l’occasion de nous rencontrer à Genève lors de ton passage.

    Comme beaucoup le soulignent ici et dans les messages que tu reçois de toutes parts, tes grandes compétences, expériences et ton savoir/vécu apportent énormément à des dizaines de milliers (ou plus) de gens.
    Toutes ces éloges sont très largement méritées.

    Effectivement, les liens entre ces deux grands mouvements qui sont « le développement personnel » (et toutes les déviations dont tu parles) et « les actions pour un monde meilleur » (qui sont trop peu connectées entre-elles) existent peu et sont insuffisamment exploités.

    Comme piste de réflexion, je me permets de te partager cette philosophie que nous avons adopté avec des amis et partenaires :
    Il y a une abondance de tout : argent, nourriture, énergie ; mais une très mauvaise redistribution et tout le monde n’a pas accès à cette abondance de manière équitable.
    Nous avons donc décidé de regrouper toutes les ressources nécessaires à ce que tout le monde puisse tirer profit de cette abondance.

    Évidemment, ceci correspond à une infime partie de ce que j’aimerais te partager et qui pourrait éventuellement répondre à certains de tes questionnements ou, à tout le moins, t’offrir des pistes de réflexion.
    Ayant une préférence pour les contacts plus humains que les messages écrits, je suis persuadé que nous aurons l’occasion de nous rencontrer, physiquement ou virtuellement, quand ce sera le bon moment, pour un riche échange.

    Mes plus chaleureuses et amicales salutations à toi ainsi que toute l’équipe qui t’entoure 🙂
    Joel Grand

  • de Nayville Marie-Françoise
    Publié le 02:56h, 31 août Répondre

    31-08

    Jj j’ai fait partie de l’AVM04

    essayez ce centre brahma kumaris cours gratuits

    super centre pour retrouver la grande forme..si j’avais pas connu ce centre, je serais comme vous désespérée alors que là je suis très heureuse

    http://www.rajayogameditation.fr

  • DA SILVA MARQUES JOSE
    Publié le 01:47h, 31 août Répondre

    Bonjour, Jean Jacques
    Pour faire court mon amie qui est devenue ma « femme » pourquoi des  » car on n’ appartient a personne,donc elle a suivi la deuxième saison de « l’académie en mouvement « qui a changé complètement nos vies .Pendant quel suivais tes cours moi de mon côté j’ai suivi mon intuition qui ma mit sur mon chemin de (j’ai créé ma chaine YOUTUBE fait des vidéos je suis partie au Brésil voir un guérisseur qui ma simplement de retrouver mon équilibre(je suis un ange qui passe dans la vie d’autre humain pour les guérir et leur montrais leur chemin de vie).J’ai changé de métier a 51 an qui me permet de voir beaucoup de personnes .Tu as raison de dire que les gouvernements de tous les pays ne pensent qu’a une choses se mettre le plus d’argent dans les poches.Moi je ne dit qu’une chose la nature l’univers dieu alla bouda peut importe comment on les appelles va rétablir la justice sur cette terre qui par à la dérive qui est provoqué par un minorité d’humain..Jean jacques je te souhaite a toi et ta famille plein de bonnes choses.Préparez-vous a des changement majeurs de la façon de vivre sur cette terre.

  • Sylvie Bouchard
    Publié le 19:50h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Bravo! Je pense qu’il est temps que quelqu’un pense à de nouvelles orientations pour nous aider à nous reconnecter au spirituel et à la volonté d’investir à notre épanouissement personnel. Les méthodes enseignées jusqu’à aujourd’hui ont fait leur preuve et porté leurs fruits mais je pense qu’il est temps d’envisager une nouvelle approche car cela commence à ressembler à du « réchauffé ». Personnellement, j’ai décroché et je ne m’en porte pas plus mal pour autant. J’aimerais faire un bref retour en arrière, si vous permettez:

    J’ai fait votre connaissance lors de la fameuse grippe H1N1. Je lisais absolument tout ce que vous écriviez sur le sujet. Par la suite, j’ai lu quelques-uns de vos ouvrages ainsi que vos courriels puisque je suis restée abonnée à vos envois. J’ai visionné quelques vidéos également.

    J,ai lu beaucoup d’ouvrage de plusieurs auteurs différents sur la croissance personnelle, la spiritualité et autres sujets comme l’Ascension, etc. J’ai inévitablement fait des prises de conscience et me suis forgé ma propre opinion sur la vie en général. Je n’ai pas investi temps et argent au maximum dans ma démarche de croissance personnelle mais c’est mon choix et je l’assume.

    Cela dit, peut-être aurais-je eu avantage à ne pas trop m’illusionner sur l’évolution de l’humain que j’aurais voulue plus rapide, car j’ai souvent déchanté. Concernant l’Ascension, sans y croire à 100%, j’espérais que quelque chose de merveilleux se passe en 2012. Cela ne fut pas le cas et j’ai aussi déchanté. Je fais sans doute, malheureusement partie des nostalgiques de l’ailleurs, comme vous les appelez. Bref, je ne lis plus d’ouvrage ni sur la croissance personnelle ni sur la spiritualité. Je m’efforce de mener ma vie au mieux et je m’accroche aux forces de l’Univers, auxquelles je crois encore.

    Pour en revenir à votre courriel qui parle de crise, cela me fait supposer que je suis peut-être mois-même en crise sans le savoir. Je n’en suis néanmoins pas plus malheureuse pour autant et je me dis que le chemin parcouru reste parcouru.

    Nos gouvernements, l’élite, etc., leurs racines sont trop ancrées dans les ténèbres. Il faudrait une intervention divine pour améliorer le sort du monte et là encore, j’ai cessé d’y croire. C’est à l’homme et à lui seul qu’incombe la responsabilité d’améliorer son sort. Tout commence par soi-même et c’est l’effort à faire pour soi d’abord, si on veut changer le monde par la suite, me direz-vous. Seulement, je trouve que le chemin à parcourir est encore bien long pour le monde. Bref, j’ai arrêté de croire aux miracles.

    Oui, je suis intéressée et surtout curieuse de connaître l’orientation que vous prendrez pour nous (me) reconnecter, si cela est encore possible car, je serai honnête avec vous, je ne lisais plus vos courriels et n’allais plus, non plus, visionner vos vidéos. Non parce que je trouve vos enseignements inintéressants mais à cause de ma déconnexion à ce qui traite de développement personnel ainsi qu’aux prophéties qu’on associe souvent, à tort, au monde spirituel. Quoi qu’il en soit, je suis prête à lire vos nouvelles propositions pour nous aider à construire une meilleure vie sans avoir envie de décrocher faute de résultats à court ou moyen terme.

    Je demeure cependant persuadée que « c’est au bord du gouffre que le monde change » (conclusion du film « Le jour où la terre s’arrêta »). Et, je pense que, contrairement à ce que bon nombre de prophètes des temps modernes ont annoncé par rapport aux décennies à venir, ce monde meilleur auquel toute personne aspire n’est pas pour demain. J’ai cessé de m’illusionner. Je vis simplement, en faisant de mon mieux tout en espérant qu’un jour (que je ne verrai pas), le monde sera meilleur. Cependant, en constatant tour ce qui se passe partout à travers le monde actuellement, j’ai peur qu’encore bien des malheurs se rabattent sur nous entre-temps.

    Merci d’avoir pris le temps de me lire et sans rancune j’espère pour ma franchise. J’ai toujours trouvé vos ouvrages intéressants et je vous aime bien comme personne. Je vous trouve authentique et transparent. Si davantage de politiciens étaient à votre image, on aurait peut-être un semblant de monde meilleur.

  • Christine
    Publié le 15:55h, 30 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,

    Et bien attendons et voyons a dit le sage 🙂

    Christine

  • Hamnane Zahia
    Publié le 15:46h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Je suis très touchée par ton message et il a beaucoup raisonné en moi. Au début lors du premier message, j’ai cru que c’était de « l’intox ». J’étais présente à 2 de tes conférences sur Paris et j’ai vu une bonne partie de tes vidéos gratuites. J’ai beaucoup admiré ton travail mais je restais toujours un septique parce que je pressentais une bonne partie de ce que tu décris dans ton mail.
    Merci pour tout ton travail, Bonne traversée de la crise, même si c’est difficile, Je suis qu’il en sortira quelque chose de plus grandiose encore.
    A bientôt d’une manière ou d’une autre Jean Jacques.
    Zahia

  • Gabel Liliane
    Publié le 14:11h, 30 août Répondre

    Merci JJ pour ton humilité…
    Trop de choses à écrire, trop domaines dans lesquels je suis d’accord avec toi, situations vécues, pas toujours ultra douloureuses, mais toujours un minimum de souffrances, pour repartir encore plus forte !
    Je crois au développement personnel à partir du moment où on se l’est approprié, à partir du moment où on n’est plus dépendant d’un conseiller, voire d’un gourou, et, surtout, à partir du moment où l’on se sert de ce que l’on a appris de soi, à partir du moment où l’on a appris à s’accepter, et donc à s’aimer enfin.
    Et je crois de toutes mes forces que nous spommes alors le changement que nous souhaitons…
    Optimiste incurable, me disent mes amis, Je veux un monde d’amour, et ça sera, foi de Liliane !!!
    Affection vers toi.

  • josiane Girardin
    Publié le 12:33h, 30 août Répondre

    Bonjour cher Jean Jacques, j’ai été un peu inquiète avec ton premier courriel mais le deuxième m’a remonté le moral, tout ce que tu dis me parle vraiment…oui il y a des limites au travail sur soi…et comme toi je vis un désenchantement douloureux face au monde actuel, je suis en phase avec tout ce que tu expliques, absolument tout, et je me sens moins seule…j’attends avec une grande impatience tes prochains mails,
    Reçois de tout mon coeur toute l’admiration, l’estime et l’amitié que j’ai pour toi,
    Josiane

  • Richard Nowak
    Publié le 12:25h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques merci pour ton courriel.
    J’observe que tes observations sur la situation mondiale sont identiques a celles décrites dans CONVERSATION AVEC DIEU TOME 4.
    Je ne sais pas si tu l’a lu mais il me semble opportun de t’en inspirer, et aussi d’en faire part a tes contacts afin de diriger toutes nos intentions dans le même sens.
    J’espère sincèrement qu’au final, nous tous, ne formeront plus qu’un.
    Fraternellement
    Richard

  • Véronique Camilleri
    Publié le 11:44h, 30 août Répondre

    Très cher Jean-Jacques,
    C’est en 2009 que j’ai découvert votre livre Prenez soin de vous, grâce à Dany Thibaut, naturopathe dans la Drôme.
    J’ai ensuite lu votre livre et suivi votre stage sur les jeux de pouvoirs ( ah ! la trousse anti-sauveteur ! Excellente !).
    Et puis je me suis inscrite à l’Académie de la Vie en mouvement, première session.
    Vous avez joué un rôle déterminant dans ma vie parce que j’ai mis en application, j’ai continué de lire et d’avancer sur le chemin.
    Je vais tellement mieux qu’il y a 9 ans. Je vais bien.
    Aujourd’hui, je suis dans une phase de bilan : je souhaite enclencher la vitesse suivante au niveau de ma spiritualité et je me fixe un nouvel objectif de vie. J’avais d’ailleurs prévu de m’inscrire à votre cycle relatif à la mission de vie début 2019.
    J’ai pu constater comme vous que partager n’est pas toujours facile, particulièrement dans le monde de l’entreprise ou dans son couple. Mais je n’ai jamais cessé de partager avec ma sœur et mes bonnes amies.
    Quant au monde actuel, oui, la déception est grande. J’étais en voiture mardi et j’écoutais France Inter quand notre ministre de l’Ecologie a annoncé sa démission. Son désenchantement illustre celui de nombreux citoyens de la planète. Alors oui, Je vous lirai avec attention dans les prochains jours.
    Bien à vous,
    Véronique Camilleri
    France

  • PEREIRA RODRIGUES
    Publié le 10:49h, 30 août Répondre

    Bonjour JJ
    J aimerai te remercier pour pour ces confidences et personnellement je te suis depuis l’ AVM05 où je garde un merveilleux souvenir dans lequel j’ai partagé, étudié avec toi et les autres étudiants, cela à été pour moi une expérience très enrichissante et associé à cette formation de la recherche de sa mission d’ âme n’ est que pur bénéfice dans la manifestation et la concrétisation de ce que je souhaite à présent émaner. Je te transmet ma profonde gratitude, je ne sais si ce vers quoi tu vas tendre trouvera résonance en moi mais je poursuivrai de te lire et de te suivre sur les réseaux.
    Avec toute mon amitié
    Thérèse

  • Marianne Julie Vivegnis
    Publié le 08:07h, 30 août Répondre

    Tout d’abord, voilà pourquoi je n’ai pas réagi à ton premier courriel. Une crise, c’est ce que vis un malade atteint d’un virus qui fait son pic de température pour ensuite aller mieux. ce n’est pas pour moi un moment où l’on sombre, mais bien une opportunité douloureuse pour déchirer un voile. J’ai donc attendu la suite.

    La suite m’a montré par le deuxième courriel qu’on était bien dans cette configuration-là.

    Je me suis posée plusieurs questions :

    En préambule, ce constat qu’il ne suffit pas de se former pour affronter la violence de ce que promet les jours qui viennent est mien aussi depuis déjà plusieurs années.

    A 26 ans, j’ai fait un choix qui m’a fait quitter mon Liège natal et mes conforts pour m’expatrier à Boulogne-sur-Mer et dans un boulot où on me confiait l’animation pastorale d’une grande école secondaire, collège et lycée. J’y ai formé le discernement de jeunes et je suis fière de leurs réactions parfois qui les conduisaient vers des prises de position d’adultes en devenir soucieux des autres et des enjeux de société.

    J’ai vécu une première crise, celle qui m’a ouvert les yeux sur un monde où tout est vibration et synergie, elle fut douloureuse sentimentalement, mais exaltante pour l’ouverture d’esprit qu’elle apportait. J’avais 42 ans.

    Ma vraie crise, elle, a tout chamboulé. J’ai trinqué à tous les niveaux, c’était en en 2008-2010. j’avais 48 ans. Sans doute n’avais-je pas abouti la précedente.

    J’en avais 57 quand je me suis décidée pour l’ARA01.

    Je ne sais pas ce que l’astrologie en dirait. je n’y connais rien, mais je sais sais qu’on s’en relève différents ou qu’on s’y perd jusqu’à l’appel suivant qui sera plus violent, plus douloureux si on n’a pas entendu le premier. Je suis donc heureuse pour toi qui a entendu cette crise comme un appel à faire autrement.

    Ma seule inquiétude, quand j’ai lu que…

    « ==> Dans un autre article encore, je t’entretiendrai sur le nécessaire rapprochement entre ceux qui travaillent sur eux (mais qui n’agissent pas sur les structures sociales) et ceux qui militent pour un changement (mais qui sont piégés dans des luttes de pouvoir et d’ego sans fin). Ce rapprochement est absolument vital et nécessaire si nous ne voulons pas être écrasés définitivement par le rouleau compresseur du monde moderne… »

    …est que cela pouvait ouvrir sur un « mouvement » où tu nous embarquerais. Je sais combien sont fragiles les motivations qui nous font demander une formation en développement personnel et combien on peut s’attacher à un « guide ». j’en ai fait les frais à ma première crise. Je suis donc très attentive à tout ce qui pourrait amener à une « gouroutisation ». Bien sûr, j’ai entendu dans ta vidéo que ce n’est pas ta volonté et cela m’a rassurée, mais c’est toujours une possibilité à ton corps défendant.

    Les autres questions, je sais que tu vas y répondre dans les mails à venir que j’attends avec impatience, mais prends ton temps.

    En ce qui me concerne, je suis heureuse de m’être engagée sur ce chemin avec toi, et cela fait écho à ce qui est vécu dans un groupe spirituel auquel j’appartiens qui dénonce, ouvre les enjeux et donne des pistes pour être des îlôts de paix et de joie dans le tumulte.

    Émergeons donc du tumulte pour que nos pairs proches puissent aborder une côte où se poser et bâtir le navire qui leur permettra de repartir dans les eaux tumultueuses.

  • Marguerite
    Publié le 07:27h, 30 août Répondre

    Quelle est cette Dimension jean- Jacques qui te bouscule à ce point et nous révèle le chaos extèrieur, miroir de notre chaos interieur,?
    Oui par résonance je me sens concernée;
    Merci de me bousculer.aussi

    Comme un ricochet qui provoque des ondes à la surface de l’eau ton message m’atteint dans le champ du coeur;
    Alors :communion. je me sens unie.

    Si le chaos est la condition de la Renaissance
    Alors quelque chose de nouveau est déjà là est déjà réalisé , je le devine à travers ton propos.

    Infinie gratitude

  • Chloé. S
    Publié le 07:25h, 30 août Répondre

    Bonjour Monsieur Jean-Jacques Crèvecoeur,
    Je suis désolée d’apprendre ce que vous traversez. J’aime beaucoup votre travail et ce que vous transmettez. J’ai connu votre travail par le biais de mon père qui avait pleins de vos livres. Je suis également vos vidéos youtube. Elle m’ont d’ailleurs aidées à comprendre plein de choses. Je vous souhaite plein de courage ! J’aime beaucoup votre sincérité. Personnellement, je me sens très souvent en crise. Trouvez sa place dans ce monde n’est pas simple. Car pour moi la difficulté, c’est que mes valeurs sont trop souvent en opposition avec les valeurs des entreprises. Ma vision, c’est qu’on essaye de formater trop souvent les êtres humains. Mais on n’est pas des machines à ce que je sache :D. Pourtant, la singularité de chacun est si précieuse et ne mérite pas d’être formatée par un moule social. La différence fait souvent peur. Je m’éloigne peut-être, mais c’est la crise que je traverse en ce moment. Je pense également que je jette la faute sur la société, je réalise quand même que sans une société un minimum organisé, on ne va pas loin non plus. J’ai toutefois écouté mon coeur et j’essaye de vivre de mon art. Je me sens plus en accord avec moi-même, mais en décalage avec beaucoup de choses qui m’entourent. J’espère que vous trouverez votre voie. Tourner dans un carrefour afin de trouver sa route prend souvent du temps. Je pense même que toute notre vie nous nous rapprochons de ce que nous devons devenir. C’est un long apprentissage que je trouve bien souvent fatiguant. J’ai trouvé votre mail très intéressant. Il est vrai que le développement personnel est passionnant, mais comme tout outil, il a ses limites. Métaphoriquement, on pourrait dire que chaque crise ressemble à une mousson dont les graines devront germe en temps voulu. Je vous envoie de bonnes énergies et mes meilleurs sentiments pour la suite.

  • Framboise68
    Publié le 07:10h, 30 août Répondre

    Merci pour ce message, cette franchise, qui me parle …
    Effectivement, on a beau tenter de faire au mieux, mais on s’y perd parmi tous les bons et les mauvais conseils des bons et des « mauvais ».
    Je reste cependant à l’écoute de tous ses bons conseils, et les personnes que tu as cité me parlent également beaucoup.
    J’espère bien pouvoir continuer à recevoir les prochains mails.
    Bonne continuation, avec tout le courage qu’il faut

    A bientôt
    Françoise

  • Khadija
    Publié le 06:59h, 30 août Répondre

    Je vous remercie de votre partage

  • Paola
    Publié le 06:58h, 30 août Répondre

    Hello Jean Jacques !!!

    J’ai été d’autant plus touchée par ton message, que j’ai vécu également un total désenchantement, après des années de pratiques thérapeutiques.
    J’ai fais les mêmes constats…
    Les yeux grands ouverts, sur le travail commun accompli des deux côtés de la barrière…..

    Pour moi ce passage de ton texte est représentatif de la situation mondiale actuelle. Réelle.

    <>

    Après des années de recherche, commune, intensive, j’en suis arrivée au constat qu’il n’y en a pas.

    Tu l’as clairement dit.
    Il y a le moule créé de force, par la « loi des hommes ».
    De plus en plus tyrannique…
    Limitant chaque jour, de plus en plus, la liberté d’être… De faire… Et peut-être même un jour…. De penser……..

    Et le « hors » loi……

    Quelles que soient les projets, ils ne peuvent se situer QUE selon cette tragique dualité.
    Dans la loi, qui réduit exponentiellement les libertés.
    Hors, loi……

    Dans cette condition actuelle, générale :

    ⏺️ Quelle créativité est possible ???
    ⏺️ Quels projets émancipateurs, peuvent naître, s’ils s’opposent à l’oppression grandissante ???
    ⏺️ À quel endroit être créatif, lorsque les lois imposent des structures rigidifiées ???

    J’ai cru, aussi, faire ma part du colibri……….

    C’était sans voir, que le feu de la forêt, est généré volontairement, constamment, puissamment et avec mépris de l’humanité même….. Par ceux qui œuvrent dans l’ombre…
    À l’ombre, de l’ombre……….

    Alors, ouiiiiiiii….. Que reste t’il comme solution ???????

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:19h, 30 août Répondre

      J’aime la métaphore que tu ajoutes à celle du colibri : le feu de forêt est généré volontairement, constamment, puissamment et avec mépris de l’humanité même ! C’est exactement ça, et c’est pour cela que la légende du colibri peut nous leurrer également… Excellent, Paola. Merci. Et je me permettrai de reprendre ton bout de métaphore dans un prochain courriel…

  • Marianne
    Publié le 06:27h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, merci infiniment pour ce message, je suis en accord avec ce que tu partages. Je me réjouis de recevoir ton prochain courriel et connaître tes constatations et tes conseils. Merci pour ta simplicité, ton honnêteté et ton amour inconditionnel.
    Bon courage et lumière sur ton futur.
    Merci beaucoup, amicalement
    Marianne

  • Sylvie
    Publié le 05:12h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et mille mercis pour votre partage, la confiance que vous montrez à vos lecteur par la description de vos pensées, par ces éléments très personnels !
    J’adore avoir de l’information sur les personnes avec lesquelles je suis en lien, de près ou de loin, et ainsi comprendre comment ils pensent, quelle est leur vision du monde !
    et si je suis en lien avec vous, c’est d’abord parce que j’ai senti dès les premiers contacts que nous avions des choses en commun dans notre vision du monde. La suite de nos échanges, mes lectures de vos articles, livres et écoutes de vos vidéos ont confirmé cette première impression.
    Concernant la question de la crise, comme tout un chacun, j’en ai vécu quelques unes dans ma vie ! Et à chaque fois, la crise a été révélatrice d’un besoin de changement, de renouvellement, le signal que le contexte dans lequel j’évoluais ne correspondait plus à mes valeurs et que j’avais de nouveaux choix à effectuer. Et je peux dire que je me suis à chaque fois réjouie, après coup bien sur, des changements, des choix que la crise m’a poussée à effectuer… et je suis convaincue qu’avec vos compétences, vos ressources, il en sera de même pour vous !
    C’est pourquoi je me réjouis de continuer à recevoir vos messages -:)
    Encore merci et à bientôt, au plaisir de vous lire
    Sylvie

  • Ouafae
    Publié le 04:14h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean jacques
    Je suis très touchée par votre message et j’attends avec impatience la suite.
    En fait vous avez entièrement raison le sujet de développement personnel , coatching, ….est devenu à la mode ces derniers temps mais malheureusement le monde à pouvoir se développe dans un autre sens sans se soucier de l’évolution réelle de l’être humain.
    Ce monde moderne est guidé et manipulé par des lobbies qui défendent uniquement leurs propres intérêts basé essentiellement sur un seul principe marketing de création du besoin pour rendre l’humanité dépendante de la consommation : médocs, technologie, scandale, produits farfelu, amusement artificiel….en termes plus simples rendre l’être humain le plus esclave possible pour qu’il consomme le plus possible.
    D’ailleurs je pense que toute personne qui a travaillé sur elle même fini par fixer et classifier les priorités de la vie et se débarrasser de tous ce qui inutile et dangereux pour son corps, son âme, son état d’esprit, son indépendance ….
    Merci beaucoup pour tout ce que vous faites pour nous.

  • Grégoire Wuillaume
    Publié le 04:04h, 30 août Répondre

    Salut vieux frère,

    A la lecture de ton courriel, en filigrane, les nouvelles voies, les prochaines étapes de vie, y sont déjà inscrites. Demain est déjà présent grâce aux petits moments d’éveils qui nous laissent entre-voir toute la profondeur de la Vie.
    Toujours partants pour un partage, chez nous, à Tourinnes ou ailleurs!

    Avec toute notre affection pour toi et ceux que tu aimes.

    Grégoire & Bénédicte

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 06:02h, 30 août Répondre

      Bonjour Grégoire, merci pour ton message qui me touche au cœur. Ce sera avec grand plaisir que je vous reverrai, lors d’un prochain voyage en Belgique… Je vous embrasse tous les deux.

  • Martine
    Publié le 04:02h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Je t’ai découvert par l’intermédiaire de ma sœur, qui m’a fait deux gros cadeaux: Prenez soin de vous, n’attendez pas que les autres le fasse pour vous et Jeux de Pouvoir. Elle et moi avons été dans la première Promo de l’AVM. Merci pour la qualité exceptionnelle des enseignements que tu nous as donnés et que tu nous donnes (les vidéos sur youtube pour ne citer qu’elles)… Bien sûr j’aimerais avoir plus acquis, plus ancré mais je suis relativement contente de ma vie aujourd’hui car j’arrive plus rapidement à me comprendre, à revenir à mes besoins, à sortir du jugement et être plus bienveillante (sans arrogance), à essayer d’avoir des relations saines avec mon entourage personnel (pas toujours sain), que j’ai réduit aux personnes avec lesquelles je me sens bien.

    Bien sûr parfois les vieux schémas refont surface, surtout dans les relations que je ne choisis pas, comme celle du travail. Comme toi j’ai la vocation pour mon travail – quelle chance – aussi doublé d’un vieux schéma profond de peur de perte d’emploi. Résultat : je m’investis beaucoup parfois jusqu’á épuisement de mes forces, mais j’apprends, j’apprends chaque jour sur moi, sur les autres, sur la société dans laquelle nous sommes. Mon thème de vie est : le but est le chemin.

    Pourquoi je raconte tout cela, parce que depuis quelques années quelque chose se brise à l’intérieur petit à petit, de part des faits qui me touchent directement ou des observations que je fais en regardant autour de mois incluant infos et reportages. En vrac :
    1) J’ai eu à faire à une personne extrêmement malsaine au travail : sur une courte durée j’ai été victime de sa grande nocivité (personne complètement dans son schéma inconscient et jeu de pouvoir)
    2) J’ai subi un chef pdt deux ans dans son schéma ‘jeune manager aux dents longues aussi intelligent qu’égocentrique persuadé d’avoir une forte compétence sociale’ et qui a démoli ma réputation de personne compétente. Il m’a, dans sa grande bonté, offert un coaching et j’ai réalisé que le coaching était plus de la prophylaxie anti burn-out pour servir l’employeur qui paye le coaching qu’un outil de développement personnel. Le coaching au service de l’entreprise et non de l’employé
    3) J’ai compris que dans mon domaine de compétence je n’avais aucun pouvoir pour faire avancer les choses – en dépit des compétences que l’on me réclame en termes de stratégie – car nos managers sont de plus en plus souvent d’anciens Consultants qui ne connaissent que chiffre d’affaires et profit et ne voient pas le long terme vis à vis des clients et aussi le long terme dans sa globalité
    4) Je suis dans un domaine professionnel où tous les gens autour de moi sont d’un très bon niveau académique mais ils se foutent royalement de l’environnement et de l’impact de leurs agissements
    5) Je vois l’échec de la Politique face aux soi-disant enjeux économiques: relations économiques avec des dictatures, soutien aux pays non démocratiques et corrompus, crise de la démocratie dans le monde par des dirigeants élus démocratiquement et utilisant les outils démocratiques pour agir non démocratiquement (Russie, Pologne, Hongrie, Turquie, USA), non intervention face à la crise du Diesel (j’habite en Allemagne), acceptation du fait que les managers encaissent leur bonus malgré leur incompétence patente (banques après la crise financière, industrie automobile après le scandale du diesel)
    6) Je vois l’impuissance de l’Union Européenne et de l’ONU face aux crises humaines / humanitaires
    7) Je vois la puissance des lobbies avec un coût écologique énorme pour la nature, la vie animale, (glyphosate, huile de palme)
    8) Je vois la violence de plus en plus grande dans la société au nom de la religion à commencer par décapitation de personnes devant caméra
    9) Je vois la solitude des personnes âgées
    10) Je vois que les media ne sont pas toujours objectifs et informant (la grosse démo à Berlin contre TTIP il y a trois ans n’a eu droit qu’à un entrefilet dans le quotidien le plus lu en Allemagne)
    11) Je vois que la liberté de la presse et d’opinion ne sont pas respectées dans de si nombreux pays

    … et le 1er Août de cette année a été la date du dépassement, nous consommons plus que notre Terre ne peut produire en termes de ressources.
    … et nos sociétés continuent leur fuite en avant,

    En dépit mon ‘développement personnel’, de la conscience de ma chance de vivre dans de très bonnes conditions, du fait que je vis aussi écologiquement que possible, je me sens coincée entre pessimisme, résignation et impuissance lorsque je vois l’état de la planète et de l’humanité et mon inactivité :
    – vis-à-vis de moi-même car je n’ai pas trouvé au final ma mission de vie
    – vis-à-vis de la planète. Je fais des dons pour calmer ma mauvaise conscience mais en même temps, je me vois lâche de ne rien entreprendre
    Bien sûr il y a la réalité du quotidien: je travaille beaucoup, les tâches quotidiennes et hebdomadaires prennent du temps, j’ai besoin de beaucoup de temps pour me régénérer (sommeil), etc… mais je ne sens pas capable de sauter le pas et d’agir ni pour moi, ni pour la planète.
    Cette crise autour des 50 ans, les femmes la connaissent avec la ménopause. Notre corps change et une nouvelle phase de vie commence. La Médecine Traditionnelle Chinoise voit cette phase comme très importante – à ne pas négliger – dans laquelle il est nécessaire de se poser, de prendre le temps et d’envisager comment on doit/veut aborder cette nouvelle phase de vie.

    Je pense avoir compris le message de crise que tu nous as envoyé. Ton long email a été pour moi comme une révélation : JJC trouvé les mots pour exprimer de façon pertinente et précise la frustration grandissante et le manque d’orientation que je ressens malgré les améliorations importantes de ma qualité de vie grâce à l’AVM. Cette crise que tu traverses portera ses fruits et j’espère que tu nous feras une proposition qui nous permettra de donner une dimension plus globale au développement personnel et aux outils formidables que tu nous proposes. Je me réjouis d’avance des prochains messages.

    Cordialement, Martine

  • Georges René
    Publié le 03:35h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Confession:Il y a déjà un moment que je voulais correspondre avec toi
    Ce qui serait bien,c’est de trouver quelques personnes intéressées pour pouvoir échanger des idées
    et essayer de retrouver une sérénité pour tenter d’aller plus loin
    De mon côté j’essaye aussi et personne ne se bouscule au portillon
    A vrai dire il y en a deux avec qui je peux dialoguer franchement,les autres sont dans leur petit monde(qu’ils savent partager)
    Je trouve que parler de vraies valeurs,devient très difficile
    Pour ma part lorsque l’horizon s’assombrit,je continue de marcher
    Il vient toujours un moment ou une lumiière apparait,alors tout s’accélère
    C’est ce que je te souhaite
    amitiés René
    ps: je suis aussi de Namur,j’habitais au pid de la chapelle Sainte Thérèse

  • Brigitte
    Publié le 03:19h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,

    Tu es une si belle personne. Ton honnêteté avec toi même avec les autres est un cadeau du ciel et une force sur ton chemin
    une ouverture à la vérité, au vrai partage. Comment aborder ce nouveau cycle planétaire, individuellement et ensemble.
    Comment agir pour révéler et initier le changement profond que la terre nous appelle à concrétiser maintenant.
    Une terre qui change sa vibration et avec laquelle nous évoluons.
    Les résistances nous guettent parfois nous submergent.
    Nous les joyeux lutins d’un monde meilleur , nous devons nous adapter , nous renforcer, nous unir, et nous aimer encore plus , mieux.
    Tu es le courage, la force, la vie, l’action et la persévérance.
    Je veux continuer à te lire, te sentir proche, me donner le courage d’être , de poursuivre, de me lever, d’inventer, de partager dans la justesse et la détermination;
    J’ai été traversé par plusieurs crises et malgré ma volonté, mon travail , mon être , j’ai peiné et je peine à m’incarner, à agir pleinement, aller droit devant , accomplir, aller au delà des mots , les mettre en action.
    C’est bon de te lire, c’est bon que tu sois là,
    Je suis moi même « en crise » et pertes de repères. Je te comprends et te lire me fait sentir moins seule.
    Je reste à tes côtés et me réjouis que tu le sois aussi
    J’ai vécu deux années au Québec et j’ai tellement aimé. Ton pays est doux à mon coeur et mon âme
    Je me permets de t’embrasser et j’attends de tes nouvelles;
    Bien fraternellement
    Brigitte

  • Béatrice MOULIN
    Publié le 03:15h, 30 août Répondre

    Bonjour mon Cher Jean-Jacques,
    Ayant participé à la rencontre des Avmistes à Lyon l’an dernier, j’ai cru comprendre que tu souhaitais donner une plus grande envergure à ton action et aller vers des engagements sociétaux importants, touchant les domaines de l’éducation, la formation, l’habitat, l’écologie, les sciences et technologies, l’information, la justice etc…
    Dans cette perspective je trouve tout à fait approprié la dénomination « Emergences International » qui rend bien compte de la diversité et de l’universalité des sujets abordés, mais aussi de la synergie à créer pour faire changer le monde, les pratiques et les mentalités.
    Par ce petit message je tenais à te faire part de mon admiration et de ma gratitude pour la qualité de tes enseignements qui m’ont énormément apportés dans tous les domaines de ma vie.
    Je n’ai toujours pas terminé ma formation de l’AVM 3 mais je sais dores et déjà que c’est un viatique qui m’accompagnera toute ma vie.
    Tout ça pour te dire que tu es une personne inspirante pour des milliers de gens et que ta parole est écoutée et entendue.
    Merci pour ton intégrité, ta générosité et pour tout ce que tu fais pour contribuer à rendre notre monde meilleur.

  • BONNEYRAT
    Publié le 03:01h, 30 août Répondre

    VOUS ETES UN TRES GRAND HOMME, VOUS FAITES HONNEUR A L’HUMANITE
    svp continuez à nous faire grandir afin que nous devenions des hommes et des femmes libres, capables d’aimer.

  • Françoise Ruch
    Publié le 02:42h, 30 août Répondre

    Jean-Jacques,
    Tout d’abord merci de t’ouvrir à nous ainsi. Je compatis à ta souffrance, à ta remise en question, car j’ai moi-même traversé plusieurs grosses crises, toutes révélatrices d’un dysfonctionnement chez moi ou dans mon entourage. Il est normal, voire sain de faire des crises… personne n’est parfait et cela permet de se remettre en question, de comprendre, de réajuster, d’améliorer, de reprendre possession de son destin, etc… et même si c’est compliqué à gérer, même si l’on n’en voit parfois pas la fin, elles sont nécessaires à l’humain pour lui permettre d’avancer sur son chemin de vie.
    C’est avec intérêt et plaisir que je continuerai de suivre tes mails et autres.
    Je t’envoie mes meilleures pensées positives de la Suisse, et… courage…

  • Marie-Madeleine Sinou
    Publié le 02:27h, 30 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci de tout ce travail accompli au fil du temps.
    Je travaille « avec toi », tes livres puis l’AVM depuis quelques 30 ans je pense;
    Je suis Médecin d’abord généraliste, puis Homéopathe, puis j’ai un Master en PNL et Hypnose puis j’ai suivi quelques formations annexes comme celle de Bronikov ou Solaris…
    Bref quelques remises en question au fil de ma vie !
    Il m’a fallu atteindre 39 ans pour prendre conscience qu’un médecin se doit de se soigner lui-même avant de prétendre contribuer à soigner les autres. Et aujourd’hui, je ne l’exprime même plus comme ça
    Puis je suis aujourd’hui un parcours de Médecine Amérindienne que j’aime particulièrement.
    Une pensée venue de la nuit des temps. Des lois simples et essentielles.
    Une pensée circulaire. Rien n’est jamais fini.

    J’ai 68 ans, mariée, j’ai 4 enfants, 3 beaux enfants, et 8 petits enfants…
    De quoi réfléchir un peu !
    Le rôle d' »‘Ancienne » est un nouveau challenge.
    Devenir Sage… Pas facile.

    Je pense que nous allons pas à pas, de crise en crise…
    Je suis passée par la phase « je sauve l’humanité » car je suis médecin…. à la phase « sauve-toi toi-même avant de sauver les autres » pour arriver aujourd’hui aux questions essentielles : qui je suis ? D’où je viens ? Où je vais ? Quelle est ma contribution à l’évolution de la planète avec d’autres ?

    Ton enthousiasme (sur tes excellentes vidéos) est contagieux, Est-il réaliste au quotidien ? Caméra éteinte ?
    Ta remarque maintes fois répétées « je ne prends pas de médicaments depuis des années » me laisse rêveuse…
    Formée à Paris par de grands maitres de la médecine, je suis allée de plus en plus vers une médecine différente sans renier cette médecine conventionnelle, Certes à la dérive et inquiétante aujourd’hui, mais qui fait partie de la réalité de 2018.
    J’ai été heureuse d’aller aux urgences avec un de mes petits fils le bras en zig zag et de trouver tout un staff de personnes compétentes et disponibles.
    J’ai été heureuse lorsque un de mes patients avait besoin de traitement conventionnel d’avoir une équipe d’amis spécialistes divers compétents…
    J’ai fait des formations aussi.
    J’ai créé le diplôme d’université d’Homéo à Marseille. Et un jour dans le couloir, je parlais avec l’ami dermatologue allopathe qui faisait le cours en duo avec moi. Et je lui ai demandé pourquoi il n’apprenait l’homéopathie. Sa réponse avait été merveilleuse: ce n’est pas la peine, tu es là !
    C’est-à-dire, travaillons ensemble, chacun dans sa compétence.
    J’aime la lecture des 5 blessures de Lise Bourbeau avec la polyvalence reconnue.
    J’aime la lecture très honnête de Guy Corneau ou de David Servan Schreiber, tous deux décédés malheureusement aujourd’hui. Nous y allons tous !

    Je traverse aussi une crise…. physique ! Un genou qui se casse, sans raison apparente immédiate, une immobilité longue, des conséquences inconnues au médecin que je suis : des contractures énormes puis … du mieux , une autonomie de marche retrouvée …. et un vieil eczéma qui pointe le nez… De quoi apprendre encore et encore !

    J’ai envie de te dire « bonne crise ! »
    Courage !
    Sur la Roue de Médecine amérindienne, Au nord : le Chemin du Courage, lié à l’Intelligence du Coeur…
    Aller se ressourcer là…

    Je le répète, merci pour le travail que tu fais.
    J’ai bien aimé ta proposition de l’AVM qui croise toutes tes compétences.
    Je n’ai pas participé aux forums et je ne me suis guère exprimée par des commentaires auparavant.
    Excuse ce long message…

    Bonne route !
    Marie-Madeleine
    PS je n’ai pas su trouver ta vidéo de crise. Je ne me connecte plus à l’AVM et par Emergence Formation, ça ne va pas

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 06:09h, 30 août Répondre

      Merci Marie-Madeleine, pour ton long commentaire… Mais dis-moi, qu’est-ce qui te laisse rêveuse dans mon affirmation que je n’ai plus consommé aucun médicament depuis l’âge de 26 ans (j’en ai 57), ni même un remède homéopathique ? Bonne continuation et bon apprentissage de la sagesse…

  • Anne
    Publié le 01:46h, 30 août Répondre

    Bonjour JJ Crève-cœur
    Eh bien moi je suis déçue! J’avais envisagé de m’inscrire à la prochaine session des relations authentiques…
    Et puis cette si petite part du Colibri me convenait tout à fait, là où j’en suis….
    Toutefois j’ai hâte de lire la suite….
    Et merci de nous présenter ta réflexion qui pousse la mienne.
    Je pressens que ta démarche est juste, sans savoir si je serais capable de te suivre….

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 06:11h, 30 août Répondre

      Rassure-toi, Anne. Je n’ai pas dit que je ne proposerais plus les programmes de formation que j’ai créés. Le lancement de l’Académie des Relations Authentiques est prévu depuis longtemps au 5 novembre prochain…

  • Nathalie
    Publié le 19:06h, 29 août Répondre

    Je te trouve courageux à prendre du recul et à oser de faire un changement majeur dans une vie. Je t`envoie de la lumière afin d’éclairer ton chemin. Je vais attendre ton prochain courriel avec joie.

  • Louise Barrette
    Publié le 18:39h, 29 août Répondre

    bonjour malgré tout….Jean Jacques, je suis très touchée à la lecture de ton courageux texte dévoilant tes états d,âme !!!
    je t’admire de tant de lucidité, de clairvoyance en ces temps troublés où on cherche la terre ferme!!!
    Saches que dans les Laurentides, tu es en quelque sorte à l’abri des pires catastrophes naturelles. Bien sûr les catastrophes sur-naturelles ne t’épargneront pas si tel est ton karma!!!
    Aies confiance que la vie anime chacune de tes cellules, depuis l’Univers.
    J’aimerais te bercer, comme la terre-mère, au rythme de mantra, du Brain Humming proposé par Jim Donovan….
    j’aimerais t’accompagner à faire un rituel, un acte magique afin que tu confies ta plénitude non finie, en d,autres mots , bien connus de toi, cher animateur\professeur, « your unfinish business » que l’on dédierait à une force plus grande que tes croyances, tes valeurs, soit un concept qui te dépasse: le minéral, le végétal, le cosmique, l’aérien, le rien  » voir sur le net : Gérard Regarder »

    est-ce que tu connais le jeûne? il peut favoriser un dégagement ou désengagement émotionnel, via la libération des émonctoires.  » voir Adèle Arsenault, inf. »

    je demeure fidèle à te lire, ou à répondre à ton appel. Bien humblement, Louise de Ste Adèle,
    Lumi*ence vers toi

  • Michèle Rousseau
    Publié le 16:53h, 29 août Répondre

    Merci Jean Jacques pour ton message si profondément sincère et cohérent.
    Moi même en crise/transition depuis 2014, à 73 ans je me questionne que puis-je faire encore pour cette terre ? Actuellement dans la formation ARA et Mission de Vie, j’avais depuis quelques temps un malaise, une question… Est-ce que ce type de formation ne me conviendrait plus ? Je ne crois pas , mais je ressens une saturation due au déferlement de toutes sortes de formations en ligne ,( plus ou moins copiées sur ton travail), qui inondent le marché et mon ordinateur. J’ai pris du recul, fais un grand SH dont je te livre en vrac quelques bribes:
    Trop de tout! dans tous les domaines , sur tous les plans, ça reproduit l’hyper consommation de cette société.
    Consommer du développement personnel comme n’importe quel produit commercial; alimente ce même système dans lequel nous ne nous reconnaissons pas.
    Moins de virtuel,plus sur le terrain, le virtuel n’est plus suffisant pour aider la Vie
    Agir/ Créer ? Lieux physiques? Centres de Lumière ? Moins de dépendances.
    Dans le système en place : liberté d’être? liberté de penser? Sans luter contre, ça le renforce et mène à l’épuisement.
    Quelle marge pour Agir ?
    Des exemples : Pierre Rabhi ; Patrick Baronnet : la maison autonome.
    Des livres : qui m’ont guidé : « Seule meurt la peur » Barry Long ; « Comment éveiller le soleil intérieur » Chris Iwen .
    Trois livres de Rosanna Narducci : « Conclave tome I » ; « Conclave II l’avènement de la race solaire », « Conclave III la nouvelle arche d’alliance ».
    Merci encore pour ton courage et j’attends tes nouvelles réflexions et projets…lueurs d’espoir.
    Bien cordialement
    Michèle

  • Joël
    Publié le 16:33h, 29 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques.
    Je t’avais écrit un texte long et passionné qui semble être passé à la trappe. Tant pis! Je voulais te dire merci d’être de ceux qui m’ont sauvé la vie lors de la dernière crise qui me torture encore depuis 4 ans qu’elle a commencé (à 56 ans). Et aussi que nos pensées et nos âmes se rejoignent sur tout ce que tu dis de la liberté torturée, violée, niée: je suis en résonnance avec toi et ne baisse pas les bras. Nous ferons sans doute route ensemble car l’heure est à la résistance. Nous entrons dans une période sombre de l’Histoire. Mais des femmes et des hommes nombreux se lèvent déjà pour dire non à l’imposture et aux imposteurs. Nous ne sommes pas seuls. Et notre arme est d’une force irrésistible, c’est l’amour que nous portons à la vie et à tous les êtres sensibles de l’univers. Et aussi nous resterons vrais, sincères. Merci Jean-Jacques.

  • MONIQUE D
    Publié le 16:27h, 29 août Répondre

    Tout d’abord, cher Jean-Jacques, mille mercis :
    -merci de « me » tutoyer. Née en 1941, de la génération de tes parents je crois,, les personnes que je croise
    me vouvoient, très respectueuses de mes cheveux très blancs depuis longtemps (les premiers à 20 ans)
    -merci à tes parents et aux fées qui se sont penchées sur ton berceau. Tu as été gâté et su faire fructifier
    ce trésor. Merci surtout d’avoir partager toutes tes richesses.
    -merci, en envoyant ce courriel, d’avoir déclenché cette avalanche de commentaires . J’en ai lu près du quart
    et j’adhère à l’ensemble des réflexions que ton humilité, ta générosité et ta maîtrise (ton grand Art) suscitent.
    Après cette introduction je ne vais pas les lister….mais elles sont vraiment pertinentes.

    Plus légèrement je te (vous) propose un JEU sur un texte connu d’Emerson
    Règle du jeu : sur les propositions qui te (vous) inspire(nt) ou concerne(nt)
    évaluez chacune sur 24h : la fréquence, la durée, l’impact ressenti.
    EMERSON
    a écrit : QU’EST-CE REUSSIR SA VIE ?
    1 – C’est rire beaucoup et soouvent
    2 ‘ C’est gagner le respect des gens intelligents (je n’y contribue peut-être pas en ce moment!)
    3 -tout autant que l’affection des enfants
    4- C’est mériter l’appréciation des gens honnêtes
    5- et supporter la trahison de faux amis
    6- C’est apprécier la beauté des êtres
    7- et trouver en chacun le meilleur
    8- C’est apporter sa contribution aussi modeste soit-elle (précisez)
    9- C’est savoir qu’on a facilité l’existence de quelqu’un par notre simple présence.
    VOILA CE QU’EST UNE VIE REUSSIE !
    Je m’amuse à faire ce petit bilan chaque soir pour me réjouir d’avoir fait de mon mieux
    au cours de mes rencontres, mes promenades dans la nature mes diverses tâches ou lectures,
    et ainsi avoir réussi ma journée. Après, pas besoin de somnifères !
    Cette routine m’apaise et me rend heureuse.
    Si ma journée a été difficile je me rappelle la chanson apprise en colo à 8 ans
    « MEME LE PLUS NOIR NUAGE A TOUJOURS SA FRANGE D’OR »
    Avec mes moyens, à mon modeste niveau d’exigence, je ne vise ni la perfection (une utopie pour moi)
    ni même l’excellence. Le juste milieu, l’équilibre me rassurent et m’évitent de verser dans une vaine
    compétition. C’est ma méthode et les limites de mon « travail sur soi » en restant libre, autonome,
    consciente et souvent heureuse !
    Jean-Jacques tu y contribues depuis plus de 3 ans.
    Merci pour ton courriel, ta générosité et ton sens du partage. Grâce à tes vidéos et formations gratuites
    découvertes en 2015, tu m’as (re)donné l’envie d’apprendre à apprendre. J’ai plongé avec bonheur dans la clarté de tes exposés, le dynamisme des présentations, ton humour et la richesse des contenus inspirants
    et porteurs de résonances dans mon quotidien. MERCI d’avoir continué de me les diffuser.
    J’en ai abusé par petites touches répétées, encore et encore, à la manière des peintres impressionnistes
    captant la lumière. Ma démarche est très lente, ralentie à la lecture et la prise de note par une « dyslexie
    familiale handicapante (50% concernés chez mes proches) mais, difficulté transcendée par une faculté
    d’adaptation pratique et de créativité collective pour échanger des solutions (les plus jeunes sont
    maintenant pris en charge à l’école). Tes sommaires, tes gros titres de paragraphes, tes schémas sont
    une bénédiction pour moi et m ‘aident beaucoup et c’est avec bonheur que chaque matin en ouvrant ma
    boîte de réception après le petit-déjeuner (il est sacré) je te salue et le soleil entre dans la maison.

    Mon initiation à l’informatique en est restée aux balbutiements, sauf la dactylographie (AZERTY)
    pratiquée pendant une dizaine d’années dans mes débuts professionnels et qui ne s’oublie pas….
    J’ai l’espoir que mon vieil ordinateur me permette encore de recevoir et envoyer de e.mails.
    Même si je n’ai « capté » que 5 à 10% du maximum d’éléments que tu nous offrais, ils
    représentent un gain essentiel pour mon bien-être, mon équilibre et l’amélioration
    de ma vie personnelle et relationnelle.

    Je dois m’arrêter, je ne sais pas comment me relire et si c’est très long déjà. Demain
    je reprendrai pour aborder tes préoccupations. Je suis désolée d’avoir monopoliser ce premier « échange » pour faire connaissance.
    Affectueusement de Grenoble

  • Chantal
    Publié le 16:15h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour ton authenticité, ta profondeur, ton humanité., ta générosité aussi
    Avec les réponses que j’ai lues, qui sont magnifiques d’espoir, je ne peux que continuer de croire à la beauté, au partage, à la compassion et de continuer de faire …. de mon mieux.
    l’être humain est bon , c’est ma conviction profonde et des êtres comme toi contribuent à révéler la bonté qu’ils possèdent et la capacité qu’ils ont à la manifester.

    J’ai lu, il y a des années de ne pas se laisser prendre par ce qui se passe à l’extérieur de nous même. De rester fermement ancré dans notre présence. Pas simple. Car j’ai compris que lorsque l’on prête de l’attention à ces choses …. nous leurs permettons de continuer d’exister. Ce mental …. est bien dangereux et nous l’avons utilisé de manière bien inconsciente.

    Aujourd’hui, la capacité de choisir nos pensées … les plus élevées dans ce fatras émis autour de nous, nécessite une grande force intérieure. Mais pas seulement, car je pense que c’est le cœur , sa merlleveilleuse vibration qui devrait toujours diriger nos choix.

    Quel que soit ton choix, la suite que tu donneras, merci pour ce que je connais de toi. l’amour que tu as montré pour l’humain reste éternel et vibre à l’infini.
    S’il te plait, ne laisse pas la négativité gagner , ne serait ce , qu’un micron de ce que tu es.
    Et si tout ça n’était qu’une illusion de notre mental ?

    Ton mail m’a touché le coeur et je t’envoie plein de tendresse, tu n’es pas seul, tu as touché tant de monde.
    A bientot Jean-Jacques …. sur le chemin.
    Fraternellement, Chantal

  • Paul
    Publié le 16:09h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Nous nous sommes rencontrés il y a une 3oaine d’année à Genève, lors d’une séance
    organisée par Daniel Leutwyler.
    Je suis naturellement choqué par l’épreuve que tu traverses, mais je te fais entière confiance pour en tirer le meilleur profit. Sache que je partage ton désanchantement face à l’évolution du monde actuel. A 80 ans, je suis infiniment reconnaissant à la Vie de m’avoir permis de connaître une époque où le temps avait une autre dimension,
    les gens étaient moins déprimés, les jeunes étaient pleins d’espoir …
    Je vis en Suisse où je suis né, dans un petit village de 2’500 habitants au bord du Léman et je réalise combien je suis privilégié, chaque jour, en prenant connaissance
    de ce qui se passe ailleurs. Je me contente de la sobriété heureuse chère à Pierre Rabhi en cultivant mes tomates et mes framboises, et en acceptant la vie telle qu’elle est.
    Je te souhaite de trouver le chemin qui nous permettra de contribuer à la sauvegarde
    de notre planète Terre si mal traitée par les humains depuis plus d’un siècle.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 17:27h, 29 août Répondre

      Bonjour Paul,
      Je me souviens très bien de Daniel Leutwyler… C’était en 1996, il y a donc 22 ans ! Le temps passe et s’écoule…

  • Michèle
    Publié le 15:59h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Je fais court car je sais que tu reçois de nombreux messages. Merci pour ta franchise et ce long développement de ta réflexion. J’y suis d’autant plus sensible que j’éprouve aussi maintenant un rejet du développement personnel. Fini pour moi le coaching, les groupes de paroles. J’ai fait partie de la première académie et j’en ai encore une grande reconnaissance pour ce que tu m’as apporté avec une belle énergie et authenticité. Et pourtant, j’en avais mangé des formations. Je désire avec grand intérêt continuer à te suivre sur ta plateforme car tu dis encore souvent tout haut ce que je pense tout bas. Je ne doute pas que tu vas ouvrir un nouveau chemin. Un grand merci à toi. Michèle

  • Yves
    Publié le 14:44h, 29 août Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ton intégrité et honnêteté. Continue à suivre ton coeur comme tu le fais si bien et partages nous tes projets, idées, intuitions…
    Cela me fais du bien et nourris mes propres réflexions, idées et intuitions…
    On a bien besoin de trouver comment agir différemment….comment dépasser les différents niveaux de limitations de notre culture autant individuellement que collectivement……, penser différemment, oser différemment ensemble…
    Je me réjoui de lire tes prochains partages…
    Et remercie cette crise ! Qu’elle te permette encore une fois de te dépasser et de t’inventer plus grand et plus vases que tu ne le pensais…Plein de belles pépites !
    De coeur à coeur
    Yves

  • Anne RICHIR
    Publié le 14:42h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    tout ce que tu as écrit et dit résonne vraiment beaucoup par rapport à mon propre cheminement.
    On dirait qu’un souffle de changement se précise, un pas à la fois.
    Je dois avouer que je ne savais comment exprimer ce qui m’a poussée depuis quelques mois à avoir laisser « de côté » le suivi des vidéos AVM 6, avec une impression de m’être perdue quelque part. Tu viens de me faire comprendre que je n’étais perdue nulle part mais que je ne savais où placer cette dimension d’implication dans le monde par rapport à mon développement personnel. Je me sentais si « égocentrée » sur moi-même…et avec un tel besoin d’aller ver les autres et le monde, comme un sentiment d’importante urgence.
    Les deux sont indispensables. Je reprends mon suivi de vidéos, tu viens de me donner le coup de pouce qui manquait.
    Merci de cheminer avec nous, avec toute ton authenticité.

    Anne.

  • Razelle
    Publié le 14:20h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Ton intégrité et ta transparence t’honorent.
    Merci de ton partage.

    Même si ce que tu as fait comme formation ne correspond plus à ta vision, moi j’espère continuer à bénéficier de tes enseignements. Ils ont fait une différence pour moi. Le contenu est riche et de qualité. J’espère que les formations que tu as créées seront toujours disponibles.

    Je crois aussi qu’il faut d’abord être bien avec soi-même pour réussir à opérer des changements autour de soi. C’est là que tes enseignements marquent des points. Les apprentissages doivent être multiples et solides. Il ne suffit pas de transmettre une belle parole pour modifier notre entourage. Certaines personnes ne sont tout simplement pas prêtes à « s’éveiller ». à percevoir les choses autrement (je suis entourée de gens qui n’ont aucune réception à ce sujet) Et je n’ai pas l’intention de jouer les « preachers » avec eux (ils doutent même de l’acupuncture, une science plus que millénaire).

    Je suis déjà entourée de personnes qui travaillent sur elles et nous nous entraidons. Pour les autres, « I’ll just be the light i want to see around me. » et ceux qui sont prêts à devenir Jedi sauront où me trouver. 😉

    J’espère donc que tes enseignements demeureront quand même disponibles, parce qu’ils sont incroyables… peu importe ce que les gens en font par la suite. À partir de là, ça ne regarde qu’eux.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 14:31h, 29 août Répondre

      Bonjour Ysabelle, je te remercie pour ton commentaire… Et je te rassure : je continuerai à proposer les programmes de formation que j’ai créés (car je suis convaincu qu’ils seront plus que nécessaires pour les temps qui s’en viennent). En même temps, il faudra aller bien au-delà d’une formation pour que la transformation du monde puisse s’opérer…

  • Vévé
    Publié le 13:47h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    c’est la première fois que je viens poster sur ton site (on se tutoie, donc…), mais cela fait plus de 10 ans que je t’ai découvert par hasard à une conférence à Lyon. Je traversais à ce moment là une « crise » moi aussi, et tu fus l’un des « éléments » qui m’ont permis d’avancer plus facilement.
    Depuis, sans être un « fan absolu », j’ai suivi tes actions (j’ai lu certains de tes livres, vue quelques vidéo, lu des articles dans diverses revues).
    Je n’aime pas ceux qui s’érigent en gourou, c’est peut-être pour cela que j’ai dès le départ adhérer à ton discours qui m’a incité à valider par moi-même tes hypothèses (je préfère appeler ça ainsi plutôt que ton « enseignement »). Je pense donc avoir à peu près compris le message général que tu nous offres.

    Ce qui me fait réagir aujourd’hui, c’est bien la teneur de ton dernier email : moi-même, j’ai toujours été gêné en côtoyant « l’éco-système du développement personnel » par ce côté « déconnecté du monde réel », ce qui parait assez paradoxal justement avec la teneur du concept.
    En effet, je constate que nombre de « conférenciers / thérapeutes / coachs / … » apportent la bonne parole, et sans remettre en cause leur intégrité, il me semble souvent que cela ne sonne pas très « juste ». Et pourtant je dis cela en connaissant personnellement certaines personnes qui se sont lancé dans ce « business », avec une vrai volonté d’aider les autres. Car reconnaissons-le, c’est devenu un business…. que je continu de consommer quand cela m’est nécessaire.

    Je trouve cela donc d’autant plus valorisant pour toi que tu vois cette facette de ce monde-là.
    Je continuerai à te lire ou t’écouter, comme je lis et écoute d’autres « meneurs éclairés ». Je suis assez d’accord sur le fait que travailler sur soi est bien, mais ça ne changera pas le monde, il me semble avoir compris ça depuis des années et c’est un point de désaccord avec nombre « d’accompagnant » qui sont convaincus de changer les choses à leur niveau, mais encore une fois, je trouve que cela reste enfermé dans un éco-système.
    Certes des gens « vont mieux » avec le développement personnel, mais le monde ne change pas pour autant, et de mon point vue, pessimiste peut-être, ne changera pas.
    La monde de la géo-politique par exemple me semble bien plus proche d’un « endroit où on peu changer les choses ». Mais encore faut-il vouloir le voir avec des yeux agnostiques, et non pas des yeux de « bisounours du développement personnel ».
    Cette dernière qualification peu paraître un peu rude, mais c’est vraiment ce que je constate.

    Pour conclure, je ne me fait pas d’inquiétude sur ta capacité à surmonter l’épreuve que tu traverses ni à rebondir ensuite, ce qui m’intéresse est de savoir où cela va t’emmener, et où est-ce que tu pourrais nous emmener !

    Bien cordialement,
    Hervé.

  • Pierre M.
    Publié le 13:10h, 29 août Répondre

    Bonjour JJ,

    Pour faire court : technicien de laboratoire, AVM 03, décision de prendre une année sabbatique en janvier 2017, effective en août, formations Montessori en 2017 – 2018. Projet d’ouverture d’école avec mon épouse avorté pour cause de normes incendies…Reprise de boulot comme technicien le 01/08/2018 : Aucun sens, refus de l’employeur d’une rupture conventionnelle…
    56 ans en mai prochain…Je suis en crise : bienvenue au club ! ! !
    (Formations JJC : AVM03 achevée , accords toltèques en cours, Lyon 2017, mission de vie en cours, ARA non commencée).

    Je suis la preuve vivante que tes formations me rendent plus libre, plus autonome, plus conscient, et plus heureux. D’accord, le choix : c’est moi qui le fait ; c’est moi qui fait le boulot, qui construis mais c’est bien toi qui m’a donné les outils ! ! !
    D’accord aussi que travailler pour soi tout seul n’a aucun intérêt, sauf si c’est pour faire évoluer la société (et pour moi : se mettre au service de l’enfant).
    Souviens-toi à Lyon de l’énergie de notre tribu ! Alors oui, (un certain JJ dirait que) notre monde résiste…Mais les colibris sont de plus en plus nombreux…Et j’ai « les boules » de lire que pour toi ce n’est plus suffisant !
    Alors, encore d’accord sur « les requins » du développement personnel, mais c’est bien toi qui parle du côté obscur de chaque chose…A nous de peser de tout notre poids pour faire pencher du bon côté de la force (grandir en conscience, en amour et en compétences : merde alors, c’est pas moi qui le dit, mais c’est mon choix !)

    Un de mes très bons souvenirs du rassemblement de Lyon, c’est d’avoir vu sous mes yeux un certain JJ « péter un câble » parce que la sécurité lui refusait l’accès à la salle parce sa valise n’avait pas été vérifiée. Même JJ s’énerve, ouf ! Alors il a bien le droit avoir un petit coup de mou…

    Tu peux compter sur notre engagement concret avec mon épouse.

    Bien amicalement,

    Pierre

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 14:34h, 29 août Répondre

      J’ai ri plusieurs fois en te lisant Pierre ! Merci de m’avoir rappelé mon pétage de câble à Lyon…

  • Véronique
    Publié le 12:49h, 29 août Répondre

    Merci Jean Jacques pour ton intégrité, ton honnêteté, ta foi que tu nous partages si simplement et humainement. Bravo ! ce que tu fais est EXTRAORDINAIRE et EXCEPTIONNEL ! J’écoute parfois d’une oreille ce que font les « jeunes loups » mais je reviens toujours vers toi. Tu es quelqu’un de COMPLET et PERFECTIONNISTE à la fois.. Continue à faire de ton mieux comme tu sais si bien le faire ! Merci mille fois. Hâte de découvrir tes nouveaux projets..

  • alain
    Publié le 12:48h, 29 août Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ton témoignage qui me touche car il est plein de sincérité, de vulnérabilité aussi.
    Je ne suis pas encore rentré en contact avec toi mais ai envie de le faire cette fois-ci en me plaçant sur le plan du partage.
    Ex-ingénieur, ex-prof, mais pas encore ex-retraité même si je me prépare à l’être un jour, inévitablement.
    Je n’en suis pas non plus à ma première crise. Ce que j’ai constaté c’est qu’une crise survient quand j’ai exploré un plan (appelons-le ainsi) totalement avec cette impression qu’il n’y a plus ni de nouvelles portes, ni d’issue. J’ai beau alors essayé de changer de référentiel dans ce même plan, ça ne fonctionne pas ! En fait durant la crise, au bout d’un certain temps de maturation, de recherche aussi, et parfois quoique je fasse se dessine une nouvelle issue non pas appartenant à mon plan jusque là habituel mais à un autre, encore inconnu.
    La crise au début est déprimante, elle me fait descendre dans les profondeurs comme pour toucher le fond et puis en profitant de l’appui sur le fond je peux m’élancer vers un autre niveau. Justement le but de la crise est de nous donner un nouvel élan, une nouvelle énergie qu’on ne serait sans doute pas capable de fournir autrement. C’est le quantum d’énergie à donner à l’électron pour qu’il change d’orbite, un petit peu d’énergie ne suffit pas. Le processus amoureux, qui est aussi une crise me semble être quelque chose du même ordre ; je ne m’engagerais pas aussi facilement si l’energie donnée par cet état ne me propulsait pas !
    Je pense que le développement personnel est utile voir indispensable pour certaines personnes et jusqu’à un certain niveau. Par exemple, entreprendre une démarche spirituelle sans avoir ‘’assaini’’ la base psycho-émotionnelle comporte un certain risque dans le futur pour cette personne.
    Mais en plus de cela, les temps changent et les urgences aussi. Ils sont des activatueurs de crises pour nous inciter à changer de plan. Aujourd’hui plus que jamais, c’est un peu comme si nous étions poussés à dépasser notre humain tant en restant dans notre corps physique.
    Voilà Jean-Jacques ce qui m’est venu tout en écrivant. Je doute que ces mots puissent être utiles mais le cœur y était et ça m’a fait du bien de les écrire.
    J’en profite pour te remercier pour tout ce que tu as fait jusqu’à maintenant.
    Amicalement.
    Alain

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 14:35h, 29 août Répondre

      Merci pour ce partage, Alain…

  • francoise
    Publié le 11:35h, 29 août Répondre

    bonjour Jean – jacques
    malgré le contenu assez douloureux de ce mail je suis très heureuse de te lire car je m’interrogeais beaucoup sur ce long silence et j’avoue que j’avais des pensées plutôt pessimistes.
    je comprends parfaitement tes interrogations, questionnements, doutes et autres …. ma mission de thérapeute m’interpelle tous les jours …. comment allez plus loin ? comment être encore plus juste ?
    moi aussi je me mets à douter de l’efficacité des vols du colibri … pourtant j’y croyais !!!
    le monde que l’on nous donne à voir, et à vivre devient plus chaque jour plus étranger à celui que j’espérais pour mes enfants et petits enfants …
    alors ! oui ! j’attends avec impatience de connaître le nouveau chemin que tu vas proposer ….et espère pouvoir l’emprunte à tes cotés . Bien à toi FRANCOISE

  • Jean-Hubert
    Publié le 11:19h, 29 août Répondre

    Jeanhu

    Merci Jean-Jacques pour ce nouveau partage, impressionnant d’honnêteté, de sincérité, de courage, de qualité, de profondeur et d’amour. J’attends avec impatience ton prochain e-mail. Dans ce monde en mutation (virage à 180 degrés) tu vis une nouvelle étape de la tienne propre en tant que guide spirituel; N’oublie jamais le programme contenu dans ton patronyme (« crève-coeur ») et continue à nous éclairer sur le chemin du coeur.
    Merci pour être qui tu es !

  • soleilvie
    Publié le 11:16h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    J’ai retenu une demande dans ta lettre, « trouver un nom ».
    J’ai laissé émergé ma demande quotidienne du plus profond de moi: « Déploiement ».
    En effet tout est déjà à l’intérieur de moi et ne demande qu’à être déployé en conscience.
    Le terme peut sembler lourd mais l’idée est là. « déployer ses ailes »…déploiement d’ailes…
    Bonne route commune, nous nous apportons et élevons mutuellement

  • Fafise
    Publié le 11:01h, 29 août Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ton courriel. Je te considère comme un grand frère, avec admiration et reconnaissance. Et la crise que tu traverses, je dirai qu’elle préfigure celle qui attend chacun d’entre nous,
    Quelqu’un, dans un précédent courriel, parlait de Nicolas Hulot. Lui aussi traverse sa crise.
    Alors je continuerai à te lire avec un vif intérêt.
    Le meilleur reste à venir.
    Françoise

  • Myriam Benguerine
    Publié le 10:35h, 29 août Répondre

    Génial !!!!! Je suis ravie de lire ce courrier !!!
    J’ai d’abord beaucoup donné de moi-même pendant des années pour transformer le monde via le militantisme (alter-mondialisme et anti-racisme dès mes 11-12 ans, sciences-politiques & co autour de la 20aine, puis associatif et multiculturel, puis, un peu avant la 30aine et pendant 7-8 ans, à fond de féminisme et anarchisme – entre autres). Sauf que je me suis épuisée dans la « lutte » (y compris, à bien des égards, lutte contre moi-même). D’où mon plongeon dans la croissance spirituelle puis individuelle pour tenter de transformer la société autrement.
    Je fais aussi le constat que je n’arrive pas (encore ?) à utiliser comme je le voudrais cette croissance personnelle pour faire une vraie différence au point de vue sociétale… J’ai encore l’impression de milieux très séparées, qui me font faire un grand écart (et du coup je ne milite plus vraiment). Tout en gardant la conviction que, oui, la clé est de trouver cette passerelle !
    Par chez moi, il y a au moins un groupe qui s’y attelle depuis quelques années : utiliser les motivations du coeur et du sacré dans les luttes militantes, en tentant de refaire prendre conscience aux gens qu’ils et elles sont les véritables acteurs et actrices de ce monde, à tous les niveaux et quoiqu’on veuille nous en déposséder…
    Bref, ‘génial’, dis-je ! Parce que si toi, Jean-Jacques, tu chemines aussi dans cette optique (déjà bien présente pendant la Quête du Héro / de l’Héroïne à Lyon), je suis certaine que des outils, des postures et des processus efficaces, nous allons en trouver et les appliquer ! Youpi !
    Myriam Benguerine (étudiante AVM, Quête de l’Héroïne et Mission de vie en attente)

  • Mira
    Publié le 10:32h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Voila une belle synchronicité, cela fait un moment que je n’ai pas consulté mes mails pour diverses raisons, j’étais sur votre chaine youtube ce matin et j’ai réalisé que depuis plusieurs mois, plus aucune nouvelle vidéo de vous, je comptais justement essayer de vous écrire pour comprendre les raisons de ce silence, et là j’ouvre ma boite mail et je tombe sur ce message plein de sens.
    D’ailleurs je parlais justement avec mon papa de toutes les problématiques que vous abordez dans votre message et j’adhère entièrement à votre façon de voir les choses.
    Nous partageons les mêmes inquiétudes !
    J’attends avec impatience vos prochains messages,

    Merci pour tout ! du fond du coeur.

    Mira

  • Véronique
    Publié le 09:57h, 29 août Répondre

    Merci pour ce message à cœur ouvert Jean Jacques!C’est la toute 1ère fois que je laisse un commentaire mais je tenais à le faire si minime soit-il!
    Je n’ai jamais investi dans vos formations trop chères pour mes petits moyens mais j’ai toujours écouté avec beaucoup d’intérêt vos vidéos gratuites!
    Tout comme vous, je vis une crise (normal à ce que j’ai pu lire puisque j’approche mes 56 balais) et je suis tout à fait en accord avec vous quand vous dites que nous sommes submergés de plus en plus par des messages sur le développement personnel!
    J’en écoute beaucoup et travaille à devenir une meilleure version de moi-même!!!
    Je souhaite poursuivre avec vous et me centrer d’avantage vers la contribution à un monde meilleur, plus humaniste basé sur l’entraide, l’écoute et le partage!!!
    Très cordialement et à très vite
    Véronique

  • therese
    Publié le 09:57h, 29 août Répondre

    Merci pour ce courriel ! Oui, il y a bien crise mais elle est partagée par de nombreuses autres personnes dont moi ! A nos âges, nous sommes en décalage parce que le collectif dont tu parles NOUS L’AVONS CONNU et y AVONS GRANDI!!!!!!!!! C’est une urgence que de pouvoir ramener ses valeurs comme moteur de nos actions, de notre travail, de nos pensées !
    Quant au développement personnel, je partage ton avis ….! J’ai adoré le livre du Dr Marquis « On est foutu on pense trop! » qui parle de DECROISSANCE personnelle ……
    Je suis professionnelle de la santé mentale et suis confrontée tout le temps à la souffrance que notre monde génère chez chacun.
    Sincèrement, au quotidien par nos voix, je reste persuadée que des changements sociétaux arriveront….. Positive, pas utopiste !!!!C’est ce dont nombre de mes patients ont besoin!!! Alors surtout parlons, échangeons et dénonçons tant que nous pouvons !

  • nad
    Publié le 09:36h, 29 août Répondre

    Juste quelques mots: Je suis « époustouflée » comme on dit ici. Je vibre à l’unisson et salue la démarche. Je suis très impressionnée par la description de la crise et par la qualité des commentaires suscités. Plus confiante dans un monde qui abrite une âme comme la tienne Jean-Jacques! Cordial merci!

  • Marc
    Publié le 09:31h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Je n’ai lu ton avis de message que samedi matin (décalage avec la Suisse), mais dès cet instant j’ai ressenti beaucoup d’empathie envers ta situation et c’est avec impatience que j’ai attendu ton premier message. Et bien j’en ai été profondément ému ! Je traverse également la plus grosse crise de ma vie. Sans être dans la déprime ou l’angoisse, je constate simplement que tout ce qui a été ma passion, mon travail, mon crédo, est en train de s’effriter, en raison ou grâce à ce travail avec toi dans ma recherche de ma mission de vie. Même si j’ai l’impression que ma vie s’effondre, je t’en suis immensément reconnaissant, MERCI de m’avoir poussé dans cette crise ! Car comme je te l’ai déjà confié le 21 juillet, quelque chose d’énorme est en train de germer. D’un côté, je me surprends de ne pas être surpris de ce qui t’arrive ! Dès le début de ce programme de mission de vie, c’est-à-dire lorsque tu l’as annoncé dans tes vidéos gratuites, je me souviens avoir eu un sentiment un peu bizarre, un mélange d’extase (car c’est exactement ce dont j’avais besoin) et d’admiration, car je me suis tout de suite dit «Là, c’est la quête du Graal !» Te connaissant pour avoir déjà suivi beaucoup de tes vidéos gratuites, je me suis dit qu’avec ton talent pédagogique ça allait être quelque chose de terrible. Car ce sujet représente à mes yeux ce qu’il y a de plus haut à réaliser dans sa vie ! Tu as placé la barre au dernier échelon ! Et là, je suis entièrement d’accord avec toi, et sans faire le lèche-botte le moins du monde, ce que tu as réalisé dans ces cours, c’est du grand art ! Chapeau, chapeau, chapeau … Mais visiblement tout cela t’a remué aussi !

    Cela a eu des conséquences sur moi et ma vision du monde. Alors lorsque tu dis prendre conscience des limites du travail sur soi, etc … Je ressens le moment et le besoin de partager avec toi ce qui est devenu une idée obsédante. Tu as certainement déjà identifié le problème, ou alors je suis peut-être complètement à côté de mes pompes, et si c’est le cas, n’hésite pas à me le dire !
    Dans le plan du développement de la conscience, il me semble avoir compris une chose, c’est que tant que l’on n’a pas la capacité et le courage de désobéir aux injonctions (consciente ou inconsciente) de la société (désobéissance civile, économique, sociale, culturelle, etc …) et surtout, d’en assumer toutes les conséquences, on ne dépassera pas un certain stade de développement de la conscience ! Car nous avons été programmés par la société pour obéir. La désobéissance n’est pas un acte d’anarchie ou d’opportunisme, elle est un acte de conscience pur, un grand pas vers la liberté !
    Je n’ai pas trouvé beaucoup de documents qui parle de la désobéissance, à part les quelques pages de Henry David Thoreau « La désobéissance civile » et Etienne de la Boétie qui écrivait déjà il y a près de 450 ans son étonnement au vu de la servitude volontaire des êtres humains. On dirait qu’il y a depuis des temps immémoriaux, un gène de l’obéissance dans l’être humain. J’affabule peut-être, mais faire sauter ce gène, ce serait briser les chaînes qui maintiennent l’humanité à genou devant les tyrans des temps modernes, et permettrait, selon moi, une grande accélération de l’Eveil. Ce travail implique toutefois un grand travail de discernement entre la Réalité et les mensonges qui nous intoxiquent. Mais quelle nouvelle école ce serait … l’école de la désobéissance !!!
    Ma première bribe d’idée était d’écrire un livre, mais à l’école j’étais si nul en français que je vois cela comme une montagne impossible à gravir. Alors je trouve légitime d’en parler avec toi qui a bien plus d’expérience dans ce domaine.
    Est-ce que ces quelques lignes ont du sens pour toi ? Dis-moi si j’ai pété un plomb, si je déraille, ou alors s’il y a réellement quelque chose à développer là derrière.

    Avec toute mon amitié
    Marc

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 14:43h, 29 août Répondre

      Je me souviens très bien de ton commentaire du 21 juillet dernier. Mais merci de m’en avoir dit plus sur ton expérience au sein du programme Mission de vie. Je vois, cher Marc, que nous avons beaucoup de références communes. Y compris au niveau de la désobéissance civile (j’ai eu le privilège de me former à la DCNV – Défense Civile Non Violente quand j’étais objecteur de conscience) et cette notion de servitude volontaire… Et tu as tout à fait raison : apprendre à désobéir est peut-être une des clés fondamentales pour sortir de l’esclavage des consciences…

  • Odile
    Publié le 09:16h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, parfaitement d’accord avec toi. Les new-ages, qui considèrent que si quelque chose nous dérange, c’est d’abord parce qu’il faut travailler sur soi, font le jeu des élites, lesquelles servent les forces du mal. Pendant ce temps, l’étau se resserre et nous serons bientôt tous dans de grandes difficultés.

    Je recommande à tous le livre « survivre à l’effondrement économique », et ensuite un passage par le web de DEAGEL (travaille avec le secteur de l’armement) et de regarder leurs prévisions démographiques.

    Je ne sais pas si tu as l’intention d’initier un chantier pour se préparer à la survie, construire des réseaux d’autosuffisance locale, mais dans ce domaine, des leaders de ton envergure seraient plus que bienvenus.

    J’attends la suite avec impatience.
    Bien à toi.

  • Nathisa
    Publié le 09:04h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et bonjour à toute l’équipe d’Emergences,
    Je suis de tout coeur avec toi et ton équipe ; c’est courageux de nous partager tes états d’âme.
    Je suis bien d’accord avec toi : il y a urgence à sauver notre planète et tous ses êtres vivants !
    Il y a de nombreuses initiatives locales un peu partout, pour se nourrir plus naturellement, vivre plus humblement, simplement et plus en harmonie avec la nature. Mais à côté de cela, le monde capitaliste est de plus en plus impitoyable à nous imposer vaccins empoisonnés, nourriture industrielle chimique et toxique, pour que s’enrichisse une élite de personnes ne pensant qu’au profit, qu’aux valeurs extérieures de luxe, sans aucun scrupule pour la Nature, qui est notre seul moyen de survie et dont nous dépendons complètement !
    En tant qu’étudiante de l’AVM02, je ne suis pas d’accord avec toi, quand tu dis dans ton mail de crise que les form-app-entraînements n’apportent pas suffisamment aux personnes qui les suivent, car j’utilise toujours les précieux outils que tu nous as transmis : les SH, les permissions, la fluidification des émotions, le sommeil flash, le processus de négociation, la boucle d’auto-accouchement, … Je les partage aussi à mon entourage. Voici quelques exemples : le SCRA à mon fils lycéen car on n’apprend pas la méthodologie d’apprentissage dans la scolarité française, le processus de fluidification des émotions à ma mère de 80 ans qui est angoissée par son vieillissement : dans notre société le fait de vieillir est tabou et pas beau, alors que les personnes âgées ont beaucoup à nous transmettre …
    En 5 ans, le nombre de formations en ligne sur internet a explosé exponentiellement et rares sont celles qui proposent la qualité de pédagogie et de suivi fidèle sur le long terme avec un accompagnement de haute qualité, comme tes académies !!
    J’ai longtemps cru que je n’entendais pas mon âme avec l’exercice du miroir dans les yeux que je n’arrivais pas à communiquer avec elle, mais à travers les synchronicités que je reçois et le développement de mon ressenti et de mon intuition, je sais que je suis guidée et accompagnée sur le chemin Et c’est grâce à toi Jean-Jacques, qui nous a expliqué cela simplement, comme une évidence qu’on ignorait.
    Jean-Jacques, je te soutiens dans ce nouveau changement de 3ème colonne et je souhaite l’enthousiasme et la réussite à Emergences dans la nouvelle orientation plus spirituelle que tu vas faire prendre à ton entreprise avec le soutien de ton équipe.
    Mais attention, utiliser des mots comme « spirituel » ou « holistique » peut mener à des réactions très vives et se faire juger de secte. J’en ai fait les frais sur un salon bien-être en juin : un concurrent a dénigré le côté spirituel du yoga en public et je me suis sentie très affectée, puis j’ai repris mon chemin car je suis persuadée que c’est ma mission de vie de transmettre ce qui m’a aidé pour aider les autres à mon tour.
    Moi-même dans cette 3ème colonne, l’AVM02 m’a vraiment permis de changer de CAP (caméra, agenda, permissions), d’enfin pouvoir enseigner et partager mon expérience de 15 ans de yoga et l’approfondissement de ces 2 ans sans emploi (perte d’emploi en août 2016 suite à 2 burn-out 2012 et 2014), où je me suis orientée vers mes valeurs authentiques, le yoga et l’étude philosophique des textes fondateurs (yoga-sutras), la nature par l’apprentissage de l’usage des plantes et l’AVM que j’ai toujours mis en pratique à bon escient avec gratitude et reconnaissance pour tout ce que tu nous a transmis.
    Je suis d’accord avec toi Jean-Jacques, il y a urgence à faire s’éveiller les consciences individuelles des gens qui souffrent dans leur train-train métro-boulot-dodo quotidien sans se poser de questions, résignés et qui deviennent sédentaires, surmenés, stressés, fatigués et dépressifs et consomment de plus en plus (médicaments, mauvaise alimentation, ondes E-M, …) pour se consoler de cette triste vie sans but de se réaliser, mais cherchent à augmenter toujours plus leur pouvoir d’achat, afin de se rassurer avec des objets extérieurs qu’ils trouvent beaux, alors que le bonheur et la santé viennent de l’intérieur, de notre mode de vie, nourriture et comportement, de l’harmonie avec la nature, dont on fait partie intégrante, pour apaiser notre mental agité et stimulé par le paraître du système mondiale de consommation … Les objets extérieurs doivent être minimalistes et juste des utilitaires durables qu’on se transmet sans plus jeter, mais réparer, transformer, recycler, pour réduite nos déchets et notre empreinte carbone !!
    Jean-Jacques, je te témoigne toute ma reconnaissance et ma gratitude pour la richesse des contenus de ton enseignement qui m’a sauvé du burn-out, m’a ouvert l’âme, m’a permise de pouvoir me relever, afin de suivre ma mission de vie, pour ta pédagogie hautement efficace, ton authenticité et ta sincérité dans ton engagement envers tes étudiants, ta loyauté et la qualité de ton accompagnement, avec bienveillance et excellence !
    On devrait prendre exemple sur le Bhoutan avec le bonheur national brut au lieu du PIB dans nos pays ! en remplacer la compétition par la solidarité, la jalousie par la joie, le jugement par la neutralité, l’indifférence par la compassion, … et je te laisse compléter la liste …
    Je suis sûre que tu sortiras encore grandi de cette crise en amour, en conscience et en compétences !
    Académiquement,
    Nathisa, nouvelle professeure de yoga
    Fondatrice de Yoga & Nature Terr’Happy
    Ile de France

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 14:45h, 29 août Répondre

      Merci beaucoup Nathisa… Merci d’avoir protesté sur mes propos un peu forts à propos de l’inefficacité de mes programmes…

  • Karine GUIDARELLI
    Publié le 09:00h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    J’ai vu qu’une vidéo est arrivée… je suis en retard dans mes cheminements… (je prends juste le temps). Avant de la regarder, je veux commenter tes propos.
    Ton mail est une véritable source d’élevation sur le plan de la pensée pour moi car il se trouve que j’en suis encore au stade du colibri (et d’y croire…), tout comme je pense encore que la formation que tu nous apportes (je suis ARA 01) me rend plus libre, plus autonome, plus consciente et plus heureuse. Et ça, parce que je le vis au quotidien, tous les jours… Je me sens personnellement comme ayant atteint une belle autonomie psychique !
    Pour moi, ta mission est effectivement remplie.
    J’entends bien que tu vas au delà des individualités, que cela ne soit pas suffisant. Je comprends également tes désillusions. Tout comme j’adhère également à l’élan de solidarité nécessaire dont tu parles.
    Pour ma part, je suis donc prête à travailler à tout cela et suis impatiente de connaître tes nouvelles orientations. J’espère également pouvoir les suivre.
    A bientôt
    Karine

  • Karinne
    Publié le 08:53h, 29 août Répondre

    Que ça me met en joie cette communauté planétaire….

  • DOMINIQUE
    Publié le 08:44h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je te suis depuis sept. 2015 et j’ai rempli pas mal de pages; grâce à toi ! Tu traverses une crise, dis-tu, depuis 2017 et je suis dans la même situation. J’ai le sentiment que tu veux trop bien faire et cela ne facilite pas les choses…. Grâce à un ami, j’ai fait une formation en métapsychobiologie et cela a changé ma vie.
    Je suis d’accord avec toi que le développement personnel est mis « à toutes les sauces » et cela n’aboutit pas vraiment. Comme toi, je me suis retrouvée devant une question essentielle : quel est le sens de ma vie actuellement ? Il faut dire que je suis en retraite depuis 5 ans et que j’ai éprouvé un vide sidéral l’été dernier. Je me suis rendue compte que seul l’humain est au coeur de nos vies.
    Avec le monde dans lequel nous vivons, je ne me sens plus du tout en accord : j’ai décidé de faire ma part au sein d’un collectf dont je n’attends rien, mais qui me nourrit suffisamment pour que je me sente bien avec moi-même.
    Ma seule ressource étant la Nature et le Vivant, je souffre énormément de voir notre société l’ignorait, en général. Il faut être très confiant dans la Vie pour rester positif.
    Merci pour cette lettre, mais n’oublies pas de « prendre soin de toi ». (Je pense à David Servan-Schreiber qui s’est épuisé dans ses voyages pour diffuser son message et qui n’a pas su se reposer et permettre à l’intelligence du corps de refaire surface !)
    A bientôt

  • Francis
    Publié le 08:33h, 29 août Répondre

    Jean-jacques, c’est avec intérêt que je lis ton message et émotion de par son contenu parce que tes vidéos ont été tellement importantes dans mon parcours de développement personnel !
    Par contre, dans tes vidéos je n’y trouvais pas complètement mon compte, je sentais qu’il manquait quelque chose. En effet, tous les thèmes que tu abordais étaient développés sous l’angle du mental. Selon moi, le mental sert à gérer tout ce qui a trait à la dimension dans laquelle nous vivons, le rationnel je dirais en un mot. Et toujours selon moi (et pas que) il y a autre chose que le rationnel. Il y a d’une part l’émotionnel qui a généré tout au long de notre apprentissage des blessures qui ont creusé des autoroutes neuronales que notre mental ne veut surtout pas quitter pour notre survie. A partir de là difficile de faire de nouvelles expériences, c’est plutôt « revivre toujours les mêmes choses ». D’autre part, il y a notre pensée qui est créatrice ainsi, par la vérification et la correction de nos pensées négatives, on construit différemment notre vie. Et enfin, il y a l’énergie de l’univers qui a construit notre corps et y a mis une âme, et cette énergie agit en permanence pour notre bien à condition qu’on ait confiance en elle et qu’on la laisse faire (avoir la foi).
    Donc après avoir pris conscience qu’on est quelqu’un de bien et fait tomber notre égo (développement personnel, tantra, …), il faut faire sauter les blessures grâce à des techniques (EFT, TERET, hypnose, …) utilisant l’imaginaire (notre subconscient ne faisant pas la différence entre le réel et l’imaginaire) pour casser les autoroutes neuronales. Ensuite, il y a la connexion à l’énergie de l’univers qui est capable de nous apporter tout ce qu’a besoin notre personne (méditation, éveil de la Kundalini, prise de conscience du divin en nous et en l’autre, Amour, …).
    Et tout cela n’a rien à voir avec l’égocentrisme, ni avec une spiritualité désincarnée, l’humanité ne peut changer que si chacun on commence par changer soi. Et lorsqu’on a commencé un changement, autour de nous il se sent et il crée une émulation de par l’énergie qui émane de nous. Et si nous sommes dans la foi, nous ne serons pas écrasé par le rouleau compresseur du monde moderne.
    Est-ce que dans l’expression que tu as employée (coming out spirituel) il était question de sujets tels que j’ai brièvement énoncés plus haut ? On verra dans tes prochains messages.
    Mais si c’est de cela qu’il est question, je ne pense pas que ce soit une crise, c’est juste un passage, c’est juste qu’il va falloir laisser tomber le mental et l’égo et s’ouvrir à d’autres choses en rencontrant des personnes déjà ouvertes à ces choses.
    Tout cela fait partie de ma vision des choses et correspondent aux expériences qui m’ont permis de grandir mais par ces mots je ne prétends pas déclarer que c’est La Vérité applicable à tous. Chacun fait les expériences dont il a besoin pour apprendre et grandir, pour moi cela a été mon parcours . J’ai vécu une crise, non, une expérience de 28 ans (mariage), puis début de développement personnel en 2014 (tes vidéos entre autres), puis thérapie par Traitement d’Elimination Rapides des Emotions Toxiques et EFT pour les blessures, puis énoncé de mon désir à l’Univers et à 56 ans je suis l’un des hommes les plus heureux. Mais je suis conscient que j’ai encore des faiblesses (et j’en aurai toujours) à travailler.
    Donc, tout est juste dans le ici et maintenant. Bonne continuation Jean-jacques.

  • pssst008
    Publié le 08:32h, 29 août Répondre

    Commentaire tenté, puis problème de captcha selon le site… aaarghhh!

    J’avais envie d’être court puis j’avais passablement écrit,

    étudiant de l’ARA, j’ai ressenti la dernière vidéo publiée de la formation comme comportant un conspirationnisme et un brin d’ésotérie. A la lecture de votre message j’ai donc pensé qu’il s’agissait d’une forme de suite de cette vidéo, mais j’ai été surpris de lire que la crise date de janvier 2017 et m’interroge donc de pourquoi lancer une nouvelle formation dans ces conditions?

    Mon commentaire, loin du réconfort ambiant sonne plutôt comme égoïste et peut être perçu comme relativement critique, mais la crise apprécie parfois la critique qui peut poser des questions auxquelles nous n’avons pas encore pensé ou que l’on a évité!

    Bien à vous

  • Nils
    Publié le 08:19h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques.

    Te voici mis à nu dans une période de crise. Cela m’a surpris. Pas le fait que tu puisses être en crise, mais simplement de l’effet de surprise quand quelque chose arrive et que nous ne nous y attendons pas. Je pense pouvoir en partie comprendre que parfois, malgré certains contextes, nous n’y voyons plus clair (malgré ta réelle réussite aujourd’hui professionnelle). Peut-être que la vie t’invite à emprunter des chemins encore plus escarpés pour nous enrichir encore de tes découvertes. Tu nous as parlé à cœur ouvert, alors je vais en faire de même.
    Je t’ai découvert en 2015, je crois, lors du lancement de l’AVM 03. Quand je t’ai entendu présenter ton programme, j’ai su avant de connaître les conditions et le tarif que j’allais m’inscrire. J’ai aimé la structure que tu proposais et ton authenticité. Du plus, comme les vieux loups, ton parcours ne sort pas de la dernière pluie et il est évident que tu avais vécu des choses… L’ancienneté et valorisante dans ces métiers.
    À l’époque, j’avais 40 ans. Je travaille sur moi depuis mes 27 ans. J’ai exploré de très nombreuses approches. Certaines m’ont aidé, et d’autres ne m’ont pas parlé. Je me suis formé également. J’ai vraiment exploré de drôle de truc, et arrive à présent à en faire autant parfois. J’ai pour ma part connu une forme de crise ou de passage qui a duré une dizaine d’années. Oui, 10 ans environ à ne pas me comprendre, à avoir des crises d’angoisses. Malgré tous les thérapeutes que j’ai vus et ma compréhension théorique qui grandissait, je n’arrivais pas à trouver mon équilibre. Et puis je suis tombé sur ta formation.
    J’ai appris beaucoup de chose malgré ce que je connaissais déjà. J’ai encore modifié mon alimentation, je me suis équipé d’un osmoseur, etc. Mais ce qui m’a vraiment aidé, et pour ça je te serai toujours reconnaissant, et à moi même aussi de m’être inscrit, c’est le module sur les émotions. Je suis descendu dans mes profondeurs au point que j’ai pratiquement passé 15 jours allongés sur mon canapé à accueillir progressivement ce qui remonté. Et mon soleil intérieur est revenu. J’ai retrouvé l’énergie et progressivement ma joie de vivre. J’ai vécu de nombreux deuils, je pense, et j’ai accepté de les vivre en conscience. Aujourd’hui, tout n’est pas joué, mais qu’importe, mes moments difficiles sont beaucoup plus courts.
    Alors j’ai lu ce que tu as dit. Oui, je ressens parfois la même chose vis-à-vis de ce qu’il se passe dans le monde. C’est parfois déconcertant, éprouvant. Je ne suis pas sûr réellement que l’on s’en sorte sans y laisser vraiment des plumes. Mais peut-être que comme le dit le proverbe, c’est à l’approche de l’aube qu’il fait le plus sombre. Je n’en sais rien.
    En revanche, pour ma part, tu n’as pas à douter quant au fait que tes formations changent parfois la vie des gens. Ne serais que la mienne et celles des nombreux témoignages. J’utilise tes outils pour accompagner également les personnes que j’accompagne quand j’estime que c’est pertinent. Et ça aide, vraiment. Peut-être peux-tu aller encore plus loin, car pour ma part il y a parfois des choses qui pourraient manquer. Mais tu n’as jamais dit non plus que tes formations dispensaient de séances chez divers praticiens ou thérapeutes.
    Personnellement, je ne peux qu’encore une fois te remercier et t’encourager. Je te suivrai encore, je pense. Je suis à présent inscrit à L’ARA et je trouve ça top ! Tu n’as pas fini JJ ! Peut-être que le meilleur reste à faire je n’en sais rien, mais pour moi, tu en as déjà fait beaucoup ! Le monde est ce qu’il est…
    Je t’embrasse
    Nils

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 14:49h, 29 août Répondre

      Merci Nils, pour tes bons mots qui me réchauffent le cœur !

  • yannick
    Publié le 08:17h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    J’ai bien fait ce constat d’absence de nouvelles, de messages….Début juillet j’ai voulu te faire un message mais ne suis pas passée à l’acte. Au 1er mail j’étais à la fois perplexe et inquiète et là, Wouha…. MERCI de ton merveilleux message qui résonne fort en moi. Je te connais depuis plus de 25 ans (conférences, vidéo, livres…). comme Lise Bourbeau, Pierre Rabi, Jacques Salomé (que j’ai rencontré plusieurs fois et disait que chacun à son BOUT à faire) et bien d’autres…
    Oui je partage ton ressenti trop de propositions de développement personnel caché derrière un grand business et qu’en fait l’individu ?
    Oui quand tu parles du temps…. tous les 7 ans il y a certes des moments où la porte est ouverte….. un temps …. puis se referme à chacun de saisir le bon moment.
    Oui à cette nostalgie de l’ailleurs tant exprimée par Arouna que tu connaîs je pense.
    Notre monde dirigé par « les Maîtres du monde » sombre par les peurs mais dans lequel notre lumière y entrera de plus en plus. Mais jusqu’où irons nous ? Difficile car de moins de liberté, plus « d’esclavage »
    Saches, que je continue à te suivre dans cette nouvelle aventure. Bravo. YANNICK

  • Marie-Pascale
    Publié le 07:54h, 29 août Répondre

    Bonjour, merci pour le message long mais nécessaire! Je suis tout à fait d’accord. C’est ce que je ressens et ce que j’ai toujours ressenti. On tourne peut-être toujours en rond mais on tâche que le cercle d’agrandisse toujours en se remplissant toujours.

  • Etienne
    Publié le 06:40h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,

    Félicitations pour la qualité du texte produit ! Du courage surtout pour ce qu’il t’est donné de vivre et de constater : le monde est en crise et nous avec.
    Je te félicite parce qu’il faut du talent pour faire partager, si intensément, cette situation d’état d’urgence que nous vivons.
    Tout le mérite réside dans le travail d’éveil accompli pour nous, pour les uns et les autres, pour le monde entier.
    Ne désespère pas, il y a des oreilles pour t’entendre sonner la cloche et j’oses croire que nous serons nombreux à passer à l’action pour affranchir notre planète, pour la sortir de la déliquescence.
    Bonne continuation !

    Respectuesement

    Etienne

  • aurélie
    Publié le 06:33h, 29 août Répondre

    Bonjour jean jacques,

    Je vous ai suivi il y environs 3 ans car mon coeur m’a dirigé vers vous, puis petit à petit je ne vous lisais plus.
    Pourquoi ? parce que mon coeur saturé de tous ce développement personnel qui nous inonde les réseaux .
    La petite voix dans ma tête venant du coeur ne m’incitait pas à ouvrir les newletters, de vous et de tant d’autres personnes qui pourtant j’apprécie leur travail..
    Je m’exerce depuis la fin de mon adolescence à évoluer, guérir, comprendre, ressentir… et ce que je lisais de vous résonné en moi. Comme lise bourbeau, guy corneau, pierre rhabbi … Je fais ma part, je suis responsable de ma vie, de mes actes et choix et le jeu de la vie m’apporte toujours de quoi m’exercer.
    Depuis quelques mois, je constate que le développement personnel est vendeur, mais pas formateur pour beaucoup de personne. Une phrase ne cesse de se répéter dans ma tête venant de mon coeur : plus il y a de personnes qui croient savoir, plus il y a d’ignorance ! il me semble qu’il y a une citation qui exprime cela. Et c’est exactement ce que je ressens, Beaucoup de personnes qui inondent les ondes mais ne savent pas ou viennent juste d’apprendre et veulent déjà former les autres .
    Aujourd’hui j’ai reçu votre mail, depuis plus d’un an je n’en avais pas lu, pourtant quand il y a 2 à 3 mois j’ai fais le tri des mails et désabonnement, je vous ai conservé car je ressentais que ce n’était pas fini. Et oui aujourd’hui mon coeur m’a guidé vers la lecture de cet article, Je résonne de nouveau avec vous, Oui ce n’est pas fini, j’ai hâté de lire le prochain mail pour en savoir un peu plus, et si nous vibrons sur les mêmes pensées !
    chaleureusement, aurélie

  • Jean-Marie
    Publié le 06:26h, 29 août Répondre

    Jean-Jacques, ton message est impressionnant de franchise et aussi de résonances sur les mutations du Monde. Gratitude, donc. Quant aux membres de l’élite mondiale que tu évoques – pas tous, heureusement -, ils devraient savoir jusqu’où ne pas aller trop loin. Venant du monde hospitalier « non-profit » et du mutualisme, j’ai le bonheur d’observer et de participer à des initiatives solides qui visent à – je te cite – « recréer des liens de solidarité entre nous ». Ce n’est pas qu’un but et des mots. Ce sont, partout dans le monde, des millions d’équipes locales qui œuvrent au bien commun et obtiennent des résultats. Evidemment, la pédagogie et la communication de ce monde-là, très souvent pris en étau entre les Etats et les grandes entreprises privées, n’a guère la puissance de tes travaux, conférences et formations. Tu connais sans doute tout cela. Je suis à ta disposition néanmoins. Amitié.

  • Margaret
    Publié le 06:25h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    En effet je trouvais bizarre votre silence, je suis même allée sur votre profil voir si je n’aurais pas loupé quelque chose….
    J’aimais bien voir et écouter vos vidéos journalières.
    Certains des auteurs que vous avez cité , par exemple Louise Bourdeau, mon beaucoup apporté et appris sur moi même, je viens de finir également  » et tu trouveras le trésor qui dort en toi » de Laurent Gounelle, c’est très interressant et ça nous ouvre à un tas de questions et nous apporte aussi quelques réponses. J’aime bien cet auteur.
    J’attends donc vos prochains courriels pour lire comment vous allez réorienter votre manière de nous éclairer sur certaines situations, certains ressentis etc…
    Merci de votre présent partage.
    Cordialement,
    Margaret

  • Ismeralda
    Publié le 06:19h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques, je tiens à vous remercier pour le courrier que vous Nous avez fait parvenir plein de sincèrité, à coeur ouvert! Dans un de vos antérieurs partages, vous Nous faisiez part d´une crise professionnelle vécue au moment de la création de l´Académie en mouvement. A cette occasion, vous aviez découvert des outils qui vous avaient permis de surmonter cette crise et de passer à l´action. Je pensé que vous êtes pour l´instant la chrysalide qui rompt le cocon pour devenir le papillon libre qui Nous servirá de guide dans ce monde complexe. « Ce qui ne tue pas rend plus fort » dit-on, je crois que vous allez sortir grandi de cette expérience. Vous êtes déçus par un nombre de personnes qui tels des vautours profitent de l´ingénuité de certains qui désirent une meilleure qualité de vie tant spirituelle que matérielle; ces vautours font leur beurre sur le malheur des autres! ¿Qué faire, comment aider les personnes à ne pas devenir des pigeons ? Vous savez combien il est épuisant de lutter contre certaines situations (ainsi vous nous racontiez à quel Prix vous étiez parvenus à vaincre certains laboratoires pharmaceutiques et ne pas laisser imposer les vaccins inútiles). Je ne souhaite faire trop long ce commentaire et je vous remercie à nouveau pour toute l´aide que vous apportez depuis cinq ans, l´investissement en temps et en argent de votre part pour nous offrir tout ce matériel vraiment intéressant et utile . J´attends la suite de votre courrier. Ismeralda

  • jean loiseau
    Publié le 06:18h, 29 août Répondre

    Merci Jean jacques pour tout se que tu fait pour nous , touts les jours je pratique ta formation de 2014 n super , un grand merci Jean Jacques

  • Isabelle
    Publié le 05:43h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-jacques
    Puisque tu t’adresses à chacun de nous (et nous sommes très nombreux) en nous tutoyant, permets que je fasse de même.
    Je suis tes communications et tes vidéos depuis plusieurs années déjà.
    Depuis 10 années environ, je suis en recherche de moi et de ma mission de vie.
    Ce courriel que tu nous a envoyé me fait passer le pas de l’anonymat et m’incite à changer de la relation unilatérale (je t’écoute, je prends note, je digère) à l’échange, la communication, la relation bilatérale, même si le nombre de message qui te sont destinés me fait douter du temps que tu es humainement capable d’y consacrer.
    Je voulais juste apporter une petite pierre dans ton jardin, un gravillon : tu as sans aucun doute participé au fait que je sois plus consciente dans ce monde fou, tes interventions m’ont permis de grandir, tu as parlé à mon cœur.
    Alors pourquoi insister sur le fait que bien gagner ta vie avec ce que tu sais si bien faire n’est pas une motivation ? L’évoquer par deux fois le rend suspect, à mes yeux aux moins …
    J’ai l’impression quand je regarde autour de moi que les personnes changent, le système change petit à petit parce que la révolution qui est en marche vient de la base, des individus, donc cela va prendre du temps, mais le ferment est là.
    C’est ma petite note d’optimisme :))
    Merci pour tout ce que tu as partagé avec tant de générosité et de désintéressement.
    Merci d’être là.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:19h, 29 août Répondre

      Tu doutes du temps que je suis capable de vous consacrer. Mais vous avez pris le temps de m’écrire. C’est la moindre des choses que je vous lise tous. Merci Isabelle pour ton « gravillon » dans mon jardin…

  • Iris Jiang
    Publié le 05:12h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    Je crois que c’est la première fois que je te laisse un commentaire… En effet c’est seulement aujourd’hui j’ai réussi à patienter jusqu’à la fin de la page… Je me disais qu’avec ou sans mon commentaire ne changeais rien à votre vie
    Aujourd’hui j’ai senti ce besoin de t’écrire.
    Je tiens à te remercier d’abord pour tous les e seignement gratuits que j’ai reçus de toi. Je ne te promets pas de devenir ton élève payante mais je t’assure que tes enseignents ne viennent pas à moi pour repartir sans me laisser une lueur d’espoir supplémentaire pour continuer ce voyage périlleux et pénible sur terre.
    Je sais ce que c’est d’être en crise. C’est important que chacun de nous quelque soit sa position puisse se reconnaître ces moments de crise afin d’en sortir plus mûr plus fort et plus sage.
    J’ai effectivement remarqué ton silence. Je me suis dit que comme je ne m’inscrivais pas et ne payais pas les frais de scolarité… Tu as dû me supprimer de ta liste….
    Je te remercie encore de continuer à m’écrire à me partager tes expériences sages et lumineux.
    Je n’ai pas la vocation de donner des enseignements mais je suis toujours une bonne élève qui écoute apprends et appliqué. Je me plais de contribuer ma goutte d’eau pour que notre monde soit meilleur… Je n’ai pas d’autre ambition.
    Sois en paix et continue ta vocation avec ton cœur… C’est n’est ce pas ton nom ?
    Dieu est heureux car toi tu n’enterres pas ton talent.

  • Dominique
    Publié le 04:53h, 29 août Répondre

    J’ai le même âge que toi Jean Jacques 57 ans et la crise « positive » est bien là.
    J’ai besoin de nourriture spirituelle et intellectuelle, j’ai besoin d’évoluer encore et encore même si j’ai déjà fait du chemin
    Merci pour tout ce que tu nous apportes, c’est bien plus qu’une formation. « Mission de vie »
    Oui c’est du grand ART, j’approuve

  • Laetitia
    Publié le 04:44h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Tout d’abord, je tiens à te dire que j’ai été très touchée par la sincérité et l’authenticité dont tu fais preuve dans ton mail.
    J’imagine sans mal la force qui t’anime et te permet de nous dévoiler cette période de vulnérabilité que tu traverses.
    Un grand MERCI pour ça.
    Il y a eu plusieurs temps dans la manière dont j’ai réagi à la lecture de ton mail :
    – l’admiration pour ta sincérité comme je le disais plus haut.
    – la surprise de voir que décidément nous vivons une période extrêmement chaotique qui m’amène moi-même et de nombreuses personnes qui m’entourent à « bouger les lignes »
    – L’angoisse quand j’ai vu que tu parlais de « désenchantement » et du système malade dans lequel nous vivons et qui ne cesse d’augmenter son pouvoir
    – Et enfin, une étincelle d’espoir car à mon niveau, ton constat sur le développement personnel rejoint le mien et la vie fait voler me croyances en éclat.

    J’ai hâte de te lire à nouveau et te souhaite de tout cœur de sortir « initié » de cette crise majeure que tu traverses. Que les leçons nécessaires te soient données et que la Force soit avec toi 😉
    Reçois tout mon soutien,
    Chaleureusement,

    Laetitia

  • Marine
    Publié le 04:28h, 29 août Répondre

    salut Jean-Jacques,
    j’ai envie de t’écrire pour la 1ere fois parce que je pense qu’un partage est opportun et sans besoin de te rassurer sur ton « état ».
    Je me sens très concernée par tes propos.
    Je viens de fêter mes 58 ans et j’ai traversé pas mal de développement personnel
    J’en suis aujourd’hui à un état de crise selon ta définition qui dure depuis 2 ans
    Oui, je me sens en gestation vers l’ACTION et en vieillissant j’économise au mieux l’énergie dont je dispose…Je me sens comme en préparation avant le grand plongeon de la mise en cohérence de mes acquis, de mes valeurs et de ce que je fais.
    Merci de me donner l’occasion de faire un point personnel
    J’adhère complètement à tes propos sur le besoin impérieux de centrer mes efforts sur ce qui peut faire la différence dans notre monde « à l’envers », en crise, en danger…Et ma conclusion POSITIVE ( nous n’avons pas le choix ) est :
    – Il y a de nombreuses initiatives concrètes utiles
    – Nous sommes en plein changement de paradigme et je l’espère en voie d’HUMANITE
    – L’union fait la force mais nous sommes pour l’instant trop éparpillés dans nos différentes démarches pour atteindre le seuil décisif de basculement
    – Une spiritualité « désincarnée » me dicte d’avancer en surfant sur les coïncidences en CROYANT que la vie me présente toujours le meilleur pour servir l’EVOLUTION ( lâcher l’EGO, se laisser guider, se relier et AGIR )
    – Notre cerveau reptilien Nous joue encore des tours. je le crois coupable de nos difficultés et je penserai utile de dénoncer avec humour cette faiblesse pour la rendre ringarde
    – La vie a choisi pour moi la cause animale et en particulier celle des éléphants, symbole de sagesse.
    Car si nous ne sommes pas capables de compassion humaine peut-être pourrons-nous nous émouvoir pour la survie de Babar et en faire un déclencheur des consciences
    J’ai hâte de lire la suite de tes messages !
    CREONS CE RESEAU EVOLUTIONNAIRE
    Marine

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:23h, 29 août Répondre

      Un réseau évolutionnaire… Intéressant comme expression. Sais-tu que c’est un des noms que j’envisage de donner à la communauté invisible que nous formons ? Les évolutionnaires ? Merci en tout cas pour la synthèse que tu proposes dans ton commentaire…

      • Lison
        Publié le 10:55h, 29 août Répondre

        Bonjour Jean-Jacques,

        Je t’écris aussi pour la première fois. Marine a très bien exprimé mes propres pensées. J’atteins mes 57 ans et encore là, je rejoins Marine dans ses propos. En toute humilité, en accueillant toutes les parties de moi-même et d’autrui, j’ai aussi à coeur le bien-être de tout ce qui est sur cette Terre dans le visible et l’invisible. Je crois que les grands défis actuels de ce monde nous amènent à faire des choix conscients… Beaucoup répondent : * Mais oui, mais que pouvons-nous y faire?* D’autres s’accrochent aux vieux réchauffés pour diverses raisons (l’argent, le refus d’une autre vérité, de s’être trompé voire même une vie durant, la culpabilité d’avoir cru, d’avoir pensé comprendre, d’avoir basé leur vie sur des mensonges.. etc, etc.). Comment y faire un ménage, comment se rassembler pour unir nos voix? Personnellement, en dépit de la transmission des informations, j’expérimente la fermeture de ma famille (père, fraterie), entre autres, en ce qui a trait à la réalité médicale/pharmaco pour ne nommer que ceci… J’ai conscience combien il est utile et aidant de respecter l’autre dans son rythme, son propre cheminement…. Ceci dit, je me sens interpellée profondément… Je reconnais que le travail premier est de s’ ou d’aimer/travailler/vivre/bâtir à partir de son coeur, de l’importance de cheminer intérieurement… et, actuellement, plus que jamais, de faire entendre notre voix à l’unisson, pour notre bien et le bien de tous de façon pacifique et bienveillante. Merci pour ton honnêteté, ton intégrité, ta détermination… tes propos raisonnent en moi et me rejoignent. Comment pouvons-nous s’unir tout en évitant les pièges de l’égo ou, à tout le moins, les reconnaître, les accueillir puisque nous sommes tous fait d’ombre et de lumière… tout en confirmant notre choix vers la Lumière… Comment inviter les peuples de la Terre (où ceux/celles qui sont prêts à voir, à entendre) à s’unir d’une seule et même voix…? Et bien entendu, de développer notre capacité à nous réévaluer, à nous maintenir dans le coeur, maintenir la bienveillance envers soi et envers autrui tout au long de ces expériences de vie… J’ai bien hâte de recevoir ton prochain courriel, ton partage sur tes propres réflexions… Note : Beaucoup de jeunes d’aujourd’hui ne connaissent pas un ciel sans Chemtrail (c’est du *normal* pour eux) – idem la qualité de la nourriture, etc. Tout est banalisé puisque cela a toujours fait partie de leur jeune vie. La nouvelle génération n’a pas les repères que nous avons à notre âge (le avant et le après). Ceci dit, je reconnais qu’une partie de cette génération arrive avec des connaissances… Beaucoup de gens veulent s’unir mais ne savent pas comment… Au plaisir de te lire à nouveau, Jean-Jacques 🙂

  • Nicky
    Publié le 04:24h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Lorsque j’ai vu ton mail, je me suis dit « enfin des nouvelles », car tu me manquais!!!! La résonance chaque fois de tes vidéos et messages avec mes propres questionnements m’épatait et pour cela je tiens à te redire MERCI .
    Lorsque je l’ai lu, je n’ai pas voulu croire à une stratégie commerciale, mais plutôt un contact renouant le dialogue d’une crise « salutaire »(je l’espère) te faisant gravir d’un niveau (où tu étais leader) à un niveau supérieur (où tu deviens néophyte) qui était nécessaire à ton chemin de MISSION, car TU es né pour ça !!!
    L’escalade de la vie nous propulse toujours plus haut dans des domaines différents, se cantonner sur la même montagne n’apporte plus satisfaction. Débroussailles pour nous d’autres montagnes et sois notre futur leader qui nous entraînera au plus haut sommet.
    J’espère que ces images te parlent, et je sais que tu es prêt à nous faire découvrir d’autres horizons…
    Je crois en toi, Je suis avec toi. Merci
    Nicky

  • Glibert Michel
    Publié le 04:14h, 29 août Répondre

    Salut Peï,

    merci pour ton livre sur les relation de pouvoir,

    je me suis inscrit à ton premier gros bazard à 1000 euros pour l’année et très vite j’ ai décroché,
    Beaucoup trop de bla bla et de recettes , pas assez de 24 h pour tout appliquer .

    J’ai 62 ans et les crises et la souffrance et la recherche : je fais partie du club, et finalement c’est la silence et l’humilité qui s’impose comme réelle source de paix ; quand à tout ce temps de recherche et de questionnement….., j’aime beaucoup l’image d’Isabelle Padovani ; qui aux chercheurs d’éveils, répond que le chemin se creuse de deux côté à la fois : d’un côté par la thérapie , qui aide à prendre conscience de ses blessures et de toutes nos projections sur le monde et de l’autre côté le message spirituel,
    Il y a plein de messages spirituels et de religions qui essayent de porter des réponses au peuple assoifé de paix et tout cela se résume en quelques mots , et « je  » ne vais pas m’essayer à vous les servir .

    L’égo est super malin pour se cacher derrière les meilleures intentions du monde et nous faire faire des tas de trucs .

  • Françoise
    Publié le 04:08h, 29 août Répondre

    Rebonjour Jean-Jacques
    Merci du fond du coeur pour ta réaction à mon commentaire.
    Ce matin et comme tu nous l’as conseillé dans l’AVM j’ai procédé religieusement à mes « pages du matin » qui sont une véritable bénédiction dans mon quotidien. Merci. Ce moment d’introspection m’a considérablement aidée dans mon cheminement pendant les 9 mois avec Brown. Je suis bien décidée à pratiquer cet exercice jusqu’à mon dernier souffle. Donc ce matin je me suis demandée si je n’avais pas été trop « sèche » envers toi. Je sais cependant par expérience que ce qui m’a fait avancer ce sont les prises de conscience un peu brutales et surtout dans certains cas de prise de gueule
    j’ai remarqué que ce sont ces dernières, désagréables en surface, qui m’ont apporté le plus. Et savoir que nous sommes tous des êtres lumineux qui faisons des expériences dans la matière nous donne des ailes en laissant de côté toute notre auto-critique dévastatrice.
    Mon but est d’atteindre la véritable compassion qui est celle de me reconnaître dans l’autre, peu importe qui il
    est et ce qu’il fait!
    Je suis persuadée que ta prochaine étape va dans ce sens et je me réjouis de te lire dans les jours à venir.
    Françoise

  • Laurent
    Publié le 04:01h, 29 août Répondre

    Hey, bonjour Cher jean jacques,
    je ne suis pas de ceux qui écrive sur les réseaux mais aujourd’hui je sors de mon habitude pour ce face à face avec toi non ordinaire (si j’avais la possibilité, j’aimerais le faire en Skype ou mieux en live). tu n’es donc pas obligé de le mettre en ligne .
    Ce que je veux te dire jean jacques, c’est t’exprimer ma sollicitude et mon empathie comme te partager mes remerciements pour l’exemple que tu m’offres en lien avec la congruence et la bienveillance.
    Alors, avant tout MERCI d’être cet homme inspirant et inspiré Jean Jacques Crève Cœur.

    Pour la suite, je veux te dire que je te suis depuis une 20aine d’année mais plus proche depuis 1.,5 ans et qu’il m’a fais plaisir de te voir en live à Lyon. Tu sais Jean jacques, tu es pour moi un homme de ma famille (de cœur) et je me sens profondément rejoins dans ce que tu écris aujourd’hui. Je traverse moi-même ma crise de la quarantaine et tes mots résonne… DESENCHANTEMENT, LIMITE DU DP, JEUX DE POUVOIR ET MANIPULATION… .

    Pour ma part, je suis aussi en mode PAUSE, j’ai arrêté mon investissement personnel et professionnel à l’EIF, l’antenne européenne du CRAM de Montréal que tu dois bien connaître, que je soutenais depuis 10 ans dans leur implantation en France et en Europe.. Les limites de la croissance personnelle, je les atteint aujourd’hui et je ne sais pas quel acte et axe prendre pour l’instant. je suis heureux de te suivre dans ta propre crise car c’est peut-être une opportunité pour moi de faire mon propre « coming out spirituel » comme tu dis.

    Tu sais jean jacques, je me sens aussi rejoins dans le colibris. J’ai construit un lieu de vie « soft » (toilette sèche, jardin modeste, récupérateur d’eau, faible consommation électrique et bientôt auto-consommation et production) dans lequel nous sommes heureux, j’ai fais un gros travail sur moi depuis l’âge de 28 ans et en bout de course, je suis content et en paix avec moi et en même temps en travail permanent, notamment avec ma compagne. Mais lorsque je regarde dehors, le monde que je vois et ses lois liberticides, ses guerres incessantes et ses lobby qui détruisent la vie, la nature et l’homme, je me sens profondément triste et impuissant et je perd le sens du Colibris. Cela ne suffit plus de montrer l’exemple et pourtant je ne veux pas me battre contre ce système déshumanisé, contre ses hommes coupés du cœur et du bon sens..

    Voilà Jean jacques, bonne suite à toi, bonne suite à nous avec toute mon affection, mon empathie et ma confiance.

    Encore MERCI.

    Laurent

  • lucia zuchowski
    Publié le 03:22h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques !

    Après avoir lu ton mail, je prends de mon temps pour te répondre avec tout mon Coeur et toute mon Âme.
    Je pense que toute crise est positive, quelque soit la douleur, la souffrance que l’on ressent. Tout accouchement d’un autre « Soi » ne se fait jamais sans douleur…. Quoi de plus « sain » que de se remettre en question, s’interroger sur le chemin que l’on prend depuis des années, « de ne pas s’endormir sur ses lauriers », comme on dit. Une bonne « mise à jour » de temps à autre est salutaire, parce que nous évoluons, nos valeurs, nos espoirs, nos buts, notre regard sur la Vie évoluent avec nous. Je le vis personnellement chaque jour depuis mes 50 ans (j’en ai 59). Au départ, cela me faisait peur (?). Désormais, je le vis plus sereinement, en l’acceptant pleinement, en ME faisant entièrement confiance, en faisant confiance à la Vie, tout simplement. Tu as traversé bien des crises dans ta vie, Jean-Jacques, et tu en es sorti ! Donc, don’t worry, be happy !!!! Merci pour tout ce que tu fais. Quelque soit le nouveau chemin que tu choisiras, tu le feras pleinement, de tout ton coeur.
    Voilà, j’ai résumé le plus possible mon ressenti suite à ton mail qui m’a émue.
    Je t’envoie un grand coucou de Bruxelles, Jean-Jacques.
    Take care of You !
    Lucia

  • GILLES
    Publié le 03:07h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques .

    Etonnante cette dernière lettre de ta part mais en même temps assez conforme à l’image que je pouvais avoir de toi depuis que j’ai suivi la formation de l’académie de la vie en mouvement . Tu es sincère et entier, fidèle à tes convictions. Je te rejoint sur la multiplication de l’offre en matière de développement personnel avec des  » formateurs » ou  » coachs » qui n’ont pas cumulé suffisamment d’experiences de vie indispensables pour apporter un supplément d’âme à ceux qui sont en recherche de vérité de liberté . J’ai 53 ans et comme toi une furieuse envie de remettre en perspective ce que j’ai réalisé tant au niveau personnel que professionel ( alors que j’ai déjà effectué un changement radical il y a plus de 15 ans ) alors que tout va bien pour moi . Crise existentielle , peut être , ou tout siplement besoin d’authenticité, de cohésion , d’harmonie; Alors je compte sur toi pour continuer à cheminer ensemble car je considère que , dans cet univers de formateurs , tu fais partie des meilleurs avec une volonté permanente de bien faire et une très forte intégrité . MERCI MERCI pour tout ce que tu as déjà réalisé et MERCI pour tes futures propositions d’accompagnement . Bien sincèrement . GILLES

  • JOUBAIRE
    Publié le 02:36h, 29 août Répondre

    « Réponse à Jean-Jacques »

    Cher Jean-Jacques,

    J’ai lu « Réponse à Job » cet été, une façon de t’envoyer un « clin dieu » dans l’intitulé de mon message…

    J’ai lu avec attention ton message concernant « Ta crise »…

    Ce message me parle beaucoup et je comprends ta démarche, j’y compatis.
    Encore une fois, merci pour la sincérité de tes propos.

    Je te suis depuis 4 ans au travers de l’Académie de la Vie en mouvement et désormais de l’Académie de la Vie consciente, je te confirme que ton travail est « une œuvre d’Art ». Moi qui anime également des séminaires de formation depuis 14 ans et qui suis très attaché à la pédagogie, je reconnais le travail énorme que tu as produit et la qualité des concepts que tu as apporté tout au long des vidéos. Sincèrement, Bravo !

    A la lecture de ton email je lis que « tu ne crois plus à ce que tu fais… » et que tu « vois les limites du travail sur soi »… : De ce point de vue, je trouve ton message plutôt rassurant. Pour deux raisons : la première est que le chemin n’est jamais terminé (avant l’éveil ?), la seconde est que je partage également ce point de vue, car malgré mes avancées et mon enthousiasme énorme à suivre tes enseignements, mon cœur reste « frustré », « désenchanté » par ce qui se passe autour de moi et dans le Monde. Cela reste malgré tout une étape nécessaire et vitale à la compréhension de notre évolution, mais je te rejoins, cela ne suffit plus… même si ces étapes permettent d’évoluer en conscience, en compétences et en amour.

    Ton « désenchantement face à l’évolution du monde moderne », je le partage également, oui « notre part de Colibri ne suffit plus ».

    Je vais brièvement te parler de moi pour te dire pour quelles raisons je partage ton sentiment. Désolé par avance si cette mini biographie est trop longue ou pas suffisamment explicite…

    A ma naissance puis à mes 7 ans, j’ai été confronté aux difficultés de la vie, naissance difficile, hospitalisé, maladie du père, qui m’ont fait prendre conscience du caractère précieux de la vie mais également de ses injustices et du caractère brutal du monde du travail. Mon rôle a rapidement été de prendre soin des autres. J’ai également assez vite compris, après quelques années en entreprise, que je ne pourrai pas y passer ma vie. J’ai fait une première rencontre incroyable en 2005, un personnage nommé Sauveur qui m’a initié à la sophrologie puis m’a initié à la supra-conscience, j’ai découvert, entre autre, Krishnamurti, une figure inspirante pour moi désormais. Suite à cette rencontre, en 2006, j’ai créé ma propre entreprise, « Global Performance » et suis devenu coach et formateur professionnel indépendant. Ma motivation était de « transmettre des messages », « d’élever les consciences »… Chose que je disais déjà à mes 18 ans, qu’il « fallait réveiller et éveiller les gens », déjà à l’époque, conscient d’un énorme dysfonctionnement dans nos sociétés modernes. Quelques retraites dans une communauté Bouddhiste m’ont permis de découvrir « L’enseignement du Bouddha », un enseignement brillant. Une communauté que j’ai quitté, voulant conserver mon libre arbitre et m’affranchir de tout dogme en –isme soit-il. Après quelques années à transmettre mes expériences et mes apprentissages de vie, un passage douloureux, 4 décès intimes et un burn out, j’ai décidé de créé en 2016 une nouvelle marque, « Global Wellness », avec une volonté, « apporter du mieux-être, mais surtout continuer à élever les consciences » avec les nouvelles compétences acquises au travers de ces épreuves et de mes nouveaux apprentissages, tes enseignements notamment. Surtout avec de nouvelles intentions et à partir de nouvelles valeurs incarnées. Ce burn out a été l’occasion de suivre tes enseignements, décidément, quand « l’élève est prêt, le maître se présente ». En passant, j’aime beaucoup ta définition du maître… 😉

    Depuis maintenant 2 ans, je poursuis mes actions pour « améliorer le bien-être » et « élever les consciences ». Petite confidence en passant : Dans l’académie de la vie en mouvement, tu nous conseillais d’enseigner ce que nous apprenions pour mieux intégrer les apports. Saches que j’ai animé gracieusement 70 ateliers à titre bénévole en 2017 pour intégrer ces éléments et transmettre ces apports d’une grande qualité. Ces ateliers ont été accueillis avec beaucoup de gratitude, je t’en remercie, une grande part t’en revient.

    Je reviens maintenant sur les raisons pour lesquelles je partage ton point de vue.

    Depuis un an, en dehors de mes activités professionnelles, j’interviens en tant que bénévole dans deux associations : APH, une association qui intervient auprès des particuliers pour apporter de l’aide aux plus démunis et Cap Santé Entreprise, un collectif non lucratif dédié aux salariés fragilisés en entreprise.

    Et bien, tu vois, malgré toutes les bonnes intentions, ces actions ne sont pas significatives. Oui, on « joue notre part de Colibri » mais dans les faits, cela n’a pas de grandes incidences et cela ne me satisfait pas non plus, je vois aussi les limites de ce type d’actions, des gouttes d’eau dans des océans d’inconscience, d’insouciance et d’hypocrisie. Je vois également les limites de mes interventions en entreprise où les ateliers de « bien-être » sont plus des outils au service de la « paix sociale » qu’une réelle volonté d’apporter une qualité de vie au travail auprès salariés. Triste « réalité » mais c’est la « réalité ».

    Alors oui, je pense qu’agir « en Colibri » ne suffit pas, d’autant plus quand j’observe l’accélération des maltraitances que nous faisons subir à notre planète. C’est la raison principale qui fait que ton message m’interpelle. Je ne connais pas encore les orientations que tu souhaites prendre, mais saches, Jean-Jacques, que si ces intentions ont une résonance particulière en moi, comme l’ont été ou le sont tes enseignements, les seuls qui trouvent une résonance et me réjouissent à l’heure actuelle, je serai ravi de te suivre, voire si tu le souhaites, d’être ton porte parole en France ou un de tes ambassadeurs. J’en serai très honoré car je sais, comme je te le disais dans un précédent message sur le site de l’académie, que ta rencontre restera déterminante dans ma vie et que tu auras été une « figure inspirante » sur le chemin de mon évolution.

    Je résumerai ma pensée en une phrase, en paraphrasant le Dalaï Lama que j’ai vu il y a un an à Strasbourg : « Méditer ne suffit plus, désormais il faut agir ».
    Voilà, j’attends donc ton prochain email concernant tes nouvelles orientations, et dans cette attente, je continue sur le « chemin de la Vie consciente » en ta compagnie, au travers du prochain module « J’entre dans la renaissance ».

    Prends soin de toi également, et surtout, que tu sois le plus et le mieux inspiré possible…

    Amicalement,

    Arnaud

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:28h, 29 août Répondre

      Merci Arnaud… Même si le Dalaï Lama reconnaît que méditer ne suffit plus, il y a de l’espoir qu’on se réveille…

  • LAVIGNE
    Publié le 02:24h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Content de lire ces mails qui prouvent qu’il y a une troupe de personnes prêtes à relever le défi que nous lance le monde dit « moderne ».

    Je partage une part de ta vision en relation avec ce que les personnes au pouvoir, économique ou politique, font de ce pouvoir. Il faut une grande sagesse pour avoir un pouvoir juste pour soi et pour les autres, à mon sens. C’est pourquoi le premier nom de l’AVM, « l’Académie du Pouvoir » ne m’avait pas choqué à l’époque. Cependant, je me dis que la seule manière que j’ai de modifier ce monde qui ne me va pas, est d’avoir des actions de transformation sur moi, et être un témoin de ce qui est possible pour mon entourage. J’ai créé une société il y 10 ans dans les énergies renouvelables (Biogaz), et ton désenchantement vis-à-vis du développement personnel et du Monde pourrait également s’appliquer au monde de « l’environnement ». Cependant, il y a quand même du positif. Et je préfère dépenser de l’énergie dans ce sens, plutôt que laisser libre cours à ma tendance d’être en colère.

    J’en viens au un deuxième sujet abordé dans ton mail : la question du développement personnel. Se développer reste pour moi intéressant, s’il est fait avec l’idée d’interdépendance (Moi comme molécule d’un tout qui me dépasse), et non pas d’indépendance (Ma gueule pour ma Gueule !). Ce travail sur soi est peut être également utile, toujours selon moi, s’il est fait avec le souci de s’accepter avant tout, en première étape. Tu parles de Lise BOURBEAU, je partage sa vision et expérimente les conséquences de mes blessures fondamentales dans mon quotidien, et dans la conduite de mes entreprises. Je constate également qu’il est possible de les guérir, et donc d’apporter un mieux à soi et au Monde.

    Pour finir, j’en viens à ta colère envers ces « jeunes loups inexpérimentés », car cette expression me pose question. La question d’être un jeune loup sous-entend que ces personnes posent des actes uniquement pour elles, sans aucune idée de mission à accomplir pour le bien d’autrui. J’en ai en effet rencontré, mais en discutant avec eux, j’ai ressenti qu’ils avaient souvent un vide sidéral de Sens dans leur vie, et que ces activités faites sans éthiques, allaient un jour ou l’autre leur revenir en boomerang. Je ne cautionne pas cette attitude, mais je pense que je ne suis pas en capacité de me situer au-dessus d’eux, et je n’ai pas non plus le savoir pour identifier dans quelle condition cette activité non éthique est dommageable ou non, pour les personnes qui les suivent (Cela fait référence au conte ZEN que tu cites dans tes formations). Enfin, la locution « une multitude de jeunes loups inexpérimentés se sont engouffrés dans un marché qu’ils considèrent comme très porteur, très lucratif », m’a fait sourire. J’ai bien compris à quoi se rapportait le mot « inexpérimenté », mais collé à jeunes loups (raccourci), cela peut également donné le sens qu’ils sont inexpérimentés dans le fait d’être « jeunes loups », et non pas que la qualité de ce qu’ils apportent est faible ;-).
    Pour ma part, je désire faire entendre ma voix dans le monde de la formation en ligne. Et ta formation (AVM01) a participé à cette volonté. Ta réflexion sur l’inexpérience, me rappelle mes pensées qui ont suivies ma formation rogérienne de 3 ans, où certains de mes condisciples se lançaient comme psychothérapeute. Et je me disais : » Mais ils vont faire des dégâts auprès de leurs clients. » J’ai constaté après tout que c’était sous-estimé les clients de penser cela. Et que ceux qui se vivaient comme victimes répétaient un scénario, ou vivait une de leur blessure, pour boucler avec Lise.

    Content de te connaître Jean-Jacques.

    Franck LAVIGNE AVM 01

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:31h, 29 août Répondre

      Merci Franck, et heureux d’avoir de tes nouvelles… après tout ce temps…

  • 3M
    Publié le 02:16h, 29 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    J’ai été surprise par le premier courriel ,ne comprenant pas trop!!! J’y voyais vraiment un désespoir et de ce fait je ne voyais rien à pouvoir dire! Le deuxième mail m’a rassuré grandement.
    Beaucoup d’éléments ,que tu soulignes, rentrent en résonnance avec mes valeurs et convictions.
    Quand tu parles des élites mondiales et des entreprises mondiales j’ai un exemple tout « frais » à donner: notre ministre de l’environnement français, Nicolas Hulot,a donné sa démission pas plus tard qu’hier ,le 28 août .En effet il dit et je le site: « Je ne peux pas continuer car je ne peux pas me mentir ». Sa démission est tombée sans que quiconque du gouvernement le sache. Surprise pour tous!!!!!
    Nicolas Hulot représente bien ce que tu notais, en tant que passion. Il a toujours vécu pour la défense de la nature et pour conserver un cadre environnemental de qualité.
    Cet exemple notifie bien à mes yeux les limites de nos actions, même quand on est au gouvernement!…….
    Moi même je me pose souvent la question de savoir quoi faire pour arrêter cette fuite en avant , et ce afin de ne pas gâcher notre belle demeure qu’est la terre!
    Alors j’attends avec impatience ce que tu as à nous faire partager.
    3M

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:32h, 29 août Répondre

      Merci ! Ce qui m’a touché dans la déclaration de Nicolas Hulot, c’est son impuissance à faire face aux lobbies. C’est ça le plus préoccupant aujourd’hui… Même les politiques ont perdu le contrôle de ce qui se passe sur la planète…

  • Rudi
    Publié le 02:12h, 29 août Répondre

    Bonjour,
    Et bien moi, je suis surpris que cette « crise » n’arrive que maintenant chez quelqu’un de si éclairé que vous. Ce que vous ressentez par rapport aux formations d’évolution personnelle, je le ressens depuis des années. Il fût un temps où j’écoutais beaucoup de conférences ou lisais, mais j’ai vite compris que tout ça ne m’apportait que peu de choses comparé au temps investi. Les clés sont en moi.
    Quant au volet « gouvernants et société », il est effectivement très inquiétant et même si je suis en colère contre les voleurs de pouvoir jacobins qui détruisent la planète, je parviens néanmoins à goûter les petits bonheur et l’instant présent. Il faut dire que ma compagne y contribue beaucoup, elle qui est une championne du bonheur de l’instant présent.

    Si je vous ai beaucoup écouté par le passé, aujourd’hui je me réveille politiquement en écoutant des gens comme Michel Onfray, Bernard Friot, Emmanuel Todt, Idriss Aberkan… Ils m’ouvrent les yeux et du coup, je pense que la seule chose que je puisse faire pour l’heure est d’essayer de transmettre le plus possible ce gentil virus de l’éveil à d’autres.

    Mais celui qui a vraiment tout déclenché chez moi, c’est Étienne Chouard, ce professeur d’économie qui réfléchi depuis des années à la cause des causes de tous nos problèmes et notre impuissance politique.
    Je suis tombé par hasard sur cette séquence ( https://www.youtube.com/watch?v=36HRbEX02zA) et ce fût le déclic.
    Depuis, je milite comme lui pour une nouvelle constitution écrite par des citoyens tirés au sort, je suis moi aussi persuadé qu’on en sortira pas autrement.
    L’humain étant ce qu’il est, je ne crois plus en des hommes ou femmes politiques providentiels. Même les meilleurs finissent par abuser du pouvoir qui rend fou.
    J’aime beaucoup cette phrase du penseur Alain « Le trait le plus visible de l’homme juste est de ne point vouloir gouverner les autres mais de seulement vouloir se gouverner lui-même. Cela décide tout. Autant dire les pires gouverneront »
    Ceux qui veulent le pouvoir seront toujours, toujours les moins bons pour le bien commun, voilà pourquoi tant que nous serons dans cette fausse démocratie avec l’élection représentative, nous n’en sortirons pas.

    La transformation et le changement doivent d’abord partir de la base, de nous (« Les gouvernants gouvernent comme les gouvernés gouverneraient s’ils étaient au pouvoir » – Jean Gionot) . D’ailleurs, tous les beaux projets altruistes, comme par exemple les cafés citoyens et les actions en faveur de la lecture chez les jeunes du romancier Alexandre Jardin, ou l’université populaire de Caen d’Onfray, viennent tous d’élans citoyens.

    Vous aussi, Jean-Jacques, vous avez un fameux levier pour propager l’éveil citoyen, vu les nombreuses personnes qui suivent vos réflexions.
    Que voilà un nouveau merveilleux moteur de vie, non ?
    Le défit est énorme, mais comme je vous l’avais déjà écris par le passé : « Plus la montagne est haute à franchir, plus ça cime est proche des étoiles » (elle de moi celle-là…;0)

    Et comme la musique reste toujours une merveilleuse évasion qui a des pouvoirs de tisane, je vous laisse avec des perles musicales qui sortent des sentiers battus, à écouter en rapport avec l’objet de ce message. Bonne écoute !
    https://www.youtube.com/watch?v=BbdsRhxoX-g
    https://www.youtube.com/watch?v=dNLw_lWta5E
    https://www.youtube.com/watch?v=39wje49I4ZQ

  • Véro
    Publié le 23:59h, 28 août Répondre

    Il faut avancer même en eau trouble. Une porte se ferme donc une autre s’ouvre avec de magnifiques surprises derrière ! J’ai déjà vécu des crises et je peux comprendre. A chaque fois j’ai eu des choix à faire. Celle que j’ai vécu à 40 ans m’a poussé à faire des choix très forts. J’ai perdu beaucoup mais tu n’imagines pas ce que j’ai gagné en compréhension et ça continue !!!!!
    Courage, avance, persévère.

  • Chelbia
    Publié le 23:49h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques.Merci d’avoir partagé avec moi ce courriel,merci d’etre si généreux,si sincère.Merci pour les vidéos gratuits que tu m’a permis devoir;merci de m’avoir fait la connaissence de Cyrinne Ben Mamou. Moi aussi j’ai envie de parler de moi ,mais cela risque d’etre long.Je dis tout simplement que j’ai vécu toujours en crise; et je suis encore ,aujourd’hui en crise.Je respecte ton sens de responsabilité envers les autres,envers la société.
    Moi aussi l’élite,les grandes entreprises,le gouvernement et les médias me font mal au coeur.
    J’attends ta prochaine lettre
    Salut

  • Alain
    Publié le 22:57h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Une crise est par définition la mort à quelque chose pour que quelque chose d’autre puisse naître. Ce qui m’a aidé à l’époque (j’ai quelques heures de vol en plus…) c’est de considérer

    1 la question suivante :
    – et si tout ce qui (m) arrivait plutôt que d’être une catastrophe était au contraire un cadeau. Un mécanisme pour faire de la place à l’émergence de quelque chose de plus essentiel; quel serait – il ?

    2 Ne te précipite pas dans l’action mais accepte et tolère pour un moment ton incongruence. Développe ta sensation d’inconfort jusqu’à prendre conscience des présupposés sur lesquels il est basé. Nous nous précipitons dans l’action en général pour éviter cette étape.. Le désir d’action est souvent le désir de l’ancien moi qui nous manipule, par peur de disparaître.

    3. Sois attentif à tes rêves, tes intuitions, ils essayent de te communiquer quelques choses d’important

    4. Rappelles-toi que parvenu au porte de ce nouveau développement, l’important n’est plus le but mais le chemin de transformation qui s’opère malgré toi. Autant que possible n’y fait pas obstacle

    5 Dans ce chemin, certain parle de la nuit obscure de l’âme, il peut être bénéfique de trouver des gardiens de confiance.. Des gardiens qui comprennent ce qui se passe en toi et peuvent t’accompagner et soutenir ta direction quand tu sembles perdu.

    6 Un jour te seras de l’autre côté. Tu le sauras, ne t’en fais pas. Garde la foi. Cela a un sens même si tu ne le perçois pas (encore)

    Amitiés

    Alain

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 07:39h, 29 août Répondre

      Merci pour ce cadeau rempli de sagesse, Alain. Ce que je retiens surtout : « ne pas se précipiter dans l’action qui est toujours motivée par l’ancien moi… » Merci pour ta bienveillance et ton amitié.

  • Mariette Hamel
    Publié le 22:01h, 28 août Répondre

    Merci de tout coeur pour ton témoignage à coeur ouvert et ta constance avec toi-même, sans faux fuyants. J’appuie sincèrement les dires de Françoise qui s’harmonisent avec mes propres réflexions par rapport à la vie et plus spécifiquement à ton vécu et, ironiquement, je suis moi aussi en crise de la « soixante-dizaine »!
    Je pense sincèrement que toute personne qui, actuellement, est en processus sincère et conscient d’évolution, est à vivre une crise pour réaligner son vécu avec ses valeurs profondes dans un contexte nouveau mieux adapté à la mise en place d’un nouvel « état de service » car provenant d’une nouvelle synthèse du bagage d’expérience et d’outils multiples que l’on a mis en place dans notre vie.
    Comme tu le dis: tu as atteint un nouveau sommet (du grand art…) qui semble s’effriter entre tes doigts, perdre son sens… ce n’est que sa dissolution dans ton bagage d’outils qui est à se liquéfier/retransformer en un nouvel élixir/outil mieux adapté à ton potentiel actuel.
    On est en phase « chrysalide » et j’ai été moi-même surprise quand j’en suis venu à perdre toute peur et anxiété face à un futur qui n’est pas encore clairement défini (bien que la direction générale le soit) mais que je ressens très positif et productif. J’ai ressenti fortement que la seule chose qui importe est de lâcher prise et d’avoir foi/confiance en ce processus dans le moment présent et de suivre mes intuitions. Les choses, de semaines en semaines, deviennent plus claires (et mon état plus joyeux aussi!).
    Vu ta grande honnêteté et ton coeur tout ouvert, je ne doute pas que ce processus de transformation sera en harmonie avec tes aspirations profondes et ta vocation de service aux autres… comment cela se matérialisera… au plaisir de le découvrir dans un futur rapproché!
    Un petit clin d’œil de taureau à taureau… je l’ai découverte cet année et… c’est la seule astrologue que j’aime suivre car elle a une toute autre approche: astrologie « créative » et spirituelle…
    https://www.youtube.com/watch?v=PlucGwDqW4Q&t=750s

  • Séverine
    Publié le 22:00h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    C’est confiante que je continue et continuerai à te lire…
    Je suis persuadée que ta crise te permettra de faire un bond en avant remarquable dans ta façon de provoquer l’évolution des consciences et des compétences de l’humanité grâce à la bonté et l’honnêteté qui sont les tiennes.
    J’attends avec impatience ton comming out spirituel afin de savoir comment je peux participer…
    Mille merci pour ce que tu as fait et pour tout ce que tu feras.

  • Lilie Turcotte
    Publié le 21:59h, 28 août Répondre

    Hmmm !…
    Ça ressemble beaucoup à mon titre : BIENVENUE DANS LA CRISE DE LA SOIXANTAINE ! » ( …ben oui, ça s’ent vient… )

    Référence Jean-Jacques Crèvecoeur :
    « Très franchement, on est loin de ce qui nous animait, nous les pionniers de ce mouvement alternatif au service du bien-être, du respect de la personne et de la nature : je pense à des Lise Bourbeau, Jacques Salomé, Claudia Rainville, Guy Corneau, Marie-Lise Labonté, Arnaud Desjardins, Boris Cyrulnik, Pierre Rabbi, Frédérik Leboyer, Bernard et Patricia Montaud que j’ai eu le privilège de fréquenter parce que nous avons tous commencé à peu près en même temps… »
    … Stendhal disait que « la vocation, c’est avoir pour métier sa passion »…  »

    Référence Lilie Turcotte :
    « J’ai juste hâte de découvrir la mienne… À 60 ans, j’avoue que je suis essoufflée d’avoir tant couru, travaillé, bossé, et tourné en rond pour aller nullepart… Bien sûr plusieurs en ont bénéficié : famille, amis, collègues, société… J’ai fait bien des choses et avec les plus belles intentions… Il y avait des résultats très positifs partout et pour le mieux-être de tous…  »

    Référence Lilie Turcotte :
    « Mais moi… oui, moi… ce tout petit petit moi… négligé… que j’avais jugé égoïste… que j’ai mis de côté…
    Ici, là, maintenant, et tout-de-suite !!!… J’ai envie de prendre soin de ce moi-là… de l’aimer vraiment…
    Juste être bien… sans me battre contre vents et intempéries…
    Respirer librement et en être satisfaite… paisiblement, tranquillement…
    Dans cet espace non linéaire, non vérifiable technologiquement, infini… ces 30 secondes où j’inspire, je me remplis et je me sens revivre… puis j’expire satisfaite et je reviens « ici, là, maintenant »… Pour les siècles des siècles… Amen ! »

    Jean-Jacques, bienvenue chez-moi, oui, enfin à la maison 🙂
    Je suis tout-à-fait heureuse que tu sois un VRAI !!!
    Et je t’aime XOX… tel que t’es…

    « …Je t’aime tel que t’es, tel que t’es… Mon Idolores… » – Robert Charlebois

    P.S. : J’ose croire que tu es un 4 avec une aile en 5… et en plus très équilibré et évolutif… tu as une belle aile en 3… 🙂
    Merci de nous partager pleinement qui tu es, et ce que tu fais… Je t’aime XOX …inconditionnellement 🙂

  • Jean-louis
    Publié le 21:53h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques.

    Emouvant et égale à toi même , donc aligné dans la tempête…c’est à mon avis ce qu’il y a de mieux à faire quand l’épée d’Excalibure nous demande à nouveau de couper le cordon ombilical avec notre création… Juste faire attention comme on dit , de ne pas  » jeter le bébé » avec l’eau du bain. Mais je te fais confiance à ce niveau là.
    Ne pas s’attacher et donner du leste , c’est mieux pour le décollage ..
    Un grand merci , déjà , pour tout ce que tu nous as apporté jusqu’à présent , je suis impatient de connaître la suite ..
    A bientôt …. j’en suis sûr ….

    Jean-louis

  • Françoise Lemieux
    Publié le 20:08h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Que puis-je ajouter à tous ces commentaires élogieux. Je viens vous dire merci pout tout ce travail qui a eu toute son importance malgré la crise que vous traversez. Rien n’est perdu dans la recherche de l’aide apportée au bien-être de nos semblables Soyez-en bien assuré.. un beau bonjour du Québec

  • Pierre
    Publié le 19:47h, 28 août Répondre

    Bonsoir Jean Jacques,

    En tant que physicien tu sais comme moi que « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (paroles de Lavoisier, chimiste)
    Ce que tu as créé dans ta vie ne se perdra pas. Il a déjà transformé les vies de plusieurs.
    Ce que tu crois avoir perdu, te feras créer.
    Perdre et créer appartiennent donc à la même équation.
    Il y a une réaction de liaison qui exige souvent beaucoup d’énergie (la crise).
    Écoute l’intuition de ton coeur, le produit n’en sera assurément que meilleur!
    Merci Jean-Jacques

  • Robert
    Publié le 19:01h, 28 août Répondre

    S’arrêter un certain temps pour faire le point est indispensable pour chacun d’entre-nous à un moment ou un autre de notre vie. Dans ce monde qui évolue à marche forcée, nos repères sont décalés et on a besoin de faire le point afin de prendre les dispositions nécessaires pour ne pas finir par tomber en dépression. Je continue donc à te suivre et te souhaite tout le meilleur. À bientôt avec tous mes remerciements.. Robert.

  • Lise De C
    Publié le 18:43h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci pour ton partage.. Les crises que nous traversons, sont généralement prometteuses pour se créer une vie meilleure.
    Tous les gens devraient se questionner régulièrement sur leur existence et ne rien prendre pour acquis.
    Peu de gens arrivent à l’autonomie (à tous les niveaux).
    Dans le moment il y a une profusion de « coach de vie » dont plusieurs s’en improvisent….
    Le monde est en phase K.O, ou chaos!!!
    Depuis plusieurs années, je te suis dans les courriels, livres, articles, etc. et cela continuera.
    J’aime les gens vrais, ceux qui osent être. Merci à toi.

  • Adina
    Publié le 18:25h, 28 août Répondre

    Merci.
    Je vous souhaite de retrouver votre paix intérieure et votre équilibre.
    Je suis sure que vous connaissez ceci …Qui regarde à l’extérieur rêve; qui regarde à l’intérieur s’éveille. (Carl Gustav Jung)
    Faites attention à vous.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 20:30h, 28 août Répondre

      Je ne connaissais pas cette phrase de Jung ! Merci !

  • Bulledesavon
    Publié le 18:24h, 28 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques!

    Pour ma part aussi, sans vouloir rejeter toute la faute sur la société, il faut admettre qu’il est de plus en plus difficile de s’épanouir dans celle-ci tant on nous érige des obstacles de part et d’autre. 4 ans que je suis en recherche d’emploi. Si j’étais sur le bon chemin évidemment, ça ne ferait pas 4 ans que je m’obstinerais à essayer d’avancer dans une boue dans laquelle je m’enfonce de plus en plus. Que j’en ai marre de parcourir les annonces, tous les jours qui recherchent toutes le même type de profil: résistance au stress, maîtriser ci, maîtriser ça, être capable de travailler dans l’urgence, de gérer plusieurs tâches à la fois etc etc… Le tout pour un salaire de misère évidemment. Je suis compétente mais je suis tout l’inverse de ce qu’ils recherchent: je prends le temps parce que j’en ai besoin, parce que je ne sais pas travailler dans l’urgence et puis, pourquoi toujours se presser et se stresser?! STOP!!! Je n’en peux plus. Je ne veux pas de cette vie là. La lenteur est un trait de ma personnalité et ça, je ne pourrai pas le changer mais du coup, au fil du temps je m’éloigne de plus en plus des exigences des employeurs comme si mon profil appartenait à une autre époque alors que je suis encore jeune. Je ne sais que faire. J’ai juste envie qu’on me foute la paix. Ma recherche d’emploi est absurde. Au départ, je voulais juste trouver un emploi pour me stabiliser sur le plan financier et économiser un peu pour voyager, mettre en place l’un ou l’autre projet et puis réfléchir au sens que je veux donner à ma vie mais le monde du travail ne veut pas de moi et puis de toute façon, même le travail ne permet plus ça. J’ai eu je ne sais combien d’entretiens et que des refus. Je me sens totalement déphasée, déconnectée de cette société.

    Nous vivons aussi une situation d’urgence sur le plan climatique et pourtant, tellement peu de choses sont mises en place pour limiter les dégâts, je ne comprends pas. Seul l’argent compte, c’est ridicule. Nous vivons dans un monde d’une telle violence…

    Je ne sais pas comment m’en sortir avec tout ça entre ce que je suis, mes propres barrières et celles qui sont érigées par la société. Je suis perdue.. ça fait tellement longtemps que je patauge dans la semoule.

  • marie-anne
    Publié le 18:02h, 28 août Répondre

    un jeune éveillé explique le mal être dans le monde : https://www.youtube.com/watch?v=UFr7N38mZEc

  • bettye Rebelle
    Publié le 17:46h, 28 août Répondre

    merci

  • Patrick Debucquois
    Publié le 17:31h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,

    Merci pour ce « coming out » et le beau cheminement que tu nous décris.
    Il m’a fait penser à Henri Nouwen, un grand spirituel de la fin du siècle dernier, qui expliquait qu’alors qu’il était au faîte de sa gloire (le terme est de moi), il s’était rendu compte qu’il était à deux doigts de perdre la foi. C’est Jean Vanier qui l’a alors appelé à partager, pendant quelques jours, la vie d’une des communautés de l’arche (« Pour parler de quoi ? » « Pour que tu te taises ! »), qui lui a fait découvrir une réalité plus forte et plus vraie que toutes celles qu’il avait enseignées, durant des années, dans les plus grandes universités américaines : l’important n’est pas d’être efficace, mais de porter du fruit. Pas de faire, mais d’être. Et la première béatitude, ce n’est pas « bienheureux ceux qui s’occupent des pauvres », mais « bienheureux les pauvres ». Et c’est Adam, cet homme lourdement handicapé, que Henri Nouwen a du apprendre, tous les matins, à lever, à baigner, à nourrir, qui lui a enseigné que c’est dans la fragilité que se révèle la source de l’amour véritable. C’est Adam qui est devenu sa bénédiction. Je te souhaite de connaître les mêmes émerveillements.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 18:16h, 28 août Répondre

      Merci très cher Patrick,
      Tu seras peut-être surpris de savoir qu’il y a à peine deux semaines, j’ai été poussé à faire une recherche sur toi et la colline du Penuël. J’ai tenté de glané quelques informations à gauche et à droite, au hasard des différents sites où tu apparaissais (entre autres comme président de Caritas). Ça m’a fait plaisir de constater la fidélité à tes valeurs fondamentales, depuis plus de 35 ans maintenant. À ma façon, et sur mon chemin, je suis resté fidèle à mes valeurs profondes au service de l’humain, mais à travers des engagements différents et complémentaires. Ça me fera plaisir de recroiser votre route, à Luce et toi, lors d’un prochain passage en Belgique…
      Amitiés…

  • Claire
    Publié le 17:05h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, je suis touchée et émue de ton courriel; on sent que ça part du coeur, c’est sûr…oui, il y a chez moi un sentiment un peu de tristesse, quelque chose d’indéfinissable, je ressens combien je consomme la vie en ce moment et il y a une petite voix qui me rappelle régulièrement de revenir encore et toujours à l’essentiel….j’ai parcouru début juillet une partie du chemin de Compostelle, j’ai senti à ce moment-là que j’étais pleinement à ma place à vivre quelque chose d’essentiel, de spirituel. Moi aussi, je suis dans la lecture de « comment tout peut s’effondrer » et je me sens désorientée par rapport à cette nouvelle donne qui est bien là. Ca fait peur, comment anticiper un tel bouleversement? alors s’il peut y avoir un échange entre les personnes qui écrivent ici et ton éclairage pour nous aider à créer des solidarités…..voilà, en toute simplicité. cordialement et sincèrement. Claire

  • Eva
    Publié le 16:34h, 28 août Répondre

    Un jour une amie m’a dit concernant un choix de vie très important que je devais faire :  » on ne fait pas une bonne omelette sans casser des oeufs » !! et elle n’avait pas tort… Dans chaque crise il y a du positif car nous opérons des choix et donc des renoncements nécessaires pour faire place à la nouveauté. Comme toi j’en ai marre de la politique actuelle qui ne pense qu’au pouvoir et à l’argent, marre aussi des comportements parfois dédaigneux des classes supérieures… Nous devons tenter d’éveiller les consciences pour permettre à nos enfants de vivre en harmonie avec la nature, et les espèces vivantes qui peuplent notre belle planète, cela peut paraître utopique et naïf de vouloir y croire, mais c’est ainsi.
    Je continuerai à te suivre et te propose comme nom pour ton mouvement

  • Sagrario
    Publié le 16:33h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    C’est la première fois que j’écris un commentaire, car je suis espagnol et mon français parlé n’est pas bon. Mais je pense que l’importance de l’occasion mérite que je fasse un effort.
    Je veux te dire que j’ai pleuré de joie en lisant ce que toi nous à écrit. Je partage avec toi, de manière très intense, le besoin dont tu parle! Je te remercie pour ta authenticité
    Je m’excuse pour les possibles échecs dans mon expression. J’espère, au moins, que le sens de ce que je veux dire peut être compris.
    Merci, et en avant!

    Sagrario Arana

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 16:38h, 28 août Répondre

      J’ai parfaitement compris le sens de ton message, Sagrario. Et je te remercie de ton effort ! À bientôt.

  • Chantal
    Publié le 16:19h, 28 août Répondre

    Tu n’es pas seul, j’ai eu l’impression que tu décrivais ce que je vis depuis près d’un an. Je n’ose en parler, je patauge, je fais des efforts pour ne pas trop en parler, je joue la femme forte, je cherche des solutions, je me sens un peu perdue, j’essaie des méthodes, je les abandonne.
    Peut-être que le partage de ta crise permettra de faire éclore quelque chose qui nous permettra de dépasser ce mal-être?
    Merci d’avoir osé partager cet état, je tiens à continuer à te lire.

  • Karima
    Publié le 16:18h, 28 août Répondre

    Jean Jacques bonsoir,
    Je suis coach thérapeute et je guide les personnes dans leur vie que ce soit au niveau personnel ou au niveau professionnel je leur apporte mon aide dans la guidance et la bienveillance humaine …
    Je suis contente que tu ais partagé autant de ta vie avec nous et après tous ces livres et ces formation en développement personnel il était important pour moi de constater que tu corresponds toujours à cet être sincère vrai honnête que je pense que tu es et cela fais tellement de bien dans ce monde…. bien sûr au vu des circonstances la douleur la difficulté la colère l incompréhension etc ce n’est pas forcément facile … mais j ai envie de dire que lorsque le volcan gronde et menacé il provoque la peur, la colère et bien d autres émotions cependant une fois que la crise du volcan est passée une fois que l irruption s est faite malgré les soubresauts cette crise du volcan crée toujours des circonstances très favorables pour créer développer et produire du bon du beau du positif… les crises sont nécessaires et ce qui existe au dessus de nous, nous exhorte à nous dépasser et à atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés lors de notre incarnation ā dévier de ce que nous avons l habitude de faire afin d aller plus loin pour que notre âme puisse être en accord, qu elle puisse danser dans la joie de l accomplissement de ce qui lui est demandé de vivre…. alors oui à la crise nécessaire pour le passage vers ce qui nous est demandé et merci de ton partage❤️❤️❤️❤️

  • REMI M
    Publié le 15:39h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci pour ce partage de ce qui se passe en toi, le mouvement décrit et le choix qui en résulte,
    L’orientation globale de ton message me fait beaucoup penser à la collapsologie, je ne sais pas si tu connais. Il s’agit d’une « discipline » qui part d’un constat scientifique (présenté dans le livre fondateur « Comment tout peut s’effondrer », dont un exposé a été fait devant le Parlement…et on connaît le temps de réaction des gouvernements 🙂 ) : en gros, étant donné notre rythme d’exploitation des ressources (pétrôle, minerais, …) et notre inter-dépendance vis à vis d’elles, il nous reste très peu d’années (selon leurs estimations, entre 4 et 12 ans) avant que la civilisation telle que nous la connaissons s’effondre. Nous connaîtrons donc bientôt (avec une très très grande probabilité) cet effondrement. L’intelligence capitale de leur démarche est de ne pas se contenter du constat objectif, mais d’axer sur l’accueil de cette nouvelle, donc de considérer l’aspect émotionnel, la réception du choc en allant voir les ombres qui sont réveillées en nous par cette nouvelle, et de les accueillir pleinement. Et de cet accueil honnête ressort « paradoxalement » des forces de vie décuplées, plus conscientes d’essentiels Très similaire à « ta » démarche d’éveil donc. En supplément il y a aussi une réflexion sur l’après, les solutions à envisager autour d’une entraide nécessaire à la transition vers un nouveau monde à construire. Je sais que cela peut paraître un peu délirant, mais il suffit de se renseigner un peu sur le sujet (en 3h de temps on a déjà un bon aperçu) pour réaliser l’importance de la chose et de ses implications pour le moins sérieuses ! Même si elles sont très difficiles à accueillir. L’existence de ce nouveau « cadre d’expérimentation » et de cette transition à venir me paraissent intéressants au regard de l’horizon de ton message : quitte à développer des forces d’actions et d’engagements concrets, autant utiliser comme support de créativité les transformations réelles du monde qui vont arriver, non ? Cela offre l’avantage d’un renouvellement total de la forme sous laquelle envisager les choses, et va donc avec ton envie de déployer du vrai et de l’efficace.. Bien sûr ceci n’est qu’une piste, toi seul (avec la vie bien sûr 🙂 ) sait vers quelle voie tu te diriges. Ton message et son besoin de développement à partir d’un cadre moins manipulable et plus nécessaire a résonné en moi avec l’optique collapsologie, donc je t’en fais part ! Si tu ne connais pas tout ça, un bon aperçu de l’état d’esprit bienveillant et sain de leur démarche est présent dans l’épisode 7 de la série Next sur YouTube réalisée par Clément Montfort (série qui a pour vocation de présenter « tout ça »).. SI tu ne connais pas je pense que ça te plaira (à la vue de l’état d’esprit que tu proposes en formation). Et je précise que je n’ai pas d’actions ou quoique ce soit dans ce goût-là, le sujet est de contribuer à de l’important et du réel. La traversé de l’ « épreuve qui tombe à pic » à venir me semble une bonne candidate 🙂
    Merci pour ton écoute., et je me réjouis pour toi, que tu aies trouvé une nouvelle voie pour arpenter ton sens. Je lirai tes prochains mails avec intérêt, et je continue toujours la formation mission de vie. Même si elle ne fait pas tout, elle apporte quand même des bases essentielles.
    Rémi

  • Sophie Bardou
    Publié le 15:32h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques il semble que Nicolas Hulot, le ministre français de la transition ecologique qui vient de démissionner ce matin a la radio, partage une partie de tes constats.
    Je t’encourage à visionner son interview qui est vraiment édifiante…. et pas très rassurante.

  • Claudine KIEPURA
    Publié le 15:09h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Oui, moi aussi j’ai bien envie de vous appeler par votre prénom et vous tutoyer…. si vous le permettez. Je vous connais depuis si longtemps.

    Je me retrouve souvent, voire toujours, dans tes propos, tes conseils, tes anecdotes et aussi les citations car nous employons souvent les mêmes.

    Je suis psycho-naturopathe car le corps et l’esprit sont liés comme je dis souvent…. je sais, ce n’est pas un scoop ! Je suis installée dans le sud de la France et pour moi aussi, mon métier, c’est ma passion et je me trouve bigrement chanceuse !

    Et moi aussi je suis en crise comme des milliers, millions (?) de personnes qui sont dans la conscience d’Être. Nous avons le droit….. cela ne nous permet-il pas de faire le point, prendre du recul, avoir une perception différente… et finalement avancer ?

    Bien à Toi.

    Claudine K

  • Jean-Marc
    Publié le 14:43h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques,
    ce qui, ton message, entre en résonance avec moi, c’est ta tristesse face à tout ce qu’on subit des média, des politiques des industries.
    Cette marche en avant vers la surconsommation orchestrée par ces acteurs sans scrupules et qui, à mon sens, ne peut être inversée que par nous les victimes.
    Enfin quoi, nous sommes les plus nombreux ! Ils dépendent de nous et nous font croire que nous dépendons d’eux.
    Je suis en crise également, car j’ai peur pour mon petit de 7 ans. Je rêve de décroissance,… je rêve d’une décroissance volontaire de tellement de monde, qu’elle fasse plier les acteurs responsables pour les amener à agir dans la direction du bien-être universel au lieu de la cupidité humaine.
    J’ai hâte de lire tes prochains messages !
    Jean-Marc

  • Valérie DUHAMEL
    Publié le 14:26h, 28 août Répondre

    Non, je ne peux pas te faire ça. Il était trop long probablement. Pour résumer il disait que j’avais pris ton premier message pour « exercice » sur les projections de l’égo pour sur-réagir. Puis je te citais des livres de chevet et t’expliquais leur choix. Je suis une étudiante de AVM07. Égoïste, je craignais pour mon investissement. Admirative pour tes vidéos originales et « casse gueule » et pour cet échange relative à ta CRISE. Curieuse je te parlais de mes recherches sur le net de de ma découverte de tes détracteurs les plus virulents. Protestante je te disais comme GOUNELLE m’avait ébranlé dans son livre « Et tu trouveras le trésor qui es en toi » et de « Kilomètre Zeéo » et « HOMO DEUS » et d’IDRISS ABERKANN et de Christophe André et pour Finir de MODAL avec son « FOUTEZ-VOUS LA PAIX.
    Je concluais en te proposant ma participation si u montais des brainstormings de dingues.
    Evidemment, je te suis.
    Hauts les coeurs ! C’est une grande communautés d’âmes acquises qui vont se serrer les coudes avec toi et les tiens.
    Valérie

  • Valérie DUHAMEL
    Publié le 14:18h, 28 août Répondre

    J’avais écrit un long message et le temps imparti dépassé à tout effacé. Pas le courage de recommencer. Désolée

  • Valérie DUHAMEL
    Publié le 14:16h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques, J’ai répondu à ton premier mail déjà. J’ai même cru à un « exercice » pour tester nos projections, notre ego qui nous fait « sur-réagir ». Peut-être avais-je été influencée par les deux livres que je viens de lire « kilomètre zéro » et  » Et tu trouveras le trésor qui est en toi » de Gounelle. Mais, je persiste dans ce que j’ai eu envie de répondre et que tu retouveras surement sur un de tes serveurs qui n’était pas fait pour recevoir ce type de message. J’ai d’ailleurs été rappelée à l’ordre. Et c’est normal.
    Je suis épatée de ton courage. D’abord celui que tu a trouvé pour tes vidéos si originales et si « casse gueule » et ensuite pour ce partage avec nous de cette CRISE.
    Une Lapalissade surement ; je suis convaincue que tous tes étudiants ont traversé une forme ou une autre de crise pour accepter de s’inscrire. Je suis une étudiante AVM07.
    En bonne égoïste, je crains pour mon investissement.
    En grande curieuse, je me demande ce que tu attends.
    J’avoue avoir recherché sur le net tous tes détracteurs et j’en ai trouvé de très virulents.
    J’ai confiance dans mon libre arbitre et suis prête à lire la suite de tes mails.
    Il sera toujours temps de donner ma révérence, le cas échéant.
    Je suis protestante et le livre de GOUNELLE m’a bien ébranlée.
    Je suis une scientifique aussi et je vis au gré de mes lectures l’étendue de mes méconnaissances et la richesse de notre capacité à rester curieuse et avide. Idriss ABERKANN, Yval Noah Harari et son HOMO deus, Christophe André et Jean Staune « Notre existence a-t-elle un sens » et « les mots sont des fenêtres et la formation autour des fleurs de Bach … tu vois, le chemin est pavé de pierres que l’on s’approprie ou pas.
    Ma dernière référence sera « FOUTEZ-VOUS LA PAIX » de Fabrice Midal.
    Voilà
    Mon commentaire est une liste de livres qui m’accompagnent dans mes études, dans mon chemin de vie.
    Avec mon binôme j’ai beaucoup échangé. J’ai confié mes difficultés sur certains outils que tu nous proposes de nous approprier pour vivre mieux et satisfaire nos besoins.
    Il m’a été difficile de formuler un VRAI BUT que je puisse rédiger et qui « colle » aux « critères » de se qui qualifie un but et non des objectifs . J’ai retravaillé tes vidéos et j’y suis parvenue.
    Peut-être puis-je être, pouvons être chacun d’entre nous, avec nos sensibilités différentes et riches tes SHANTI.
    Beaucoup d’humanité et aucune complaisance dans mon message.
    Reçois forces humaines conjuguées de nous tous et des tiens et les tiennes conjuguées pour traverser cette déferlante.
    On va trouver un nom à tes nouvelles motivations, on va se faire des brainstormings de dingues, on va délier marketing avec la plus belle des motivations … ton bien-être retrouvé. La Foi dans ta mission de vie, ta vocation qui te tient debout.
    Hauts les coeurs !
    Je n’ai pas eu le courage de lire le dixième de plus de 500 messages qui précède le mien.
    Je t’admire de pouvoir le faire.
    Et je comprends que tu puisses le faire, TOI.
    Bises cher ami canadien et à Jeudi prochain 19H heure Européenne pour mon dernier WEBINAR du module 2.

  • Aina
    Publié le 14:05h, 28 août Répondre

    Bonsoir
    Je le redis, ma vie a changé grâce a toi. Pas seulement, mais quand même ça a été si important ! Un médecin m avait donné comme ordonnance d ecouter tes videos, sur les relations de pouvoir notamment
    Nicolas Hulot a démissionné ce matin, je ne sais pas ce qui se passe aujourd’hui …
    Il faut continuer, je suis très intéressée par la suite
    Merci Jean Jacques

  • Massey Johanne
    Publié le 13:51h, 28 août Répondre

    Johanne de Source de l’être, de Repentigny, Québec, thérapeute en soin énergétique, channeling, auteure, conférencière
    Comme j’ai aimé ton approche de la crise que l’on traverse à peu près tous un jour, comme une remise en question, sur soi et ce que nous accomplissons…Je viens d,avoir la soixantaine et effectivement , je remarque que plusieurs personnes autour de moi, surtout au niveau de la nouvelle conscience, combien nous visons de Grands changements. Je suis d’accord de vouloir changer nos façons de faire les choses…car tout ce qui nous entoure nous y pousse malgré nous. Merci pour avoir oser être ce que tu as toujours été et vouloir aider avec cette belle passion qu’est la tienne. Je te suis depuis à peu près tes débuts et j’ai toujours eu beaucoup de respect pour ton magnifique travail…Je suis ouverte à un nouveau mouvement de création. Merci et au plaisir de te lire encore

  • Jacqueline Chèvremont
    Publié le 13:43h, 28 août Répondre

    merci

  • Pateras
    Publié le 13:30h, 28 août Répondre

    Bonsoir Jean -Jacques,
    Merci de ta franchise, car nous passons dans notre vie comme tu le dis, par toutes sortes de « crises ». Je tiens à te remercier
    pour tes vidéos, courriels et livres sur le développement personnel. je comprends ta position sur la réévaluation de tes actions et reste dans l’attente de pouvoir te lire.
    Amicalement,
    Laurent

  • Liane
    Publié le 13:29h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour ce partage authentique.

    Comme tout êtres humains, nous sommes confrontés dans notre existence à ces passages inconfortables que sont les crises. Elles s’imposent bousculant notre vie intérieure et extérieure.

    Il y a pour ma part, en fonction de mon vécu, une certaine libération, une ouverture, des prises de conscience, qui ont souvent fait suite à ces périodes éprouvantes. Je pense qu’elles sont nécessaires à notre croissance, mais cela se constate avec le temps.
    Un renouveau à l’horizon !
    De tout coeur

  • Gisèle
    Publié le 12:59h, 28 août Répondre

    Merci pour ce message honnête, limpide, sincère qui vient du coeur.
    Gisèle

  • Mariefrance Gallis
    Publié le 12:54h, 28 août Répondre

    Bonjour JJ
    unanimement,pour tous ceux qui te connaissent, tu es un etre aux qualités rares,
    tes formations sont tout à fait exceptionnelles de part leurs qualités, et ton cri de crise,
    me touche profondémment, il y a des cycles de transformation, auxquels nous sommes confrontés
    et ton intégrité, ton honnêteté légendaires n’ont pas failli,
    j’ai la grande chanche d’être de l’AVM6 et de La Mission de vie(déjà extraordinaire)
    et c’est le renouveau qui s’annonce, pour notre plus
    grand privilège,
    Merci infiniment JeanJacques pour tout ce que j’ai reçu et que je vais recevoir

  • André
    Publié le 12:48h, 28 août Répondre

    Merci Jean-Jacques.
    Cela a toujours un grand bonheur pour moi de te lire ou de t’écouter. Comment ne pas être en admiration devant un message comme celui-ci . Oui je suis à fond avec toi et je reste à ton écoute, Même si comme toujours, je ne trouve jamais le temps nécessaire pour aller au bout des choses!
    .
    Je me rappelle le temps d’AVM3. Trop perfectionniste, et en manque de confiance, je me suis vite arrêté de faire des Schémas Heuristiques. , je n’ai pas continué très long – temps… Pourtant, un de ceux, au-travers duquel je me suis le mieux exprimé, c’est probablement la notion du temps Kronos et Kaïros.
    Aujourd’hui, sans y faire trop attention, j’ai tout de même évolué.
    Et je te rejoins à 100% dans ce courriel émouvant et interpellant. Et si je continue à te suivre, dans ta nouvelle vision, c’est parce je considère que mon développement personnel nourrit surtout mon ego. Je fais aussi pour les autres, pour la société, mais je considère que c’est tellement peu en regard de ce que je reçois.
    Merci Jean-Jacques, je te fais confiance pour la suite !

  • Corinne
    Publié le 12:30h, 28 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,

    Merci pour tout ce que tu as déjà fait. Et merci pour ton honnêteté.
    Je comprends tout à fait que le développement personnel ne suffit plus. Moi aussi, depuis quelques temps, je trouve qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Entre ceux qui militent et ceux qui travaillent sur eux, il y a 2 mondes différents, or on devrait être tous ensemble, car mine de rien on veut tous la même chose, être libre, heureux, en bonne santé et sur une planète saine. J’essaie de faire les deux depuis environ 2 mois et c’est vrai qu’il y a 2 mondes qui ne se comprennent pas. Cela fait bien l’affaire des multinationales.
    Je contnuerai à te suivre coûte que coûte. Merci encore !

  • positello
    Publié le 12:26h, 28 août Répondre

    Bonjour jean Jacques !

    Premièrement, tes capsules et une de tes formations mon été d’une grande aide ,de compréhension de prise de conscience …!ce que tu as fais jusqu’a maintenant était une étape de ta vie et une pour nous aussi et comme tu le dis avec le coeur ! rien n’est permanent sauf l’impermanence ,donc de nouvelles directions va nous amené a de nouvelles aventures ,de nouvelles découvertes …! merci pour tout et je reste pour la suite avec un grand plaisir partagé !

    stephane!

  • Rosalie
    Publié le 12:17h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques, vous êtes un mec génial, j’adore ce que vous faîtes, je suis malheureuse de lire ces nouvelles lettres, vous m’apportez tant, je crois énormément à vous, continuez, je vous aime.

  • jean paul
    Publié le 12:11h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    J’ai toujours apprécié énormément vos vidéo, votre façon de présenter les choses et de vous mettre à notre portée…parce qu’il y a beaucoup d’Amour pour votre prochain et que votre But n’est pas de faire de l’argent mais bien de partager votre grande expérience avec les connaissances que vous aussi acquises et qui sont devenues des méthodes Personnelles.
    Je dis tout ceci, alors que depuis quelques années que je vous suis, je n’ai jamais rien appliqué, sinon écouté et noté certaines de vos vidéos.. !! mais certainement parce qu’au final je n’en avais véritablement pas si besoin que ça au stade de ma vis de retraité…mais je me disais garde ça de coté car un jour tu pourrais en avoir besoin..on ne sait jamais, une crise une destabilisation qui dure..etc
    En tous les cas je suis tellement conquis par votre personne et ce qui transparait dans votre entièreté, que j’ai toujours accepté vos envois avec un grand plaisir… !!
    Aussi quelle surprise que d’apprendre que vous étiez en pleine crise et je ne l’ai véritablement pas pris au sérieux, pensant que c’était (encore) un moyen de relancer la machine ou une nouvelle méthode pour rouvrir un nouveau stage..
    Mais NON pas du tout, ce n’est pas du marketing, mais bien une prise de conscience que beaucoup de choses ne tournent pas rond et que vous ne pouvez continuer à faire comme si de rien n’était et toujours plein de sincérité dans la complexité de votre démarche, se remettre en cause devant le succés que vous avez et tout à votre Honneur.
    J’ai eu beaucoup de plaisir à vous lire et attends vos prochains courriels..je ne dis pas que je serais « agissant » mais cela va m’éclairer et ouvrir un peu plus ma conscience à ce qui est faisable pour aller plus loin dans le mieux Etre pour Nous et dans la Société… !!
    Bien cordialement
    Jean Paul de Marseille

  • MARTINE
    Publié le 11:59h, 28 août Répondre

    MARTINE

    bonjour à toi !!!! Je suis très surprise que tu sois touché par une crise et cela ma inquiétée.
    Comment s’exprimer et aussi la faire partager à tous.
    bravo; d’avoir eu le courage de te livrer.
    Je souhaite de tout mon coeur que tu trouvera le réconfort. sincèrement ;j’attends avec
    impatience de te relire.
    que de bonnes choses. amicalement.

    MARTINE

  • marie ramalingum
    Publié le 11:54h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques

    Je suis très touchée par ton message. .Je te souhaite bon courage dans ton cheminement;

    Cordialement Marie

  • Isabelle
    Publié le 11:50h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je vous remercie pour votre courriel qui, comme les précédents, m’apporte un « bonus » dans mon chemin de vie.
    Je travaille mon développement personnel pour donner un nouveau sens à ma vie, et je constate avec bonheur que ce travail me porte à donner plus d’amour autour de moi.
    Ce qui me frustre depuis quelque temps est d’avoir pris conscience de mon manque d’action au niveau des structures sociales. C’est à ce propos que votre courriel me parle beaucoup !
    J’aime l’histoire du colibri, j’y crois et je fais ma part, mais je m’aperçois que «  …ensemble on va plus loin ».
    J’attends avec impatience votre prochain partage.
    Cordialement,
    Isabelle

  • apprenti
    Publié le 11:35h, 28 août Répondre

    Entièrement d’accord ! J’ai essayé d’envoyer un mail plus détaillé mais au été refoulé 2fois Cordialement

  • François
    Publié le 11:32h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques, cher ami de cœur,
    Tu ne t’imagine pas à quel point ton message m’a touché. Moi aussi j’en ai marre de ces gens, cette société, qui ne font que tout mettre en œuvre pour en tirer un profit personnel. C’est dégoutant, surtout pour ce qui concerne (nos) les dirigeants qui se sont fait élire sur de beaux mots mensongers…
    J’attends avec impatience ton prochain message.
    Amicalement
    François

  • FROISSART DOMINIQUE
    Publié le 11:28h, 28 août Répondre

    j’aimerais trouver la formule magique pour te réconforter et te remotiver.Je me permet le tutoiement car la sincérité de ton message à fait tomber les barrières de la « bien séance ». Que dire si ce n’est que j’ai suivi pas mal de ces « formateurs » qui vous promettent des solutions magiques, jusqu’au jour où j’ai suivi tes vidéos, qui m’ont fait grandir! J’avais même décidé de suivre la prochaine académie, alors j’espère de tout coeur qu’une étincelle viendra rallumer la flamme de ta passion.Et si ce n’est pas le cas sache que ta démarche a eu un réel impact. Un jour il y aura un centième singe!

  • Françoise De Backer
    Publié le 11:23h, 28 août Répondre

    Cher Jean Jacques Crevecoeur,

    Merci de ta sincérité, publiée très largement. Nous nous sommes connus à tes débuts, en Belgique; et nous étions des précurseurs.. Le monde actuel nous présente une réalité bien complexe, et nous savons d’expérience que nous somme reliés au divin dont nous faisons partie; , il nous guide, étant infiniment lumineux dans cette réalité du monde dont nous n’avons pas toujours la clé, la bonne lecture,les réponses, le chemin.
    J’ai compris pour ma part, qu’il y a souvent un maître et donc un disciple, et d’autre part l’homme sage qui n’a que comme seul objectif de rayonner; d’offrir au monde sa saveur.
    C’est dans l’air du temps (l’astrologie nous y éclaire) de quitter les anciens schémas, les anciennes croyances, les attentes car le changement est maintenant actuel, et nous ne savons pas comment y répondre. C’est mon partage, ce que je vie.
    Je demande à la Mère Terre, mère divine et des hommes de t’éclairer sur le chemin qui est le tien.
    Je t’envoie mes chaleureuses et lumineuses pensées, cher frère d’humanité
    Françoise De Backer

  • Arseine Brauch
    Publié le 11:19h, 28 août Répondre

    Bonjour M. Crèvecoeur,

    J’apprécie votre sincérité et votre honnêteté. C’est la première fois que je vous lis. J’ai le même sentiment que vous sur les limites du développement personnel : aucune philosophie, méthode ou thérapie – ‘spirituelle’ ou pas – ne tient vraiment compte (ou comme ça en passant alors que c’est incontournable et vital) de la dimension tragique du monde, ni de l’histoire (le destin de tous et de chacun, issu du passé et tendu vers l’avenir). Car le temps de l’histoire est tragique, linéaire et limité, et non cyclique, paradisiaque et éternel, hélas.

    Ce n’est pas par hasard qu’un sage unanimement reconnu et abondamment cité avertit : « Celui qui aura – enduré – jusqu’à la fin sera sauvé ». Le même qui nous invite (comme les précédents après lui) à redevenir des enfants pour ‘entrer dans le royaume’. Paradoxal ? Seulement si on oublie que le système actuel est oppresseur, pervers et irréformable (à l’époque on disait que « le monde entier gît au pouvoir du méchant »).

    Mais le « royaume » n’est pas un petit paradis égocentré, et nous ne sommes pas voués à n’être que des ilots de félicité nombriliste au sein d’un monde chaque jour plus immoral, injuste et violent envers les faibles et les pauvres. J’aimerais en causer avec vous, un simple échange sur le bonheur et le sens de la vie et de l’histoire, pour bénéficier de votre expérience du développement personnel et… des crises.

    Bien amicalement, Francis (Lombard)

  • Marie-France
    Publié le 11:10h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques

    Je vous comprends très très bien
    La vie est éternel mouvement et je pense que nous essayons de trouver notre place à travers toute cette mouvance.
    Ce n’est pas toujours facile et nous nous réévaluons continuellement.
    La lumière commence à pointer le bout de son nez pour vous en ce moment, c’est magnifique bien que douloureux.
    J’aime votre personnalité tellement vraie et généreuse.
    Je crois que beaucoup de personnes perçoivent une part d’eux-mêmes à travers vous.
    Je crois en vous et vous remercie.
    De tout coeur !

  • Michèle
    Publié le 10:31h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Tant de réponses déjà, cela ne me surprends pas………………je vais faire court !
    Ravie d’avoir enfin de tes nouvelles…………………Je me posais bien des question
    Désolée pour l’inconfort que cette crise a dû représenter pour toi
    Contente de savoir que tu vois déjà la lumière qui pointe à l’horizon
    Impatiente d’avoir la suite et déjà prête à te suivre
    Merci pour tout ce que tu nous avais déjà partagé

  • Yolaine
    Publié le 10:23h, 28 août Répondre

    Mon cher Jean Jacques,
    Je ne te connais pas depuis longtemps. Je t’ai rencontré a un moment où des changementd s’opéraient dans ma vie. Tes vidéos, enseignements, ont résonnés en moi et m’ont aidés à les accepter et surtout à mettre des mots sur ce qu’il m’arrivait.
    Voilà ce que ton message suscite en moi.
    Nous sommes les bénéficiaires de « ton anarchement » à vouloir exceller. Tu nous gratifies de ta volonté de participer à notre épabouissement, vraiment. Et je ne saurais décrire comment tu m’aides chaque jour à avancer. Mais j’ai envie de te demander si tu ne vas pas t’essoufler dans cette recherche de la perfection?
    Don Miguel Ruiz nous dit qu’il faudrait simplement faire de notre mieux. Si ton mieux est à l’origine de cette crise, alors, j’en suis heureuse pour toi car, elle va t amener à une amélioration de ton quotidien. Mais, tu nous as appris aussi à lacher prise. Je te prie de ne pas oublier que l’effet de tes enseignements sur nous, tes élèves, ton public est, en dehors de ton contrôle.
    Voilà en toute humilité, simplicité et amitiés ce que j’avais envie de te dire.
    Je te souhaite le meilleur dans ton cheminement et j espère te lire bientôt

  • Laurence
    Publié le 10:16h, 28 août Répondre

    Mais oui…J.Jacques !
    J’avais oublié que :
    « Rien n’est en dehors de moi »
    Une réévaluation est donc NÉCESSAIRE…
    Peut-être, arriverons-nous à la même solution ou action ???
    De tt cœur merci !

  • Claudine
    Publié le 10:13h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    J’ai été très touchée par ton email. Tu as toujours été chaleureusement sincère et généreux et ce cri du cœur m’a émue.
    Ce que tu as fait et continue de faire est inestimable. Je ressens depuis l’enfance beaucoup des sentiments que tu mentionnes mais jamais je n’avais osé pensé qu’ils étaient valides. Chaque fois que je regarde tes vidéos, c’est comme si tu exprimais tout ce que je ressens depuis des années!
    Fais ce que ton cœur et ton âme te disent de faire, tu ne pourras pas te tromper! Et nous serons nombreux et nombreuses à te suivre.
    Amitiés.
    Claudine

  • Bleu soleil
    Publié le 10:08h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Moi aussi je vais adopter le tutoiement. D’abord par e qu’il est de rigueur entre camarades de lutte; et surtout parce que tes mots sont entrés en résonance avec ma pensée.

    Je te lis très occasionnellement depuis plusieurs années, piochant quelques pistes et «recettes» pour améliorer mon quotidien et ma manières d’être au monde.

    Lorsque j’ai reçu ton premier message d’avertissement, j’ai tout d’abord pensé à une astuce marketing pour me vendre un truc de plus.

    Aussi ai-je pris le temps de lire très attentivement ton dernier courriel.

    Et tes mots ont touché la militante engagée que je suis. Oui, nous pouvons tous agir, non pas comme des colibris, plutôt comme des abeilles : tous ensemble pour le bien commun.

    Je ne rejoins pas les vaines incantations lues les commentaires pour «espérer un monde meilleur». C’est à nous d’agir pour le construire ce monde meilleur. Il ne sert à rien d’espérer et de prier.

    Alors j’attends avec impatience la suite de ta réflexion pour connaître ton dessein et voir s’il peut correspondre au mien.

    Coach de vie en formation, j’ai commencé par tracer mon chemin avant d’offrir d’ici un an à toute personne qui le souhaite de l’aider à tracer le sien.

    Solidairement,

    Françoise

  • Laurence
    Publié le 10:03h, 28 août Répondre

    Merci pour ta sincérité J.Jacques !
    Ce temps de crise que tu traverses, fait ÉCHO en moi…très sincèrement !
    Je me sens « en rupture » avec notre monde actuel, irrespectueux, manipulateur, menteur, c’est le souk…tout est flou…
    J’ai hâte de retrouver une vision claire…et le chemin qui mène à la vraie Lumière !…
    Merci pour ton cri du cœur…
    Merci d’etre toi…
    Laurence, en Suisse

  • Lemoine
    Publié le 09:58h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je ne sais pas si je suis suffisamment assidu dans ma formation AVM mais depuis que je participe à ta formation j’ai réussi a donner ma démission pour me mettre en mouvement.
    Je suis serein même si mon nouveau projet n’est pas du tout clair.
    Tout ce que tu m’as apporté dans tes vidéos complété d’autres recherches personnelles m’amène à agir. Et j’aspire à agir pas seulement pour moi et ma famille.
    Nos actions dépassent notre propre vie.
    On ne peut pas toujours en mesurer les effets directement. Peut être as tu déposé un germe quelque part dans la tête d’une seule personne qui aura la capacité d’élever les consciences au delà de toute espérance.

    Je fais une hypothèse : ne serais tu pas victime de ton succès ? J’imagine que tu as dépensé beaucoup d’énergie pour réaliser ton projet et peut être que ton succès te paraît aujourd’hui illusoire ? Si c’est le cas, je pense que tu as en partie raison car ce n’est pas ce que tu recherches. Le nombre de personnes qui te suit sur internet n’est qu’un indicateur. Cela ne te permet pas de mesurer l’impact réel de tes interventions. Mais comment veux tu qu’il en soit autrement ?

    Peut être qu’aujourd’hui tu as besoin de prendre une retraite de quelques mois sans cahiers et sans penser à tes projets, de débrancher ton mental, de te laisser porter et de savourer le présent. Attendre tout simplement que le goût revienne sans te soucier de ce que tu apportes vraiment.

    Ce que tu apportes vraiment n’est pas mesurable mais c’est bien là ton mérite. Je sens que tu le fais avec coeur, compétence et honnêteté et cela m’aide vraiment pour agir. J’ai confiance.

    Une personne fragilisée, en pleine période de doute qui s’expose comme tu le fais peut être en proie à beaucoup de critiques.
    Sois bien assuré que j’essaie d’être constructif.
    Etant donné tes croyances sur l’âme en devenir qui progresse de vie en vie, ne cherches tu pas à progresser trop vite ?
    N’accordes tu pas trop d’importance à l’évolution de ton âme ?
    Et si ton âme pour évoluer avait simplement besoin que tu lui accordes moins d’importance ?

    Le dalaï-lama se préoccupe t’il de savoir si d’autres personnes vulgarisent la méditation alors qu’ils n’ont pas une véritable expérience ?
    Croit-il pouvoir changer le monde de façon significative en une seule vie ?
    Le marasme et la décadence de notre société va nous aider à grandir. Notre ressenti face à cette décadence nous pousse à chercher des solutions.
    Et tu participes modestement mais très positivement à ce mouvement de fond.

    Les juifs disent aussi : celui qui sauve une vie sauve l’humanité toute entière.
    Peut être as tu déjà sauvé une vie.

  • Françoise
    Publié le 09:55h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Je vais commencer par dire que je ne suis pas étonnée de ce qui t’arrive! Depuis pas mal de temps j’avais le sentiment
    que tu pourrais passer par la case « maladie ». Je ne ne suis donc pas trompée puisqu’on peut associer une crise existencielle
    à une maladie, celle de l’âme. D’ailleurs moi même je suis en train de vivre les derniers soubresauts d’un grand 10×7 !
    Je suis une ancienne de l’AVM2 et je suis passée par l’enseignement d’Olivier Clerc sur ta plateforme. Et c’est là que
    tout a commencé. Olivier nous a recommandé entre autres la lecture du livre de Michael Brown: Le Processus de la
    Présence. En fait c’est beaucoup plus qu’une lecture, il s’agit d’un parcours de 9 mois (le temps d’une gestation).
    Dès les premières pages j’ai compris que j’allais enfin trouver la « réponse à mon éternel questionnement : « Qui suis-je et
    que suis-je venue faire sur cette terre? ». Ce fut une superbe révélation. Michael Brown n’est pas un gourou et n’est pas
    à classer dans la catégorie du dévelopement personnel: il passe devant et nous invite si nous le désirons à marcher
    sur ses pas tout en préservant notre autonomie ce qui fait que chacun trouvera sa propre réponse. Je suis de moins en moins celle que j’étais avant et j’en suis ravie. Finies les jérémiades sur l’état du monde, sur les gouvernants et surtout fini d’accuser les autres pour ce qu’ils m’auraient soit disant fait!!! Puisque tout ce qui nous arrive est au service de notre conscience il est
    plus sage de regarder à la loupe ce qui nous arrive et de porter la responsabilité de nos soi disants malheurs. Plus de boucs
    émissaires car « le monde est neutre et nous ne voyons que ce que nous plaçons devant lui » (M.Brown)
    « Je suis en crise enfin parce que j’en ai marre du développement personnel tel qu’il est pratiqué et tel qu’il est consommé majoritairement. » écris-tu. Mais Jean-Jacques le fait que le marché est saturé d’enseignants de dévelopement personnel est sans importance puisque chacun est toujours là où il doit être et est responsable de ce qu’il fait. Responsable veut dire: assumer les conséquences de ses choix. Cela n’est pas de l’ordre de ta responsabilité donc ce n’est pas ton problème, alors pourquoi en as-tu marre? Question d’égo? chacun est libre de faire les expériences qu’il doit faire.
    « Je suis en crise aussi parce que d’année en année, je vis un désenchantement de plus en plus grand face à l’évolution du monde moderne. » et qui te dit que ce n’est pas dans l’ordre des choses ce qui se passe sur cette planète qui d’ailleurs est
    totalement neutre. Pensais-tu que tu allais modifier l’ordre des évènements sur cette terre? Apporter sa pierre (St. Exupéry)
    devrait suffire amplement!
    « Je suis en crise parce que je ne crois plus à ce que je fais tel que je le fais. » Il ne te reste qu’a faire autre chose!
    Si nous sommes, comme je le crois profondément, dans ce monde de la matière – dualité – pour vivre des expériences
    et rien d’autre, acceptons en toute humilité de vivre ce qui EST au moment où cela se présente (Tolle) en nous posant les
    bonnes questions et en nous efforçant d’y répondre.
    Le nouveau positionnement que je viens d’acquérir a transformé ma vie et j’éprouve une immense reconnaissance envers
    la Vie, envers tous ceux qui ont croisé mon chemin parce que je sais que tout est parfait – la perfection absolue n’existe pas dans la matière – pour me faire avancer sur mon chemin. Notre vie ressemble à une immense pièce de théatre et tous les
    acteurs qui nous accompagnent nous, les acteurs principaux, sont parfaits. Ils sont taillés sur mesure pour nous aider dans
    notre cheminement.
    Michael Brown a écrit » Avec le Processus de la Présence vous transformez toute votre perception de la matrice et par conséquent votre expérience en ce monde. »
    Je sais maintenant que lorsque quelque chose ne va pas dans mon expèrience, c’est parce que je la perçois de façon négative.

    La qualité de toutes nos expèrience dans le monde extérieur est le reflet de notre état émotionnel actuel. »
    J’avais très peur en m’approchant du cap des 70 ans mais c’était mon intuition qui une fois de plus se manifestait pour que la
    transition se passe en douceur car le cap des 57 ans lui, était à la limite du supportable. Mais nous sommes plus forts que nous l’imaginons et le moi supérieur qui est notre essence éternelle – et que nous confondons avec notre expérience terrestre –
    reliée à la source de l’Unité ne nous trahira jamais.
    Je tiens à te remercier de m’avoir – nous avoir – confié ta souffrance actuelle puisque cela me permet par la rédaction de mon commentaire de visualiser mon nouveau positionnement vis-àvis des évènemments quels qu’ils soient.
    Nous sommes tous en chemin et je crois sincèrement que nous nous efforçons de faire de notre mieux.
    A bientôt de te lire.
    Françoise

    • Isabelle Fernandez
      Publié le 12:28h, 28 août Répondre

      Françoise,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. Une partie de notre souffrance dans la vie vient souvent de la difficulté à faire bon usage/donner la bonne place à notre ego.

      Ton texte me fait aussi penser à Katie Byron « Love what is. »–> Aimer ce qui es. Très libérateur.

      Je pense aussi que c’est une bonne piste pour Jean -Jacques. JJ,quelle partie de toi souffre quand tu penses à ce que tu nous dit? Qui parle? Car ironiquement, après le rappel de Françoise, ce n’est pas la partie la plus spirituelle de ton être. Et pourtant, tu éprouves le besoin de faire ton coming-out spirituel. J’aimerais en savoir plus. 🙂

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 15:14h, 28 août Répondre

      Merci pour ces bons commentaires, Françoise. Je les apprécie au plus haut point… 70 ans, encore un retour de Saturne (2 x 28 + 14). Tu sembles le vivre très sereinement et c’est tant mieux. Je vais m’inspirer de tes réflexions… À bientôt

      • Françoise
        Publié le 04:03h, 29 août Répondre

        Rebonjour Jean-Jacques
        Merci du fond du coeur pour ta réaction à mon commentaire.
        Ce matin et comme tu nous l’as conseillé dans l’AVM j’ai procédé religieusement à mes « pages du matin » qui sont une véritable bénédiction dans mon quotidien. Merci. Ce moment d’introspection m’a considérablement aidée dans mon cheminement pendant les 9 mois avec Brown. Je suis bien décidée à pratiquer cet exercice jusqu’à mon dernier souffle. Donc ce matin je me suis demandée si je n’avais pas été trop « sèche » envers toi. Je sais cependant par expérience que ce qui m’a fait avancer ce sont les prises de conscience un peu brutales et surtout dans certains cas de prise de gueule
        j’ai remarqué que ce sont ces dernières, désagréables en surface, qui m’ont apporté le plus. Et savoir que nous sommes tous des êtres lumineux qui faisons des expériences dans la matière nous donne des ailes en laissant de côté toute notre auto-critique dévastatrice.
        Mon but est d’atteindre la véritable compassion qui est celle de me reconnaître dans l’autre, peu importe qui il
        est et ce qu’il fait!
        Je suis persuadée que ta prochaine étape va dans ce sens et je me réjouis de te lire dans les jours à venir.
        Françoise

  • Anna Vdm
    Publié le 09:55h, 28 août Répondre

    Merci Jean-Jacques, je t’ai reçu 5/5.

    Que le meilleur vienne…il n’est pas loin.

  • Wanda
    Publié le 09:49h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques , merci pour ce partage inspirant . C’est une période qui nous sollicite sur tous les plans nous invitant à clarifier oû noua en sommes et où nous voulons être par rapport à soi , autour de soi, le mouvement du monde et ce qui est l’Essence-ciel.
    Tout ce qui se présente à nous en ce moment, c’est mon ressenti dans ma propre vie , a une forme d’exigence d’authenticité et d’alignement intérieur pour rayonner notre lumière et poser les actes justes.
    Merci pour toute cette réflexion qui nourrit la mienne .
    A chaque crise nous ressortons grandi que celle-ci permette cela .
    Cordialement et dans la confiance en vos ressources
    Wanda

  • HABERT Marie-Noëlle
    Publié le 09:45h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    J’ai pris la CRISE en pleine figure, avec des effets sur le long terme qui sont tombés en 2018 . Ma maison a été vendue aux enchères, j’élevais des chiens depuis 20 ans c’est terminé. Il faut ajouter à cela une liquidation judiciaire et cela n’a rien de dramatique pour moi, parce que j’ai été accompagné par tes formations . L’AVM6 , l’ARA en cours, Mission de vie en stand by pour l’instant et je me dis que c’est de t’avoir rencontré qui a donné une autre dimension à mes valeurs personnelles. J’aurai 60 ans pour le solstice d’hiver et c’est une naissance.
    Alors ancrée et je fais des petits pas sur un chemin qui devient parallèle à ceux qui ne rentrent dans aucun moule!
    Il va sortir une pépite à découvrir bientôt. Mais l’accouchement est peut-être long et douloureux mais il y a de la fierté à rester humain , digne et respectable.
    Merci d’être là.
    je ne trouve pas la formule de salutation qui serait appropriée … Hâte de te lire.

  • Laure
    Publié le 09:19h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Un immense merci pour ce mail très touchant qui m’a bouleversée et remuée au plus profond de moi. Pour ne rien te cacher, j’ai même fondu en larmes à la fin de ma lecture.
    En effet, je me retrouve complètement dans ta définition « de ceux qui travaillent sur eux (mais qui n’agissent pas sur les structures sociales) ». Et pourtant, je suis enseignante et devrait appliquer ce que j’apprends mais je n’arrive pas à me défaire du carcan de l’école et j’ai l’impression de lutter en vain contre les courants, de ma hiérarchie, d’une part et des élèves de l’autre. Ces derniers sont déjà tellement formatés par la « matrice » qu’ils ne comprennent pas l’intérêt d’un enseignement respectueux (ce terme ne peut pas, bien évidemment, résumer ma pratique pédagogique).
    J’entrevois donc, à travers mes filtres, quelle peut être l’ampleur de la crise que tu traverses, probablement comme un navire perdu au milieu d’une mer déchaînée. Je te remercie du fond du cœur de tenir « bon la barre » malgré tout et ainsi continuer avec vents et marées à nous accompagner vers plus d’ « amour, de conscience et de compétences ».
    Très respectueusement et du fond du cœur,
    Laure d’Amico

  • Monique Massé
    Publié le 09:17h, 28 août Répondre

    wow… une crise qui va se résoudre bientôt… quand on est rendu à l’exprimer, c’est qu’elle arrive à sa résolution. Nous devons aller vers des vies qui puissent réunifier nos efforts communs vers le partage, la communauté, la mondialisation de nos changements personnels pour assurer le grand remue-ménage universel qui se prépare inévitablement! Merci de votre témoignage d’une si honnête franchise… c’est rafraîchissant comme une rivière toujours en mouvement et son murmure!

  • Corinne
    Publié le 09:14h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-jacques!
    Je partage vos interrogations et en même temps, je me répète que la vie se présente parfaitement à chaque instant!
    Donc continuez à œuvrer avec votre cœur, sans vous soucier des profiteurs, ni de ceux qui « gobent »…sans réfléchir, sans faire preuve de discernement… La vie finira bien par les désillusionner!
    Quand aux autres, ceux qui empruntent « le chemin le moins fréquenté », ils ont grandi en conscience et savent « mieux » distinguer le superficiel de l’essentiel, la sincérité de l’opportunisme…
    Bref, nous savons nous reconnaitre!
    Recevez toute mon estime.

  • Täwa
    Publié le 09:14h, 28 août Répondre

    Bonjour mr Crèvecoeur,

    Comme vous l’avez dit vous même dans vôtre mail, le message du lundi 27 était le premier des vôtres que je lisais.
    Comme par Synchronicité, il traite de crise, de remise en question, d’avancer. Vous êtes en plein dedans et, sachez que c’est le cas pour beaucoup d’autres au même moment, j’en fais aussi partie.
    J’ai été agréablement surpris du contenu de ce message, pour être honnête je pensais avoir affaire à un de ceux que vous avez nommé  » loups inexpérimentés ». Je décide avec Bonheur que je me suis trompé, de même pour les raisons qui m’amènent à traverser cette crise. Par conséquent la Relativité qui nous entoure repasse par moi en remettant les « pendules » à l’heure, ça fait du bien.
    Je serai heureux de vous lire à l’avenir, vraiment. J’ai la sensation que vos réflexions avancent avec les fluctuations essentielles de notre Univers .
    Au plaisir , Täwa.

  • Emilie3
    Publié le 09:06h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Ne te désole pas, réjouis-toi plutôt:
    chaque homme/femme qui désire être pleinement humain doit vivre cette crise.

    Comme la spiritualité est innée elle doit obligatoirement être reconnue et obtenir la place attitrée dans nos vies.
    Seulement ainsi nous connaîtrons paix, joie et accomplissement comme citoyen de ce monde.

    C’est ce que je te souhaite de tout coeur.

    Bien à toi, Emilie

  • josiane HINCK
    Publié le 09:06h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques en voyant ton message cela me parle car je vis depuis fin 2017 une crise spirituelle , étant thérapeute

    énergéticienne et coach de santé, les énergies me montrent qu’il faut que j’arrête et que je passe à autre chose car je ne peux

    plus nier ce qu’il se passe dans le monde. Je me réjouis de te lire en espérant que tu écouteras ta petite voie. Je t’envoie de gros

    bisous , une compatriote Belge et taureau comme toi (lol)

  • Mariana
    Publié le 09:03h, 28 août Répondre

    Eh bien oui! Cést dur le moment global qu’on traverse…. et le désenchantement de ne plus savoir si nos petits efforts feront une différence… C´’est dur de faloir prendre soin de soi et aussi du monde qui est pris d’une folie destructrice,.. à quoi bon l’argent, le pétrole, les médicaments, si on n’aura plus d’eau, plus d’air pur, plus de plages, plus de poisson…. comment in siat tant de choses et em même temps on peut les ignorer tellement…
    Je suis curieuse sur ta crise car moi aussi je me vois tordue par les paradoxes de léxistence moderne…

  • Marie Helene
    Publié le 09:01h, 28 août Répondre

    Je suis étonnée et surprise que même vous traversiez ce type de crise. Nous sentons bien que faire notre, part, la part du colibri est bien minime face au monde, aux hobbies en tout genre, aux lois qui sont votées et qui soutiennent ces derniers, les milieux financiers, pharmaceutiques, agro-industriels!
    je suis un peu triste de vous lire , je m’interroge : comment pouvons nous garder confiance et garder l’espoir en un futur meilleur?
    Hâte de lire vos prochains courriels.
    Bravo pour tout ce que vous avez apporté et donné pendant toutes ces années en séminaire et ces dernières années via internet!
    Je vous souhaite le meilleur pour la suite!

  • Doumé83
    Publié le 08:53h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques, tes crises sont autant d’opportunités d’évolution que tu nous apporte, alors même si je compatis au souffrances que cela peut t’occasionner, je te fais confiance pour en tirer la substantifique moelle…

    Membre de l’A.V.M. 05, je suis en panne de motivation et suis en train de revoir es buts car ils ne me portent plus et c’est quelque part un soulagement de voir que je ne suis pas seule dans ce cas, même si l’échelle de mes réalisations est moindre comparée au tiennes.

    Je reste en mouvement grâce à tes conseils, à mon rythme. Et, même si tu n’en a sans doute pas besoin, je t’assure de mon soutien indéfectible. Car je te considère comme un très grand MONSIEUR…

    Cordialement

    Dominique

  • Laurence, thérapeute en énergétique, kinésiologue, Belgique
    Publié le 08:48h, 28 août Répondre

    Merci pour ce partage Jean-Jacques. Il résonne particulièrement en moi, en ce sens que moi aussi je traverse une crise professionnelle en ce moment, et que moi aussi je suis en plein repositionnement par rapport au métier de thérapeute que j’exerce depuis 10 ans. Je te comprends tout à fait dans ton désenchantement et ton ras-le-bol des thérapies de développement personnel et de cette course au positionnement égotique et à la superficialité dramatique qui en résulte. Ce qui manque cruellement à la plupart des outils et thérapies de développement personnel, c’est la notion de spiritualité et la foi en quelque chose de plus grand. Beaucoup de ces outils, de ces coachings sont une course effrénée à l’égo, niant complètement notre connexion au Divin. Si l’être doit se réaliser horizontalement, il ne doit pas pour autant oublier son élévation spirituelle. Les deux vont de paire et sont nécessaires à l’épanouissement. Tout être doit pouvoir se réaliser dans les 2 directions afin de réaliser l’Unité avec lui même, avec le Divin, avec le Tout.

  • bernadette
    Publié le 08:43h, 28 août Répondre

    bonjour Jean Jacques,

    Oui une crise est un deuil à chaque fois et nous mourons pour renaître, nous en sortons grandis.
    Chaque passage, chaque dépassement a été pour moi une force nouvelle.
    On Pense que le prochain sera plus doux, en fait on comprend plus rapidement, la souffrance est moins violente. par son dépassement, nous arrivons à un autre niveau.
    Je remercie toutes ces crises, toutes les personnes et surtout les pires, de m’avoir appris à me dépasser.
    J’ai suivi des conférences les tiennes aussi Jean Jacques ,lu des livres (ce qui m’a aidée), mais le plus important est d’aller au fond de soi-même et d’être à l’écoute de son être intérieur. C’est par lui que nous devons passer.
    L’humain est toujours l’humain, même le meilleur. Pour évoluer dans notre vie, c’est Soi-Même qui doit changer. Nous rencontrons des êtres plus évolués qui sont à notre ressemblance, puisqu’ils sont notre miroir (qqfois c’est dur à avaler).

    J’écris aussi (mais je n’arrive pas à les faire éditer (pourtant ils plaisent à l’éditeur, mais je ne suis pas connue)
    Je connais toutes les personnes que tu as citées, certains je les ai rencontrées.

    De nos jours cela devient plus difficile et tu le comprends, car le développement personnel est mis à toutes les sauces et devient un vrai marché.
    J’ai 76 ans et j’ai commencé à 50 ans en allant faire des stages de ré-harmonisatio n énergétique et je soigne. Je n’ai pas de cabinet et je peux mieux donner de moi-même aux personnes qui viennent me voir.
    Quand on touche les énergies subtiles (je ne connaissais rien avant), je suis passée par toutes les formes et appris ce qu’était réellement l’amour. La seule chose importante est l’amour et arriver ainsi au-delà de cet amour.

    Merci Jean Jacques, pour ce que tu m’apportes. Continue bien dans ta progression et donne de l’espoir aux autres.
    Bravo pour cette nouvelle crise, je partages tes sentiments . Prends soin de toi !
    Très affectueusement
    Bernadette

  • johanne
    Publié le 08:39h, 28 août Répondre

    Bon matin et bien venu a la maison. Avec ton mon amour

  • Dominique
    Publié le 08:35h, 28 août Répondre

    Merci Jean-jacques pour ce beau courriel, j’attends avec impatience le prochain et je suis déjà de ce même voyage depuis quelques temps, ayant le même âge, les astres y sont peut être pour quelque chose.
    Au plaisir de te lire.
    Dominique

  • Marie
    Publié le 08:34h, 28 août Répondre

    Merci J Jacques pour ce témoignage qui n’est pas sans m’interpeller Quand vous dites « je ne crois plus que les formations que j’offre peuvent te rendre libre, autonome plus conscient et heureux, que travailler sur soi est nécessaire mais ce n’est plus suffisant pour nous assurer une meilleure vie personnelle et relationnelle, cela voudrait il dire que les 18 mois d’AVM seraient inutiles ?toutes ces heures à travailler sur soi pour un mieux être ? et ce jusqu’à notre dernier souffle….. je vous fais confiance J Jacques…..il y aura une issue positive, je pense souvent à cette phrase  » le temps ne respecte pas ce qui se fait sans lui » bon courage

  • Christian Boily
    Publié le 08:33h, 28 août Répondre

    Allo Jean-Jacques,

    Je Souhaite que tu sois dans la réalité de la Vérité pour voir « l’Invisible » Spiritualité du « Retour de la Vraie Vie » « Amour » qui est en Soi pour toi et autour de toi à chaque « Instant Présent ».

    Tu es « Amour » et pour réussir avec le Succès ton projet d’une Spiritualité Vivifiante Pleine de Sens Active en Soi pour toi et autour de toi, tu trouveras ci-dessous un Donner-Recevoir de mon Cœur d’Être Empereur sur le sujet qui est en « Lien en UN » avec les Cœurs d’« Amour » d’hier, d’aujourd’hui et de demain… J’espère que l’Opportunité du Partage t’Inspirera Librement, Pleinement et Intensément « Amour » en Soi pour toi et autour de toi.

    Tout est jetable, car je ne suis pas Parfait et mon Imparfait devient Parfait quand tu t’interroges sur comment réussir avec le Succès à Créer une Spiritualité Vivifiante Pleine de Sens Active en Soi pour toi et autour de toi… « Je Suis » dans la Paix Parfaite Inébranlable en Soi, et si je ne suis pas sur la bonne longueur d’Onde que toi pour une Spiritualité Vivifiante cela ne va pas changer mon amitié en Soi pour toi, mon Ami.

    Le changement s’effectue avec un processus qui est en Soi pour soi d’abord… Et ce processus est l’évolution de la perception d’être séparé vers la réalité de la Vérité d’Unification Énergétique avec l’Innommable qui est en Tout et Partout.

    « Je suis venu rendre témoignage à la Vérité. Quiconque est de la Vérité écoute ma voix. » Jésus

    Je vis dans une période Fascinante, car la société Moderne d’aujourd’hui qui est en Quête de Sens et d’Espérance a besoin d’une Spiritualité Vivante, Agissante et Émerveillante en Soi pour soi et autour de soi comme tu souhaites nous le Partager avec « Amour ».

    Ce qui est Fascinant, c’est que la société Moderne a besoin d’une autre approche que l’évangélisation pour établir la réalité de la Vérité sur la Spiritualité, car elle a pris conscience de sa dignité, de sa liberté et de ses droits… Le droit de Confirmer par soi-même la réalité de la Vérité est précisément au Cœur de la crise de la société Moderne d’aujourd’hui.

    La Spiritualité ne va plus de soi et l’on assiste à une espèce de dérive, de refus et de révolte sur tout ce qui est Spirituellement poussé par des dogmes… Bravo ! Car on commence enfin à Réfléchir par soi-même pour Découvrir la réalité de la Vérité qui est en Soi pour soi et autour de soi.

    On picore ici et là dans le développement personnel, le zen et le yoga, ainsi que dans les différents dogmes des philosophies et des églises pour établir notre propre spiritualité, car tout se vaut, tout s’équivaut selon l’Intellect de l’égo d’aujourd’hui… On n’a plus vraiment de bonnes balises pour juger de ce qui est réellement bon ou mauvais afin d’Établir ce qui serais Vraiment Bénéfique pour soi en Soi et autour de soi.

    À titre d’exemple est bon ce qui plaît, ce qui chatouille agréablement la chair ou l’égo… Tout se situe sur le plan de la jouissance, d’ordre épidermique ou narcissique.

    Mais justement la faille, c’est que la société Moderne d’aujourd’hui est toujours en Quête de Sens malgré l’Abondance, car nous sommes toujours de plus en plus malheureux… Plus que jamais, la société Moderne d’aujourd’hui Réfléchit par elle même, car la déception est toujours de rigueur avec ce précepte que « Tout s’équivaut » !

    La Conception dominante exprimée par l’Intellect de l’égo, selon lequel c’est avec le « toujours plus » que je puisse être porteur d’une quelconque Joie ou Bonheur à exister est un mirage… Une double illusion qui me fait Vivre dans « l’effet tunnel » d’attendre le plus pour Vivre Vivifiant et quand j’aurais ce plus, il y aura un plus de plus avant de Vivre Vraiment Vivifiant dans « l’Instant Présent » en Soi pour moi.

    C’est une Démarche Indispensable et Incontournable, la phase de doute actuelle, pour réussir avec le Succès à Établir la Spiritualité Vivifiante Pleine de Sens Active Universel qui va perdurer dans le temps, car elle va être Issu du Cœur et non d’une supposément « Sagesse de Bien-Être » logique-illogique de l’Intellect de l’égo.

    La Clé pour m’Éveiller à la Spiritualité pour le Goût de Vivre Vivifiant, c’est le Fameux Donner-Recevoir de « Amour » qui Exprime le Sens Invraisemblable Ultime à mon Existence en Soi pour moi et autour de moi… « Je Suis » une Lumière Rayonnante avec le « Feu Vivifiant » de « Amour » en Soi pour moi et autour de moi.

    Tu Éveilles Justement déjà l’Être de Lumière en Soi, qui autour de toi, se sent perdu, inutile, rejeté, à trouver le Vrai Sens de la Vie… Que l’Intellect de l’égo l’admette ou non, autour de toi, d’autres suivent l’Illumination du Rayonnement du « Feu Vivifiant » de « Amour » qui est en Soi pour toi. Tu es un Être de Lumière Illuminé par « LE » « Lien en UN » avec les Cœurs d’« Amour » d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

    Il ne t’Appartient que ce que tu as Donner pour le Recevoir avec « Amour » en Soi pour toi et autour de toi… Le Fameux Donner-Recevoir de « Amour » en Soi pour toi et autour de toi.

    Justement, tu es régulièrement dans le Donner-Recevoir de « Amour » pour être le Sauveur du désespoir, de l’absurde et du néant, car « Amour » t’Habite, te colle à la peau et t’Anime à chaque « Instant Présent »… « Je Suis » dans la Confirmation que « Tu Es » un Être de Lumière Fantastique pour toi et autour de toi par ce que « Je Suis » à le Ressentir en Soi pour moi et autour de moi.
    Bravo pour ton Honnêteté et ta Sincérité qui provient avec Courage de ton Cœur d’Être Empereur.

    C’est par ce que « Je Suis » et que « Tu Es », que j’ai le Goût de Donner-Recevoir le Partage d’une telle Puissance Inimaginable-Imaginable qu’est « Amour » en Soi pour toi et moi… Il ne s’agit pas pour toi et moi de faire du fanatisme dogmatique, mais bien de Partager autour de soi quelque chose d’Essentiel pour Vivre Vivifiant en Soi à chaque « Instant Présent », qu’est une Spiritualité Établit sur la réalité de la Vérité.

    Dans la Paix Parfaite Inébranlable en Soi, où le Penseur est Quiet sans Inquiétude, « Je Suis » avec une Signature énergétique dans laquelle je Ressens l’Énergie créatrice de « Amour » qui est en Soi pour moi… Il n’est plus nécessaire de faire Raisonner le Penseur pour lui dire quoi « Faire », avec des propositions en « Sagesse de Bien-Être » de l’Intellect de l’égo Logique-Illogique, car il aura Librement, Pleinement et Intensément droit à tout ce que « Amour » peut offrir de Mieux dans l’Univers qui a du Sens en Soi pour toi et moi.

    La réussite avec le Succès signifie tout Simplement que tu Partages le Donner-Recevoir de ce qui t’Appartient Réellement en Soi dans « l’Instant Présent », afin d’Unifier l’Irréel-Réel Monde du « Retour de la Vraie Vie » « Amour » en Soi pour soi et autour de soi… Sourire et Rire pour Illuminer l’Enfant en Soi ou autour de soi, Pressentir qu’il y a Toujours de la Bonne Compagnie autour de soi, Voir « l’Invisible » Opportunité dans « l’Ombre » qui Donne Lumière, Se Réconcilier avec l’Imparfait-Parfait en Soi et autour de soi et Vivre la Paix Parfaite Inébranlable en Soi afin d’« Être » dans la Signature énergétique de « Amour » pour l’Osmoser à chaque « Instant Présent » autour de soi.

    Si tu Choisis de voir « l’Invisible » réalité de la Vérité, « Amour », où il n’y a pas d’ennemi, dans laquelle tu n’es pas impuissant, les Moyens d’Unifier la Paix Parfaite Inébranlable en Soi pour toi et autour de toi te seront donnés pour réussir avec le Succès ton projet… Je change mon impuissance pour la Puissance des puissances, la petite lueur de l’Intellect de l’égo pour le « Feu Vivifiant » de « Amour » qui m’Uni à Tout pour l’Apogée de Sens en Soi et autour de moi.

    Avec une Bonne Estime de soi, il n’y a pas d’ennemi et avec la Paix Parfaite Inébranlable en Soi, il n’y a que de la Bonne Compagnie autour de soi… La différence est énorme puisqu’une est Acquise avec de la « Sagesse de Bien-Être » de l’Intellect de l’égo et l’autre est Acquise avec « LE » « Lien en UN » de « Amour » en Provenance du Cœur qui Génère la Signature énergétique de l’Innocence de « l’Attitude de Confiance ».

    La loi de la jungle où la compétition qui est favorisée n’est qu’une illusion de l’égo élitiste, car ce ne sont pas les plus forts ou les plus puissants qui sont les plus favorisés en Soi… Je te confirme que l’Important c’est de Vivre une Vie Vivifiante Pleine de Sens, le Goût de Vivre et que tout ce qui se trouve autour de toi n’est qu’Utile pour Exprimer justement cette Vivifiance de « Amour » qui est en Soi pour toi autour de toi.

    Christ Yogi, un Maître Ascensionné que j’ai rencontré dans la jeune vingtaine, m’avait Osmosé cette réalité de la Vérité que de Vivre Simplement en Soi à chaque « Instant Présent » est Vivifiant pour moi, et que de vouloir posséder la Vie dans un futur Moment présent est vampirisant… Les Maîtres Ascensionnés sont des Êtres Spirituels qui ont atteint l’Éveil afin de nous Guider, et qui tout comme nous ont dans leur passé vécu sur la terre.

    Tu es un Être de Lumière, de telle manière qu’en entrant en Soi dans « l’Instant Présent », tu es Pleins de Vitalité pour Vivre Vivifiant à chaque « Instant Présent »… Dans « l’Instant Présent » de t’écrire, « Je Suis » à Exprimer l’Énergie créatrice de « Amour » qui est en Soi pour moi, et cette Énergie créatrice me « Libère » pour trouver une Expression Juste pour la réalité de la Vérité où le « Bien par la Parole » Inspire ton Cœur d’Être Empereur.

    Dis à l’Intellect de l’égo que lorsque tu as moins d’énergie Vitale, c’est que tu es à t’éteindre avec des actions-réactions vampirisantes nocives pour toi… Tu disposes d’une Grande Quantité d’Énergie créatrice en Soi pour toi, et pour Vivre Vivifiant tes Actions-Réactions doivent cibler « le Bien le Plus Élevé » pour Gonfler et Dynamiser ton énergie Vitale.

    L’égo élitisme d’aujourd’hui a oublié la réalité de la Vérité de la Loi de la Filiation où l’Altruiste, la Coopération et l’Entraide règnent pour Donner-Recevoir le Sens à la Vraie Vie et Favoriser Indiscutablement les Êtres de Lumière Incomplet-Complet comme toi et moi… « Je Suis » Incomplet-Complet et l’Infini, le sans limite, m’est Accessible à chaque « Instant Présent » dans la Vie.

    L’égo élitisme sous-estime la réalité de la Vérité, du seul monde Irréel-Réel d’Unité qui existe à chaque « Instant Présent », pour s’illusionner sur une dogmatique clinquante qui ne peut remplir la Vacuité en Soi… Dis à l’égo élitisme que tu as dix milles fois plus d’Opportunités de réussir avec le Succès dans la Vie, avec « Amour » en Soi et autour de toi, que seulement avec l’élite de la société d’aujourd’hui Moderne d’aujourd’hui.

    L’égo élitiste enseigne qu’il n’y a que le Raisonnement Logique-Illogique qui va te favoriser, alors que ces faux, car si tu Observes Bien le monde du Vivant, tu remarqueras qu’à chaque « Instant Présent » nous Coopérons tous pour Vivre, sans choix particulier autour de soi… Tout le monde du Vivant Coopère et s’Associe pour réussir avec le Succès à survivre, même dans les milieux les plus hostiles de l’Univers c’est comme cela qu’on Domine.

    Encore plus Surprenant, tu Observeras que les Êtres de Lumière Incomplet-Complet, comme toi et moi, qui Choisissent de s’Appuyer sur la Puissance de « Amour » en Soi ont une Vie qui a du Sens pour n’être jamais renversée par l’égo élitiste d’aujourd’hui… Ce n’est pas le plus fort ou le plus puissant qui vie Vivifiant, mais bien les Êtres de Lumière Incomplet-Complet qui Coopèrent, avec « Amour » en Soi, qui Ressentent la Joie Illimitée de « Amour », Inspiratrice de Sens en Soi pour soi et autour de soi.

    Je n’ai aucune prétention de vouloir t’apprendre quoi que ce soit sur la Puissance de « Amour » qui est en Soi pour toi… Un Être de Lumière comme toi, Ressens très bien que le besoin de l’égo d’avoir raison en faisant valoir son point de vue à tout prix, n’a aucune importance face à l’Opportunité de Conserver son État d’Être d’Harmonie en Soi pour soi.

    Le Désir de la Paix Parfaite Inébranlable en Soi pour moi, qui me permet de voir « l’Invisible » Opportunité de Sens Fantastique Ultime en Soi pour moi, Prédomine sur tout ce qui peut se passer autour de moi… Je souhaite donc seulement te Partager l’Expérience que je vis en Soi pour moi, car tu es d’une Intelligence Vive Incroyable et tu seras Ressentir la réalité de la Vérité en Soi pour toi et autour de toi.

    C’est « l’Effet Domino » ou la Divine Proportion du nombre d’Or (Phi) qui Décide de l’Accroissement de la réalité de la Vérité… Tu vas être l’Inspirateur d’un nouveau « Jeu » de « Amour », car « Amour » s’amuse à chaque « Instant Présent » avec toi et moi si tu le Choisis avec « Amour » en Soi pour toi et autour de toi.

    L’Egrégore d’une Signature énergétique d’Espérance pour un Monde « Amour » en Soi pour soi et autour de soi est justement en Pleine Expansion tout autour de la terre, car l’Interrogation est un Stimulant qui oblige à Évoluer et à remettre sans cesse en question les vérités de l’Intellect de l’égo tridimensionnel matérialiste qui ne fonctionnent pas… Il n’y a que la Spiritualité Établit sur la réalité de la Vérité qui peut réussir avec le Succès à Transmuter la société Moderne d’aujourd’hui vers le Partage, l’Harmonie, la Joie Illimitée, la Béatitude, la Plénitude et l’Extase.

    La Paix Parfaite Inébranlable en Soi, qui génère aussi systématiquement la Paix à l’extérieure de soi, est la Clé pour Transmuter la société Moderne afin de Vivre une Spiritualité Vivifiante Pleine de Sens Active en Communauté à chaque « Instant Présent » en Soi pour soi et autour de soi… Cette Paix Parfaite Inébranlable en Soi est Atteignable seulement avec l’« Amour » Universel Inconditionnel en Soi pour soi en premier et après autour de soi.

    Alors une Spiritualité Établit sur la réalité de la Vérité, c’est une Spiritualité qui est au Service du Cœur ou de « Amour » en Soi pour soi et autour de soi afin de Générer la Paix intérieure et extérieure nécessaire à la Transmutation Commune de cultures différentes vers « Amour »… J’Insiste sur la Paix Parfaite Inébranlable en Soi pour soi en premier, car elle génère après coup la Paix autour de soi nécessaire à une Ouverture pour voir « l’Invisible », « l’Inaudible » et « l’Intangible ».

    Cette Ouverture sur une Spiritualité Vivifiante Pleine de Sens Active va se jouer sur la différence entre Compromis Acceptable, Compromis Inacceptable et Compromis Dysfonctionnel avec la « Sagesse de Bien-Être » de l’Intellect de l’égo où Règne une Bonne Estime de Soi… Mais surtout elle va être Impossible-Possible à Vivre avec « l’Effet qui englobe le savoir » de « Amour » sur le Raisonnement Logique-Illogique de l’Intellect de l’égo.

    « L’Effet qui englobe le savoir » déclenche une hypothèse gratuite qui n’a pas sa justification pour l’Intellect de l’égo, mais grâce à laquelle tout se justifie, s’éclaire, s’ordonne, s’Unifie en Soi et autour de soi après coup… Son rôle est non pas de dire, de démontrer, de prouver en « Sagesse de Bien-Être » à l’Intellect de l’égo, mais de « Faire-Signe », de suggérer, d’Inspirer en Ressenti l’Orientation du Cœur vers la réalité de la Vérité « Amour » en Soi pour soi et autour de soi.

    Tu es Habité par la Signature énergétique de l’Innocence de « l’Attitude de Confiance » qui est comme un « pari » qui, une fois fait, se justifie progressivement après coup en Soi pour soi et autour de soi… C’est un saut dans l’inconnu à partir duquel tout est connu de Plus Haut.

    La bipolarité où les deux faces d’une pièce sont Réunies pour devenir Inséparables est Créer par la Force Incommensurable d’Union, de Communion et de Cohésion qu’est « Amour », qui rend l’Impossible-Possible Unité des Contraires en Soi pour soi ou autour de soi… Deux pôles ne faisant qu’UN Grâce à la Signature énergétique créatrice Illogique-Logique Dynamique de « Amour » en Soi pour toi en premier et après autour de toi.

    L’Être de Lumière Spirituelle n’existe qu’à l’état de Relation Unifiant les Contraires avec la réalité de la Vérité de « Amour » en Soi pour soi en premier et après autour de soi… Tu as la Capacité d’Unir deux résultats Opposés avec « l’Effet qui englobe le savoir » au Bénéfice de Tous et Chacun.

    Le Résultat tangible et « l’Effet » Intangible » seront Unifier par le Bénéfice au Service de Tous et Chacun avec « Amour » en Soi pour toi et autour de toi.

    En effet, pour peu que l’on applique un regard dépourvu de préjugés sur les Compromis Acceptables comme ceux Inacceptables et que l’on se limite à Trouver une solution pour se Réconcilier avec les Compromis Dysfonctionnels, une Spiritualité Vivifiante Pleine de Sens Active, basée sur la réalité de la Vérité d’Unifier le Parfait et l’Imparfait, est Impossible-Possible pour une Vie Vivifiante Pleine de Sens Active dans la société Moderne d’aujourd’hui.

    Une Spiritualité Vivante, Agissante et Émerveillante en Soi va Émergé Seulement avec le droit de Réfléchir par soi-même pour Découvrir la réalité de la Vérité de Ressentir « Amour » qui est en Soi, et non par l’évangélisation de dogmes pour une spiritualité rigide par l’Intellect de l’égo et morte en Soi pour soi ou autour de soi.

    L’Enjeu va se jouer sur l’Harmonie et non sur le juste équilibre des choses, comme le mot l’indique l’Harmonie n’est pas juste une répartition égale des choses, mais bien un Donner-Recevoir dans des aspects différents pour une Entente Harmonieuse en fonction des spécificités de chacun… L’Harmonie est la Clé de la réussite avec le Succès en Soi pour toi et autour de toi.
    L’Arrogance du Meilleur ou du Moins Bon devra être Réformé par Gagnant-Gagnant en Soi et autour de soi… Aucun Être de Lumière ne peut-être supérieur ou inférieur à l’autre.

    Le perdant-perdant ne peut-être en Harmonie avec « Amour » en Soi, puisque « Amour » est « Amour » et non malheur… L’Humble pensée d’être perdant-perdant est un Compromis Dysfonctionnel et doit être Affronté avec le Courage du Cœur qui lui Justement est « Amour » pour pouvoir Trouver la Solution qui peut se Réconcilier avec l’Imparfait-Parfait en Soi pour soi et autour de soi.

    Le Silence avec le Doux Sourire en pensant qu’un jour que le Compromis Dysfonctionnel sera corrigé et que dans l’attente de cette correction le rôle du Martyr sera Présent à chaque « Instant Présent » comme un cadeau empoisonné devra être spolié par le « Bien le Plus Élevé », « Amour »… Le « Bien par la Parole » devra Prédominer Justement à chaque « Instant Présent » pour une Entente Harmonieuse et non insidieuse vers un Plan de Conscience Supérieure à celui de l’égo tridimensionnel matérialiste d’aujourd’hui.

    Dans le monde des Opposés avec l’Intellect de l’égo, il y a parfois la tentation de négocier un échange avec des comparaisons justes-injustes pour l’égo où le Donner-Recevoir ne peut être Harmonieux en Soi et autour de soi… L’échange devra être Remplacé Totalement et Littéralement par le « Oui » au dessus de tous les nons qui Rayonne en Soi pour toi et autour de toi.
    Bon Succès avec « Amour » en Soi pour toi et autour de toi.

    Félicitation et « Je Suis » toujours disponible pour Partager avec toi en Soi « Amour ».

    Prends soin de toi en Soi avec « Amour », car il n’y a que toi qui peux le faire pour toi en Soi avec « Amour ».

    Chroustillant 🙂

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 09:50h, 28 août Répondre

      Merci Christian pour tes réflexions. Heureusement que tous les commentaires ne sont pas aussi longs que le tien ! Je passerais mes journées à ne faire que cela. Mais j’apprécie ce que tu m’adresses ! C’est juste un clin d’œil humoristique…

  • Alain De Myttenaere
    Publié le 08:33h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques

    J’espère de tout cœur que vous sortirez de votre « crise » rapidement et retrouverez bien vite la sérénité à laquelle vous aspirez profondément.
    Y a-t-il chez vous quelque chose de l’ordre d’un rêve que notre humanité prenne bien davantage conscience du mur dans lequel elle fonce et s’investisse beaucoup plus dans ce que vous proposez?

    En tout cas, vous pouvez me retirer de la liste de vos destinataires.
    J’avoue n’avoir que passé très peu de temps à visualiser vos vidéos, même si elles sont très bien faites. Je n’ai pas l’intention d’en faire davantage.
    J’ai lu un jour: si tu veux devenir un bon joueur de foot, ce n’est pas en passant beaucoup de temps à regarder des matches, à lire des livres.
    Pour le développement personnel, il en est de même.
    Je préfère passer la grande majorité de mon temps de développement personnel à faire du yoga, pratiquer la communication nonviolente en groupe, faire de la méditation de pleine présence en groupe ou seul.

    Et si l’humanité ne change pas à temps, pour moi c’est qu’il doit en être ainsi pour l’évolution de l’univers.

    Bien cordialement,
    Alain

  • Christiane Le Tremble
    Publié le 08:32h, 28 août Répondre

    Bonjour jean-jacques,

    Je me permet de te tutoyer car nous nous connaissons par personnes interposées, des êtres de grande qualité comme toi, Janine et Alexandre du Québec.

    Je te remercie pour ton honnêteté, ta sincérité et ta grande franchise dévoilées par tes écrits dans te messages. Cela me fait du bien de te lire et de constater que je ne suis pas seule, ni « différente », ni marginale dans ce monde.
    En effet les « vendeurs de rêve de bonheur » et autres sont très très nombreux et envahissants.

    Psychologue de formation, vivant en France, le mouvement de fond est d’autant plus fort qu’ils masquent tout cela sous un superbe verbatim très français…

    Ton accouchement a du se dérouler sans péridurale (lol) mais fais de toi un Humain digne de ce nom.

    Tes messages me font du bien comme j’espère le mien. Je vais continuer à te lire avec attention et ferveur.

    Chaleureusement,
    Christiane

  • Georgia
    Publié le 08:27h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques, Nous avons et aurons tous des crises; Cela nous permet de faire le point, réfléchir, et repartir. Tu nous a enseigné à lâcher prise, faire le point, La société évolue, mal. L’être humain est de plus en plus asservi. nous n’avons lus le libre arbitre. Je suis à la retraite, et plains les jeunes qui travaillent. on les exprime comme un citron et lorsqu’il n’y a plus rien à prendre, on les vire. C’est la descente, la dépression.
    Je sais que pour toi, ce moment de crise, dur à vivre, va te faire rebondir. J’ai confiance en toi. nous sommes là pour toi. courage.

  • Clairvoyance
    Publié le 08:24h, 28 août Répondre

    Complètement OK avec ce que vous exprimez, et aujourd’hui il nous faut une force certaine pour tenir,,,,,
    Nous ne sommes pas seuls sur cette terre. Tout est lié, et nous l’avons grandement oublié, Toutes nos actions, pensées sont intimement liées et interagissent avec toutes les formes de vies sur cette planète, et tout ceci conditionne notre futur possible ou notre extinction, sans doute dans un avenir qui peut se révéler proche, Pour une vie possible et salutaire sur cette planète,seule l’action commune, la solidarité, le partage, la bonté, la beauté, l’émerveillement, la compassion, l’honnêteté, la bienveillance, le respect, la justice, la vérité nous aideront à cheminer vers un monde « humain ». J’estime qu’actuellement notre société a perdu son «âme », son sens, son humanité, Alors courage, retroussons nos manches, créons les liens et les opportunités nécessaires à notre survie heureuse et joyeuse

  • lucie
    Publié le 08:18h, 28 août Répondre

    Merci Jean Jacques pour ce beau message du coeur qui fait de toi, à mes yeux, un être authentique.
    C’est avec plaisir que je te lirai lors de tes prochains partages.
    Avec toute ma gratitude et mes encouragements.
    Lucie

  • Ghis
    Publié le 08:09h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Je suis à la fois touchée et intriguée par ton « coming out spirituel ».
    De mon côté, depuis janvier 2018, j’ai amorcé une nouvelle phase évolutive.
    Que réservons-nous à 2018 ? : https://www.youtube.com/watch?v=UI3zMPLpHTE
    Je me suis abandonnée à la Grâce et mise en disponibilité pour éveiller l’ardeur de la flamme des âmes souveraines, sans savoir quelle forme cela prendra.
    À Diesse pour la suite !
    Affection,
    Ghis

  • Françoise
    Publié le 08:06h, 28 août Répondre

    Jean Jacques, si je ne t’avais pas lu depuis des années, j’aurais pensé que tu étais très habile en marketing avec ce dernier message. Mais j’ai appris à apprécier la sincérité de tous tes messages, de tes videos et je reçois donc celui ci comme un message authentique et sincère. Merci de nous dire que finalement tu es comme nous tous !!! Je sais bien que tu ne te penses sûrement pas différent, tu as trop d’humilité pour cela, mais on pourrait se dire que le formateur qui connait ‘les leçons’ de vie qu’il enseigne est plus à l’abri des coups de mou. Et bien non ! Et je crois que tes étudiants, tes lecteurs sont de tout cœur avec toi pour t’aider de toute leur énergie positive à surmonter ce passage. Je crois d’ailleurs que tu en connais déjà l’issue !
    L’important n’est pas le but mais le chemin, et sur un chemin facile on apprend peu évidemment.
    Donc je suis une de tes lectrices qui t’envoie de l’énergie positive, des encouragements et même un câlin pour te faire sourire !
    Françoise

  • Pastelline
    Publié le 08:03h, 28 août Répondre

    bonjour Jean-Jacques .Merci pour ce message . Il m’a beaucoup touchée . J’en partage tes analyses . Nous sommes nombreux à traverser des moments d’interrogations et de remises en questions . Je suis partante pour t’accompagner sur de nouveaux Chemins .

    Pastelline .

  • Claudine
    Publié le 07:59h, 28 août Répondre

    Pleins de gratitude pour toi et ton équipe. Je suis l’ARA et Mission de vie. et j’ai suivi l’AVM… Tes formations sont en or massif.
    je suis impatiente de lire la suite et voir ce que tu vas proposer.
    dans ton mail du 28 aout certains passages ont résonné pour moi.
    Avec ma gratitude.
    Claudine

  • baujard
    Publié le 07:59h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Je suis depuis quelques années vos conseils et je dois dire qu’ils m’ont été très utiles.
    Je comprends très bien la crise que vous traversez, car le monde semble fonctionner à l’envers. Des décisions absurdes sont prises et ne tiennent pas compte des humains,des animaux, et de tout ce qui nous permet de vivre.
    A se demander s' »ils » ne veulent pas tout simplement nous éradiquer de la planète ou nous faire devenir fou….
    Je souhaite pouvoir vous lire encore et encore, car j’attache une grande importance à vos propos qui pour moi parlent juste.
    Bien sincèrement,
    Monique

  • Muriel
    Publié le 07:55h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,

    Tu es en crise ? En voilà une bonne nouvelle !
    De plus en plus de personnes sont en crise et c’est bon signe.
    Cela veut dire que les consciences s’éveillent et ne veulent plus faire semblant de se satisfaire du rôle qu’elles ont cru devoir endosser, par vocation ou autres raisons….

    C’est vrai, le monde est en désordre, les déséquilibres sont de plus en plus apparents, et c’est justement grâce à eux que nous commençons à nous réveiller : il nous fallait cela pour que s’opère peu à peu le vrai changement, notre changement intérieur…

    Comme tu nous le livres, tu es encore en crise et elle risque de durer encore longtemps, peut-être…

    Pas encore sorti de ta crise, tu voudrais déjà trouvé d’autres dimensions, d’autres valeurs à défendre, d’autres modes de fonctionnement pour être plus efficace face à nos trop nombreux défis.

    Tu peux certes trouver et créer une nouvelle niche de laquelle, de toutes façons, d’autres s’accapareront et où ils viendront pêcher pour aussi la détourner tôt ou tard de tes nouvelles intentions.

    Ce que tu as semé jusqu’alors a sans doute porté ses fruits pour un certain nombre de personnes. Pour d’autres, cela n’a eu aucun impact significatif dans leur vie. Et cela est très bien ainsi. Car lorsque l’on a semé, les fruits de la récolte ne nous appartiennent plus. Et c’est très bien ainsi.

    Alors que tu es sans forces, tu voudrais avoir plus d’impact significatif sur les êtres et le monde actuel : quelle ambition ! (Je te souris)

    (Tu sais, chaque fois fois que j’écris »tu », c’est de moi aussi dont je parle…
    Je ne te fais pas la morale, je te transmets ma propre expérience)

    Entre nous, la terre n’est pas à sauver. Ce n’est pas la première fois qu’elle est bouleversée, chamboulée, saccagée : elle s’en est toujours remise en créant d’autres formes de vie, d’autres solutions sur une échelle du temps que nous ne maîtrisons pas et n’imaginons pas.
    Certes, les agissements et les non-agissements des hommes accélèrent le mouvement et elle, qui a besoin de temps pour évoluer (pas nous, peut-être ?) éprouve du mal à suivre, mais elle trouvera son issue.

    Ce n’est pas la terre qu’il faut sauver, ce sont les êtres humains qu’il faut sauver, ça c’est sûr !
    Est-ce à toi de les sauver ?

    Peut-être que la solution, la vraie, la seule, c’est d’abord de se sauver chacun individuellement, de retrouver son essence, son harmonie, sa paix intérieures auxquelles nous aspirons tant – puisque c’est leurs absences qui nous rendent si malheureux, n’est-ce pas ?!

    Si chacun fait cette démarche en profondeur : cesser de s’inscrire dans la dualité, l’altérité, la moralisation, le jugement, la hiérarchisation des idées, des valeurs, des êtres pour retrouver sa propre lumière, sa propre paix, alors vraiment, plus personne n’aura du temps à consacrer à des conneries, du gaspillage, du pillage d’énergies humaines, matérielles…

    Prends le temps, Jean Jacques, prends ton temps : rien de solide ne peut se construire dans l’urgence et dans des états de crise : tu le sais !
    Et même si tu dois disparaître un long temps de nos petites fenêtres, ne t’inquiète pas pour nous : ce sera une bonne chose : nous serons enfin confrontés à nous-même sans te prendre pour notre bouée de sauvetage et à t’en vouloir si elle ne nous paraît pas idéale…

    La qualité et la luminosité de ta vie ne dépend pas des attentes des autres : elle t’appartient, à toi et toi seul
    Tant qu’on s’occupe du monde, des autres, on ne s’occupe pas de soi, cela aussi je l’ai appris…

    Sois libre de faire ce qui est approprié pour toi aujourd’hui, et oublie un peu les autres – ils n’ont qu’à prendre leurs propres responsabilités. D’ailleurs nous sommes tous et toutes les uniques détenteurs de nos propres solutions et valeurs, quels que soient les jugements et attentes des autres…

    Belle route ensoleillée pour toi et tout un chacun : c’est cela qui fera progresser la Conscience dans le monde.

    Je t’embrasse.

  • MarieJ Tremblay
    Publié le 07:53h, 28 août Répondre

    Bonjour bel être, tous unie comme les gouttes de l’océan pour créer une société consciente. Je suis d’accord c’est en étant des exemples que nous pouvons faire la différence. La nature m’inspire et j’enseigne autour de moi le bio, consommer intelligemment, être écologique etc.J’observe depuis une dizaine d’années l’impact sur les enfants,les amis,la communauté et l’école.J’ai partie un comité vert et avec le maire nous allons fixer une date pour nettoyer les berges,le jour de la terre nous étions 50 prs. a ramasser des déchets dans les rues. Et je pourrais donner d’autre exemple.Il y a plus de yoga,méditation ds ma communauté,nous sommes ds une aire de transformation.En gaspésie des projets de fracturation,de polluant sont arrêtés car ns ns unis a les arrêtés.lLes élections arrivent votons intelligemment. Merci de faire partie des nouveaux batisseurs d’un monde conscient. Calin divin salin gaspésien…

  • Martine
    Publié le 07:48h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques Merci d’ètre qui tu est ,merci pour ces partages ,Je n’ouvre pas mon ordinateur

    tous les jours fautes de temps ,,il est vrai que je n’ai pas répondu a tes messages et je te prie de m’en excuser

    tu est pourtant devenu un Ami pour moi ,tes conseils m’ont souvent aidé ,Je suis heureuse de te retrouver

    aujourdhui ,j’aimerais continuer a te lire et je l’espère communiquer .

    Nous traversons tous des crises dans l’existence ,ce qui nous permet de changer le cours de notre vie

    ,de découvrir de nouveaux horizons ,dans le monde physique ,ou spirituel

    Bon Courage Jean Jacques pour ta renaissance ,les Anges t’accompagnent Amitiés

  • Liliane2
    Publié le 07:45h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,

    Même en crise, te lire donne du baume au cœur.

    Je pressens une action de mobilisation des pensées et de leurs forces décuplées, à la mesure des Hommes.
    Grande Inspiration à toi, Grande Aspiration et Grand Souffle porteur de nous tous qui sommes porteurs du tout.

    Avec toi, avec ceux et celles qui sont un autre ‘moi’, je veux partager en Puissance d’Amour et de Sagesse

  • NICOLE
    Publié le 07:42h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Que dire face à toute cette authenticité, cette sincérité ? Là où tu vois CRISE, je vois CONSTANCE, je ne te connais pas depuis très longtemps, mais j’ai retenu une chose, tu nous enjoignais à être sceptique et tu t’autorisais à remettre en question tes connaissances. Alors je reste sans surprises aucune, face à ta COHERENCE. Comme tu le dis, à quoi cela sert-il que tu nous apprennes à pécher quand tous les points d’eau sont, soit souillés, soit asséchés ? à quoi cela me sert-il d’être heureux, d’avoir trouvé des clés, des pistes, quand à coté de moi ma famille vit dans la désunion. Ta démarche est logique et très saine, et j’espère que tous ceux qui ont trouvé leur compte auprès de toi à un moment donné sauront y voir de la BIENVEILLANCE dans ta décision. Que la vie te soutienne dans ton nouveau cap et te garde toujours lucide
    Bonne continuation

  • Benoit
    Publié le 07:29h, 28 août Répondre

    Salut Jean-Jacques,
    Lis « populorum progresso »
    ça t’aidera,
    Benoit

  • Jean
    Publié le 07:25h, 28 août Répondre

    Jean Jacques
    j’ai déjà laissé un message ce matin, cette fois j’ai relu entièrement ton long mail parcouru rapidement la 1ère fois
    je renouvelle mon soutien et oui j’ai besoin une nouvelle fois de ton aide car je pense que je passe d’une crise à l’autre depuis une dizaine d’année, les tunnels se succèdent mais j’arrive grace à toi à voir le jour quand même avant le suivant tunnel.
    je dis que je ne suis pas malheureux ni heureux non plus, voilà ma situation, je voudrais juste pouvoir dire « heureux », de temps en temps, ça serait déjà une réussite
    alors si tu peux m’aider une nouvelle fois , bien sur que je t’encourage et j’attends tes mails avec impatience
    A très bientôt Jean Jacques
    Jean

  • Jacynthe
    Publié le 07:24h, 28 août Répondre

    Sincèrement désolée de cette NUIT NOIRE DE L’ÂME…c’est difficile mais combien nécessaire tout comme cette métamorphose de la chrysalide en merveilleux papillon libéré de toute entrave…..hâte de lire la suite…Comme tout change et évolue .Le MEILLEUR est à venir…Bise!

  • laguz
    Publié le 07:22h, 28 août Répondre

    bonjour
    que de messages de réconforts et d’ encouragements !! si besoin était, ,cela prouve que vous avez aidé beaucoup d’ êtres humains à cheminer ici parmi nous, cela personne ne peut vous l’ enlever et soyez en remercier
    je ne vais rien ajouter de plus et surtout pas de conseil , mais si je peux me permettre de vous soumettre mon avis perso ,
    « toute l’aide » que vous pouvez apporter n’est que des béquilles et il faut à un certain moment que les gens  » les lâchent »
    et pour vous!!! si c’était aussi le moment de lâcher et « d’ abandonner  » votre mission d’aider pour passer à autre chose ou tout simplement d’ une manière différente
    je ne pense plus que formations, congrès , ateliers , , etc ….soient une  » vraie  » porte ( sinon avec tout ce qui est maintenant à notre disposition , il y aurait des résultats sinon , nous sommes vraiment  » hermétiquement bouchés »
    vous seul  » savez « et vous avez toutes les ressources en vous pour continuer votre chemin  » quelque qu’il soit  » !!!!
    je souhaite que vous trouviez au plus profond de vous la réponse
    cordialement
    laguz

  • MARTINE G
    Publié le 07:22h, 28 août Répondre

    Enfin, enfin de la sincérité sur tout ce déballage de ce qui faut faire ou pas faire, comment le faire et pourquoi le faire !!! tout ce qui fonctionne chez les uns ne fonctionnent pas chez les autres, nous sommes uniques et notre salut est dans nous même. 25 ans de développement personnel et j’en suis revenue. J’ai cru aux de beaux parleurs et j’ai changé de nombreuses fois de stratégie de vie mais non ! il y a autre chose et je ne sais pas pourquoi, avec une bienveillance active, pleine d’amour et de compassion, d’acceptation et de remise en question quotidienne, j’ai tout perdu, amour, travail, finance, et le pire c’est l’espoir ! je pleure à entendre et voir comment tout s’organise autour de nous pour nous escroquer un peu plus chaque jour à tous niveaux et en toutes circonstances, j’ai pourtant lutté contre ce négativisme mais la réalité me rattrape et je dois bien le dire qu’à 62 ans j’ai peu d’espoir pour notre terre. Excusez-moi mais c’est bon de dire la vérité pour une fois. tendresse et amour à vous.

  • Nicole Frenette
    Publié le 07:13h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Ton message me parle. J’ai 69 ans. Je trouve essentiel ce que j’ai appris avec j’aime aider mes enfants et les gens qui m’entourent qui sont en crise aussi actuellement, des séparations etc…Cependant des questions fondamentales sont sans réponses et je me sens impuissante devant tout ce contrôle et cette domination de l’humanité. Il me tarde de connaître des solutions afin de contribuer à notre libération et à un monde meilleur pour les générations qui suivent.
    Merci

  • Bénédicte
    Publié le 07:11h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques.

    En crise ! … comment ne pas se trouver en crise face à un monde qui évolue si vite à l’opposé des valeurs humaines profondes … la crise est saine, elle fait émerger ce qui nous bouleverse, elle fait émerger ce décalage entre nous et ce monde fou qui semble nous dépasser. La crise fait aussi émerger nos capacités à oeuvrer pour le meilleur, capacités qui nous étaient cachées ou que nous refoulions. Bienheureux celui qui est en crise et qui remet en question sa manière de cheminer afin de l’adapter à l’emballement de ce monde. La crise est constructive et créative et si à ton exemple on la reçoit, on la transcende et on reprend sa propre évolution. Bienvenue Jean-Jacques sur l’échelon supérieur de ton chemin de vie.

  • Johanne Larivière
    Publié le 07:09h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et merci pour le courriel. C’est vrai qu’il y a longtemps que je ne t’ai pas lu. Moi aussi je suis en crise. J’ai 56 ans et je suis perdu. Petite crise diras-tu mais difficile pour moi. Perte d’emploi à deux reprises , 2 déménagements en deux mois. Arnaques, mise ne demeure. Enfin tout ce qui me fallait pour me déstabiliser. Mes valeurs, mes croyances tout y passe en même temps. Je tente de me sortir la tête de l’eau mais je replonge encore. Les énergies vont très vites et j’ai de la difficulté à suivre le rythme. Je suis bousculé de tout côté. Je m’accroche du mieux que je peux et présentement je fais des boites car je déménage le mois prochain. Je tente de lâcher prise sur les situations mais ce n’est pas évident d’être l’observateur quand tu as le nez dedans. Voilà tu n’es pas seul.
    Merci encore

  • sylvere tixier
    Publié le 07:03h, 28 août Répondre

    « Tu vois ce que je veux dire, Sylvere tixier ? » Je vois ce que tu dis avec mon regard : ce que tu dis dans ton mail me paraît confus et contradictoire . Ce que j’ai lu et écouter de toi est a mes yeux un travail utile et cohérent qui a complété tout ce que j’ai appris en développement personnel . Quel est le besoin qui n’est pas satisfait en toi et qui se manifeste par ta sensation de « crise »? Tu dis:  » l’élite mondiale et les grandes entreprises multinationales maltraitent de plus en plus l’immense majorité que nous sommes, avec la complicité de nos gouvernements et des médias, je ne peux plus me contenter de ma vocation de formateur-accoucheur… » Rien que ça !!! Tu n’es pas tout puissant et peut-on atteindre le contentement autrement que dans l’instant ? Logiquement tu en arrives après a conclure « Avant de reconnaître que c’est à moi, et à moi seul, de regarder comment j’en suis arrivé là !  » La question que tu me poses est je crois , destiné a toi -même et c’est une question très partagée et très partageable ! :  » est ce que JE vois ce que je veux dire quand je tente de me dire ?

  • Melisse
    Publié le 07:02h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Jean Jacques ne fait pas comme Nicolas Hulot, qui quitte le navire alors qu’il avait, avec patience et persévérance la possibilité de guider le bateau.
    Qu’elle erreur!
    Un jeûne , une retraite, (ci ce n’est déjà fait) de la méditation quotidienne te permettra d’y voir clair, et surtout de ne pas se laisser submerger par la souffrance, les émotions et choix compulsif. Arrêtons de pleurer sur notre monde et agissons.
    N’ayons pas peur de mourir au monde, nous sommes des enfants stupide à l’échelle de l’univers
    J’ai 56 , je me pose des questions plus essentiels aujourd’hui et milite pour la cause féminine entre autres, mais ce n’est pas suffisant..
    Arrêtons d’être pessimiste et unissons nous pour faire bouger les choses avec d’autres armes que celle que nous devons combattres.
    J’attend tes prochains message et réflexions . Bien à toi et merci pour toute ton généreux travail d’accompagnement..

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 09:55h, 28 août Répondre

      Je n’ai ni l’intention de quitter le bateau, ni l’intention de sombrer dans le pessimisme. Je reviens d’une retraite à la fin de laquelle j’ai pu (enfin) mettre des mots sur ce que je vis intérieurement depuis plusieurs mois. Je commence à y voir clair, et c’est pour cela que je me suis décidé à vous écrire…

  • Sandragomezberthier
    Publié le 07:00h, 28 août Répondre

    Merci de nous avoir partagé tes questionnements, la crise que tu vis présentement dans ta vie, cela nous permet aussi un moment de questionnement envers notre propre vie, notre propre avancement sur notre chemin de vie.
    À tout bientôt de te lire ou de t’écouter, un immentissime MERCI pour tout le contenu précieux que tu nous offres.
    Sandra

  • Isabelle
    Publié le 06:58h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Grand merci de ton message, j’étais à 2 doigts de me desinscrire de tes newsletters, car çà ne vibrait plus en moi… Aujourd’hui je vis la même remise en cause et poursuivre le chemin avec toi est un fil conducteur pour nous guider dans nos missions de vie: Etre vraiment partie prenante des changements gigantesques qui sont en train de se mettre en place. L’une de ces missions est certainement de recréer des liens authentiques inter-générationnels, inter-culturels, et entre masculin et féminin avec beaucoup d’amour et de compassion pour les générations qui ont payé de leurs vies pour casser des dogmes et l’ordre établis.
    Tu as raison, on en est là, il ne suffit plus d’apporter sa goutte, mais d’unir nos gouttes dans les actions concrètes pour qu’elles deviennent océan et nettoient les schémas toxiques et archaïques, les liens inutiles bloquants, les vues courtes et les peurs et colères ancestrales trop longtemps maintenues, manipulées pour servir de sombres causes. A très vite, avec plaisir!

  • Joy
    Publié le 06:56h, 28 août Répondre

    Impatiente de continuer à te lire! Merci!

  • Bachevillier
    Publié le 06:52h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    J’attendais vivement ton message pour comprendre le sens de la crise que tu traverses ! Je tiens particulièrement à te remercier pour ton authenticité, ton désir d’ajustement en toute vérité. Ce que tu nous partages ne m’a nullement étonnée, j’éprouve aussi un vif désenchantement vis-à-vis de l’évolution de notre monde, ce qui me donne l’impression de ne plus me sentir chez moi dans cet univers là., pourtant j’aime la vie, le vivant !
    Au sujet de la formation humaine, médecine naturelle…, particulièrement sur le net, je vois ces jeunes loups inexpérimentés auxquels tu fais référence dans ton partage, je les compare aux vendeurs du temple ; le développement personnel et tout ce qui va avec est devenu pour certains une manne très intéressante, mais pour quels changements en profondeur ? Je fuis ces personnes. Effectivement, rien à voir avec ce qui vous animait, vous, les pionniers de ce mouvement alternatif au service du bien-être, du respect de la personne et de la nature (réf à ton partage) !
    J’attends de pouvoir découvrir tes réflexions sur l’idée que faire sa part ce n’est plus suffisant !
    J’attends de découvrir la nouveauté qui germe en toi et désir voir le jour !
    De tout cœur avec toi !

    Marie-Elisabeth

  • Aurélie Castella
    Publié le 06:46h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour ce message ! La sincérité dont vous faites preuve me touche et cette crise est malheureusement partagée par beaucoup…

    « Tout est pour le mieux », cette maxime issue d’un conte que j’ai lu il y a peu à mes enfants, je me la rappelle régulièrement depuis, elle parfois difficile à entendre mais toujours vraie !

    Courage face à ce moment difficile.
    Bien sincèrement.
    Aurélie

  • dominique
    Publié le 06:43h, 28 août Répondre

    Bonjour
    Je suis un peux comme vous je suis en crise moi aussi pour d autre raison .j’ai commencé un travail sur moi dans les année 1990 avec la psychologie trans personne ,puis je me suis mis en veille jusqu’à cette année ou je suis tombe amoureux sans m en rendre compte et ou j’ai mis 3 mois pour y mettre les mots .Maintenant j en suis a 4 mois et toujours en crise..en2 mois avec cette personne j’ai plus appris sur moi qu’en 6 ans avec mon ex …mais je suis toujours en crise aussi..Je comprend votre message et il me parle .Je me suis fais la promesse de ne pas me faire éteindre cette fois si par de vilain canard intérieur ou extérieur dans ma démarche d’évolution et dans tous les cars de garder une veilleuse active en moi.Dans notre monde on a plus que besoin de gens comme vous qui sont comme des fars dans la mer .Vos vidéos mon aidé,et j’en profit encore .Donc merci a vous en attendant vos futur courriels bien a vous

  • Corrine
    Publié le 06:28h, 28 août Répondre

    Il semble très difficile de publier un commentaire. C’est mon quatrième essai. Habituellement, je me décourage au second, mais l’enjeu me semble plus important que d’habitude.
    Après la descente vertigineuse du haut de la falaise des commentaires, j’ai conscience que le mien ne va être qu’une goutte d’eau dans l’océan. A la traîne de la cohorte de l’AVM3, je n’ai jamais su écrire quoi que ce soit nulle part. Je poursuis mon chemin en solitaire, comme je l’ai toujours fait.
    La crise, je sais ce que c’est. J’en ai surmonté plusieurs et je commence seulement à voir le bout de la dernière sans toutefois en être complètement sortie. La renaissance est au bout mais le chemin est important aussi.
    J’attends le prochain courriel avec intérêt. En attendant, prends soin de ta crise et couve là comme l’œuf dont sortira un vilain petit canard qui ne saurait être autre qu’un cygne.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 09:56h, 28 août Répondre

      une goutte d’eau, peut-être, mais vue comme tous les autres commentaires…

  • Chantal
    Publié le 06:27h, 28 août Répondre

    Bonjour, Je ne m’attendais pas à une telle confession. Pour avoir traversé plusieurs crises dans ma longue vie, je sais que cela est pénible, douloureux, déroutant mais au final il en ressort toujours quelque chose de positif et d’inattendu. Etre à l’écoute et présent à ce que l’on vit intérieurement et repérer le petit point positif que va nous permettre de rebondir, de « réaxer » notre vie. Bon courage.

  • Maryse
    Publié le 06:26h, 28 août Répondre

    Message incomplet arrivé sur internet voici le complet

    Bonjour Jean-Jacques
    J’ai été surprise de ton mail « crise » adressé à tous tes ouailles, comme de devoir écrire le présent commentaire sous leurs regards alors qu’il n’ait destiné qu’à toi.
    Bien que j’apprécie tes enseignements ( C’est avec toi que j’ai suivi mon premier cours par internet..), je t’enverrai moins de fleurs que les autres personnes.
    Comme d’habitude, te te mets à « nu » dans ce courrier « CRISE » avec un mélange de sincérité et de théâtralité..
    Pourtant, je ressens une certaine ambiguïté entre l’expression de tes difficultés, ta douleur; tes phrases destinées à nous aider (comme des cours gratuits) pour que ton expérience nous serve; et ta demande « voulez-vous me suivre si je change de cap ? »
    Désolé, mais cela me fait penser à un relent de manipulation.. Tu sembles vouloir préparer la vente de tes prochains cours (nouvelle orientation) mais au lieu que ce soit par des vidéos gratuites, c’est par des mails, . En soi cela est tout à fait compréhensible et normal, mais dans le format de ce mail « crise » « message à lire » , qui, bien que tu dises le contraire, ressemble bien à un appel à l’aide, je trouve cela déplacé.
    Pour revenir à ta crise, tu dis vivre un désenchantement de plus en plus grand face à l’évolution du monde moderne. C’est vrai que nous sommes dans une période difficile de l’histoire humaine, pourtant il y a toujours deux faces à chaque évènement. La bonne et la mauvaise, la positive et la négative.
    Mika Denissot dont je déguste les vidéos et cours te dirait  » LA OU TU PORTES TON ATTENTION, C EST LA OU TU VAS » et aussi, chaque évènement (+ ou -), a un début, un milieu et une fin. Il explique également les crises cycliques que chacun de nous traverse. Si par hasard tu ne le connais pas je te conseille vivement d’aller faire un tour sur son site « soulinamind ».
    Aussi et surtout qui pourrait t’aider à y voir plus clair, les conférences et livres du Docteur Joe Dispenza que j’ai découvert récemment. Il nous fait entrevoir un monde nouveau (physique quantique) où nous sommes les seuls créateurs de notre vie.
    C’est fabuleux.
    D’ailleurs il me semble que lors d’une de tes vidéos tu parles de cours de physique quantique que tu aurais créés. Peux-tu me donner le lien pour y accéder ?
    Merci encore pour tout ce que tu as fait jusqu’à ce jour pour nous aider à déployer nos ailes.. Et,
    Bon courage sur ce chemin caillouteux. Tu vas venir à bout de ce bouleversement et en sortir grandi et éclairé. Rien n’est définitif.
    Essaie de te nourrir personnellement, de penser à toi, et pourquoi pas, faire du théatre (ta seconde nature, c’est sûr, même si cela n’est pas ta vocation).
    Eloigne toi et Oublie un temps ton travail de formateur .

    Si tu viens en France , dans le sud, vers Uzes, je t’hébergerai avec plaisir. (dans petit village)…. Maxi deux places.
    Maryse

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 09:59h, 28 août Répondre

      Merci Maryse pour ton commentaire et ton invitation. Concernant les cours de Physique quantique, ils n’existent pas en ligne. Simplement, j’ai publié il y a quelques années une série de 3 DVD de ± 3 heures chacun sur ce sujet. Tu peux demander plus de précision à mon support (support@emergences.net).

  • Antoine
    Publié le 06:17h, 28 août Répondre

    Merci Jean Jacques pour ces nouvelles de toi. Courage à toi pour réaliser ces conférences et formations qui nous éclairent et nous dirigent vers l’harmonie et le bonheur. Même si le militantisme est dangereux, je crois que tu peux et dois t’y engager. Bravo.

  • Lou
    Publié le 06:13h, 28 août Répondre

    Salut à toi JJC,

    C’est la première fois que je prends un peu de temps pour t’écrire. Comme toi je suis guitariste, créatif, passionné, formateur (pas sur la même thématique que la tienne) et chercheur pugnace de mon chemin de vie.

    Dans toute la masturbation du développement personnel tu es le seul à qui j’accorde du temps et du crédit. Tu es le seul que je préconise quand des stagiaires souhaitent avancer sur leur chemin de vie. Tu peux donc être super fière ;-).

    Alors fait pas chier à vouloir tout casser 😉 ….. Comme dirait ma femme ! P…… ! encore un qui s’écoute trop parler ;-). La crise est là, certes, mais tu dois la transcender sans faire péter à nouveau tes surrénales ;-).

    De mon coté j’ai la chance d’avoir dans mes connaissances le seul être que je connais qui à toutes les qualités de l’encrage et de la folie vertueuse. Quand je ne vais pas bien je passe quelques heures avec lui et mon programme de développement perso et boosté +++

    Je suis globalement d’accord avec ton analyse sur les limites du développement personnel. Il y a, à mon sens, également tout l’environnement à prendre en compte, politique, écologique, géo-politique, urbanisme, sentimental, amoureux, sexuel, émancipation professionnelle, immobilière …

    Je suis personnellement dans ma recherche de bien-être depuis toujours. J’en ai fait aujourd’hui mon métier. Pour être dans cet équilibre j’ai beaucoup cherché et expérimenter. J’ai dû comprendre petit à petit que beaucoup de choses transmises par les médias de masse et la politique n’avait rien à voir avec la liberté que je cherchais. Nous sommes aujourd’hui dans la société marchande du spectacle qu’explique merveilleusement bien Francis Cousin.

    J’ai donc décidé très tôt de ne jamais louer mon habitation mais d’acheter pour être débarrassé au plus vite des emprunts. J’ai découvert le monde silencieux de la « dissidence » par beaucoup de lectures, témoignages, vidéo … Je suis donc un dissident silencieux qui ne peux pas parler en public car automatiquement diabolisé, insulté de complotisme, fachiste, homophobe, catho tradi ou je ne sais quoi. Je ne suis rien de tout ça mais je serai automatiquement stoppé de tous débats contradictoires si je site, par exemple, des auteurs comme : Francis Cousin, Pierre Jovanovic, Soral, Bernard Lugan, Sylvie Simon, Alex Jones, Étienne Chouard …. Etc. Je ne sais mais qui a raison ….. Mais tous ces dissidents mettent en jeux leurs santé et parfois leurs vies pour tenter d’apporter une vision différente du monde. Il pratique une forme de « Ré-information » On peut les détester mais apporter contradiction à leurs ouvrages ou œuvres n’a quasiment jamais existé. On les diabolises directement et on les censures de tous les supports digitaux avec l’argent de nos impôts ;-). Sans débat nous sommes dans une dictature douce ? D’autre façon de voir la société, notre vie existe ….. Laissons les débattre à armes égales. Chacun se fera un avis.

    Pourquoi je vous raconte tout ça ? Simplement pour témoigner de mon propre parcours de développement personnel. Pour être un peu plus « moi » et me sentir plus incarné j’ai du faire les choses différemment et ne pas suivre la majorité des « bien-pensant ». Ne plus croire à la politique, ne plus vouloir élire nos maîtres. J’ai donc décidé de faire les choses qu’ils étaient possibles de réaliser à mon niveau :
    1/ Ne plus vivre à crédit ( à 45 ans j’étais propriétaire de mon logement de 100 m2 en Ville)
    2/ Etre autonome financièrement (créer mon job)
    3/ Etre bien en famille et tout faire pour la rendre joyeuse et indépendante
    4/ Couper les relations inutiles et privilégier les autres / Amis inspirants, joyeux, positifs…
    5/ Ne pas suivre le courant médiatique
    6/ Ne pas être un acheteur compulsif
    7/ Manger plutôt bien
    8/ Avoir un jardin pas très loin au cas où
    9/ Me débarrasser à 25 ans de toutes forme d’addiction (la clope pour moi).
    10/ Ne pas me faire tatouer, ne pas me faire de piercing et même lutter contre la dictature de « l’épilation » (vaste sujet 😉 mais terriblement révélateur de comment le marketing à décider de ne nous dégouter des poils pour consommer un maximum de produits – Ne plus différencier le monde de l’enfance VS celui de l’adulte par la disparition de la pilosité est le reflet d’une société malade …. ).
    11/ Ne pas faire de prosélytisme
    12/ Faire le choix de la preuve par l’exemple ce qui évite de long discours 😉
    13/ Garder les sujets religieux, sexuel et politique dans la sphère privé
    14/ Utiliser les réseaux sociaux pour me développer professionnellement – Ne rien étaler de privé
    15/ Et faire de la guitare 😉

    J’en oublie surement 🙂

    Je ne sais pas finalement pourquoi je te parle de tout ça. Je pense, probablement, pour abonder dans ton sens et soutenir la théorique « qu’il y à de nombreux facteurs à prendre en compte pour améliorer son développement personnel ». La méthode de la pensée positive sera une aide précieuse mais pas suffisante ;-).

    Dans tous les cas tu es quelqu’un de précieux et je souhaitais te soutenir dans ta quête et espérer que la version 3.0 JJC donnera des résultats « mesurable » comme tu l’expliques si bien ;-). On croise les doigts.

    De tout cœur avec toi
    Ton cousin Français
    Lou

  • Odile B.
    Publié le 06:12h, 28 août Répondre

    Merci Jean-Jacques, ton message est touchant et simple.
    Je suis contente de partager la suite!
    Bon courage dans ton cheminement,
    A bientôt de te lire.
    Odile

  • SARAHBC
    Publié le 05:47h, 28 août Répondre

    Bonjour

    On se sent moins seul en lisant votre message, car cette vulnérabilité est perçue comme une faiblesse qui ne fait que vous faire sombrer plus car on culpabilise en se disant qu’on a pas le droit de se laisser aller, qu’il y a pire mais intérieurement c’est loin d’être si simple et facile à gérer, cet état d’angoisse, de perdre pieds, de reprendre goût à la vie, je pense que chacun fait au mieux pour s’en sortir car il le fait, c’est une question de survie, il fait cependant être patient et indulgent
    avec soi même.
    Sarah

  • Mira
    Publié le 05:46h, 28 août Répondre

    Cher Jean Jacques,
    J’avais écrit un trés long commentaire de soutien, te partageant ma remise en question depuis début 2017, bien que je sois plus agée que toi, moi aussi sous l’influence de Saturne, mes errances physiques ( déménagement, affaires en garde meuble, voyage initiatique en Asie, vie isolée et minimaliste depuis plus d’un an) et psy ( remise en question de toute ma vie), le pourquoi de mon retard dans l’AVM…..ce que j’ai fait en développement personnel, les nombreux stages de pionniers américains de l’époque que, bilingue, j’ai traduit en simultané pendant des années …….ect et la technologie a décidé par 3 fois que le temps avait expiré et effacé ce long message..Parfois je hais les nouvelles technologies…. Et me voilà te réécrivant mais ce sera un résumé..
    Bref tu as toute ma compassion et toute mon amitié pour t’accompagner sur ce chemin que personne ne peut suivre à ta place. Avec amour.

  • Mira
    Publié le 05:45h, 28 août Répondre

    Cher Jean Jacques,
    J’avais écrit un trés long commentaire de soutien, te partageant ma remise en question depuis début 2017, bien que je sois plus agée que toi, moi aussi sous l’influence de Saturne, mes errances physiques ( déménagement, affaires en garde meuble, voyage initiatique en Asie, vie isolée et minimaliste depuis plus d’un an) et psy ( remise en question de toute ma vie), le pourquoi de mon retard dans l’AVM…..ce que j’ai fait en développement personnel, les nombreux stages de pionniers américains de l’époque que, bilingue, j’ai traduit en simultané pendant des années …….ect et la technologie a décidé que le temps avait expiré et effacé ce long message..J’ai recommencé et cela a de nouveau expiré……Parfois je hais les nouvelles technologies…. Et me voilà te réécrivant mais ce sera un résumé..
    Bref tu as toute ma compassion et toute mon amitié pour t’accompagner sur ce chemin que personne ne peut suivre à ta place. Avec amour.

  • Sophie
    Publié le 05:44h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques

    Merci pour ce partage, qui nous rapproche. Oui oser montrer ses faiblesses nous rapprochent, nous met en lien.
    Même si il n’y a que toi qui puisse dépasser « ta crise », que tu saches qu’il y a des personnes qui te comprennent, qui te dises « c’est ok », qui ont confiance en toi, c’est important. Et j’en fait partie.

    J’ai toujours écouté mon cœur et mes sensations interne pour suivre ou pas les personnes et je sens depuis que je te lis un lien fort. Mon chemin est semé d’embûches et j’ai des « crises » de temps en temps plus ou moins fortes, des envies de tout foutre en l’air, de laisser tomber, de me fondre dans la masse, pour ne plus souffrir de me sentir sans armes ou inutile dans ce monde qui souffre et fait souffrir en même temps. Mais ma voix intérieure me dit de continuer le chemin, qu’il y a quelque chose au bout qui vaut le coup, sans savoir quoi. En fait je sens que je ne peux pas m’arrêter, quelque chose me pousse à continuer.

    Comme toi je suis de formation scientifique, ingénieur en automatisme. Cette formation m’a permis d’avoir envie de tout comprendre, de creuser pour trouver des réponses à mes questions et doutes. Après 10 ans de travail dans l’industrie, j’ai arrêté de gagner de l’argent pour vivre avec mes 3 enfants, mon mari et toutes les personnes que je rencontre et que j’apprécie. Mon mari est ok pour faire rentrer l’argent seul et moi je travaille beaucoup au bonheur familiale. C’est ma voie.
    Pourtant j’ai reçu plein de critiques et de pressions, mais j’ai toujours tenu bon, car ce qui est en moi est plus fort.

    Quand mon premier enfant est né, je l’ai allaité, porté, bercée, cododotée et j’ai fait pareil avec les deux autres. J’ai décidé de ne pas les mettre à l’école pour qu’il ai une vie plus libre. Je les ai eu quasiment 24h sur 24 pour leur 1ère année, puis toujours beaucoup ensuite bien qu’ils prennent progressivement par eux même leur autonomie. J’ai toujours essayé de respecter leur rythmes, leurs envies tout en faisant attention à leur sécurité physique et psychologique.

    Aujourd’hui j’ai 46 ans, mes enfants ont 16, 11 et 8 ans et je suis une mère comblée, une épouse heureuse et une femme accomplie. Pourquoi? Parce que j’ai un lien extrêmement fort et authentique avec eux. Ils sont heureux, joyeux, il pète la forme. Et mon mari peut être serein quand il rentre du travail, il sait que ses enfants et sa femme sont bien. Je n’ai jamais été payé en argent pour mon travail et pourtant je sais que ce que je leur apporte vaut très cher. Et pourtant, certains vont me dire que j’ai juste de la chance. Je sais très bien que ce n’est pas une question de chance, c’est une question de cœur, oui mon cœur a été et est grand ouvert pour eux.
    Si vous saviez tout ce que j’ai appris sur les besoins des bébés, des enfants, des mères et pères pour une vie heureuse en famille, vous n’en reviendriez pas.

    En réalité il y a peu de choses à savoir et en même temps énormément par rapport à ce que nous fait croire notre société. Il y a surtout à désapprendre tout un tas de croyances. Pour élever un enfant il y a besoin de très peu de choses mais qui sont essentielles. Dans notre société, en France notamment, ce que nous possédons de naturel et gratuit est piétiné pour nous vendre toujours plus et de plus en plus cher des ersatz, des gadgets qui nous éloignent de ce que nous cherchons à faire: rendre nos enfants libres, heureux et en bonne santé. Un bébé n’a besoin que de ses parents, surtout sa mère la première année et c’est tout! Le reste, c’est quoi, quelques couches, une écharpe de portage, un lit familiale plus grand. Le reste nous l’avons déjà dans notre vie d’adulte.
    Je vais vous donner quelques exemples:
    _ biberons+poudre de lait artificiel+stérilisateur+ chauffe biberon+sérum physiologique+(quasi tous les médicaments)+tétine+doudou+etc: remplacerait le sein de sa maman,
    _ poussette+youpala: remplacerait une simple écharpe et les bras de ses parents et la marche naturel de l’enfant à son rythme
    _ chambre complète du bébé: remplacerait le lit familiale de ses parents
    _ les écrans, les jouets en plastiques lumineux et sonores: remplacerait les échanges avec ses parents
    etc…

    Les bébés et enfants ont besoin de contacts, de vivre avec les adultes. Mais notre société sépare les bébés et les enfants de leurs parents (à partir de 2 mois 1/2) , des adultes et de la société elle-même (regroupés entre eux dans des structures spéciales, crèches et écoles).
    Les enfants on besoin de liberté et la société les obligent à apprendre des trucs qu’ils ne demandent pas!
    Les enfants ont besoin d’amour et on leurs donne des fessée, des tapes, des punitions etc…

    Pourtant remettre les enfants au cœur des adultes ferait un bien fou pour tous. Les enfants admirent les adultes, les avoir à côté quand on travail rend le travail plus agréable grâce aux yeux émerveillés des enfants.

    C’est pour cela que je n’ai pas suivi ce qu’on voulait que je fasse, je n’ai écouté que mon cœur.

    Aujourd’hui je continue de travailler pour ma famille et je commence un autre métier, celui de coach parental, pour partager ce que j’ai découvert et par ce que j’ai plus de temps pour moi.

    Je vous souhaites à tous de vous écouter vraiment malgré les pressions et surtout les peurs.

    Bien à tous

  • FAFA
    Publié le 05:43h, 28 août Répondre

    Bonjour
    il y a un temps pour donner et un temps pour recevoir
    une pause
    se ressourcer
    vivre la vie en conscience
    faire de nouvelles expériences
    se relier à soi
    un temps de gestation pour offrir la plus belle des naissances
    patience
    patience
    patience
    et vis pour toi
    merci pour tout ce que tu as déjà donné
    tu es un être merveilleux de générosité
    ce n’est pas un temps de crise, c’est un temps…un cadeau
    à bientôt
    Fafa

  • Jesus
    Publié le 05:42h, 28 août Répondre

    Cela m’a vraiment surpris, je ne m’y attendais pas, j’apprécie votre sincérité et votre franchise. Je comprends aussi ce que vous exposez, car le déroulement réel et sincère des politiques dans le monde entier semble orienté à la perte de l’humanité et, en réalité, nous ne faisons RIEN, même si nous ne savons pas le rendre vraiment utile à la société dans son ensemble. D’une certaine façon, je partage ces préoccupations et je continue d’écouter ce que vous voulez partager.
    Un gros câlin et vous savez que beaucoup de vos étudiants sont avec vous.
    J’attends vos nouveaux emails.

  • florence
    Publié le 05:38h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Loin de vouloir me désinscrire, je reste très attentive à la suite de cette série de courriels que tu as l’intention de nous partager étant moi-même très perplexe sur la tournure que prend notre monde actuel. Ta sagesse, ton honnêteté, la bienveillance de tes intentions transparaissent dans chacun de tes enseignements. Merci Jean-Jacques.

  • Bijoliane
    Publié le 05:38h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    tout correspond… ce matin sur France Inter j’ai entendu la démission, émouvante de Nicolas Hulot et c’est un peu la même chose que toi… Il y a un moment où on arrive au bout de la réflexion et où on dit « stoppe, j’arrête, je ne veux plus continuer comme ça ». Branle bas de combat, mais qu’est-ce qui se passe ? le barrage rompt les digues, la tornade passe là au-dessus et c’est LA décision : c’est fini, c’est terminé, je ne veux plus continuer à vivre comme je vivais jusqu’à présent ! Je pense qu’il y a un moment crucial maintenant, où soit je m’éteins tout seul en continuant à vivre sans trop me poser de questions, soit j’y vais : je prends du temps pour moi, mon âme, ma spiritualité, et ceci m’aide aussi à m’investir pour l’humanité, la planète, l’environnement, car oui, le colibri ne suffit plus, il faut le canadair et là, ce sera avec les autres… Donc pour moi : méditation pour prendre du temps pour ma vie spirituelle, qicong pour le corps, le souffle, l’énergie et ma carte au parti écologique pour faire avancer les choses… A chacun.e de trouver ses solutions pour ne plus être autant perturbé, dérangé, questionné par notre monde qui marche sur la tête… Alors souhaitons nous un beau et grand courage pour affronter tout ce qui va nous arriver, mais en sachant que nous ne sommes pas seuls… Merci Jean-Jacques pour cette franchise, cette réflexion profonde et essentielle, ce bouleversement qui fait partie du bouleversement du monde.

  • Syrâ
    Publié le 05:35h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-jacques,
    Je sens beaucoup d’authenticité dans ton message.
    Pour celui qui est en quête de vérité, de justice et de justesse, la vie n’est pas un long fleuve tranquille…
    Il faut beaucoup d’humilité, de courage et de discernement, pour se remettre en question comme tu le fais.
    Nombre de gens qui m’entourent sont assujettis à la pensée unique « New-âge », et très sincèrement ils m’épuisent, à tel point que depuis peu j’ai jeté tous mes livres de psychologie, de spiritualité et de développement personnel.
    Je puise plus de vérité chez un artisan qui fait de son métier un art, un maraîcher qui produit en biodynamie, etc. Ces gens humbles qui chaque jour remettent leur ouvrage sur la table, et avancent pas à pas en donnant le meilleur d’eux-mêmes. Aujourd’hui, j’ai la plus grande méfiance à l’égard des diseurs-donneurs de leçons quels qu’ils soient, politiques, artistes, dirigeants d’ONG, journalistes, consultants/thérapeutes, etc. Ce qui me semble important à présent chez une personne c’est sa sa cohérence, qu’elle dise ce qu’elle pense, et surtout qu’elle fasse ce qu’elle dit. Cette verticalité d’être, un peu comme l’aplomb d’une pendule, est un mécanisme fragile qui nécessite parfois des réglages…
    Passez une belle journée.
    A bientôt.

  • Armelle25
    Publié le 05:28h, 28 août Répondre

    Bonjour,
    Suite à cette phrase « Si ce petit partage que je viens de te faire peut t’aider d’une manière ou d’une autre quand toi, tu traverseras ta prochaine crise, eh bien je n’aurai pas écrit ce premier courriel pour rien… » ma prochaine véritable crise sera la disparition de ma maman, et j’appréhende cela de façon totalement viscérale, je dors mal, j’angoisse, alors qu’il n »y a, pour l’instant du moins, pas de raisons majeures d’être dans cet état. Mais j’ai du mal à me raisonner et j’ai peur…..Cordialement

  • corinne allemoz
    Publié le 05:23h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Je suis très touchée par ce mail que tu nous a envoyé. J’ai suivi le programme de l’AVm 3 , mission de vie et relations authentiques.
    J’ai partagé mon témoignage avec véronique ce lundi.

    Ce que tu traverses aujourd’hui, sur notre role de colibri, m’a atteint en plein coeur, car oui il est difficile d’apprendre aux autres à pecher, quand la peche est polluée.

    Cette crise que tu traverses, je l’a comprends, elle entre en résonnace avec ce que j’ai traversé dans ma vie et que je traverse encore aujourd’hui.

    Je t’envoi tout mon soutien dans ton évolution.Tout ce que tu apportes est une merveille de contribution au monde.

    Je suis impatiente de lire la suite de ton évolution et de ton orientation.
    Corinne

  • Valérie
    Publié le 05:21h, 28 août Répondre

    Merci et bravo pour ton courage. Même âge que toi, même constat …. qui semble toucher beaucoup de personnes ! Cela me fait penser aux crises provoquées par les “non dits” familiaux… ici il s’agit de la famille humaine : qui sommes nous vraiment, ? qu’elle est notre histoire, notre genèse ? Lorsque les non dits seront enfin établis tout retrouvera du sens, l’homme sera alors en paix et, ayant perdu ses peurs, pourra exprimer le meilleur de lui même. Mais les phases de prises de conscience peuvent être éprouvantes. Nous avons collectivement besoin d’hommes et de femmes lumineux, courageux et bienveillants pour ce temps qui vient. Amicalement

  • Ernaelsteen marie claire
    Publié le 05:12h, 28 août Répondre

    Bonjour jean jacques
    Merci pour ton message, ce message c’est comme si je l’attndais. Tu dis que les crises arrivent a différents âge de la vie, c’est vrai, j’ai 72 ans, et je vis la même crise que toi, je me sentais un peu perdue, car perdant pas mal de mes repairs…tellement de bonnes intentions sont récupérée par l’égo, et lorsqu’on constate que des personnes en qui nous avions confiance glissent aussi sur ce terrain, cela fait perdre les pédales….et plus tu vieillis pire c’est, car comme dis l’autre…. je sais qu’on ne sait jamais, donc ouff ton message est comme une fenêtre qu’on ouvre sur l’océan et donc je te suis, moi qui te suis et que tu as bien aidée depuis le début, cela fait bien 40 ans.

  • Evelyne.C
    Publié le 05:06h, 28 août Répondre

    Bonjour et merci pour ce partage.
    Il sent l’authenticité et je partage sur beaucoup de points de vue ton sentiment…
    cela fait résonance !
    En décembre dernier..j’ai quitté mon compagnon PN après deux ans de préparation pour y arriver et de soutien
    de’une thérapeute de cœur, j’ai 54 ans et je dois tout reprendre à 0 sur tous les plans.
    Je m’installe comme thérapeute/ guérisseuse, puisque c’est ce que je suis profondément… et voilà que depuis quelques mois
    je suis « harcelée » par des annonces de personnes qui peuvent avec leur formation me faire sortir de l’anonymat, me faire gagner des milliers d’euros et je me trouve entourée du coup de quelque chose qui fait miroiter beaucoup d’abondance de toutes sortes, mais je n’y vois plus la lumière de l’être. On parle de stratégie, et de chose qui pour moi, ne vont pas, même si elles en portent le titre, avec le cœur divin, celui qui s’ouvre sur les fonctionnements des lois universelles, du cœur et de la sincérité ! J’apprends que les lois de résonances ne sont plus filables qu’aujourd’hui il faut faire du marketing de réseau etc<<<;
    Je me sens dépassée dans tout ça, mais je sens surtout que je n'y ai pas ma place et je reviens en mon centre et je vois que tout ce flot là, (et s'il est là, c'est sûrement juste), ne me convient pas. C'est un peu comme les premier produit bio et les premiers producteur qui avaient une Idée, une intention pure si je puis dire, une éthique, une vision du vivant et de la vie qui allait dans le sens du bien pour tous, et on voit aujourd'hui où est passé l'éthique et les valeurs qui étaient défendues pas les pionniers. Je crois qu'il est vraiment bon aujourd'hui de rester centré sur son cœur et ces valeurs nobles et élevées… j'attends la suite Jean Jacques.

    .

  • jacqueline
    Publié le 05:05h, 28 août Répondre

    Quoi que tu fasses ,ce sera du grand art !!!
    j’attends la suite .
    Merci pour ce partage.

  • Céline
    Publié le 05:04h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci d’avoir eu le courage de parler de la crise que vous traversez.
    J’ai hâte de découvrir votre nouvelle ré-orientation et de savoir comment moi aussi, je pourrai militer pour un monde meilleur.
    Avec tout mon coeur,
    Céline

  • PREM LUCIA
    Publié le 05:03h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques, c’est la première fois que je vous écris et je vous dis BRAVO pour le Courage de ces aveux publiques et pour nous faire partager votre Cheminement. Merci pour votre « nudité », la clarté et la précision de vos propos. J’ai hâte de vous lire à nouveau.
    Chaleureusement.
    Lucia

  • Valentine de Jonghe
    Publié le 05:01h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Dans la vie, il n’y a pas de hasard.
    Thérapeute depuis 30 ans, j’ai reçu 2 cadeaux dans la Vie.
    Le 1er : celui de « sentir en profondeur et vivre » les énergies psychiques et physiques des personnes qui m’entourent.
    Le 2ème : la Foi.
    Le 1er cadeau me permet de « soigner » les patients (soin énergétique avec les mains) pour leurs maux psychiques autant que physiques; cela paraît peut-être étrange mais c’est comme cela depuis l’enfance. Confiance, Confiance.
    N’hésite pas à visiter mon site : http://www.valentinedejonghe.be
    Le 2ème cadeau est CELUI dont je souhaite te parler : je pense que personne sur cette terre ne peut te guérir ou te venir profondément en aide, si ce n’est TOI-MÊME AVEC L’AIDE de « là-haut ».
    Pour moi c’est Dieu, pour d’autres c’est l’Univers, ou….
    Je puis juste te témoigner humblement de ce que je vis depuis mes 30 ans : je sens cette présence continuelle à mes côtés, cette aide inéluctable, cette force divine. Vouloir réussir ou tout accomplir sans elle me semble impossible. Quel bonheur de l’accueillir. C’est là que se trouve mes réponses ET la clef de la Vie.
    La gratitude de mes patients et leurs témoignages personnels quant à cette présence m’incite à t’inviter à recevoir ces nombreux cadeaux du ciel…. ils sont là pour chacun(e) de nous à tout heure du jour et de la nuit même si celle-ci te semble des plus sombres!

    Bien Chaleureusement

  • Paul Nature
    Publié le 04:55h, 28 août Répondre

    Merci pour votre sincérité. je suis moi-même naturopathe depuis 1979 (IHN PV Marchesseau Paris ») et j’ai toute ma vie été actif dans la prévention de la santé de mes proches et de personnes mais aussi des travailleurs car j’ai aussi fait un postgrade de santé au travail dans le cadre de mon activité d’inspecteur du travail avec le seul intérêt des personnes et des travailleurs que je rencontrais. Je peux donc aujourd’hui reprendre intégralement votre phrase car c’est ce que j’ai vécu et que je continue à vivre aujourd’hui retraité depuis quelques années. « Tout ce que j’ai fait jusqu’à présent, je l’ai fait avec énormément d’amour dans le cœur. Je le répète, le côté business ne m’a jamais intéressé. Je veux juste pouvoir vivre de mon activité et être capable de rémunérer justement toutes celles et ceux qui m’aident à réaliser cette vocation. Ce qui m’intéressait, c’était de faire une différence positive dans la vie d’un maximum de personnes. » Je suis toujours intéressé par vos textes qui élève la personne et l’ouvre aux autres et c’est bien là le chalenge de notre époque ou tout va très vite et ou on ne prend plus le temps de s’arrêter sur son soi profond.
    merci donc pour vos message que je continuerai à consulter avec plaisir et pensez aussi à vous protéger de l’adversité.
    très cordialement

  • Jean-Paul
    Publié le 04:53h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour ce partage, car je ne te voyais plus sur Youtube depuis quelques mois. Je me demandais ce qui se passait !
    Tout d’abord, courage ! Pour moi, le courage, c’est le coeur à l’ouvrage, que ce soit dans nos activités extérieures ou dans notre « travail » intérieur ! Le mot travail n’est pas approprié, mais on se comprend dans le sens de ce terme !

    Il y a énormément à dire sur ton courrier, je ne peux pas tout écrire. Je vais essayer de faire de mon mieux.

    A propos de ta croyance que les formations que tu offres ne rendent pas plus heureux, libre, autonome ou conscient !
    C’est absolument vrai, pour les tiennes, comme pour toutes les formations qui existent ou livres ! Ce ne sont pas les supports qui changent quoi que ce soit, non ! C’est chaque personne qui décide de se rendre plus heureux, qui décide des moyens de le faire, quitte à passer par une zone d’inconfort pour cela ! Et pour cela, elle va vivre des expériences parfois difficiles. Tu préviens dans les vidéos de présentation de l’académie ou ailleurs ! Je t’avais écris sur ma situation à ce moment là.

    J’enseigne à l’université. Je ne remet pas en cause le « pourquoi » et les valeurs qui m’animent ! Non ! En revanche, chaque année, je remet en cause le « comment » je le fais, j’améliore mes supports, et la façon de m’exprimer. Pour moi, les valeurs sont nos points de repères, que nous incarnons d’une façon ou d’une autre. C’est juste le « comment » qui doit coller au « pourquoi » ! Ceci dit, chaque étudiant est responsable et doit faire son « travail » !

    Ensuite, tu dis que tu es en « crise ».. Je suis aller voir la définition dans le dictionnaire : « Moment très difficile dans la vie de quelqu’un, d’un groupe, dans le déroulement d’une activité, etc. ; période, situation marquée par un trouble profond : Crise de conscience. » Il s’agit alors de transformer une « crise de conscience » en « prise de conscience » ! Dans cette période, il est toujours difficile de trouver la (les) cause(s) du trouble, car les causes donnent l’illusion de remettre en question tout ce que l’on a construit, y compris nos valeurs, etc. En fait, c’est parce-que quand il y a le feu à l’intérieur de soi, nos ressentis sont troublés. En gros, faut-il se fier à nos ressentis ? n’y a t’il pas une mémoire du passé, inconsciente qui traîne par là ? n’y a t’il pas une part encore inconnue de soi, qui est en souffrance, et qui demande à être accueillie et transformée avec le coeur (et parfois des thérapies) ? Alors oui, on n’a pas envie d’aller voir cela. Un mécanisme de défense peut s’installer : l’évitement ! et on va tourner autour du pot pendant des années ! L’évitement invite parfois à remettre en question ce que l’on fait, mais pas ce que l’on est ! et parfois, on va croire que changer ce que l’on fait, va permettre de résoudre ce trouble … mais non ! C’est l’inverse qui est vrai !

    Jean-Jacques, je vois bien au travers de tes vidéos, que qu’il y a beaucoup de coeur dans ce que tu fais. … et parfois quelques maladresses ^^ ! Oui ! Personne n’est parfait ! Surtout pas moi ^^

    Une dernière chose quand tu dis « Je suis en crise enfin parce que j’en ai marre du développement personnel tel qu’il est pratiqué et tel qu’il est consommé majoritairement. » Pourquoi cela te dérange ? Parce-que cela ne répond pas à tes valeurs, bien-sûr ! Alors, tu t’exprimes et tu vas encore le faire, pour filtrer ta communauté ! Seulement, tu peux communiquer aussi la dessus, de façon différente pour ouvrir les consciences : Car les personnes qui « consomment » du développement personnel, c’est parce-qu’en face, il y a des « vendeurs » très marketing dans ce domaine ! et cela se présente comme des films de cinéma ! Ce sont des « vendeurs de rêves » ! D’accord, ca te dérange, mais tu fais ta part, ta différence, et en même temps : tu peux te centrer sur tes valeurs, sans juger les autres ! Chacun son Univers ! et au fond de toi ? qu’est ce qui te dérange … vraiment ? après tout ?

    Personnellement, quand je me sens en crise, je ne prend aucune décision importante, sauf celle de voir ce qui se passe à l’intérieur de moi, trouver cette part qui souffre et la soigner ! Ensuite cela me demande de bien me connecter à mes valeurs, à mon âme, à mes besoins, pour être clair dans mon esprit, et prendre des décisions en phase avec ce que je suis.

    Prend soin de toi ! Continue à faire de ton mieux ! et merci encore pour tout ce que tu apportes !

    Jean-Paul

  • LM
    Publié le 04:52h, 28 août Répondre

    Bonjour,
    Que je te comprends! Je ressens moi aussi ce désenchantement profond. De plus en plus de personnes s’aperçoivent que nos modèles de société sont délétères pour l’homme et pour la planète qui nous fait vivre et avec laquelle on perd peu à peu la connexion. Tu fais partie de ces guides qui œuvrent à ouvrir nos yeux empoussiérés, à nous rappeler des savoirs ancestraux positifs afin que nous retrouvions notre place au sein de ce monde et des autres êtres humains avec harmonie, et pour cela soit en mille fois remercié. C’est une tâche ingrate et difficile car la masse d’êtres aspirant cupidement à vampiriser la terre et les hommes pour leurs besoins immédiats et superficiels et tellement importante et surtout puissante qu’on se heurte à un mur extraordinairement fort. D’autant que ces gens sont intelligents et savent utiliser les travers humains pour leurs intérêts, allant même de manière très insidieuse jusqu’à créer une éducation superficielle pour nos enfants afin qu’ils suivent leurs malheureux principes. Et si tous les mouvements qui aspirent à une réintégration de l’Homme dans sa beauté d’être et d’agir, à la protection du monde avec harmonie, et si toutes ces belles volontés travaillaient ensemble? C’est peut-être utopiste, probablement très difficile à faire, mais pas impossible. Pourquoi ne pas créer une masse pensante et agissante aussi avec à sa tête un conseil de leader, comme toi, comme le font sous couvert les grands propriétaires économiques du monde? C’est peut-être une solution possible, en tout cas j’en rêve… Une révolution positive… Qu’en penses-tu?
    Encore merci!
    LM

  • Soret
    Publié le 04:51h, 28 août Répondre

    Je suis 100% d’accord avec toi. Si nous pouvons trouver des solutions efficaces, cela sera magique.
    Merci
    Françoise

  • SYLVIE
    Publié le 04:50h, 28 août Répondre

    Bonjour et merci pour votre long message !
    Ce que vous partagez me touche et me parle beaucoup et j’aimerais vous lire à nouveau !
    Suis moi-même « en crise » depuis un moment et sans réponse (pour l’instant) sur le sens à donner à cette douloureuse expérience (désenchantement, deuil, perte de valeurs, )!! Certaines personnes me renvoient à ma fragilité comme une maladie (me mettant en garde sur mes initiatives de générosité ) mais moi, je sens à l’intérieur de moi, des forces d’amour, qui tentent de se frayer un chemin pour être utile dans ce monde (diablement dur) ! Là où, je vis des êtres humains venus d’autres pays pauvres d ‘Europe, dorment sur les trottoirs depuis de longs mois avec des enfants et la lumière d’espoir dans leur regard me touchent profondément! Oui pour continuer le travail sur soi mais sans se replier sur soi et être actif dans le monde!! Amitiés

  • Adrian
    Publié le 04:50h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, cela fait quelques années que je te suis et j’ai toujours aimé tes pépites. Et celle-ci n’est pas une exception. J’ai beaucoup raisonné avec ce que tu as dit du développement personnel comme outil de fuite de la réalité (j’y ai joué mais j’ai arrêté il y a peu au vu de l’état de mes finances – procrastination). J’ai raisonné aussi sur comment utiliser le développement personnel dans les changements sociaux. Cela fait quelques temps que je me pose la question comment seraient les posts sur les réseaux sociaux si simplement nous pouvions faire un peu d’introspection, un peu de pardon et de se mettre à la place de l’autre, de la gratitude et d’utiliser les concepts de la communication non-violente. Les réseaux sociaux seraient-ils moins pollués? Les mouvements sociaux nés des réseaux sociaux auraient-ils une espérance de vie plus longue qu’une ou deux années?
    Merci pour ta transparence et ta constante évolution, et pour la partager avec nous. Adrian

  • SOLANGEL
    Publié le 04:48h, 28 août Répondre

    MERCI DE TON PARTAGE
    C EST RASSURANT

  • marie
    Publié le 04:47h, 28 août Répondre

    Bravo pour ton courage et ta lucidité Jean-Jacques ! Merci de dire tout haut ce que nous sommes nombreux à penser sans savoir comment l’exprimer, de peur de « cracher dans la soupe » ! De tout coeur avec toi et tous les humains de bonne volonté ! je suis confiante en notre capacité à faire ensemble émerger ce monde plus beau qui est déjà là et qui attend seulement que nous retirions le drap qui le cache… Bien cordialement, Marie

  • Lavikivabien
    Publié le 04:46h, 28 août Répondre

    Cher Jean Jacques ,
    Il y a bien longtemps que je suis attentivement tes messages et vidéo sans pour cela m’être inscris à l’académie par manque de temps .
    Cette crise que tu décrit elle est partagé par de nombreuses personnes .
    Ou vas le monde , que faire ?
    Dans ma carrière professionnelle je me suis engagé dans un combat acharné pour défendre des droits toujours remis en causes . je l’ai payé très cher et j’y ai laisser en partie ma santé .
    C’est alors que j’ai commencé le travail sur moi tout d’abord pour me reconstruire et ensuite pour développer tout mon potentiel que je percevais en jachère . Mais j’étais dans une position de replis sur moi travaillant à mon autonomie pour tout ce qui a trait à la matière et à une ouverture à la spiritualité, qui m’a comblé pas de merveilleux cadeaux reçu .
    Aujourd’hui comme toi je fais le constat que le monde cour à sa perte et que j’ai un rôle à jouer pour aider à la transformation.
    Déjà dans mon entourage je travaille à l’élévation des consciences , mais à la vitesse ou vont les choses je vois bien que ça ne suffit pas alors que faire ?
    J’attend ton prochain courrier pour découvrir si tu idée par quelle action il nous serait possible collectivement de sortir de la matrice .
    A très bientôt
    Michel

  • Joëlle
    Publié le 04:45h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques (et toute l’équipe).

    Il est assez déstabilisant et questionnant de recevoir un message criant « je suis en crise » et la première réaction c’est « cette adresse mail a-t-elle été piratée ? ». Et puis il me semble qu’après la crainte initiale on retrouve l’honnêteté habituelle qui caractérise tes messages. Tu dis que tu n’y crois plus. Même avec la vocation. Je trouve qu’il est plutôt SAIN que tu veuilles passer à autre chose, ou à une manière différente ,es-tu arrivé à une limite dans ce que tu fais ? Le décalage entre tes intentions et les limites que tes actions rencontrent te donnent sans doute une impression de ne plus être dans ce que tu veux vraiment faire. Ai-je bien compris ce que tu dis ? Et puis le monde change, lui aussi… permanente mutation.

    Ce que tu fais dans le programme Mission de Vie est à la fois génial et complexe : tu tentes de condenser/synthétiser pour nous énormément de choses, c’est riche, intéressant et cela nous apporte beaucoup. Mais parler la même langue à des centaines, des milliers de personnes différentes et en même temps être juste dans la réponse au monde dans lequel nous vivons, est-ce mission possible ? C’est à toi de le sentir. La tache est gigantesque. Tu le fais très bien, mais cela doit être épuisant. J’admire sincèrement ta manière de synthétiser, de croiser et de modéliser.

    Pour ma part, je peux te dire cette phrase simple qui résume bien ce que je ressens aujourd’hui mais aussi ce que j’ai toujours su : ce que tu nous proposes peut nous apporter beaucoup selon ce que nous en faisons et (ou mais) tout a ses limites, que nous devons accepter.

    Vouloir trouver de meilleurs voies pour rendre le monde meilleur, quel but estimable ! Tous mes encouragements. Je me demande parfois s’il ne vaut pas mieux ne rien faire (c’est une question rhétorique, et dialectique). Juste pour évaluer mon envie et mes résultats…. nous pouvons nous démener avec beaucoup d’énergie et de bonnes intentions (celles dont l’enfer peut être pavé) et obtenir peu de ‘résultat’. J’ai tout de même l’impression, voyant les commentaires, que les personnes sont plutôt heureuses de tes formations… chacune à sa manière !

    Je peux te dire que je trouve beaucoup d’intérêt à tes cours, même si je garde mon regard critique et remets en question également cela. Sois remercié du travail immense et de tes remises en question (les tiennes propres et celles que tu nous proposes), car cela me paraît essentiel.
    Bon courage et prends soin de toi (prenez soin de vous).
    Un abrazo.
    Joëlle

  • Philippe
    Publié le 04:45h, 28 août Répondre

    Bonjour,

    Le paragraphe :

    […] Colibris […] Aujourd’hui, faire sa part est nécessaire (bien entendu), mais n’est plus suffisant…

    m’interpelle, ce propos m’est apparu de plusieurs sources ces jours-ci et j’attends avec impatience des propositions d’action…

    Merci pour votre courrier !

    Philippe

  • MARIE-ANGE NOEL
    Publié le 04:44h, 28 août Répondre

    Oufti, comme on dit à Liège, parfois je te voyais comme un être complétement éveillé, et je constate que ton incarnation est en réaction , en crise comme tu le dis, dernièrement je suis allé voir un Frère à Orval qui nous a parlé de mettre de la poêsie dans l’Evangile, pour le moment je suis dans l’étape «  »je confronte respectueusement » et là j’ai bien retrouvé tous les élements dont tu parles le D.O.C., ton ressenti, ton besoin , ton désir je pense le découvrir bientôt. Tu vois même dans ta crise tu parviens encore à nous donner des enseignements. C’est vrai que le chemin est parfois encombré, et pourtant le chemin c’est la vie, Alors, plonges bien dans ta crise et je souhaite que tu en ressortes vivifié et serein. A te lire.

  • VIDAL Jacques
    Publié le 04:42h, 28 août Répondre

    Quoiqu’il arrive, MERCI chez Jean Jacques pour ton authenticité !

  • Philippe
    Publié le 04:41h, 28 août Répondre

    Bonjour,
    Les actions de l’humanité sont dictées par les finances, l’argent. Le jour où notre société s’organisera autour et pour l’humain, le monde devrait être bien meilleur et je reste persuadé que cela est possible. J’ai 51 ans et j’arrive au même constat, il faut agir, s’investir pour un changement de mentalité…
    Grand merci pour toutes tes actions !
    Bien cordialement
    Philippe

  • AGNES LECOMTE
    Publié le 04:40h, 28 août Répondre

    Il n’y a pas de hasard !
    Merci pour votre honnêteté intellectuelle, qualité des plus rares dans le milieu du développement personnel.
    Gratitude
    Agnès

  • Nicole JEANNOT
    Publié le 04:38h, 28 août Répondre

    bonjour Jean- Jacques,
    Très touchée par tes mots…., j’ai l’impression que ce type de crise que tu décris…… c’est un problème d’incarnation véritable…. la 2ème voire la 3ème naissance……à soi-même. l’information dans ton histoire personnelle qui n’est peut-être pas entièrement décodée par toi….les outils tu les connais.. (méditation, yoga, sophro, médiumité, etc…)..en ce moment je continue cette quête en me penchant sur l’alchimie et la langue des oiseaux.
    j’écoute Pascal Bouchet (les sentiers du réel chaine belge !!!) trouver la lumière invisible qui nous donne la vitalité….et la hauteur suffisante pour ne pas se laisser accaparer par notre environnement….je t’embrasse.

  • JPOB
    Publié le 04:38h, 28 août Répondre

    pourquoi perdez vous toute votre énergie en discours explications rationalisations …
    quel bavardage. contemplez . cela suffit.

  • lorenzini corinne
    Publié le 04:28h, 28 août Répondre

    Après avoir lu tous les courriers précédents, je pense qu’il n’y a rien d’autre à rajouter.
    Nous devons peut-être prendre conscience que chacun doit prendre sa place dans ce monde et ses responsabilités.
    Nous devons passez à l’action . Aussi j’attends la suite mais dans le besoin de participer et d’être active.
    Amicalement.
    Corinne

  • Lisa
    Publié le 04:23h, 28 août Répondre

    Comme ce chemin est difficile!!!!
    Ton témoignage est à la fois encourageant et un peu décourageant…(mais si peu)
    Encourageant, car tu as le courage de dire que tu es, ou étais, en crise donc humain, donc comme nous tous (ce n’est pas le cas de tous ceux qui nous font croire qu’avec leurs méthodes tous ira bien et qui affichent un optimisme à toute épreuve ).
    Cette révélation demande de l’honnêteté car je n’ai jamais cru que tout pouvait aller bien éternellement, même pour ceux qui semblaient être très très évolués. Rares sont les enseignants qui reconnaissent leurs faiblesses, Isabelle Padovani en fait partie et je l’apprécie pour cela. La vie étant mouvement et apprentissage il est incontournable de passer par des hauts et par des bas. On pourrait croire qu’avec un travail assidu sur soi les bas deviendraient moins bas ou qu’ils dureraient moins longtemps. Force est de constater que ce n’est pas toujours comme cela que ça se passe.
    Lorsque l’on comprend le message qui se cache derrière les moments de doute et d’incompréhension tout va bien mais il peut se passer, parfois, de longues années avant de comprendre et malgré une bonne dose de courage et de détermination il arrive que nous ne comprenions toujours pas où cette crise veut nous diriger.
    Ton coming out me permet de ne pas perdre courage car même si tu sembles avoir tout mis en oeuvre, par le passé, pour acquérir une certaine quiétude et surtout avoir trouvé ton chemin de vie, ce qui n’est pas donné à tout le monde, tu as malgré tout traversé une crise sérieuse me semble t-il?
    Ton exemple était encourageant car il ouvrait des portes vers un possible. C’était un peu la carotte … Et puis aujourd’hui tu nous dis avoir été en crise…? Tu confirmes une fois de plus que rien n’est acquis mais tu sembles avoir des solutions pour te sortir de cette crise non?
    Une personne de mon entourage disait:  » lorsque vous croyez être arrivé c’est le moment où vous commencez à régressez! » Ce travail sur soi demande une vigilance et des remises en question permanentes.
    Il aurait été intéressant que tu nous fasses partager les gros moments de doute que tu as traversé en live, les moments où tu n’avais pas de solution. Car une fois de plus, si tu as trouvé une solution à ta crise, certains risquent de penser mériter un bonnet d’âne (eux qui pataugent encore dans leur problématique sans trouver d’issue de secours). Cela peut être décourageant ne trouves-tu pas? J’ai hâte de connaître le sens profond de ton message.
    A bientôt et n’oublions pas que nous sommes dans ce monde mais pas de ce monde!!!!!
    Les questions qui me reviennent sans cesse sont: Comment contribuer à un monde meilleurs sans créer un égrégore de rébellion, d’affrontement et de colère? Est-ce que le colibri est inconscient, naïf ou bien un grand sage? Ne pouvons-nous pas créer , en s’unissant, un monde parallèle pour contrebalancer la noirceur vers laquelle l’humanité est en train de se diriger? Que faire lorsque la confiance en nos dirigeants a atteint le point zéro? Le travail sur soi suffira- t-il pour contrecarrer le dessein de certains à anéantir notre planète? Est-ce que le fait de poser notre attention sur tout ce qui va mal dans notre société et de le dénoncer ne fait pas le jeu de ceux qui en ont la responsabilité?
    En entrant dans ces questionnements pouvons-nous réellement faire avancer les choses? Le risque n’est-il pas de faire baisser nos énergies qui sont déjà assez fluctuantes lorsque l’on regarde autour de nous toutes les incohérences et énormités que les infos nous servent au quotidien, dans tous les domaines?
    Le questionnement devrait apporter des réponses mais ,hélas, je n’en ai pas de vraiment satisfaisantes!!!! Donc je retourne à mon petit travail de colibri (pour l’instant) et vous envoie beaucoup d’Amour.
    Lisa

  • Viviane Bets
    Publié le 04:22h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je te comprends bien parce que je suis aussi messagère et chercheuse du Divin en soi. Pour avoir beaucoup lu, je constate que tous ceux qui se sont et se consacrent à cette mission, ont des moments de crise, de doute pour eux-mêmes et par rapport à leur travail et souvent beaucoup de difficultés pour réaliser ce qu’il souhaite entreprendre. Il semble que ce soit le lot des chercheurs de Lumière et ce ceux qui voudraient la transmettre. la crise est souvent un réveil de changement, la mort d’une partie de soi, soit qu’il faut changer de voie, soit qu’il faut quitter quelque chose, se réajuster. Alors merci la crise, même si elle déstabilise beaucoup, elle permet d’ouvrir une autre/nouvelle voie.
    Il ne faut pas désespérer du monde même si il semble que tout va mal. Il faut regarder ce qui évolue bien, les prises de conscience collective même si il y a argent à l’arrière-plan. C’est dans le chaos que se créer le nouveau monde.
    Courage
    Viviane

  • monique goffin
    Publié le 04:21h, 28 août Répondre

    Monique
    je viens d’écrire une réponse j’ai foiré en te l’envoyant bon si par hasard elle t’es arrivée tant mieux si pas tant pis j’ai mis une demis heure a l’écrire je te dis simplement courage revois tes vidéos et Merci pour tout ce que tu a fait pour moi et les autres

  • Virginia
    Publié le 04:21h, 28 août Répondre

    Cher Jean Jacques
    Depuis longtemps je t’ecoute, te lis, et j’aime ce bout de chemin que nous faisons ensemble, tu m’enseignes avec l’intelligence du coeur, , je partage cela à d’autres que j’aime et que j’accompagne dans mon travail de psychanalyste, et en même temps je te soutiens par la pensée par la belle énergie , nous faisons partie de la même. Famille d’ame Et tu es un frère pour moi. Des crises j’en ai traversées et d’autres m’attendent et m’enseigneront. Pour développer encore et encore mes ressources et de déployer.
    Je t’accompagne dans la longue nuit que tu traverses, qui creuse en toi des sillons de lumière, j’ai confiance en toi, et je te serre sur mon coeur

  • Marie Isabelle Renaudier
    Publié le 04:20h, 28 août Répondre

    Je suis déçue j’ai écris un long commentaire qui n’est pas pris en compte

  • Olfa
    Publié le 04:18h, 28 août Répondre

    Bonjour JCC,

    Je tiens à te remercier pour se fabuleux partage que j’ai reçu avec beaucoup de force et d’authenticité. Un grand Merci.
    Je tenais également à te remercier pour tout ce que tu m’apportes comme changements et progression dans ma vie depuis que je suis inscrite aux programmes AVM et Mission de Vie.

    Après des années de travail sur moi même et un long cheminement spirituel, cette mission de vie semble s’orienter vers la relation d’aide pour accompagner les personnes à créer plus d’équilibre et d’harmonie dans leur vie. Et tout comme toi, ces derniers temps, j’ai beaucoup douté de mener ce projet à bien du à toutes les limites que tu as citées sur le travail sur soi et les modalités multiples et complexes qui participent à une vraie croissance individuelle.

    Par ailleurs, si ce n’était la qualité de tes formations, que je n’ai trouvé nul part ailleurs, je crois que je serai aujourd’hui au fond du désespoir car il a été très difficile pour moi de m’insérer dans le statu quo professionnellement et sur bien d’autre domaines. Donc merci de donner un peu de substance à mon rève, à ma Mission de vie (peut être).

    Enfin, coïncidence ou synchronicité, hier en allant me promener, je me posais les mêmes questions concernant un engagement plus concret dans la sphère politico-social et je me voyais même marcher auprès d’un politicien français (le seul qui me parait intègre mais à qui on donne peu la parole, pas étonnant lol).

    Voilà pour te dire que je te remercie mille fois pour tout ce que tu fais, et pour cette fabuleuse crise qui a éveillé beaucoup d’enthousiasme en moi.
    J’attends avec impatience ton coming out spirituel, je sens qu’il va beacoup me plaire.
    Prends soin de toi,
    Bien à toi
    Olfa

  • Martine
    Publié le 04:18h, 28 août Répondre

    Dernier essai (3ème).
    De tout coeur avec toi
    Tu as mon soutien
    Martine

  • Marie Isabelle Renaudier
    Publié le 04:17h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Lorsque j’ai reçu ton message après de longs mois de silence et que j’ai lu le contenu, j’ai aussitôt et peut-être intuitivement compris que tu traversais au même tire que moi et d’autres une crise t’obligeant à revoir ta vision des choses, et ton regard sur le monde.
    Je suis moi-même en crise, sans réelle réponse depuis janvier 2017. Je sais que je dois faire preuve de patience et de persévérance, d’écoute et d’attention, mais aussi de vigilance pour ne pas reproduire le passé,
    Le monde change, les énergies ne sont plus tout à fait les mêmes et nous avons à lâcher certaines croyances. C’est un bouleversement qui nous plonge dans plein d’interrogations, de doutes et de souffrance.
    Nous en traversons plusieurs dans notre vie et comme tu dis très justement une crise est une nouvelle opportunité, comme un portail énergétiques nouveau qui s’ouvre. Ce courrier est beau et sincère, ton authenticité me touche et je te remercie du plus profond de mon coeur.
    Ensemble nous parviendrons à grandir, tout seuls nous ne sommes pas grand chose, même si nous sommes tous des êtres singuliers.
    J’attends ton nouveau message, j’ai besoin de partager et d’avancer.
    Amitiés,

  • Laurence
    Publié le 04:16h, 28 août Répondre

    Parfois quelques mots suffisent…Alors un grand MERCI Jean Jacques, je te suis depuis des années
    et je te retrouve dans cette crise des 56 ans 🙂
    J’ai hâte de te lire.
    A bientôt

  • Patrick
    Publié le 04:13h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Dans « prise de conscience », il y a « conscience » et c’est fondamental. Le développement personnel est trop souvent axé essentiellement sur l’ego, en présentant des stratégies qui le nourrissent.
    C’est parfois très utile pour déjouer, parfois aussi pour manipuler pour atteindre un but, mais cela reste très limité. Il faut savoir qui nous sommes vraiment ainsi que le fonctionnement immuable des fameuses lois ‘cosmiques » qui nous gouvernent, comme les a décrites Vadim Zeland ou encore Abraham et bien d’autres. Mais cela ne suffit pas non plus car il manque, à mon sens, l’essentiel que j’ai cité dans ma première phrase.
    La conscience est au sommet car elle permet, selon sa maturité, une relative autonomie, dans ce monde avec des réactions qui paraissent mystérieuses, hasardeuses, mais qui sont, en fait, des réactions mécaniques des fameuses lois universelles et aussi de stratégies perfides des ego surentrainés.
    Les conditions de vie que nous appelons « notre monde » changent. Il faut donc adapter les méthodes à l’évolution de la compréhension spirituelle actuelle, le reste ne viendra-t-il pas en surcroît ? Ce n’est évidemment que mon humble avis, mais comme tu le dis, tes courriers ne sont pas un appel à l’aide.
    Je te souhaite un bon courage Jean-Jacques, tu vas te sortir de cette crise encore grandi comme tu l’as fait déjà plusieurs fois dans ta vie en trouvant l’inspiration, les mots et les méthodes afin que ton métier reste ta passion et que ta sincérité ne te quitte pas.
    Amicalement

  • monique goffin
    Publié le 04:12h, 28 août Répondre

    Monique

    bonjour JiJi puisque l’on se tutoie je trouve cela moins long et plus mimi ce diminutif ,,en premier je te dirai que je n’étais pas dans les 542 courriels qui t’ont répondu directement ,j’attendais celui-ci avec , curiosité vu que tu me dis être en crise ,puis mon cerveaux n’est plus jeune (67) ans mais il travaille et voyage beaucoup 🙂 ,bon j’imaginais déjà que je t’invitais a me rendre visite, car tu disais crise mais n’expliquais pas quoi !!! alors bien sur comme moi je suis seule,et que je suis en crise mais je précise (manque d’affection) je me suis ;demander excuse moi (si t’avais pas eu la malchance de perdre ta femme) bon suis franche . puis je me dis c’est surement une blague ,ou ont la pirater et maintenant je vais recevoir une demande d’argent lol comme cela m’est déjà arrivé d’une copine que son comte avait été piraté .
    enfin revenons a nous je suis contente d’avoir lu jusqu’au bout tes explications au sujet de ta crise et comme tu dis la société est tellement pourrie aujourd’hui, qu’il faut être vraiment s’accrocher pour ne pas sombrer dans leur vices , moi j’ai Dieu qui m’aide je m’en remet toujours a lui et je dis (a la grâce de Dieu ) et puis voilà ce qui arrivera,arrivera ceci dit entre temps toutes tes explication que tu nous donne dans tes vidéos sur YouTube sont magnifique et m’ont beaucoup aidé ; je ne te cache pas que si j’avais eu les moyen je me serais payée le voyage au canada pour te rencontrer tu est une BELLE Personne , mes expression son peut être bizarre pour toi, mais j’ai des expressions Italienne dans mon cerveau dont celle-ci en est une.
    comme je te disais moi aussi je traverse une crise et je me demande , mais ou est ma place ??? d’un coté je croie en Dieu et d’un autre coté j’ai besoin de me faire entendre quand les choses ne vont pas et je m’insurge contre les pouvoirs politique qui comme tu le dis font de nouveaux des lois a la con ,la dernière en datte, les personnes qui vont laisser leur chien avoir froid l’hivers auront une amende salée , (suis d’accord ) mais eux ils peuvent laisser des personnes dans la rue ,ou les sortir de chez eux parce qu’il ne savent plus payer … et cela il ne punissent pas 🙁 triste réalité , toutes ces injustice me mettent en crise enfin je t’ai assez ennuyé avec mon état d’âmes sache que si tu vient faire un tour en Belgique ,même avec la famille a la fortune du pot je peut vous offrir un spaghetti maison 🙂 je n’ai fait que mes 6 primaires c’est pourquoi ils y a surement beaucoup de fautes au point de vue ponctuation 🙂 j’aime te lire j’entend ta voie et ta façon de t »exprimer c’est marrant !! non ?? bon maintenant j’espère que t’aura eu la patience de me lire jusqu’au bout et que j’ai pas fait (brutta figura ) 🙂 amitié sincère
    et encore n grand Merci pour ce que tu a déjà fait pour moi et les autres j’espère que ta crise passera vite et pourquoi pas je te dis et le pense je t’aime bien ,excuse moi auprès de ta femme

    P.S
    tout au début quand tu passait a la radio je t’ai entendu et cela ma réconforté, puis je t’ai entendu de nouveau bien 10 ans après j’était en Italie et je m’était toujours demandée comment le contacter et savoir ce que je devais faire , et voilà il y a deux ans je pense ‘le temps passe si vite, que je pense qu’il y en a plus que 2 j’ai pu mettre en pratique ce que tu disait dans tes vidéos Merci

  • Patricia
    Publié le 04:11h, 28 août Répondre

    et bien ouf ! voilà un message authentique qui fait du bien !
    Son contenu fait largement écho, d’après ce que j’ai lu rapidement ci-dessus et je m’y retrouve aussi !
    Même âge que toi, même « coup de mou » depuis 2017, même difficulté à communiqué avec ma communauté depuis ce printemps.
    Ce message me permet de comprendre et mieux accepter ce que je ressens, ne plus me juger et laisser retomber les tensions meurtrières et inutiles.
    Merci.
    Je vais peut-être me remettre à te lire …. 😉 à suivre !

  • Paola
    Publié le 04:10h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et merci vraiment pour ton courriel.
    Ta crise est moins une question d’âge que de tentative d’alignement avec les énergies vibratoires cosmiques et terrestres. Cela s’appelle le « retournement ».
    J’avoue que depuis environ 2 ans, je ne m’intéresse plus beaucoup à toi et c’est une joie de lire tes doutes etc. Le développement personnel et même spirituel a fait son temps et ne fait que renforcer l’ego. L’humain que l’on a connu a fait son temps, il s’en va pour faire place au Maître de sagesse, mariage harmonieux de l’humain et du divin. L’amour inconditionnel de soi en est la clé. Tout est parfait et il n’y a rien à guéri, ni améliorer. Tout est joie.

    Pour le moment, je suis très branchée sur Laurent Levi qui « enseigne » ce retournement dans la légèreté et la profondeur, avec tellement de joie et d’amour !
    Depuis quelques années je suis également abonnée au Cercle Cramoisi du Colorado ( Canalisations mensuelles d’Adamus alias St Germain). Malgré beaucoup de blabla destiné volontairement à nous distraire (nous débrancher du mental), l’enseignement vibratoire est puissant et nous transforme jusque dans nos cellules.
    En son temps, j’ai beaucoup apprécié le retournement de Ghislaine Lanctôt (devenue Guis ou Ghis ?)
    Je suppose que tu connais aussi le Cours en Miracle …
    Bienvenue au club des maîtres ascensionnés !
    Et dis-toi que tout est parfaitement à sa place, même ta « crise » qui, j’en suis certaine, ne va guère durer. C’est un merveilleux passage initiatique de retournement.
    Tendresse.
    Paola ( Liège)

  • Molly
    Publié le 04:09h, 28 août Répondre

    Bonjour cher Jean-Jacques,
    Je ne peux que me joindre à ces messages qui montrent à quel point tu es important en nos vies. Avec mon amie Marie, rencontrée lors de l’AVM3 nous nous inquiétions justement de ce silence fort inhabituel de ta part, et nous étions en manque de toi ;-). Ce premier courriel chasse l’inquiétude première ressentie, le désenchantement dont tu parles m’est tellement familier 😉 cependant grâce à tous tes outils enseignés et ceux offerts dans tes vidéos je suis aidée à supporter cette société qui ne me correspond pas vraiment, mais d’ailleurs lui corresponds-je moi-même ?! Par conséquent, je te sais apte à rebondir, justement grâce à tous ces outils que tu maîtrises extraordinairement bien et aussi à ces messages porteurs qui témoignent à quel point tu es une personne merveilleuse. J’attends la suite de tes confidences avec bienveillance et amitié. Bien chaleureusement.

  • Samuel
    Publié le 04:09h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Je me permets de te tutoyer.
    Ton premier courriel de « sortie de crise » a suscité ma curiosité. Tous ces constats que tu as fait sur les raisons de ta « crise », ça fait 30 ans que je les constate, jour après jour. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a quinze ans, je me suis séparé de la télévision qui me rappelait sans cesse ce monde de consumérisme et de manipulation politique et économique dans lequel nous sommes.
    Je n’ai pas besoin de savoir pourquoi je traverse une crise à aujourd’hui 42 ans, parce que je ne suis pas en crise. Je suis simplement dans une quête qui ne trouve pas de finalité depuis… toujours. Un peu comme une crise existentielle avec laquelle j’aurai vécu toute ma vie. J’ai toujours été engagé socialement dans diverses causes ou auprès de diverses personnes, mais toujours avec le sentiment de m’investir sans limite, avec si peu de résultats et si peu de considération de la part d’autrui. Peut-être le nouveau visage de ton projet m’inspirera-t-il un chemin à emprunter. J’ai hâte d’en savoir plus.
    En attendant, saches qu’en tant qu’être relié à toi par tout ce qu’il y a d’invisible, je te souhaite tout le meilleur et je t’envoie tout mes encouragements et sans doute aussi tout mon espoir. Parce qu’au-delà du contenu que tu nous as proposé ou que tu vas nous proposé, ce qui m’interpelle le plus, c’est l’exemple que tu nous donnes : accepter ce qui nous arrive, rebondir et avancer malgré tout, pour qu’en bout de course, quelque soit notre vie, on puisse au moins se dire « je n’ai jamais cessé d’essayer ».

  • Evelyne
    Publié le 04:06h, 28 août Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ton témoignage toujours aussi authentique, franc et qui pèse là où ça fait mal. J’ai 56 ans et me trouve aussi dans un passage de remise en question, de mise en suspen-sion. Toute cette violence et cette souffrance, cette non-communication me met mal à l’aise. Au niveau boulot et affectif, je ne manque de rien au sens conventionnel du terme, mais peut-être, me manque-t-il en ce moment, d’un peu de courage. D’un autre côté, n’ai-je pas le droit de me poser, de voir venir, d’accueillir totalement ce que je suis (c’est la première fois de ma vie que je peux le faire), même si cela ne répond pas à cette soif de savoir et de connaissance que je crois devoir assouvir à l’extérieur, alors que c’est en mon intérieur que j’aimerais me retrouver, retrouver mon Unique, ma Joie. En cela, ce n’est pas un hasard que nos routes se soient croisées. Sortir de la normalité, du conventionnel, c’est un chemin qui peut peut-être m’emmènera vers ma plus grande humanité. Je lirai avec cœur tes prochains messages. Gratitude et courage à toi. Evelyne

  • Evangéline KOLOKITHAS
    Publié le 04:03h, 28 août Répondre

    MERCI Jean-Jacques pour ce message que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt
    J’ai besoin de participer, d’agir au niveau social et j’avoue me sentir tellement impuissante alors que je sens en moi un élan créatif pour changer la donne de cette société en dérive. Je passe par des phases de résignation où je me dis que c’est mon âge, je ne serais plus dans le coup…. A d’autres moments, je ressens en moi la force d’agir, de m’investir et de ne pas me contenter de mon bien-être intérieur modelé par tout un savoir-faire accumulé (méditation, reiki,PNL, AT, CNV, etc.).
    Je cherche une structure pour pouvoir agir sur le collectif et je vais lire avec beaucoup d’attention tes prochains mails sur ta nouvelle orientation.
    Merci pour tout ce que tu m’as déjà apporté dans ta formation AVM
    Evangéline

  • Daniela
    Publié le 04:00h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques Merci d avoir envoyé ce mail et donné de tes nouvelles Ce que tu as écrit résonne étrangement en moi et me touche « à l intérieur  » . Je me dis que je ne suis pas toute seule à être en crise et en même temps on se sent tellement seul !
    Je te souhaite plein de courage et d amour en attendant de te lire !

  • Olfa
    Publié le 04:00h, 28 août Répondre

    Bonjour JCC,

    Je tiens à te remercier pour se fabuleux partage que j’ai reçu avec beaucoup de force et d’authenticité. Un grand Merci.
    Je tenais également à te remercier pour tout ce que tu m’apportes comme changements et progression dans ma vie depuis que je suis inscrite aux programmes AVM et Mission de Vie.

    Après des années de travail sur moi même et un long cheminement spirituel, cette mission de vie semble s’orienter vers la relation d’aide pour accompagner les personnes à créer plus d’équilibre et d’harmonie dans leur vie. Et tout comme toi, ces derniers temps, j’ai beaucoup douté de mener ce projet à bien du à toutes les limites que tu as citées sur le travail sur soi et les modalités multiples et complexes qui participent à une vraie croissance individuelle.

    Par ailleurs, si ce n’était la qualité de tes formations, que je n’ai trouvé nul part ailleurs, je crois que je serai aujourd’hui au fond du désespoir car il a été très difficile pour moi de m’insérer dans le statu quo professionnellement et sur bien d’autre domaines. Donc merci de donner un peu de substance à mon rève, à ma Mission de vie (peut être).

    Enfin, coïncidence ou synchronicité, hier en allant me promener, je me posais les mêmes questions concernant un engagement plus concret dans la sphère politico-social et je me voyais même marcher auprès d’un politicien français (le seul qui me parait intègre mais à qui on donne peu la parole, pas étonnant lol).

    Voilà pour te dire que je te remercie mille fois pour tout ce que tu fais, et pour cette fabuleuse crise qui a éveillé beaucoup d’enthousiasme en moi.
    J’attends avec impatience ton coming out spirituel, je sens qu’il va beaucoup me plaire.
    Prends soin de toi,
    Bien à toi
    Olfa

  • Susanne
    Publié le 03:54h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Je me retrouve bien dans ta réflexion sur les limites et même les effets pervers du « développement personnel ». Je sens bien que la situation mondiale actuelle demande d’autres réponses. Tu parles de dimension spirituelle. Je suis curieuse de te lire, car même si je suis certaine que cette dimension-là est essentielle dans la crise que nous traversons tous, collectivement, quelle incidence pouvons-nous lui donner dans la vie et l’action concrètes ? Il y a un besoin absolu de contemplatifs dans le monde. Mais pouvons-nous nous contenter de méditer ou de prier tous les jours ?

  • Dominique Lamari
    Publié le 03:53h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques

    Bravo d’oser, à travers cette « crise » ( cela fait 25 ans qu’un client chinois m’a offert ce joli mot calligraphié par ses soins en tableau magnifique accroché dans mon cabinet)

    Je suis (très égoïstement) touchée par ton courriel
    Je suis psychothérapeute depuis 30 ans
    Je viens de publier un roman professionnel ( Alors Eux et Elle se sont rencontrés, edilivre ) qui parle de tout ce qu’une psy ne dira jamais et qui lui passe par la tête pendant un suivi avec une famille. Résonances personnelles et crises Avec humour et bienveillance mais un fond sans concession.
    Et c’ est Là que je te rejoins, ami du bout du monde avec tes doutes que je me reconnais aussi.
    J’ai pourtant une volonté incroyable et je suis un pitbull du bonheur
    Après avoir perdu mon fils, mon mari et 23 ans de bonheur hors du commun, et traversé des épreuves donc des crises à revendre en gardant toujours toujours le sourire et la volonté d’aller de l’avant malgré une grande sensibilité, j’ose refaire ma vie avec un homme formidable qui est aussi un professionnel de la relation d’aide. Nous nous questionnons ensemble beaucoup sur tout ce que tu déclines, le monde dans lequel on vit, les « dérives «  du développement personnel et le sens, la mission, etc…

    Osons donc ensemble, car nous ne pouvons être seuls, clamer cette vérité et travailler la modestie vraie, celle qui fait de nous des humains complets…

    Merci à toi

  • ThierryL
    Publié le 03:52h, 28 août Répondre

    Cher Jean Jacques
    Merci pour ce partage, intriguant au début mais qui résonne complètement en moi.

    D’une part à 55 ans , comme tu le dis, j’entee Dans une crise professionnelle : plus d’adequation Entre mes compétences les qualités et l’entreprise . C’est la 1ère fois . J’aime ton adage danger versus opportunité. Mon amoureuse me dit « tu prends ton envol »

    D’autre part je te rejoins entièrement sur les limites qu’atteint le développement personnel des dérives et sa nécessite mais sa non suffisance. Je suis prêt à m’inscrire avec toi dans la démarche que tu esquisses

    Gratitude pour cette réévaluation, cette prise de conscience. Et bénédiction pour tes idées à venir, tu restes un précurseur et ta vocation est intacte.

    Thierry

  • Nosso
    Publié le 03:50h, 28 août Répondre

    Waaoowww et bien quelle lettre !
    J’adore !
    Je suis moi même en crise depuis quelques temps contre mon travail, société multinational ou quand les gens disent qu’ils sont démotivé, les ressources humaines, n’y voit pas d’inconvénient car les personnes font quand même leur travail….
    Autant se dire que la personne qui est en train de se noyer, dans la fond, il y a un peu d’oxygène dans l’eau, il devrait s’en sortir.

    Je te rejoins donc complétement sur ces élites qui ont soif de pouvoir (et oui Freud avait raison….)

    Oui oui beaucoup surfe sur la vague du développement personnel, en oubliant l’essentiel, c’est pour les autres et non pas pour devenir riche sur le dos des autres, il me semble qu’il y a une forte nuance.

    Guy Corneau, Jaques Salomé, Boris Cyrunlik, Lise Bourbeau, des gens que j’adore et qui ont compris la différence entre gagner sa vie pour vivre et aider les autres, et non pas pas faire croire d’aider les autres et surtout prendre leur argent.

    Nos valeurs ont peu les changer,si on décide qu’elle ne sont plus bonne, dans mon cas je sais que mes valeurs sont ok, je les garderai, parce que je m’apprécie tel que je suis, et ça c’est le plus important, il me semble, s’apprécie a sa juste valeur.

    Ce matin ma fille de 9 ans m’a dit « Papa prend soin de toi » elle ne se rend pas compte du cadeau grandiose qu’elle m’a fait.

    Porte toi bien Jean-Jacques, et comme a dit ma fille, prend soin de toi !

  • maudeste35
    Publié le 03:49h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques

    Cela me fait plaisir de vous lire de nouveau et profite de votre courriel « nouveaux projets après une crise ».
    Pour vous dire, qu’il est évidemment je suis partante pour continuer à cheminer avec vous.
    Car grâce à vos nombreuses vidéos mises en ligne toutes très claires et très inspirantes ; vous avez aidé, motivé, inspiré, donné les clés pour avancé et lâché prise du passé et des blessures.

    J’en profite pour vous remercier sincèrement d’avoir été et de continuer à être l’homme que vous êtes sur nos chemins de vie certes ils sont tortueux mais s’il faut passer des crises pour en revenir plus claire et lumineux avec toujours autant d’authenticité et d’honnêteté c’est un beau cadeau que la vie vous a offert. Car on et je vous AIME tel que vous êtes.

    J’ai hâte de vous lire et poursuivre mon chemin de vie avec un personne comme vous
    bien cordialement à vous

    Maud

  • Claudine
    Publié le 03:42h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Touchée aussi par votre message dont le mot « crise » a résonné avec ce que je traverse.
    J’admire votre sincérité d’abord envers vous-même, de reconnaître qu’il y a quelquechose à transformer.

    Tiens, d’ailleurs j’entends à la radio FM que Nicolas Hulot, ministre de la Transition Écologique en France vient de démissionner ce matin sans avoir averti ses chefs,…Voilà une porte de sortie pour une crise intérieure, le cri d l’âme pourrait-on dire, quand on se résigne à continuer sur une voie de garage où tout est résignation, compromis, mensonges, il y a forcément un fonctionnement de soi à changer, un choix pour le désengagement libérateur.

    Quelle période pour nous en ce moment n’est ce pas les « 56 » ans et autres âges clefs dans la vie…Je suis l’opposé de votre signe et je vis également une crise de vocation :
    Comment dois-je agir aujourd’hui dans le monde….Avec mon outil qui est la voix, l’écriture, pour aider également petits et grands, d’une autre façon que j’ai pu faire dans les métiers de la radio FM justement…
    Un autre outil, ou les utiliser bien différemment, d’autres compétences à faire émerger….Un accompagnement créatif…..
    Eh oui, j’en suis à découvrir le « comment » travailler d’une nouvelle manière qui m.apporterait de la joie, celle qu’on éprouve quand on se sent utile, pour sa propre vie et de par la contribution essentielle que l’on peut apporter pour éclairer, animer, guider des personnes qui ont comme nous toutes les réponses en elles…
    Nous savons combien parfois nous manquons de clarté vis à vis de nous-mêmes.
    .
    Je suis de ton avis, le développement personnel tel qu’il est : vanté, colporté, multiplié ne correspond plus vraiment à un développement mais à un envahissement de tout et de rien, avec des chemins fortement détournés de l’aide aux autres sincère. c’est un constat.

    Voilà Jean-Jacques, en tous cas je suis sûre que tous les courriels que vous recevez vous sont d’un réconfort incontournable dans ce moment de crise (y a peut-être aussi un peu de Pluton derrière cette « crises » avec Saturne….plus les éclipses qui ont touché un axe important de réalisations cet été…).

    Plaisir aussi à vous écrire ce matin, au milieu de ma crise un moment de plénitude.

    Bien à vous,

    Cl.

  • Chris
    Publié le 03:39h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques
    Quel plaisir de lire ce que tu exprimes dans ton courrier ,voilà quelques temps qu’il m’est difficile de poursuivre en cohérence avec moi même dans le développement personnel à travers toutes les formations proposées qui inondent nos boites mails ,en effet comme tu le dis ces requins qui ont contribués à faire de ce monde ce qu’il est devenu, on trouvé une fois de plus le moyen d’intercepter ceux que je nommerai les plus éclairés dans leur volonté de changer le monde
    J’ai toujours été sensible à l’honnêteté qui à ce jour fait figure de rareté dès qu’il peut être possible de business ,alors oui pour cela j’adhère totalement à tes choix
    Si ,j’ai bien compris ce qui peut suivre à tes initiatives de « résistance  » au système qui nous est imposé je te suis
    Merci encore Jean Jacques de tes compétences et sincérité
    Coeurdialement dans l’attente de te lire
    Christine

  • Serge Thevenon
    Publié le 03:38h, 28 août Répondre

    Jean Jacques,
    Merci pour se partage, faits de cette crise, une chrys an thèmes d’Amour et de simplicité, nous ne sommes pas important , nous sommes aimés c’est tout.
    Bien à toi
    Serge

  • Corinne BOUTINET
    Publié le 03:37h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    C’est avec beaucoup de plaisir et d’émotion que j’ai lu tes deux messages et je comprends pleinement ton questionnement, ton envie de faire mieux, d’être encore plus dans le juste d’aujourd’hui face à l’adversaire manipulateur et profiteur de la société. Comme toi, je me pose sans cesse les questions du pourquoi, du comment, que faire de mieux, de plus que ce que l’on fait déjà sur soi et autour de soi. Je ne pense pas que l’on puisse changer la société aussi rapidement qu’on l’espère, lorsque je vois le temps qu’il faut pour me changer moi même, et aider les personnes autour de moi à voir autrement. Chacun est sur un niveau vibratoire différent et la terre n’est-elle pas un lieu d’expérimentation pour chacun d’entre nous ? Peut-on juger cela, je ne le pense pas, peut-on le changer ? je pense que bon nombre d’entre nous sommes précurseurs à notre niveau, d’autres semeurs de graines comme je nous appelle, et pour semer, il me semble nécessaire avant de préparer la terre, de déblayer les mauvaises herbes avant d’avoir la chance de semer dans un bon élément, pour une pousse plus rapide, plus belle et récolter le délice de chaque fruit partagé.
    Merci à toi pour cette crise, cette remise en question car rare sont ceux qui osent l’affirmer tout haut, il existe malheureusement plus d’initiateurs égotiques que sincères et honnêtes dans leur cheminement.
    Je reste donc ouverte à toute proposition que tu trouverais juste a explorer pour continuer ce beau chemin commencé. Ce que tu as apporté jusqu’à ce jour à chacun d’entre nous était merveilleux, le monde avance, l’énergie de vie change et il me semble normal que nous changions avec elle, la vie est en mouvement perpétuel, alors merci à nos crises de nous faire avancer, de nous faire prendre conscience de nos faiblesses, de nos doutes pour rétablir ce qui est le plus adéquat pour nous.
    Je t’embrasse de très loin et de si prêt en même temps, te soutiens pleinement.
    Que ta crise t’apporte l’éveil du nouveau chemin à prendre.
    Amicalement
    Corinne

  • jean
    Publié le 03:34h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Simplement merci pour ton partage …de notre humanité!
    Jean-Louis

  • espenon anne
    Publié le 03:32h, 28 août Répondre

    MERCI JJ pour ce partage,ô combien sincère,et comme je te comprends!J’ai 76 ans et j’ai aussi traversé pas mal d’épreuves mais je sais ,à présent que c’est le seul moyen d’évoluer.Maintenant que ma vie se »raccourcit » j’ai de plus en plus envie de vivre pleinement,continuer à être au service des autres (alphabétisation,soins palliatifs…) et au mien (chant ,gym, amitiés ,recherches)j’aime le « travail » que tu m’as permis de faire (gratitude).Aimes toi très fort et fais pour le mieux.J’attends tes prochains courriels.J’ai absolument confiance en tes « possibilités ».La vie est une perpétuelle remise en question et c’est….passionnant!

  • Marie
    Publié le 03:28h, 28 août Répondre

    très touchée par ta lettre reçu ce matin, à mes yeux tu es quelqu’un d’extraordinaire par ton parcours,tes enseignements,,justes,motivants,clairs,encourageants; OUI tu as fait un travail énorme, exceptionnel et généreux; tu peux en être fier. Je peux comprendre cette désillusion au regard de ce monde actuel cruel, corrompu où nos voix et pétitions ne servent plus à rien.
    J’ai 77 ans j’espère ne pas assister à la déchéance de l’être humain mais très inquiète quand à l’avenir de nos petits enfants que nous avons élevés avec des valeurs qui n’existent plus.
    au plaisir de te lire
    De tout cœur avec toi
    cordialement
    Marie

  • Theresa
    Publié le 03:24h, 28 août Répondre

    Bonjour
    Je lis en ce moment un livre… tous les livres de Luis Ansa. Le travail continue en rêve. Cependant une question s’est posé auquel ton mail a, pour moi, fait écho: lire, écouter des vidéo… C’est génial, c’est facile! J’ai un canapé bien confortable!
    Mais faire le pas pour moi en moi de me découvrir moi… De voler de mes propres ailes…
    Bonne route 🙂

  • Geneviève
    Publié le 03:16h, 28 août Répondre

    Cher Jean-Jacques,
    Me demander de t’aider c’est un peu comme si Goliath demandait à David, bien plus petit que lui, un coup de main.
    Saches que pour l’instant, il n’est pas question pour moi de me désinscrire. J’ai parfois, souvent, l’esprit critique et tu as pu penser que je n’appréciais pas souvent ton cours. C’est tout le contraire ! Grâce à toi, je vois plus clair dans ma vie de tous les jours et dans les relations que j’ai avec les autres humains qui me sont chers ou pas. Personnellement, je viens de traverser, et je n’en suis pas tout à fait sortie, une nouvelle crise (en me cassant la cheville gauche : tibia et péroné, plus la malléole hors de son axe). Bon, grâce au genre humain, avec qui j’avais de sérieux problème d’intégration, je me suis rétablie puisque je suis capable de marcher plus de trois heures d’affilée en forêt par exemple. Il y a eu toi, et aussi le personnel médical (chirurgien extra-compétent) et puis aussi d’autres patients et de la famille dont je n’espérais plus rien.
    Tu vois, il faut patienter, ce n’est qu’en sortant du brouillard qu’on y voit clair !
    Bon courage. Je pense pouvoir te dire que nous sommes tous avec toi ! Mais c’est vrai, qu’il faudra compter avec nos capacités aussi. Je suis limitée malgré tout pour certaines choses et pas uniquement par un manque de confiance en moi.
    Bien amicalement : Geneviève.

  • Andrée PLANCHAUD
    Publié le 03:15h, 28 août Répondre

    oui Jean Jacques j’entends bien ton message, d’autant plus que moi aussi je traverse une crise.
    oui c’est vrai que depuis quelques temps , je fais l’autruche.
    J’ai arrêté de regarder , d’écouter et de suivre les infos et tous ces messages chargés de peurs et de manipulations pour les entretenir
    Je me suis tournée vers des approches plus belles de ce que peut être la nature humaine .
    Vers des témoignages de gens qui , dans mon entourage ou au loin , mettent en place des stratégies de mise en valeur des potentiels.
    Seule je me sens limitée et peu performante , mais dans une énergie de groupe je pourrais apporter ma contribution.
    En tous cas merci de ce partage.
    Je suis en fin de module 2 de AVM 007 et je ne te connais pas depuis très longtemps
    cependant j’admire ta détermination et cette volonté de suivre tes aspirations quelqu’en soient les difficultés.
    J’attends la suite , car je sais qu’elle sera ce qui est le mieux pour toi et sans doute le mieux pour moi .
    Je me prépare à l’accueillir .
    Encore MERCI

  • Brigitte
    Publié le 03:14h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    le moment de la crise est l’opportunité de refonder,
    C’est un moment que nous entendons tous les jours dans notre contexte actuel. Mais en ce qui concerne notre société, les tendances s’opposent et s’annulent sans véritable refonte de nos valeurs mises à mal, et la crise se prolonge… à tel point qu’on ne peut plus parler de crise, mais de fonctionnement, quelque dérélé soit-il, au sein duquel les êtres les plus sensibles, ceux qui ont des antennes pour capter le malaise et n’hésitent pas à se remettre en question, sont forcément ceux sur qui cette situation pèse le plus.
    Je suis curieuse de connaître la réponse que vous voulez proposer à ce marasme global et à notre marasme intérieur, je pense qu’à un malaise global devrait correspondre une réponse globale ! et la globalité est formée d’individus pouvant tous apporter leur petite contribution pour rendre la planète plus vivable.

    Merci Jean-Jacques

  • Franck
    Publié le 03:14h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,

    Merci du partage pour ce message authentique et sincère, qui touche, l’Humain que nous sommes tous, en donnant une profondeur et un intérêt certain réconfortant….
    C’est une preuve touchante et importante en cette période troublée, d’un besoin de libérer et échanger en conscience ta remise en question (signe de sagesse et honnêteté) , pour un accompagnement futur clairement défini et ciblé.. Merci pour le respect que cela engendre (pour toi et les personnes qui te suivent ou sont amenées à te suivre).

    Pour ma part je suis salarié commercial dans un grand groupe depuis 20 ans , et partage intégralement ce point de vue, qui n’échappera à personne, dans le monde actuel , de la façon dont sont menée les RH, le management et les valeurs s’y accordant.Et également sur ces nouvelles vocations intéressées (développement personnel et autres) que cela a amené.

    Je suis donc dans le même constat, j’oeuvre au sein de mon entreprise, en m’appuyant sur des valeurs sûrs ( notamment remettre l’humain au centre du débat ), et comme dit Bernard Werber plutôt démoder que d’être contre ou résigner au système en place. Je fais mes propres recherches verticalement et horizontalement afin de donner le meilleur de moi-même, au service de mes valeurs . Nous sommes là pour agir, et pouvons acter exactement là ou nous sommes, avec ce qui nous fait vibrer dans l’instant (l’important pour moi étant que le mental s’harmonise au coeur en toutes circonstances)

    Par conséquent c’est avec joie et force que je t’encourage à poursuivre ta vocation en phase avec la réalité et ta vérité du moment. Et souhaite bien volontiers continuer à te suivre, afin de grandir ensemble pour un monde meilleur…..

    Bien à toi
    Franck

  • Liliane
    Publié le 03:13h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci pour ton partage ; je ressens aussi un malaise, une frustration, parfois de la colère à la suite de mes décisions de m’inscrire à telle ou telle formation. Je suis séduite par le discours souvent énergisant de certains formateurs et par le travail potentiellement fructueux qu’ils proposent. Mais j’ai parfois l’impression de faire du nombrilisme vain. Certes il me semble nécessaire d’être bien dans sa peau, de se respecter, de « s’aimer », Et puis quoi … ? J’aspire à m’engager dans des collectifs inspirés par les mêmes valeurs que les miennes; je le fais d’une certaine manière en soutenant des associations dont l’action est centrée sur le respect de la vie, de la nature, de la terre… Je signe des pétitions qui défendent mes valeurs. Mais je ‘subodore’ que je peux autre chose, et surtout j’aspire à mieux participer à l’évolution collective, à ma mesure, de tout mon coeur.
    Bienvenue à tes réflexions donc
    Cordialement,
    Liliane

  • Nafissa
    Publié le 03:12h, 28 août Répondre

    Bonjour monsieur Jean-Jacques
    Je bous remercie pour le partage du message.
    Moi aussi je suis en crise de ma situation professionnelle, de pénibles moments que je vie depuis 2013.
    Je suis arrivée au bout du chemin, ou je n’arrive plus à supporter cette situation, au point où J’ai décidé d’abandonner mon poste de travail.
    J’espère de tout coeur bénéficier de vos prochains mails et de votre expérience.
    A très bientôt.

  • SYLVIE
    Publié le 03:11h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques.

    Et MERCI!!!!!!
    Merci pour ton courriel, merci pour cette réflexion authentique et sincère, merci d’être TOI.
    Cet exposé limpide sur la crise que tu traverses est comme un écho à mon ressenti. Depuis quelques mois je me sens désenchantée sans raison, simplement parce que je n’arrive plus à « coller » à mon siècle… Ce monde hypocrite me fait mal.
    Merci d’avoir eu cette lumière intérieure qui a permis de mettre un mot sur ce mal-être.
    J’espère avoir la capacité de suivre tes réflexions et analyses _ tu le fais très bien et avec simplicité et empathie, mais j’ai parfois du mal à me concentrer.
    Je te fais confiance pour nous donner une vision claire et sereine de ces « temps de crise ».
    Je te souhaite le meilleur et t’envoie des ondes positives et amicales
    Sylvie

  • Jo
    Publié le 03:10h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques

    Merci pour ton message il me touche et je suis en résonance avec ce que tu ressens.
    Accepter la crise est déjà un long chemin pour pouvoir la traverser.
    Bien d’accord avec toi concernant toutes ces méthodes miracles sur le net pour changer en 1 weekend et qui nous font sentir plus nulle que nulle en n’y arrivant pas aussi vite.Quel gâchis!
    Je n’ai pas de lectures a te proposer, juste te laisser bercer dans les bras du Divin sans t’y perdre.
    Je me réjouis de te lire et je te remercie de ton authenticité.

    Jo

  • Mireille
    Publié le 03:08h, 28 août Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ce courrier, nous avons tous reçu ce message que rien ne doit plus se dérouler « comme avant », que de nouvelles opportunités s’offrent à nous,…mais peu ont le courage de suivre cette nouvelle route ‘ où tout reste à inventer. La seule indication qui nous est donnée est de « suivre notre coeur »: pour le courage que tu as de te remettre en question et pour ton ouverture de coeur, je te remercie et te « bénis »

  • Plumes de forêt
    Publié le 03:08h, 28 août Répondre

    Merci Jean Jzcques et bravo! T’es mits résonnent si fort en moi . Je viens de traverser une sale crise -la dépression – crise bienfaisante puiqu’elle M’a amenée à remettre en cause mon métier pour faire le pas-sage de community manager freelance à maître enseignant de Reiki. Je me sens enfin alignée et c’est juste du bonheur ! Maintenant hâte de découvrir ce que tu vas nous proposer … belle route à toi ! De tout cœur !

  • autres
    Publié le 03:08h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Il n’y a que les gens superficiels qui ne se remettent jamais profondément en question.
    Je t’attend pour d’autres expériences. Avec un peu moins de marketing et plus d’échanges d’âme à âme.

  • Alessandra
    Publié le 03:07h, 28 août Répondre

    Jean-Jacques, merci pour ton courage et ta générosité. Je crois que tout ce que tu as fait jusque là a une valeur immense car je suis persuadée que tu n’aurais pas pu attirer l’attention d’un public francophone, pour une grande majorité cartésien, qu’avec des vidéos très structurées basées sur des grands auteurs confirmés et respectés pour appuyer tes idées. Etant née au Brésil et habitant en France depuis 12 ans, il me manquait justement le côté spirituel dans tout ce que tu nous apprends dans tes vidéos, comme si tu voulais rester neutre pour ne pas gêner les non-spiritualisés et pouvoir atteindre le plus grand nombre de personnes par ton message de croissance en amour, conscience et en compétence. Et je pense que c’était nécessaire que ton parcours soit orienté ainsi. Je crois que peut-être il est temps de parler de ce qu’on n’explique pas mais que nous avons tous en nous, notre dimension spirituelle, le divin en nous. Je crois que ce que tu vis c’est l’appel à la dimension spirituelle à laquelle tu ne pourra pas y échapper, à laquelle ton âme s’accorde déjà dans l’intimité et cette dimension doit maintenant être visible et enrichir les arguments bien fondés sur une base littéraire que tu as su nous préparer avec tant de passion. Les vidéos m’ont beaucoup aidé sur plein plein de sujets. Cela fait un an et demi que je te suis et je partage avec mes amis proches quand je pense que c’est utile. Je crois également que les personnes doivent être ouvertes à des nouvelles façons de penser, sinon les vidéos ne serviront à pas grande chose… Certains livres m’ont marqué : Many lives many masters, Brian Weiss, Elizabeth Kluber-Ross, Raymond Moody sur les Near Death Experience, et Jung, qui je pense, maîtrisait l’art de parler de spiritualité tout en se faisant respecter sans se faire discréditer par des personnes qui se sentent menacées par ce qu’elles ne peuvent pas expliquer et choisissent l’attaque comme meilleure défense. Une chose est certaine, tu perdra beaucoup de suiveurs si tu assumes ta spiritualité, car c’est un diviseur des eaux la prise se position spirituelle, mais tu aura de personnes qui vont te lire s’inspirer de ce que tu dis en toute connaissance de cause. Pour ma part, ta capacité à analyser les situations de la vie est un don, comme si tu portais les lunettes célestes qui te permettent de voir et d’expliquer avec clarté et simplicité les difficultés de la vie incarnée afin de nous aider, comme un guide spirituel, dans notre mission de vie. Sans complaisance, sans interférences. J’imagine que cela doit être très difficile d’être si exposé, de donner de sois en permanence, mais je suis sure que si tu as eu cette mission c’est parce que tu en es capable d’assurer et avec maîtrise. Je t’envoie plein de bonnes vibrations d’amour fraternel, de reconnaissance et de gratitude pour ton excellent travail d’accoucheur de consciences. Tout comme les maîtres boudhistes, le but étant de sortir un maximum de personnes de l’obscurité et de l’ignorance pour trouver le dieu en soi.

  • VERDAGUER
    Publié le 03:05h, 28 août Répondre

    Je vous remercie sincèrement pour votre lettre et analyse de l’évolution actuelle de notre civilisation.
    Je serai honoré de lire vos futures lettres qui me permettront de ne pas me sentir exclu intellectuellement de notre filiation humaine.
    Toutefois, malgré l’optimisme naturel que je peux avoir, je ne pense pas que l’on change un modèle de 2000 ans d’inertie sans le briser, ou la raison n’a plus sa place !
    J’espère me tromper de tout cœur !
    Cordialement
    Michel VERDAGUER

  • Yves
    Publié le 03:01h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Un grand Merci pour ton message rempli de courage, de sincérité, d’espoir et de remise en cause ,comme tu as toujours su déjà me le faire partager à travers divers séminaires.

    Oui , ces moments de crise me parlent particulièrement .A ma modeste place, je t’encourage à persévérer dans cette recherche d’une nouvelle voie et je reste plus que jamais fidèle à ta voix lointaine (Québec) ,mais si proche car tu as toujours été très présent en moi par la justesse de tes paroles.

    A très Bientôt.
    Amitiés.
    Yves (France-Ardèche)

  • Norbu
    Publié le 03:01h, 28 août Répondre

    Pour commencer, tu pourrais cesser toute forme d’identification.
    Revenir à l’état Témoin.
    Et remarquer que n’Es pas ce que tu croyais être. Lâche ces identifications et découvre Celui qui voit.

    Et tu Es Cela : Pur Être, pure Conscience, pure Béatitude.

    Et il n’y a rien à faire (au niveau de ta personnalité), Cela se fait.

    bien amicalement

  • Letort Delphine
    Publié le 02:58h, 28 août Répondre

    Bonjour Un grand merci pour ce courriel sincère, intelligent parce que questionnant . En formation depuis 2012 (PNL ,HEC coaching ),j ai beaucoup travaillé sur moi en développement personnel par la lecture et les blogs Je me retrouve dans ce que tu dit … je me suis desinscrit de beaucoup de New letters , Ca me faisait vomir …,produit de grande consommation qui ressemble à….mais qui n est pas !! Donc merci merci et encore merci de partager ressentis ,réflexions et actions … car sans action rien ne se passe …. c est du mental de l ego de la pseudo spiritualité comme on dit au Maroc Ou je vis’ Boulchite ´( c est de la merde !!)…. Comment développer notre conscience notre etre dans nos environnements respectifs perso et pro ??? Je vous embrasse

  • Mièlhe
    Publié le 02:55h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    je suis d’accord avec toi : ton coatching était un (très) bon coatchin Mais n’était QUE du coatchin ! il lui manquait une « dimension » laquelle ? je ne saurais analyser! Mais il est bon que tu t’en soit rendu compte .
    Pour en revenir au « développement perso » ce qui m’y dérange c’est le côté « virtuel » de la chose trop de personne reste dans la « théorie »; on parle non « no jugement » et on juge (encore plus et de façon péremptoire parce qu’on estime « qu’on sait »)
    on y parle « d’amour » et on « n’aime pas » (car trop « pauvre » en sentiments, on s’y abreuve » de « tolérance » et on fait circuler des messages racistes sur le net. on s’y « conseille » une vie saine et on ne l’adopte pas ! cette politique du « fais ce que je dit mais pas ce que je fais »est aussi indécente et ridicule qu’un médecin qui vous dit (la clope au bec) « faut pas fumer! »
    j’espère que trouvera ta « n ème » dimension afin qu’on en profite; il faut bien quelqu’un (armé d’un « cou p coup ») pour « faire le chemin » pour les autres!
    courage, patience et « inspiration » pour toi (pour nous)
    je t’embrasse (façon « câlin gratuit) en tant qu’être de la terre
    Mièlhe de Reims

  • Suzanne
    Publié le 02:55h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Permettez-moi de vous appeler ainsi car il me semble vous connaître depuis longtemps, depuis votre livre sur les jeux de pouvoir qui m’a particulièrement marquée. Je partage avec vous cette inquiétude autour des jeunes loups (et louves..) du développement personnel et autour de cette surenchère financière à laquelle nous assistons. Votre mail m’a beaucoup touchée. Votre crise est aussi la nôtre, alors traversons-là ensemble pour « créer une meilleure vie ».

  • Eugen
    Publié le 02:53h, 28 août Répondre

    Ton coming out spirituel m’intéresse vivement !
    Je me suis rendu compte que chacun doit chercher et trouver son chemin spirituel tout seul ; chercher soi-même de cœur et âme. Ne pas vouloir trouver la vérité absolue dans les vieux textes … Comprendre qu’il n’y a pas un seul chemin. Accepter que d’autres personnes préfèrent des chemins peut-être dogmatiques etc.
    Pour moi les livres de Jana Haas, surtout le livre « Der Seelenplan » correspond au mieux à mes besoins, m’a inspiré et fait réfléchir … de renforcer la confiance profonde.
    D’essayer à comprendre que l’humanité a comme il me parait besoins de personnes comme le Président Trump pour nous rendre compte si nous voulons ce chemin ou non. D’apporter par cela des transformations necessaires.

    Eugen (71 ans)

  • xavier
    Publié le 02:49h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour ce partage qui moi aussi me parle beaucoup, saturé que je suis par la pléthore d’offres de développement personnel, et le besoin de tellement de personnes de « vendre » un don de « guérisseur » acquis en une saison….
    Moi aussi je suis porté (et c’est en grande partie déjà fait) à abandonner mon activité d’accompagnant.
    Alors, pour ne pas répéter ce que beaucoup ont dit ici, je voudrais juste dire ceci: les humains ont visiblement un énorme appétit à récupérer tout, savoir, méthodes, succès, tendances, etc. Peut-être même le font-ils inconsciemment.
    Toi aussi, qui ouvre ce grand coming out, peut-être es-tu inconsciemment en train de récupérer cette grande lassitude du public pour ce sujet (le nombre de commentaires en témoigne), et moi aussi, je ne vais pas m’épargner, qui ouvre une retraite « Je me fous la paix », …peut-être suis-je aussi en train de surfer sur cette vague….?
    On en a marre, des gourous, des injonctions, de l’exigence d’aller bien, de grandir, de la promotion faite autour de tout cela, du développement égocentré, etc., etc., … mais on peine à réellement et tout à fait « disparaître »… mourir à notre personnage…

    Et au fait …peut-on vivre une crise et une telle « mort » (avec tous les bénéfices qu’elle porte) à fond en la racontant en direct ? Est-ce possible ? N’est-ce pas s’écarter de l’expérience que de la raconter? Je me pose sincèrement la question, car j’ai moi aussi vraiment eu envie d’écrire cette crise. Ou alors, si tu n’es pas « en direct », es-tu en train de nous raconter ta crise à posteriori ? Ce serait alors un projet. Littéraire? Ou de pur partage? Ou commercial? C’est une question importante pour moi, car elle fait une grande différence. N’y vois aucune suspicion, mais mon intérêt profond pour ce sujet. Jusqu’où accepter de se perdre dans le chaos, pour en profiter pleinement?, Y-a-t-il dans un tel chaos encore la place pour le moindre projet? Je sens que nous pourrions en discuter longuement, mais tu as d’autres préoccupations et d’autres lecteurs!

  • Salima
    Publié le 02:42h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je trouves très honnêtement que tu es une des personnes les plus brillantes que j’ai eu le plaisir d’écouter et de lire, ta sincérité ne fait aucun doute pour moi; Aussi, c’est avec beaucoup d’intérêt que je lirai tes prochains mails, et j’espère que j’aurai l’envie et les moyens de me joindre à ton mouvement, car moi à 47 ans aujourd’hui, la leçon la plus importante que la vie m’aie apprise est qu’il faut laisser le temps au temps, et qu’il n’y à pas de check point comme dans les jeux de plateforme, quand on brule les étapes la vie nous renvoie à la case départ pour refaire les choses bien comme il faut; Alors si je ne peux pas être au rendez-vous cette fois-ci avec toi, ce sera, je l’espère une autre fois, ou avec une autre personne inspirante;
    Bon cheminement à toi, bravo pour ton engagement et ton énergie;
    Avec beaucoup de bienveillance,
    Salima

  • Sylvie Massardier
    Publié le 02:40h, 28 août Répondre

    Whaou Jean-Jacques, je suis contente de te lire et de connaître le « vrai » problème… Déjà, merci pour avoir créé cet espace pour te répondre, certes aux yeux de tous, mais comme si nous prenions un micro lors d’une assemblée et que nous pouvions profiter des « commentaires » des autres ce qui fait chaud au coeur.

    Ensuite, bravo. Très beau message qui comme tu nous l’enseignes dans l’ARA, les 3 niveaux de la relation sont allignés, encore un bel exemple de « sentir » ce que cela fait. J’avais bien ri quand tu nous avais confié l’histoire où ton ami belge t’avait dit que tu avais fait de la merde… et que au final, c’était ce que tu pensais de toi. Là, c’est un nouvel exemple et « tous les ingrédients y sont ». Merci.

    Yes, de nouvelles pistes, génial. Cela est dynamisant de savoir que le changement n’est pas statique mais dynamique et que nous allons pouvoir y contribuer de manière encore plus pro-active. Hâte de lire la suite…
    Un mot dans ton message m’a sauté aux yeux c’est PIONNIER. Alors te revoilà en selle, tu me semblais déjà bien lancé, je suis curieuse de voir comment tu fais devant l’ampleur et la grandeur de tes intentions. J’ai du mal à boucler les deux formations que je suis et à gérer mon quotidien, tu comprends mieux pourquoi je te qualifie d’Homme d’Exception. À très vite… et merci pour cette belle authenticité qui touche mon âme et mon coeur.
    Sylvie

  • Hugues Richard
    Publié le 02:39h, 28 août Répondre

    Merci

  • Tournesol
    Publié le 02:38h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques

    Merci pour ton courriel et surtout la profondeur du partage. Même si je ne te connais pas cela me touche. D’autant plus aussi que

    je me sens rejointe.

    Pour moi en evoluant j’ai eu anvie que mes formations ne soient qu’un moyen pour aller à l’essentiel..et si ce n’est pas le cas ce n’est pas la peine. Pour moi L’essentiel est cette rencontre avec chacun et puis avec Dieu , avec la Lumière si on ne veut pas l’appeler Dieu… Laisser Naitre sa Présence à travers le cours en étant de plus en plus consciente et présente ..finalement si elles sont bien orientées vers le vrai But alors les formations amènent à la réconciliation, à l’amour de soi et de l’autre et de l’Univers par le Pardon à soi, aux autres, bénédictions… .Lamour de soi n’est pas un but mais un moyen pour aimer les autres comme soi même. Comme toi ou presque parfois je me dis à quoi bon vu comment est régi le monde par le « gratin »et comme tu le dis les « poissons » disparaissent J e touche là à mon impuissance. Et c’est là que par l’offrande à Dieu de cette impuissance me tourne vers sa Lumière et me viennent ou pas des inspirations comme tout Bénir ce qui se présente ,de sa part. Par exemple notre service de Bénédictions peut avoir un influence positive sur les chem trials… Nos pardons et prières peuvent aider à la transformation de certains individus , les offrandes de nos moments de souffrance, de nos joies peuvent avoir un effet à distance….Dieu a besoin de nous … Accepter notre Impuissance et redevenir humble…Il me smeble que j’agis bien que lorsque je suis habité par cette Présence ou inspiré par Elle..c’est en Le laissant agir à travers nous que des changements peuvent operer. Et puis la phrase dela Bible: N’ayez pas peur de ceux qui tuent le corps mais ne peuvent tuer l’âme!!! me revient en ce moment .Pas facile à accepoter et à vivre mais peut être en es t on là.

    Un médecin bien connu 5 autisme, lyme…) nous dit que seuls les gens du peuple s’ils ils se mettent ensemble à protester , à demander des changements et à proposer des solutions pourront avoir un impact tandis que si ce sont les medecins ou les scientifiques ou des gens officiels alors ils risquent leur peau…ceux là sont tués solutions à plein de maux mais qui sont dangereuses pour les sous du « gratin »…Du coup il me semble qu’apprendre toutes les bonnes innovations/solutions des medecins, agriculteurs, chercheurs integres et se faire leur porte parole est utile et nécessaire.

    C’est donc le moment de la solidarité locale…de marcher avec la peur…des ‘encourager et de créer

    Je te /nous souhaite de trouver la Paix dans ce monde Apocalyptique.

    Bonne inspiration pour diffuser de belles et bonnes choses qui fassent du Bien à ceux qui sont ouverts à devenir des êtres en service par l’action ou la prière , chacun suivant ses possibilités

    Salam et Bénédictions

    Manuella

  • Viviane
    Publié le 02:38h, 28 août Répondre

    J’ai suivi ta formation AVM en 2016 et je suis actuellement la formation AVC.
    Tu m’as donné et me donne encore des outils puissants et tu m’as incitée à les utiliser à me les approprier.
    Evidemment, cela demande de ma part un travail régulier et prenant.
    C’est pourquoi, je reste perplexe devant les propositions de changements en quelques vidéos qui foisonnent sur le net. Et bien sûr, qu’il s’agit d’un business.
    Ce que tu proposes est différent. Le prix demandé me semble être juste la rétribution de la valeur du travail fourni par toi et ton équipe.

    Si je me suis inscrite à l’AVC, c’est que la conviction d’avoir passé à côté de ma mission de vie était forte. Je vais avoir 60 ans. Je ne me suis jamais sentie bien dans cette société gangrénée par l’argent. Depuis mon adolescence, j’adhère à des mouvements qui luttent contre ces dérives. Mais je ne peux que constater la stérilité de ces luttes même si je suis toujours fidèle à mes engagements.

    Alors je suis très curieuse (je n’ai donc pas peur) de ce que tu vas proposer, car j’ai imaginé à travers ton propos des actions concrètes qui m’ouvriront peut-être sur ce que je veux faire du reste de ma vie.

    Merci pour ce que tu as déjà fait.
    J’étudie avec intérêt ton expérience de traversée de crise.

  • Martine
    Publié le 02:33h, 28 août Répondre

    …. »Je suis en crise aussi parce que d’année en année, je vis un désenchantement de plus en plus grand face à l’évolution du monde moderne.
    C’est bien beau d’essayer de t’apprendre à pêcher tous les jours, pour que tu sois autonome et pour que tu reprennes le pouvoir sur ta propre vie. Mais si les lois votées par ceux censés nous représenter nous interdisent d’aller pêcher, que nous reste-t-il comme solution ?
    Quand je vois la manière dont l’élite mondiale et les grandes entreprises multinationales maltraitent de plus en plus l’immense majorité que nous sommes, avec la complicité de nos gouvernements et des médias… »

    OUI Jean-Jacques, je partage à 100% tes réflexions, et je suis ravie que ce soit toi parmi ces Xaines de « dit-formateurs » qui les exprime … enfin !!
    Là, ça va devenir intéressant !!
    Je vis dans CE monde, mais je peux exprimer ma créativité pour créer MON monde.
    Je cesse d’accuser « l’autre » ( enfin, j’essaie !! ) et me retourne vers moi. C’est tout ce que j’ai appris après des années d’expériences, lectures et réflexions.
    Les crises sont très salutaires, mais ne nous demandent pas de REACTION, juste une ACTION JUSTE…. C’est difficile, et c’est là où nous avons besoin d’hommes tels que toi.
    En ce qui me concerne, pour le moment, la seule solution que j’ai trouvé est d’aimer fort la Vie que j’ai. Et de vivre la sensation qu’elle me mène jour après jour.
    J’attends avec grande impatience la suite de tes réflexions. Je n’ai aucun doute sur la qualité de ce que tu vas partager avec nous.

  • Marie
    Publié le 02:32h, 28 août Répondre

    Merci pour ce partage qui rencontre mes propres questionnements.
    Marie

  • bornert evelyne
    Publié le 02:31h, 28 août Répondre

    bonjour jean-jacques
    merci merci merci
    je suis de tout coeur avec toi
    evelyne

  • Patrice CLAUDE
    Publié le 02:31h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    A mon tour de te faire partager mon humeur du jour.

    A 62 ans, je viens seulement d’être 2 fois GRAND-père en 1 mois et demi; par mon fils ( troisième de la fratrie ) et par ma deuxième fille de la fratrie. Les 2 autres filles ne sont pas maman, pour le moment.

    Je te parle des naissances de Juna et de Solaé parce que je m’interroge énormément sur le monde dans lequel elles arrivent. Je trouve cela merveilleux et préoccupant.

    Quand j’étais jeune adulte je me posais déjà un certain nombre de questions sur l’éventualité de devenir père. Comment participer à promouvoir la vie et à procréer dans ce monde de violence de tensions de compétition etc.

    Les personnes que j’ai eu le bonheur de croiser et de fréquenter, que ce soit au travail, dans les loisirs ou dans le quotidien en général m’ont aussi montré qu’il y a aussi de la solidarité, de la coopération et/ou de la tendresse à partager. J’ai eu ma part de douleur et aussi partagé beaucoup d’amour.

    Alors je suis lucide et je ne comprends plus l’histoire que vit notre monde actuel. Pourquoi la compétition, l’égo dilaté de beaucoup d’inconscients et l’accélération des processus sont-ils si morbides ?
    La biodiversité n’a jamais été aussi menacée !

    Les connaissances et les techniques nous permettent de faire des diagnostics précis des menaces sur l’avenir de la vie sur terre pour les humains, en bout de chaine … La nature, elle, n’est aucunement en danger. Enfin …, elle pourrait se remettre des destructions humaines après l’extinction de notre espèce …

    Tout ça pour dire mon pessimisme sur l’avenir de cette terre encore magnifique « que nous empruntons à nos enfants » et évidemment à nos petits enfants dont Juna et Soléa …

    Bref, la question qui me taraude l’esprit. Comment participer à une prise de conscience universelle qui entrainerait un sauvetage de ce qu’il est encore possible de préserver ? Et là, je parle surtout des relations entre les individus ! D’amitié, d’amour … de sociocratie, d’holacratie et finalement de vie, tout simplement.

    Voilà la feuille de route.

    Fraternellement
    Patrice

  • Jacques Graindorge
    Publié le 02:31h, 28 août Répondre

    Monsieur Crèvecoeur, ce serait de ne pas être en crise qui, en cette ère, constituerait une anomalie. Les attaques le plus souvent sournoises mais multiples, diversifiées et constantes que nous subissons tous, l’homme éveillé les perçoit et étouffe s’il ne peut y parer ou tout au moins agir. Grâce à la trahison des politiques, la corruption des institutions,la duplicité des média, l’empoisonnement de toutes nos sources alimentaires, la pollution délibérée de la planète, les différentes nuisances par les ondes, rayons, vibrations, les agressions chimiques systématiques des vendus gouvernants sur leurs propres populations, la chasse au spirituel et aux repères qui fournissaient des bases à nos pères ne sont que des signes indiscutables de début de bien plus sombres calculs et monstrueux projets. Seuls moutons, autruches et benêts n’en sont guère incommodés, à part les maudits inspirateurs de ces plans et leurs complices. En ce moment le mal-être n’est qu’un ressenti partiel d’une offensive du mal universel et est donc naturel. Vous avez, nous dites-vous des intentions et des idées, je vous y souhaite le plus vif succès.
    Jacques.

  • Marie
    Publié le 02:30h, 28 août Répondre

    Merci pour ce partage qui rencontre mes propres questionnements du moments.
    Marie

  • coignard
    Publié le 02:29h, 28 août Répondre

    et bien cher ami, de cœur et de conscience toujours bien, et bien cher ami, il semble donc après avoir lu votre élan précédent celui du spirituel, qu’une nouvelle porte s’offre à vous, et comme tous accouchement, il y a de la douleur. J’ai confiance en votre amour pour la vie, donc en vous, et en attendant que la fluidité positive revienne, je vous envois tous mon amour et mes remerciement pour le courage dont vous faites preuve dans cette transformation qui nous tend vers l’épuration des schémas de l’ancien monde, et qui nous ouvre les bras dans le nouveau ! Merci donc, et courage, osez passer le cap, car comme toujours, aller vers ce qui vous fait du bien (:
    Emmanuelle

  • Margaret Boulois
    Publié le 02:18h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Je te remercie de nous avoir ouvert ton coeur, d’y avoir étaler tout ce qu’il contenait et ce n’est pas peu…..
    Je t’ai rencontré en 2013 à travers tes courriels ;les jeux de pouvoir et ce sont tes mots qui m’ont donné les coups de pieds dont j,avais besoin et d’oser regarder ce que la vie essayait de me montrer depuis des mois, alors juste MERCI je peux le dire en toute humilité à travers tes mots tu m’as sauvé la vie.
    Tu es une personne et un formateur exceptionnel, honnête, intègre et respectueux.
    Alors oui tu as toute ma confiance et j’attends ton prochain courriel avec impatience. MERCI!
    Margaret

  • solange
    Publié le 02:16h, 28 août Répondre

    SOL
    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci pour ce partage authentique et plein de sensibilité. J’ai visionné plusieurs de vos vidéos et je les ai toutes trouvées inspirantes, pleine de bonté. A vous regarder on ressent de la sagesse et le désir d’aider. Des crises, comme le disent tous vos correspondants, nous en traversons tous et toutes et nous avons parfois bien du mal à s’en relever. Le pire est que dans ces moments-là nous perdons tout contrôle, tout espoir….. nous somatisons et notre pauvre corps en fait les frais, le pauvre n’y est pourtant pour rien et il faut réagir vite sinon de graves problèmes de santé peuvent survenir. Prenez-soin de vous Jean-Jacques, j’ai hâte d’avoir de vos nouvelles. Vous allez rebondir j’en suis certaine.
    Amicalement.

  • Pierre
    Publié le 02:16h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je suis admiratif de la façon dont tu te mets à nu devant nous en nous faisons partager tes réflexions et inquiétudes sur ta vie. En effet, cela résonne en moi aussi, comme beaucoup de gens qui ont déjà laissé des messages ci-dessus.
    Cela doit me donner la force de me mettre en route pour commencer à changer ce qui ne va pas, un pas après l’autre.
    Pourtant, la démarche que tu as eu jusqu’à maintenant m’a été très profitable puisque je suis capable d’agir dans certains domaines comme je n’aurais pas pu le faire il y a peu de temps encore.
    Je te souhaite bon courage et suis impatient de savoir où tu veux nous emmener.
    Pierre

  • Lila Ribi
    Publié le 02:16h, 28 août Répondre

    Souffle

  • Annick de Namur (B)
    Publié le 02:16h, 28 août Répondre

    Je vois très bien ce que tu veux dire Jean-Jacques et non, tu n’as pas écrit ce premier mail pour rien !
    Reçois tous mes encouragements pour la suite … APRES LA PLUIE VIENT LE BEAU TEMPS.
    Je serais heureuse de rester connectée avec ce courant « philosophique » que tu nous transmets avec brio.

  • Karin Gangloff
    Publié le 02:15h, 28 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Je comprends parfaitement cette notion de graines que l’on sème et qui ne donnent que d’autres graines, sans rien de concret.
    Cela fait quelques temps déjà que je ressens cette sensation de tourner en rond, d’avoir envie de faire quelque chose mais de ne pas savoir quoi, ni comment, ni de savoir à qui m’adresser. C’est très perturbant. Les personnes avec lesquelles je me sens assez à l’aise pour en parler sont tout aussi perplexes et bon nombre ne comprennent absolument pas ce que je leur dis. C’est très difficile d’expliquer ce ressenti.
    Ton mail m’interpelle car j’ai la vague impression d’une lumière au bout de ce chemin.
    J’attends la suite avec beaucoup de sérénité et confiance.
    Bien à toi.
    Karin