Communiquer #6 : J’ose les confrontations respectueuses

17 Oct Communiquer #6 : J’ose les confrontations respectueuses

Ce texte a été envoyé le mercredi 17 octobre 2018 aux personnes qui avaient visionné ma vidéo gratuite « Dix habitudes qui empoisonnent votre vie relationnelle ». Lisez-le et partagez vos commentaires au bas de cet article.

Avant d’entrer dans le vif de ce sujet confrontant, je vous rappelle que si vous désirez lire ou relire les cinq articles précédents relatifs aux habitudes qui peuvent empoisonner votre vie, cliquez sur les liens ci-dessous  :

Si vous n’avez pas eu l’occasion de visionner cette première vidéo, vous pouvez y accéder SANS me donner vos coordonnées en cliquant sur ce lien ou sur l’image ci-dessous :

Par contre, pour recevoir la suite des mes conseils et la suite des vidéos gratuites, j’aurai besoin de pouvoir vous contacter par courriel ! Pour ce faire, cliquez sur ce lien pour ne manquer aucun de mes messages à propos de ce sujet passionnant que sont les relations…

Vous faites partie à présent d’une communauté de plus en plus grande de personnes qui, tous les deux jours, reçoivent un nouveau courriel de conseils pour mettre en œuvre concrètement de nouvelles habitudes relationnelles.

Comme je vous l’ai déjà dit :

Visionner une vidéo, c’est bien !
La mettre en application, c’est mieux !
En faire une nouvelle habitude, c’est l’idéal…

C’est la raison pour laquelle je prends le temps de vous envoyer cette série de courriels :

  • pour vous donner l’opportunité de poser des premiers actes de transformation dans votre vie ;
  • pour que vous puissiez vérifier par vous-même, de façon autonome, la pertinence de cette approche que je partage au sein de l’Académie des Relations Authentiques ;
  • pour vous faire patienter jusqu’à l’arrivée de la prochaine vidéo de formation que j’ai préparée à votre attention et qui vous expliquera la dynamique des relations interpersonnelles…

Examinons à présent, la sixième habitude qui peut empoisonner votre vie relationnelle et voyons surtout comment désamorcer cette habitude toxique !

HABITUDE TOXIQUE N° 6 : ÉVITER

Même si nous n’en sommes pas nécessairement conscients, nous passons notre vie à essayer d’éviter les ruptures relationnelles. Il n’y a pas de quoi se blâmer à propos de cette peur car nous, les êtres humains, avons un besoin vital de relations ! Sans relations sociales, il nous est pratiquement impossible de survivre plus de quelques jours et de satisfaire nos besoins de base.

Déjà bébés, nous savions que notre survie dépendait entièrement des soins que nous prodigueraient les adultes responsables de nous : parents, nourrices, infirmiers, éducateurs… Du coup, instinctivement, nous avons enregistré l’importance capitale de maintenir — À TOUT PRIX — les relations significatives que nous entretenons avec notre entourage.

C’est ainsi que, même adultes, nous cherchons à éviter les confrontations et les conflits, de peur de vivre des ruptures, des rejets, des abandons… Avec pour conséquence que nous sommes prêts à faire d’énormes concessions (voir habitude numéro 4) pour maintenir un semblant de relation, même de mauvaise qualité.

Autrement dit, le mot d’ordre de notre inconscient, c’est : « Mieux valent des mauvaises relations et des concessions inacceptables que pas de relation du tout ».

CONSEIL N° 6 : OSEZ LES CONFRONTATIONS RESPECTUEUSES.

Concrètement, voici quelques attitudes simples que vous pourriez adopter pour sortir de cette stratégie d’évitement complètement inadaptée :

  • Souvenez-vous que cette peur de l’abandon pouvant provoquer la mort n’était pertinente que lorsque vous étiez bébé. Depuis que vous êtes adulte, même si vous perdez certaines relations, vous pourrez toujours vous tourner vers d’autres personnes pour que vous puissiez prendre soin de vos besoins ;
  • Adoptez une vision de vos relations sur une autre échelle de temps en préférant l’inconfort temporaire d’une confrontation à court terme (où vous pourrez affirmer votre réalité) à la dégradation irréversible des relations à plus long terme ;
  • Distinguez bien un conflit d’une confrontation. Dans un conflit, on ne cherche pas à construire quelque chose ensemble, mais simplement à avoir raison sur l’autre. Dans une confrontation, on met nos fronts ensemble pour cocréer un espace où les besoins et les limites de chacun seront respectés.

À VOUS DE JOUER À PRÉSENT !

Voici la stratégie d’entraînement que je vous propose pour transformer cette sixième habitude, ~Contact.FirstName~ :

En attendant mon prochain courriel consacré à la septième habitude toxique, je vous encourage à vous mettre à l’entraînement en faisant ceci :

  • Imprimez ce courriel et surlignez les passages qui vous parlent ;
  • Choisissez une situation où vous identifiez que vous avez évité une confrontation par peur de la rupture ou du conflit ;
  • Identifiez quels sont les besoins frustrés chez vous, dans cette situation ;
  • Prenez rendez-vous avec la personne impliquée dans cette situation et exprimez-lui votre réalité ;
  • Persévérez et sélectionnez d’autres situations…

Quand vous aurez posé des actes et que vous aurez récolté des premiers résultats, partagez vos expériences sur cette page, sous cet article. Je suis impatient de vous lire !

J’espère que ce message vous aura plu et qu’il vous permettra de traduire les prises de conscience que vous avez faites en actes !

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cette page, comment ce texte a trouvé une résonance chez vous. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes propos, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous juste sous ce petit texte. Il arrive parfois que le site se coupe quelques secondes, faisant disparaître tout votre texte alors que vous êtes en pleine rédaction. Petite précaution : enregistrer régulièrement votre texte pour ne pas tout perdre.

Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel (qui ne sera pas publiée), mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

ATTENTION : Votre commentaire ne sera pas publié immédiatement si c’est la première fois que vous publiez un commentaire sur ce blog. Il devra être lu et validé par nos soins avant d’apparaître (ce n’est pas de la censure, mais de la lutte anti-spam, anti-publicité et anti-robot). Donc, pas d’inquiétude à avoir ! Juste un peu de patience…

Écrire un commentaire

Veuillez résoudre *

7 Commentaires
  • LilieT
    Publié le 23:22h, 28 octobre Répondre

    Oser les confrontations respectueuses… hmmm… il est vrai que ça peut faire peur…
    Mais c’est préférable de le faire et, souvent, on se rend compte que c’était une peur imaginaire.
    D’ailleurs les preuves sont faites, les couples qui fonctionnent le mieux et qui durent le plus longtemps ont cette habitude. Et c’est pareil dans les relations parents/enfants ou éducateur/élève. Chacun doit discuter respectueusement, négocier, et faire des choix pour aboutir sur de bons résultats profitables à tous.
    Et dans ce cas-ci, 1+1=3
    C’est un triangle relationnel à la Jacques Salomé : il y a l’autre, il y a moi, et il y a la relation.
    Le tout repose sur l’art de la communication et la bonne volonté des personnes impliquées.
    Encore une fois GROS MERCI Jean-Jacques pour cette mine d’information !

  • Lison
    Publié le 11:21h, 22 octobre Répondre

    Chaque semaine une mauvaise communication amene des frustrations… j’ai bien parlé en JE mais en vain, les personnes ne sont pas réceptive a mon je comment puis-je continuer avec ses gens la???? J’en ai plus de solution en plus y’a des conflits générationnelles parent-enfant… Ouff!!!

  • Mamieblue
    Publié le 01:35h, 22 octobre Répondre

    J ai subi 2 fois une rupture amicale sans comprendre…..Aucune explication de l amie ……brutalement…..g demande pourquoi et je n ai reçu qu une porte fermée
    Dans de telles situations que penser…..j ai été très peinée. ….abandonnee. … A l âge de 60 ans !!!! Encore une situation incompréhensible pour moi et qui m amene encore plus à éviter le face à face…..
    Quel conseil Jean jacqués pouvez vous me donner

  • Marie
    Publié le 01:15h, 22 octobre Répondre

    Bonjour.
    Besoins et Désirs deux mots essentiels…. Grâce â Jean-Jacques crèvecoeur, ça été une révélation et une révolution dans mon évolution spirituelle….les besoins sont intransigeants, les désirs peuvent être souples, diversifiés. pour satisfaire les besoins.

    Ici je viens de comprendre la différence entre conflit. Et …confrontation …. ..j’ étais souvent ds la première catégorie j ai raison ..tu as tord… avec bcp d arguments pr me rassurer……je traitais les gens de toxiques mais j en faisais parti….je fais mon mea-culpa .car je souhaitais tjours avoir raison en négligeant l autre ou le rabaissant ou l écartant même de mes relations..à force j’ avais plus GD monde autour de moi…un manque donc de générosité et d ouverture total….je viens donc de réaliser que mon besoin est le même mais pr le satisfaire je n ai pas a me rassurer avec des gens qui iraient tjours ds le même sens que moi…les mêmes pensées…on est psycho.rigide qd on a besoin de se rassurer pour se sentir bien et en sécurité……mais ..je pense qu il y a d autres chemins pour y parvenir….

  • DOMINIQUE
    Publié le 08:46h, 21 octobre Répondre

    Bonjour

    Il y a peu j’ai eu l’occasion de pouvoir me confronter avec une de mes soeurs (dans le respect) que je n’avais vue depuis des années….
    Beaucoup de questions de sa part et de réponses de la mienne en effet depuis cette discussion (5h) je me rends compte à quel point (même en ayant fait la paix avec tout ça) cela restait quelque part en moi. Je n’ai pas été très bien avec tout ce remue ménage mais maintenant je sais que cela devait un jour ou l’autre sortir …. ceci étant dit la confrontation respectueuse est très salvatrice
    Merci à vous pour ce que vous faites et tous ces conseils expliqués simplement et clairement

  • Isademay
    Publié le 09:22h, 18 octobre Répondre

    Bonjour Jean Jacqued
    Je vous remercie grandement.
    22 ans que je n’arrive pas à mettre des mots sur mes ressenris, que j’ai donc mis de côté en me raisonnant.
    Les mots que vous utilisez led phrases que vous formez resonnent en moi.
    Je mets en application un peu tous les hours vos conseils et cela apaise mon coeur et mon âme.
    Je suis en plein changement de vie, je déménage et je fais le vide
    Merci
    Isabelle

  • Denise
    Publié le 06:41h, 18 octobre Répondre

    Simplement un mot.

    Merci,

    je vous en suis très reconnaissante.

    VOUS me faites du bien.