Alliance #4 : Je suis doux avec moi-même (Vidéo)

22 Avr Alliance #4 : Je suis doux avec moi-même (Vidéo)

Même si nous n’avons pas de prise sur la violence du monde extérieur, nous pouvons protéger notre intégrité psychologique et spirituelle en (ré)apprenant la douceur vis-à-vis de nous-même, dans une multitude d’actes du quotidien. Cette douceur peut se manifester dans des actes aussi simples que d’exprimer nos émotions, de prendre du repos, de mouvoir notre corps sans le brusquer, de coopérer avec nos maladies, de nous couper des nouvelles négatives du monde, de parler avec douceur ou de suspendre nos autocritiques permanentes… De la sorte, un nouveau monde s’ouvre à nous et nous cessons d’être complice d’une partie de la violence mondiale…

Note : Cette vidéo a été mise en ligne pour la première fois le 22 avril 2016. Si vous avez des difficultés pour la visionner sur cette page, cliquez sur ce lien.

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cette page, des références de livres ou d’articles, des études, des enseignements qui viennent compléter, enrichir les propos tenus. Je vous invite aussi à partager les bénéfices que vous avez retirés de l’écoute de cette vidéo. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes propos, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous tout en bas de cette page (sous les messages des autres visiteurs de ce blog). Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel (qui ne sera pas publiée), mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

Écrire un commentaire

Veuillez résoudre *

2 Commentaires
  • cricri
    Publié le 10:03h, 15 avril Répondre

    bonjour ,

    j’ai entendu , et dirai plus tot vu , et écouté votre vidéo , je l’ai trouvé très intérréssante , et cela donne a réflechir sur notre vie , et celle que l’on veut vivre ,

    cordialement , Mme Moisan Christiane

  • Philippe Olivier
    Publié le 05:31h, 12 avril Répondre

    Bonjour et merci pour ce partage, j’adhère entièrement à vos propos.
    Concernant l’auto critique, l’auto flagellation :
    J’aimerais insister sur l’intérêt du travail préliminaire (du moins je le pense) de régler le problème de l’antériorité de nos actes pour lesquels on culpabilise, c’est-à-dire qu’il semble impératif de mettre à plat ce qui, dans notre vie antérieure pose un problème de conscience. Nous faisons des choix qui nous amènent parfois ou souvent, de par la société dans laquelle nous vivons, dans des situations que nous regrettons à posteriori. Dans cette vision de « faute » il est important de se « pardonner » et se donner l’absolution. La première tâche impérative devenant de ne pas considérer ces actions comme des fautes mais comme des erreurs. L’expérience et notre « grandissement » évoluant avec nos choix selon notre prise de conscience, supposent des « erreurs » nécessaires pour accomplir ce chemin. L’important pour soi-même restant toujours d’agir « en âme et conscience » à l’instant t. Merci