Santé permanente #3 : La première condition d’une santé permanente : écouter !

05 Fév Santé permanente #3 : La première condition d’une santé permanente : écouter !

Dans mes deux derniers articles (voir Santé permanente #1 et Santé permanente #2), je vous confiais que je n’avais plus pris un seul médicament ni un seul remède depuis l’âge de 26-27 ans ! Ce qui ne voulait pas dire que je n’avais plus été malade, loin de là ! Par contre, pour permettre à ce que j’appelle « mon corps connaissant » de se réguler tout seul, de se rééquilibrer, de se guérir par lui-même, j’ai découvert que sept actions permanentes étaient nécessaires… Comme je le soulignais, à travers ces actions, je suis devenu l’acteur responsable de ma propre santé. Ce mois-ci, j’aimerais vous partager la première action que je mets en œuvre pour m’assurer un équilibre permanent sur tous les plans. Cette action, c’est d’ÉCOUTER…

La découverte de cette première action s’est faite lors de ma première visite chez un homéopathe. Moi qui avais toujours été premier de classe, moi qui étais capable de répondre à (presque) toutes les questions qu’on me posait, je me suis trouvé très démuni face aux questions d’André, ce médecin bruxellois, disciple de Hahnemann. Pourtant, ses questions étaient ridiculement simples : « Quelle est la couleur, l’odeur et la consistance de vos selles ? Quelle est la couleur et l’odeur de vos urines ? Quelle est l’odeur de votre transpiration ? À quel moment de la journée vous sentez-vous le plus en forme ? Le plus fatigué ? Votre langue est-elle chargée, le matin ? Et j’en passe… »

Devant mon incapacité totale à répondre à la moindre de ses questions, André m’a prévenu : « Si un jour, vous voulez prendre votre santé en mains, il faudra que vous appreniez à vous écouter ! » Piqué dans mon orgueil et heurté dans ma susceptibilité, je me suis juré que, jamais plus, on ne me prendrait en défaut dans ce domaine.

L’ÉCOUTE DU PHYSIQUE

C’est ainsi que l’écoute de mes indicateurs corporels s’est placée au centre de mon hygiène de vie. Tous les jours, sans exception, j’observe mes selles et mes urines, je vérifie les odeurs « naturelles » que mon corps dégage (à travers la transpiration, l’haleine, la peau), je scrute l’aspect de ma langue et de ma peau… Mais l’écoute ne s’arrête pas là : dès qu’une douleur apparaît (douleur musculaire, articulaire, nerveuse), je m’arrête et, plutôt que de la fuir ou de la supprimer par un analgésique, j’entre en relation avec elle, je plonge en elle et je lui demande ce qu’elle veut me dire. Eh bien, croyez-moi ou non, mais souvent, je reçois une réponse. Par exemple, alors que je suis en train de rédiger cet article au clavier de mon ordinateur portable, je suis conscient de tensions au niveau des clavicules et de ma nuque. Les ayant interrogées, je me suis rendu compte que mon écran était trop bas et qu’il était nécessaire que je le surélève. Une autre dimension de l’écoute corporelle concerne mon état de fatigue. Trop souvent, nous sommes tellement passionnés par ce que nous faisons ou ce que nous vivons que nous donnons la priorité à notre activité et à notre plaisir plutôt que d’écouter l’invitation de notre corps à lui donner du repos. Dans ce cas, nous forçons la nature, nous tenons le coup à coup d’adrénaline, de caféine, de stimulants, de dopants… jusqu’à ce que le burn-out nous rattrape !

L’ÉCOUTE DU PSYCHIQUE

Comme je le répète très souvent dans le cadre de cette rubrique, la santé physique ne dépend pas que de l’attention que nous portons à notre corps physique. Elle est fortement conditionnée par ce que nous vivons sur le plan psychique, émotionnel et relationnel. Personnellement, je me suis rendu compte de l’importance capitale d’écouter mes émotions, quelles qu’elles soient. Je rappelle souvent à mes étudiants qu’émotion est un mot qui vient du latin : « ex – movere » ce qui veut dire « bouger hors de ». La nature même d’une émotion est donc de s’exprimer, de bouger hors de nous ! À quoi sert-elle ? D’après moi, dans la majorité des situations, nos émotions nous avertissent lorsqu’un déséquilibre se vit au niveau de nos besoins fondamentaux. Par exemple, nous pouvons ressentir de la colère si notre besoin de reconnaissance n’est pas satisfait. Nous pouvons ressentir de la tristesse quand notre besoin d’amour, d’amitié, de partage n’est plus nourri. Et la peur survient quand notre besoin de sécurité est en déséquilibre… Écouter mes émotions systématiquement présente plusieurs avantages. Tout d’abord, en les écoutant et en les reconnaissant, leur intensité diminue ! Un peu comme des petits enfants. Dès qu’ils se sentent entendus et reconnus, il ne leur est plus nécessaire d’hurler pour attirer l’attention. Autre avantage : je suis averti que quelque chose ne va pas dans ma vie, qu’un ou que plusieurs de mes besoins ne sont pas satisfaits. Du coup, je me mets à l’œuvre pour modifier la situation afin que mes besoins soient à nouveau respectés. Enfin, en faisant cela, mon stress interne diminue fortement, ce qui permet à l’ensemble de ma physiologie d’être plus proche de l’équilibre, et donc plus en santé…

Un autre domaine dans lequel je porte mon attention avec soin, c’est l’écoute des indicateurs relationnels. Vous savez, tous ces petits malaises auxquels on ne prend pas garde, mais pourtant très révélateurs des dysfonctionnements qui peuvent exister entre deux personnes, souvent à leur insu, d’ailleurs. À ce niveau-là, j’ai choisi résolument l’inconfort de la confrontation respectueuse, en ouvrant les yeux et en invitant l’autre à parler de ces petits riens qui finissent par miner et détruire la qualité des relations. Dès que j’ai commencé à animer des séminaires consacrés au désamorçage des jeux de pouvoir, j’ai été surpris d’entendre le témoignage de nombreux participants qui vivaient, la nuit du samedi au dimanche, des processus de guérison spontanés, sur le plan physique ! Alors que nous n’avions travaillé « que » les aspects relationnels et psychologiques. Les réactions du corps étaient trop nombreuses et trop semblables pour que j’ignore ce phénomène. C’est ainsi que la conviction s’est forgée à l’intérieur de moi que la libération des stress émotionnels et relationnels pouvait entraîner la libération des stress physiologiques et corporels ! D’ailleurs, le principal symptôme qui se manifestait était des diarrhées et des vomissements spectaculaires ! Et, sans aucun doute, la nourriture ingérée le samedi n’était en rien responsable de ces réactions d’élimination…

L’ÉCOUTE DU SPIRITUEL

Comme nous venons de le voir, l’équilibre du corps et la santé nécessitent que nous nous investissions quotidiennement dans l’écoute non seulement corporelle, mais aussi psychique. Cette réalité confirme bien la « double nature de l’être humain » : à la fois matérielle et vibratoire, à la fois somatique et psychique… Mais faut-il limiter notre écoute à ces deux aspects, certes importants ? C’est ce que j’ai pensé pendant longtemps, me disant que ma vie intérieure, ma vie spirituelle ne pouvaient en rien influencer mon état de santé ! Eh bien, que nenni ! Je me suis rendu compte que les périodes de mon existence où je perdais le sens de ma vie, où je tombais dans une routine dans laquelle je ne pouvais plus grandir étaient des périodes beaucoup plus propices à l’apparition des maladies. Autrement dit, le bonheur existentiel, le fait de se réaliser, de s’épanouir, de donner du sens à sa vie, tout cela contribue à l’équilibre de notre être et à notre santé.

J’ai donc appris à écouter le murmure de mon âme, j’ai appris à en décoder les signaux. J’avoue que l’apprentissage a été long, car il ne s’agit que d’un murmure soufflé au milieu du tintamarre de l’existence quotidienne. Le danger de ne pas entendre notre âme est d’autant plus grand que le reste de notre vie semble très bien se passer : tout nous réussit, on a une vie de couple et une vie sociale bien remplies, on a une belle situation, une belle maison, on prend des vacances deux fois par an… Tout va bien, sauf que la vie que nous vivons ne correspond peut-être pas du tout aux aspirations profondes de notre âme. Et c’est là que nous pouvons être confronté à ce que saint Jean de la Croix appelait « la nuit noire de l’âme ».

Si les messages de l’âme sont trop couverts par le vacarme de notre existence bien remplie, heureusement que d’autres canaux se présentent à nous pour nous guider. C’est ainsi que j’ai appris également à écouter mes rêves et les signes du « hasard ». Carl Gustav Jung disait que les signes et les synchronicités pouvaient (et devaient) faire l’objet de la même attention que nos rêves. Comme si la vie diurne et la vie nocturne étaient deux facettes d’un même continuum, les signes jouant le même rôle que les symboles oniriques. Pour moi, ces éléments peuvent m’avertir de manière plus claire et plus explicite des choses à faire ou à ne pas faire dans ma vie. Et chaque fois que j’écoute ces signes, je rétablis un équilibre dans ma vie qui se répercute jusque sur les plans psychique et physiologique !

À VOUS D’ÉCOUTER À PRÉSENT !

D’ici le prochain article, chers lecteurs, je vous invite à passer à l’action ! Si vous voulez reprendre progressivement le contrôle de votre santé, sur tous les plans, donnez-vous une stratégie d’apprentissage et d’entraînement. Inventez votre propre rituel quotidien… Faites une liste écrite des choses que vous choisirez, dorénavant, d’écouter. Affichez cette liste dans votre salle de bain, dans vos toilettes, sur le mur de votre cuisine ou de votre bureau. Apprenez, patiemment, l’écoute de votre triple réalité : physique, psychologique et spirituelle. Et opérez des petits changements, infiniment petits mais ambitieux, au niveau de la perspective de résultat ! Ça vous parle ? Personnellement, je ne peux que vous encourager sur cette voie qui m’a permis de redevenir complètement autonome dans la gestion de mon équilibre ! Bon apprentissage, et bon entraînement !

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cet article, des références de livres ou d’articles, des études, des enseignements qui viennent compléter, enrichir les propos tenus. Je vous invite aussi à partager les bénéfices que vous avez retirés de la lecture de ce texte. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes écrits, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous tout en bas de cette page (sous les messages des autres visiteurs de ce blog). Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel, mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

94 Commentaires
  • perpetue
    Publié le 05:18h, 05 juin Répondre

    Pleine de joie par cette découverte. Grand MERCI

  • Eraly Michele
    Publié le 18:11h, 16 avril Répondre

    Je n ai qu un seul mot: Jean Jacques Crevecoeur je vous aime!!♡♡
    Tout ce que vous dites resonne en moi et me fait un bien fou! Toutes vos paroles coulent en moi comme du miel parfume a la douceur et a la verite! Merci Merci Merci Michele Eraly

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 16:37h, 17 avril Répondre

      Merci Michèle pour cet amour exprimé avec tant de liberté et de franchise ! Bonne continuation à vous…

  • KARIM EDDINE
    Publié le 08:43h, 06 avril Répondre

    BON JOUR MR JEAN JACQUES A CHAQUE FOIS QUE JE LIS QUELQUE CHOSE DE VOUS JE NE PEUX PLUS Y PASSER SANS LA TERMINER ET SUR CE THÈME DE SANTÉ C VRAIMENT CE QUE JE CHERCHE A COMPRENDRE DEPUIS X TEMPS MERCI MERCI

  • Bruno VAILLANT
    Publié le 02:55h, 05 avril Répondre

    RESPIRER, SENTIR, RESSENTIR…

    Un Dimanche d’été dans les Maures…

    Il marche les pieds nus sur ce tiède sentier, qui dessine un étroit liséré sur la frange salée de la plage.
    Le sable y est fin comme un talc orangé, poussière d’or légère que sa peau voudrait retenir, brusquement empêchée par la morsure soudaine d’une aiguille de pin tapie là, serpent double et odorant !
    Il aime ce voyage, funambule ondulant sur un fil invisible, entre mer et forêt, dans l’odeur forte et douce des embruns iodés, mêlée à l’encens du sous-bois.
    Sur le continuo infini des vagues naissant du large, l’archet obsédant des cigales crève le silence sans fond de l’azur…
    Seul, l’éclat mat d’une cosse de genêt qui explose les dérange parfois, un instant, tandis qu’impassibles, les oliviers placides frissonnent doucement sous la tiède caresse du vent, leur chevelure vert-argent ployant à peine, telle une nuque d’enfant qu’on console.
    A leurs pieds, un troupeau de vignes s’étire, sagement aligné, grimpant à l’assaut des collines.
    Au loin, derrière, s’allonge la montagne des Maures, bergère alanguie au sein rond.
    Là, abrité au cœur de la forêt étoilée de châtaignes, repose le village, au bord de l’eau qui bruisse, joyeuse, aux fontaines ombragées de platanes : le temps semble y flotter, lyre invisible suspendue à leurs branches…
    De rares passants s’y croisent et se saluent, discrets et souriants, dans leur clair vêtement du Dimanche : on dirait des santons, ranimés par l’appel de l’office, au clocher, à moins que ce ne soit par l’envie de faire sonner eux aussi, le carillon des boules, au mail, près du café…

    A Collobrières , Eté 2011

    Bruno VAILLANT
    bien à vous,

  • Johanne
    Publié le 10:13h, 04 avril Répondre

    Depuis quelques temps, je m’étais perdue avec moi-même…je ne suis pas encore totalement sortie de cet état mais hier, je me suis parlé beaucoup, par découragement, déception, et j’ai décidé de reprendre mes lectures que vous envoyez chaque semaine et que j’avais délaissé. Mes ennuis prenaient toute la place. je suis repartie de zéro, au moment que j’ai reçu les 10 étapes pour prendre soin de sa vie. Comme vous voyez, j’ai du rattrapage à faire. Mais ces lectures me font tellement de bien, me remettent les pendules à l’heure comme on dit, me font prendre conscience à quel point c’est facile de se perdre en chemin, surtout quand le moral est bas et qu’on vit dans l’isolement quasi total. Merci infiniment pour vos bonnes paroles et bons conseils. Quand je vous écoute parler, c’est comme si quelqu’un était avec moi et me parlait….et ça vaut de l’or. Merci mille fois d’être là et de me montrer le droit chemin dans la vie car je n’ai pas eu de modèle pour m’apprendre tout ça. J’espère que vous continuerez longtemps à m’aider de cette façon. Merci à vous, merci à la vie de vous donner la santé pour nous aider. Longue et belle vie à vous.

  • Martine Romagnoli
    Publié le 05:01h, 25 mars Répondre

    MARTINE
    juste Merci pour cet « accompagnement  » prodigué par toi Jean-jacques dans l’Amour gratuit , profond et sincère qui nous donne à chacun une respiration plus ample et ouvre notre conscience chaque jour davantage.

  • HUMBERT Tiphene
    Publié le 22:38h, 14 mars Répondre

    Merci JJ pour tous ces conseils pour améliorer notre vie, voici un livre qui n’a pas été cité : le grand dictionnaire des malaises et des maladies et de jacques martel que je trouve toujours très pertinent !

  • BUCHHOLZ Liliane
    Publié le 11:40h, 28 février Répondre

    OUI comment ne pas vous remercier J.Jacques ……. rien à dire simplement à SAVOURER ce genre de lecture (en fait parler à sa « MAL a DIT » qui se sert de notre corps pour nous avertir……(sympa tout de même !!! mais pas toujours facile à détecter ce qu’elle veut dire mais je vais de plus en plus m’y employer !!!!!!
    Comme vous le suggérez, je vous donne deux titres d’un livre (très particulier mais oh combien riche !) qui m’a un peu bouleversé mais que je vous incite à LIRE VRAIMENT. Il s’agit du titre » LE SILENCE GUERIT » de Yolande DURAN-SERRANO et Laurence VIDAL et dans un autre style tout aussi riche un autre livre dont le titre est « LE PRINCIPE LOL2A » de René EGLI (ce livre est un régal !).
    MERCI à VOUS J.Jacques : vous êtes un excellent orateur et vos lectures un desserts de mots qui peuvent nous enlever tous nos maux !!!!

  • Pathron
    Publié le 19:49h, 22 février Répondre

    Merci

  • Pathron
    Publié le 19:48h, 22 février Répondre

    Merci JJ pour ce svoir mis a notre dsisposition gratuitement

  • Marilou
    Publié le 13:27h, 17 février Répondre

    Salut !!! je suis émerveillée « estébéquoé » comme disent les canadiens ? par tous ces messages .
    Un grand merci a JJ qui me fait découvrir des êtres extra .. La voix de mon âme me permet de témoigner comment elle m’a accompagné lors d’une double fracture de la jambe . les médecins m’avaient conseillé l’opération et devant mon refus ils m’avaient pronostiqué : que je ne marcherais pas bien . Ma voix intérieure je ne savais pas que c’était l’âme me disait ne te fais pas opérer. Avec la kinésiologie et les sangsue plus le massage,. j’ai refusé l’aide a domicile je marchais avec les béquilles et je n’ai gardé le plâtre que pendant 1 mois
    je cours je danse toute une nuit .J’ai 75 ans .je peins je danse je fais du vélo quand cela me plait , je joue de l’accordéon, de la guitare . Cette force de tempérament je le dois a ma mère qui a fait 3 infarctus , hémiplégie pendant 10 ans elle jeûnait 1 fois par semaine jusqu’à 89 ans .
    Avec l’AVEM je revis les gens me donnent 65 ans
    merci a vous toutes car pour mon entourage je suis perçue comme pas normale pas comme tout le monde

  • Javier
    Publié le 18:05h, 16 février Répondre

    Soupir de satisfaction et contrariété de l’ordi qui me redemande de tout ressaisir !
    Donc en résumé : Merci Jean-Jacques pour ce dessert de texte après mon repas. 🙂
    Et merci à Mme BOURBEAU, avec écoute ton corps et les 5 blessures qui font une étude très intéressante entre le lien de la morphologie des corps humains et l’état d’être, et de personnalité. Merci à Monsieur Alexander LOWEN (paix à son âme) et l’analyse bioénergétique.
    En Aïkido aussi des explications, pratiques et découvertes se font sur le triptyque corps, mental et cœur.
    Bonne nuit et embrassades 🙂

  • Lise
    Publié le 09:36h, 15 février Répondre

    Gratitude à toi Jean-Jacques d’être qui tu es…continue à briller et illuminer les chemins des humains…tu es un grand travailleur de la lumière!!!Namastéxxx

  • nina
    Publié le 08:37h, 15 février Répondre

    merci de ns aider a vivre en etant a l écoute de notre corps
    une phrase me plait et m aide chaque jour: les messages de l’âme sont trop couverts par le vacarme de notre existence bien remplie,

  • Renata
    Publié le 08:26h, 15 février Répondre

    MERCI POUR CE BEAU CADEAU

  • yvonne
    Publié le 05:36h, 12 février Répondre

    Merci Jean Jacques ! merci à tous les commentateurs .La lecture des ouvrages de Deepak Chopra est très intéressante .Ce médecin indien décrit très bien le fonctionnement corps cerveau âme ..Il rejoint aussi Carl Jung dans son ouvrage  » Le livre des coincidences « .J’ai bien apprécié le commentaire de Hakim sur les vibrations et leur influence sur chacune de nos cellules . Si la lecture du Coran élève notre niveau vibratoire il en est de même pour tous les textes sacrés . Je peux évoquer par expérience le lecture ou l’écoute du Jap Ji Sahib des Sikhs .Elever notre niveau vibratoire c’est s’élever en Conscience et se rapprocher du Sacré et de notre nature divine .

  • Virginia
    Publié le 18:21h, 10 février Répondre

    Merci pour tout. Vous êtes un bon maître et un grand sage.

    Merci pour tout. Vous êtes un bon maître et un grand sage.

  • Michèle
    Publié le 17:18h, 10 février Répondre

    UN GRAND MERCI POUR VOTRE AIDE !

  • Fayza
    Publié le 11:21h, 10 février Répondre

    Tout à fait, merci beaucoup pour ce partage. chaque organe transmis un message à notre cerveau puis ce dernier réclame la réponse au corps, mais chacun à sa manière de réagir, pour ce but la votre article tombe au bon moment çàd que à moitié de l’année du travail ou d’étude (depuis dernier long+- repas le congé du mois d’août et les vacances) on doit respirer fortement et écouter nos corps dans les trois sens physique, psychique et humain..

    Merci

  • L e plus clair possible
    Publié le 14:54h, 09 février Répondre

    Merci pour tout. Soyez béni.

  • Nemrod
    Publié le 14:09h, 09 février Répondre

    Christian Griffard

  • Asia
    Publié le 07:20h, 09 février Répondre

    Tout à fait, merci pour ce partage

  • Nicky
    Publié le 04:12h, 09 février Répondre

    Si je devais avoir un « Maître » dans ma vie pour comprendre mon chemin, ce pourrait-être Vous !!!!
    Lorsque je vous lis dans bien des domaines de « l’Existence », c’est d’une évidence…Merci d’Exister et surtout d’Etre parmi nous….Je dirais presque que maintenant que je vous ai découvert, vous êtes la « Nourriture » de mon « bien-être »…..
    Puisses vous en rendre quelques miettes avec ces quelques mots!!!
    A bientôt

  • Florence
    Publié le 11:50h, 08 février Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et merci pour les mots que vous apportez aux maux. Revenir à notre intuition, à notre bon sens, nous écouter, s’auto-apprendre, faire nos choix … nous avons tout un panel à notre disposition pour faire de notre vie ce que nous souhaitons et guérir lorsque notre corps nous dit STOP. C’est mon cas. Ma maladie auto-immune, je l’ai appelé maladie Floflo (c’est la mienne, elle est unique car c’est moi qui me la donn !) et maintenant je m’auto-guérie, c’est très long mais très enrichissant. Je vois les choses de manière différente, je m’écoute plus. Je tente de me pas confondre : mes choix et égoïsme, mes envies et culpabilité. Et surtout, je me mets à la disposition de ce qui m’arrive, maintenant que je l’ai accepté, je suis le chemin qui m’est indiqué, j’acquière des connaissances au fur et à mesure que je suis guidée. Quel travail de tous les jours ! Mais si vivant ! si impressionnant ! si joyeux. Merci pour votre aide. Florence

  • Perier
    Publié le 11:14h, 08 février Répondre

    J’ai aimé cette vidéo de Sonia Choquette sur l’intuition :
    https://www.youtube.com/watch?v=L-pPeuvsnPM

  • danielle
    Publié le 07:39h, 08 février Répondre

    merci de tous ces partages bienveillants
    coeurdialement

  • NURIA
    Publié le 15:04h, 07 février Répondre

    Je vous suis comme un petit chien derriere son maitre….J’ai beaucop de plaisir a retrouver des lecteurs et lectrices comme moi a la recherche « d’une meilleure vie..Je lis aussi beacoup , Tolle, Steiner, Gary Renard, Je suis en train d’apprendre a desapprendre..Merci de vos conseils

  • hakim
    Publié le 13:53h, 07 février Répondre

    d aprés les recherches scientifiques basées sur la reprogrammation des cellules du cerveau en vue de guérir de nombreuses maladies incurables en utilisant des vibrations acoustiques, tel que la musique.En 1839, « Henrik William Dove » avait découvert que certaines fréquences sonores influencent positivement ou négativement le cerveau. Il avait constaté que le fait de soumettre l’oreille à des fréquences sonores variées, entraîne une influence certaine sur les cellules cérébrales.

    Les scientifiques ont découvert que les cellules du cerveau vibrent constamment durant toute leur vie, chaque cellule est dotée d’un rythme vibratoire particulier et subit l’influence des autres cellules environnantes. Les événements vécus par l’homme laissent des séquelles sur les cellules du cerveau, et tout mauvais événement entraîne un dysfonctionnement dans le système vibratoire des cellules.

    Une cellule nerveuse du cerveau est en perpétuelle vibration, elle est dotée d’un programme complexe qui lui permet une interaction avec des billions d’autres cellules environnantes avec une coordination extraordinaire, preuve certaine de la magnificence créatrice de Dieu. Il est à signaler que tout trouble psychologique cause le déséquilibre de ce programme et entraine la réduction des défenses immunitaires et facilite leur attaque par la maladie.

    Le travail de la cellule qui consiste au traitement des données, se manifeste par la vibration et l’émission de champs électriques, qui nous permettent de parler, de bouger, de guider et d’entretenir les relations avec autrui.

    Lorsque les événements négatifs s’accumulent notamment les chocs qui affectent l’homme au cour de sa vie ainsi que certaines situations critiques et d’autres problèmes causent aux cellules du cerveau une perturbation, ce dysfonctionnement est pénible et stressant pour le cerveau.

    Durant la vie prénatale, les cellules du cerveau commencent à vibrer ! Son cerveau est équilibré et ses cellules sont en parfaite harmonie dans leur travail et leur vibration, mais après sa naissance, tout évènement qu’il aura vécu se répercute sur les cellules de son cerveau, ainsi que sur la manière de leur vibration. Certaines cellules inaptes à subir les hautes fréquences voient leur système vibratoire déséquilibrer ce qui facilite l’apparition de beaucoup de maladies psychologiques et organiques.

    C’est aujourd’hui, que les scientifiques confirment que nos comportements résultent à des vibrations cellulaires particulières et que l’exposition permanente à des fréquences sonores entraine un changement du système vibratoire des cellules par modification de ses fréquences.

    Certaines fréquences agissent positivement sur les cellules cérébrales, rendant leur vibration plus dynamique et leur énergie plus positive ; Tandis que certaines fréquences altèrent les cellules du cerveau, entrainant parfois leur mort! C’est pour ces faits, que les scientifiques s’intéressent actuellement aux bonnes fréquences bénéfiques pour le cerveau.Lorsque Dieu nous dit que le Coran est la guérison, ce ci veut dire qu’il contient des données et des programmes suffisants qui réparent les cellules altérées de notre organisme, permettant de traiter des maladies que la médecine n’a pu guérir.

  • Nina Houyam
    Publié le 13:35h, 07 février Répondre

    Bonjour,

    Votre article « tombe à pic », notamment le passage « l’écoute physique », plus précisément l’écoute de l’état de fatigue ». En effet, j’ai été très malade ces derniers temps, non pas que j’ai une maladie grave, mais tout simplement que j’ai malmené mon corps, je lui ai fait dépasser ces limites: alors que ce dernier réclamait du repos, je continuais à travailler, même en étant très fatiguée, et jusqu’à devenir très faible. Cela ne se reproduira plus. J’apprendrai à écouter mon corps et mes émotions.
    Merci pour vos conseils.
    Nina

  • Marie Claire
    Publié le 07:23h, 07 février Répondre

    Pensez à demander de l’aide à votre Ange gardien qui n’attend que de vous rendre service.

  • Latifa BEN ARFA
    Publié le 00:36h, 07 février Répondre

    Merci encore pour ces éclairages
    Latifa

  • Lise
    Publié le 18:33h, 06 février Répondre

    L’intuition au service de la santé, quelle belle réalité humaine ! Pour ma part, je maintiens mon équilibre en m’écoutant plusieurs fois par jour et je sais toujours ce qui ne va pas et ce que je dois faire pour ramener mon corps et mon esprit à leur santé optimale.

  • Clo
    Publié le 14:54h, 06 février Répondre

    Merci Monsieur Jean-Jacques ,
    Il faudrait enseigner tout cela dans les écoles pour être conscient le plus vite possible de notre rôle sur notre santé.
    Les 3 tomes qui m’ont transformée dans ma vie, c’est :  » Conversations avec Dieu » « un dialogue hors du commun »
    Neale Donald Walsch
    Cordialement

  • Pierre
    Publié le 12:33h, 06 février Répondre

    Bonjour M. Creve-Cœur ,

    Merci beaucoup pour les super conseils !

    Maintenant moi aussi , j’interroge ,
    Je ressent , je sent et je goute a mes selles .
    Je prend le temps qu’il faut pour biens les analyser visuellement aussi , j’y apporte une grande attention . Pour être certain de ne pas oublier ce nouveau rituel , je me suis mis des rappels ( postit ) partout dans la maison .

    Avec tout mon respect , je me permet de vous dires que vous avez oublier de mentionner dans votre article : le sperme et le liquide vaginal . Pourtant , ce sont aussi de très bons indicateurs de santé !
    Une bonne amie a moi test régulièrement
    le ph de son liquide vaginal qui est le même que pour ça flore vaginale . ( oui comme pour l’eau de piscine ) .

    Pour ce qui est de la spiritualité versus les maladies physiques . J’ai récemment été stupéfait de prendre conscience de façon très significative cette colleration absolument incontestable : l’orsque mes émoroides sont grosses , enflées et douloureuses , c’est la résultante direct d’un débalancement au niveau de mes chakras !
    Auto-réparer sont physique a partir de notre psychisme , c’est un extraordinaire
    Enseignement a acquérir et a pratiquer !

    Merci Jean-Jacques de nous aider
    A ´´ créer une meilleur vie  »

    Merci merci merci !

    Pierre

  • Chantal Saarloos
    Publié le 11:34h, 06 février Répondre

    Je me delecte a te lire….beaucoup mieux qu’un medicament !

  • Sophie Troller
    Publié le 08:54h, 06 février Répondre

    Belle synchronicité avec ce que je vis actuellement au sein de l’AVM où je commence a entendre ce que mon Ame me dit . Merci JJ

  • regina cellier
    Publié le 08:41h, 06 février Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Je ne sais plus comment vous êtes « entré dans ma vie » Jean-Jacques, mais je suis follement heureuse de vous lire, je me prends même un peu trop la tête à vouloir tout lire, je parle de tous ces témoignages intéressants …!!

    Merci d’exister pour moi-même et tous ces gens passionnés,
    Je suis tout à fait d’accord avec vos propos, la santé ne se borne pas uniquement par une saine alimentation, je tente d’expliquer cela à mes proches, mais que de gens sont fermés et parfois bornés vis à vis d’une vie intérieure et spirituelle ….

    Je vais m’acheter un petit cahier d’écolier et mettre en pratique et en mémoire les choses les plus importantes de vos précieux enseignements, merci mille fois. Régina

  • Materne Catherine
    Publié le 08:15h, 06 février Répondre

    Bonjour,
    Quel sentiment de bien-être que de pouvoir rencontrer des personnes qui partagent le même point de vue que Soi, et, ceci grâce à la Vie !
    Merci pour cet accompagnement.

  • jacqueline
    Publié le 17:34h, 05 février Répondre

    Bien cher Jean -Jacques,
    Comme enfin on peut communiquer, je vous laisse à vous et à tous un petit message.
    Depuis des années mon corps me parle me met en garde et de plus en plus fort.
    Le dernier en date j’ai eu un accident de voiture pas « fautive  » mais coup du lapin. Je travaille à 100 pour cent mais je me fais soigner et mon épaule gauche en en souffrance.
    Cela fait maintenant quelques années que je travaille en développement personnel.
    Je tiens un journal depuis que je vous écoute.
    C’est un beau cadeau.
    Hier j’ai eu une grosse dispute avec mon mari,mais j’ai pu me faire entendre, j’ai HURLEE une fois seule car cela me fait trop mal.
    Voilà pour cette fois c’est tout.
    Merci pour votre engagement car je vois que nous sommes beaucoup à survivre

  • Raymonde Rhéaume
    Publié le 16:41h, 05 février Répondre

    Merci Jean Jacques pour cette éclairage ça tombe pilepour moi

  • Claudia
    Publié le 15:46h, 05 février Répondre

    Bonsoir à tous.
    Merci à Jean Jacques de nous unir dans ces réflexions (actions) essentielles.

    Je viens de traverser une lourde dépression, l’écoute des émotions qu’une amie thérapeute m’a enseignée (Vittoria Nuvoli) a été primordiale pour atténuer les douleurs écrasantes, envahissantes de ces épisodes. Je la remercie ici grandement et chaleureusement.

    Il y a t’il des personnes qui ont traversé une dépression, et qui pourraient nous dire comment vous vous en êtes sortis ?
    Merci à tous.

  • Solange
    Publié le 15:02h, 05 février Répondre

    Merci Jean-Jacques pour votre talent et votre générosité !
    La sophrologie m’a aidé à « découvrir » mon corps, et à apprendre à sentir ce qui se passe à l »intérieur…. une découverte merveilleuse.
    Je suis heureuse de pouvoir vous écouter régulièrement ; vous êtes un guide formidable.

  • André Barrière
    Publié le 13:17h, 05 février Répondre

    Merci pour ces pistes dont j’avais si longtemps laisser de côté. Sachant que ces repères sont aussi source de guérison pour d’autres me rassure et m’interpelle.

  • Marie-Noëlle
    Publié le 13:09h, 05 février Répondre

    Oh convergence ! Ce matin, je me sentais contrariée, pensant qu’un ami risquait de m’appeler pour boire un verre en fin de journée et je n’en avais pas envie. Il suffisait de dire non mais j’ai du mal avec cela. Quand il a appelé et que j’ai enfin pu décliner l’invitation et que j’ai écouté mon corps pendant quelques instants de méditation, cela a stabilité la sensation désagréable de ventre gonflé et de respiration difficile, puis l’a éloigné.
    Ceci est un petit niveau d’expérimentation mais à grande échelle sur le plan de la santé, je peux comprendre que cela ait un impact bénéfique. Merci pour ces conseils précieux.

  • Dominique VÉRIN
    Publié le 13:04h, 05 février Répondre

    Oui pour l’essentiel, j’aurai tendance à ajouter au vues de mes recherches qu’il y a 7 écoutes permettant d’aborder 7 équilibres dirigés eux même par 3 cerveaux.
    Les 7 équilibres sont :spirituel, psychologique, mental, émotionnel, physiologique, physique, et environnemental proche.
    Les 3 cerveaux reconnus par les neurosciences sont: le cérébral, le coeur, l’abdomen. certains veulent ajouter « l’estomac » mais je ne cautionne pas ce qui est loin d’être prouvé. Si un cerveau est en conflit avec les autres, c’est toute une chaine d’équilibres qu’il faut repérer par des bilans précis,permettant de remédier aux causes racines et de les évacuer par des processus précis en autohypnose ou en hypnose (voir vos collègues de l’académie Dolfino au Québec). Le maître Bouddhiste fait ce travail toute sa vie. Pour un occidental pressé une fois par semaine est déjà très constructif.
    Vos papiers sont toujours très intéressant, c’est un plaisir.

  • Rachel Labrecque
    Publié le 11:22h, 05 février Répondre

    bonjour merci j’apprécie particulièrement la partie touchant le spirituel plus spécifiquement l’écoute des signaux. Oui nous recevons des signaux que malheureusement nous n’écoutons pas toujours. Depuis peu je me suis mise à réaliser mon rêves le plus cher celui d’écrire. Tout en faisant de la recherche je travaillais sporadiquement sur un projet de série télévisée. Comme je devais me concentrer plus qu’à l’habitude je me suis mise à m’activer je dirais plutôt à m’agiter. Une petite voix (façon de parler) me disait de me calmer mais non je courais radicalement. Je fuyais inconsciemment la peur de ne pouvoir réaliser ce projet. C’est fou mais un matin dans l’escalier intérieur de ma maison j’ai fait une de ces chutes qui m’a obligée à rester couchée une semaine et je dois faire de la psysio 1 ou 2 fois. Je sais maintenant ce qui s’est passé intérieurement. Maintenant je réfléchie après vous avoir lu sur le sens que je dois donner à ma vie. Merci

  • Martine
    Publié le 10:26h, 05 février Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Mon cheminement a commencé il y a quelques années mais cela prend du temps. Parmi les ouvrages que j’ai lus, je plus marquant est probablement « as a man thinketh » de James Allen (ainsi pense-t-il ainsi soit-il dans sa traduction française). Je pratique la méditation (et ai appris les principes de la méditation transcendentale) depuis quelques années mais mon côté cartésien m’empêche d’atteindre l’éveil. Je suis également abonnée à plusieurs sites dont celui de Maxime « heureux dans sa vie.com ». J’essaie d’être un maximum à l’écoute. Petit à petit ….

  • HÉLÈNE de Grenoble
    Publié le 10:14h, 05 février Répondre

    encore MERCI à toi

  • Anne Marie Archambault
    Publié le 10:10h, 05 février Répondre

    Grand merci JJ pour ces informations si importantes et nécessaires afin de bien gérer sa VIE dans la confiance.
    J’ai 72 ans, sans aucune médication mais je prends quelques vitamines naturelles et minéraux lorsque nécessaire, en petite baisse de régime, je me sens mieux qu’à mes 40 ans et je me sens bien à chaque instant … sinon j’y travaille immédiatement pour corriger et revenir à « me sentir bien au moment présent ».
    Depuis 40 ans, je suis des séminaires (+ de 600) très variés en commençant par Brian Tracey, (cassettes) conférences de Kevin Trudeau (livres, audios et séminaires) et l’incomparable Eckart Tolle avec ses vidéos et audios. Et maintenant avec Eckart Tolle, tes séminaires et vidéos excellents.
    Je suis aussi soutenue par une équipe de médecins kinésiologue qui ont compris ce qu’est le corps avec l’âme et l’esprit ainsi que tout ce qui est énergétique. Ils utilisent des substances naturelles pour retrouver l’équilibre santé.
    Nous avons aujourd’hui tout ce qu’il nous faut pour prendre charge de nos Vies et quand on commence à comprendre, ça devient lumineux et limpide, je dirais même assez simple mais c’est si différent que de compter sur des médecins qui ne connaissent pas les fonctions du corps qui l’aident à se régénérer!
    Puisque le corps se refait aux 7 ans, pourquoi sommes-nous dans une société de tant de malades … il y a quelqu’un qui a du pouvoir et qui n’a rien compris sur la santé et les possibilités du corps pour s’auto-guérir!

    Grand merci encore Jean Jacques, j’apprécie chaque lecture ou écoute de vidéo, c’est vital pour la génération future.
    Anne Marie, Québec

  • Chantal
    Publié le 10:07h, 05 février Répondre

    Bonjour Bonjour,
    Je te remercie Jean Jacques d’avoir mis en mots, les diverses possibilités de soigner nos maux.
    Je n’ai pas appris mais je vis cela depuis bientôt 10 ans. je le lis aujourd’hui avec plaisir et je me sens moins seule. Je confirme que ce décodage est hyper efficace. Mon corps et mon Mental savent aujourd’hui y répondent rapidement. Pour ce qui est du murmure de l’âme c’est au petit matin souvent qu’elle m’apporte la réponse et le sens de ce que j’ai vécu. Je vis pleinement mon aventure personnelle. Je me suis aidée et je m’aide encore avec le livre du Docteur Martel « des malaises et des maladies » qui décodent les symptômes physiques en les plaçant dans un contexte psychologique. En clair, il décode le langage du corps et ce qu’il veut nous dire en rapport avec nos comportements psychologiques. Il est impressionnant de voir que cela correspond toujours à ce que je suis entrain de vivre. Bref de semaines en semaine, d’années en années, j’ai donné du sens à mes comportements, malaises et maladies. J’y ajoute le décodage des rêves qui vient donner une autre lumière et alors là c’est le bouquet final. Comment j’ai pu vivre tout cela ? J’ai pris la décision de m’engager au quotidien envers moi même. J’ai fait un gros travail dans la solitude et le silence. J’ose depuis peu le partager car peu importe les conséquences. C’est mon engagement pour cette vie. Le seul engagement que je VEUX mener jusqu’au bout car il ne dépend que de moi, il est passionnant, il me facilite mon quotidien, il me rend heureuse et bien dans mes baskets. Même si j’en ai bavé pour en arriver là, je suis ravie du résultat et j’ai encore certainement beaucoup à apprendre….Merci JJ. Chantal

  • Johanne
    Publié le 10:05h, 05 février Répondre

    Bonjour, je suis toute nouvelle sur votre site et très contente que ma thérapeute m’ait conseillé de m’inscrire. C’est donc vrai ce que je viens de lire sur L’ÉCOUTE. Je viens de vivre cette semaine une situation qui me dérangeait beaucoup et j’avais toutes sortes de malaises, mal au ventre, insomnie, grande nervosité….je savais ce qui causait tout ça. J’ai donc pris certaines décisions face à cette personne, il ne reste qu’à lui en faire part… le plus difficile car j’ai une difficulté à m’affirmer. Mais je dois le faire.
    Mais le simple fait d’en avoir parlé à un ami m’a fait du bien et les malaises ont diminué.
    Livres recommandés : Le 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz et Le pouvoir du subconscient de Joseph Murphy.
    Merci pour toute l’aide que vous apportez aux gens.

  • Elisabeth
    Publié le 09:32h, 05 février Répondre

    Bonjour
    J’écoute mon âme depuis de nombreuses années et je peux affirmer qu’elle est l’enseignante la plus précieuse qui soit. Mon âme a ouvert ma conscience sur l’esprit, ses dimensions et ses pouvoirs dont celui de s’autoguérir.

  • çRovero Anne-Marie
    Publié le 08:29h, 05 février Répondre

    Entendre est un verbe écouter un autre – Cher Jean-Jacques, n’oubliez pas les mal entendants – et j’en suis, par accident.
    Et je suis fatiguée de ne pas entendre et fatiguée de ne plus écouter … tant j’ai déjà écouté les autres et s’écouter soi-même
    est une exercice de style où la douleur est ravivée sous la cicatrice …

  • Sylvie
    Publié le 08:13h, 05 février Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et à vous tous lecteurs,
    C’est toujours un pur bonheur que celui de vous lire. Je vous rejoins totalement dans vos propos ayant procédé, moi-même, à un travail sur moi. Vous m’y avez beaucoup aidée aussi par l’écoute de vos vidéos. Tout ceci incite à une belle prise de conscience pour un mieux être. Je m’explique : j’ai une SEP (sclérose en plaques) définie en octobre 2003. J’ai eu divers traitements de fond (bien et moins bien) ayant eu une SEP active (agressive 3/4 poussées/an)) Je me suis alors dit qu’il y avait autre chose à faire. J’ai développé tout ce qui touche au développement personnel en y associant le corps, l’âme et l’esprit qui sont indissociables.
    Voici quelques lectures : Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel RUIZ (la voie de la liberté personnelle).
    Savoir lâcher prise de Melody Beattie (chaque jour être soi-même et heureux).
    Le pouvoir du moment présent d ‘Eckhart TOLLE (guide d’éveil spirituel)
    Je n’ai plus de traitement de fond depuis le 29/avril/2015 et n’ai pas fait de poussées depuis novembre 2009. Il y a eu des moments difficiles mais pas impossible à améliorer. La relaxation en sophrologie, la découverte et pratique du Reïki, la pratique de la méditation tous les jours m’ont apporté et m’apportent une certaine stabilité et un bien-être mesurable (apprécié aussi par les personnes que je rencontre).
    Bien à vous et au plaisir de vous lire et entendre

  • marielle
    Publié le 08:12h, 05 février Répondre

    merci JJ.! oui quelle synchronicité! hier soir dans mon cour de théatre d’impro. notre super prof nous a permis d’expérimenter l’exercice du clown (avec le nez rouge biensur :)), et nous a permis de nous écouter nous observer les uns les autres de nous imiter, de ressentir notre enfant intérieur, bref de nous écouter en entier : coeur, corps et âme et d’animer les 3! quel cadeau magique de pouvoir le faire ! et aujourd’hui cet article sur l’écoute de soi: et hop, c’est juste ce dont j’avis besoin pour me remonter après les crises de ma fille! pour continuer à la guider vers ce même chemin d’auto guérison!
    j’avis demandé à l’univers de m’aider ce matin et hop je tombe sur votre article! quel beau cadeau! mer merci encore, et ça me fait du bien: à la mère ,le femme sauvage que je retrouve un peu plus chaque jour et à mon enfant intérieur qui 🙂

  • Nabila
    Publié le 07:52h, 05 février Répondre

    étant praticienne dans le domaine de la santé j’ai l’habitude d’écouter les autres de rechercher des symptômes physiques et psychiques des autres et on a la tendance à s’oublier, et à ne pas s’écoûter , je me suis jamais posé la question pourquoi je ne m’écoûte pas comme je le fais pour les autres , peut être que par sens de responsabilité je considère que leur intérêt passe avant le mien et donc j’ignore ma fatigue pour continuer à assurer mon boulôt, ou peut être que j’estime que je suis au dessus de toute maladie de tout déséquilibre, ce n’est bien sur pas vrai mais inconcsiemment peut être que je pense ainsi je ne sais pas !! bref je commencerai à m’écoûter car moi aussi j’ai le droit de me porter bien.

  • Denise
    Publié le 07:33h, 05 février Répondre

    Toute la semaine j’ai eu les oreilles bouchées et tant et aussi longtemps que j,ai résisté à ne pas écouter alors ce fut encore plus pénible à endurer. Je me suis mise à écouter mon corps et à regarder ce qu’il voulait me dire j’avais besoin de m’intérioriser je n’ AVAIS PAS LE CHOIX puisque j’étais quasi sourde. Je me sentais déconnecter de tout l’extérieur et j’étais dans ma bulle à écouter. Merci pour cet article qui arrive en parfaite synchronicité pour me remettre à l’écoute de tout mon être

  • Patrick CHEVRET
    Publié le 06:46h, 05 février Répondre

    Cette lecture a été importante pour moi qui suis atteins de SEP, je vais mettre en application vos recommandations.
    par ailleurs un livre m’apporte beaucoup de réconfort : les lumières de l’invisible Patricia Darré
    Codialement
    Patrick

  • MERLE M CHRISTINE
    Publié le 06:40h, 05 février Répondre

    je commence tout juste a m ecouter apres ecouter les autres pendant mon activite professionnelle alors je vais mettre en pratique vos conseils amicaux et avises et je vous raconterais dans un mois mais grand merci pour toutes les videos que j ai ECOUTE sur you tube elles m ont aide deja a VOIR ET COMPRENDRE bien des erreurs dans ma vie MERCI

  • monique Mendiant
    Publié le 06:30h, 05 février Répondre

    L’ÉCOUTE ! un sujet d’actualité chez moi. Merci infiniment à vous de m’apporter un éclairage aujourd’hui dans ce message.
    Je suis bien d’accord avec vous que l ‘ÉCOUTE vaut autant de notre corps que de notre âme !
    En effet, je suis mal-entendante depuis de nombreuses années, bien que j’ai déjà fait un travail de recherches et de soins pour guérir……en vain !
    Ce matin, en vous lisant, j’ai pris conscience qu’enfant, j’étais obligée d’ obéir à ce qu’on me disait de faire, même si c’était à l’encontre de ce qui était bon pour moi, de mes désirs…..
    J’entendais aussi ma Grand-Mère dire, quand elle entendait des choses malsaines « je préfèrerais être sourde » pour ne pas entendre de telles choses…..j’étais d’accord avec elle !
    Alors, plus tard, à l’adolescence j’ai voulu réagir ! je me suis fermée à tout ce qu’on me disait, même si c’était bon pour moi !
    Je n’ ÉCOUTAIS PLUS ! j’entends encore ma mère me dire « tu n’en fais qu’à ta tête, tant pis pour toi ! »….
    Puis, plus tard, le cadeau de ma surdité, c’est que, quand je n’avais pas compris quelque chose….je préférais dire
    « je n’ai pas entendu » j’étais alors moins ridicule !
    Alors, aujourd’hui, je me dis que je peux ÉCOUTER ce qu’on me dit, car j’ai le choix de la réponse juste en ÉCOUTANT MON CORPS ET MON ÂME. ! Merci Merci Jean-Jacques Crèvecoeur.
    Vous qui me lisez, vous reconnaissez-vous ? j’imagine que je ne suis pas la seule à vivre cette difficulté !

  • nora
    Publié le 06:30h, 05 février Répondre

    Bonjour
    merci pour cet article,en effet ce que vous dites me parle, et après avoir lu je me rend compte que c’est une stratégie que j’utilise souvent,mais beaucoup plus pour le confort psychologique que physique, sauf peut être pour des situation tel l’exemple que vous avez donner , mais comme il a été dit avant moi cela ne s’improvise pas,et surtout beaucoup de volonté,
    ex je suis en surpoids et je vis mal cette situation, surtout que çà a de l’impacte sur ma santé , mais bof rien ne me fait bouger, pourquoi? manque de volonté?, déprime? a savoir ou a…. écouter

  • Patricia MIR
    Publié le 06:25h, 05 février Répondre

    J’ai moi aussi découvert Lise Bourbeau et Ecoute ton corps, il y a +- 2 ans (ou 3 ?), le temps passe si vite quand on s’amuse… J’ai commencé un chemin de développement personnel il y a plusieurs années qui ont vraiment été plus marquantes depuis +- 4 ans. J’ai commencé à ne plus me sentir coupable de tout ce qui arrivait à mon entourage, à ceux que j’aimais…, j’ai réalisé que j’étais responsable de TOUT, absolument TOUT ce qui m’arrivait et même les petits accidents de la vie qui surviennent et vous pourrissent la vie… et puis surtout j’ai découvert que RESPONSABLE n’a rien avoir avec COUPABLE !… J’ai découvert la loi d’attraction, la méditation en pleine conscience (MBSR), je ne suis qu’aux balbutiements de ces découvertes et je fais mon chemin qui sera certainement long et instructif tant pour moi que pour ceux qui m’entourent.
    Moi qui tombait régulièrement malade, et restait parfois bloquée dans mon lit anéantie… je découvre, même si cela m’arrive encore quelque fois mais sur des périodes plus courtes, que je peux aller mieux si je le décide … en m’écoutant ! Au lieu de me bourrer de Dafalgan ou autre anti-inflammatoires, je me pose, je respire, j’explore d’où vient la douleur, ce qu’elle peut signifier, le message qu’elle me donne. Ce n’est pas toujours facile car les messages sont subtils et sujets à interpretations…
    J’ai notamment eu un message troublant il y a quelques jours… Je suis l’Heureuse Grand-mère de mon premier petit enfant depuis le 23 janvier dernier. Quel bonheur ! Quel joie de prendre dans ses bras la petite princesse de mon petit prince ! Et bien vous me croirez ou pas, j’ai été réglée 2 jours après alors que je suis ménopausée depuis au moins 3 ans…(je ne sais plus exactement mais c’est depuis très longtemps…). Ces règles furent assez douloureuses d’ailleurs… J’ai trouvé ça troublant… J’ai accueilli le fait, je l’ai accepté, même si je ne sais pas tout à fait ce qu’il signifie, je me dis qu’il peut s’agir du deuil de ne plus pouvoir être mère moi-même, de l’acceptation et de l’intégration des années qui commencent à faire leur œuvre sur mon corps… Je me sens en paix avec ces constatations et je me dis que cela fais partie de mon évolution naturelle. J’en suis arrivé à cette conclusion hier… et comme par magie tout c’est arrêté aujourd’hui alors que je découvre votre message… Synchronicité me semble-t-il…

  • Elisabeth Tarenghi
    Publié le 05:48h, 05 février Répondre

    Merci beaucoup pour vos articles et vidéos qui m’éclairent et me confortent dans ma vision du monde et de ma santé. Je suis dans une démarche similaire à la vôtre depuis une vingtaine d’années, à partir du moment où je me suis passionnée pour l’Ayurveda. Je m’intéresse aussi beaucoup à la médecine quantique, même si en France, j’ai du mal à trouver des articles scientifiques traitant de ce sujet.. Merci encore pour votre façon constructive de voir la santé et l’être humain.

  • maritza mesa
    Publié le 05:30h, 05 février Répondre

    Merci, Jean -Jacques
    Vos réflexions m’aident beaucoup. C’est une espèce de syntonie. C’est comme si je marchais sur le même chemin, plus petit, plus humble, il est vrai.
    Merci

  • DANIELLE BEN YAMIN
    Publié le 05:03h, 05 février Répondre

    Belle approche JJ toujours aussi claire et lumineuse
    il existait un logiciel sur le BIORYTHME de notre corps en fonction du physique ,du mental et spirituel en fonction du mois que l’on pouvait retrouver sur un site et nous pouvions en fonction de la situation de ces 3 sinusoïdes savoir notre état du jour
    Effectivement maintenant on doit avoir recours à notre INTUITION et lui faire confiance grâce au lâcher prise du mental et tout en nourrissant notre coeur d’amour
    MERCI et GRATITUDE à VOUS et VOS DIRES
    Danielle

  • sylviane houselle
    Publié le 05:02h, 05 février Répondre

    bonjour et merci pour tous vos articles clairs, et si précieux. j’ai appris depuis peu une mauvaise nouvelle familiale, grave et triste. depuis je deviens nerveuse, anxieuse et les maux physiques s’installent. preuve en est que l’émotionnel et le mental sont intimement reliés au niveau de notre équilibre et de notre santé du corps et de l’esprit . corps et esprit intimement liés. sans oublier le spirituel qui ouvre l’esprit et le coeur vers des horizons insoupçonnés et si positifs. belle journée . merci

  • Aude de Vathaire
    Publié le 04:47h, 05 février Répondre

    Merci Jean-Jacques pour cet article. Je vous suis en tout point.
    Et ce qui m’intéresse aussi c’est la façon dont on peut transmettre cela à nos enfants en tant que mère. C’est merveilleux de voir que dès le plus jeune âge, même dès la naissance, observer et respecter les besoins de l’enfant (De quoi as-tu besoin? Qu’est-ce que tu es en train de me dire?…) permet de cultiver et développer tout ce dont vous parlez dans votre article. Et pour moi, préparer les enfants à cette écoute d’eux-mêmes est le meilleur de ce qu’on peut leur donner pour grandir en adultes autonomes, et interdépendants dans leurs relations avec les autres et avec le vie.
    C’est ce que je m’efforce de transmettre dans mon blog pour les mères de famille http://www.alleralessentiel.com, j’ai moi-même 4 enfants de 18 à 4 ans…
    Combien de fois un mal de ventre, une douleur soudaine a pu être levée juste en mettant les mots sur les émotions et les besoins, en les accueillant, à propos de ce qui s’est passé de façon presque qu’anodine avec les petits amis à la cour de récréation par exemple.
    Même éveiller les enfants au sens de la vie, à cette lecture fine et subtile, (qu’est-ce qui se joue entre toi et ton amie? qu’est ce que la vie te montre? qu’est-ce qui résonne chez elle et chez toi? etc….), permet une ouverture, un axe de transformation vers toujours plus de liberté intérieure…

    • marielle
      Publié le 08:04h, 05 février Répondre

      Moi j’ai une seule fille et notre relation est unique puisque fille unique! elle vient d’avoir 17 ans et depuis quelques semaines souffre de nausées tous les matins et ce matin encore (vomissement, perte d’énergie et de motivation d’aller au lycée) j’ai pris rdv pour qu’elle voit un pro de l’écoute en CMP (centre de soin mentale) et je me demande si j’ai pris la bonne décision, j’ai l’intuition que oui, je suis mon intuition de femme « sauvage » comme nous l’explique la psy. Clarissa Pinkola dans son grand ouvrage: femme qui court avec les loups
      sortir les émotions par les mots, c’est ce que je lui transmets moi qui désire devenir art thérapeute et elle réalisatrice de cinéma!
      je serai ravie de connaitre votre avis à ce sujet, merci
      Marielle

  • Jurdant Vinciane
    Publié le 04:43h, 05 février Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ces articles très clairs et très riches en aide concrète! C’est tout un programme, mais je te crois absolument, et c’est une question d’entraînement. Peu à peu, je devrais pouvoir mieux écouter les trois voix de mon corps, de mon cœur et de mon âme, si je leur prête mieux attention! Je suis enthousiaste!

  • Mayotte Magnus-Lewinska
    Publié le 04:24h, 05 février Répondre

    Merci de continuer à envoyer des courriels et des conseils malgré mon silence . Donc je réponds cette fois-ci: j’ai 81 ans ,en pleine forme et dans les 3 écoutes depuis toujours. Je me recharge en suivant la voix intérieure de mon guide ,je garde le demi-sourire devant l’âge ,et je continue à être dans l’action artistique. (Photographie entre autres. Tous les étés,il y a des expositions,des stages et des concerts chez moi et donc de belles rencontres. ). Végétarienne, ancienne danseuse, amoureuse des livres et des anciens sages , amie des bêtes et curieuse des êtres humains…. ET prête à partir quand mon temps sur terre sera écoulé.
    merci pour vos judicieux conseils,
    Mayotte

  • Michèle Paul
    Publié le 04:20h, 05 février Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ce très bel article. Je te rejoins dans l’ensemble des points qui paraissent simples mais nécessitent une attention et une pratique au quotidien ! Ton article nous remet les choses au clair soit au niveau de la prise de conscience, soit au niveau de l’encouragement à la persévérance dans la pratique aux 3 niveaux physique, psychologique et spirituel.
    Peut-on partager ton article via facebook ? J’ai fait un « tweet » mais je ne peux que liker Fb Merci de ta réponse;

    • Christel
      Publié le 16:59h, 06 février Répondre

      Bonjour Michèle
      Merci merci merci votre message est apaisant , serein bonne continuation sur ce merveilleux chemin lumineux et fleuri…,j’essaie humblement le même chemin et des changements radicaux mis en place depuis 3 ans sont déjà très bénéfiques Avec toute la gratitude .

  • Hassen Foudhil
    Publié le 04:16h, 05 février Répondre

    bonjour et mille merci a bientot

  • Andrée Landié
    Publié le 04:16h, 05 février Répondre

    Bonjour jean jacques,
    Vous êtes l’ami qui comprend et qui à travers les [mo] nous donne la liberté d’être soi .Un vrai soutien animé par votre présence et votre .voix.Merci pour la générosité qui accompagne votre chemin .

  • Suzanne
    Publié le 03:42h, 05 février Répondre

    … j’ai oublié de mentionner une lecture qui a été un déclencheur dans ma vie, il y a eu un « avant » et un « après », c’est :

    Le pouvoir du moment présent – Guide d’éveil spirituel, de Eckhart Tolle

    Ce livre m’a initié à une sorte de méditation, ou comment faire de l’espace dans son esprit en prenant de la distance avec ses pensées, qui, il faut le dire, nous bombardent à longueur de journées.

    Et, oh miracle, quand de l’espace se libère, la petite voix de l’âme devient audible ! ce sixième sens, ou intuition, comme on l’appelle. Et plus on pratique cette écoute, et plus l’âme parle. A moins qu’elle ait toujours parlé, mais on ne l’entendait pas, ou ne pouvait pas l’écouter à cause du bruit de nos pensées….

    Après une méditation, c’était décembre dernier, j’ai demandé à haute voix à mon inconscient : « Mon inconscient, s’il te plaît, peut-tu me dire quelle est la chose importante que je devait faire avant de déménager, que je n’ai pas notée, et qu’il m’est impossible à présent de me souvenir? ».
    A l’instant même où j’avais fini de parler, une image instantanée m’est apparue avec la réponse ! C’était une grosse clé, comme on les représente dans les livres d’enfant.
    La chose que je devait faire avant de déménager, c’était effectivement de refaire un clé !

  • bonnet
    Publié le 03:29h, 05 février Répondre

    bonjour a vous tous
    je suis ravie de lire de tels lettres pour pouvoir etre a l’ecoute de son corps ;je suis depuis qqle temps en convalescence dut a une arthrodèse de l5 s1 avec une greffe osseuse je suis d’un tempérament optimisme et je suis en accord que de prendre les choses du bon côté est notre meilleur allié mais depuis 8 mois et après 2 ans de souffrance auparavant je suis las de ma guérison au ralenti et aussi de la longueur de mon rétablissement je ne prends pas de cachets car je ne suis pas dupe de l’empoisonnement pharmaceutique je m’apprivoise a une nourriture saine donc bio et très peu de viandes dut a l’empoisonement de l »industrie agroalimentaire se qui me navre bien sur; l’envie de mes projets sont illusions car mon coprs me dit de penser a son rétablissement et ensuite les projets viendront a moi mais comment etre a a l’ecoute …………………………………………..quand finalement on se rend compte qu’on lui en veut et que honnetement je sais que c’est de part ma négligeance de notre hygiène de vie auparavant mais malheureusement ca ne suffit pas la comprehension c’est la patience de la nature de la vie et de son cycle de vie…
    merci de me lire rien que d’écrire ses lignes me réconfortent car elles sont en résonnances de réconfort aller je m’accroche et vivement vos lettres pour l’écoute de sa santé jj crèvecoeur
    merci et bonne journée a vous tous
    cordialement
    virgiie

  • Marie France Galateau
    Publié le 03:25h, 05 février Répondre

    Merci Jean Jacques….vos paroles font du bien..pour moi j’en suis persuadé le moral ,les pensees positives ,le rire ,le regard vers les autres et non sur son nombril…et l’optimiste sont l’antidote de la maladie….
    Le monde est beau,malgre ce que les médias nous font ingurgiter chaque jour…et il faut chaque jour trouver quelques minutes pour sourire,écouter les autres,regarder autour de soi,,,

  • Suzanne
    Publié le 03:16h, 05 février Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Tout d’abord 1 000 merci pour toutes ces videos et articles tellement bénéfiques, merci de nous faire partager ton expérience, tes analyses.
    Je confirme que lorsque l’on se met à l’écoute de son âme (qui effectivement murmure, donc, comme tu le dit si bien, il faut écouter, s’écouter vraiment), des choses se passent, un peu magiques ! des synchronicités commencent alors à se mettre en place pour faciliter le chemin, et si l’on se met en route sur ce chemin qui se dessine, alors, certains maux disparaissent, des maux qui nous disaient que l’on n’était pas sur la bonne voie.
    Et lorsque l’on a pris l’habitude d’écouter la petite voix (ou voie) de son âme (notamment par le biais de la méditation), on parvient plus facilement à percevoir les émotions et ce qu’elles engendrent chez nous (tensions, maux, maladies), et donc à les traiter (il existe des dictionnaire des symboliques pour les partie malades du corps).
    Tout cela en observant le langage du corps, qui est très volubile, mais il faut en être conscient, et alors on peut voir toutes ces choses.
    Pour résumer, j’ai compris qu’il fallait d’abord conscientiser, le corps et les parties « malades », les émotions à l’origine de ces maux, et surtout, surtout, tenir compte des messages de son âme, c’est primordial, sinon, on peut passer sa vie à traiter les maux, ils reviendront…
    Pour ma part, je souffre de bruxisme, et ma mâchoire a une subluxation à force de grincer des dents la nuit.
    J’ai conscientisé et je cherche à voir ce qui provoque ces tensions dans mes mâchoires, Je fais des séances d’hypnose ericksonienne qui permettent de dialoguer avec l’inconscient pour avoir des pistes de recherche et de guérison. C’est une découverte incroyable, car si l’on est bien détendu pendant la séance, l’inconscient (l’âme) parle…

  • GENESTIER
    Publié le 03:12h, 05 février Répondre

    Merci pour la Simplicité, Clarté exprimé à travers ces directions de Vie ( vers Soi même ) ….. Quel bonheur de ramener cette simplicité ( pas simpliste, bien sûr ) dans ses pensées qui se fourvoient souvent dans la complexité. Cela ressemble à un système, comme sur les voitures de contrôle de trajectoire ! J’en ai si souvent besoin.

  • dadou
    Publié le 03:05h, 05 février Répondre

    Bonjour, je suis contente de lire ce matin cet article qui résume je pense les origines de nos problèmes de santé, tous nos sentiments profonds qui s’expriment par des maladies ou de malaises sont dues à des souhaits, des rêves et des besoins non nourris et qui nous rendent malheureux et donc malades. Personnellement je suis conscientes de tous mes besoins profonds auxquels je n’ai pas répondu et je réalise ce que je dois faire et changer dans ma vie, mais passer aux changements c’est trés difficile et ces’t là où je souhaiterais que vous nous aidiez? Un grand changement dans notre vie à risque peut nous perturber dans notre vie et toucher notre sécurité profonde. Merciii

  • Claudine
    Publié le 03:04h, 05 février Répondre

    Merci pour vos articles je confirme totalement vos propos il y a 11 ans les médecins me découvre un cancer métastase très avancé ils me conseillent de régler mes affaires et préparer mes proches à mon départ car pour eux mon délai de vie risque de ne pas dépasser six mois. Certains diront que les médecins n’avaient pas à avoir ces propos et bien moi je les remercie car j’ai pris conscience qu’il était vital que j’écoute mon corps et mon Âme et c’est bien ce qui m’a permis d’être là aujourd’hui et en pleine santé. Tout est possible Claudine

    • Suzanne
      Publié le 08:34h, 05 février Répondre

      Bonjour Claudine,
      Pourriez-vous nous en dire plus sur votre guérison ? Ca pourrait aider de nombreuses personnes.
      Merci d’avance de nous dévoiler le parcours de votre guérison en détails si vous le voulez bien ?
      Cordialement,
      Suzanne

  • asma meddeb
    Publié le 02:48h, 05 février Répondre

    merci pour cet article, mais je le voit un peu long, et puisque je suis très prise par le travail, j’arrive pas à terminer la lecture , je vous propose si c’est possible un résumé, bon travail

  • Lise
    Publié le 02:47h, 05 février Répondre

    Bonjour Jean-Jacques et bonjour à tous,

    Merci de partager avec nous les riches éléments de votre expérience.
    J’ai relevé que vous évoquez « la « double nature de l’être humain » : à la fois matérielle et vibratoire, à la fois somatique et psychique » : tout n’est-il pas inter-relié, tout n’est-il pas vibratoire, avec une densité plus ou moins grande ? Si je m’en réfère à la médecine nouvelle du Dr Hamer, le psychique (le ressenti, l’émotionnel) est à l’origine de nos états physiques, ce qui prouve le lien de l’un à l’autre. Personnellement je considère la nature comme une et non pas duelle, Pour moi tout l’univers baigne dans le même « plasma », et les molécules de mon corps viennent de l’origine des temps et sont passées par tous les états : minéral, végétal, animal, humain, et s’en repartiront traverser ces mêmes règnes de la nature. Être consciente et à l’écoute – donc en respect – de tout cela en en respectant l’harmonie m’aide aussi à me maintenir en santé, sans oublier sa dimension sociale
    Autre aspect de l’écoute, les événements et incidents de ma vie : ils sont pour moi aussi riches d’enseignements !

  • Pascal DURENNE
    Publié le 02:46h, 05 février Répondre

    Je profite de la fin d’un arrêt maladie de 4 jours (bronchite) pour acquiescer au message de JJCV. L’écoute de soi , la reconnaissance de soi conditionne notre santé , mais constitue aussi la possibilité de reconnaissance de l’autre. L’écoute de soi implique un niveau d’attention , une concentration , une priorisation qui nécessite un choix par rapport à la dispersion, le divertissement permanent dont chacun de nous est sollicité en permanence. Il suffit d’imaginer les sollicitations émotionnelles et intellectuelles d’un paysan du Larzac d’il y a 150 ans par rapport au nombre d’informations nouvelles que nous gérons quotidiennement ! Nous sommes de fait individuellement et collectivement face à un choix permanent d’attention et de rejet d’informations. Merci JJCV de l’exprimer !

  • Torre christine
    Publié le 02:13h, 05 février Répondre

    Je vous recommande les livres de Christiane beerlandt :
    LE LIVRE DES SIGNAUX ,tome 1, 2, 3, 4.

  • Dubois Annie
    Publié le 02:09h, 05 février Répondre

    Bonjour, j’ai été déclaré fibromyagique il y a 6 ans, avant ça je prenais beaucoup de médicaments, et quand le médecin m’a dit « vous avez une fibromyalgie, il, n y a pas vraiment de solution, sinon de prendre des antidépresseurs,  » ça m’a faiit un declic et depuis 6 ans je n’ai pas pris un seul médicament, au début c’était dur, mais j’ai tenu bon. Maintenant je suis vraiment à l’écoute de mon corps, je n’ai presque plus de douleurs, j’ai changé d’alimentation, et je vais chez un magnétiseur, et parfois quand je regarde en arrière et bien je suis fier de moi. Merci, Jean Jacques pour tous ces conseils.

  • Barbara
    Publié le 02:02h, 05 février Répondre

    Bonjour et merci pour ces articles. Je crois oui qu’on doit écouter tous les signaux mais on a besoin d’un long apprentissage et d’être guidé par des professionnels. Enfin il vaut mieux ça que de se donner en pâture aux laboratoires. Je connais un tout petit peu la médecine indienne qui est une belle médecine holistique, mais médecin indien ça ne s’improvise pas du tout. De mon côté j’ai une santé de fer hérité je pense de ma grand mère. D’après la médecine indienne j’ai un profil qui bénéficie de cette excellente santé. J’ai 60 ans bientôt et je n’ai absolument rien, même pas un rhume. Je me demande d’où cela vient car que nenni je n’ai pas cette grande sagesse mais par contre j’ai une confiance absolue en mon corps, ça c’est vrai. La vue d’un médecin ne me rassure pas du tout, mon corps oui. Bon je suis sans doute extrême mais je fonctionne ainsi J’ai des bobos liés à des tensions genre les cervicales mais que vois je ……. ah oui je suis très mal installée derrière cet ordinateur. Je croise les doigts pour que ça continue comme ça !

  • Philippe
    Publié le 02:02h, 05 février Répondre

    Merci pour ces conseils et de nous rappeler l’essentiel : écouter pour être entendu à tout point de vue. Il faut continuer de nous faire partager vos écrits !

  • genevieve
    Publié le 01:43h, 05 février Répondre

    voudrait voir ma vie autrement mon petit fils se surnomme : soeur therese .com faire ma vie plus pour moi donne trop aux autres merci

  • Maiclette
    Publié le 01:17h, 05 février Répondre

    Bonjour,
    Je me trouve confrontée à des situations qui réveillent les douleurs du corps et qui doivent être celle du stress. J’essaie de faire de la méditation et du chant pour débloquer le diaphragme et le souffle, ce qui devrait alléger les douleurs abdominales. Dans un second temps, je lis beaucoup et mes premières lectures étaient : « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle et « Jade et les sacrés mystères de la vie » par François Garagnon.
    Mais vu mon parcours et l’évolution depuis plusieurs années, je constate que je suis en attente d’une nouvelle progression et ne me retrouve plus dans ma vie actuelle, ce qui provoque de fortes douleurs physiques.
    Merci pour cet article qui est très bien écrit !

  • Reg
    Publié le 01:17h, 05 février Répondre

    Je suis en train de lire votre . Relation et jeux de pouvoir. Merveilleux plein de révélations merci beaucoup

  • Anne
    Publié le 00:57h, 05 février Répondre

    Depuis des semaines, je ne faisais que pleurer.. j étais en total déséquilibre avec ma vie, comme enchaînée, enfermée dans mes choix.L homme avec lequel j étais , ne demandait qu’à m aimer. Mais j ai rompu, par respect pour ma vie et la sienne, par l amour ou pour l amour que je nous porte.Je me suis écoutée et j ai cessé de pleurer même si ce n est pas simple à gérer.

Écrire un commentaire

Veuillez résoudre *