Santé permanente #1 : La santé permanente sans médicament : une utopie ?

01 Juin Santé permanente #1 : La santé permanente sans médicament : une utopie ?

Jusqu’à l’âge de 23-24 ans, la maladie était une compagne familière. Dès mon plus jeune âge, j’ai souffert de diverses affections, depuis les crises de foie à répétition jusqu’aux sinusites chroniques extrêmement douloureuses et handicapantes (huit mois par an pendant sept années consécutives), en passant par des grippes régulières, des otites, des bronchites, des verrues plantaires, sans compter un abcès intrarénal, une pneumonie et une broncho-pneumonie qui m’ont valu, chaque fois, trois semaines d’hospitalisation et des doses massives d’antibiotiques. Pendant toute cette période, la maladie était pour moi (comme pour mes parents et mes médecins) une fatalité qui me tombait dessus, sans raison particulière. Tout à coup, le corps se déréglait pour des raisons obscures qui échappaient à l’entendement de tous. Et à chaque nouvel épisode morbide, le même rituel se répétait : prise de température, mise au lit, appel du médecin de famille, auscultation, prescription et prise de médicaments au goût infect, attente d’un soulagement grâce à leur action curative et rétablissement…

DE LA VICTIME PASSIVE À L’ACTEUR RESPONSABLE DE SA SANTÉ…

Ce schéma aurait pu se perpétuer indéfiniment si je n’avais pas rencontré Brigitte, une jeune femme médecin de Namur qui avait une conscience plus aiguë que ses collègues des limites de son art. Une phrase de sa part a suffi pour faire basculer ma vision de la médecine et pour la jeter en bas du piédestal sur lequel je l’avais placée : « Si je n’étais pas consciente des limites de la médecine, je vous dirais qu’on ne peut rien faire pour vous, me dit-elle… Personnellement, je préfère vous dire que, dans les limites de mes connaissances, la médecine que je pratique ne peut rien faire pour vous soigner. Ce qui ne veut pas dire que d’autres démarches ne pourraient pas faire quelque chose pour vous… » Cette phrase a été pour moi comme un sésame m’ouvrant les portes d’une nouvelle conception du corps, de la maladie et des processus de guérison.

En découvrant la science de l’homéopathie et certains homéopathes exceptionnels, en fréquentant de grands thérapeutes pratiquant l’ostéopathie, l’acupuncture, la médecine chinoise traditionnelle, j’ai compris que la maladie était le signe de déséquilibres engendrés par mon alimentation, par mes habitudes de vie et par ma façon de gérer mes relations et mes émotions. Petit à petit, la vision fataliste de la maladie fit place à une vision logique et responsable des maux dont je souffrais. « Si vous ne veillez pas à changer votre alimentation, me déclara mon premier homéopathe, ainsi que votre façon de gérer vos relations et vos émotions, le meilleur thérapeute au monde sera systématiquement mis en échec par vos habitudes de vie… » Même si, à l’époque, je ne comprenais pas encore toutes les implications de cet avertissement, je me suis mis en quête d’une autre alimentation. Histoire de rendre la vie de mon organisme – et de mon foie en particulier – plus légère et plus simple… Puis, j’ai appris à vivre en meilleure harmonie avec mes ressentis et mes sensations, une réalité que je ne connaissais absolument pas. J’ai appris le langage des émotions comme on apprend une langue étrangère : avec patience et application. Et progressivement, la fatalité de la maladie a disparu.

FAIRE CONFIANCE AU CORPS CONNAISSANT

À partir de l’âge de 26-27 ans, j’ai compris que mon corps recelait des pouvoirs d’auto-guérison beaucoup plus grands que je ne l’imaginais et j’ai pris une des meilleures décisions de ma vie : j’ai décidé de faire confiance à ce que j’ai fini par appeler « mon corps connaissant ». C’est là que j’ai choisi de me mettre au service et à l’écoute de la sagesse de mon corps, plutôt que de lui imposer la pauvreté et l’étroitesse de ma vision et de ma compréhension de ce qui préside à la santé…

Depuis lors, je suis heureux et fier de constater que je n’ai plus pris aucun médicament, aucun vaccin, pas la moindre aspirine, pas le moindre remède homéopathique… Je ne consomme aucune vitamine, aucun complément alimentaire, aucun supplément naturel ou artificiel quelconque. À l’heure où j’écris ces lignes, j’ai 53 ans. Ce qui fait que j’ai passé autant d’années de ma vie avec les médicaments que sans ! Cela veut-il dire que je n’ai plus jamais été malade depuis 1988 ? Non, bien sûr ! J’ai vécu plusieurs grippes assez intenses, j’ai traversé deux dépressions sévères, j’ai connu des troubles digestifs, j’ai souffert de verrues plantaires (à nouveau) et j’ai même été atteint d’un début de cancer à deux reprises. Mais à la différence de la première partie de ma vie, je ne me suis tourné vers aucune solution « extérieure » pour retrouver mon équilibre et ma santé. Je n’ai plus cherché à me « soigner ». À chaque nouvelle occasion, j’ai fait le choix conscient et responsable de mettre tout en œuvre pour permettre aux forces d’auto-guérison d’agir dans le sens de la nature…

Avec le recul, j’en ai acquis la conviction profonde qu’à condition de respecter quelques principes fondamentaux, le corps a tout en lui pour se réparer, pour se régénérer, pour se guérir et pour se rééquilibrer. J’en ai acquis la conviction que le corps n’a absolument pas besoin de tous ces apports extérieurs que les marchands de « pilules » essaient de nous vendre à grands renforts d’arguments pseudo-scientifiques, que ces pilules soient produites par les compagnies pharmaceutiques et chimiques ou par les fabricants de produits naturels. Ce business extrêmement lucratif a souvent pour conséquence de nous replacer dans une posture de patient passif et dépendant et de rendre notre corps de plus en plus paresseux et incompétent dans la gestion de son équilibre. Sans compter tous les effets secondaires de ces médicamentations qui seront combattus, à leur tour, par d’autres remèdes…

SEPT PRINCIPES POUR REPRENDRE LE POUVOIR SUR NOTRE SANTÉ

Je suis très conscient que le paragraphe précédent peut paraître très radical, idéalisant et théorique. Et j’entends déjà toutes vos objections, arguant que j’ai eu de la chance de ne pas souffrir de maladie « grave » ou incurable… Pourtant, lorsque j’ai été consulter Brigitte, à l’âge de 23 ans, aucun traitement n’était venu à bout de mes sinusites chroniques depuis sept ans (inhalations, cautérisation des sinus et des polypes nasaux, sprays en tout genre, etc.). Pourtant, j’ai vécu un début de cancer du cervelet en 1997 et un début de cancer du côlon en 2008. Dois-je considérer que j’ai eu de la chance ? Non, sincèrement, je ne le pense pas. Bien entendu, ce qui m’a permis de retrouver mon autonomie complète dans la gestion de ma santé, ce sont, dans un premier temps, les interventions de thérapeutes qui respectaient consciemment les lois naturelles de rééquilibrage du corps. Pendant près de quatre ans, entre l’âge de 23 et 27 ans, j’ai eu le privilège d’être accompagné par des hommes et des femmes exceptionnels pour me nettoyer radicalement des traces des traitements que j’avais subis depuis ma naissance… Sans eux, sans leurs interventions, je n’aurais probablement jamais pu reprendre ma santé en main de manière aussi entière.

En parallèle à ce nettoyage, je me suis mis en quête de tout ce qui pouvait favoriser les processus naturels d’équilibrage, d’homéostasie, de santé inscrits au cœur de mon corps connaissant. Pour réaliser cette quête du Graal, j’ai lu avec avidité des centaines de livres dans des domaines très variés, j’ai rencontré et discuté avec des grands thérapeutes pour mieux comprendre les conditions essentielles de la santé intégrale, j’ai mené de nombreuses expériences en solitaire, par essais et erreurs… À l’issue de près de 27 ans sans franchir le seuil d’une pharmacie, j’ai pris le temps de retirer la quintessence de mes expériences pour me rendre compte que tout ce que je faisais pour me maintenir en équilibre pouvait se résumer en sept principes fondamentaux. Ce sont eux que je veux vous partager dans les sept numéros à venir. J’espère, très sincèrement, qu’ils vous aideront, vous aussi, à reprendre le pouvoir sur votre propre vie et sur votre propre santé, de manière complètement autonome et responsable.

Pour vous faire patienter, permettez-moi de lever un coin de voile sur ces principes qui me permettent de conserver mon équilibre, malgré une vie stressante très intense et très active, où je travaille en moyenne entre 60 et 70 heures par semaine. Ces sept principes se résument en sept actions : Écouter – Fluidifier – S’effacer – Protéger – Nourrir – Éliminer – Régénérer.

Bien sûr, à ce stade-ci, l’énumération de ces sept actions peut paraître trop simpliste pour permettre à un être humain de se maintenir en santé, malgré tous les événements de l’existence et en dépit de tous les chocs de la vie… En réalité, tout dépend de la profondeur, de la conscience et de la régularité avec laquelle on accomplit ces gestes simples. Le mois prochain par exemple, nous explorerons ensemble jusqu’où l’écoute véritable peut nous mener. Vous verrez que l’apprentissage de ce seul principe peut requérir plusieurs années de pratique et d’entraînement pour vous révéler toute sa puissance. En attendant de nous retrouver le mois prochain, je vous invite à méditer sur la question suivante : « pensez-vous réellement que le corps puisse SE guérir de TOUTES les maladies, sans aucune aide extérieure ? » Pour explorer les implications de cette question, inspirez-vous peut-être de ces dernières peuplades qualifiées de primitives qui vivent sur la planète sans jamais avoir connu la civilisation… Comment pensez-vous qu’elles font pour survivre au cœur de la forêt, de la savane ou du désert, sans « bénéficier » des progrès de la médecine et de la science ? Interrogez-vous sincèrement… Je vous donne rendez-vous dans un mois pour explorer avec vous cette question !

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cet article, des références de livres ou d’articles, des études, des enseignements qui viennent compléter, enrichir les propos tenus. Je vous invite aussi à partager les bénéfices que vous avez retirés de la lecture de ce texte. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes écrits, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous tout en bas de cette page (sous les messages des autres visiteurs de ce blog). Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel, mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

235 Commentaires
  • Caroline
    Publié le 14:19h, 01 septembre Répondre

    Juste MERCI pour ce partage, j’y adhère totalement, et je fais mon possible pour l’appliquer, chaque jour davantage, à la hauteur de ma conscience qui s’ouvre et grandit elle aussi chaque jour davantage…
    Je vous souhaite le meilleur, ainsi qu’à toutes les personnes qui sont dans cette quête de SOI !

  • Danielle
    Publié le 10:57h, 30 août Répondre

    Bonjour!

    Évidemment, je n’ai pas lu tous les commentaires qui précèdent. Je répéterai donc peut-être une info qui a déjà circuler. Mais, au cas où, je poste ce message.
    Est-ce que je crois à la capacité de mon corps de se regénérer et de se guérir? Je suis convaincue que oui mais… la peur m’empêche trop souvent de me laisser aller à cette conviction. La peur, cette grande empêcheuse de s’envoler vers d’autres horizons! Mais je travaille là-dessus. Je me tourne très volontiers vers l’acupuncture, l’ostéopathie et cie pour soigner mes bobos. Pour soigner un cancer du sein, j’ai, bien sûr, accepté une chirurgie et des traitements de radiothérapie. Mais j’ai refusé, après un temps, les médicaments que je devais, semble-t-il, prendre pendant au moins 10 ans. Trop d’effets secondaires! Et beaucoup, à mon sens, une façon de se maintenir constamment en contact avec la maladie. Mieux vaut focaliser sur la santé, non?
    En terminant, la lecture de Revivre! de Guy Corneau a été très précieuse pour moi. Il a tout essayé et sa conclusion: il doit son retour à la santé à une interaction entre diverses approches et à une très grande implication de sa part. Alors, pourquoi ne pas essayer aussi?

  • Annie
    Publié le 12:07h, 24 août Répondre

    Je n’ai, bien sûr, pas lu tous ces commentaires qui sont sûrement très intéressants.
    Juste vous dire Jean-Jacques que je crois, effectivement, en la force de notre être. Je pense, tout comme vous (je crois) que toute maladie arrive de nos émotions qui sont, elles, encore dures à gérer pour moi. Je me soigne encore par le biais de l’homéopathie, je n’suis pas rendue aussi loin que vous.
    Je vous remercie pour votre travail.
    Annie

  • Lara
    Publié le 08:41h, 23 août Répondre

    Pour ceux qui me concerne à été toujours mon immense créativité à être tabassé, par des institutions qui ont hérisser leur murs d’hypocrisie plus costaude que les murs en pierres.
    Faire de bataille génère aussi stress, que après il faut que sot évacué, ect : un cercle
    Mais j’ai été intéressé à demander à JJ Crevecoeur la méthode qui utilisait le Docteur, (dont avez réalisé un doc) que soigné les cancers, puisque chaque cancer à de symptômes différents et pour pouvoir éviter des opérations et/ablation certainement avez des methodes pour faire rétrocéder le carcinome

  • josette
    Publié le 20:32h, 21 août Répondre

    Ce texte soulève chez moi toute une ambiguïté. D’un côté je crois en la force qui émane de l’être humain;d’un autre côté, pour avoir côtoyé tant de souffrances physiques,je n’arrive pas à douter de l’apport de la médecine traditionnelle qui ,a quand même fait ses preuves à certains égards. Sur ce, devrais-je arrêter mes hypotenseurs ?Comment y arriver ?

  • LyseAnne
    Publié le 11:29h, 20 août Répondre

    Merci pour votre article. Il me ramène à octobre 1990 où après un diagnostic de cancer, j’ai décidé de partir un mois au Centre Lalma dans les montagnes de l’Estrie. A mon retour suite à mon r.v. à l’hôpital pour un test du cancer, l’oncologue m’a confirmé que je n’avais plus aucune cellule cancéreuse. Pendant presque vingt ans je me suis nourrie de fruits et légumes sans suppléments alimentaires et j’étais en forme et en santé. Mais depuis ma retraite suite à une dépression même si je n’ai jamais repris de médicament j’ai pris beaucoup de suppléments alimentaires et depuis j’ai mal aux genoux, au dos aussi. Donc malgré tout je lutte pour ne pas écouter le médecin et prendre les médicaments pour me soulager.
    Je voudrais faire un jeûne mais tout mon entourage me le deconseille à cause de mon âge (69). /LyseAnne.

  • Laura
    Publié le 06:39h, 20 août Répondre

    Cela fait maintenant 3 ans que je n ai pas pris de médicament , j ai 27ans , et je n est plus été malade à part bien sure quelques rhumes sans importance ! Je me soigne exclusivement à base de plantes et d huiles essentielles ! Je suis arrivée à une réflexion sur moi même , en me faisant confiance et en faisant confiance à mon corps ! Je ne me suis jamais sentie aussi bien ! Bien entendu c est une hygiène de vie en général , je mange le plus simplement possible , avec des vraie aliments non transformés , je fais du sport , j ai une vie familiale et sociable épanouie , je me fais plaisir , je vois les choses toujours du côté positif , je pense que tout ça joue sur le fait d être bien dans sa peau et bien entendu d aller bien ! Je pense que tout est relié dans notre corps et que à partir du moment où on se respecte sois et son corps , la belle aventure peux enfin commencer !!!!

  • Eric
    Publié le 12:53h, 18 août Répondre

    bonjour,
    une leucémie a été décelée chez moi il y a 4 ans. Le mal principal était dans la rate. J’ai refusé la chimio et ai exigé que l’on me retire la rate. Ce qui fût fait.. Depuis, je vais très bien ( … pour le momen). Je suis sportif à 78 ans et je nage 45 minutes 3 fois par semaine en nage forcée. Cela m’oblige à un effort respiratoire complet et intensif. Je pense que c’est cette hyper-oxygénation qui me protège de l’évolution de la maladie. Respirez à fond, lavez votre sang ! C’est lui qui vous protège

  • Bernardin
    Publié le 14:23h, 16 août Répondre

    « Vis selon ma nature, soit patient et chasse les médecins. Tu n’éviteras pas la mort mais tu ne la ressentiras qu’une seule fois, tandis qu’ils la portent chaque jour dans ton imagination troublée, et que leur arts mensongers, au lieu de prolonger tes jours, t’en ôte la jouissance. » disait Rousseau. Il faut voir comment il est dénigré et notamment à l’école (en tout cas dans le collège qu’ont fréquenté mes deux enfants ….)
    J’aime bien aussi cette phrase de Churchill : « Une pomme par jour éloigne le médecin…surtout si on vise bien ! « 

  • Alicet
    Publié le 13:50h, 16 août Répondre

    Merci beaucoup de nager contre ce courant des pharmas et cie
    alicet

  • Lawra
    Publié le 09:30h, 16 août Répondre

    Bonjour,
    Bien merci, j’ai étais très intéressé, juste bâclé à la fin, … ou logiquement c’est
    le moment de partage du savoir faire, il y a juste le faite qu’il y a les 7 clefs
    juste 7 mots certains me parle dans mes pratiques et d’autres reste flou…
    S’aurais était bien de précisé les pratiques même si mettre notre intuition
    et faire a notre sauce et une des clefs qui me parle, je pense qu’il serait
    bon de le finir pour apporter réellement ce qu’il se doit….
    Je pense que vous avez déjà du prendre conscience du faite que vous faite
    les chose qu’au 3/4 enfin bon je reste sur la fin qui reste a finaliser….
    Cordialement Lawra

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 22:22h, 19 août Répondre

      Merci pour ces critiques d’autant plus gratuites qu’elles sont infondées… Effectivement, si je m’arrêtais à cet article, vous pourriez être frustrée. Si vous étiez un peu curieuse, vous verriez que dans la même série, vous avez plusieurs autres articles (dont un article par clé).
      Cela dit, je vous rappelle que vous avez accès à plus d’une centaine d’articles sur ce blog, et ce tout-à-fait gratuitement. Même si je faisais les choses aux trois-quarts, je ne vous devrais rien !

  • Janita
    Publié le 07:38h, 16 août Répondre

    C’est une question d’équilibre dans tous les domaines de notre vie au quotidien pour être en santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. Se découvrir, s’accepter, se pardonner et s’aimer au quotidien est la clef de la santé et du bien-être de notre corps et ensuite le processus de guérison commence. Pour ces raisons que je viens de mentioner et oui je suis entièrement d’accord que le corps peut s’équilibrer et se guérir. L’école Écoute Ton Corps est une de mes références qui a changé ma vie. Quelle que soit la médecine que vous choisissez, c’est votre attitude qui va en faire toute la différence. Si tu découvres qui tu es, que tu t’acceptes, que tu t’aimes et que tu travailles en équipe avec ton corps ton meilleur ami ici sur la terre, voici ta première dose de médicaments. Par la suite, tu peux aller à l’extérieur te chercher de l’aide quel que soit votre choix. Je choisie la médecine douce et les moyens naturels dans mon cas lorsque j’en ai le besoin et parfois je vais de l’autre bord, encore une fois, une question d’équilibre. Excellent sujet Jean-Jacques!

  • Jean-Noël
    Publié le 05:28h, 16 août Répondre

    il en va de la responsabilité de chacun sur la base de ses connaissances , expériences , prises d’informations , consultations , pratiques de vie et écoute de soi de faire au plus juste les choix qui lui paraissent judicieux pour lui-même et dans les circonstances qu’il vit

  • Hélène
    Publié le 12:52h, 15 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques, tu as tout a fait raison. Avant de m’intéresser à la médecine alternative, j’étais asthmatique chronique, avait des allergies à presque tout et faisais de l’exéma à la grandeur de mon corps. Aucun médecin ne savait quoi faire avec mon cas. Aujourd’hui je ne fais plus d’asthme, plus d’exéma et mes allergies sont devenus très minimes (le maillon faible qui reste à travailler). Merci pour tout ce que tu peux nous partager, c’est très apprécié.
    Hélène

  • Justine
    Publié le 11:59h, 15 août Répondre

    Waoouh, c’est vraiment la première fois que je prends du temps pour lire en entier un de vos articles. c’est le genre de témoignage qui ne m’as pas laissée indifférente. Je crois à l’auto guérison car voila douze ans que je ne prends pas non plus de médicament et que je n’en donne pas non plus à ma fille de 5 ans depuis ses premiers soins pédiatriques. lors de la grossesse, la sage femme se plaignait permanemment de moi au docteur parce que je refusais les préventions paludisme et le fer. A 3 jours de mon accouchement, j’ai été convoquée chez les docteur qui m’a sermonnée. J’ai dû prendre du fer 2 jours avant la venue du bébé pour les contenter et aussi à l’accouchement, j’ai pris des antibiotiques 2 jours aussi. et depuis plus rien! J’ai aussi dû changer d’endroit pour être accouchée car l’atmosphère à la clinique de suivi était trop négative.
    Alors, merci Jean Jacques. je fais aussi le même travail que vous.
    Mes méthodes préférées sont la respiration originelle (ventrale), la proclamation de ma divinité « JE SUIS DIEU, la méditation et la cristallisation de mon squelette. Ce que je conseillerais aussi à Sylvie pour le cancer qui la harcèle. Bonne suite à tous!

  • Danielle
    Publié le 19:20h, 14 août Répondre

    Perso, j’ai bien hâte de te lire.

  • Nono
    Publié le 07:56h, 14 août Répondre

    la vie

  • Ali
    Publié le 11:41h, 13 août Répondre

    J’y crois fortement que le corps a des capacités énormes d’autoadaptation à toutes les circonstances de vie et que les aliments naturels sont les meilleurs sponsors de la santé. Cependant, la civilisation n’a pas osé nous épargner des malfaits de l’industrie.

  • Mamité
    Publié le 07:51h, 13 août Répondre

    Petite rectification dans mon commentaire d’hier : pour ceux qui veulent se reporter au commentaire de Domino, c’était le 11/08 à 08h19.

  • Virginia
    Publié le 03:53h, 13 août Répondre

    Salut ! Bien dit sur tout merci Jean-Jacques. Je confirme l’alimentation, écouter son corps, le repos, contact avec toute la création de la nature des animaux et des bonnes personnes, le sport, la solitude, la méditation, la prière…………..merci.

  • christine
    Publié le 03:40h, 13 août Répondre

    pour repondre notamment à Domino
    la médecine moderne fait des prodiges, notre fille a souffert d’un sarcum de Ewing placé autour du trou sacré à l’àge de 12 ans
    un protocole américain tout nouveau alors lui a permis de GUERIR apres une ablation particulierement minucieuse par un neurochirurgien remarquable (elle a 40ans et plusieurs enfants apres irradiation totale de sa zone pelvienne)
    mais mon mari qui a fait un AVC consécutif à une dissection carotidienne mais traité comme un AVC trombosique est actuellement beaucoup plus diminué qu’il ne l’aurait probablement été si sa carotide avait été tout « simplement recousue » à temps », si les anticoagulants n’avaient pas agravé l’hémoragie
    je précise que mon mari est lui même médecin
    alos tout dans la vie a du bon et du mauvais, les deux faces d’une meme médaille ! n’oublions pas que ce sont les hommes qui font des choix, et que parfois ils semble qu’ils se trompent
    en ce qui concerne les médicaments, il en est de méme
    les antibiotiques bien prescrites sauvent des vies,
    les anxiolytiques prescrits des années de suite aident au développement des maladies neuro dégénératives

    il n’en demeure pas moins que notre corps est une superbe machine faite pour vivre sans probléme quand on respecte ses besoins essentiels
    que ta nourriture soit ton premier medicament disaient les anciens :
    en ce domaine trois principes yogiques font merveille – selection ( nourriture saine ) – modération… et – mastication ( principe passé aux oubliettes dpuis bien longtemps )
    que tes jambes servent à faire ce à quoi elles sont destinées : marcher
    que soit respecté le cycle jour/nuit et donc dormir quand il fait nuit (= éteindre la télé )
    ainsi notre systeme immunitaire serait bien plus costaud
    quant au stress que nous laissons envahir nos vies, je ne connais qu’un seul reméde : la méditation ( les vieux pratiquaient la priére, la contemplation, le farniente….)
    bonne vie à tous et à chacun !

  • kate
    Publié le 23:27h, 12 août Répondre

    Cher jean jacques,
    Je découvre de plus en plus de connaissances avec vous.
    J’aurais bien voulu faire un stage…je le pourrai certainement un jour.
    Je puis déjà vous remercier pour tout ce que vous m’apportez.
    J’ai décidé de renouer avec la foi en Dieu alors : que le seigneur vous bénisse !

  • douzamy michel
    Publié le 15:38h, 12 août Répondre

    si seulement cela pouvait être vrai ce serait merveilleux car j’ai prit des dizaine de mille de cachets et je continue !

  • Mamité
    Publié le 14:36h, 12 août Répondre

    Je ne doute pas que les conseils que vous proposez de nous donner pour être en bonne santé seront d’un grand intérêt, mais je trouve votre article bien trop radical et, pour tout dire, tout à fait irresponsable.
    Je me réjouis pour vous que vos méthodes vous réussissent, mais comment pouvez-vous affirmer qu’elles sont valables pour tous ? Je suis d’accord avec Domino (12/08 à 19h).
    Malheureusement, je connais le cas d’une femme d’une soixantaine d’années, pourtant de formation scientifique comme vous puisque ex-ingénieure agronome, atteinte d’un cancer des os. Elle ne se soignait que par les médecines alternatives. Elle n’a accepté les séances de chimio que très tardivement et elle est décédée.
    Vous êtes sans doute trop jeune pour avoir connu les effrayantes épidémies de tuberculose ou de poliomyélite, pour ne citer que ces maladies. Ce qui explique sans doute que vous puissiez être si farouchement hostile à TOUTE vaccination.
    Faut-il que ces maladies reviennent dans nos contrées pour retrouver – après combien de victimes ? – le sens de l’utilité des vaccins ?
    Votre raisonnement ne peut se soutenir que si vous décidez que seuls les plus forts ont le droit de survivre aux maladies. Etes-vous pour la sélection naturelle chez les humains ? Cela sous-entendrait une philosophie que je ne peux en aucun cas partager.

  • docteur maboule
    Publié le 09:02h, 12 août Répondre

    beaucoup de bavardage et peu de solution précise c’est peut etre celà votre méthode de travail mais pour moi qui suis médeçin je suis atterrée par la lecture des gens qui vous considère comme un messie !!!

  • Abdelhamid
    Publié le 08:33h, 12 août Répondre

    Agé de 73, hypertendu depuis une trentaine d’années, sous quatre hypotenseurs, opéré par curetage d’une hypertrophie de la prostate en 2010,suite à laquelle j’ai failli passer de vie à trépas à cause d’un œdème cérébral secondaire à une hyponatrémie due au liquide de lavage de la vessie pendant l’intervention.
    A part cela, je me porte plutôt bien grâce à une alimentation riche en légumes et fruits, sans pratiquement lait et céréales, malheureusement encore porté sur les sucreries.
    Médecin, je crois sincèrement en l’efficacité des traitements naturels (phytothérapie, acupuncture, yoga, relaxation, jeun… Mais, rester en bonne santé sans absolument rien, je suis sceptique.

  • Anne
    Publié le 07:56h, 12 août Répondre

    Bonjour JJ

    La voie du milieu étant l’essence même de notre incarnation, j’aimerais souligné l’importance de différencier la différence entre « rester en bonne santé » et « guérir ou se guérir lors d’une maladie.
    Ces 2 notions ne s’opposent pas mais elles nous entrainent vers 2 omportments différents mais aussi complémentaires facilement compréhensibles pour qui choisit la voie holistique qui prends en compte le corps, l’esprit et l’âme.
    Merci de pas mettre tous les médecins dans le même pot .
    A bientôt
    Anne

  • DR GILBERT CRUSSOL
    Publié le 07:18h, 12 août Répondre

    ON NE PEUT QUE SALUER LE REMARQUABLE TRAVAIL DE MONSIEUR CRÈVECŒUR ET L’INTÊRET DES DIFFÉRENTS TÉMOIGNAGES. SI NOTRE MODE DE VIE EST RESPONSABLE DE BIEN DES PROBLÈMES DE SANTÉ, LA CONFIANCE AVEUGLE DE BEAUCOUP D’ENTRE NOUS DANS LA PHARMACRATIE (EXCUSABLE PAR LE MATRACAGE MÉDIATIQUE) EST À L’ORIGINE DE BIEN D’AUTRES (TESTS, RADIOGRAPHIES MULTIPLES, BIOPSIES, ETC).
    L’APPORT DE L’ALIMENTATION ET L’EXERCICE RAISONNÉ, L’EAU PURE, L’OXYGÈNE, PARTICIPENT À LA SANTÉ, MAIS CURIEUSEMENT JE N’AI TROUVÉ DANS TOUS CES TEXTES,( JE CROIS), AUCUNE MENTION D’UNE CARENCE ENDÉMIQUE DE VITAMINE C, NI DES MIRACLES QUE SON APPORT PEUT PRODUIRE DANS LA « MALADIE » DE LYME ET BIEN D’AUTRES.
    LE DOCTEUR KALOKERINOS A BIEN MIS EN LUMIÈRE QU’IL LUI A SUFFIT D’UN OU DEUX GRAMMES DE VITAMINE C EN INTRAMUSCULAIRE POUR PASSER DE LA PLUS FORTE MORTALITÉ INFANTILE AU MONDE (50%) À LA PLUS FAIBLE 0%.
    LE DOCTEUR THOMAS LEVY A PUBLIÉ PLUSIEURS OUVRAGES REMARQUABLES SUR LE SUJET. NON PLUS QUE SONT CITÉS LES TRAVAUX DE WESTON PRICE SUR L’EFFROYABLE RESPONSABILITÉ DES DENTS MORTES, NI CEUX DE MON AMI HAL HUGGINS SUR LE MERCURE DENTAIRE,
    UN MÉDECIN FRANÇAIS PAUL CARTON LUI DÉNONCE LES DENTISTES ET LEUR USAGE IRRESPONSABLES DES ANTISEPTIQUES AINSI QU’UN MÉDECIN ANGLAIS LE DOCTEUR HUNTER…

  • AYIN
    Publié le 07:09h, 12 août Répondre

    bonjour, je l’ai écrit tout en bas avant de voir que c’était mieux ici juste à côté de votre post, Rosseti :
    la poudre « thyrovie » du site ABCdelanature a guéri ma thyroïde. Vous pourrez lire le détail dans mon premier post si il s’affiche (je ne le vois pas).
    Le délai pour valider est très court. Et un bon calcul a été plusieurs fois qualifié de faux !
    Programmation à réviser stp
    Merci à tous !

  • AYIN
    Publié le 06:55h, 12 août Répondre

    @Rosseti :à propos de thyroïde, ,achetez la poudre « thyrovie » du site ABCdelanature », cette poudre a guéri la mienne
    Ma thyroïde fut abimée par un traitement de moclamine (j’avais une hépatite C suite transfusion, les analyses sanguines ne montraient presque pas de souffrance du foie car je faisais attention à ce que je mangeais et personne ne pensait à un virus, un généraliste a cru à une dépression et m’a prescrit cet anti-dépresseur lourd qui m’a causé entre autres une ménopause précoce, passons) –
    un peu plus tard, quand l’automne m’a frigorifiée j’ai consulté et j’ai pris du lévothyrox pendant plus d’un an, assez pour que la thyroide se racornisse.
    Pourtant, quand j’ai lu Thierry Casanovas sur Vivre Cru et qu’il a indiqué les poudres du site ABC de la nature, j’ai acheté celle pour la thyroide, et il a suffit de qq mois pour que je diminue puis supprime le lévothyrox.
    C’était il y a 10 ans, j’en ai 67 aujourd’hui. J’ai racheté la « thyrovie » cet hiver, je n’ai plus touché au lévothyrox.
    Merci à Jean-Jacques et à tous les auteurs des commentaires, ils sont vraiment intéressants !

  • Asmae
    Publié le 06:50h, 12 août Répondre

    Livre : La guérison par l’esprit de Stefan Zweig
    🙂

  • Abdelhamid
    Publié le 06:41h, 12 août Répondre

    Bonjour jean-Jacques

    âgé de 73 ans, hypertendu depuis une trentaine d’année, actuellement sous 4 hypotenseurs, opéré par curetage d’un adénome de la prostate en 2010 où j’ai failli y resté à cause d’un œdème cérébral du au liquide de lavage de la vessie pendant l’intervention.
    actuellement je me porte plutôt bien.
    Ma TA est stable grâce surtout au sport et une alimentation plus ou moins correcte:
    beaucoup de légumes et fruits, presque pas de lait et céréales.
    Ah, si je pouvais arrêter mes médicaments hypotenseurs ! j’ai essayé quelques plantes, mais ça n’a pas tellement marché.
    je suis médecin, mais je crois énormément à notre capacité d’auto guérison. je suis en train d’apprendre. J’espère que je pourrai vivre sans mes hypotenseurs

  • Pimprenelle
    Publié le 05:41h, 12 août Répondre

    Merci :o)
    livre : « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch

  • ELIANE
    Publié le 04:37h, 12 août Répondre

    MERCI POUR SE PARTAGE ET AUSSI POUR TOUTE LES VIDEO TOUJOURS CONSTRUCTIVE DEPUIS MES 35 ANS JE NE PREND PLUS DE MEDICAMENTS J AI PRIE CETTE DECISIONS SUITE A UNE DEPRESION IL ETAIS HORS DE QUESTION DE PRENDRE DES CALMENT DONC JE ME SUIS SOIGNE AVEC DES MASSAGE DRAINAGE J AI SUIVIS MON INTUITION ET JE ME SUIS INTERESER AU PLANTE ET J AI FAITS DES CURE D ARGILE A L EPOQUE JE SAVAIT PAS QUE J ETAIS DANS LE NETTOYAGE DU CORPS DEPUIS MA NAISSANCES J AVAIS UNE SANTE FRAGILE TROPS LONG A EXPLIQUE ICI AUJOURD HUI J AI 63 ANS ET EN BONNE SANTE J AI CHANGE MON ALIMENTATION TRAVAILLER MES CROYANCES DESTRUCTIVE JE ME RESPECTE JE PREND DU TEMPS POUR MOI MERCI

  • Annie-Claude
    Publié le 02:48h, 12 août Répondre

    je suis déçue car après avoir écrit mon commentaire, tout s’est effacé parce que le temps imparti était dépassé !!!!!!

  • Lucie
    Publié le 21:39h, 11 août Répondre

    Merci j.j. pour ton temoignage qui arrive à point et qui me convainc de changer mon mode de vie!J’ai très hâte de te lire!Tu esr inspirant!

  • said Mezali
    Publié le 17:58h, 11 août Répondre

    Bien que j’ai 60 ans, il me reste beaucoup à apprendre pour améliorer ma vie, celle des gens que j’aime mais aussi celle des gens qui croisent mon chemin. À travers vos extraordinaires vidéos, vous me permettez de le faire. Mille Merci pour ce que vous faites mon frère Jean-Jacques pour votre joie de vivre, vos connaissances, votre générosité qui me guident et me font grandir en conscience chaque jour. Je vous suit depuis quatre années. que Dieu vous protège.

  • Suire
    Publié le 16:03h, 11 août Répondre

    J’ai 80 ans. Enfant je n’étais jamais malade ; mais à 15 ans, pleurésie soignée avec de la streptomycine qui m’a rendue sourde (surdité de 90% oreille droite et 75% oreille gauche…).Pendant 7 – 8 ans, mes parents m’ont trainée de Médecins en Othorinos en hôpitaux… j’ai été traitée entr’autres avec du « Bal de la Lande » à base de plomb… je m’en souviens car le médecin avait écrit : Michele ne supporte pas le bal… et il riait…. d’où, ulcère à l’estomac… je ne pouvais plus rien manger ; j’avais la ligne… j’avais 22 ou 23 ans, le médecin qui me suivait alors m’a dit un jour (c’était juste avant Pâques) je pars en vacances pour 15 jours ; je vous demande d’arrêter tous les médicaments ; que ce soit pour les oreilles, l’estomac, etc… cela va reposer votre organisme. En 15 jours, l’amélioration a été fulgurante… bien entendu, je n’ai pas récupéré l’audition… Je ne suis jamais retournée le voir ; je me reproche de ne l’avoir pas remercié… Cela fait donc près de 60 ans que je n’ai pas revu de médecin, sauf pour la visite prénuptiale et des fractures… Dès le départ, instinctivement, j’ai appris à lire sur les lèvres ; en faisant des impairs malgré tout… Mon Mari et moi nous sommes mis à notre compte (Imprimeurs) J’ai toujours été en contact avec les clients et cela s’est toujours bien passé; Quand je faisais répéter les clients, c’est eux qui s’excusaient… Tout autour de moi, famille, amis, ils s’estiment tous malades et quand je leur dis que ce sont les effets secondaires des médicaments qui leur apportent de nouvelles maladies, je passe pour une idiote, cela m’est égal. Je dis regardez les animaux dans la forêt, ils ne vont pas chez le Véto… bien sûr, ils meurent mais nous aussi nous mourrons, malades ou en bonne santé…. Comment peut-on comparer des animaux à des humains ???

  • Suire
    Publié le 15:58h, 11 août Répondre

    J’ai 80 ans. Enfant je n’étais jamais malade ; mais à 15 ans, pleurésie soignée avec de la streptomycine qui m’a rendue sourde (surdité de 90% oreille droite et 75% oreille gauche…).Pendant 7 – 8 ans, mes parents m’ont trainée de Médecins en Othorinos en hôpitaux… j’ai été traitée entr’autres avec du « Bal de la Lande » à base de plomb… je m’en souviens car le médecin avait écrit : Michele ne supporte pas le bal… et il riait…. d’où, ulcère à l’estomac… je ne pouvais plus rien manger ; j’avais la ligne… j’avais 22 ou 23 ans, le médecin qui me suivait alors m’a dit un jour (c’était juste avant Pâques) je pars en vacances pour 15 jours ; je vous demande d’arrêter tous les médicaments ; que ce soit pour les oreilles, l’estomac, etc… cela va reposer votre organisme. En 15 jours, l’amélioration a été fulgurante… bien entendu, je n’ai pas récupéré l’audition… Je ne suis jamais retournée le voir ; je me reproche de ne l’avoir pas remercié… Cela fait donc près de 60 ans que je n’ai pas revu de médecin, sauf pour la visite prénuptiale et des fractures… Dès le départ, instinctivement, j’ai appris à lire sur les lèvres ; en faisant des impairs malgré tout… Mon Mari et moi nous sommes mis à notre compte (Imprimeurs) J’ai toujours été en contact avec les clients et cela s’est toujours bien passé; Quand je faisais répéter les clients, c’est eux qui s’excusaient… Tout autour de moi, famille, amis, ils s’estiment tous malades et quand je leur dis que ce sont les effets secondaires des médicaments qui leur apportent de nouvelles maladies, je passe pour une idiote, cela m’est égal. Je dis regardez les animaux dans la forêt, ils ne vont pas chez le Véto… bien sûr, ils meurent mais nous aussi nous mourrons, malades ou en bonne santé. Je me rends compte que la plupart des gens pensent maladie.. moi, je ne pense que santé. Tout le monde me dit : « tu as une nature exceptionnelle ; une santé de fer.. »
    mais nous, on n’a pas ta constitution… Ils sont négatifs et moi je suis positive, Dieu merci. Quand je vois des personnes âgées (de mon âge…) sortir d’une pharmacie les bras chargés de médicaments ; j’ai envie de les secouer, de tout faire tomber…Pour moi, la santé, c’est dans la tête.

  • Francine
    Publié le 15:15h, 11 août Répondre

    Je suis très heureuse d’avoir de tes nouvelles après ce long silence, et je te remercie infiniment pour tous ces partages que tu fais..
    Côté santé, j’ai eu de la chance jusqu’à peu de temps, J’ai 64 ans et depuis quelques mois, j’ai une gastrite chronique modérée causée par une bactérie (hélicobacter pylori) qui a été traitée par antibiotiques à fortes doses mi-juillet. Je m’en remets difficilement et lentement de ces traitements, et je prends de l’homéopathie pour la gastrite et pour l’anxiété.
    En effet, j’ai vécu quelques situations très difficiles depuis janvier 2013,, et je pense que c’est la réponse de mon corps suite à tout ces stress et ces souffrances que j’ai accumulés et que j’ai beaucoup de mal à gérer (à digérer)..
    Mais j’ai la conviction que je trouverai la clé pour guérir et reprendre le cours de ma vie sans médicament et sans souffrance, comme auparavant.
    Encore mille mercis pour votre partage.

  • alix micheline
    Publié le 13:13h, 11 août Répondre

    j’ai pris du distilbène tout le long de ma grossesse pour avoir un bébé ,et je devais rester allongée les 8 mois restants; mais étant moi aussi pas médicament,je me suis dis que si je buvais beaucoup d’eau ,une partie du médicament serait éliminé et comme il est fait pour tenir le bébé je pourrais bouger ,un peu au début et de plus en plus;j’ai donc commencé par faire 500 m , puis toujours un peu plus jusqq’a 1 km la première semaine puis 2 km la deuxième …etc au bout de 7 semaines j’ai continué jusqu’au bout 7 km par jour ;apres ces sorties quotidiennes je m’obligeais a m’allonger 2 heures;le bébé est venue à 8 mois toute rose d’oxigène .
    a ma fille a son tour ,quand elle a voulu avoir un enfant les gynécologues qu’elle a vu,lui ont affirmé qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfants puisque j’avais pris du distilbène ;et puis un peu plus tard sans s’y attendre 1 petite fille est venue et un petit garçon plus tard ;la gynécologue n’y comprenait rien ,alors ma fille lui à racontée mon histoire et ce médecin à reconnu que c’était bien gràce à moi qu’elle a pu avoir des enfants

  • HAMON
    Publié le 12:16h, 11 août Répondre

    Bonjour,
    Merci à toi Jean Jacques : pas de hasard pour que je reçoive cette publication aujourd’hui.
    Merci à tous pour vos témoignages, comme un baume au coeur pour me sentir moins isolée
    dans mon parcours de vie.
    Personnellement, après une intervention chirurgicale qui m’a laissée « en état de dénutrition intense »
    comme « morte » sur un brancard, je me suis empressée de fermer la porte de l’hôpital et j’ai travaillé sur moi, « mes mémoires » : vies antérieures indispensables à la compréhension de mes épreuves de vie ici-bas, travail sur la vie in utéro, sur cette vie où j’ai découvert les « secrets » cachés tel l’inceste et viol… le transgénérationnel (j’ai ramené beaucoup de blessures à libérer).
    Donc, ne soyons pas étonné si je vous informe que je vis avec un fils autiste asperger (que je viens de faire reconnaître comme tel à 31 ans) : c’est l’héritier des drames familiaux.
    A présent avec la maladie de Lyme (qui me suce le sang ?) je cherche LA SOLUTION pour pouvoir reprendre mon autonomie et accorder aussi l’autonomie à mon fils (une âme d’enfant)……. En France, aucune structure adaptée et sécuritaire pour lui.
    Aidante familiale épuisée, je continue mon « travail intérieur », je médite, prie, lâche prise sur mon passé.
    Mes guides invisibles sont présents.
    N’ayant pas appris à m’occuper de mes besoins……. me respecter, avec un mécanisme de fonctionnement inconscient « se faire
    écraser » que je viens de découvrir, les problèmes financiers sont évidents. Je dois y remédier.
    Sans la Foi, les travaux de Hamer et tant d’autres comme toi JJacques…..
    Merci à tous pour ces partages : demain ne sera que plus beau. Marie-Annick

  • Tandem Nice
    Publié le 12:10h, 11 août Répondre

    Merci JJ et merci à toutes celles et ceux qui ont témoigné, j’ai aussi appris d’eux.
    Je suis pratiquement toujours d’accord avec vos articles, votre façon de présenter les choses, l’étendue de vos compétences et l’ impérieux besoin d’être responsable face à la vie, dans tous les domaines que ce soient; même si c’est difficile de mettre en place tous les changements nécessaires.
    Plus le temps passe et plus les évènements vous donnent raison, il n’y a pas de temps à perdre et surtout avec notre santé, aidés que nous sommes par des guides comme vous, des passeurs d’expériences et de connaissances, alors c’est avec joie et gratitude que j’attends votre prochain courrier.

  • Marie Thérèse
    Publié le 11:17h, 11 août Répondre

    Bon,jour Jean Jacques
    Un grand merci pour tous les conseils trouvés sur vos vidéos et j’avoue que celle ci me booste tout particulièrement. Je ne suis plus très jeune (73ans) et de santé délicate mais robuste grâce aux conseils de ma Naturopathe et ma pratique régulière du QI GONG du yoga et de la marche, et pratiquant en tant que thérapeute les soins énergétiques du Dr Luc BODIN je suis une fervente adepte de ses conseils, de ses livres et de ses vidéos.
    Concernant les 7 principes je me posais la question à savoir si s’effacer correspondait à accepter. Dans mon esprit c’est le cas.
    Dans l’attente des vidéos à venir
    Dans la chaleur du coeur

  • Nancy
    Publié le 10:04h, 11 août Répondre

    Je crois que le corps n’est qu’un messager, un outil de communication, un miroir qui nous reflète nos zones d’ombres. Je crois que toute maladie est un signe que l’âme a besoin de lumière. Qu’une aspiration profonde de l’âme est bafouée. J’ai reçu le diagnostic d’une maladie dite incurable par la médecine en 1998. Je savais déjà à l’époque que d’autres solutions étaient disponibles et qu’elles étaient à l’intérieur de moi. J’étais entrée en contact avec la métaphysique en 1989 après avoir vécu un éveil spirituel; je connaissais donc la puissance de l’esprit et j’ai donc choisi le chemin de la connaissance de soi comme processus de guérison. Le chemin du guérisseur blessé. J’étais une chanteuse et une amoureuse en quête de lumière et je marche depuis vers elle.

    Je trouve fabuleux de voir comme la vie nous aiguille constamment vers des solutions créatrices de bien-être quand on sait en lire la boussole. Je travaille beaucoup avec mes rêves, et je pratique la méditation de façon quotidienne; ils m’ont bien fait comprendre que la chanson allait être ma plus grande alliée. Je travaille aussi avec un psychothérapeute très ouvert et créatif. J’ai choisi aussi d’explorer la physique quantique et les neurosciences mais parmi ma panoplie de livres inspirants parlant de guérison, celui qui me fait le plus vibrer est « Guérison radicale » de Michael Dawson. C’est ni plus ni moins un condensé d’Un Cours en Miracles et ce livre est une source inépuisable d’inspiration et d’amour.

    J’ai retrouvé depuis l’homme que j’aimais profondément dans la vingtaine et que j’avais quitté juste avant la manifestation de la maladie. J’avais peur de l’amour et je n’étais pas consciente du peu d’amour que je ressentais pour moi-même et que je projetais sur lui. Après 16 ans, nous nous sommes retrouvés grâce à mes rêves (!) et nous nous sommes choisis en guérissant nos blessures. Comme je suis maintenant consciente que l’autre n’est qu’un reflet de moi-même, il devient une source intarissable d’opportunité d’apprendre à aimer davantage les parties de moi qui ont besoin de lumière. Nous vivons actuellement une relation amoureuse harmonieuse qui reflète l’harmonie que je choisis de recréer chaque jour de façon consciente.

    Je suis « déjà guérie » à bien des niveaux, Les rayons de mon soleil se concentre désormais à illuminer ma carrière de chanteuse et d’auteure-compositrice mise aussi de côté en 1998 (tellement pas de hasard) et que je souhaite remettre en scène dans les prochains mois. Cette carrière prendra de l’expansion puisque je souhaite désormais partager les connaissances acquises sur ma route de guérison avec les autres. En chansons et en rencontres personnalisées. Une grande partie de mon énergie est à créer tout ça et je sais que c’est ce qui fera la lumière sur mes dernières ombres connues.

    Vous êtes inspirant Jean-Jacques. Merci de propager la bonne nouvelle. Oui, nous sommes beaucoup plus grands qu’on nous l’a enseigné. Défaire l’ancien programme pour en créer un nouveau plus fidèle à ce que l’on est vraiment est un focus de tous les instants et votre message apporte de l’eau à mon moulin, Merci d’être et d’oser témoigner. <3

  • Martine
    Publié le 09:53h, 11 août Répondre

    Dans l’ancien temps, nos grands parents se soignaient avec les plantes. Maintenant, il y a les médicaments. Paracelse a dit: Tout est bon, tout est poison, seule la dose compte. … Je prends le moins possible des médicaments. J’apprend à écouter mon corps. La maladie a un message à nous donner. Quand on a compris le message, la maladie disparaît ou n’a plus de raison de continuer ses ravages. Toutes les malaises que j’ai eu était dû à des colères, des rancunes, des culpabilités, de la jalousie. Je ne m’aimais pas. Je me suis guérie de nombreux malaises. Donc, j’apprends à m’aimer, à écouter mes émotions, à m’exprimer avec sagesse et amour. C’est un travail d’une vie. J’aime suivre des formations quand c’est possible, à lire des documents sur la santé, à consulter le dictionnaire de Jacques Martel. Merci de nous informer et continuer votre bon travail.

  • bcos
    Publié le 09:52h, 11 août Répondre

    parmi les ‘principes’/ étapes que vous énumérez/ ‘sS’ efFACEr’ a un rRôle pleineMENT éEprouvé
    ALORS votre tTémoignage y sera de MARQUE/

    merci/

  • sylviane
    Publié le 09:40h, 11 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi.
    Je suis comme ça depuis ma naissance.
    Toute petite j’ai très bien compris que le corps pouvait se régénérer tout seul, j’ai d’ailleurs une petite anecdote:
    J’avais 4 ou 5ans quand j’ai volontairement mis mes deux mains à plats sur un poêle en fonte bien chaud!!!!(je pensais que c’est ce qu’il fallait faire pour se réchauffer les mains)
    Mes mains sont restées collées au poêle et ma peau en lambeaux.
    En 15 min les brûlures avaient disparues, il restait les rougeurs mais plus aucune douleur.
    Maintenant j’en ai fais mon métier, j’aide le corps des personnes qui viennent me voir à s’auto-guérir grâce à mon énergie.
    Je suis la formation AVM5 mais je suis encore à l’introduction module 0.
    On se vera à Lyon.
    A bientôt.

  • rossetti
    Publié le 09:13h, 11 août Répondre

    Bonjour
    Je suis bien d’accord que les médicaments chimiques ne sont que des histoires de gros sous et nous assassine à petit feu, je n’en prends jamais, sauf…..
    Il y a une quinzaine d’années on m’a diagnostiqué une hypothyroïdie et je regrette vraiment d’avoir écouté mon médecin qui m’a bien sur prescrit du levothyrox, que j’ai pris sans réfléchir
    Aujourd’hui j’ai entrepris une investigation afin d’essayer de l’arrêter, mais hélas, absolument tous les médecins disent que ce traitement est à vie (pour le grand plaisir de big pharma), seraient ils conditionnés aussi ???
    Auriez vous des conseils qui pourraient m’aider à avancer sur ce sujet ?

  • Veronique
    Publié le 09:10h, 11 août Répondre

    Durant toute mon enfance ma vie d adulte j ai recouru à bon nombre de medicament apres mon divorce se fut pire entre les anti depresseur les anti histaminiques les antibiotiques les anti douleur j ai fini par faire une hépatite médicamenteuse liée à l excès de paracétamol.
    Après avoir Jean jacques lors d une conférence sainte j ai pris conscience du pouvoir de création que nous avons en nous.
    Depuis si je suis malade si des douleurs se produisent je les accueille je les remercie et leur demande de partir et cela marche que du bonheur .Avec l val j ai appris à vivre mes émotions à les accueillir les transmets .Aujourd’hui ma vie est plus calme plus seraine plus vrai.J ai lu dernièrement message du peuple vrai au monde des mutants qu’elle leçon nous apporte les arborigenes qui vivent en synbiose avec la nature et se soigne avec les plantes
    Merci à JJ et à tous les intervenant pour vos messages
    Veronique

  • domino
    Publié le 08:19h, 11 août Répondre

    La santé permanente sans médicament : une utopie ?

    Oui, une utopie. Vous avez eu de la chance de traverser les années sans y laisser votre peau. Beaucoup n’ont pas cette chance.
    Allez un peu vous promenez dans les pays ou les médicaments sont inaccessibles et vous allez vite changer d’avis. Allez discutez avec ceux qui ont pu sauver leur peau grâce au médicaments, à la chirurgie, aux vaccins.

    Faire de votre cas une généralité est vraiment d’une bêtise sans nom. Heureusement que la science et la médecine ne fonctionnent pas sur ce principe.

    Ce type d’article va inciter des personnes à ne plus se soigner. Et les conséquences seront graves.

    Je vous suggère de vous limitez à ce que vous êtes capable de prouver par une démarche scientifique.

    • Claude
      Publié le 10:49h, 12 août Répondre

      Bonjour Domino (c’est toujours mieux de commencer par cette simple politesse),

      Je trouve votre message extrêmement injuste et fermé. Jean-Jacques Crèvecoeur ne recommande pas d’arrêter de se soigner mais plutôt de se soigner autrement. Il existe de nombreuses alternatives à la médecine allopathique qui vient enrichir Big Pharma et possède de nombreux effets secondaires. De nombreuses études ont été effectués sur l’influence du mental sur la santé. Il est donc tout à fait évident que les émotions négatives favorisent le développement / l’aggravation de certaines maladies tout comme la nutrition possède une influence certaine sur la santé. On subi depuis trop longtemps les lobbies du sucre (voire émission passé récemment sur Arte) ou du lait et bien d’autres encore. On met du sucre dans tous les plats préparés, les hamburgers, les kébabs, etc. Pourquoi ? Tout simplement, pour créer une addiction. Dans certains pays, ce n’est pas tant l’absence de médicaments qui fait des ravages que l’absences des nutriments essentiels pour maintenir un système immunitaire performant. La chirurgie a sa place mais les traitements post-opératoires sont à revoir. Il y a de nombreux exemples de personnes ayant eu le cancer et qui étaient condamnés par la médecine traditionnelle à mourrir très rapidement qui ont survécu sans chimiothérapie mais en changeant de style de vie (moins de stress, meilleure nutrition, etc.). Aujourd’hui, il existe des opérations qui se font sous hypnose donc sans produits anesthésiants (qui peuvent avoir des effets néfastes tels que la perte de mémoire). Si la médecine allopathique considérait un peu mieux ses patients, tout irait bien mieux. Aujourd’hui, vous allez chez un médecin généraliste et au bout de 15 mn maximum vous en ressortez avec une ordonnance sans qu’il est tenu compte d’autre chose que des symptômes évidents. Il ne tiendra pas compte de votre style de vie, de votre alimentation, de vos difficultés émotionnelles… Quelques pilules devraient tout régler selon lui mais même si les symptômes disparaissent quelques temps, ce n’est jamais définitif…

      Je pense qu’il faut rester ouvert, éviter de cultiver des émotions négatives (comme se mettre en colère) et réfléchir pourquoi on ne fait rien quand de nombreux médicaments ont des effets secondaires ou sont inopérants. Pourquoi veut-on vacciner en masse les enfants avec 11 vaccins alors que certaines maladies ne possèdent que quelques cas mortels en France ? Pourquoi continu-t-on à mettre des adjuvants à l’aluminium quand on sait que l’aluminium participe au développement de la maladie d’Alzheimer ?

      Pour terminer, je recommande la lecture du livre Medical Medium d’Anthony William.

      Cordialement.

      Claude

  • conesa
    Publié le 08:09h, 11 août Répondre

    Bonjour, Merci Jean-Jacques, je suis entièrement d’accord avec cette réflexion.
    Mon livre référence dès que j’ai un » bobo » est « Dis moi où tu as mal je te dirais pourquoi » de Odoul. Et je viens de lire récemment « L’empreinte de naissance » de Brebion. C’est une vrai révélation qui confirme et explique tes propos.

  • Daniel de St André
    Publié le 08:07h, 11 août Répondre

    je ne pense pas que le corps puisse se guérir sans aide extérieure, au contraire je pense qu’il tombe malade justement parce qu’il n’a pas bénéficié d’une véritable aide extérieure. Par exemple, la médecine chimique ou la pollution de notre environnement. Aujourd’hui, agressés comme nous le sommes par tout cela, il me parait presque impossible de rester en bonne santé, toutefois, nous pouvons limiter l’impact en pratiquant la méditation thérapeutique et en mangeant le plus sainement possible. Mais si vous avez une méthode plus performante que cela, je serais curieux d’en savoir plus.

  • Luky-luke
    Publié le 07:47h, 11 août Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ce partage.
    J’ai 61 ans, et j’ai un parcours assez semblable au votre. Bronchite a répétition depuis mon enfance, chaque hivers voyait venir le médecin et ses antibiotiques. A l’âge de 17 ans, j’ai eu une révolte brutale, et j’ai refusé tout traitement. je suis resté 6 semaines au lit, sous le regard effrayé de mes parent, qui tour a tour supplié, menacé pour que je prenne les médicament du « bon docteur » Au bout des six semaines, je me suis levé, j’ai commencé a re-vivre normalement, et la bronchite a disparut pour (presque) toujours (encore une ou deux en 40 ans). Je suis resté sans aucun médicaments depuis mes 18 ans. faisant confiance de manière empirique a mon corps. Jusqu’a novembre 2016 ou un abcès monstrueux m’a « attaqué » Je n’ai pas compris assez vite quel était le stress déclencheur, et en finalité, je suis allé aux urgences dans un état proche de la perte de conscience. Mon attitude a été de m’abandonner totalement aux traitements et opération. Car une fois là, inutile de lutter. Mais cette hospitalisation m’a donné le temps de penser aux causes de cet abcès: un conflit de « non dit » par respect de l’autre… et par conséquent manque de respect a moi-même! je m’en suis bien sorti! Mes « truc de santé » sont simples: répondre sans tarder a mes besoins (nourriture, boissons, sexualité, affection, repos, mouvement) éloigner de moi les personnes toxiques, ne pas regarder la télé, ne pas lire les journaux, renvoyer les courriers publicitaire a l’expéditeur. éviter les situations stressantes. M’exposer au soleil chaque fois que c’est possible, sans protection, sans lunettes. Et surtout, dès que mon corps signale un « malaise », comprendre au plus vite le sens du message, soit seul, soit en compagnie d’un « décodeur » (chose que je n’ai pas faite lors de mon abcès) hormis l’épisode « abcès » je ne consomme plus aucun médicaments, ni chimique, ni homéopathique aucun supplément alimentaire depuis 40 ans. Je mange bio local et éthique a tout les repas, avec une orientation « paléo » mais ne refuse jamais un restaurant vécu dans le plaisir et ne suis surement pas obsédé. je peux aussi manger un hamburger sans culpabilité. Je privilégie les fournisseur locaux, ferme, boutique, et fuis les supermarchés pathogènes. Je rend visite souvent au « grand arbres sages » et au lieux a énergie élevée (abbayes, sources, menhir et dolmen…) je me préoccupe de mon système de croyance, afin qu’il soit le plus en accord avec mes valeurs, et ne soit jamais source de stress… Je reste souple, a l’écoute, et ne « crois » jamais rien sans avoir vérifié. Je pourrais continuer a écrire longtemps… mais ce sera le sujet de mon livre en préparation! belle vie a tous, merci Jean-Jacques !

    • Luz Cano
      Publié le 12:18h, 11 août Répondre

      Jái beaucup aimée votre experience! J´aimairais bien acheter votre livre! Je suis argentine mais j´habite a Lisboa-Portugal. Je veux savoir óu le comander!

  • Patricia
    Publié le 07:03h, 11 août Répondre

    Bonjour, j’ ai une maladie de Parkinson comme condition de vie actuellement et je prends des médicaments pour pouvoir marcher et m’aider au niveau moteur. Je prends le minimum mais je suis obligée d’augmenter les doses de dopamine petit à petit ainsi que d’autres médicaments qui prolongent la durée de l’action de la dopamine. Je fais par ailleurs du yoga, de la méditation, je fais attention à mon alimentation et suis dans une démarche spirituelle.Pensez-vous que mon corps puisse guérir d’une telle maladie ? (J’ai espoir que oui car je n’ai que 50 ans).

  • Sakina
    Publié le 06:49h, 11 août Répondre

    Bonjour à tous,
    Merci Jean Jacques de nous partager ton expérience, J’ai hâte de te lire le mois prochain et de découvrir ta méthode. J’ai rencontré mon corps grâce au cours « je prends soins de ma vie » je suis étudiante AVM05. Je perdais mes cheveux depuis plusieurs années et les médecins n’ont pas pu résoudre ce problème. J’en suis même venue à mettre une prothèse capillaire. Je n’acceptais pas de me voire ainsi. Les cheveux caractérise l’image le reflet de ma personne. Enfin ce que je pensais. Depuis le cours sur l’incarnation ce module m’a transformé et je t »en remercie. J’ai découvert que mon corps et mon âme faisait qu’un et qu’ensemble nous sommes énergie de vie. J’ai appris à m’accepter à accueillir à fluidifier l’énergie qui est en moi. A ne pas regarder mon corps comme un objet ou bien plutôt avec amour et bienveillance.
    J’ai rencontré d’autre personne comme Claude Ducasse qui pratique la fasciathérapie et de la somato-psychopédagogie dont le fondateur est Danis Bois. Ces séances m’ont fait beaucoup de bien. Elle m’a appris a être à l’écoute de mon corps de ressentir l’énergie qui circule. Elle m’a appris à méditer également. Merci à Claude Ducasse Merci à Jean Jacques Crèvecoeur vous avoir rencontré à transformer ma vie. Sakina

  • wanda
    Publié le 06:30h, 11 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques, bonjour à toutes et tous.
    Ayant travaillé pendant des années en milieu médical, j’ai vite compris les limites de la médecine classique et me suis intéressée aux médecines dites alternatives.. Cela fait des années que je fais en sorte de préserver mon capital santé et que quand survient les premiers symptômes d’un rhume, d’un inconfort , je soutiens mon corps dans son processus de rééquilibrage par l’homéo. l’aro ma, la spagyrie, une nourriture vivante etc …….sans aucun vaccin …….et aujourd’hui à bientôt 67 ans ,je suis en bonne santé , dynamique, curieuse active et toujours dans l’envie de progresser encore et d’apprendre. je partage mes ressources et mes connaissances acquises avec mon entourage et mes patients . J’ai l’ouverture et la conscience qui me permet de faire appel quand cela est nécessaire aux ressources de la médecine classique telle que la chirurgie…..pour le reste la nature se répare d’elle-même quand nous sommes dans la conscience que notre meilleur ami est notre corps avec lequel nous vivons toute notre vie. C’est ma philosophie que je partage avec vous .

  • Graziella
    Publié le 06:17h, 11 août Répondre

    Bonjour,

    Durant la grossesse de ma deuxième fille, un superbe bouquet d’hémorroides est sorti! Pas question d’operation pour moi.
    après un stage de biomagnétiseuse j’ai pris conscience du pouvoir de l’esprit que j’ai voulu vérifier car tout etre humain est un esprit dans un corps et pas l’inverse!! donc avec un outil dans ma tete, chaque jour, et plusieurs fois par jour, j’utilisais mon, outil qui a reduit chaque jour toutes ces mauvaises cellulles gênantes et disgracieuses malgre leur emplacement tres tres discret mais que j’ai reussi a purifier avec mon esprit.
    Maintenant, lorsque j’ai une douleur qui touche un endroit de mon corps, je parle à mes cellules et je leur envoie de l’amour et les remercie de leur bon travail et je les remercie tous les jours quand je n’ai aucune douleur!!

  • Chrysalide
    Publié le 06:03h, 11 août Répondre

    D’abord un grand Merci Jean-Jacques pour tout tes enseignements si précieux et si porteurs.
    J’ai depuis mon adolescence toujours respecté une hygiène de vie et mon corps. Pourtant à 39 ans on m’a diagnostiqué une maladie auto immune génétique : diabète insulinodépendant comme 3 autres membres de ma famille dont l’un d’entre eux est décédé récemment trop jeune..
    J’ai alors entamé une quête encore plus intense et cherché des réponses dans toutes les médecines naturelles car je n’acceptais pas de devoir prendre de la chimie toxique. J’ai cherché côté alimentation, psychothérapie, développement transpersonnelle, thérapie trans générationnelle, médecine quantique. Je me suis réfugié dans le bouddhisme pendant plusieurs années suite au décès de mon dernier enfant…
    Aujourd’hui mon corps est toujours malade et je prend toujours de la chimie ; c’est un peu comme un dard sous ma peau qui me pousse à continuer de chercher jusqu’à la guérison complète, corps-coeur-esprit car je suis profondément convaincue que nous sommes fait pour le bonheur et pour rayonner et faire évoluer cette planète qui nous porte.
    Encore un grand merci d’être celui que tu es.

  • Cécile
    Publié le 06:03h, 11 août Répondre

    Je fête mes 7 ans sans chimie et un diplôme de naturopathe en 2015. Si je reviens de loin, la maladie a failli me tuer plusieurs fois sur ces 10 dernières années, je ne suis pas encore complètement guérie. Mais ce qui est sure c’est que l’arrêt des soins chimiques a concouru à me sauver la Vie. Mais il doit me manquer des éléments, la cerise sur le gâteau quoi 🙂 … ….. je veux bien essayer de trouver la clefs à travers vos enseignements … Merci pour vos écrits, partages et engagements.

  • Chrysalide
    Publié le 05:45h, 11 août Répondre

    bonjour à tous-tes
    Un grand Merci d’abord pour tous tes enseignements Jean Jacques qui sont si précieux pour apprendre à vivre plus heureux sur terre.
    J’ai depuis mon adolescence respecté une hygiène de vie et de mon corps et à 39 ans j’ai été diagnostiqué pour une maladie auto immune, diabète génétique comme 2 autres membres de ma famille. L’un d’eux est décédé jeune récemment…
    J’ai beaucoup cherché, remué un peu ciel et terre tellement je n’acceptais pas de prendre de la chimie mais je serais déjà décédée à l’heure actuelle si je ne l’avais pas fait car je n’ai pas trouvé de réponse qui me permette de m’en passer totalement… mais j’en prend très peu.
    J’ai exploré toutes les médecines naturelles, énergétiques, quantiques, , l’alimentation, la psychothérapie, le décodage biologique, les thérapies transgénérationnelles, et aussi exploré la voie bouddhiste et j’en passe … et je continue encore aujourd’hui. Cela m’a bien sûr amené à des transformations profondes et tes enseignements m’ont permis d’aller plus loin encore mais le dysfonctionnement du corps est toujours là un peu comme un dard sous ma peau qui me pousse encore à chercher… jusqu’à la guérison à laquelle je crois profondément. Je crois que nous sommes fait pour le bonheur et acteur de cette évolution sur la Terre

  • Maya
    Publié le 05:38h, 11 août Répondre

    écouter son corps, le message vous dicte qu’il y a dysfonctionnement; rgo depuis un certain temps je me suis mis aux huiles essentielles pas d’effets secondaires, l’efficacité voir dans le temps.

  • Raymond
    Publié le 05:19h, 11 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques,
    Après avoir lu tous ces commentaires, je m’aperçois, que le cancer de la gorge que j’ai eu n’est pas grand chose en comparaison à bon de cas cités ici. Je mesure avec effroi tout ce qui sépare mes croyances avec ce que vous pensez être « la » vérité.
    Je regrette aujourd’hui d’être passé par la chirurgie pour enlever ce que je considère aujourd’hui comme le plus beau des cadeaux que j’ai reçu tout au long de ma longue vie.
    J’ai adhéré cette année à l’AVM06 avec beaucoup … beaucoup de plaisir et mon but initial est de « régler » mes différents avec mon entourage immédiat … j’ai aussi un but que je vais dévoilé à présent …; qui est de devenir un guide, un thérapeute compétent. pour les personnes que je côtoie. ( dans 10 ans peut être … j’aurais alors 80 ans )
    Il va me falloir beaucoup étudier et étudier encore pour atteindre ce but ,surtout après la lecture de tous ces commentaires. Je vous admire et il me tarde d’avoir vos connaissances, mais aussi celles de personnes telles que ce Monsieur Alain TUAN,. Ma référence va aussi à Michèle NOEL (  » Etre l’auteur de sa vie » et  » Vous pouvez guérir. Un instant, une minute … un déclic » ).
    Merci, merci pour ce vous faites, pour ce que je crois que vous êtes. Je me devais, pour manifester le très grand respect que je vous accorde, reprendre le vouvoiement que nous n’utilisons pas dans l’AVM mais que vous méritez.
    Raymond

  • nouhoudh
    Publié le 04:53h, 11 août Répondre

    je n’ai jamais aimé les médicaments même si parfois (de peur d’aggraver ma situation )j’en prends .j’ai essayé certaines techniques sans succès; eft , quantum touch, quantum entrainment, méthode des 2 points….
    En appliquant une de ces techniques(reconnexion d’eric pearl) je me suis endormi et me suis réveillé avec un engourdissement de pieds et des fesses qui dure depuis juillet 2011.je suis depuis mon jeune constipé .j’ai accepté de prendre quelques médicaments , rien n’y fait .je suis toujours à la quête de solution .je suis gros fumeur , je mange beaucoup de viande et de graisseset je ne veux pas abandonner ces habitudes. y-a-t-il une solution?merci.

    • domino
      Publié le 08:36h, 11 août Répondre

      Vous avez peur des médicaments mais pas des effets du tabac ou du surpoids alors que ça devrait être le contraire.
      Persistez dans cette attitude et les conséquences vont vite être fâcheuses pour vous.
      Soignez-vous sérieusement au lieu d’essayer des choses qui n’ont aucunement démontré une quelconque efficacité.

    • AYIN
      Publié le 11:17h, 13 août Répondre

      Solution simple, psyllium et graines de chia, une cuillerée à soupe dans un jus de fruit tous les soirs…
      Même avec une simple phrase, on dépasse le temps imparti !
      C’est lassant.

  • Sophie D.
    Publié le 04:43h, 11 août Répondre

    « LE PLACEBO C’EST VOUS! » de JOE DISPENZA, éditions Ariane 2015, est une aide immense et efficace si nous participons activement au changement de nos pensées et redonnons le pouvoir à l’esprit. Un Must!

  • Féetima
    Publié le 03:59h, 11 août Répondre

    Bonjour, merci Jean Jacques pour toutes ces informations. Je suis d’accord pour faire confiance à son corps et ne pas prendre de médicaments. Je fais attention à mon alimentation manger cru n’est pas forcement bon pour tout le monde je fais selon le ressenti de mon corps. Merci à Maryse pour son info sur l’ail je ne la digère pas et pas fan non plus, je vais essayé en suppo je ne connaissais pas cette pratique.
    c’est bien aussi de travaillé sur ses émotions et d’écouter son corps, il y a tellement de pratique aujourd’hui et en plus sur You tube on trouve pas mal d’infirmation. EFT et O’ oponopono, une bonne technique, pour couper des liens les bonhommes allumettes de Jacques Martel et tout ça gratuit sur YT, sans vouloir faire de pub ;). La meta médecine de Claudia Rainville, le Dr Luc Bodin……
    Voilà, à tous bonne guérison et Jean-Jacques à bientôt de te lire, toute ma gratitude, merci pour tous les commentaires fort intéressants.

  • thérie
    Publié le 03:40h, 11 août Répondre

    Thèrie
    Bonjour j.Jacques . je viens de lire tous les commentaires .j’y ai trouvé des informations intéressantes mais j’ai constaté que personne ne parle du jeûne que l’on peut pratiquer de différentes façons et progressivement . l e site régénéressence de Thierry Casasnovas en parle avec des vidéos très complètes. J’ai 68 ans et j’essaye de me maintenir en forme en pratiquant une alimentation vivante , crue, avec des aléas. . Mon mari et moi n’avons vu le médecin que pour des attestations (pratique de yoga ..)pas de médicaments mais de la vit. C et pour moi du chlorumagène ..Merci de nous donner toute votre expérience et vos conseils que chacun peut mettre à profit . Etant tous différents ,nous devons essayer et trouver ceux qui nous conviennent le mieux.. Meilleure santé à tous

  • Jean-Marc
    Publié le 03:35h, 11 août Répondre

    Mais qui diable est Alain Tuan ? Est-ce un de tes élèves, Jean-Jacques ? Comme on dit « d’où parle-t-il ? »

  • DOMENFORME
    Publié le 03:28h, 11 août Répondre

    Je suis dans la même démarche et mon dernier médoc remonte à 5 ou 6 ans . J’ai failli craqué dernièrement, une nuit de grosse fièvre en passant devant la trousse de ma soeur , au chalet , en vacance ,où je savais trouver un doliprane . Mon cerveau souffrait , chauffait , gérait l’immunité en guerre contre un ces putains de virus . Comme d’hab , je me suis réveillé dans un lit trempé , fatigué mais soulagé car j’avais encore vaincu naturellement le mal !
    Tu écris avec brio , JJ, ce que je pense écrire ; tu es une des incarnations de ce mouvement des médecines naturelles modernes qui a pour origine le chamanisme et les médecines orientales ! Je vais te suivre avec passion et reconnaissance ! MERCI !

  • Christiane
    Publié le 03:17h, 11 août Répondre

    merci Jean Jacques pour tous tes partages , te lire m’apprends toujours quelques choses, sur la vie, la santé me
    donne du courage pour entreprendre dans ma Vie.
    je ne suis pas en super bonne santé, mais je vais me prendre en main. et me réjouis de te lire, en fait tu me stimules
    alors merci de continuer le dons de tous ces cadeaux
    je suis une anti médicament mais avec mon dia bète j’ai commencé par prendre des pilules et maintenant je
    suis à l’insuline, et je sais qu’avec un changement alimentaire il pourrais sse régler, perdre du poids c’est
    aussi mon problème,,,, travailler aussi sur mes émotions
    en tout cas c’est instructif de lire tous les commentaires, alors aussi merci pour ce cadeau

  • EwaC
    Publié le 03:16h, 11 août Répondre

    « Rompre avec soi-même » de Joe DISPENZA confirme tout ce que vous énoncez dans vos articles et vos conférences. Merci, Jean-Jacques, de ce rappel qui fait du bien.
    Notre corps est notre meilleur ami. Si nous lui faisons confiance, il prendra soin de nous. Lorsque nous lui imposons des «poisons», il va s’adapter, mais il renoncera à nous guider avec sagesse. C’est à ce moment que les maladies interviennent – ultime cri au secours de notre ami.
    Bonne continuation.

  • Séverine
    Publié le 02:51h, 11 août Répondre

    Très bel article et je suis absolument d’accord sur le fait que notre corps a toutes les ressources pour se guérir. Personnellement, je suis pour l’alignement corps/esprit. J’ai comprend l’année dernière que j’avais servi de rats de laboratoire avec ma gynécologue. On peut constater aujourd’hui qu’on commence seulement à révéler les effets néfastes et dévastateurs des moyens de contraceptions (ceux avec des hormones). Etant ancienne anorexique, bien que les troubles alimentaires soient toujours présents chez moi mais en moindre mesure, rien ne préoccupait ma gynécologue : 6 changements de pilules en 6 ou 7 ans, frottis atrophique puis sub atrophique, bref …. à chaque fois elle me proposait une solution. Je suis par la suite aller voir une naturopathe avec qui ça c’est très mal passé. Je vis un enfer depuis 1 an 1/2. A l’heure actuelle, j’ai un traitement homéopathique, je suis suivi par un ostéopathe, si besoin, j’ai recours à l’hypnose mais j’ai encore malheureusement besoin d’un traitement médical. Je commence à réussir à lâcher-prise, je pratique la méditation chaque jour, quand j’ai une douleur quelque part, je porte ma conscience dessus avec bienveillance mais il me reste un long chemin à parcourir pour gérer mes émotions qui sont très intenses. Dans l’attente de lire vos prochains articles.

  • DESCHAEPMEESTER VERONIQUE
    Publié le 02:42h, 11 août Répondre

    Merci je suis convaincue comme vous de la capacité totale de notre corps à s auto guérir si on lui donne la possibilité de le faire. Merci pour vos articles et vos vidéos du enrichissantes. Bon chemin vers l auto guérison à chacun de nous

  • Naiah
    Publié le 02:41h, 11 août Répondre

    Bonjour, je suis d’accord avec vous, j’écoute ce que me dicte mon coeur pour emprunter le chemin qui faut ,cela 5 ans que je n’ai pas eu la grippe pourtant j’en avais souvent , j’essaie par contre de venir à bout des douleurs cervicales , sciatique, d’inflammation chronique , j’ai revu un médecin il 6mois pour trouver une solution mais il m’a mise sous anti-douleurs je ne suis plus reparti car il ne m’avait pas écouté quand j’ai dis que je ne consommait pas de médicaments, que faire et chez qui aller quand on a mal..Je suis consciente aussi que les douleurs du dos sont très psychologique vu qu’on porte le poids de notre vie sur nous , et j’essaie de travailler cela aussi. .

  • gary
    Publié le 02:40h, 11 août Répondre

    Trop..;trop bavard. Faut pas noyer le poisson, faut passer à l’essentiel.

  • christelle
    Publié le 02:37h, 11 août Répondre

    bonjour
    Atteinte de sclérose en plaque depuis 17 années, j’ai arrêté tous mes traitements de fond et symptomatiques depuis janvier 2017 et changé radicalement, mais progressivement mon alimentation. Je vais de mieux en mieux, physiquement et mentalement surtout! Je suis un régime cétogène depuis 3 mois et un protocole d’entrainement sportif malgré mon fauteuil roulant et je marche mieux. . J’ai incroyablement plus d’énergie et j’ai la sensation que mon corps se régénère doucement. Je suis écoeurée d’avoir été une sorte de cobaye du monde médical et terrorisée, mais grâce à lui et son incompétence , j’ai appris que JE SUIS et que c’est MOI qui prends en mains MA vie. J’ai tout en moi pour aller mieux et je vais mieux, et cela n’est que le début. .
    Merci pour votre article

    • Melissa
      Publié le 07:13h, 11 août Répondre

      Merci pour votre message.

      J’ai été diagnostiquée atteinte de SEP il y a trois ans, j’en avais 25. Prise de cours, et assez chamboulée, les premières années, j’ai enchaîné rendez-vous réguliers chez le neurologue, IRM… pensant que c’était une obligation, compte tenu de la maladie grave que j’avais.
      J’ai la chance d’avoir une SEP à un stade peu avancé mais malgré ça, mon médecin voulait que je commence un traitement de fond suite à l’apparition de nouvelles plaques – nouvelles ou anciennes pas encore détectées jusque là ? la question reste entière. Il était malgré tout convaincu qu’il fallait que je me tourne vers ces traitements lourds et handicapants qui me fichaient une peur bleue. Je pense que cette appréhension a été le déclic. J’ai annulé mes rdv IRM, neuro, spécialiste SEP et j’ai décidé de prendre ma vie en main, car j’étais MOI et non pas une « patiente SEP » destinée à subir les bons-vouloir de la médecine. J’ai décidé de m’orienter vers d’autres choses.

      Ma SEP à un stade bénin ne me fait pas souffrir au quotidien, j’en viens même à l’oublier ou à parler d’elle comme une vieille copine un peu collante. Le fait d’aller à ces rdv tous les 6 mois ne faisait que m’ancrer dans un statut de « malade », me rappelait que c’était grave, et que si je voulais survivre j’avais besoin de la médecine. Alors qu’au quotidien, j’allais très bien.

      Donc stop. Juste avant le diagnostic de la SEP, j’ai changé mon alimentation radicalement, j’ai arrêté la viande, les produits laitiers. Je doute que ce soit un hasard. J’ai été attentive à ce dont mon corps avait besoin.
      Et je n’ai jamais eu de nouveaux problèmes depuis.

      Merci pour votre témoignage et merci Jean-Jacques pour votre article qui me conforte encore plus dans ma décision concernant la SEP mais aussi tout autre suivi médicamenteux, quel qu’il soit.

  • Marcel
    Publié le 02:37h, 11 août Répondre

    Bonjour et merci j jacques pour vos publications qui sont toujours passionnantes
    J’ai pris conscience de la médecine business depuis une quinzaine d’années Il m’arrive d’aller chez le médecin lorsque je suis malade uniquement pour avoir son diagnostic mais il ne me prescrit aucun médicament .Il le sait .Je me soigne en faisant un jeûne et l’homéopathie . Je fais attention à mon alimentation, (avec quelques exceptions )je consomme des produits biologiques en privilégiant les fruits et légumes
    Le problème est de faire passer le message .Lorsque j’explique ma façon de me soigner et mon alimentation on me prend pour un farfelu.
    J’attends avec impatience la suite

  • Maryse
    Publié le 02:35h, 11 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Un grand merci pour le témoignage de ton parcours et tes expériences.
    je suis parfaitement d’accord avec toi ; il y a des années que j’évite médecins et médicaments
    j’ai supprimé sucre (le sucre est l’aliment de base du candida albicans) et produits laitiers , maintenant je supprime petit à petit le pain
    a la suite d’un stage en nathuropathie, nous pouvons nous « soigner » avec tous les produits naturels de notre alimentation, notemment pour expluser les parasites et vers intestinaux; L’ail est un antibiotique naturel et de récentes études ont démontré que l’Ail peut tuer 60 espèces de champignons et plus de 20 types de bactéries, parmi lesquelles l’hélicobacter pylori, le staphylocoque doré et le pneumocoque. Selon le Pr Richard Béliveau , plusieurs études ont montré que les personnes qui consomment régulièrement de l’ail ont un risque moindre de développer des cancers, comme ceux de l’estomac et du côlon.

    Selon le Dr Richard Hunt , l’ail est efficace contre les diverses formes de l’herpès comme : * le virus varicelle-zona, le virus d’Epstein-Barr, * le cytomégalovirus et le sarcome de Kaposi Herpes Virus Associé; Selon le Dr J. Nord, l’extrait d’ail a prouvé son efficacité sur :
    • L’herpès simplex virus de type 1 qui provoque des boutons de fièvre oraux.
    • L’herpès simplex virus de type 2 qui provoque l’herpès génital.
    • Le rhinovirus humain qui cause le rhume.
    • Le parainfluenza 3 qui provoque la grippe et les maladies respiratoires ainsi que sur le poliovirus.
    • Il peut aussi aider à inhiber la production du virus VIH.
    L’ail réduit la tension artérielle d’environ 10% » explique le Dr Franck Senninger .Bien des gens souffrant d’hypertension ont vu leurs symptômes diminuer grâce à l’ail.
    L’ail contient également de l’adénosine, un vasodilatateur très puissant ayant une action favorable sur la circulation sanguine.
    Il contient également de l’ajoène et du magnésium, deux substances limitant la formation d’agrégat de plaquettes sanguines évitant ainsi la formation de caillots.
    Pour Mme Francine Rendu, les bienfaits de l’ail concernent :
    * La baisse de la tension,La baisse des taux de cholestérol et de fibrinogène (permet la formation de caillot)* Améliore la fluidification du sang et le ralentissement de la coagulationion artérielle ; Ces diverses actions contribuent à prévenir l’arthérosclérose et la thrombose ; L’ail est particulièrement efficace contre les bactéries responsables de la maladie de Lyme.
    Propriétés de l’ail : * Anti-oxydantes, * Antiseptiques, antimicrobiennes, anti-infectieuses, bactéricides, fongiques et virales
    * Dépuratives * Diurétiques * Anti-inflammatoires * Expectorantes (rhumes de cerveau et des foins, grippe, bronchite, toux, coqueluche)* Catarrhe des fumeurs…. et surtout l’asthme
    si l’ail n’est pas supportée par voie orale, utilisez efficacement l’ail en suppositoire : Eplucher une gousse d’ail, arrondir les pointes et mettre à tremper dans un bocal contenant de l’huile d’olive pendant plusieurs heures..
    Un « suppo » trois fois par semaine (Ex : lundi, mercredi, vendredi) ou Un jour sur deux pour les pathologies lourdes
    Et avant tout, gardez la foi aux capacités d’auto guérison
    J’attends de lire vos prochains articles , c’est toujours un palisir de vous liet et vous écouter
    Merci

  • alainessim
    Publié le 02:31h, 11 août Répondre

    merci pour ce « rappel »; alors que j’étais cadre référent dans l’industrie pharmaceutique, c’est à partir de 1978 que j’ai compris ce que vous décrivez : l’autoguérison. Je devais mourir en 1979. J’ai annoncé à mon ami cardiologue que je me libérais de tout traitement. Aujourd’hui, mon espérance de vie est de … 47 ans. J’ai encore 47 années à vivre et tout ça en bonne santé.
    J’ai lancé 3 médias qui donnent des infos sur la santé vraie, celle du cerveau et de l’inconscient.

  • texmex
    Publié le 02:22h, 11 août Répondre

    Depuis 15 années, soit la naissance de mes enfants j’ai arreté les médicaments, et je ne suis que très rarement malade. Je suis en surpoids mais j’écoute mon corps qui m’envoit les signes quand quelque chose est déréglé. Rapidement je fais un jour de diète, et ensuite 2 jours de fruits et légumes et hop c’est reparti. Votre article est vraiment satisfaisant à lire, et prouve qu’on peut se passer des médecins. Idem pour les enfants. Si seulement tout le monde suivait votre façon de faire, le monde serait meilleur.

  • Flora
    Publié le 02:06h, 11 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques. Comment avez-vous su et qui a diagnostiqué que vous aviez eu 2 débuts de cancer sans voir médecins ?

  • Françoise 8
    Publié le 02:03h, 11 août Répondre

    Bonjour,
    Merci Jean-Jacques de tes témoignages, et merci aussi aux autres personnes qui témoignent ici de l’intelligence du corps pour se guérir. Je pense que j’en suis encore aux nettoyages et lâcher-prise ( aïe) . Je suis consciente que laisser le corps se guérir ne veut pas dire que tout est facile, surtout quand on n’est pas encore à lâcher prise sur certains aspects de nos mal-adies , et de nos schémas de pensée.
    Je répondrais volontiers à plusieurs personnes, à propos des « peuples libres » qui vivent encore sur terre. Je suis franchement surprise de lire ici l’appellation « peuples primitifs », vous parlez je suppose de ces peuples qui vivent éloignés de notre façon de vivre technologique , irresponsable et coupée de la nature? Les peuples qui sont assez éloignés de nous peuvent vivre étonnamment jusqu’à des âges plus avancés, au delà de la centaine d’années/voire 120 ans ou plus, et en maintenant une activité..Je ne valide donc pas les généralisations qui sont faites sur ces peuples. Je choisis de m’inspirer de ce qui fait leur force et leur santé: le lien à l’ essence intrinsèque de l’humain et de la Nature, la connaissance intrinsèque , ce que Jean Jacques tu appelles le « corps connaissant » en incluant ses liens avec son environnement. A ce jour, me voilà encore loin de ta confiance, J’en suis encore à lâcher conditionnement après conditionnement, ceux de l’émotionnel et de la famille- liés pour moi aux habitudes- étant les plus subtils et les moins facilement accessibles , C’est un chemin de quelques années. En attendant: homéopathie, compléments, changements progressifs de modes de pensée et de vie ( alimentation) , et en route vers le pardon et l’amour de soi, pas si facile tous les jours non plus Belle journée à vous.

  • Sandrine
    Publié le 01:42h, 11 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques
    Je suis atteinte par une maladie auto immune (une connectivite mixte : lupus-sclérodermie-polymyosite…) depuis 1991, révélée par vaccination contre l’hépatite B en 1991.
    A partir de 1996, j’ai subi les traitements imposés par la médecine en étant persuadée que je n’avais pas le choix, si je voulais survivre.
    La maladie s’est révélée particulièrement compliquée : mon cas ne rentrait pas dans les cases : symptômes inexpliqués (j’aurais aimé que le Professeur qui me suivait me dise : « je ne sais pas ». Suite à un long questionnement (18 ans) sans réponses médicales (je suis infirmière donc j’ai posé beaucoup de questions et j’ai beaucoup réfléchi) , ayant subi pas mal de manipulation de mes peurs aussi et suite à une cure de jus de légumes, en 2014, j’ai arrêté tous mes traitements l’un après l’autre : antidépresseurs, corticoïdes, immunosupresseurs et enfin anticoagulants.
    3 ans et quelques plus tard, je suis toujours là. Ma santé n’est pas encore florissante mais je ne suis plus intoxiquée par les médicaments. J’ai modifié mon alimentation, j’ai assaini mon mode de vie, mes relations… et j’ai l’espoir d’aller vraiment bien, un jour.
    Je n’ai plus confiance en la médecine et mon corps a dépassé tous les problèmes aigüs rencontrés depuis mai 2014 (sans aucun médicament)… par du repos et du jeûne, et du questionnement sur le message des symptômes ressentis… ah les émotions refoulées ! Quand j’ai pu identifier puis fluidifier ces émotions, les symptômes ont disparus comme par magie !?
    Depuis 1991, date du début des symptômes, je cherche… j’ai testé pas mal de techniques. J’ai commencé en 1994 avec une thérapie relationnelle façon Jacques Salomé… NAET… lectures diverses et variées à la recherche de LA solution… (je ne savais pas que la solution était en moi, pas en dehors de moi !)… EFT… hypnose… détachement des traumatismes… AVM 03…

  • ASSYA9
    Publié le 01:07h, 11 août Répondre

    Oui je peux témoigner comme vous que je n’ai plus pris aucun médicament ni même consulté un médecin depuis 1993 . Mais je ne le chante pas sur les toits car autour de moi les gens ont tendance a prendre pour des excentriques ceux qui ne sont pas comme eux . Je constate chez mes proches et mes amis les ravages de la médecine mal conçue et mal dirigée mais je ne veux pas intervenir au risque d’avoir l’air d’un apprenti sorcier.je fais mien conseil de ce grand médecin de l’antiquité qui nous a laissé ce conseil précieux : Que ton aliment soit ton seul médicament.
    Merci Jean-Jacques et bonne continuation.

  • Edmond
    Publié le 00:48h, 11 août Répondre

    Edmond
    Bonjour Jean Jacques
    En plein accord avec tes invitations,tes constats et tes propositions pour garder ou retrouver notre santé.
    Je viens de rencontrer les frères PAIN,Christophe et Frédéric à Grenoble(France)qui ont publié « Le chemin de la guérison ».
    Ils sont à connaître vraiment pour leur approche.
    Je signale également « la science initiatique  » de Grigori Grabovoï à laquelle je m’initie.Son leitmotiv:Le salut Global,le Sauvetage de tous et le développement harmonieux et éternel.
    Avec tout mon amour.
    Edmond

  • Flore
    Publié le 00:41h, 11 août Répondre

    Merci Jean Jacques pour ce beau travail de recherche et de partage afin que nous soyons responsable de nos vies. Je suis convaincue que notre corps peut s’auto guérir, Notre responsabilité est d’oser regarder ses émotions et de les transmuter.
    Je me soigne depuis 1972 avec l’homéopathie.
    J’ai eu des soucis de santé et je prends encore des médicaments tout en les réduisant de moitié !
    Je vais ,après la lecture de cette lettre ,suivre les conseils commencer à boire des jus de légumes et de fruits
    Merci Jean Jacques.

  • Lucia
    Publié le 23:00h, 10 août Répondre

    Je suis atteinte de schizophrénie dysthymique y a tous il quelque chose à faire ou à ne pas faire pour guérir d’un tel mal ……

    • Nicole LAURENT
      Publié le 05:17h, 11 août Répondre

      Bonjour, comme Jean-Jacques Crèvecoeur je suis certaine que le corps peut s’entretenir et s’auto-guérir! Je suis somatothérapeute et je vous suggère de trouver quelqu’un près de chez vous qui pourra vous aider. Attention, ce n’est pas miraculeux, c’est un travail qui se fait à deux, qui prend du temps, un investissement nécessaire et salutaire. Cordialement.

  • Soleg
    Publié le 22:37h, 10 août Répondre

    Bonjour Jean Jacques, tout d’abord un grand merci pour tes partages et ton humanité . Je mesure le soutien que je trouve avec toi depuis que j’ai entamé la formation AVM en 2016 depuis toujours je refuse un statut de victime qui veut me coller à la peau et que les épreuves de la vie pourraient stimuler, et avec une chouette chouette thérapie et l’AVM je change ma stratégie que je savais délétère, et je troque la résistance, la force contre l’écoute, l’autoempathie, l’application. Je suis plus indulgente, m’accorde plus de gratitude et en même temps suis meilleure conseillère pour moi même. C’est encore un combat, de multiples peurs m’accompagnent mais je progresse et me désencombre. j’ai pour ma part toujours pris très peu de traitement, mais je commence en plus à être plus à l’écoute des signaux de mon corps, plus en confiance et plus aidante pour lui je garde également comme axe, le plaisir ou plutôt la joie dans chacune de mes démarches , et c’est très soutenant. Merci pour ça également.

  • Cécile Fortin
    Publié le 21:37h, 10 août Répondre

    J’ai commencé, il y a quelques années, à remettre en question la médecine telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui. Tout a commencé lorsque j’ai entendu des vidéos d’un cardiologue français le Dr Lorgeril, cardiologue et chercheur au CNRS,, qui disait en quelques mots que la prise de statines, ce médicament prescrit à la pelle pour faire baisser le cholestérol sous prétexte qu’il est un facteur de risque des maladies cardiovasculaires., n’avait aucun effet de prévention ni de guérison et des effets secondaires à considérer sérieusement.
    Et j’étais sous statines, depuis plusieurs années. fort heureusement à faible dose mais tout de même… Je trouve surprenant que l’on prescrive un médicament sans dire une mot sur les effets secondaires, comme s’ils étaient inexistants. Mais ce n’est jamais le cas.
    Tout ça pour dire que j’ai pris ma santé en main, je prends quelques suppléments, je crois qu’ils me font du bien… Je me suis décidément tourné vers les plantes, et j’ai la conviction que je peux être mon propre médecin.
    Merci pour cet article, je trouve toujours mon compte à te lire Jean-Jacques,
    Bonne soirée…

  • Raymonde
    Publié le 21:20h, 10 août Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Merci pour votre article intéressant.
    De mon côté, j’ai 63 ans, je suis en plein forme et en parfaite santé sans prendre un seul médicament depuis plus de 25 ans.
    Mon secret :
    1) manger et boire le plus sainement possible
    2)bénir tout ce que j’avale (Seigneur, que cette nourriture et cette boisson soient purifiées et consacrées. Que tout ceux qui ont faim puissent être rassasiés, que tout ceux qui ont soif puissent boire et être abreuvés. Merci Dieu)
    3) je « charge » ma carafe d’eau de lumière et d’amour avant d’utiliser cette eau pour la boire
    4) je me répète, chaque jour que je suis en pleine forme et en parfaite santé et que j’embellis et rajeunis chaque jour davantage
    5) enfin j’ai recours à l’utilisation d’un pendule de radiesthésie et d’une onde de forme pour « charger » un verre d’eau avec le nom du médicament prescrit par le médecin . (Ceci notamment pour les antibiotiques suite à problèmes dentaires). Et puis je bois tout simplement cette eau chargée de « l’esprit » de ce médicament en me disant que cette eau soigne cette infection. ET ÇA MARCHE !…
    Je pratique également ce mode de traitement pour mes animaux (chats, chien, poules et coq) mes chats et la basse-cour ne sont pas vaccinés et vivent très bien, en bonne santé sans ces vaccins.
    Je suis, bien entendu, disposée à vous communiquer de plus ample renseignements sur ma méthode radiesthésique .
    Je vous souhaite une pleine forme et une parfaite santé
    Cordialement
    Raymonde

    • YVES
      Publié le 00:55h, 11 août Répondre

      Je lis (trop) rapidement votre magnifique témoignage en ce début de journée en Belgique ( région de Namur) Je vous félicite . Je suis biologiste et biologiste moléculaire spécialisé en nutrition cellulaire , passionné de physique et de médecine quantique et notamment la  » tachyonisation » et espère poursuivre mes travaux de recherche ( pour l’instant théoriques) sur l’eau . Si on peut vous envoyer déja du matériel pour produire une eau tachyonisée , bon marché , faites moi signe car cela peut potentialiser votre solution  » bioenergétique » d’eau . yvesdelacroix.delacroix@gmail.com

    • Marylene
      Publié le 02:48h, 11 août Répondre

      Merci Raymonde pour ces précieuses informations faites en conscience

    • Francine
      Publié le 03:41h, 11 août Répondre

      bonjour raymonde
      je lis votre commentaire et je m’interroge, pouvez-vous m’en dire plus sur cette « méthode radiesthésique » par exemple, comment faites-vous pour « charger » votre carafe d’eau ?
      merci pour votre réponse, amicalement
      ps: j’ai 63 ans comme vous et parfois, je me sens très « vieille » même si je suis encore très active et aime la vie . . .

  • Geneviève des îles
    Publié le 21:13h, 10 août Répondre

    Bonjour et beaucoup de gratitude pour tout ce travail basé sur l’expérience personnelle que vous nous offrez.
    Un nettoyage du corps très facile à faire après avoir lu le livre de Andreas Moritz  » l’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire »
    Bravo.
    Geneviève

  • Therese
    Publié le 20:54h, 10 août Répondre

    Bonjour Jean-jacques

    Depuis les annes 90 je m interesse de pres a toutce qui touche l environnement et la sante. J ai surtout decouvert le pouvoir de la pensee sur le corps et les mefaits du stress, .

    J ai compris, comme vous le dites si bien, et ce dans tous les domaines, le pouvoir de la manipulation.

    Aujourd hui j ai 66 ans, et comme vous, je me fais un point d honneur a ne pas prendre de medicaments. Plus de vaccins (celui de la grippe que j ai fait une fois il y a 20 ans, m a rendu plutot malade).

    Par contre pour les maladies infantiles, je ne dirai pas la meme chose. Je pense que le vacvin contre la polio, en particulier, esr necessaire…
    Je remet en cause le mode de vie, le cellulaire, micro-0ndes,la publicite excessive, la pollution sonore et autres..

    Je m efforce de manger bio, de cuisiner, de reduire alcool, sel et aliments Industriels

    Je suis fan des remedes de grands-meres et , dans mon quotidien, je fais revivre le savoir faire d autrefois que j ai acquis de la generation precedente.

    Pas de complements alimentaires non plus, mais chia,graind de lin ,levure nutritionnelle, pain au levain, fruits et legumes bio de saison,..

    Le plus difficile : trouver le medecin qui ecoute, ne dramatise pas
    Et ne vous bourre pas de medicaments. Je l ai trouve, mais, helas il vient de prendre sa retraite..

    Voila, en gros, Jean-Jacques ce que je voulais partager.

    Merci d etre ce que vous etes et de le partager avec le plus grand nombre,

    Therese

  • Bertin
    Publié le 20:19h, 10 août Répondre

    Excellent

  • Michel
    Publié le 20:12h, 10 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,
    Je ne sais pas si vous prenez le temps de lire tous les courriels que vous recevez (il y en a quand même beaucoup), mais en recevant cette lettre aujourd’hui, la situation m’a paru plutôt amusante côté coïncidence, car pas plus tard qu’hier, suite à une côlonoscopie, on m’a découvert des ulcères et un début de maladie de crohn. Je dois donc passer d’autres tests la semaine prochaine et pour être tout à fait franc avec vous, j’ai beaucoup « lâcher-prise » sur l’espoir que le corps sait ce qu’il fait. Trop souvent on entend parler de système qui s’attaque à lui-même comme le Crohn, l’asthme, etc. ce genre de conflit intérieur n’est pas très normal il me semble. Je suis bien prêt à admettre mes torts, apprendre à mieux m’aimer, me faire confiance, mais encore faut-il « sentir » une certaine étincelle dans nos actes n’est-ce pas?

    Étant tout comme vous (mais à moindre échelle) un défenseur de « l’esprit forgeant la matière » et ayant appliqué depuis 2 ans et demi une citation positive (soir et matin) et bien autres choses comme beaucoup de lecture (Hamer, vos livres et bien d’autres) meilleure alimentation, produits bio etc. finir par ce genre de conclusion de maladie, me déprime passablement autant en esprit, qu’en accomplissement volontaire.

    Il en demeure pas moins que je pense toujours que les coïncidences sont l’expression d’une force qui cherche à nous ouvrir sur d’autres déroulements possible et à cet égard, ce texte n’est peut-être pas apparu par hasard dans mon courriel aujourd’hui. Aussi, j’aimerais savoir (si vous avez envie de répondre bien entendu ici ou en privé) si vous comprenez le pourquoi de ma situation présente et si, les 7 points dont vous parlerez prochainement pourraient toucher une corde sensible sur ce sujet qui m’afflige.
    Merci de votre temps.
    Michel

  • Louiselle
    Publié le 19:47h, 10 août Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,
    J’ai dévoré ton article et c’est un grand encouragement qui me confirme la nécessité de choisir une fois pour toutes entre faire confiance à la conscience du corps et à la conscience de la Vie que Je Suis ou continuer d’accorder mon allégeance à l,’égo, qui a toujours peur de se tromper…et qui par conséquent remet sa responsabilité d’être et son pouvoir de guérir.. aux mains des soi-disant  »spécialistes »….et confirme par ce fait même ma complète incompétence à assumer pleinement ma véritable nature de pure Conscience.
    Un grand merci et au plaisir de te lire à nouveau.
    Louiselle

  • Aïda
    Publié le 19:19h, 10 août Répondre

    C her Jean Jacques

    Je suis très contente d’avoir de tes nouvelles après c e long silence, oui je souhaite vivement apprendre c comment laisser mon corps me guérir, j’attends donc avec impatience tes nouvelles

    Très affectueusement

  • Hélène Gonella
    Publié le 19:03h, 10 août Répondre

    Le secret de la santé réside dans la détoxination du système lymphatique. Ce nettoyage est vital pour le bon fonctionnement de tous les systèmes. Il faut abandonner tous les produits laitiers, les céréales, les produits transformés et les sucres, car ils sont acidifiants et mucogènes. Il faut manger une alimentation crue végane. Cependant, seule une alimentation frugivore crue peut régénérer le corps. Je vous invite à lire le livre du Dr Robert Morse « Le miracle de la détoxination». Vous pourrez constater que sa technique est fantastique. Elle peut guérir toutes les maladies et faire marcher les tétraplégiques en quelques mois! Oui, la moelle épinière peut se régénérer! Dites-le à toutes les personnes prisonnières de leur corps depuis trop longtemps.

  • Josiane
    Publié le 18:47h, 10 août Répondre

    La dernière fois qu’un antibiotique m’a été prescrit (2006), je ne l’ai pas pris mais me suis souvenue des granulés homéopathiques personnalisés, prescrits par mon ancien médecin avant notrre déménagement, granulés que j’avais chez moi.
    Je les ai pris, il y a eu une brève aggravation mais dès le lendemain, j’étais guérie. Sans antibiotiques!

  • ginette
    Publié le 18:36h, 10 août Répondre

    Je croisque le corps peut se réparer sauf lorsqu’on fait de l’arthrose,est-ce que le cartilage se regenere et comment?J’aimerais votre avis,Jean-Jacques!

    • Marc
      Publié le 00:37h, 11 août Répondre

      Les cartilages peuvent se réparer si on apporte les bons éléments pour leurs reconstructions :
      http://www.chimienaturelle.fr/du-platre-pour-la-sante/

      • AYIN
        Publié le 11:48h, 13 août Répondre

        merci, Marc ! j’ai eu des fractures toute ma vie à cause d’accidents de moto, j’ai 67 ans quand vous me permettez de découvrir le plâtre ! merci encore

  • Marie-Hélène Potter
    Publié le 04:28h, 12 avril Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,

    Merci pour tout, nous avons beaucoup de chance de t’avoir.

  • Ginette chiasson
    Publié le 19:26h, 05 mars Répondre

    Allo moi je pense que le corps n,oubli pas ,!,,,, être une super women un jour te rattrape car tu n,écoute pas ton corps et a.j.d le moindre stresse me dit que même ma peau me fait mal a cause de rougeur qu arrive au moindre stresse alors je vais faire comme tu dis éliminer ce qui me dérange !! Merci miles fois «  »,,

  • basma ezzouche
    Publié le 10:56h, 07 février Répondre

    merci jean jeaque pour cet article enrichissant et votre expérience qui me rend consciente de s’autoguérir.eh oui nous devons êtres responsables à ce don divine à savoir notre santé. Je sens l’honnêteté dans ton discours.
    cjonnaissez vous la nourriture équilibrée dont parle docteur Jamil elkudoussi duwaik?
    j’ai dèja pris le guigumbre comme médicament naturel pour les grippes etc’était éfficace.
    j’approuve que le stress est la première cause des maladies.

    Certainement, il faut gérer nos stresse.
    je suis toujours en quête je ne me maitrise pas encore.

    A propos votre question
    je crois qu’on ne peut guérir que seulement on se maitrise

  • Nemrod
    Publié le 19:27h, 01 février Répondre

    bonjour,
    je tombe des nues…que tu te sois chopé un début de cancer du colon, je peux comprendre…avec tout que tu as ingurgité et infligé à ton corps jusqu’à 23, il fallait bien qu’il te rappelle à son bon souvenir , juste pour le fun, les gens oublient que le corps a une mémoire d’éléphant….mais 2 dépressions , j’arrive pas à le croire, je te regarde comme l’un des mecs les plus zen dans cette espace d’incarnations…oui!, je suis convaincu que l’on vit mieux sans cette médecine conventionnelle, sans écouter les médias, et les élus….salut.

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 20:50h, 01 février Répondre

      Je suis peut-être zen maintenant, à force de tirer les enseignements de tout ce que j’ai vécu dans mon existence comme oppositions, comme coups dégueulasses, comme retournement de situation ! La première dépression s’est manifestée juste après avoir perdu 90 % de tous mes contrats de formation signés avec les entreprises (c’est la première guerre du Golfe qui a déclenché ces annulations de contrats). C’était en janvier 1991. La deuxième dépression s’est manifestée après mon combat titanesque contre le projet de vaccination obligatoire, lors de la soi-disant pandémie de grippe H1N1. J’avais accumulé tellement de preuves du cynisme et de la cruauté des dirigeants de ce monde qu’en je suis tombé dans un dégoût profond pour le monde, un découragement, une amertume immense et une envie de tout laisser tomber… Ce n’est que début 2012 que j’ai réussi à retrouver un nouveau sens à ma vie !

      • YVES
        Publié le 01:10h, 11 août Répondre

        Courage et confiance Ne vous laisser jamais abattre par ce grand combat qu’est aussi la Vie, et comme le disait Mère Théresa , la vie est un combat qu’il nous faut aussi prendre à bras le corps et poursuivre jusqu’au bout Heureusement dans son discours de bien d’autre choses que le combat souvent nécessaire néanmoins si l’on veut vraiment faire bouger les choses et que l’on est déterminé à le faire . A 58 ans, je peux vous dire que la non compréhension ou certaines attitudes de certaines personnes ne me poussent qu’à aller de plus en plus vite, de plus en plus fort dans la seule direction que je me suis fixée et je sais que la Victoire ne sera que plus appréciable pour la collectivité , y compris dans certains cas pour ceux qui nous ont mis  » des batons dans les roues » car ils seront très surpris et finalement apprécieront notre détermination par la force des choses .

  • Sylvie
    Publié le 13:47h, 26 janvier Répondre

    Merci pour l’article, les idées, la motivation, la vision. L’auto-guérison complète du diabète et d’une cataracte ces dernières années sans médicament alors je sais que c’est possible. Je fais face au cancer ces 20 dernières années. À ce moment c’est un cancer du sein à nouveau. J’ai refusé les traitements traditionnels ces dernières années, je n’en ai plus le courage. Je suis le protocol Budwig, des jus de légumes et fruits frais depuis mai 2015; je me sens très bien, j’ai un pH de 7 et plus cependant la situation au sein reste la même. Je travaille sur moi, les émotions, la visualisation. Il semble y avoir une situation ces derniers mois qui se développe près du nerf optique qui peut être cancéreux. Je suis à la recherche de plus de pouvoir personnel sur ma santé et votre article me motive. J’attends la suite!

  • lhote
    Publié le 06:07h, 25 janvier Répondre

    bonjour,
    Je suis une femme de 58 ans et je souffre de constipation chronique avec une forte brulure paravertebrale depuis plusieurs mois (scanner de la colonne normal) et des maux de tete constants et très handicapants , le tout me faisant penser a un debut d occlusion intestinale. Mon ventre est très gonflé avec très peu de gaz. Je mange équilibré et bois. J urine 1,5l par jour. Depuis 2 mois je bois un verre de jus de legumes chaque matin. Actuellement pas de selle depuis presque 10 jours. Je dois aller chez le medecin cet apres midi. Je ne dors pas et souffre beaucoup du dos.
    Que me conseillez vous?

    • Féetima
      Publié le 03:46h, 11 août Répondre

      Bonjour Lhote, je souffre également de constipation, Dans un premier temps peut-être faire un nettoyage du colon par une infirmière ou une personne compétente, ça fait beaucoup de bien. Que retenez-vous??? Aussi faire tremper des graines de lin le soir et le matin boire l’eau avec les graines au bout de quelques jours les selles se ramollissent. Voilà, j’espère que cela va vous aider, il y a aussi beaucoup d’émotionnel se poser les bonnes questions à chaque fois. Belle journée et bonne chance.

    • AYIN
      Publié le 12:38h, 13 août Répondre

      Solution simple, psyllium et graines de chia, une cuillerée à soupe dans un jus de fruit tous les soirs…

  • Marilou
    Publié le 21:07h, 21 janvier Répondre

    je suis heureuse d’apprendre ton parcours, je ne suis pas surprise. Aussi je vais témoigner; j ‘ai eu une double fracture de la jambe droite. des mais présent m’ont tout de suite mis glace donné un 1/2 doliprane et conduit a l’hôpital. je vais abrégé .
    installé sur le brancard l’infirmière arrive avec sa seringue pour me faire un calmant.que je refuse, car n’étant pas habituée au calmant le doliprane pouvait durer 1 nuit entière. L ‘interne m’annonce que je serai opérée. je refuse. son sourire narquois exprime n’importe quoi après une telle radio. je réclame une gouttière, ex infirmière en traumatologie je sais ce que je dis. Ceux qui l’ignore me traite d’insensée. Donc je repars avec ma gouttière mal faite par une externe, car elle passait derrière ma cheville. donc après 3 plâtres successifs et mon refus . l’interne me dit allez vous faire voir .
    J ai lu pendant mon expérience la chance de lire : « le message des hommes vrais  » expérience d’un mèdecin chez les aborigènes; qui expliquait de demander pardon a l’os, de chanter pour lui ect j’ai suivi a la lettre . Un ami m’a apporté des sangsues, j’ai fait de la kinésiologie et avec des amies des massages. le pronostic du chirurgien était : vous ne pourrez pas marcher, vous aurez des douleurs par temps humides. après ‘ mois je marchais. j’ai fait ma rééducation en marchant a la mer, et pour finir en dansant .
    je n’ai pas pris de calmant uniquement homéopathie pas anti coagulant crudités ++ choux surtout avec le plâtre de 2 mois je faisait tout les jours mon hatha yoga. j’ai les photos .
    merci de m’accorder votre écoute

  • Alexandre
    Publié le 03:17h, 14 janvier Répondre

    Bonjour,

    Je suis tout à fait d’accord avec vos propos. Depuis quelques années j’ai pris conscience que nous avons en nous tout ce qu’il faut pour rester en bonne santé. Le corps est merveilleuse machine. J’ai lu quelques livres sur le sujet et fait quelques stages avec des personnes formidables qui suivent vos propos. Depuis quelques jours je suis vos vidéos et vos articles.
    Merci pour ce que vous faites. Alexandre

  • émilor
    Publié le 11:36h, 11 janvier Répondre

    Bonjour Jean jacques, votre article me parle beaucoup, j’ai 69ans, j’ai malheureusement quelques petits soucis de santé, notamment digestifs et aussi une tendance à l’hypertension.
    Dans les années passées, j’ai eu recours à des médicaments allopathiques que je ne supportais pas très bien. J’ai maintenant recours aux plantes qui me font du bien. J’aimerais parvenir à éliminer toute prise de plantes et homéopathie mais je n’en suis pas là, je ne désespère pas!!! emilor

    • alain tuan
      Publié le 08:52h, 18 janvier Répondre

      Bonjour Emilor. Il est possible de se passer de toute médication dès lors où nos cellules ont réintégré la conscience d’auto-régulation et donc d’auto-guérison qui malheureusement s’est trouvé bloquée ou déréglée par une mauvaise gestion de notre alimentation, de notre hygiène de vie ou par des émotions déstabilisantes. C’est pour cela qu’il faut travailler de concert, notre équilibre alimentaire (saine, hypotoxique, anti-inflammatoire), notre hygiène de vie ( réduction des pollutions notamment environnementale), et surtout notre hygiène psycho-émotionnelle dont on sait qu’elle peut provoquer des désordres psycho-somatiques à même de devenir organiques.
      C’est tout l’intérêt d’une prise en charge dite holistique de la santé !
      Bonne continuation.

  • Denise Demers
    Publié le 21:12h, 06 janvier Répondre

    J’ai beaucoup d’ouverture face à toutes ces notions ayant une formation en énergétique et consultant fréquemment des livres de métamédecine. Par contre je me trouve face à une décision difficile à prendre. On vient de me trouver au bras gauche un chondrosarcome grade 1 et je suis schédulée pour une biopsie d’ici 6 mois. Ma tête me dit ok j’en aurai le coeur net et mon coeur et mon âme me dise de ne pas y aller. Quoi faire dans un tel cas? Si je n’y vais pas et que le mal se développe, quoi faire? Dilemne pour moi. Je me donne quelque temps pour y penser et comme la vie fait bien les choses; la réponse me viendra sûrement.
    Merci pour vos partages.

    • alain tuan
      Publié le 09:00h, 18 janvier Répondre

      Bonjour Denise. Un chondrosarcome n’est curable que par la chirurgie … Par contre vous pouvez renforcer votre terrain immunitaire et énergétique, et peut-être suivre un programme de prévention du terrain cancéreux : alimentation hypotoxique et anti-inflammatoire, hyperoxygénation (sport, bol d’air Jacquier,…), développer un milieu intérieur alcalin (non favorable au cancer), jus de légumes fraîchement pressé, amandes amères, … La biopsie est en principe nécessaire pour évaluer le stade d’évolution et poser l’indication chirurgicale …
      Salutations.

  • Flavia Tortolani
    Publié le 09:45h, 06 janvier Répondre

    Bonjour à tous;)

    Juste envie de partager ma lecture du moment qui vient appuyer ce que nous dit cet article. Il s’agit de « Message des hommes vrais au monde mutant : Une initiation chez les aborigènes » de Marlo Morgan.

    Merci Jean-Jacques:)))
    Flavia

  • Vincent
    Publié le 07:29h, 06 janvier Répondre

    Merci cher Jean-Jacques pour cette inspiration sur comment garder sa santé sans dépendre des médicaments. Je suis sur ma soif de parcourir le développement de votre méthode le mois prochain. Avec plaisir, je vous souhaite pleins succès pour cette année 2016.

    Vincent

    • alain tuan
      Publié le 09:13h, 18 janvier Répondre

      Bonjour. Il est possible de se passer de toute médication dès lors où nos cellules ont réintégré la conscience d’auto-régulation et donc d’auto-guérison qui malheureusement s’est trouvé bloquée ou déréglée par une mauvaise gestion de notre alimentation, de notre hygiène de vie ou par des émotions déstabilisantes. C’est pour cela qu’il faut travailler de concert, notre équilibre alimentaire (saine, hypotoxique, anti-inflammatoire), notre hygiène de vie ( réduction des pollutions notamment environnementale), et surtout notre hygiène psycho-émotionnelle dont on sait qu’elle peut provoquer des désordres psycho-somatiques à même de devenir organiques.
      C’est tout l’intérêt d’une prise en charge dite holistique de la santé !
      Bonne continuation.

  • Lise Vaillancourt
    Publié le 18:11h, 05 janvier Répondre

    Merci Jean-Jacques pour cet article si important qu’est la santé. Je voudrais en savoir plus sur ce sujet. Je vous souhaite une année remplie de joie, de santé, de succès. Vous êtes une Inspiration pour les gens.

  • soraya
    Publié le 17:23h, 04 janvier Répondre

    mille merci pour tout vos efforts merci encore

  • odile
    Publié le 21:26h, 03 janvier Répondre

    Bonjour Jean Jacques , C’est toujours un plaisir de vous écouter ou de vous lire , c’est comme si j’ouvrais ma porte à un ami ! Merci Le Chiropractor est mon seul médecin …

  • Campagnol
    Publié le 11:23h, 03 janvier Répondre

    Je suis certaine que nous avons en nous les ressources à notre survie et vie, que nous nous laissons parasiter par les pressions extérieures pour accélérer la guérison mais manifestement si la base du conflit n’est pas résolue, le problème se réitère et nous retombons dans des symptômes qui se ressemblent ou s’empirent! Je pratique depuis peu la méditation en pleine conscience et me fait aider pour prendre conscience de qui je suis et reprendre confiance en moi. Ma vie n’est pas plus stressante qu’une autre je pense. Je me crée mes propres alertes et je ne démasque pas encore mes solutions mais je grandis et c’est mon seul souhait! Je suis le centre de ce qui m’arrive et les situations ne sont là que pour me révéler là où je dois fonctionner autrement pour moi-même. Alors, bienvenue à vos enseignements, je suis également de cette école depuis si longtemps sans tv mais avec un peu trop d’ordinateur quand même, cependant, je choisis ce que je regarde mais me dis aussi qu’il serait temps de moins gaspiller de temps à me distraire et plutôt à en consacrer à me rapprocher de mon équilibre, d’un temps de silence aussi pendant lequel je peux me reposer aussi. Il n’est jamais trop tard pour voir de plus en plus clair et trouver son chemin pour mieux vivre et réaliser pleinement sa vie!!!
    Sylvie

  • Laurence
    Publié le 11:19h, 02 janvier Répondre

    Quelle merveilleuse ‘providence’ que d’avoir eu la chance de découvrir un joyeux formateur du nom de J.Jacques Crèvecoeur…Il est l’heureux élu de notre monde nouveau d’aujourd’hui…
    Nous devons nous « engager » – nous responsabiliser… « rien n’est en dehors de moi » affirme les nouveaux formateurs…
    Dans tous les domaines, nous avons le CHOIX de dire oui ou non. Mais du moment que notre conscience est en éveil, plus rien ne devient comme avant…
    Comme le travail de « croissance individuelle » se pratique AU QUOTIDIEN, il est vraiment appréciable d’avoir recours à l’Aide de J.Jacques… De tout coeur MERCI !

  • Claire
    Publié le 10:53h, 02 janvier Répondre

    Bonjour. Toute ma gratitude pour votre travail. Je suis atteinte d’emphysème (j’ai 48 ans) et j’ai réussi à réduire les médicaments au strict minimum, mais pas encore à les annuler entièrement. Physiquement, j’en ressens encore le besoin car tout effort physique donne beaucoup d’essoufflement. En revanche, depuis maintenant deux ans, j’ai changé mon alimentation, devenue végétarienne et passablement crudivore. Je me soigne en homéostasie. Le médecin ne comprend pas que je ne sois pas plus malade! Je suis arrivée à trouver un équilibre qui me permet de gérer du mieux que je peux ma vie professionnelle, familiale (j’élève seule mes trois enfants) et je travaille à plein temps, j’entretiens une maison et un jardin.
    Tant mieux, mais je crois moi aussi que pour chacun, c’est un cadeau de retrouver sa souveraineté et sa confiance en soi. Et de reprendre les rennes de sa vie et de ne plus la laisser à d’autres!
    Merci

    • alain tuan
      Publié le 09:42h, 18 janvier Répondre

      Bravo. C’est excellent ce que vous faites !
      Mais attention au crudivorisme, car il nécessite d’avoir une énergie vitale au top ! sinon vous risquez d’aggraver le déficit énergétique au niveau des méridiens qui en ont le plus besoin, les poumons dans votre cas. Donc, renforcez votre méridien poumons, intéressez-vous également à la respiration consciente (pranayama en yoga) épaulée éventuellement par de la Sophrologie ou hypnose pour travailler (visualisation thérapeutique) au niveau de vos alvéoles.
      Sachant que c’est une atteinte de la paroi de vos alvéoles, il faudrait enrichir votre alimentation en bonnes graisses (oméga-3), en épices et aromates (anti-inflammatoires) et en collagène (le bouillon d’os en pourvoit largement et à peu de frais).
      Il faut aussi renforcer votre immunité pour éviter les surinfections.
      Bonne continuation.

  • Maude
    Publié le 06:39h, 02 janvier Répondre

    Je suis convaincue du pouvoir de guérison du corps. L’humain a un potentiel de création infini et on peut l’expérimenter au niveau de la santé. J’aime bien utiliser les dictionnaires métaphysiques sur la signification des malaises et maladies lorsque quelque chose ne tourne pas rond mes préférés sont deux de Lise Bourbeau et de Jacques Martel.

    Merci pour ce blogue intéressant, j’apprécie aussi beaucoup les capsules youtube. Vous aidez les gens de manière très concrète avec du contenu gratuit. Wow!

  • Cantau Metivier
    Publié le 06:12h, 02 janvier Répondre

    Autant je partage beaucoup de vos convictions autant mon scepticisme est grand quant à vos idées sur la santé
    Les peuplades dont vous faites référence n ont certes pas accès aux médicaments mais vous ne pouvez ni nier leur espérance de vie très faible ni les morts pour maladies ou les décès très fréquents des femmes en couche et des enfants en bas âge
    Personnellement je pense qu il faut faire le choix d une médecine raisonnée et raisonnable rien n est à jeter il suffit de ne pas être dans l excès et d avoir bien à l esprit que la science a fait des progrès mais que tout reste à découvrir

    • Jean-Jacques Crèvecoeur
      Publié le 08:50h, 02 janvier Répondre

      Ce que je présente comme idées sur la santé ne sort pas de mon chapeau. Elles résultent de 35 ans de pratiques, d’expérimentations, mais aussi de centaines de lecture critique sur la véritable efficacité de la médecine. Après toutes ces années, ma conclusion est que la médecine moderne tue beaucoup plus de gens qu’elle n’en sauve. Personnellement, le seul progrès que je reconnais, c’est ceux de la chirurgie réparatrice totalement indispensable en cas d’accident ou de traumatisme physique. Par contre, la médecine est en échec total pour l’amélioration de la santé des populations.
      Quant aux morts que vous évoquez, elles sont provoquées bien plus par les conditions dégradées de l’hygiène que par l’absence de médecine. Mais si ça vous intéresse, sur ce même blog, dans la même section, il y a une série d’articles où je développe tout cela. je vous renvoie donc à la série d’articles à partir du numéro 27 : Et si nous apprenions à douter de tout ?

    • alain tuan
      Publié le 09:40h, 18 janvier Répondre

      Tout à fait d’accord !
      La médecine conventionnelle pour les urgences et certaines maladies très graves, les médecines alternatives, y compris la nutrition saine et l’hygiène de vie pour les maux du quotidien et la prévention de santé !

  • hasni
    Publié le 02:06h, 02 janvier Répondre

    Bonne et heureuse année 2016 M. Jean -Jacques Crévecoeur pour ce partage. Moi aussi, je suis e convaincu et meme certain que le corps a les capacités de s’auto- guérir, et bien plus encore. Au plaisir de lire le développement de ces conceptes fondamentaux.

  • Obled
    Publié le 12:46h, 01 janvier Répondre

    Merci Jean Jacques pour ce beau partage. Moi aussi, je suis convaincu que le corps a les capacités de se guérir, et bien plus encore. Au plaisir de lire le développement de ces 7 piliers. Ingrid

  • France
    Publié le 11:56h, 01 janvier Répondre

    Je recommande vivement le site de Thierry Casasnovas :
    http://regenere.org/

  • beuve marc
    Publié le 04:03h, 24 décembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    Comme vous, mais certainement en pire, j’ai très longtemps flirté avec la maladie. Je n’aurais pas dû mais cela m’a tellement appris.
    A 9 ans des douleurs sont apparues, chaque jour plus fortes et plus fréquentes. A 11 ans c’était devenu insupportable. Un spécialiste plus futé que les autres a enfin trouvé le nom de cette saloperie de maladie. Cet homme, je ne l’oublierai jamais. Sans lui, j’aurais probablement fini par me suicider pour ne plus souffrir.
    Il m’avait prévenu qu’à la suite de mon traitement, j’aurais des ennuis de santé au moins jusqu’à l’âge de 20 ans. Il a eu raison car ce fut bien plus ! Angines et sinusites à répétition, grippes interminables, et 2 longues années cloué au lit par des néphrites hématuriques, etc…etc… Alors maintenant, j’évite au maximum les médicaments !
    Il y a 8 ans ma mère est décédée emportant avec elle son secret, celui de ma naissance. Alors j’ai fouillé dans le passé submergé par les émotions pour tenter de le découvrir. Toutes ces années d’investigations m’ont littéralement ruiné la santé, au point que j’ai bien cru en mourir. Je ne voyais aucune issue, ma mère ne pouvait pas ressusciter et mon père non plus, d’autant que je ne connaissais hélas que son prénom et sa nationalité.
    C’est à ce moment là que j’ai découvert vraiment le « décodage biologique », lors d’une conférence vraiment exceptionnelle où tout trouvait explication logique. Tous mes symptômes ont disparu les uns après les autres jusqu’à supprimer mon traitement à vie pour mon problème cardiaque.
    Je ne saurai que trop recommander à toutes les personnes atteintes de maladies graves ou (et) incurables d’assister à cette conférence avec leur famille « Ma maladie, simple fatalité ou réponse bio-logique réversible » et de consulter dans la foulée. Claire, d’une logique imparable et compréhensible par tous, elle leur permettra de comprendre pourquoi la maladie et surtout comment en inverser le processus pour retrouver la santé (voir http://PrendsLaMain.free.fr onglets « conférences » et « décodage »). Si chacun savait cela avant d’être confronté à la maladie, cela éviterait bien des larmes et des peurs, et pour les personnes désespérées de retrouver enfin l’espoir Je sais que vous connaissez cette technique qui agit sur la cause et non pas sur les symptômes. En agissant sur la cause, il est logique et rassurant de ne plus craindre les récidives.
    Je ne veux plus de médicaments ou seulement à titre exceptionnel pour une durée très courte. J’ai 72 ans et j’ai définitivement supprimé ma mutuelle (excepté en cas d’hospitalisation). Ainsi je me donne le droit de choisir la thérapie la plus efficace.
    Je connais aussi une autre technique inspirée d’un livre intitulé : « Pensez et guérissez » du Professeur Kurt Tepperwein. Vous connaissez ? J’utilise encore d’autres techniques, par exemple : « le bain dérivatif »
    Et maintenant je suis impatient de découvrir toutes les vôtres.
    Merci Jean-Jacques. Je vous apprécie. Bravo pour tout ce que vous faites.

    • alain tuan
      Publié le 09:49h, 18 janvier Répondre

      Oui nous avons les clés pour nous réaproprier notre santé qui est innée. Toutes les capacités d’auto-régulation et donc d’auto-guérison sont dans le programme de l’adn de toutes nos cellules. Pourquoi y a t’il eu blocage, ou frein au niveau de ces capacités : alimentation déséquilibrée ou dégradée, hygiène de vie, pollution physique et mentale voire spirituelle, plus rarement génétique. A nous de travailler sur tous ces facteurs dans le cadre d’une optique dite « holistique » de la santé !
      Bon courage à tous !

  • Mirre Fanfant
    Publié le 17:11h, 22 décembre Répondre

    Bonjour JJ,
    Je suis impatiente également de lire la suite surtout ce qui traitera de l’alimentation. Bien que j’essaie de manger le plus sainement possible je reste trop gourmande de confiseries et je sais que ce n’est pas bon. J’ai 60 ans et j’ai tjrs été d’excellente santé dans l’ensemble. Pourtant je viens de faire un petit AVC alors que je me sentais en pleine forme et pleine d’énergie. Je venais de me mettre au sport en salle pour renforcer muscles et chair. Je pratique déjà le tai chi. Depuis quelques années je fais de l’hypertension ( pas trop élevé) et suis sous médicament pour la stabiliser. Je n’ai aucune douleur, plutôt alerte par ce que très mince, mais avec l’âge il semble que les maux commencent à arriver. J’ai lu le livre ´´le langage secret de vote corps’´ de Inna Ségal et je comprends que les émotions que nous ressentons ( ne sachant pas tjrs comment les maîtriser) sont aussi responsables. J’essaie d’y travailler. J’attends donc la suite de vos articles avec grand intérêt. Merci pour ce partage !!

    • beuve marc
      Publié le 05:45h, 25 décembre Répondre

      Bonjour,
      Je viens de vous lire à l’instant. Si vous pensez que ce sont des émotions qui sont la cause de la dégradation de votre santé, alors consultez un thérapeute spécialisé en décodage biologique et vos symptômes devraient disparaître avec son aide. Dommage qu’il y en ait si peu en France. J’ignore dans quelle région vous habitez, car vous trouveriez des réponses à vos questions si vous pouviez assister à la conférence que je recommande « Ma maladie, simple fatalité ou réponse biologique réversible » Voir site http://PrendsLaMain.free.fr
      Je l’ai vécu personnellement. Vous pouvez lire mon témoignage.
      Cordialement
      Marc

    • alain tuan
      Publié le 09:56h, 18 janvier Répondre

      Vous êtes sur la bonne voie, celle d’évoluer et de vous améliorer !
      Passez le cap de vous sevrer en sucre raffiné, c’est un véritable poison qui sabote vos efforts !!
      Remplacez le progressivement par du stévia (naturel et surtout pas par des édulcorants chimiques), du miel, du sucre de canne complet bio ou du sirop d’érable. Les fruits sont très bénéfiques (le fructose naturel des fruits avec les fibres de la pulpe). Les jus de légumes fraichement pressés à l’extracteur de jus sont des vrais « médicaments » de la nature.
      Un autre médicament naturel est le bouillon d’os bien connu des ancienne générations, qui permettent de faire le plein de minéraux naturels et surtout de collagène (qui nourrit en profondeur cartilage, os, tendons, cheveux, peau, enfin bcp bcp de choses …).
      Bonne continuation.

  • Lisette Larose
    Publié le 18:43h, 20 décembre Répondre

    Dimanche 20 déc,, je viens de prendre le temps de te lire mon cher Jean, et j’attends avec impatience la suite… J’ai dernièrement eu la chance de te découvrir dans mon site face book, on dit souvent que tout arrive à point dans la vie!!!!!! et te voilà…..Merçi,, d’être là..

  • Elaine
    Publié le 15:13h, 20 décembre Répondre

    Bonjour,
    Vous m’inspirez, le contenu de ce que j’ai lu me me parle et j’ai hâte d’en lire plus.

    Merci d’être sur mon chemin!

  • Renée
    Publié le 11:57h, 20 décembre Répondre

    Hallo JJ.
    Hugues et moi-même vous suivons fidèlement depuis le début.
    J’ai 73 ans, jamais malade jusque il y a 4 ans le diabète et cholestérole me surprennent. Mince et active, je me prenais mes 2 pilules par jour et voila qu’une angine de poitrine grave me tombe dessus. 2 stents et plus de pilules encore. Quoi faire? Je suis un peu angoissée maintenant

    • alain tuan
      Publié le 09:59h, 18 janvier Répondre

      Les problèmes cardio-vasculaires et métaboliques peuvent être grandement améliorés par une alimentation adaptée (en général hypotoxique et anti-inflammatoire type Seignalet ou Paléo), de l’activité physique adaptée (oxygénation et détoxication) et un travail sur l’apaisement mental …
      Bon courage !

  • Marie-Laure
    Publié le 04:12h, 17 décembre Répondre

    Merci Jean-Jacques pour ce témoignage et ton offre à nous montrer des pistes pour aller vers l’autoguérison. Je suis très contente de t’avoir trouvé sur mon chemin. Je suis actuellement en plein burn-out . C’est si difficile de changer nos habitudes. N’est-ce pas?

    • alain tuan
      Publié le 10:01h, 18 janvier Répondre

      Le signal d’alarme ou la leçon du burn-out = lacher-prise, respect de soi, carpe diem, … si on a le choix, mais je pense qu’on a toujours le choix !
      Bon courage !

  • nathalie
    Publié le 22:00h, 16 décembre Répondre

    J attends de lire vos articles avec joie.
    Nathalie

  • Anonyme
    Publié le 21:51h, 16 décembre Répondre

    Comme complément d’information, je recommande conseille à tous ceux qui ne connaissent pas ce bouquin de se renseigner sur le système médical qui ne nous aide pas, pratiquement le même dans tous les pays, et de lire cet incontournable qui a réveillé tant de monde: « La mafia Médicale » de Ghislaine St-Pierre Lanctôt : https://www.google.ca/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=la%20mafia%20m%C3%A9dicale%20ghislaine%20lanct%C3%B4t
    Vous pouvez aussi seulement taper le nom du livre et de l’auteur et vous aurai la page avec toute l’Info.

  • karine bourcart
    Publié le 14:14h, 16 décembre Répondre

    MERCI. OK je suis consciente de tout ce que vous dites, mais je voudrais lire en détails les 7 concepts et observer ce que je peux apprendre. OU les descendres?
    J’ai une disfonction corporelle ( je ne suis pas malade!)appelée par les médecins POLICITEMA VERO BONO une disfonction de la moelle épiniere, une forme de mieloprolifération. qui produit un excedent de globules rouges. Une chose apparamment peu comune….Pendant 3 ans j’ai travaillé avec tous le recours a la main, acupuncture, homeopatie, naturisme. machines de frécuences etc etc… et finalement en décembre 2014 j’ai eu un espece d’infarctus cérébral.. trou noir pour 24 heures, je ne me souviens de rien ou presque… et quand je retrouvé la conscience je ne pouvais pas parler ( mais j’ était conscicente..) pas lire , ni écrire… et grosse surprise, prise en main par la médecine conventionelle… sous chimio orale… impossible (famille et 69 ans) de faire immédiatement marche arriere.J’ai récupéré mes habilités cérébrales en 8 jours..au lit ne pouvant que faire du crochet.. au début comme une araignée soule et pui de mieux en meiux…cela m’a redémaré ma coordination cérébrale. Il y a de cela un an. Je continue chercher…en ce moment je commence un nettoyage avec diete alcaline, 12 jours de jus vébgétaux. sosu control par analises pour ajuster la diete… que je commence en Janvier et avec un auto vaccin ( prise de sang 5ml qui se mélange dans une solución de minéraux et s’applique chaque jour 1m, sous cutané) pendant 49 jours et se renouvelle chaque 50 jours. Cela m’a fait descendre mes gloobules rouges et réduir la chimio de 1000mgr par semaine. Donc toute votre conaissance m’intéresse. Je suis éleve de lÁcadémie en mouvement et je vous découvre sous de multiples formes. Merci pour m’orienter pour continuer á vous lire

    J’ai toutte ma vie travaillé sur le déveoppement de ma cosncience, J’ai ammené au Mexique une technique d’auto transformation qui travaille énergétiquement , sur le sisteme de croyance et la résonance. Depui 20 ans je me lápplique pour voire les ombres et les facons de grandir. Il me manque a mon avis une structure

  • Strougmayer Anne Marie
    Publié le 03:33h, 16 décembre Répondre

    Bonjour,

    Heureuse et ravie que ma soeur Solange m’envoie le lien ou tu parles aussi facilement d’une vie sans médication aucune. Je suis en perpétuelle médication pour du psoriasis récurant et sous anti dépresseurs depuis de nombreux mois. Je vis cela avec une certaine sagesse tout en me rendant compte que ces médicaments évidemment sont actifs bien sûrs mais aussi actifs dans le fait de me laisser plein d’autres effets secondaires sur par exemple, la rigueur de mes cheveux que je dois maintenant couper très court car je les perds par poignées en ingurgitant un médicament « chimiotique » va t on dire….!!!! en une prise par semaine depuis de nombreux mois pour soigner ce psoriasis récurant que je traine avec moi depuis l’age de mes 12 ans, j’en ai aujourd’hui presque 52. Voilà pourquoi la sagesse de ma soeur et ta sagesse vont je suis sûre percuter dans l’art de remettre mon église au milieu du village et revoir un peu à manière de me soigner tout à fait différemment à l’avenir. Au plaisir de te lire Jean Jacques, j’ai déjà lu et partagé de nombreux conseils que tu prodigues dans tes vidéos à tous les niveaux et je suis heureuse l’avoir lu cet article. Je me rejouis donc d’avoir plus de clarté dans le travail que tu as fait sur toi même pour te libérer de tout cet attachement que nous avons au système médicamenteux auquel nous nous habituons de surcroit et qui ne peut être que nocif, je m’en rends compte pour plein d’autres choses dans nos corps. Alors je te souhaite à toi, à ta famille, à ceux que tu aimes ainsi qu’à tous les lecteurs, d’excellentes fêtes de Noèl, de fin d’année et surtout une merveilleuse année 2016 qui ne peut commencer que dans la joie, et la bonne humeur si nous l’avons décidé. Alors Amour, Paix et Tendresse pour chacun d’entre vous sur notre belle terre. A très vite. Que sur chacun d’entre vous, l’univers veille.

    Merci la vie

    Anne Marie

  • Lakerou
    Publié le 14:53h, 15 décembre Répondre

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord.J’ai eu à peu près la même démarche.Souvent malade de la sphère ORL ou grippée.Par contre je prenais le minimum de médicaments, pas d’antibiotique. Puis je suis passée à l’homéopathie, puis à rien. Rien d’ingéré en tout cas. Le yoga, le lavage quotidien du nez et la certitude profonde que la maladie n’a plus de prise sur moi. Si j’ai quand même un petit problème, je me guéri très vite et seule.
    Merci pour ce partage de ton expérience. J’attends la suite avec impatience.

  • Chantal Saarloos
    Publié le 11:44h, 14 décembre Répondre

    Je crois moi aussi a la capacite de s’auto guerir . J’a ireussi en supprimant la consommation de Sucre(lent et rapide) a faire baisser l’index glycemique et le taux de cholesterol de 0,5 en 1 an.
    Bien sur , je n’avais pas (encore ) de maladies dites « graves ». Cela m’a montre que je pouvais etre moi-meme l’artisan de ma sante, et j’avoue que cette idee d’avoir la regie de ma vie me convient . merci de ton temoignage et de ce blog que je vais suivre…

  • Thérèse
    Publié le 21:49h, 13 décembre Répondre

    Bonsoir!J’ai écoutée votre vidéo avec beaucoup d’intérêt. Pour avoir travaillée dans le milieu de la santé pendant 40 ans je peux vous dire que j’en n’aie distribué des pilules. En ce qui me concerne, je suis en bonne santé physique et je n’aime pas prendre des médicaments. par contre je reconnait que j’ai un travail à faire au niveau de l’alimentation. Merci de m’éveiller à la vie!

  • Annabelle
    Publié le 13:27h, 13 décembre Répondre

    Merci pour cet article très intéressant. Est-il donc possible d’être en pleine forme sans complément de vitamine D dans les pays du nord? Les huiles essentielles entrent-elles dans la catégorie « complément/supplément »? Peut-on vraiment obtenir tout ce qu’il faut pour notre corps (même en mangeant bio) avec l’appauvrissement des sols et des aliments?

    • alain tuan
      Publié le 10:05h, 18 janvier Répondre

      La vit D3 est vitale pour la santé dans les pays du Nord !!! très sous-estimée dans ses fonctions … même avec une nourriture hyper saine et équilibrée il peut être nécessaire de prendre un complexe sérieux multivitaminé à moins d’avoir une génétique au top ou avoir déjà conscience au niveau cellulaire d’une nutrition « de lumière » c’est à dire pranique !

  • jo
    Publié le 03:08h, 13 décembre Répondre

    Merci JEAN Jacques pour tout ce que vous partager!
    je partage vos idées, et cette philosophie ( on peut appeler cela une philosophie de vie non?)
    J essaie aussi de communiquer cette force autour de moi, et j attends de lire les étapes avec impatience car justement j ai une petite baisse de forme en ce moment, comme ci j avais envie de baisser les bras, un ras le bol , une grosse fatigue…..
    merci pour votre aide , pour vos articles.
    jo

    • alain tuan
      Publié le 10:09h, 18 janvier Répondre

      pensez à la vit D3 – vital dans nos pays …

  • Mag
    Publié le 15:28h, 12 décembre Répondre

    Je vis avec le cancer depuis maintenant presqu’une trentaine d’années avec des hauts et des bas, mais toujours dans l’espoir de guérir définitivement, même si je ne sais pas comment.
    je suis réceptive à tous vos conseils.
    merci

  • Lacroix Chantal
    Publié le 09:48h, 12 décembre Répondre

    Merci Jean-Jacques pour toutes vos publications, toujours pleines de sens pour moi.
    Comme j’aimerai pouvoir me débarrasser des anti -dépresseurs que j’avale depuis plus de 30 ans, parce que j’ai fini par croire que j’en aurai besoin à vie pour vivre « normalement », selon le psychiatre qui me suit pour dépressions graves durant les années passées, désirs d’en finir et manque total de joie de vivre dû à des troubles bi-polaires. On m’a seriné que cette maladie est génétique (ma mère en souffre aussi) , héréditaire et se développe en fonction de l’environnement et des expériences douloureuse vécues.
    Comme si c’était une fatalité pour moi. J’ai longtemps lutté contre et je faisais rechute sur rechute.
    Je suis l’enseignement d’Ecoute Ton Corps de Lise Bourbeau depuis plus de 10 ans et j’ai appris beaucoup sur la signification métaphysique et le sens profond des maladies, j’ai réussi à éradiquer la sinusite chronique et les maux de têtes, et autres inconforts. Je me suis guérie d’un cancer du sein avec une opération et des rayons en 1998, mais en évitant la chimio. Gros message de mon corps à cette période de ma vie.
    J’ai aussi changé mon alimentation et j’ai augmenté mon immunité aux rhumes et autres grippes ou problèmes digestifs, et petits inconforts physiques au quotidien.
    Mais je reste bloquée sur le problème de la dépression et de mon extrême sensibilité.
    Pouvez-vous me conseiller à ce sujet, je ne doute pas que cela aiderait une quantité de personnes qui hésitent à parler de cette maladie si gênante au regard de la société;
    Merci infiniment par avance et bonne route à vous dans la poursuite de votre évolution vers encore plus de Lumière, Conscience et Amour véritable dans votre vie.
    Bien amicalement
    Chantal

  • Françoise
    Publié le 09:18h, 12 décembre Répondre

    Bonjour, vous dites dans votre article: »Bien entendu, ce qui m’a permis de retrouver mon autonomie complète dans la gestion de ma santé, ce sont, dans un premier temps, les interventions de thérapeutes qui respectaient consciemment les lois naturelles de rééquilibrage du corps. Pendant près de quatre ans, entre l’âge de 23 et 27 ans, j’ai eu le privilège d’être accompagné par des hommes et des femmes exceptionnels pour me nettoyer radicalement des traces des traitements que j’avais subis depuis ma naissance…  »
    Allez-vous nous parler de cela? Je suis intéressée de savoir de quelles thérapies il s’agit. Merci beaucoup!

  • caroline chevalier
    Publié le 06:46h, 12 décembre Répondre

    Bonjour,
    j’ai une maladie dite « incurable » qui m’empêche toute activité physique. J’ai 39 ans. Les solutions des médecins sont soit ajouter des hormones et autres substances dans mon corps, soit, enlever l’organe souffrant de mon corps.
    Ajouter ou enlever quelque chose à mon corps : je comprends ainsi que mon corps ne m’appartient plus et ce n’est pas ce que je veux !
    Je recherche des médecins pour m’aider à me soigner différemment et je frappe à de nombreuses portes. Les finances sont un grand frein car ma maladie m’empêche de travailler.
    J’ai déjà commencé à changer radicalement ma façon de manger et cela me fait beaucoup de bien !
    J’aimerais essayer d’autres pratiques mais je me sens perdue devant les nombreux choix et le coût de ces pratiques.
    Je privilégie donc pour l’instant les choses gratuites comme le bain dérivatif.
    Je conseillerais donc pour commencer les livres de France Guillain.
    Caroline CHevalier

  • Noelle
    Publié le 06:28h, 12 décembre Répondre

    Bonjour heureuse de vous retrouver. Un peu tristou ette de ne pas avoir pu m’inscrire a la formation de l’académie de la viee mouvement je ss vraiment heureuse de vous retrouverds cet autre registre qui me passio e tout autant….. votre histoire estpassionante et nous renvois a tous u e image de nous même. Depuis bientôt 7 année je suis da s cette démarche je vois tres rarement le medecin et ne me soigne pratiqueme tqu’avec l’homeopatie….je crois que notre mentale y est aussi pour beaucoup avec notre alimentation, mais la vie est si Violente par moment et nous malmène. ….actuelement je traverse une depression majeure et j’ai le sentiment d’etre une autre personne, j’ai de la chance d’avoir un medecin geniale qui donne tres peu de medicament meme en etant homéopathe mais j’ai peur dans mon etat de me creer d’autre maladie avec les emotions et les idée négatives que je me fais aujourd’hui….
    J’aimerais bien en savoir plus sur votre article …j’attends avec impatience la suite….
    Merci de partager votre experience avec nous

  • Elisandre la fée du Royaume Amoureux
    Publié le 03:08h, 12 décembre Répondre

    J’ai vécu dans ma jeunesse des choses similaires à celles que vous décrivez : beaucoup de symptômes notamment au niveau des voies respiratoires et j’ai, vers l’âge de trente ans commencé à comprendre qu’il fallait changer d’orientation. Faire toujours plus de la même chose ne servait à rien. J’ai consulté une homéopathe et le nettoyage a commencé, puis la conscience de mes émotions etc…chaque symptôme doit être regardé comme un appel à changer quelque chose de non adaptée dans sa vie, ses comportements, son alimentation. Dernièrement suite à une amélioration supplémentaire de mon alimentation (consommation de jus cru de légumes/fruits) et suppression de café, céréales j’ai retrouver une capacité de voir sans lunette très correctement, alors que celles-ci m’étaient indispensables depuis une dizaine d’années, pour lire, écrire et travailler sur mon PC. Des migraines légères qui me donnaient des vertiges ont disparu également. Elle est pas belle la vie ???

  • CHRISTIANE
    Publié le 17:22h, 11 décembre Répondre

    Je viens de lire votre article qui me fais bien réfléchir.
    J’ai 64 ans et j’ai toujours été en bonne santé sauf depuis peu.
    Je consulte régulièrement les livres suivants : D’accord avec mon corps de Louise Hay et le grand dictionnaire des malaises et maladies de Jacques Martel. Je me rends compte que ce sont mes émotions et certains comportements que j’expérimente qui me créent problèmes. Mais je ne sais pas toujours mettre en pratique ce que je lis. Je sais que je dois plus me faire plaisir. Merci pour vos articles.

  • mireille
    Publié le 17:16h, 11 décembre Répondre

    bonsoir
    au mois d octobre 2014 on m a opère d un cancer du sein j ai du subir 6 scèances de chimio et 36 radiothérapies pour le moment ca va .vous pensez que j aurais pu m en sortir sans chimiothérapie ?

  • kamel henda
    Publié le 14:39h, 11 décembre Répondre

    bonsoir M Jean jacques merci de m’avoir présenter votre belle expérience mais s’était une présentation générale sans détails exp quelle est la thérapie et le traitement naturel que vous avez suivi pour combattre les maladies chroniques ? je suis tout a fait d’accord avec vous que la médecine moderne a échoué pour traiter les maladies chroniques tel que le diabète le HTA de façon définitive pour mon expérience j’ai fait un diabète gestationnel en 2004 et depuis j’ai suivi
    un regime alimentaire très pauvre en sucre sans ttt mon alimentation est naturel ; je suis équilibrée Pour l’arthrose je consomme de l’aloe vera que j’ai planté dans mon jardin aussi j’ai planté du thym ,du romarin, de la sauge ,de lavande pour les infusions aussi je fabrique chez moi du vinaigre de cidre bio je le consomme avec la famille . Voilà mon mode de vie que je vie espérons le moi prochain que vous détaillez plus votre expérience pour bénéficier plus merci infiment

  • Lise M
    Publié le 06:31h, 11 décembre Répondre

    Bonjour
    Bravo pour tout les efforts que vous avez fait. Je vous admire. Je crois en ce que vous dites et de plus je suis entrain de lire le livre de Daniel .A Twogood, D.C. Mefiez-vous du lait
    Pendant 30 ans il a souffert de maux de tête et de douleurs au cou, au dos et il a guérit
    Le plus difficile pour moi, c’est de me mettre en action. Je commence quand même à diminuer les produits laitiers et j’observe mes symptômes lorsque je consomme du lait. Au plaisir de vous relire et merci pour tout car je sais que vous allez changer ma vie en 2016. Je profite de l’occasion pour souhaiter à vous et votre famille ainsi qu’à tous les lecteurs de Joyeuses Fêtes et pour l’année 2016 une meilleure santé physique et mentale.

  • christelle
    Publié le 05:30h, 11 décembre Répondre

    Merci pour cette article, et les commentaires j’attends la suite avec impatience.
    Je suis dans une démarche de développement personnelle et j’habite le sud ouest de la France.
    Bravo aux canadiens car il y a beaucoup de sites et de personnes dans cette même démarche au canada. Grâce à vous tous j’apprends plein de choses.

  • christelle
    Publié le 05:26h, 11 décembre Répondre

    Bonjour,
    S’il y a une méthode pour se libérer des maladies, je suis intéressée mais ce ne doit pas être facile. Je suis maman de 2 enfants en bas âge dans le sud ouest de la France et j’ai très peu de temps.
    J’ai commencé à essayer de supprimer les produits laitiers ce qui est difficile entre la pression de l’entourage, les habitudes, la cantine… Au final, je me sens mieux.
    J’essaye d’être à mon écoute intérieur depuis peu et pour cela j’ai besoin de calme et de solitude. C’est simple, je me laisse guider par des idées que je reçois et je les applique immédiatement car on est vite détournée d’une pensée à cause de la télé ou autres…
    Grâce à internet j’apprends plein de choses et je félicite les canadiens car souvent les sites de développement personnel ou les personnes qui sont dans cette démarche sont du canada.
    Christelle

    • alain tuan
      Publié le 10:12h, 18 janvier Répondre

      Persévérez … le lait (de vache), le sucre raffiné, le gluten moderne sont de véritables saboteurs de santé, la pollution mentale aussi (stress, médias, …), soyez conscient que la santé est innée et que le corps a de hautes capacités d’auto-guérison (c’est dans l’adn de toutes les cellules !), et ayez confiance en votre corps … mais il faut l’aider un peu quand même !

  • Merlin
    Publié le 02:40h, 11 décembre Répondre

    Pratiquer la méditation, faire les exercices quotidiens intitulés « Les cinq Tibétains » (excellentes démonstrations sur Youtube), s’aérer et marcher très souvent en pleine conscience… Rien de tel pour (re)trouver un bon équilibre psychologique et se porter mieux. Essayez. Tout cela ne coûte rien.

  • Danielle Oroulx
    Publié le 18:04h, 10 décembre Répondre

    J’aime vous lire et j’espère en apprendre d’avantage sur le comment de reprendre notre santé en main

  • Joëlle
    Publié le 17:10h, 10 décembre Répondre

    Bonsoir Jean-Jacques,
    Merci de partager ton expérience, j’attends avec grand intérêt la suite ! ça me parle beaucoup et je me sens dans mes 1ers pas sur ce chemin d’apprendre à faire confiance dans le pouvoir d’auto-guérison de mon corps, de tout mon être ai-je envie d’ajouter ! actuellement, ce pas se concrétise par la pratique du mouvement régénérateur de Itsuo Tsuda (voir l’école de la respiration) Ma 1ère motivation était de retrouver le sommeil sans plus avaler quoique ce soit et c’est en train de revenir alors que cela fait à peine 2 mois seulement que je me consacre à ces rendez-vous du non-faire !! j’ai encore bcp de choses à régler, mais c’est déjà énorme de retrouver un sommeil naturel !
    A bientôt pour d’autres partages

    Joëlle

  • Céline
    Publié le 16:39h, 10 décembre Répondre

    Merci pour ce partage, j’ai hâte de lire les autres articles, je pense que vous avez peut être vécu toutes ces maladies pour trouver comment avoir une santé parfaite et livrer cela au monde. C’est un trésor, un cadeau que nous ferez. Passer de tant de maladies à une si bonne santé parait incroyable. Vous avez trouvé comment faire, bravo pour cela, ça n’a pas du être facile. Je suis guérisseuse et j’essaye de faire comprendre aux gens qu’ils doivent prendre en main leur santé mais la plupart rechignent au moindre changement alimentaire ou d’hygiène de vie (sport, gestion du stress etc) et préfèrent prendre les médicaments des médecins. Ils viennent juste me voir car je suis leur dernier espoir! Il y a encore beaucoup de chemin à faire avant que la façon de se soigner ne change, heureusement nous sommes de plus en plus nombreux à avoir conscience des limites et même parfois des méfaits de la « médecine chimique » et nous qui sommes ici sommes des précurseurs dans cette voie de se soigner naturellement, avec l’alimentation, l’énergie et la gestion des émotions. Je pense qu’il est possible d’atteindre l’équilibre du corps et la santé cependant cela demande beaucoup d’attention, de connaissances et d’autodiscipline. Atteindre l’équilibre acido-basique est déjà tellement compliqué, pas dans la théorie mais dans la pratique…

  • Carlos
    Publié le 13:33h, 10 décembre Répondre

    Bonjour!
    J’adhère complètement à votre article. J’en parle avec des mots différents mais qui expriment la même réalité dans mon livre « Inspirations ». La plupart d’entre nous avons perdu cette relation intime qui nous étais si accessible à une autre époque. Le corps tire des signaux d’alarmes que nous n’écoutons pas. Il a toujours raison, il suffit de l’écouter et de le comprendre. N’oublions pas que nous avons en nous un autre puissant outil : le pouvoir de visualisation! L’esprit ne fait aucune différence entre une action réelle et une action purement imaginée. Sachant cela, nous pouvons tous les jours nous « nettoyer » et poursuivre notre chemin de vie dans de bonnes conditions!
    Bonheur!

    Carlos

  • Catherine Courcier
    Publié le 10:51h, 10 décembre Répondre

    Bonjour
    Cet article me parle instintivement. J’ai depuis longtemps soigné autant que possible mon corps sans médicament. Un mal de tête, de dos, une mauvaise digestion. Ce ne sont jamais de grandes maladies mais tout ce que vous dites se rapproche de ce que j’essaye de faire. J’aimerais vraiment aller plus loin dans cette compréhension pour être capable aussi de l’expliquer à mes enfants ou amis car actuellement c’est beaucoup trop instinctif pour que je puisse expliquer. Je reviendrais dans ce blog pour mettre des références de lectures.
    Merci d’avance de vos partages
    Belle journée
    Catherine

  • Laurence Bahon
    Publié le 10:01h, 10 décembre Répondre

    Bonjour,
    Je viens de lire avec intérêt votre article, qui bien sûr m’interpelle et dans lequel je me retrouve. En effet, depuis environ 2/3 ans, j’essaie de me prendre en main pour ma santé (et le reste) car je crois que la médecine allopathique montre de plus en plus ses limites, et surtout les médecins restent sur leurs acquis, sont tellement débordés, et sont pris par les restrictions de la Sécurité Sociale… et ne prennent plus en compte le patient dans sa globalité (s’ils l’ont seulement fait à un moment donné). Bref, c’est en cherchant par moi-même, en lisant beaucoup (livres, articles sur internet…) et vidéos, que j’ai compris que nous sommes RESPONSABLES de notre vie et que c’est notre alimentation en 1er lieu, mais aussi notre mode de vie, nos relations… et notre mental, comme vous le dites, qui va jouer un rôle essentiel. Du coup, je modifie par petits pas mon alimentation, je travaille beaucoup sur moi. Alimentation : je tends vers une alimentation plus végétarienne, naturelle et saine, je n’ai pas une âme extrémiste ou militante, donc je ne supprimerai pas complètement la viande, mais la diminuer fortement, je diminue peu à peu le gluten (le pain reste difficile à supprimer), les laitages (il reste le fromage), beaucoup de fruits et légumes, boire beaucoup d’eau…
    Ensuite, je fais du yoga : cela m’aide beaucoup pour ma gestion du stress, mes angoisses et peurs, pour mon corps qui s’assouplit et se renforce (et pas besoin d’aller suivre un cours collectif, à des km…, je suis une formation yoga par internet/DIVA YOGA, formidable et adaptée à toutes), et mon mental aussi.
    Je fais beaucoup moins de réactions allergiques, moins malade, et surtout, je n’ai presque plus mal au dos (dont je souffrais beaucoup suite à de nombreuses chutes de cheval, dont une avec fractures).
    J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir, mais je recherche, je teste… et je vois ce qui me convient et ce qui ne me convient pas. Le point faible reste du coup les relations avec son médecin, qui n’est pas très à l’écoute d’une possible santé parfaite par soi-même et par des moyens naturels. Et chez moi, en Normandie, comme dans beaucoup de régions en France, impossible de changer de médecin car il n’y en a plus.
    En tout cas, merci beaucoup Jean-Jacques CREVECOEUR, pour vos articles, et j’ai vraiment hâte de lire les prochains.
    Namasté !

    Merci d’avance.
    Cordialement

    Laurence BAHON

  • marie
    Publié le 07:41h, 10 décembre Répondre

    essaie, essaie .. et sais!
    ma devise pour tout, parce que j’entends encore papa me le dire! « ne dis jamais que tu ne sais pas avant d’essayer! »
    eh bien même dans l’alimentation j’ai fait des essais et aujourd’hui, 54 ans , je me sens en pleine forme, rajeunie, et plein de projets en tête , parce que je me suis réconciliée avec mon corps , avec mes douleurs: crampes nocturnes quotidiennes, lumbagos, psoriasis, rhumes chroniques, constipation….pour ne citer que les plus lourds.
    j’ai essayé le végétarisme, le crudivorisme, l’instinct o-thérapie, pour quelques améliorations .aujourd’hui, cela fait 9 mois que j’ai commencé le régime sans gluten.. en mangeant normalement de tout et bio le plus possible. les trois premiers jours ont été difficiles, sans pain, mais au bout d’une semaine, je me sentais tellement mieux que j’ai continué sérieusement 1 mois!! un changement radical ! tous les points cités plus hauts littéralement évanouis.. un miracle!!!

    je ne vous dirai plus qu’une seule chose
    ESSAYEZ ! VOTRE CORPS VOUS RÉPONDRA!

  • Roger
    Publié le 06:03h, 10 décembre Répondre

    Bonjour,

    Merci l’univers, merci la synchronicité.

    Ouvrage de chevet dans la même veine :

     » TRILOGIE  » Luc j. Grffet et Wallace D. Wattles

    ISBN : 9 782810 620814 Books on Demand

  • pierrette delaveau
    Publié le 03:57h, 10 décembre Répondre

    Bonjour Jacques
    Quelle confirmation pour moi ! depuis quelques année je refuse tous médicaments …rare a mon âge ( 77 ans ) J’ais de l’arthrose hanche gauche que l’on vient de découvrir….pas de
    traitement face a la douleur qui se manifeste surtout la nuit.
    J’écoute mon corps pour mieux comprendre ce qu’il veut me dire…je suis en apprentissage
    Aide moi Jacques a trouver équilibre et harmonie
    Grand merci

    • alain tuan
      Publié le 10:14h, 18 janvier Répondre

      Essayez le bouillon d’os naturel, pas cher et vraiment très efficace !!! et bien sur une alimentation saine (hypotoxique et anti-inflammatoire) !
      Bon courage.

      • Arlette
        Publié le 02:53h, 11 août Répondre

        Bonjour Alain
        Quand vous parlez du bouillon d’os pas cher : est-ce vous qui le faites ??? Si oui comment se procurer des os de provenance bio, et des os de quoi ??? J’ai rapporté des US, un bouillon d’os bio en poudre que je n’ose toujours pas consommer.
        Merci

  • assunta
    Publié le 01:07h, 10 décembre Répondre

    La médecine est la spécialiste de la maladie et non de la santé. Hypocrate déjà disait : « que ton alimentation soit ta seule et unique médecine », mais à l’heure actuelle où ce qui arrive dans notre assiette est tellement « dégénéré » manger sain demande la plus grande attention. De plus notre alimentation ne se limite pas aux divers aliments que nous ingurgitons, mais elle s’étend à tout ce qui pénètre notre organisme : les émotions,les pensées, les ondes, …
    Assunta

  • Ghyslaine
    Publié le 18:04h, 09 décembre Répondre

    J’ai 74 ans et d’après le médecin je fais énormément d’arthrose et il ne peut rien pour moi!!!
    Alors j’ai décidé de me prendre en main; en ce moment je change mon alimentation et je fais des recherches pour pouvoir me débarrasser de la douleur dans mon corps » » pouvez-vous m’aider!!

    • Wafa28
      Publié le 18:12h, 10 décembre Répondre

      Bonjour,
      Je suis plus jeune que vous et j’ai l’arthrose au genoux je vous conseille surtout de bouger au maximum. Certes vous aller vous sentir fatigué au début mais la marche et/ou la natation va maintenir vos muscles en forme et ainsi ils vont exercer moins de pression sur vos articulations. Les médecins conventionnels vont vous dire que c’est un problème mécanique (usure) qui ne se répare jamais et peuvent même vous conseiller de réduire vos activités pour éviter l’inflammation et la douleur. Mais c’est complètement faux tant qu’on vit le corps se régénère; c’est sur que de plus en plus on avance en âge la régénération est plus lente mais elle est là et on doit continuer à vivre normalement pour la favoriser.

    • alain tuan
      Publié le 10:15h, 18 janvier Répondre

      Essayez le bouillon d’os, naturel, pas cher et vraiment très efficace !!! et bien sur une alimentation saine (hypotoxique et anti-inflammatoire) !
      Bon courage.

  • Luc
    Publié le 17:38h, 09 décembre Répondre

    J’ai bientôt 49 ans, depuis mes 40 ans j’ai une rhinite allergique qui vient de se transformer en sinusite chronique ! Je suis chanteur et professeur de chant et c’est infernal…
    J’ai presque tout essayé sans succès, mon épouse a eu un cancer du sein et là je me suis dit STOP !!! il y a certainement un moyen de stopper tout ça. Je cois que la prière au nom de Jésus Christ est efficace, mais je crois aussi que nous devons respecter le corps qui nous a été donné. Rick Warren (Pasteur Américain) a écrit ceci: « Votre cerveau est le cadeau de Dieu pour vous. Ce que vous en faites est votre cadeau pour Dieu ». Nous avons une responsabilité, celle de veiller sur notre corps et pas de laisser les « autres » veiller sur lui ! Merci Jean-Jacques pour le partage de votre expérience, j’ai hâte de connaitre la suite afin de vivre et partager à mon tour cet expérience…

    • Ned
      Publié le 14:51h, 10 décembre Répondre

      ça fait penser en premier à une violente intolérance aux produits laitiers ! En consommez-vous ? Si oui arrêtez … et constatez la -les- différence après voyez aussi vos réactions au Gluten …

    • alain tuan
      Publié le 10:18h, 18 janvier Répondre

      Essayez bien sur l’alimentation hypotoxique et anti-inflammatoire (éviction lait de vache, sucre raffiné, gluten), les huiles essentielles peuvent être très efficaces, et surtout l’hygiène de l’esprit +++ foie en Dieu et donc en vous …

  • CHANE THO WOR
    Publié le 15:12h, 09 décembre Répondre

    Bonsoir JJacques?
    Je suis une élève de la vie en mouvement et ce blog est encore la preuve que nous devons nous observer, allumer notre caméra pour voir ce qui cloche en nous.
    « la maladie est faite pour nous guérir » c’est un signal d’alarme, le cerveau ne peut plus gérer les souffrances alors il crée la maladie pour nous prévenir qu’il
    le décodage biologique des maladies et autres livres de Christian FLECHE.
    corps et esprit ne font qu’un

    Evidemment nous avons tout en nous sommes des êtres parfaits mais faut il encore en prendre conscience, (on n’est jamais si bien servi que par soi même) , il est important pour chacun de nous de trouver un déclic par des rencontres vers thérapeutes, lectures moi j’ai commençé par
    Jacques Salomé, puis Lise BOURBEAU, puis Guy Corneau, puis des lectures comme l’instant présent, les 4 accords toltèques, etc..

    lorsque ça ne va pas je rentre dans une librairie et je me laisse guider, il y a un livre qui s’offre à moi (s’observer et se faire confiance) tout vient à nous mais ce n’est pas une baguette magique, cela fait déjà 9 ans que je travaille sur moi et j’ai encore bien du chemin à parcourir mais c’est super et excitant d’avancer. il faut laisser le temps au temps, être prêt, lorsque c’est le moment les choses bougent.

    je voulais dire aussi que le changement N°1 est l’alimentation, « l’alimentation la 1ere médecine » a dit le professeur JOYEUX éminent cancérologue
    livres de naturopathie, livre de Servan Schreiber, Jean Seignalet etc.. chacun doit chercher les outils qui lui conviennent car chacun de nous est unique.
    la médecine chinoise apporte aussi de précieux changements avec le QI GONG et les 5 éléments,
    Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir de pouvoir changer quelque chose en nous et lâcher ce qui n’est pas bon.
    Alors courage à toutes celles et ceux qui veulent vraiment changer quelque chose pour être soi même.

  • paxmundi
    Publié le 10:58h, 09 décembre Répondre

    L’éternelle sagesse (Benjamin Creme) est un excellent ouvrage où l’écoute avec le coeur est à l’honneur.

  • Renée
    Publié le 10:56h, 09 décembre Répondre

    Bonjour .oui je suis moi même au prise avec la maladie .je sais intuitivement que nous avons en nous la capacité de nous guérir .Il me manque à savoir comment procèder .Je me disperse.

    • Wafa28
      Publié le 18:22h, 10 décembre Répondre

      Bonjour,
      Vous devez d’abord vous nourrir sainement et au moins 2 heures d’activités physique par semaine

  • daneila
    Publié le 10:34h, 09 décembre Répondre

    Bonjour:je vous lis et écoute depuis qelq temps au travers de vos textes et vidéos que je
    trouve très intéressent mais difficile a appliquer .De plus il faut avoir certaine connaissance
    dans bcp de domaine, et du temps .il n’y a rien de plus fort que la puissance du subconscient.Ceci dit je suivrai les autres articles avec bcp intéret

  • Dominique
    Publié le 10:19h, 09 décembre Répondre

    Compagnes quotidiennes qu’étaient la douleur physique et morale. Elles sont toujours là, tant que je n’en trouve pas la cause. Seul moyen que mon corps a trouvé pour communiquer avec mon cœur. J’ai parfois eu mal à désirer mourir, mais je meure d’envie de vivre, Dieu Merci…
    Je les écoute, mais ne les comprends que rarement… C’est pourquoi vos conseils seront écoutés aussi attentivement… 😉

  • CHAMBE
    Publié le 10:08h, 09 décembre Répondre

    Je suis sceptique sur vos possibiltées de m’aider. En effet j’ai une maladie trés rare : micropolyangéhit. Il y a environ 10 cas par an en France.. Cette maladie touche par des inflamatios trés douĺoureuses toute les veines petites et moyennes de mon corps. De plus, cette maladie s’accompagne obĺigatoirement d’une dépression. Je suis désespèré. J’avance jour aprés jour sur un chemin fait de douleurs mentales et physiques. Je ne continuerai pas longtemps ainsi. Et, pourtant, je suis battant, reconnu par mon entourage. Bien à vous. Merci de votre rèponse. Jean rené.

  • CJ
    Publié le 07:10h, 09 décembre Répondre

    Selon un livre que j ai récemment lu (UCEM):la maladie serait une défense contre la verite. À chacun d en faire son opinion .JC

  • marie
    Publié le 07:03h, 09 décembre Répondre

    Bonjour,
    oui le corps a sa solution toutefois la question est de l’y amener ou de le laisser faire : comment?
    les peuplades primitives :sont-elles réellement une référence ?elles meurent bien plus tôt que nous …
    bonne journée

    MFrance

  • Jacquey
    Publié le 06:31h, 09 décembre Répondre

    Bonjour,
    Tout d’abord,Je vous remercie beaucoup Jean- Jacques pour les vidéos,conférences,articles que vous postez sur le web,j’ai beaucoup de gratitude!!!!
    Je suis ravie de partager mon expérience ,il y a deux ans environ mon médecin me signal un problème de thyroÏde (hypo) , Je vais donc consulter un andocrinologue qui après vérification me confirme puis me dit : » vous avez aussi une maladie auto immune » hashimoto « et Vous devez prendre à vie un traitement pour réguler ma thyroïde.Je décide de prendre le temps de réfléchir (accepter)avant de prendre ce traitement à vie tout en faisant des contrôles chaque mois pendant six mois.Dans cette période je m’ offre un stage sur le chant des voyelles avec Reine Claire et Mario Gaal via skype par la fondation internationale gaiayoga qui soutient l’activité l’école de vie consciente en mayenne.Suite à ce stage je me dit et si tu parlais à tes cellules et leurs demandais de fonctionner de façon harmonieuses et équilibrées!!!!et en six mois mes taux sont ,équilibrés et je suis sans traitement !!!!
    Un grand merci pour votre article !!!
    Nadine

  • noura
    Publié le 06:27h, 09 décembre Répondre

    j’ai toujours souffert de la tous j’ai pris de nombreux médicaments j’ai visité beaucoup de médecins spécialistes sans résultats j’ai utilisé la médecine traditionnelle j’ai essayé tous mais la rien rien ne m’a soulagé j’espère un jour je vous écris un article pour vous dire merci pour votre article

  • Moussa
    Publié le 05:39h, 09 décembre Répondre

    Bonjour Jean-Jacques,
    J’ai lu quelques ouvrages traitant de guérison et je les utilise au quotidien, ce qui me permet d’avoir une santé parfaite sauf un eczéma qui est un peu dur à cuire, mais il cuira. Pour les maux de la vie quotidienne, la guérison est quasi instantanée. Ça sera un plaisir pour moi de bénéficier d’autres enseignements qui viendront renforcer mes connaissances et compétences actuelles.
    Cordialement, Moussa.

  • cocotte64
    Publié le 04:04h, 09 décembre Répondre

    Bonjour Merci beaucoup pour votre article qui est superbe, j’ai commencé a reprendre ma vie en main après avoir rencontré daniel Sévigny et sa gestion de la pensée, Penser, Gérer, Gagner, je me réjouis de vous lire,

    Corinne F.

  • Lise Laramée
    Publié le 20:43h, 08 décembre Répondre

    Moi j’ai un problème cardiaque. La fibrillation auriculaire. Donc je prends des médicaments. Je ne sais pas comment améliorer mon cas. J’aimerais si possible vous demander de m’aider. Dites-moi qui faire j’ai confiance en vous. MERCI

  • danielle
    Publié le 18:13h, 08 décembre Répondre

    oui je pense que le corps peut guérir ce qu’il a créé mais faut-il encore connaître le protocole et l’appliquer correctement…
    merci pour votre partage ,en attendant d’apprendre à écouter notre corps et traduire ce qu’il veut nous dire…
    très cordialement

  • chantal
    Publié le 16:25h, 08 décembre Répondre

    On m’a découvert un cancer du sein gauche il y a maintenant 8 mois , j’ai accepté l’opération qui consistait à ôter la tumeur , Je n’ai pas voulu faire la radiothérapie , ni l’hormonothérapie que le chirurgien me proposait avec insistance.une homéopathe me suit,une psychologue m’accompagne,j’ai testé l’acupuncture, mais surtout j’ai pris ma santé en main.
    Je connais les raisons de mon cancer,,,, mon corps m’a parlé , je n’ai peut être pas encore tout compris mais j’y travaille , je m’efforce de corriger ma façon de penser , de gérer mes émotions ,d’être attentive aux signaux de mon corps ,je fais plus confiance à mon intuition, et surtout j’essaie au mieux de vivre en conscience….
    la semaine prochaine , je fais un « contrôle médical » ,,je suis confiante et je vis de mieux en mieux…

  • Saida
    Publié le 15:31h, 08 décembre Répondre

    Merci Jean-Jacques pour l’interêt que vous portez à notre santé physique et mentale. Que de désastres causés par un recours abusif aux médicaments, je suis sûre que vos conseils aideront plus d’un à être à l’écoute de leur corps et lui apporter les soins appropriés. Encore une fois merci pour ce que vous nous apportez de précieux

  • Sylvie
    Publié le 14:43h, 08 décembre Répondre

    Bonsoir Mr CREVECOEUR.
    C’est toujours un grand plaisir de vous lire et de vous écouter… Une belle prise de conscience pour un mieux être.
    Je joindrai à cette lecture une citation du Dr Olivier SOULIER : « nos maladies sont des messages et nos symptômes un langage ». Son site : http://www.lessymboles.com C’est la Médecine du sens !
    J’ai une sclérose en plaques qui a été définie en octobre 2003 et qui était devenue active (agressive 3-4 poussées/an). J’ai eu divers traitements pour limiter son évolution. Le dernier, pris de janvier 2015 à avril 2015 m’a esquintée : lymphocytes (globules blancs) dans une phase critique, fer et vitamine D en chute libre. Je me suis dit qu’il y avait certainement autre chose à faire. J’ai choisi de ne plus prendre de traitement de fond et ce, depuis le 29 avril 2015. J’ai aussi changé mon alimentation : sans gluten, sans laitage, cuisson à la vapeur douce.
    Méditation tous les jours et je me sens, dans l’ensemble, bien. Etat stabilisé… YES ! (plus de poussées)
    Il est vrai que je fais régulièrement un travail sur moi. La découverte sur le net de « Conversation Papillon » m’a beaucoup aidée. C’est une association canadienne qui travaille dans le cadre du développement personnel… Du pur bonheur.
    Voici, aussi, quelques lectures intéressantes pour une remise en question : « Savoir lâcher prise » de Melody Beattie (chaque jour être soimême, libre et heureux ; « Les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz (la voie de la liberté personnelle) ; « Le pouvoir du moment présent » d’ Eckhart Tolle.
    Pour ma part, j’ai compris ce qu’était l’esprit, une machine fabuleuse et ce que l’on y enregistre, le corps l’imprime. Les deux sont indissociables.
    Grand merci à vous Jean-Jacques pour votre investissement, sa transmission, son partage.
    Au plaisir de vous lire, de vous écouter.
    Sylvie

  • Sylvie
    Publié le 14:36h, 08 décembre Répondre

    Bonsoir Mr CREVECOEUR.
    C’est toujours un grand plaisir de vous lire et de vous écouter… Une belle prise de conscience pour un mieux être.
    Je joindrai à cette lecture une citation du Dr Olivier SOULIER : « nos maladies sont des messages et nos symptômes un langage ». Son site : http://www.lessymboles.com C’est la Médecine du sens !
    J’ai une sclérose en plaques qui a été définie en octobre 2003 et qui était devenue agressive. J’ai eu divers traitements pour limiter son évolution. Le dernier, pris de janvier 2015 à avril 2015 m’a esquintée : lymphocytes (globules blancs) dans une phase critique, fer et vitamine D en chute libre. Je me suis dit qu’il y avait certainement autre chose à faire. J’ai choisi de ne plus prendre de traitement de fond et ce, depuis le 29 avril 2015. J’ai aussi changé mon alimentation : sans gluten, sans laitage, cuisson à la vapeur douce.
    Méditation tous les jours et je me sens, dans l’ensemble, bien. Etat stabilisé… YES ! Il est vrai que je fais régulièrement un travail sur moi. La découverte sur le net de « Conversation Papillon » m’a beaucoup aidée. C’est une association canadienne qui travaille dans le cadre du développement personnel… Du pur bonheur.
    Voici, aussi, quelques lectures intéressantes pour une remise en question : « Savoir lâcher prise » de Melody Beattie (chaque jour être soi-même, libre et heureux ; « Les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz (la voie de la liberté personnelle) ; « Le pouvoir du moment présent » d’ Eckhart Tolle.
    Pour ma part, j’ai compris ce qu’était l’esprit, une machine fabuleuse et ce que l’on y enregistre, le corps l’imprime. Les deux sont indissociables.
    Grand merci à vous JeanJacques pour votre investissement, sa transmission, son partage.
    Au plaisir de vous lire, de vous écouter.
    Sylvie

  • Tierrix
    Publié le 14:02h, 08 décembre Répondre

    Article du professeur Denis Rancourt sur les idées reçues sur le cancer. Pour continuer la discussion.

    https://archive.org/details/DGRArticleOnNewCancerModel2

  • Hélène
    Publié le 13:59h, 08 décembre Répondre

    Oui le corps est capable de faire et de défaire tout ce qu’il anime, il suffit de l’écouter, d’accepter et de ne pas nier, de ne pas lutter. J’ai eu une épisode d’ezcèma rebelle au niveau des sourcils que je faisais disparaitre avec une crème à la propolis mais 10 jours après cela revenait plus fort, jusqu’à me dévorer la moitié du visage, suitant la nuit. AU bout de 6 mois, n’en venant à bout, j’ai stoppé les médications : j’ai accepté que ceci était somatique. J’ai relus Michel Odoul et à la lecture de « qu’est-ce que je ne voulais pas voir…  » eureka, j’ai immédiatement mis le doigt dessus, j’étais en plein déni. J’ai travaillé pendant 24h sur ce cas, changé d’attitude, accepté ce que je ne pouvais refuser, le tout à disparu totalement 48h après. On peut croire au miracle, mais c’est juste mon corps qui s’est remis en paix avec mon inconscient.

  • Isabel
    Publié le 13:00h, 08 décembre Répondre

    Je suis de votre avis et vous faites bien d’en perler et de le divulguer. Cependant ce n’est pas toujours facile à mettre en œuvre… J’ai hâte de recevoir la suite. Ne m’oubliez pas.
    Cordialement isabel

  • Zenati
    Publié le 12:49h, 08 décembre Répondre

    tres interessee par vos propos . j’attends avec impatience d’en savoir plus , car moi-meme , je suis anti medicaments et meme anti medecin a fond . j’essaie autant que faire se peut de me passer de medicaments et de medecin depuis plusieurs annees ; cela m’a reussi jusque la et je compte continuer ; je suis certaine qu’avec vos conseils et vos 7 principes dont vous parlez , j’y arriverai encor mieux . a bientot de vous lire et merci .

  • yugasi
    Publié le 12:33h, 08 décembre Répondre

    Ecouter… oui, au centre de la santé ! autant au niveau émotionnel que les besoins physiques de repos, de ressourcement en plein air, d’exercice, et surtout de ce que l’on aime au plus fort !

  • Claude
    Publié le 12:32h, 08 décembre Répondre

    Bonjour à tous et merci à JJC pour cet article !
    Je salue le courage de JJC pour son projet.Visiblement,c’est un autodidacte et un érudit
    dans un mix parfait.Son message est le cri d’espoir que veulent entendre depuis longtemps des millions de désespérés de par le monde.
    Seulement,entre la victoire que JJC tient dans ses mains et l »étape où il ne savait pas que ce fût possible d’inverser la tendance(étape où se trouvent encore des millions de gens), il y a un fossé à franchir: 1% de gens comme lui au Canada, selon son assureur.
    Je ne peux nier que des multinationales se font du beurre à travers les compléments alimentaires.Mais j’en parle ici au cas où quelqu’un qui souffre en a les moyens,juste pour mieux vivre tout de suite,dans la logique que ce sont des béquilles dont on se débarrassera une fois que l’on pourra lire les messages de son corps et y répondre de façon appropriée:digitopuncture,marche,yoga,phytothérapie… etc
    Pour quelqu’un qui a dû abandonner son travail comme moi,à cause de la maladie, l’utilisation d »un complément alimentaire comme Trévo, pour élever ses défenses immunitaires en attendant d’arriver à une vraie autonomie a un sens.
    C’est, comme qui dirait une voie moins radicale, celle du milieu.
    Merci

  • Mariet
    Publié le 12:03h, 08 décembre Répondre

    Pour moi les maladies peuvent avoir plusieurs origines : l’impact héréditaire, les conditions climatiques et notre non écoute de ce qui se passe dans notre corps. La maladie est souvent là pour nous faire comprendre que nous ne sommes pas sur notre chemin.
    Seul sans aide médicale, il me parait difficile de maintenir un corps fragilisé en bonne santé et la connaissance de bons praticiens n’est pas toujours évidente
    Marie Thérèse

  • vero
    Publié le 12:59h, 05 octobre Répondre

    je pense que la maladie est là pour ns justement être à l’écoute de notre corps, parce que ns l’avons un peu ……. bcp ……. oublié, perso, la sophrologie m’a aidée pour une crise deczema Slts Véro.

  • Kaba
    Publié le 03:04h, 05 septembre Répondre

    eh oui, toujours notre corps peut tout faire.je serai reconnaissante de comprendre comment s y prendre. A mes 60 ans je suis deja fTiguee et je ne sais par quoi commencer. Je suis prette actout essayer.

    • yugasi
      Publié le 12:41h, 08 décembre Répondre

      Bonjour Kaba ..J’ai 66 ans et choisir de faire les choses que j’aime m’aide et donne beaucoup d’énergie et de joie de vivre !
      Par exemple, j’aime préparer des bouquets de fleurs !!! et le faire me donne du punch pour aller de l’avant et m’ouvrir des portes pour faire autre chose ! Aussi, j’aime être à l’extérieur et rouler à bicyclette : de quelques km au début, je roule maintenant la plupart du temps entre 15 et 20 km ! Et si fatiguée au départ de la randonnée, je reviens plein d’entrain et d’énergie : l’adrénaline me donne l’énergie et me remonte le moral au top !

  • Anne
    Publié le 11:17h, 03 septembre Répondre

    Bonjour!
    Je suis très intéressé par vos propos. J’ai une fille qui depuis de nombreuses années à de violentes migraines qui l’empêchent de vivre normalement. Je sais que le corps peut se soigner en utilisant le mental mais n’a-t-il pas ses limites?
    Bonne fin de journée!

  • Malika
    Publié le 03:59h, 01 septembre Répondre

    à présent ..je ne peux qu’être reconnaissante de vous avoir découvert Jean .. je ne parle pas uniquement de cet article..cela fait quelques jours que mon attention a été captivée par votre annonce sur facebook.. au début ce fut par curiosité que j’ai votre vidéo sur les 10 étapes pour…ensuite c’est l’intérêt qui m’amène devant « pc » pour voir/écouter vos vidéos .. et je ne sais par quelle chance j’ai découvert ce matin que vos publiez aussi des articles .. je reviendrais quand possible pour commenter cet article – je ne sais pas quand ! .. merci à « je suis qui je suis » que vous êtes et merci pour ce que vous faites 🙂 Malika

  • MIGLIC
    Publié le 13:10h, 25 juin Répondre

    J’ai été trés prise par la lecture de votre parcours.Cela fait plus de 20 ans que je me bas avec médecine traditionnelle,homéopathie,ostéo,accupuncture,méditation et rien ne m’aide.Je souffre d’une paralysie faciale,mal de tête quotidien et j’en passe. J’ai 11 opérations derrière moi je n’en peux plus
    Pierrette

    • Jacquey
      Publié le 06:30h, 09 décembre Répondre

      Bonjour,
      Tout d’abord,Je vous remercie beaucoup Jean- Jacques pour les vidéos,conférences,articles que vous postez sur le web,j’ai beaucoup de gratitude!!!!
      Je suis ravie de partager mon expérience ,il y a deux ans environ mon médecin me signal un problème de thyroÏde (hypo) , Je vais donc consulter un andocrinologue qui après vérification me confirme puis me dit : » vous avez aussi une maladie auto immune » hashimoto « et Vous devez prendre à vie un traitement pour réguler ma thyroïde.Je décide de prendre le temps de réfléchir (accepter)avant de prendre ce traitement à vie tout en faisant des contrôles chaque mois pendant six mois.Dans cette période je m’ offre un stage sur le chant des voyelles avec Reine Claire et Mario Gaal via skype par la fondation internationale gaiayoga qui soutient l’activité l’école de vie consciente en mayenne.Suite à ce stage je me dit et si tu parlais à tes cellules et leurs demandais de fonctionner de façon harmonieuses et équilibrées!!!!et en six mois mes taux sont ,équilibrés et je suis sans traitement !!!!
      Un grand merci pour votre article !!!
      Nadine

    • alain tuan
      Publié le 10:22h, 18 janvier Répondre

      Lachez prise, renforcez votre système immunitaire, adoptez une alimentation hypotoxique et anti-inflammatoire, buvez du bouillon d’os et des jus de légumes fraichement pressés à l’extracteur de jus et ayez foi aux capacités innées d’auto-guérison de votre corps , c’est important !
      Bon courage.

Écrire un commentaire

Veuillez résoudre *